top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Le casse-dalle d'un crocodile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Harumi Kawaii
Timide

avatar
profil
Messages : 23
Date d'inscription : 22/11/2012

Personnage
Age: 17
Pouvoir: 6ème sens [PP = 50]
Race précise: Sirène

MessageSujet: Le casse-dalle d'un crocodile.   Mar 16 Avr - 18:29
Suite de sa ---> http://internat-animalik.forums-rpg.com/t580p30-rencontre-avec-un-crocodile-nitsodo-nodikhy

Nous avions longé le parking du fast food, le ventre gargouillant jusqu'à ce que sa question déchire le silence pensant de cette nuit glaciale d'hiver : t'as de l'argent ?
Si j'avais de l'argent ? Après un long silence, je me mis rire, ce qui fut légèrement flippant pour mon interlocutrice. J'ouvris en grand mon sac et fouillais sauvagement la petite poche de gauche. J'en ressortais un grosse poignée de billets verts. Si ce foutu système d'engraissage américain ne lui suffisait pas, cela n'aurait pas été très grave, je l'aurais emmenée dans un endroit un peu plus correct. Mais rien à faire, cette tête de mule voulait à tout prix aller dans ce refuge à obèse, pour s'épaissir je suppose. Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, je rangeais rapidement l'argent à la venue d'un clochard qui avait dût nous repérer depuis quelques temps. Il avait un air robuste et le buste solide malgré ses guenilles empestant l'alcool. Il avançais vers nous l'air menaçant et un tontinais intéressé. Avant qu'il ne soit assez près pour nous aborder, je pris la main de de Nitsodo et l’entraînais dans ce trou à graisse qu'elle aimait tant. La chaleur du chauffage me fouetta le visage, si bien que j'en poussais un gémissement. Cette journée avait été éprouvantable et la chaleur d'un malheureux radiateur aura eu raison de moi. Comme attirée vers le radiateur, j'envoyais Nitsodo acheter la première cochonnerie à vendre dans cet endroit avec le double pour moi en lui donnant 50€. Cela devrait bien suffire pour un simple casse-dalle d'animal, non ? D'ailleurs, de quoi devrais-je me nourrir à l'avenir ? De planctons ? D'algues ? De poissons crus ? D'humains ??! Calée contre le radiateur brûlant, je me morfondais dans mes questions et me rendait compte que je ne savais rien de moi, ni d'elle. Il fallait à tout prix qu'elle me parle de cet internat qui m'obsédait tant à présent. Oui, c'était la clef du mystère cet internat. Quand elle revint de ses achats, elle posa la monnaie sur la table et me tendit un croc machin. Affamée, je mordis dedans découvrant que cela n'était pas si répugnant. J'arrêtais ma mastication, passais ma langue sur mes dents devenus un peu plus pointus qu'avant et pris un air sérieux en lui fixais les globes oculaires :
- Dis moi ce que tu sais sur l'internat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Le casse-dalle d'un crocodile.   Sam 20 Avr - 7:56
Etre à la chaleur des radiateur me fit un bien fou. Harumi me passa une liasse de billets, dont je fut surprise, et alla s'installer au fond de la salle, sur une table à deux. Quelques personnes étaient encore là, une dizaine tout au plus, et qui s’apprêtaient à quitter les lieu avec l'heure tardive qu'il était. Un groupe de jeune, qui devait être à leur terminus, d'après leurs valises, passa l'entrée du bâtiment avec un courant d'air glacial qui m'arracha des frissons. Le serveur, lui, détailla ma tenue recouverte de boue après la "chute du dénouement", comme je l’appelle. Ça peut paraître comique, mais c'est elle qui nous à descendue de notre vue panoramique sans chichis. Je prit pour moi et Harumi deux gros hamburger, de ce qu'il y a de plus nourrissant, et deux café, juste pour se réchauffer. Après quelque instant, je la rejoignit à ça table. Je me demande d'ou elle vient. Je me pose la question depuis le début. J’opterais pour une fugue, en me rappelant ça réaction dans les bois. Je trouverais bien le moyen de lui demander. En attendant, je posa le reste des billets sur la table, en même temps que le plateau surchargé de toute cette mal-bouffe.
Je fut surprise en la voyant me fixer. Pour finir, elle me demanda d'en dire plus sur l'internat, question que j'attendais depuis longtemps, à vrais dire.
Les seules choses que je pourrait lui dire, c'est mes première impression que j'ai amasser pendant ces quelque premier jour.

-Et bien, c'est un internat bizarre. Je ne pense pas que c'était la réponse à laquelle elle s'attendait, mais c'était pour ma par bel et bien ce que je pensait.

-Ce qui le rend étrange, c'est évidement ses élèves, mais aussi le fait qu'on se croirait dans une maison de rééducation; le passé de certain est douteux, rigolais-je.
En disant cette phrase, je me rappela mon arrivée, et cette fille qui m'avait accueillit. C'est comme si un esprit de compétition opposait touts les élèves, le meilleur étant celui au pouvoir le plus puissant. Et ça formait ainsi une méfiance des inconnus et une paranoïa un peu hors du commun. Et contagieuse, même. A ce douter si cet internat n'est pas une histoire de survie. Je me demanda au passage si elle, Harumi, en avait un, de pouvoir.
La chose que je voulait était bien d'éviter de rentrer dans ce jeu, mais ça s’avérait être compliquer, puisqu'en tout les élève bouillonnait une part animal, avec tout ce qui suit.

Je n'osa pas en dévoiler trop directement, mais préféra attendre ça réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Harumi Kawaii
Timide

avatar
profil
Messages : 23
Date d'inscription : 22/11/2012

Personnage
Age: 17
Pouvoir: 6ème sens [PP = 50]
Race précise: Sirène

MessageSujet: Re: Le casse-dalle d'un crocodile.   Dim 21 Avr - 11:26
Si cet internat regorgeait de personnes au passé douteux, je me demandais à quel point le mien l'était... Était-ils simplement des fugueurs comme moi ou plutôt des serial-killers ? Un frisson me parcourus. Si ces personnes était à moitié animal, elles devaient être assez teigneuses ! Et Nitsodo ? Était-elle comme eux ? Pouvait-elle péter les plombs ? Mais au fait... si la moitié des internés avaient un passé douteux, elle aussi peut-être ? Tout ce flux de pensé négative et de de crainte me coupais l'appétit. Je repoussait mon croc-machin après trois bouchés. Je bu une gorgée du café trop amer et pas sucré que m'avait apporté Nitsy et entamais un court résumé de ma vie ces derniers temps :
- Je me suis enfuit de chez moi après mon exclusion au lycée. J'ai frappée une pouffiasse pleine aux asses. En fait, je suis aussi délurée que les internés, c'est sa ? gloussais-je.
Ensuite, j'eus le cerveau embrumé. Comme si tout ce que je voyais ou entendais était au ralentit. Il me semble que Nitsy parlait mais que je ne l'écoutais pas. Pendant cet instant, je me mis à fixer et à écouter mon entourage. Il y avait quelques gars, de l'autre côté de la salle qui nous observaient. Une vieille dame aussi avec un berceau. Le bébé pleurait et je n'avais rien entendu jusque là. Étrange. La porte s'ouvrit et je reçus une nouvelle bourrasque de froid. La personne qui venait d'entrer s'assis avec le groupe de gars à l'extrémité de la salle et... c'était le clodo de tout à l'heure. Il me faisait toujours un peu flipper avec son air menaçant et ses yeux dépravés. Je lançais à Nitsy un signe de la tête lui disant de se retourner. L'homme se leva et vint dans notre direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Le casse-dalle d'un crocodile.   Sam 4 Mai - 17:22
"-Aussi délurée que les internés? Haha, non. Si tu avait passé le stade du meurtre, alors oui ", dis-je, l'air sombre. Mais Harumi ne m'écoutait plus, et elle était maintenant attentive au personnes environnantes. Quelque gars qui nous reluquais, plutôt normal d'après la situation, puis sont regarde se posa sur l'entrée; le vieux loufoque venait d'entrer. Elle me fit signe de regarder, ce que je faisait déjà; et le vieil homme s'approcha de nous, un air perverti collé au visage. Qu'est-ce que nous, épuisée, pouvions faire contre un type de son envergure, trempé d'alcool. Fuir, ou plonger dans la situation de l'élève standard de l'internat. Je regarda Harumi. Le vieux, lui, s'assit à deux table de nous. Il allait attendre à sa place, si on partait, il nous suivrait, ou il resterait à attendre une réaction. D'après mon hypothèse, le mieux était de finir de bouffer, puis de se barrer. Je fini mon repas, invitant par la même occasion Harumi à faire de même.
Continuer la discutions apaiserait l’atmosphère. Curieuse d'en savoir plus sur son passé, je la questionna:
"-tu comptait faire quoi, après avoir fuis de cher toi?"
Je pense qu'elle aimerait passer voir cet internat, malgré sa réputation peu commune.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Le casse-dalle d'un crocodile.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le casse-dalle d'un crocodile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Li cacho-dent (casse-dents ou croquets aux amandes)
» Garage des rues : véritable casse-tête !
» La boule kass'krâne : ça ne casse pas des briques ?
» Un casse pour deux [PV Ishii]
» crocodile dundee existe et c'est une femme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-