top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Dim 19 Mai - 20:54


When dead hold us
« Don't go away , stay with me , Dear Death. »

feat Anna & Castiel

La nuit, toujours la nuit. Il n'y aurait plus jamais de soleil dans la vie d'Anna Covey. Elle serait seule , seule et à moitié morte. Son âme sera à jamais saccagé par la monstruosité. La jeune fille laissa glisser sa main à la surface de l'eau claire. Elle se releva et fixa la nuit noire et froide, comme sa vie. Comme son cœur. Quel cœur ? Elle n'en avait plus , ou alors, si elle en avait un , il était brisé. Elle était debout à présent , son visage trempé de larme. Pas une branche ne bougea au grès du vent , pas une seule fois, la surface lisse et parfaite du lac ne trembla , pas une fois. Le souffle de la Vampyr s'intensifia. Elle retira doucement son Sweat - Shirt à capuche, commençant par rabaisser cette dernière. Elle le retira doucement , le laissant tomber au sol , sur le ponton froid. Elle retira ensuite ses converses , les déposant bien à côté , posées à gauche de son Sweat. Elle hésita un instant , consciente, trop consciente de ce qui allait suivre. Elle fit passer son débardeur au dessus de sa tête et le laissa tomber sur le bois. En chaussette,  jean et soutient-gorge sur le ponton , elle réalisa qu'il n'y aurait pus de retour - arrière. Pas de rembobinage, plus jamais. Anna Covey est ce genre de fille qu'on déteste à cause de sa différence. Mais morte, il n'y aurait plus de différence. Elle prit une profonde inspiration.
Elle le devait , pour elle, pour noyer ses souvenirs, ses peines et sa vie.
Elle se laissa couler dans l'eau glaciale , ses membres se transirent. Elle avait les yeux grands ouverts , elle fixait les bulles d'air qui s'échappaient de ses lèvres.
Ses cheveux flottaient au dessus de sa tête. Elle aimait cette impression irréelle que vous offrez la mort. Malgrès ses poumons sur le point d'exploser , elle était heureuse. Si heureuse de pouvoir exorciser tout ses démons.
Sa peau glacée dans cette eau claire qui la kidnappait pour toujours la rendait heureuse. Son jean collait à sa peau , elle avait l'impression de peser des tonnes. Le bout de sa main dépassait à la surface , elle aurait pus remonter à la surface , rentrer , prendre une douche et se mettre dans son lit en pyjama. Mais elle savait que si elle faisait cela , elle devrait à nouveau voir tout ses fantômes , les choses du passée qui la retenait.

<< Je me sens si bien. Pour une fois je sais qu'il y aura une fin , et pas seulement un joli tunnel lumineux avec Dieu à la fin. Juste le néant , plus rien. Plus de souffrance , plus de peines, plus de sang, plus de larmes.>>

Elle partie comme elle fut venue , sans éclaboussures , sans aucun bruit. Elle fermit les yeux et oublia.


© code by Lou' / Image by Simonelavache sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Lun 20 Mai - 0:39



« CALLING OUT YOUR NAME »


C'était une journée des plus banales pour Castiel, il avait passé sa journée à planter des plantes, des plantes et encore des plantes. Des Iris, des roses, des lys, de tout et de rien. De rien et de tout, un gros bordel, enfait. Pourtant cette journée des plus banales étaient loin de l'énerver car il ne ressentait plus rien. Plus d'émotions, juste, le vide, sa seule envie était de s'effacer dans son monde, dans le paradis, mourir. Une bonne fois pour toute, se débarrasser du lourd fardeau qu'est la vie. Les gens le regardaient faire, silencieux, l'évitant comme s'il était la peste. Il s'en fichait, de toute manière, ce soir, il allait mourir. Il voudrait se donner mort en se noyant, mais c'était impossible, alors il allait faire un quelconque "accident" de toute manière, plus personne n'était là pour lui, plus personne se pré-occupait de sa personne, il était seul, seul, brisé, et inconscient. Il donna un coup de pied sur une tête de pissenlit qui s'arracha face à l'impact du pied de Castiel. Il était comme un pissenlit, une mauvaise herbe, qu'on ne désirait pas avoir dans son jardin secret, alors qu'on arrachait sans vraiment comprendre pourquoi elle était là. Il finissa sa journée comme tout ses 365 jours de l'année.

Il n'arrivait pas à dormir, les gouttes de sueur perlait sur son front, étendus sur son lit simple, sa cravate noire posé sur son torse, il soupira, pourquoi était-il insomniaque? Pour le pousser à se suicider le plus rapidement possible, non? Il remarqua du coin de l'oeil son couteau suisse, fronça les sourcils un instant avant d'essayer de le prendre de sa main droite, silencieux. De toute manière, qu'il essaie de crever, c'était un échec à chaque fois car il se régénérait toujours. Son putain de pouvoir, pourquoi n'était-il pas normal? Son pouvoir, ses ailes, tout ça c'était de leurs fautes, il ouvrit le couteau suisse et arracha quelques plumes noires de ses ailes, le sang gicla sur les draps blancs de son lit, il grimaça mais il continua, de plus en plus, les larmes perlant à cause de la douleur. Son instinct lui criait d’arrêter mais sa volonté était trop forte, il allait mourir, il allait s'affaiblir et il irait se noyer dans le grand lac, n'ayant plus assez d'énergie pour survivre. Il monta sa manche par la suite et tailla son bras profondément, tachant ses vêtements, un cri s'échappa de la bouche de Castiel, mais il était déterminé, il voulait en finir, aujourd'hui, ce soir. Par la suite il remit son manteau et sortit de la pièce pour se rendre à sa destination finale.

Il se sentait faible, pour une fois, il avait une faiblesse, il avait tant attendus pour se moment, tant espéré, et ce soir, il allait mourir. Les premiers jours, on va être triste, mais après il deviendra une tombe parmi tant d'autres, sauf que celle-ci appartenait à un ange brisé. Il se tenait sur un caillou, regardant ses mains un instant, d'une couleur bourgogne, il entendit des paroles, il sourit. Il n'était pas seul? Il tourna la tete pour voir une silhouette sur un ponton, il s'approcha discrètement avant de voir cette ombre disparaitre, une baignade si tard le soir? Castiel ne comprenait pas mais se força de crier:

-Y'a quelqu'un?


C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Lun 20 Mai - 10:08


What would you do ?
« I just want die , because I know , Death is our best friend. She never let us alone. »

feat Anna & Castiel

Anna sentait ses poumons exploser , et si il ne le faisait pas , elle en avait la très nette impression. N'était -elle toujours pas morte ? Elle ouvrit les yeux sous la surface silencieuse. Le sang battait à ses tympans , laissant un sinistre battemant dans la tête de la Vampyr. Elle poussa un petit grognement sous l'eau et força pour ne pas remonter à la surfaçe. Elle n'en avait plus la forçe. Celle de vivre, de sebattre pour un avenir déchu. Perdue et à moitié morte , Anna Covey n'aura laissé dans cette funeste chose qu'est la vie, qu'un gout amer. Son sang coulait à présent de ses lèvres, sous la pression de l'eau glaciale du lac. Elle n'arrivait donc pas à mourir, et son pouvoir ne lui servait à rien. Elle rejoignis la surface en se débattant comme elle le put.
Arrivée à l'air libre, elle prit une inspiration , sa peau était recouverte de chair de poule. Sa tête et ses épaules était les seules chose qui émérgeait de l'eau claire. Son souffle court , elle se hissa sur le ponton, tremblante , glaçée jusqu'aux os. Le sang coulant toujours le long de son cou , s'échappant de ses lèvres. Ses cheveux noirs collant dans son dos , telles de longues algues. Elle pleurait. Elle devrait encore vivre. Pourquoi même la mort était si dure avec elle ? Anna Covey ne se souciait pas de la présence de la personne dérrière elle , elle savait qu'il était là. Qu'aurait -elle pus lui dire ? Rien. Elle pleurait toujours, essuyant ses larmes du revers de la main ces dérnieres , elle en fis couler encore plus. Ne prenant même pas la peine de se rhabiller, elle fixait la nuit noire, son sang maculant sa poitrine et ses côtes, jusqu'à ses hanches à présent. Ses bras croisé contre sa poitrine , ne tentant même plus de se réchauffer. Mourir de froid , de tout ce qui peut être possible, mais mourir. Elle renifla , son mascara coulant le long de ses joues , ses grands yeux bleus-verts brillaient sous ses larmes.
Elle prit conscience alors de sa personne. Elle était Vampyr. Elle approcha son poignet de sa bouche et le trancha avec ses canines. Elle poussa un petit cri , son sang se déversa rapidement partout autour d'elle , elle leva son poignet gauche et répéta l'opération.nLa personne dérrière elle ne la secourira pas. Il n'en avait pas le droit. Elle devait juste crever, crever pour oublier au lieu de vivre avec ces horreurs qui la torture. Une dérnière fois , elle regarda dérrière elle et mis son index devant sa bouche , en signe de silence et sauta à nouveau dans l'eau. Cette fois - ci , rien ne la ferait remonter. Des tourbillons sanglants se répendirent dans l'eau à une vitesse hallucinante. Maculant le corps entier d'Anna.
Ses lèvres pourpres s'entrouvrirent , ses yeux se fermirent , elle était morte.

Ou presque.






© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Sam 25 Mai - 2:24



« No light, no light. »


"La dépression vous tire dans les bas fonds de la conscience humaine, mais Dieu y remplit le puits ainsi creusé par une expérience unique de l'être que les bien-portants ne peuvent imaginer. L'ex-dépressif arrive à comprendre le pourquoi de la vie s'il a su s'appuyer sur les bonnes raisons de sa dépression et en corriger les lacunes les plus sévères."
-Pierre Boisjoli

Vous savez, ce genre d'instant où vous ne savez pas quoi faire? C'est exactement ce sentiment que ressentait Castiel lorsque la jeune demoiselle lui donna un vent assez frappant en replongeant dans l'eau froide. D'un coté, son esprit lui criait d'aider la jeune fille mais il faut dire que Collins est loin d’être quelqu'un qui aime recevoir des vents, il faut dire qu'il était presque vexé. Et s'il la laissait crever là, après tout, elle ne l'avait pas vu, il ne la connaissait même pas. Alors à quoi bon? De nos jours, on choisis notre mort sans aucun soucis pour les autres, ces imbéciles d'adolescents. Excuse moi, Castiel, mais c'est pas toi qui essaie de fuir la vérité depuis bientôt sept belles années, en te recroquevillant dans ton coin en couinant que c'est pas ta faute, que tu n'y étais pour rien? Laisse moi rire, tu est loin d’être un ange, loin d'avoir des amis, des principes, un coeur, une famille. Et tu n'en auras jamais, car tu est un bon à rien et tu le resteras toute ta vie. Il se retourna pour partir, mais se retourna vivement pour plonger dans l'eau à son tour, devant la jeune fille, la forçant à le regarder dans les yeux. Elle avait de jolis yeux d'un vert/bleu, assez étrange. Il fronça les sourcils en la serrant par les poignets, et essayer de la tirer hors de l'eau. Faites qu'elle soit en vie, qu'il n'ait pas à passer la cours martiale. Sinon c'est la merde. Il souffla:

"-Vit. Please?"

Elle était en soutien-gorge et en petite culotte, son regard ne s'attarda pas sur sa poitrine, il était beaucoup trop pudique, il enleva son manteau pour l'étendre sur son corps sanglant, fixant les blessures assez profonde, suant à grande gouttes, comme il se croyait seul, il rajouta:

"-Meurt pas. Il doit bien y avoir des gens qui veulent vivre et qui crèvent tout les jours, alors te suicide pas, toi. On choisit pas sa mort, par respect. Je sais, c'est tentant, un couteau, une pensée morbide et c'est partis pour un aller simple dans les enfers. Mais justement, c'est vraiment les enfers, là-bas. Alors....ne meurs pas, étrangère.

Pourquoi avoir rajouter étrangère à la fin? Il ne savait pas. Il soupira en passant une de ses mains froides et mouillés dans ces cheveux du même état, soupirant, ne sachant que faire. Il était jardinier. Il était un assassin. Il détruisait et ne re-construisait pas, il n'est pas mécanicien. Et encore moins psychologue.



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Sam 1 Juin - 18:21


In his dark blue eyes.
« L'amour se conjugue seulement au présent ,ca au futur , il fait rêver , et au passé, il fait pleurer.»

feat Anna &Castiel


" J'ai jamais demandé à vivre. Je me bats , toujours , encore. Rien que pour toi"

Elle se sentit tiré de l'eau glaciale. Elle ressentit les lattes de bois émoussées du ponton délabré contre ses omoplates. Une voix perça ses tympans.

"-Vit. Please?"

Ces mots s'encastraient avec douleur dans son crâne. Elle sentit quelque chose lui recouvrir le corps. Elle ouvrit les yeux. Elle y vit un ange. Puis remarqua la couleur des ailes , elle devait être en enfer. Puis l'expression catastrophé de l'ange. Ce n'en était pas un , c'était tout simplement un Animalik , tout comme elle. Elle battit une nouvelle fois les paupières.

"-Meurt pas. Il doit bien y avoir des gens qui veulent vivre et qui crèvent tout les jours, alors te suicide pas, toi. On choisit pas sa mort, par respect. Je sais, c'est tentant, un couteau, une pensée morbide et c'est partis pour un aller simple dans les enfers. Mais justement, c'est vraiment les enfers, là-bas. Alors....ne meurs pas, étrangère."

Étrangère. Était-elle vraiment une étrangère ? Oui , même à elle même, elle se sentait fausse, fausse et déjà morte. Anna toussota et avala une grande bouffée d'air. Ses yeux plantés dans ceux du jeune homme , elle parvint à articuler.

" Merci..."

L'avoir remercié pourquoi ? Pour lui avoir sauvé une chose qui lui importait si peu qu'on baptisait "vie" ? Elle n'en savait rien. Sous le manteau de l'inconnu , elle grelottait. Ses poignets tranchés irradiait dans son bras d'une douleur sourde. Elle se redressa et retira le manteau de l'inconnu avant de s'approcher, hésitante et le lui remettre sur les épaules. Elle tira son sweat et l'enfila , serrant ses bras contre elle.
Qui était-il ? Quel sorte d'ange était t-il ?
© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Ven 21 Juin - 0:27




« When you're alone, I'll be in front of your door.  »


Coup de Foudre:
Le coup de foudre est un phénomène qu'une personne peut ressentir lors d'une rencontre subite avec une personne inconnue. Le coup de foudre paraît être quelque chose d'unique et de formidable, c'est du moins ce que ressentent les personnes qui se disent avoir été frappées de la fameuse « décharge électrique » de l'amour. Cette expérience intrigue beaucoup car on ne la comprend pas vraiment, c'est quelque chose qui nous arrive et que l'on ne peut ni expliquer ni contrôler.


Nous, simples humains, ne ressentons absolument aucune émotion, sauf, qui sait, de la fierté lorsque quelqu'un nous remercie. Le sentiment d'avoir réussis à aider quelqu'un, que celui-ci vous soit reconnaissant, si tout cela n'est pas valorisant? Bien, il faut dire que notre cher Castiel était malheureusement encore et toujours à coté de la plaque et le fait que la jeune demoiselle en soutien-gorge l'ai remercié fit en sorte qu'il paniqua de l'intérieur. Mais pas le genre de panique normale, lorsqu'on pense que notre propre vie est en jeu, non. Il s’inquiétait pour la jeune fille. L'étrangère qu'il avait sauvé d'une certaine manière. Mais ce n'est que physique, tout cela, mentalement, la demoiselle était instable et ça, il en doutait que trop fortement. Il préféra se taire. Elle se leva et lui remis son manteau sur les épaules, mal à l'aise de voir une jeune femme en vetement léger, il enfila son manteau et baissa le regard, en attendant qu'elle se mette de quoi dessus, il avait froid et frémissait légèrement, ses ailes encore taché par le peu de sang qui avait coulé de son dos, il restait toujours aussi silencieux, ne sachant quoi dire, ne sachant quoi faire. Il resta planté là un instant, les yeux baissé, la moue complètement déconfite et les yeux du chat botté, sans faire exprès. Il releva finalement ses yeux vers ceux de la jeune fille et murmura si bas qu'il avait de la misère à s'entendre lui-même:

-Derien...Euh...Qui est-tu?

Ses yeux exprimaient de l'inquiètude, de la peur, et une certaine tristesse, il ravala sa salive et ne bougea pas d'un pouce, respirant le plus faiblement possible, le silence régnait, tellement qu'on aurait put entendre une mouche voler où bien un ange murmurer. Les bras ballant, le regard méfiant. Il ne voulait plus jamais faire confiance à quiconque, il était bien, seul, avec ses plantes. Des plantes muettes, mais dont on peut sentir le doux parfum, on les arrache, elles ne pleurent pas.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Ven 21 Juin - 9:39


Don't let you close.
« It's dark inside. »


feat Anna & Castiel


Anna serra ses bras, encore faible contre sa poitrine. Elle s'autorisa de décrypter le jeune homme. Des cheveux foncés , une peu plutôt claire et de grand yeux bleus. En tout un bel homme. Mais un homme qui avait du souffrir. Du peu qu'elle avait pus remarquer , ses bras étaient striés de cicatrices. Un peu comme elle , en fait. Un petit moment s'écoula , le vent sifflait dans les oreilles de la Vampyr , la glaçant dut à ses cheveux détrempés. Le jeune homme releva la tête. Vous savez ce moment ou vous regarder les yeux de quelqu'un , et que là , vus pouvez y lire son passé ? Et que vous aimeriez figurer dans son futur ? Et bien , c'est exactement ce qu'Anna ressentit. Mais lorsqu'on est vide , à un point tel que vous êtes déjà mort de l'intérieur , vous savez que les émotions vous manipule , et pour être vous même , vous devez les interdire. L ' inconnu prononça une phrase à voix si basse qu'Anna du se pencher pour les entendre.

-"De rien...Euh...Qui est-tu?"


Ce qu'elle était , aurait du t-il dire. Car Anna ne savait pas si elle était quelqu'un. Une jeune fille rendue monstre par des gens fous. Voilà ce qu'elle était. Elle étaiit brisée , mais depuis si longtemps qu'elle vivait avec. Elle le fixa avant de répondre doucement.

"Anna Covey , et toi ?"


© code by Lou' sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Lun 24 Juin - 3:01




« Come here, come closer, because the closer you'll be, the easier for me it will be to fool you.  »


Anna Covey , et toi ?


Anna, un nom bien singulier, bien simple. Un nom doux et agréable à prononcer, mais qui pouvais se trouver a être un nom remplis de mauvais souvenirs, un nom hanté. Mais c'était bien pour cela que le jeune Castiel se sentait mystérieusement attirée vers cette âme perdue, une personne qui aurait besoin de son aide et il ne demanderait rien en retour, car Castiel avait beau venir de deux humains, il était un ange et il n'était pas égoïste. Le jeune garçon préféra fermer les yeux, encore une fois, le vent fouettant sa silhouette quelque peu imposante, ses ailes charbons, de leurs cotés, battaient nerveusement, preuve qu'il était instable émotionnellement. Il inspira l'air frais, avant de l'expirer comme s'il ne l'avait jamais connu. Comme on fait avec une singulière personne qu'on remarque dans la rue, elle nous regarde, et nous de notre coté, nous nous disions que nous ne la verrons qu'une seule fois, alors nous préférons l'oublier. Tout ces gens étranges, excentriques, qu'on voit chaque jour dans la rue où bien dans l'internat, Castiel, lui, se rappelait de tout. Cela restait encré dans sa caboche d'harpie, et il l'avait déjà vue, cette charmante Anna Covey. Mais il n'avait jamais osé lui adresser la parole. Car Collins n'aimait pas la compagnie, il craignait de leur faire du mal, il était vieux de l'extérieur, mais jeune de l'intérieur, vous savez, lorsqu'on est jeune et qu'on brise un de nos jouet, on se sent atterré pendant des journées entières? Castiel avait brisé sa vie, et il était atterré toute sa vie, 365 jours par an. Il se rendit finalement compte qu'il n'était plus seul et rouvrit ses yeux, lorsqu'il les rouvrit, la jeune fille était toujours là, devant lui, il répondit sur un ton grave, mais encore une fois, presque inaudible:

-Castiel Collins. Mon nom est Castiel Collins.


Toujours aussi mal à l'aise, c'était une des rares fois où il n'y avait absolument personne autour de lui, et qu'une personne s'intéressait à lui, il paniquait, et ça se voyait, car il ne savait pas vraiment comment réagir, ni quoi dire, ni quoi faire. Il devait lui faire la bise, comme il avait vu ces jeunes filles dans la cours, où bien il devrait lui serrer la main comme les professeurs dans les couloirs? Il ne savait pas, alors il préféra ne rien faire, rester parfaitement immobile, comme il savait si bien faire, une statue, parmis des humains, c'est ce qu'il était. Personne n'avait jamais vraiment prêté attention au jeune Harpie, d'un coté cela l'attristait mais de l'autre il trouvait que c'était tant mieux, qu'il n'aurait pas à s'expliquer. Il fixait la jeune fille, droit dans ses yeux d'un vert aqua, tout bonnement magnifique, si magnifique qu'il aurait aimé s'y perdre dedans.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Mar 9 Juil - 10:41


I miss nothing....
« Everything»

feat Anna & Castiel

Seule mais à la fois entourée. Cette fois-ci , Anna aurait adoré qu'il la prenne dans ses bras. Mais qu'était-il , un inconnu ?

-Castiel Collins. Mon nom est Castiel Collins.

Castiel. Anna planta ses yeux dans les siens , essayant de déchiffrer quelque chose. Le froid faisait apparaître ses veines sous sa peau. Une peau si pâle , si fragile , si facile à couper.
La Vampyr releva lentement la tête vers le ciel étoilé. Un ciel si sombre et dépourvu de couleur. La jeune fille hésita une seconde avant de s'approcher du jeune homme à quatre pattes  et de déposer sur sa joue un baiser léger.

" Merci. "

En fait, elle aurait voulu le haïr pour l'avoir aidé , mais Anna restait humaine, même si elle n'aurait pas voulu. Ses ongles encore tâchés de son sang auparavant étaient posé sur l'avant bras de Mr. Collins.
Lorsqu'elle le réalisa , elle retira sa main assez vite. Pas assez vite sans doute.


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Dim 28 Juil - 15:57




« Guess what I am? Not a robot.  »


Merci.


Encore ce merci, ce merci qui l'énervait tant, c'était tout simplement naturel chez Collins, il ne pouvait pas voir les autres souffrir. Il essaya de chasser le regard de la jeune fille qui le fixait bien trop intensément pour que cela soit agréable, Castiel, lui, n'appréciait pas le contact simple et court. Contact physique, mental, oculaire, l'harpie ferait tout pour éviter. Il reste encore et toujours parfaitement immobile, les yeux baissés vers ses pieds, il sentit ses blessures se refermer doucement. Castiel effleura ses bras doucement, décrivant les courbes de ses cicatrices, vestiges du passé et du présent, enfait il n'était plus vraiment certain s'il voulait mourir, il avait essayé tellement de fois que cela en devenait lassant, presque autant que sa vie. Il n'irait pas jusqu’à dire qu'il n'était plus suicidaire, juste que pour lui ceci n'était plus qu'un acte en vain. Ses ailes étaient brisées, coupées et déchirées, et pourtant les plumes qu'il arrachait pendant ses nuits agitées finissaient toujours par repoussées. Pas qu'il s'en plaignait, mais c'était surprenant et énervant a la fois. Bref, la fille se tenait devant lui et lui avait dit merci. Elle avait aussi déposée sa main sur l'avant bras du Jardinier, ce qui le fit frémir de peur, avant, quand on le touchait, c'était pour lui faire du mal. Elle retira rapidement sa main comme si cela était un geste non-volontaire, pourtant, Castiel l'avait vu, et entoura le poignet de la jeune fille d'une main, il fronça les sourcils, hésitant, comme s'il ne savait plus quoi faire par la suite, il lança, une fois de plus:

-Derien.

Il regarda droit devant lui, ses ailes battant l'air frénétiquement et ses yeux cherchant une sorte de réconfort invisible, car Castiel n'était pas quelqu'un de bien, on l'évitait. Et il ne pouvait rien faire, ceux qui l'aimait était condamné. Il rajouta d'une voix incertaine:

-Bonjour.

Il retira sa main du poignet de la jeune Anna et se retourna avant de faire un léger signe de main et de se retourner, beaucoup trop mal a l'aise par la présence écrasante de la Vampyr.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Jeu 1 Aoû - 10:28

My dear , you're not Alice and you're not in wonderland.

Fall , fall ,fall. DIE ~


Incertain ,et incertaine. Voilà , exactement, Anna était incertaine. Incertaine de faire les bons choix. Par-ce qu'elle n'avait sût que faire les mauvais toute sa vie. Il lui atrappa le poignet, et elle leva les yeux vers lui. Il était hésitant.

" -Derien "

Un petit sourire apparaît sur ses lèvres rouges. Anna aurait tout donner pour avoir une raison de vivre. Sauf que voilà , Anna n'en avait pas. Elle aurait aimé en apprendre un peu plus sur cet homme. Elle aurait aimé qu'il l'aide. Qu'il ai des réponses à ses questions. Sauf que voilà , personne pouvait répondre aux questions d'Anna. Par-ce qu'Anna est dérangée dans la tête. Elle n'est plus normale , depuis tellement longtemps.

" -Bonjour. "

Pas vraiment sûre de comprendre le sens de cette phrase , Castiel retira sa main de son poignet , et se leva. Un dernier petit signe de la main et il se retourna. Personne ne supportait sa présence, elle le savait très bien. Rien ne l'étonnait. Il avait déjà fait beaucoup en la sauvant. A cette seconde, Anna se promit de continuer à se battre, à ne plus abandonner. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant qu'Anna se décide.

" ATTEND ! "

Elle le rejoignis en courant , ses habits trempés avait retrouver leurs places sur son corps et ses cheveux tombait en boucle humides dans le creux de son dos. Elle le rejoignis donc, et resta prostré à ses côtés. marchant à côté de lui ,sans un mot.

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Dim 15 Sep - 17:52




« N'oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu'à celles-là nous y obéissons sans le savoir. »



    "It was dark, so dark that Castiel can't see his own feet, he was standing there, in the darkness, his eyes staring widely at nothing, nothing but everything. He was alone, one more time, and he didn't know what to do. So he just stood there, for hours. Nothing came out of his mouth and nothing came out of his eyes, not a single tear. His body couldn't take the hotness, his skin was burning, but he didn't do anything to stop this cruelty. Because it was his fault. He caused pain."

    Castiel continuait de marcher au son de la mélodie qu'il entendait au fond de sa tête, comme si tout autour de lui le monde avait tombé et qu'il se retrouvait seul, seulement accompagné de cette faible mélodie qui s’harmonisait avec sa démarche gracieuse. La seule chose qui le retenait sur Terre était la légère douleur qu'il avait dans le dos. Ses yeux bleus océans fixant droit devant lui. Le vide. Il n'avait rien, il ne méritait rien. Juste quelques fois des regards haineux de certains élèves dont il ne connaissait pas le nom. Anna. C'est étrange, mais c'était le seul nom qu'il avait put retenir en moins d'une seule rencontre.

    Il remarqua des canards se trouvant droit devant lui, il n'avait pas fait attention au "Attend" insignifiant. Il sentait sa présence, a ses cotés. Son souffle résonnait dans les oreilles de Collins et étrangement cela l'apaisait, un peu comme un froid, un froid distant mais agréable lorsqu'on bouille de l'intérieur. Il se pencha pour regarder les petits oiseaux qui faisait une file derrière leur mère, ses ailes battant nerveusement en pensant que lui, Collins, avait toujours été le petit vilain canard dans sa famille. S'il en avait une, il ne s'en souvenait plus. Et comme il était différent, il se disait que c'était tant mieux, qu'il ne se souvient pas. Il ferma les yeux, respira fortement avant de poser des yeux tendres vers les canards, il aimait ses bêtes. Ignorante du dur monde, ne se souciant que de manger et de voler. Voler plus haut que les problèmes. Cette idée n'était pas désagréable. Mais Anna avait parlée et il se devait de lui répondre, sinon, ce n'était pas vraiment poli. Il donna un dernier coup d'oeil vers les canetons et les prit dans ses bras pour les déposer un peu plus loin, avec leur mère qui avait fuit Castiel et Anna, réflexe normal chez un animal. Il se retourna pour affronter le regard de Covey et affirma sur un ton neutre:

    -Tu m'as dit d'attendre. J'attends.  

    Il soupira, comme honteux de sa réponse, réfléchis quelque instant et de rajouter:

    -Je ne peut rien t'offrir de plus, désolé.  


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Mar 17 Sep - 18:52

AHYFUYG

AUHYEFNGUTI~  


Je jette mes cheveux par dessus mon épaule et le fixe, mes yeux verts-d'eau l'examinant. Je me demande pourquoi est-ce qu'il est aussi.. Réservé.
Je vois la famille de canard et ne bronche pas. Une famille ? J'en avais une. Mais moi, j'en veux pas. Mes parents n'ont jamais tenté de me retrouver, ou si ils l'ont fait je n'ai jamais été au courant. Formidable, hein, des parents qui prennent soin de vous pendant quatorze ans puis du jour au lendemain, pouf. Agréable de voir qu'il n'attendait peut-être que le jour ou cela arriverait. Je frémis en pensant à mes parents, bien au chaud dans leur apart pendant que leur fille enchaîne conneries sur conneries. J'observe le petit cinéma de Castiel et les canards, avec un petit sourire en coin. Le vent se lève à nouveau, faisant voleter mes mèches folles, hérissant les poils de mes bras sous la fraicheur. Je me surprends à le trouver adorable. Lorsqu'il se relève vers moi, je reprends mon sérieux.

« -Tu m'as dit d'attendre. J'attends. »

J'essaye de m'empêcher de sourire. Mes yeux dans les siens, je baisse la tête par la suite, fixant mes pieds. Très intéressant, j'en conviens.

« -Je ne peut rien t'offrir de plus, désolé. »

Je ne me retiens plus et souris doucement, avant de m'approcher et l'embrasser doucement.

« La preuve que si. »

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Sam 19 Oct - 16:17




« Je n'en vaut pas la peine.  »


La preuve que si.


    Lorsqu'elle avait avancé vers lui avec ce sourire qui se voulait charmeur -il n'en était pas certains, mais au moins, elle souriait, ce qui résidait souvent à être une chose positive, dans le vrai monde, mais était-il dans le vrai monde? Il ne savait pas vraiment.- il se sentit comme soulagé. Il ne savait pas s'il choisissait les bonnes émotions, il s'en fichait. Il fronça légèrement les sourcils, et plissa des yeux, incertains de ce qui allait se produire. Castiel n'était pas habitué aux émotions comme aux contacts humain, pas qu'il était réticent, non, simplement qu'il ne savait pas comment s'y prendre. Un peu comme un enfant de 5 ans introverti. Mais pour l'instant tout ce qui l'intéressait était la jeune fille se trouvant devant lui, qui l'avait embrassé. En premier, sa seule envie avait été de reculer promptement face à ce contact beaucoup trop indiscret. Mais il y prit goût et il devait se l'avouer, il avait souhaité pendant quelques maigres secondes pouvoir rencontrer les lèvres invitantes de Anna. Il ne se priva plus de cette gêne qui l'avait retenu de faire exactement ce qu'elle avait fait et passa une main dans les cheveux humides de couleur charbon. Il ne souriait pas mais on pouvait lire dans ces yeux bien des choses. Il la fixa un instant avant d'avancer son visage pour déposer un baiser à son tour. C'était étrange, ce n'était pas désagréable, ni agréable, c'était étrange. Castiel n'avait pas le goût pour les découvertes mais cet échange lui retira un frisson de bonheur. De la joie. Il n'aurait jamais crût pouvoir ressentir cela un jour. Et c'était excitant.
    Il fallait bien qu'il respire, après tout.
    Il la couva d'un regard presque tendre et murmura:

    « Je...herm. »

    Il ravala sa salive, parfois, il se sentait terriblement idiot. Maintenant était un de ces moments.
    Il aurait préféré s'enfouir mille pieds sous terre.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Mar 22 Oct - 12:45


Let me leave
« that shit ♥ »

feat Anna & Castiel

Un petit sourire retrousse mes lèvres sur mes canines. Je baisse la tête et le fixe à travers mes cils. J'ai l'impression de l'avoir gêné. Bon, tant pis.
Je rigole doucement, j'aime bien ce type. C'est la seule personne avec qui je noue des liens depuis mon arrivée.

« Je...herm. »

D'un côté, je m'en veux de l'avoir embrassé, je ne connais rien de ce jeune homme, mais une autre partie de moi en est heureuse, une partie de moi me crie que je l'avais souhaité.
Je me mords la lèvre et le dépasse, le clouant sur place. Mes habits trempés collent à ma petite personne, et mes cheveux sont glacials. Je souffle dans mes mains pour les réchauffer et me dirige vers l'Internat.
Avant de disparaître pour de bon, alors que je suis à cinq mètres de lui, je crée une illusion.
L'illusion, c'est moi. Moi et lui se tenant la main. Je rigole doucement et l'illusion s'éfface.

« A plus, jeune homme. »

J'hésite à rentrer directement à l'internat ou faire un détour par la nature foisonnante prêt du lac. j'opte pour la dernière solution, coupant par les herbes hautes. Au bout d'un certain moment, je retire mon sweet et l'étale au sol, je vais passer la nuit ici je pense. Je me tourne sur le dos, les yeux fixés sur le ciel constellé.
Un vent tiède, presque frais agite les herbes hautes qui me couvrent. J'espère que ma disparition ne sera pas signalée. Je ferme les yeux et respire lentement. Au pire, j'espère que personne ne m'écrasera par hasard.
© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   Sam 23 Nov - 2:06
[HOP. Alors ouais pour le dernier RP je voulais faire quelque chose qui me tenait vraiment à coeur, c'est un peu dédié pour toi, chouette, hein, parce que ta lettre est vraiment trop parfaite et que tu coup je pouvais pas attendre et comme Cas il me ressemble un peu bicoup tu coup je trouvais que c'était classe de pouvoir faire un RP de mon point de vue qui est aussi le point de vue de Cas. Parce que t'est parfaiteuh malgré les p'tites briques qui sont plus làààà. HUH. JE T'AIME ET C'EST CON PARCE QUE TU VOIT TOUT LE MONDE VA VOIR CE MESSAGE MAISBON. Et une p'tite musique classeuh parce que wé. Lit ce p'tit RP en pensant que c'est pas juste Cas vis à vis Anna, mais aussi Moi et TOI. 8'D -oui je suis complexe-]





« MAYBE YOU'VE SEEN SO MUCH SHIT  »


"That you can't see the light in my eyes."


    Un coeur, c'est un peu comme une maison : t'a des bons propriétaires, et puis t'en a des mauvais. T'a des imposteurs qui rentre sans sonner et d'autre qui attende justement une invitation alors qu'ils n'en ont pas besoin. Certains prennent soin de cette maison, d'autre laisse les petites imperfections comme elles sont : le problème n'est pas d'habiter une maison parfaite, non. C'est d'aimer cette maison comme on s'aime. T'a les invités inattendus qui donne le sourire, et t'en a d'autre dont tu voudrais juste qu'ils s'en aillent. La différence avec un coeur et une maison c'est qu'une maison, c'est du matériel, ça se change, alors qu'un coeur, c'est irremplaçable. Lorsque tu rentre dans la maison de quelqu'un d'autre, tu doit faire attention : ne pas détruire le vase de porcelaine, ne pas faire tomber son verre de jus sur le sol. Ce n'est pas parce que cette maison n'est pas tienne que tu ne devrais pas y faire attention. C'est exactement pareil avec un coeur : tu ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas subir. C'est simple, crache sur cette maison, arrache les briques une par une, le bâtiment va finir par t'ensevelir et ce seras tant mieux car tu n'est qu'un imbécile qui joue avec les autres. Parcontre, quand c'est cette personne. L'as des as, celle que tu aime, que tu voudrais jamais perdre, alors tu lui prépare LE tapis rouge, tu fait tout pour que cette maison détruite par les autres paraissent bien, mais c'est pas vraiment réussis, pour cacher tout ces trous dans les murs, tout ces meubles déchiquetés. Pourtant tu garde le sourire, parce que tu veut que cette personne ce sente bien. Quand elle rentre, elle se rend compte de tout, mais elle ne fait aucun commentaire, parce qu'elle aussi, sa maison, elle est brisée. Brisée, martelée, déchiquetée. Par tout ces invités malhonnêtes qui rentre le sourire innocent au lèvre et qui ressort le regard arrogant. Tu te rend compte que cette personne, bien, elle finit par t'accepter malgré tout tes défauts : ta timidité un peu trop excessive, cette peur le soir qui te tient réveillé. T'es pas parfait, mais t'es loin d'être mauvais. Tu sais c'est quoi d'avoir été traîné sur le sol. Elle le sait aussi. Cette personne, tu sais que c'est la bonne. C'est celle qui va pas essayer de cacher ces imperfections. Parce qu'elle t'aime comme tu es et que tu l'aimes comme elle est. Tu t'en fiches du monde autour qui trouve ça étrange.
    Parce que si t'es content, c'est ce qui compte.
    Si elle sourit, c'est parfait.


    C'est un conte imparfait mais qui dans son imperfection rend tout plus-que-parfait.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna   
Revenir en haut Aller en bas
 

My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» My Dear , you're not Alice and you're not in Wonderland. Castiel & Anna
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-