top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   Dim 3 Fév - 23:38




«Un homme qui met sa vie en l'air.»

«Il faut parfois savoir courir avant de savoir marcher»


« Un bel internat, enfin, c'est sûr que ça ne bat pas ma demeure de Malibu, mais bon. On fait avec ce qu'on a, hein. Surtout la chambre est très...comment dire, petite et peu luxueuse? J'avais envie de me plaindre, mais bon, seul la salle de Technologie était plutôt intéressante, pas si High-Tech que ça, mais c'est pas du vieux jeux. Je lança un soupir en sortant de la poche de mon jeans une lettre que je n'avais jamais osé ouvrir. Et que je n'ouvrirait jamais. Elle était trop...mystérieuse. Si j'en savais le contenu, j'étais sûrement mort. Elle ne m'étais pas destiné. Mais je l'avais reçu dans l'héritage par je ne sais quel moyen. J'avais tout eu, l'argent, la réputation, les demeures...absolument tout. Une belle vie, en fin de compte. Alors que de son côté, est-ce que ma sœur de portait bien? Bon. Revenons au présent. Une journée bien banale, une semaine et deux jours que je suis ici. Un beau trou paumé et les bars sont plutôt monotones. Élèves peux distrayants. Café sans goût. Et le pire. C'est que y'a qu'un McDonald. Je déteste le McDonald, non, vraiment. Le Burger King c'est beaucoup plus savoureux. Et puis voilà quoi. Ça m'énerve. Va falloir faire des kilomètres pour tomber sur un Burger King. Oh, et aussi, c'est trop silencieux. Je sais pas, moi je rajouterais bien un peu de AC/DC où de Black Sabbath pour animer le tout. Surtout pendant la pause du midi. En même temps je reste enfermé dans cette salle, à travailler sur mon armure. J'aime la trafiquer, rajouter des choses...J'adore cela. Donc je reste enfermé dans ma salle. Mais ma porte reste toujours ouverte pour mes élèves, comme je leurs avait dit, j'ai beau avoir l'air d'un maniaque, je ne mord pas quand on essaye de me toucher. J'avait eu le droit à des regards moqueurs, enjouées et même outrés de mes élèves lorsque je me mettais à jurer devant eux. À croire qu'ils ont jamais entendus des jurons. Ou bien qu'ils n'avaient jamais vu un Américain très coincés en Français et qui limite son langage au familier. Faut vraiment que je prenne des cours, moi. Bof, disons que j'ai pas envie. Je m'assois sur la chaise en cuir que je m'avais approprié, elle était très confortable, et stylée. Je transforma mon bras en armure et pris mon tournevis et me mis à arranger quelques problèmes de fil, sifflotant en rythme avec la chanson Back in Black, ma préférée. Je lança mon regard derrière moi, espérant voir un élevé, personne. À croire que je les ais traumatisés, les pauvres. J'aurais bien aimé parler un peu. Mon regard se posa ensuite sur mon Martini posé sur mon bureau qui était dans un désordre incroyable, des feuilles de schéma servant à améliorer mon armure, des papiers de gomme et des bouteilles d'alcool fort vide. Ma dépendance à l'alcool m'exaspérait un peu, à vrai dire. D'un autre côté, lorsque j'essayais de vivre sans boire d'alcool, je me sentais vide de l'intérieur, ou fortement dépressif. Comme on me l'avais si bien dit un jour "Un homme qui a tout mais qui n'a rien". J'avais tout, c'est vrai. Mais il me manquais un entourage. Je suis quelqu'un d'instable, je peux craquer à tout moment, malheureusement. Ma vie ne tient qu'à un fil, et c'est bien vrai. Mon cœur est relié à un mince fil, si je l'enlève, je meurs. Enfin, ça dépend si quelqu'un me le remet où pas. Je baissa la tête tout en continuant de tourner le tournevis pour observer ce réacteur qui luisait d'une lueur bleuâtre, un sourire en coin. Je n'étais pas humain. Bon, c'esy pas parce que j'ai pas un vrai cœur, que je peux me transformer et en armure et en chauve-souris, que je met du sang A- dans mon starbuck (Tsume 8D) pour faire semblant d'être quelqu'un normal que je ne suis PAS humain. J'ai toujours des émotions. Et des principes. Je me lança comme pour moi-même:

-Enfait...je sens le sang, comme un humain. Rien de plus normal.

Je pencha la tête d'un côté en remarquant que mon téléphone dernier-cri de la compagnie d'électronique vibrait. Ça devait être mon petit-ami-longue-distance, Steve. On s'en fout de lui, mais profond. Il est juste bon pour baiser. »


(c) Ségo Soyana
 


Dernière édition par Tony Stark le Lun 4 Fév - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tsume Aerin
Please touche me so I don't feel goddam empty

avatar
profil
Messages : 1009
Date d'inscription : 08/06/2012
Sur l'avatar ? : Anna Speckhart

Personnage
Age: 16
Pouvoir: Cogiste [PP = 30]
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   Lun 4 Fév - 12:06


Tu veux mourir?
Bien , je suis là.





J'aime pas la neige, ça veut dire qu'il fait trop froid pour pleuvoir , tu parle d'une logique...
J'aimais pas non plus le matin. Parce que je devais me réveiller et ça, c'était la pire des torture. Le visage enfouis dans mon oreiller , je lâcha un juron. Précipitamment je leva la tête pour voir si j'avais réveiller ma sœur et Emy. Non, elles ronflaient toujours, bandes de veinardes. J'étais la seule à commencer les cours à 8h ce matin là , et autant vous dire que la technologie n'est pas mon fort.
Repoussant ma couette qui sentait encore le loup, je tituba jusqu'a la salle de bain. Faut dire que j'avais bus hier, et que à présent j'étais plus ou moins sobre. M'armant de ma brosse à dent, j'entrepris d'avoir l'air à peu-près civilisé. Mes longs cheveux noirs, retenus en arrière par une queue de cheval , j'avisa ma garde robe et piocha au hasard un jean et un t-shirt. Une fois prête et assez présentable j'empoigna mon sac qui contenant mes cours pour la journée et me mis en quête de la salle de techno.
J'aimais bien le nouveau prof' , Mr. Stark si ma mémoire est bonne. Stark... Stark. Me demandez pas pourquoi mais ça me fait achement penser à Starbuck [Mouahaha 8D] J'ouvris la porte qui grinça sinistrement. J'haussa un sourcil en voyant la salle déserte. Un sourire en coin , légèrement charmeur étira mes lèvres et j'avança vers le bureau du prof qui semblait ruminer.

Bah dis donc, pour une fois que je suis en avançe... J'm'appelle Tsume Aerin. Ravie faire votre connaissance.

J'adressa un petit clin d'œil déstabilisant et tira une chaise pour me mettre devant le bureau.Il était 7h30 , donc vus que la plupart des élèves dormaient encore, et que je n'avais pas envie de retourner dans ma chambre, j'avais 30 minutes pour bavarder avec cet inconnu. Croisant les bras sous ma poitrine, j'inclina la tête sur le côté , le transperçant de mes yeux noirs. Il paraît qu'ils font peur.. Moi j'aime bien mes yeux. Ma main pâle, terminée par des ongles peints en noirs, s'est plaquée sur la table en un bruit mat. Un petit rictus sarcastique à remplacé mon sourire charmeur. J'ai passé ma langue sur mes lèvres, le goût du sang s'y est attardé. j'ai réalisé -un peu tard- que je portais un t-shirt blanc avec des inscriptions et surtout avec un décolleté assez échancré ,qui laissais voir que j'appartenait bien à la gente féminine.
Je leva les yeux au ciel et croisa mes longues jambes , toujours ma main droite sur la table. Je vis la porte s'entrouvrir et une grande silhouette lupine s'infiltrer dans la classe. Posant ma main libre sur l'encolure d'Aoro je lui caressa la tête entre les deux oreilles.
Reportant à nouveau mon intention sur le prof je pus remarquer qu'il avait des cheveux bruns, plein de gel ,et de jolis yeux noisettes. Plutôt bronzé et une fine moustache. Mon esprit dériva vers Roméo , et mon altercation du soir du bal. La cicatrice qu'avait laissé ma blessure était presque guérrie. D'ailleurs, avec ce t-shirt l'ont pouvait apercevoir très nettement, à la base de mon cou , la marque rouge, légèrement boursouflée.
Celles de mes poignets s'étaient réduites à de long traits mince et pâles.
Je chassa une mèches noire de devant mon front et attendit que mon interlocuteur me réponde.
J'analysa un peu la pièce en attendant.
Revêtement en métal , sol en métal , appareils quelconques posés sur de longues table en métal ou en massif. j'aperçus un peu plus au fond de la pièce une sorte d'armure rouge et jaune. Posant mon regard sur cette chose, je plissa les yeux, réduisant mes deux globes noirs à deux petites fentes sombres.
Une armure.. Intéressant.
je me promis de le questionner par la suite.
Le temps filait trop lentement. Encore 25 minutes à rester ici à jacasser avec un professeur de technologie un peu trop extraverti d'après les rumeurs qui cours sur lui.
Je m'en fiche des rumeurs, je ne crois que ce que je vois.



la dispute





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   Lun 4 Fév - 18:20




«Radiocative.»

«This is it, the Apocalypse.»


« Alors que je bafouillais des milliards de choses incompréhensible, une jeune demoiselle plutôt charmante rentra dans la pièce, de long cheveux d'un noir éclatant, et des pupilles de la même couleur. Alors que j'arrangeais du mieux possible mes feuilles schématique -car c'était considéré comme étant top-secret- pour qu'on ne les remarque point, elle tira une chaise et se postais devant mon bureau. Après s’être présentée. Miss Aerin. J'hocha de la tête, silencieux. Son clin d'oeil, qu'elle m'avais fait...juste, wow. J'imagine comment son sang goute. Oh, je m'éloigne du sujet, là. Je suis normal. Je n'aime pas le sang. J'haussa les sourcils en remarquand qu'un énorme loup rentra dans la pièce, j'eu automatiquement un mouvement de recul et mes jambes commencèrent à se transformer en armure. Lorsque je remarqua qu'il se dirigea vers la jeune fille et qu'ils semblaient amis, je me calma aussitot. Miss Aerin était en avance, trop en avance. Bon, en meme temps, je leur avait dit qu'ils pouvaient venir n'importe quand. Mais bon. J'étais plutôt occupé désormais. Je me leva de ma chaise, tournant autour de mon bureau pour me poster devant elle, un sourire en coin:

-Enchanté, Miss Aerin. J'imagine que vous connaissez déjà mon nom, n'est-ce-pas? Tony Stark.

Je pencha la tete d'un coté et mon regard se posa sur son décolleté un peu trop invitant. Je resta bouche-bée un moment avant de reprend mes esprits, je passa une main dans mes cheveux avant de me retourner aux travails, mon tournevis dans mon armure qui couvait mon avant-bras droit. Tout en la fixant de mes yeux noisettes. Bon, j'allais tout de meme pas rester silencieux, c'est pas dans ma palette de couleur, je lança fièrement:

-Elle est belle, hein? A croire que ça fait partie de mon corp.

Je pointa mon armure avec mon tournevis, je savait qu'elle l'avait vu, mais j'aimais bien m'en vanter. C'est mon bijoux indispensable, sans elle, je serais juste...bien trop triste? Et je ne serais certainement pas ici, je serais dans un restaurant de qualité. Et je serais dépressif. J'haussa les épaules et eut un rire amusé, bon, pourquoi était-elle venu si tot ici? Je fronça les sourcils et lui demanda:

-Vous avez besoin d'aide, Miss Aerin? J'sais pas, mais mes élèves ont pas l'habitude de venir à cette heure.»


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas
Tsume Aerin
Please touche me so I don't feel goddam empty

avatar
profil
Messages : 1009
Date d'inscription : 08/06/2012
Sur l'avatar ? : Anna Speckhart

Personnage
Age: 16
Pouvoir: Cogiste [PP = 30]
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   Mar 5 Fév - 11:45


The World is to Quiet




-"Enchanté, Miss Aerin. J'imagine que vous connaissez déjà mon nom, n'est-ce-pas? Tony Stark."

Mais c'est qu'il est percpicace le bonhomme. Je détacha mes longs cheveux noirs qui tombèrent en cascade le long de mon dos. J'ai souris , mais pas du genre de sourire gentil qui fait plaisir aux gens, plutôt un sourire sadique, un sourire? En fait c'est plutôt une promesse de sang. Mes canines lupines ont luis dans la partie sombre de la pièce. J'ai perdu une partie de mon humanité la première fois ou j'ai vus Gilbert, la deuxième partie de mon être, moi , Tsume Aerin , la fille aux yeux noirs, la peau de porcelaine... Je ne suis plus celle là. J'ai changé. Chaque fibre de mon être ne m'est que douleur, mon être prie pour que je cède à ce feu qui me ronge, que je parte sous forme lupine et que je ne revienne plus jamais. Que je parte. La fôret m'appelle , le sang. Je rêve du liquide rouge et poisseux la nuit. Je voudrais sentir l'échine des animaux de la fôret crauqé sous la puissance de ma mâchoire. J'ai secoué légèrement la tête, mon rictus devenant plus un... je sais pas trop quoi. Mon regard s'est posé sur son cou , se serait tellement simple de le tuer. j'ai déja tuer c'est pas ça qui me ferait peur. Mais en fait, j'avais surpris la réaction mécanique autour de ses jambes, si je le touchait, il allait se revetir tout entier de cette drôle d'arumre, et adieu le petit déjeuner. je le suivis des yeux quand il s'avança vers son armure au fond. Etrange... Il lança comme si il parlait d'un de ses gosses.

-"Elle est belle, hein? A croire que ça fait partie de mon corps."

Je me leva à mon tour et m'arrêta à côté de lui , avisant l'armure. Le pouls de mon voisin battait à mes temps. je n'avait qu'a bouger d'un pouce pour lui trancher la carotide puis tout serait finis en quelques secondes, je tuais pour le plaisir, non pour le besoin, ce qui faisait que j'étais encore plus dangereuse. Posant ma main sur l'armure de métal , je ùe tourna vers mon interlocuteur ,et demmanda , l'air de rien :

-"Etes vous marié? Des enfants? Une femme? Je ne sais pas.."

N'allez pas croire que je m'intérresse à lui, oh que non. Je veux juste m'assurer que si je le tue, personne ne pensera à la chercher. Je suis maligne.

-Vous avez besoin d'aide, Miss Aerin? J'sais pas, mais mes élèves ont pas l'habitude de venir à cette heure.»

Bah tient. Peut-être que si je lui demande gentillement de se laisser tuer il me laissera. Ouais, nan vaut mieux oublier.
Je pinça mes lèvres et m'approcha à une distance assez minime du professeur, plongant mes yeux étrange dans les siens , mon haleine mentolée balaya son visage et recula. Je connaissait son pouvoir. C'était un rapprot avec l'armure. Je le vis quelque peu déstabiliser après mon approche, un peu trop.. proche [Oh putain j'accumule]. Posant ma main sur mon cou je m'empêcha de visualiser sa gorge. je n'étais certe pas vampire, mais j'étais une prédatrice, je traque , je trouve , je tue.
La roue infinissable de la vie lupine.
Je souria avant de répondre doucement :

-"Non, je n'ai jamais besoin d'aide... Vous êtes féru de technologie, n'est-ce pas?"

Mais ,non, tsume, en fait il vit dans son atelier de technologie par ce que il aime l'odeur de vieux fer rouillée.. J'acumule, je vous dis, j'accumule....
"



la dispute





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   Jeu 7 Mar - 0:49




«The Iron in your blood.»

«Destroy your cells one by one.»


« Cette petite, elle voulait en savoir un peu trop sur moi pour que ça soit normal. Reste, j'vais pas me plaindre non plus, je suis un sujet de conversation passionnant et amusant. Après tout, peux-être qu'elle avait juste un kick sur moi, rien de plus. J'avais fait exprès d'ignorer ses questions, on va tout dire ça d'une grosse traite tout à l'heure, c'est beaucoup plus classe, et ça créer du suspense. Comme si elle n'avait pas vu les nombreux articles sur ma compagnie, l'hypocrite. Elle voulait faire son ignorante pour pouvoir s'approcher d'un Stark. Mais que fut ma surprise lorsqu'elle s'approcha un peu beaucoup trop prêt de moi. Je sursauta et fut quelque peu déstabilisé par cette odeur de menthe beaucoup trop forte. Non, pas la menthe, le sang. C'était le sang qui me fit frémir. Cela faisait un bon bout que je n'en avais pas prit, et maintenant on faisait exprès de me mettre ce bon petit plat sous mes yeux. De la torture, mes amis. De la simple torture, simple mais terriblement efficace car elle avait dut remarquer ma "déstabilisation", si ça se dit, et elle recula je croit, de quelques centimètres, juste assez pour pouvoir reprend mon calme tranquillement, prenant de grande bouffée d'air frais, et elle me demanda si j'étais féru de technologie. Bon, là, je doit vous l'avouer, soit elle est au courant de rien, soit elle joue vraiment bien le théâtre. Parce que, tu voit, non je ne possède pas une compagnie basé sur la technologie high-tech, et non, je ne suis pas prof' de technologie. Et pour ce qui est de son refus d'avoir de l'aide, je trouva cela étrange. Qu'est ce qu'elle me voulait bien, cette demoiselle? Pas que je n'apprécie pas la compagnie, loin de là, mais elle me fait peur, je trouve. J'vais pas le crier sur tout les toits aussi, hein. J'vais faire mon hypocrite comme je vais si bien, meme si va bien falloir que je lui dise un jour. J'haussa les sourcils, imitant une expression surprise et répondit simplement:

-Si je n'aimerais pas ma matière, je ne serais pas ici, Miss Aerin, j'ai une compagnie a géré.

Sur ses mots je recula de quelques pas, l'odeur étant devenue un peu trop présente dans mes narines, je regarda au loin mon bureau, et mes papiers de cours, je continua de tourner le tournevis autour de l'armure de mon avant-bras tout en sifflotant gaiement, c'était une belle journée, puis je me souvint de ses questions, je finis par lui répondre, vachement en retard:

-Mariés? Pas encore. Des Enfants? Un seul, mon p'tit bout de choux. Une femme? Oh oui. Reste, pourquoi voulez-vous savoir tout cela? Ne me dites pas que vous ne lisez pas le New-York Times? Vous trouverez tout en mon sujet qui fera votre bonheur, jeune demoiselle. A moins que vous connaissez déjà tout et êtes venus pour me demander un autographe. Dans ce cas-là...beh, sortez. »


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas
Tsume Aerin
Please touche me so I don't feel goddam empty

avatar
profil
Messages : 1009
Date d'inscription : 08/06/2012
Sur l'avatar ? : Anna Speckhart

Personnage
Age: 16
Pouvoir: Cogiste [PP = 30]
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   Jeu 7 Mar - 10:18


Trust Me





-"Si je n'aimerais pas ma matière, je ne serais pas ici, Miss Aerin, j'ai une compagnie a géré."

J'hocha vaguement la tête et glissa ma main sur l'armure froide et lisse. J'étais instable. Trop instable pour pouvoir me contrôler si mon instinc revenait à la charge. Vampyr. Il s'agissait d'un Vampyr. Contrairement à ce qu'on croyait , ils ne craignaient pas la lumière , et ne mourrait pas d'un pieu dans le coeur. Ce qu'ils les rendaient encore plus dangereux.

-Mariés? Pas encore. Des Enfants? Un seul, mon p'tit bout de choux. Une femme? Oh oui. Reste, pourquoi voulez-vous savoir tout cela? Ne me dites pas que vous ne lisez pas le New-York Times? Vous trouverez tout en mon sujet qui fera votre bonheur, jeune demoiselle. A moins que vous connaissez déjà tout et êtes venus pour me demander un autographe. Dans ce cas-là...beh, sortez. »

Un autographe? Il se fout de ma gueule? J'éspère. Marié... Un enfant. Je ne pouvais pas le tuer. Merde.
J'avança doucement , ma main posée sur l'armure. Je n'avais pas remarqué la visse qui avait crocheter mon poignet et ouvert une blessure plus ou moins profonde. Retirant l'objet de mon bras , je laissa tomber la visse en un tintement métallique au sol. Réfléchir. Vite. Vampyr. Sang. Merde. Je me retourna vivement, mes yeux plongés dans les siens. Ca se trouve il se nourissait de sang animal. Même moi j'étais envahie par l'odeur de mon propre sang alors que je n'étais pas Vampyr. Je me raidis et mes ongles cédèrent plaçe à de longues griffes noirâtres.
Nous y voilà. On va voir si il se contrôle ou si il décide de me bouff... mourir [ 8DD]
Mes converses couvertes à présent de mon sang qui avait goutté. Je pressa mon pouce contre la plaie. Rien à y faire , le sang coulait toujours autant.
Le regard fixé sur le prof' de Technologie, un sourire dur étira mes lèvres. Allez mon gros, au boulot. Un grognement s'échappa de mes lèvres closes.


la dispute





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   Sam 9 Mar - 3:06




«Oh, well.»

«Shit. Fuck.»


« Oh dear god. Tout, mais pas ça. Bon sang. Je vais vous expliquer, la jeune Aerin s'est crocheter avec une visse, et le sang coule à flot, maintenant. Mes yeux devinrent soudainement écarquillés et je luttais contre mon instinct pour ne pas lui sauter dessus, sérieux. Je sentais mes crocs sur ma langue et je fronça les sourcils, suant à grosses gouttes. Il ne faut pas, Tony, il ne faut pas. Tu ne peux pas faire ça, c'est mal. De plus elle voulait pas dégager de là, ça m'aide pas. J'sais pas moi quand j'saigne je reste pas planté là à attendre qu'il vienne GENTIMENT me lécher la plaie! Mon intérieur criait. C'est moi qui va bouger de là, je me dirigea vers mon bureau et tassa toutes les choses qui se trouvait dessus d'un coup vif du bras et m'étendit dessus, me concentrant sur ma respiration, et seulement sur ma respiration. Mais mon esprit lui se concentrait sur l'odeur trop présente du sang. Elle grogna, c'est vrai, c'était une Wolve. J'avais remarqué sa queue et ses oreilles. Allez, Tony, t'est capable de te contrôler, non? Non. Je devais...je m'approcha d'elle, malgré moi et lui prit la main, alors que j'allais mordre j'eus le réflexe le plus beau et le plus pratique de ma vie, me transformer en armure. Beh, ouais. Quand t'a une armure, tu ne peux pas mordre une personne! Parce que ton armure elle, elle a pas de bouche, je recula et lorsque je remarquais que l'odeur n'était plus, remplacé par cette odeur superbe de noix de coco et de métal, pourquoi je n'y avais pas penser plus tôt? Quel con je fait. J'éclata de rire mais cessa de suite, fixant miss Aerin, bien qu'elle ne pouvait que fixer la lueur bleues de mon armure qui donnait l'impression d’être mes yeux. Je lança sur un ton froid et déchiré:

-Vous jouez avec le feu, Aerin.

Logiquement j'aurais pété un plomb depuis bien longtemps, mais je me suis retenus, j'avais peur de lui faire peur. Après tout j'avais dut lui faire assez peur avec toutes ses expressions se mélangeant dans mon visage, reste que comme ça elle pouvait rien voir, alors j'vais rester comme ça le temps que l'odeur se dégage, et que je puisse renifler en paix. Je remarqua mon bureau tout vide, et mon café de couleur bourgogne qui gisait sur le plancher, sur mes plans d'améliorations de mon armure, je lança alors:

-Mais merde, quoi! Faites attention quand vous touchez une armure!

L'envie de lui coller une heure de colle -logique- me passa dans l'oreille droite mais sortis automatiquement de l'autre, c'est pas comme si c'était sa faute, après tout. Elle y pouvait rien, mais bon.»


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un homme qui met sa vie en l'air [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hé, les mecs ! Le canon est là ! [PV: un homme à ma hauteur ;) C'est à dire libre !]
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-