top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Sam 29 Déc - 17:54
Pourquoi personne ne comprenais ça ? Pourquoi ... Personne comprenais pourquoi elle protégeait tant sa sœur ... Elle ne voulais pas que sa sœur s'accroche à quelqu'un ... En fait elle était un peu jalouse mais elle avait surtout peur qu'il la fasse souffrir et ça Torun ne pouvait pas l'accepter. Comment peut on accepter le fait que quelqu'un puisse faire du mal à un membre de sa famille et rester là sans rien faire ? Torun avait bien compris que s'attacher à quelqu'un ne servait à rien. Tout le monde vous abandonne un jour, vous remplace. Alors elle s'était résigner à ne plus jamais s'accrocher à quelqu'un. Elle n'as jamais autant aimer quelqu'un d'autre que son père mais c'était pourtant la personne qui l'as fait le plus souffrir ... Il l'avait abandonner et ça elle avait encore du mal à s'y faire. La seule personne à qui elle n'avait pas pu s'empêcher de s'attacher c'était sa sœur. Ça pire crainte était que sa sœur l'abandonne pour quelqu'un d'autre. Mais c'était peut-être déjà fait ...

Elle souffla en balançant son oreiller au sol. Elle en avait plus que marre. Elle  aurait mieux fait de mourir dans la forêt l'autre jour. Elle se sentais abandonnée par sa sœur mais aussi par le reste du monde. Elle repoussa d'un coup de pied Carbonation qui tentait en vain de la calmer. Non pas qu'elle ne voulait lui faire du mal mais surtout qu'elle voulait être seule. Une larme coula le long de sa joue. Pourquoi personne ne la comprenait ? Elle tenait tant à sa sœur mais l'inverse était t'il vrai ? Torun n'en n'était plus sûre ... Est-ce que sa soeur l'aimais autant qu'elle elle l'aimait ?Toutes ses questions l'énervait. C'est en claquant la porte qu'elle sortie de la chambre. Personne ne l'aimait ici. Personne. Elle n'aurait jamais dû partir. jamais dû quitter sa vie. Elle lui avait dit au revoir si facilement. En fait ce n'était pas un au revoir mais un adieu ...

Elle arpentais les couloir sans but, sans savoir pourquoi, ni où elle allait. Une sorte de courant électrique la poussa à ouvrir la première porte qu'elle trouvait et de sortir dehors. Une fois la porte passer elle fut balayée par un coup de vent. Elle épuisée, non pas qu'elle avait couru mais elle était à bout de force. Elle n'avait plus la force de rien. Elle ferma les yeux et inspiras longuement plusieurs fois avant de les rouvrir. Le vent recommença à souffler de plus belle. Ce vent qui semblait vouloir l'emmener, l'emporter plus loin vers la forêt. Aussi loin qu'elle pouvait aller. Cette sensation était si agréable qu'elle commença à courir sans savoir où ses jambes allaient l'emmener ... Elle se laissais aller, pour une fois depuis longtemps elle laissait sont esprit se vider, penser à tout et à rien. Elle s'arrêta dans une clairière abritée du vent, entourée par d'immense pins sûrement centenaires. Une sorte de couverture d'herbe était au sol. Si attirante. Et puis qu'est qui pouvais lui arriver de pire ? Elle s’allongea dans l'herbe oubliant peu à peu tout ses problèmes. Elle observait le petit bout de ciel que laissait apparaître les pins au travers de leurs branches. Le ciel était d'un bleu pâle magique, presque envoutant. Torun avait complètement oublier que l'hiver approchait et qu'elle risquait de tomber malade en étant si peu habiller. Elle portait seulement son pull fétiche avec un t-shirt à manche courte en dessous et un pantalon en toile.

Elle se tourna et se retourna plusieurs fois dans l'herbe avant d'être littéralement tirée dans le monde des rêves. Enfin plutôt des cauchemars. Tout ses doutes et ses craintes ressurgissait de sa mémoire envahissant sont esprits d'images marquantes de sa vie. Elle voyait sa soeur partir au loin, le sourire au lèvres comme si la quitter la rendait heureuse. Suivirent les images de sa meilleure amie d'enfance qui semblait être attirer par un brume noire et une odeur de sang planait dans l'air lui faisant tourner la tête. Elle l'appelait mais c'était comme impossible. Comme si un mur c'était dresser entre elle. Peut-être que c'était le mur du temps ... Torun se mit soudain à crier, ses paroles résonnaient dans sa tête comme si elle crier en étant dans sa propre tête. A première vu cette sensation peut-être bizarre mais c'est pourtant une des plus simple à s'imaginer ... Quand les cris s'estompèrent Torun était réveillée et assise dans la clairière. Encore sous le choc de ses sombres vues elle se leva chancelante. Elle commença à se diriger vers une sorte de trou ... Peut-être une mine abandonnée. Elle entra sans se poser de questions. Après tout à quoi servent les questions si l'on ne connait pas la réponse et on ne connaîtra jamais la réponse à la plus part alors à quoi bon. Elle arriva à un bout du tunnel avant de s'assoir par terre et de fermer le yeux. Elle était adosser à la parois oubliant tout ce qui se trouvait autour d'elle. La petite fille joyeuse qu'était tout le temps Torun semblait avoir mûrit mais qu'elles étaient les conséquences ? Même son côté débile ne ressortait plus. Elle s'était renfermer sur elle même, ne sachant plus sur qui compter.

[OMG ce pavé o.O J'avais dit que j'était inspirée x)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Dim 30 Déc - 18:59
La première question que c'était posée Léonne à son arrivée a l'internat, c'était où cacher cette liasse de billets. C'était impensable de laisser tout cet argent dans la chambre. Les cachette sous le matelas, ou au fond de l'armoire, c'est bien trop classique. En fait, quand on est parano, toutes les cachettes nous semble trop faciles. La seule solution, c'était à l’extérieur. Après avoir réfléchit, cette somme l'encombrait plus qu'autre chose. Mais bon. Ça pouvait toujours servir. Allongée sur son lit, les mains derrière la tête, Léonne réfléchissait.
Puis elle se leva, d'un coup. Elle décida d'aller faire un tour dehors. Elle s'habilla en conséquence, mit son bonnet avec son gros pompon, rangea son paquet de billet dans la poche intérieure de sa veste, soigneusement envelopper dans une petite sacoche en cuire marron imperméabilisée. Après ça, elle sortit.
Dehors, le vent soufflait fort, faisant craquer les branches des feuilles, voler la neige en de petit tourbillon. La nuit tombait, et le parc était illuminé par de grands lampadaires longeant les allées. Elle suivit celle qui menait vers la grille en fer, enroulant en quelques tours son écharpe autour de son sou. Elle dépassa le grand portail en ferraille, et traversa l'asphalte pour rejoindre la forêt. Marcher dans la neige profonde n'était pas une partie de plaisir, heureusement, elle avait les chaussures adéquates. Cette forêt lui rappela étrangement son face à face avec un loup..
Quelque minutes suivirent, et elle déboucha sur une clairière entourée de pins. Là, elle vit des traces sur la neige peu profonde ( on pouvait distinguer quelque carrés d'herbe, où la neige n'avait pas tenu). Ses pas, qu'elle avait suivit, la menèrent vers l'entrée d'une caverne. Intriguée, Léonne y fit un pas, et remarqua que c'était en fait une mine. De chaque cotés, des poutres en bois tenait le plafond. Une mine, quoi de mieux pour cacher pareil butin que celui enfouit dans la poche de son blouson? A l’abri du vent, et des autre intempéries de l'hivers, tous ces billets pouvait -presque- être en sûreté.
Mais Léonne n'oublia pas les trace de pas frais dans la neige, et elle savait que quelqu'un se trouvait quelque pars dans les dédales de cette mine. Alors, sans bruit, lentement, elle avança, longent la paroi irrégulière du tunnel. Elle se demanda ce qu'y pouvait s'y cacher. Un homme, un enfant, un animalik?... Après tout, elle en avait déjà rencontré un se baladant non loin de là; et ça ne l'étonnerait pas d'en revoir à nouveau.
Elle entendit une respiration, c'était faible, mais c'était bien là. Sans qu'on ne l’aperçoive, elle s’approchât discrètement, et vit à la faible lueur qui trônait dans la mine une jeune fille, assise en boule. Mais les vieille mine ne sont pas des solidité les plus sûre, et en s’appuyant contre la paroi, quelque cailloux roulèrent au sol, faisant assez de bruit pour réveiller les soupçon de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Lun 31 Déc - 11:29
Toujours si seule au monde elle aurait bien aimée un peu de compagnie. Quelqu'un qui la comprenne. Quelqu'un qui a vécu la même expérience. Son souffle était faible, lent mais régulier. Elle somnolait presque et était à deux doigts de sombrer dans un profond sommeil. Ses pensées n'arrivaient pas à se détacher de sa sœur, Shan ... Pourquoi ... Pourquoi ! Des tonnes de questions inutiles, qui ne faisait que de la faire encore plus déprimer, naissaient dans sa tête. Son rythme cardiaque s'emballa quand il lui sembla entendre des bruits de pas ... Comme les bruits de pas ne se renouvelèrent pas elle pensa seulement rêver et retourna à ses sombres pensées. En quelques secondes tout ses soupçons refirent surface et furent confirmer. Finalement elle se serait bien passer d'un peu de compagnie ... C'est quand on est seule qu'il vaudrais mieux le rester, enfin pour Torun c'est le cas. Elle se leva et chancela un peu avant de rependre ses esprits. Elle se dirigea lentement vers l'origine du bruit. Elle se trouva rapidement face à quelqu'un mais ne pouvait le distinguer mieux qu'un simple forme humaine car ses yeux était toujours embuées de larmes. Pourquoi fallait t'il qu'elle semble si faible à un moment où elle ne savait pas à qui elle avait à faire ? Peut-être que cette personne était dangereuse ? Elle essuya les quelques larmes restantes et cligna des yeux pour retrouver une vue à peu près normale. Elle se crispa en découvrant la personne qui se trouvait en face d'elle. A première vue elle ne semblait pas dangereuse mais ses yeux ... Dans ses yeux on pouvait voir comme une étincelle qui fit frissonner Torun quand leurs regards se croisèrent. Elle ne le sentais pas mais pas du tout. Déjà qu'elle n'avait aucune envie de rencontrer quelqu'un, mais alors si il fallait se battre ... L'impression que sont corps ne lui appartenait plus commençait à l’envahir. Elle semblait à bout de force,pourtant elle n'avait fait aucun effort particulier. Elle inspira un bon coup avant de dire d'une voix aussi froide que la neige qu'il y avait dehors :

- Qui es tu ?

Torun ne voulait pas discuter et faire vite enfin elle voulait surtout éviter de se battre. La personne en face d'elle n'avait pas bouger depuis qu'elle l'avait vu ... Qu'est-ce qu'elle faisait ? Torun ne bougea pas non plus et la fixait toujours dans les yeux. Elle ne voulait pas se battre mais elle était prête à le faire si l'autre devenait hostile.

[Mouahahaha :3 Je sais pas si elles vont se battre mais se serrais plutôt cool :'3]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Lun 31 Déc - 12:04
- Qui es tu ?
Lui demanda la frêle silhouette devant elle.
C'était une voie de fille, d'à peu près son age. Léonne se demanda ce qu'elle faisait ici.
-Je suis Léonne Mathew, mais je ne crois pas qu'on se connaissent. Je suis nouvelle à l'internat. Et toi, tu es qui?
La mine est un endroit peu commun pour une rencontre, se dit-elle. La fille devant elle lui paraissait avoir un aire farouche, surement voulait-elle être seul. En tout cas, Léonne pouvait laisser tomber sa recherche pour un endroit idéale ou cacher son butin. Si cette fille venait souvent à la mine.. Elle devait être de l'internat, et dans l'obscurité de la grotte on pouvait voir deux petite oreilles dépasser de sa chevelure. Il faisait froid, ici, et elle ferma la fermeture éclaire de son blouson jusqu'en haut. Elle était dans un cul de sac, derrière elles, l'entrée de la mine, devant, la fille. Mais avant d'entendre la respiration de cette dernière, elle avait vu un couloir continuer vers la gauche.
Devant elle, l'animalik paraissait tendue, comme si elle avait l’impression que Léonne s’apprêtait a lui faire du mal. Mais Léonne n'est pas du genre à ça, et si elle cherchait à frapper quelqu'un pour une quelconque raison, elle l'aurait fait pas derrière. c'est don fonctionnement, toujours par surprise. La franchise est un atout qui lui manque. Un jour, ça pourrait bien lui retomber dessus.. Quoique, elle trouverait toujours un moyens de ce sortir de la, elle est maline, la Léonne.

[court, désoler :\ ]
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
x Compte Fondateur x

avatar
profil
Messages : 1653
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Dim 17 Fév - 15:47
[Up ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-animalik.forums-rpg.com
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Mer 20 Fév - 14:09
-Je suis Léonne Mathew, mais je ne crois pas qu'on se connaissent. Je suis nouvelle à l'internat. Et toi, tu es qui?

Nouvelle ? La jeune Pandi décontracta ses muscles soulagée de ne craindre aucun dangers. C'est un peu bizarre car même si quelqu'un est nouveau ici il pourrait très bien se révéler dangereux. Parfois son raisonnement est un peu voir beaucoup tordu. Elle n'as jamais vraiment été logique et agis toujours sur un coup de tête. Ce qui lui apporte souvent des problèmes dont elle se passerait. Sa sœur lui avait souvent fait remarquer ce défaut mais elle l'avait toujours mal pris et donc elle ne changerais rien, elle ne tentait même pas de changer, s'améliorer. Bref revenons sur la situation. Elle se rendit compte qu'elle était restée en apnée depuis tout à l'heure et elle prit une grande inspiration. Elle se dirigea vers une pierre qui se situait juste contre la parois. Elle s'assit, elle n'avait rien fait mais un sentiment de fatigue l'envahissait. Toutes ses émotions l'avait épuisée ... Elle était à deux doigts de s'endormir sur place. Tout d'un coup elle avait était arrachée à toute source d'énergie. Ses yeux montrait bien qu'elle n'attendait qu'une chose : Dormir. Elle en oubliait presque qu'on lui avait posé une question mais ce détail revenu à la surface des ses pensées. Elle joignit ses mains et les coinça entre ses genoux en frissonnant légèrement. Elle répondit sur un ton qui trahissait sa fatigue :

- Je m'appelle Torun, Oshina.
elle marqua une courte pause et ajouta Et bienvenue à l'internat.

Elle esquissa un sourire. Ce n'était pas son genre d'être hostile avec les gens encore moins les nouveaux élèves de l'internat. Elle n'aimait pas se faire des ennemis mais malgré ça elle avait le chic pour s'en faire. Ce n'était pas vraiment de sa faute. Elle n'a pas choisi ni son caractère ni ses émotions ... Et souvent elle aimerait pouvoir mieux se contrôler mais souvent elle se noie dans ses incontrôlables émotions qui réunie forme un ras de marée, ou plutôt un tsunami. Mais que faisait-elle là ? Il est rare que quelqu'un, surtout de nouveau, s'aventure loin de l'internat. Après tout peu être qu'elles cherchait la même chose qu'elle. Le calme, la solitude, le silence. Si c'était le cas chacune d'elle gênait l'autre. Mais bon au point où Torun était ça ne la dérangeait pas plus que ça. Elle ne savait pas quoi dire ni quoi faire. Aucun sujet ne lui venait à l'esprit alors elle dit tout simplement ce qu'elle supposait :

- Toi aussi tu es venue chercher le calme ?

[Désoler de la longueur, la qualité et le retard ... D8]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Dim 24 Mar - 12:23
[Up ?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   Sam 6 Avr - 20:31
Léonne avais alors affaire à une certaine Torun Oshina. Ce nom ne lui disait rien, bien entendu. La fille n'avait pas l'ai bien dangereuse, et tombait de sommeil. Elle s'assit d’ailleurs sur une pierre. Le mot de bienvenue que lui lança la jeune fille lui fit une première impression d'elle; quelqu'un qui ne cherche pas les ennuis.

- Toi aussi tu es venue chercher le calme ?

Chercher le calme, pas vraiment. Plutôt venue pour se désunir d'un fardeau trop précieux. Mais l'avouer à la première personne venu est absurde.

-Disons que je visitais les environs.

L'excuse qui tue, comme on dit. Ce n'était plus la peine de rester là plus longtemps, elle était venue ici pour un but précis, mais cette fille avait gâcher ses espérance. D’ailleurs, cette fille, autant bien commencer l'année scolaire, et ne pas s'en faire une 'ennemie'. Le terme est sans doute trop fort, Léonne, globalement, n'a pas d'ennemis, étant donné que c'est le pire de se faire de potentiel amis. Amis, ou plutôt personne utilisable, profitable?
C'est la seul chose qui rapporte, après tout. Du moins, pour elle. Léonnne Mathew. Oh, elle savait bien qu'utiliser les personne n'était pas le moyen le plus propre pour se rapporter de l'argent, elle le savait, ça allait finir par lui retomber dessus. Mais qu'importe, pour le moment, ça marchait trop bien, la preuve était la somme considérable enfouie innocemment dans ça veste. Elle sourit.

T'as l'air fatigué, ironisai-t-elle..

Pour se faire encore plus sympathique, elle s'assit à côté de la dénommée Torun.

Je veux pas te déranger, rajouta-t-elle. Si tu veux, je peux m'en aller.

Hahahaa, elle riait bien, dans ça tête. Toute cette fausse gentillesse dans ses paroles, c'était tellement pathétique, mais ça sonnait plutôt pas mal, pour quelqu'un aussi fourbe qu'elle. Tout le monde avait fini par rentré dans son jeu mesquin, et n'en était jamais sortis. Elle repensa à ces camarade piégé dans la grotte, dénudé de toute éxuses, et elle, qui regardait faire, tout innocemment. C'était tellement marrant, qu'elle en avait rit discrètement.Ils devaient la détestée, maintenant, ces gamin qui la prenaient pour leur grande copine, cool et tout. C'était le bon vieux temps, et Léonne savait depuis le début qu'elle était immunisée de tout soupçons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Toujours si seule ... Mais je ne suis pas sûre que de la compagnie soit le meilleure des remèdes [PV ~ Torun Oshina / Léonne Mathew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» «Suis toujours ton coeur, mais prends ton cerveau avec toi» || Hippo
» Seule... mais toujours bavarde !
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Mais si, je suis la nouvelle directrice voyons!
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-