top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Ven 28 Déc - 23:19
Oh, à peine arrivé à l'internat et ils me mettaient déjà au travail! Quels bandes de goujats! Et puis, quel langage... « Oh, le p'tit, viens pas ici. », «C'est pas comme ça, t'a pas de cervelle? ». Excuse moi, mais tu t'adresse au grand Leonardo Da Vinci! C'est pas n'importe quoi! Le mec me gonflait déjà. Bien que j'étais habitué à ce langage peu amical avec Ezio... celui-là, juste, non. J'avais la cuisine pour moi seul, étant le seul cuisinier. J'espère avoir une bonne paye, parce que moi, je veux pas manger du pain! Je m'étira un peu avant de me mette au boulot. Alors, aujourd'hui, on va faire de quoi qui est mangeable. J'imagine qu'avant, les pauvres enfants devaient manger de la merde...Les pauvres choux, avec moi, ils vont bien manger! Bon..je suis pas le meilleur des cuisinier, mais déjà! Je suis pas un anglais, moi. Je lança un soupir de bonheur, j'avais hâte de voir le visage de ses petits anges lorsqu'ils vont voir ma belle nourriture, chaude et conviviale! Un sourire s'esquissa sur mon visage, malgré mon vieil age, il était toujours bien lisse, sans aucune ride. Hop! Mettons-nous au travail, maintenant! Pleins d'enfants à nourrir! Ouh! J'ouvris le tiroir et prit de quoi couper des légumes. Une soupe aux légumes, tiens. Rien de mieux en cet hiver froid et morbide. Comme quoi, j'étais le seul à détester les légumes, je pense. Je coupa les carottes, les champignons et les courges avant de les mettre dans de la crème, et je fit mijoter. Complètement par hasard, mais ça sentait drôlement bon. Les plats finis, je commença à les mettre dans les bols, pour pouvoir les servir ensuite. Je chantonnais joyeusement, ma bonne humeur festive prenait le contrôle, et je ne pouvais m’arrêter. Les élèves prenaient les bols sans dire un mot, alors qu'un autre, donc je reconnaissais la stature, me lança :

« -Non, mais, tu croit que je vais manger des légumes, moi? Va me préparer autre chose! »

Un sourire s'esquissa sur mon visage en remarquant qu'il ne m'avait pas reconnut, et lorsqu'il leva la tête en remarquant que je ne bougeait pas, ses yeux devinrent aussi rond que des balles de golfs et sa bouche faisait un « o », je pouffa de rire et les élèves s’arrêtaient pour nous regarder faire. Le bon vieux gars! Je sortis de mon « comptoir » pour enlever mon filet et sauta dans les bras du bon vieux Ezio, mon bon vieil ami, et celui-ci m'accueillit à bras ouvert, les larmes aux yeux, je lui lança gaiement :

« -Tu peux pas savoir comme tu m'a manqué! Ezio! »

On restait comme ça, pendant des minutes, silencieux, profitant de la chaleur de ses bras qui m'avait tant manqué, sauf que cette fois-ci, il était beaucoup plus grand que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Ven 28 Déc - 23:21
Journée de merde, j'avais passé le matin a surveiller les enfants puants, leur prof' étant malade, j'avais failli étrangler ses deux petits bêta, tous aussi bête l'un que l'autre. Et l'autre, là, le petit albinos qui me demandait si les licornes allait venir le voir pour lui faire des bisous magiques qui guérirait son bobo... Internat de fou! Et le petit albinos prenait de la drogue, j'en suis sur. Les licornes, ça n'existe pas. Ils faisaient du bruits et me pétaient le tympans, et j'avais pété les plombs, les menaçant de mort. Bon, ma réputation était bien connue de tous, car ils restèrent silencieux pendant le reste du cours, faisant leur devoirs tranquillement. Tout de même, j'en avais surpris qui s'envoyait des mots de papiers, et je l'ai avais bien sermonner. J'avais une journée de merde, comme d'habitude. Sauf les journées où j'étais censée faire de l’entraînement avec Tsume, mon élève. Là, je pouvais vraiment me défouler, pas comme ici, je me fâche, on me fait les gros, alors si j’assomme quelqu'un... je vais être déclaré « Satan ». Le cours finis, j'attendis que tout les élèves sortent pour me mettre à nettoyer le tableau. J'enleva ma capuche, la porte étant fermé, on penserait que personne ne serait dans cette salle, et me mit à fredonner cette chanson que Leonardo s'amusait à me chanter quand j'étais petit. Il avais une belle voix, comparé à la mienne, sans aucune émotion. Puis je me rendit compte que j'avais faim. Très faim. D'habitude j'avais pour habitude d'aller me chercher du Mc'Do, la cantine étant infecte, mais j'avais appris qu'il y avait un cuisinier. Espérant qu'il cuisine bien. Je soupira, remis ma capuche et me mit en route pour la cantine. J'ouvris la porte, me pris un plateau et regarda mes mains, n'osant pas regarder les gens. J'entendais des murmures et des pensées partout, ça m'énervait. Surtout que la plupart de ses pensées et murmures me concernait. Je fronça les sourcils en remarquant qu'une personne qui m'étais familière était là. Ce n'est pas vrai. Je me fâche encore plus en remarquant une soupe de légumes, non, vraiment? Je déteste ça, moi! Je lance, hors-de-moi :

« -Non, mais, tu croit que je vais manger des légumes, moi? Va me préparer autre chose! »


Cet homme. Non, ce n'est pas vrai...il ne bougeais pas. Je leva la tête pour confirmer mes visions. Vrai...ment? Non, ce n'est pas vrai, je me souviens de son dernier souffle, lorsqu'il à perdu la vie...quoiqu'il avait les yeux fermés...J'étais ahuris, Leonardo. Ce bon vieil homme. Seul hic, il était toujours pareil...depuis que j'étais petit, il était pareil, les même cheveux, le même regard, la même grandeur, mais je ne m'étais jamais posé la question, comme quoi j'étais enfant... et surtout, que faisait-il dans un internat d'Animalik? Il sorti de son « comptoir » pour me sauter dans les bras, et je l'accueillis à bras ouvert, les larmes aux yeux. Je remarqua que je le dépassait d'une tête, désormais. Que fut ma joie lorsqu'il me lança qu'il était heureux de me voir. J'avais essayer de le tuer, après tout. Comme quoi, les fils de l'amitié sont plus solide que je pensais, et j'avoue que ça me laisse joyeux. Je mit une main sur chaque coté de ses épaules, le tirant vers l'arrière, m'obligeant de me regarder, ma capuche ne laissait paraître que quelques maigres cheveux bruns, et mes yeux d'un gris délavés. Je lui souris et le tira vers la cuisine, là où on allait pouvoir discuter tranquillement. J'enleva ma capuche, après tout, cette personne qui se trouvait devant moi était mon meilleur ami, mon frère d’âme, mon confident. Tout à la fois. Je baissa la tête et je sentis des mains sur mes joues, je frémis un peu et déclara doucement :

« -Leonardo...je suis désolé...je ne voulais pas...
-Je sais, je sais, Ezio.
-J'ai essayé de te tuer, je ne mérite même pas ton amitié.
-Si, tu le mérite. Tu sais pas combien ça me fendrais le cœur de devoir être à nouveau seul. »

Je me mordit les lèvres, laissant échapper quelques gouttes, rapidement enlevé par les pouces frêles et doux de Leonardo. Je leva la tête et lui demanda :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Ven 28 Déc - 23:23
« -Pourquoi tu n'a pas changer, Leonardo...? C'est ton pouvoir de … rester jeune éternellement? »

Je ferma les yeux et me colla à la poitrine de Ezio, et lança sur un ton des plus nostalgique :

« -Moi, mon cœur ne cessera de battre. Depuis 660 ans, déjà. »

Je le vis reculer de quelques pas, décidément, il semblait surpris, je m'assit sur un comptoir de la cuisine, bien que cela était pas très hygiénique. Il ne le savais sûrement pas, mais dans les yeux d'Ezio, on arrivait à lire comme dans un livre ouvert, où bien j'étais le seul qui pouvais lire dans ses pensées. Après tant d'années de séparation... je l'adorais toujours autant. Ses cheveux avait poussé, et son visage c'était raffermis . Il semblait vraiment avoir une tonne de muscle sous ses vêtements qui rappelait mon temps. Un sourire s'esquissa en remarquant qu'il finis par accepter la vérité et s'avancer vers moi, pour se mettre lui aussi sur le comptoir de la cuisine, je le poussa (sans aucun effet, biensur.) et lança tout bêtement :

« -On ne salit pas les comptoirs du chef!
-Dit le chef qui se met le cul sur son propre comptoir. Tu ose donner ta bouffe aux élèves après? J'ai bien fait de pas prendre ta soupe, qui sait ce que t'a mit dedans...peut-être que tu t'est... »

J'avais pris une carotte et lui avait lancé dans la tronche, je souris, fou de joie. J'adorais l'humour d'Ezio, même s'il était vulgaire et noir. Je le fit se pencher vers la carotte pour me la rendre, j'eus un hoquet et lui demanda :

« -Dit...t'est quoi comme Animalik?
-Un Wolve, toi?
-Neko! »

Oups. C'est vrai, Ezio était allergique des chats depuis sa plus tendre enfance, il courut vers moi avant de me sauter dessus, me plaquant sur le comptoir, il avait l'air vraiment énervé. Et puis il serrait vraiment fort mes poignets. J'avais l'impression d’être victime d'un viol, bien que je sais que Ezio ne ferrais jamais ça, je regarda ses yeux se calmer et il commença à pouffer de rire et lâcha :

« -T'aurais dut voir ta face! Même si t'est un Neko, rien n’empêche l'amitié, quoi! Et puis j'peux bien frapper d'autre neko, hein! 
-Ezio... tu est devenu un bien vil personnage! »

J'avais dit mes derniers mots sur un ton ironique, biensur que c'était mal de frapper des pauvres petits élèves...mais tant qu'il ne les tuait pas, moi, ça me va! Et puis, en même temps, il s'en fiche de mon avis, Ezio. Que je le veuille où non, il va en tabasser, des pauvres chatons! Je le poussa de toute mes forces et réussis à me dégager de son emprise, je me leva et me tourna pour regarder la position étrange d'Ezio... une main en l'air, un pied complètement dans le vide, il semblait... comment dire... se poser des questions? Puis je remarqua qu'il ne m'avais pas dit son pouvoir, et il répondit automatiquement :

« -Clairvoyance. »

Toujours aussi sec et froid quand il veux ce bon Italien! J’eus un rire moqueur et lança sur un ton plus perversifié :

« -Alors, combien de conquêtes, Casa Nova?
-Une bonne dizaine. Pourquoi j'te dit ça moi?! »

Une dizaine seulement? Je suis déçus, vraiment. Bon, en même temps, il avait 22 ans... j'eus un regret pour lui, il n'avait jamais eu le plaisir de ses bonnes filles de la Renaissance... Mais chacun vit dans son temps! La bonne humeur se faisait ressentir dans l'air, et je m'amusait comme un fou. Je me dirigea à nouveau vers Ezio et me transforma en chat, le mettant à l'épreuve. Même si au fond de moi, je tremblait de peur à l'idée de recevoir quoi que ce soit sur la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Ven 28 Déc - 23:25
Un chat, sur mes cuisses. Mais c'était Leonardo...je devais me contrôler, ne pas le lancer sur le mur, c'était mon ami, bon sang! Mon meilleur ami, un chat! Comme quoi je défiais le stéréotype comme quoi les chiens et les chats ne s'entendent point. Mais son pelage semblait si doux, et ses pattes... je réussis à me calmer et me mis à caresser Leonardo sur l'échine, jusqu'à la queue. C'était si doux, bon dieu! J'étais vraiment surpris, et Leo' se mit à ronronner, et un sourire s'esquissa sur mon visage, la chaleur du souffle de Leonardo arrivait sur mes genoux. Puis je me rendis compte que j'avais toujours aussi faim qu'avant je me leva et déposa le chat sur le comptoir et le supplia :

« -Je crève de faim, fait moi à manger, s'il-te-plait! »

Je fit Leonardo se transformer en humain et soupirer, je ne pus m’empêcher un petit rire en remarquant qu'il était nu et lança ironiquement :

« -Je croit que je vais passer mon tour! »

Je le vis rougir d'embarras et remettre ses vêtements en un temps record. Je me dirigea vers le frigidaire et l'ouvris : des légumes, de la viande, du pepsi... je soupira, vive le Mc'Do, beaucoup plus gras, plus...bon? J'entendis des bruits de pas et savait que Leonardo allait me sauter dessus, au moment meme ou il tenta son attaque, je l'esquiva et il tomba nez à nez avec les légumes du frigo'. Il recula automatiquement et alla s'asseoir sur la petite table réservé pour les pauses, j'apporta du pain et du jambon, de quoi me faire un sandwich, en gros. Je vins m'asseoir devant lui et me mis à faire mon sandwich, et d'un coup il me lança sur un ton de défi :

« -Tu te souviens quand t'étais petit, t'étais un gros plein de gras dans le ventre, je suis sur que tu l'est toujours. »

Je n'étais pas gros quand j'étais petit mais je ne put que froncer les sourcils devant cette requête, il voulait voir mes abdomens où quoi? Mon regard le fit rire et il rajouta :

« -Honte de ton corps? Pour ça que tu te cache sans arrêt? »

Je m'énerva d'un coup et enleva mon haut, laissant découvrir mon teint basalné et lui fit une grimace, non, mais vraiment! Il ouvris grand les yeux et lança un petit «Waaaaaaaaaaawww.... » et je ne put sourire devant son regard ahuris, je lança, triomphant :

« -Comme quoi, le gros pleins de soupe devint le joli Prince. Et le joli prince devint le gros pleins de soupe. »

Je m'approcha de Leonardo et lui donna une pichenette sur le front, et j'entendis un bruit de porte. Oh non, pas maintenant. Je recula et essaya de me cacher le torse avec mes mains, et Leonardo était mort de rire. Je lança un juron et plaça Leonardo devant moi, faisant semblant que j'allais l'écorcher et déclara :

« -Pas s'approcher! Sinon je tue le Cook! »

Leonardo était toujours mort de rire et la porte s'ouvrit, laissant place à elle...

[A toi Chiara X'D]
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Maloon
Habitué

avatar
profil
Messages : 158
Date d'inscription : 07/12/2012

Personnage
Age:
Pouvoir: Contrôle de l'Anatomie [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Sam 29 Déc - 14:29
[T'es juste FOOOLLE!]

GRAAAAOUUUUU...
Voilà le buit très peu glamour que fait mon bide quand j'ai faim. Je retournais mon stylo entre mes doigts, sortant de temps à autre mon portable de ma poche pour voir l'heure. Ah! Enfin! J'empoigna mon sac et sorta du cours en poussant un long soupir de contentement. "Gouuuuwaaaauuuw" , l'appel du ventre à sonné! Je commença à me diriger vers la cantine , mes converses mouchetée d'encre et de peinture qui étaient à l'époque blanches , claquant sur le sol. Niveau look j'étais..explosive... J'avais un jean à effet "cosmic" avec des motifs de la voix lactée , un t-shirt avec mickey et un bonnet violet et un ponpon. Je poussa mes lunettes sur le bout de mon nez et poussa violemment la porte de la cantine et rentra dans la pièce. Et je tombe sur qui, ou plutôt quoi? Le cuisinier avec Ezio , un surveillant que je connais bien. Je poussa un soupir quand je vis le cuisinier à poil et grogna :

Bon...Tu nous cache ta panoplie d'horreur ET TU NOUS FAIS A BOUUUUFFEEEEEER!

J'étais pas réellement énèrvée j'avais juste faim. Tient un bout de Neko au Ketchup sa doit être bon non? Je poussa un soupir et fixa mes yeux dans ce bleux colbat du jeune cuisinier. 'ai faim. Je suis de mauvaise humeur. J'ai froid.... Bref. Journée de merde.




the problem is that i'm empty. we must be killers, children of the wild ones. look at me, pretending to be be happy, i'm dead, i'm so confuse my love, because i'm dead for a long time. i'm lost in my own mind.

                                                  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Dim 30 Déc - 17:33
« Man, I'm not gonna let you poison me! »

Chiara. Oh nan. Pas elle. Quoique, je l'appréciais bien. Je lacha automatiquement Leonardo lorsqu'elle lui ordonna de faire à quoi bouffer. Je resta statique. Quoi? Elle voulais de la nourriture d'un mec nu? J'ai vraiment les pensées croche, moi. Oh, et puis c'est Leonardo qui déteins sur moi, je m'approcha de Chiara et regarda Leonardo qui s’habillait avec énergie avant de prendre son filet et de commencer à lui faire de la nourriture en sifflotant joyeusement. J'étais toujours torse nu, mais osef, quoi. C'est Chiara, quoi. C'est pas comme si elle va rire de ma tronche, enfait, si. Mais bon. Si ça aurais été quelqu'un d'autre, j'aurais remis mon haut, mais là. La jeune fille semblait plutôt énervée, journée de merde pour elle, j'en conclus, un sourire s'esquissa sur mon visage et je lui demanda :

« -Pas trop dur l'école? Hein...et puis, moi je comprend pas pourquoi tu veux de la nourriture de cette chose, si t'aurais vu ce qu'il a fait...
-OH! EZIO, FERME-LA! J'AI RIEN FAIT! Bonjour, jeune demoiselle, aufait. »

Je donna une petite tapotte à Chiara et continua comme si de rien était :

« -Ca, c'est Leonardo Da Vinci, mon ami d'enfance. M'enfin. Il est un peu con, et pervers. Mais j'l'aime bien. »

Leonardo se tourna pour me lancer un regard noir, je décida de laisser Chiara en plan pour m'avancer vers Leonardo, qu'est-ce qu'il cuisinait? De la viande, je pense. Il étais entrain de le cuire et sortais des patates, je m'approcha de lui et le poussa, me retrouvant de nouveau nez à nez avec le figidaire, je me pencha pour prendre les patates que je reçut un coup de pied, enfin, je ne bougea pas, Leonardo était très faible, et l'avais toujours été, c'est toujours moi qui doit régler ses problèmes, bien que ce soit chiant, j'aimais bien tabasser la tronche de ceux qui avait oser dire du mal sur lui. Je souria bêtement en repensant à ses moments qu'on avait passer ensemble. Et puis sa viande était entrain de bruler, je le sentais, je me retourna rapidement pour aller enlever le steak, presque noir. Je soupira, exaxpéré, et regarda Chiara tristement. J'haussa les sourcils et lui fit signe de venir. De son coté, Leonardo fixait intensément Chiara, tellement que ça en devenais maladif, je cliqua des doigts et il sortis de ses pensées. Il avais flaché, ça paraissait tellement dans ses yeux. Je regarda les deux personnages, souriant. Mon sourire, je l'avais retrouvé.

(Je répond une fois avec Ezio, tu répond, je répond avec Leonardo, tu répond, je répond avec Ezio. Comme ça je suis pas obligé de faire deux RP, et en plus beh, je peux raconter les mouvements de Leo' où d'Ezio, donc vi!:3)
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Maloon
Habitué

avatar
profil
Messages : 158
Date d'inscription : 07/12/2012

Personnage
Age:
Pouvoir: Contrôle de l'Anatomie [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Lun 31 Déc - 15:11
[J'ai alors , mais RIEN compris à ton système , mais OSEF ♥]

Ezio le gros dur torse nu entrain de parler à un Neko... j'aurais tout vus! je me demmanda si il m'en voudrais énormément si je le prenait en photo avec mon portable et que je les accrochait dans l'internat... Ouais surement.. je sauta gracieusement par dessus le comptoir et attérrissa dans la cuisine normalement "privé". Je sauta vers le frigo et joua avec une pomme puis ouvrit une cannette
de Coca. je recracha tout sur la gueule de Leonardo en entendant Ezio dire :

-Ca, c'est Leonardo Da Vinci, mon ami d'enfance. M'enfin. Il est un peu con, et pervers. Mais j'l'aime bien. »

Je le regarda d'un air de lamantin échouée et balbutia :

"Leonardo Da Vinci... TU TE FOUS DE MA GUEULE EZIO? C'est juste PAS possible , il est mort!"

Je regarda le jeune homme blond qui avait l'air ultra méga choqué. Bah quoi? Si lui il est Leonardo Da Vinci moi je veux bien danser sur une barre de Pohldance... Quoi? Ah nooon j'ai rien dit!

J'étudia de plus près le jeune inconnu à la fie moustache blonde et aux yeux bleus cobalt dérengant. Bon , il était pas mal si on lui retirait l'air choqué et le Coca que je lui avait craché à la gueule. Je m'asseya sur le comptoir et prit le temps de croquer dans ma pomme avant de répondre à la toute première question d'Ezio :

Ouais ça pouvait aller mis à part que je me suis prit une colle en Histoire pour je cite : ' Avoir pérturbé le professeur ; sincérement Ezio tu me connais je ferais pas de mal à une mouche! Le pire c'est que j'avais rien fait!"

Je me baissa pour ramasser le t-shirt de apparement Ezio et je lui lança sur la tête en gueulant et en lui sautant dessus :

"NYYAH A L'ATTAAAQUEUH"

Bon heureusement que le self était vide et que j'étais en compagnie d'Ezio. Je m'apérçus que Leonardo me regardait toujours...Quoi? Je sais que je suis belle mais au point de me dévisager à ce point...




the problem is that i'm empty. we must be killers, children of the wild ones. look at me, pretending to be be happy, i'm dead, i'm so confuse my love, because i'm dead for a long time. i'm lost in my own mind.

                                                  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Lun 31 Déc - 20:48
"Leonardo Da Vinci... TU TE FOUS DE MA GUEULE EZIO? C'est juste PAS possible , il est mort!"

Je suis désolée d’être en vie, surtout! Alors cette jeune fille, là, une acinon apparemment, elle s'habillait vraiment étrangement. J'étais ahuris de voir ses couleurs si flash sur le corps d'une jeune pucelle... je la fixait de haut en bas, et j’échangeai un regard amusé avec Ezio, qui lui semblait plutot choqué par cette réponse, après tout...ne me présente pas comme ça, hein. Je suis connu, moi. Je soupira. En plus, j'ai reçut pleins de Coke sur moi. Elle lança le T-Shirt sur la tronche d'Ezio qui recula et se prit le comptoir, j'entendis un juron, je m'approcha d'Ezio et de l'inconnue, toujours en la fixant. C'était qui? Une élève, sûrement. Et puis elle sautais sur mon EZIO, là. C'est pas le sien, c'est le mien. Juste à moi. Nah. Il est à personne d'autre. Moi je le connais depuis qu'il est tout petit, nuh! Moi, matérialiste et égoïste? Pas du tout, c'est juste la simple vérité. Il est à moi. Point. Et puis elle gueulais sur lui et l'attaquais. Mais frapper une fille, c'est mal. J'enleva mon haut pour essayer d'arracher le T-Shirt d'Ezio de sa tête, et l'enfila ensuite. Beaucoup trop grand pour moi. Mais c'est le monde à l'envers où quoi? Je suis pas habitué d'avoir des vetements trop grand pour moi, surtout d'Ezio. Ezio il était beaucoup plus petit que moi, avant. Et maintenant, il était tout mon contraire, beau et musclé. Le rêve pour une fille, quoi. Je fixais toujours aussi intensément la jeune fille qui me croyait mort. Muhahaha, je suis pas mort. Pas du tout. Je soupira, et lança fièrement :

« -Mort? Moi? Hahaha! Non, je suis pas morte, moi, je suis invincible. »

Ezio se retourna et donna un petit coup sur la tête de Chiara, avant d'ébouriffer ses cheveux en riant doucement. Il me regarda ensuite et déclara sur un ton de défis :

« -Tu t'enfuis tout le temps, et tu fait semblant d’être mort, c'est ça, être invincible? »

Il me cherche beaucoup trop, il m'énerve, le petit rebelle. Je souria et l'ignora superbement, quel bonheur de voir son visage se déformer, une expression de rage sur son visage me fit rire. Il est beaucoup trop susceptible, et d'un coté ça le rend super mignon. Si je serais une fille, c'est sur que je l'aimerais, et c'est sur qu'il m'aimerais, non? Honhonhon, qu'est ce que je raconte moi? Que des balivernes, en plus il peux entendre mes pensées, vu son regard choqué, honhonhon, Ezio, tu est trop chhhooouuu! Surtout qu'enfant, tu me faisait toujours tes yeux de biches pour avoir de la glace gratuite, et ça marchais! Où encore le jour où tu m'avais confier que tu étais enfin devenu un homme! Hahahaha! Si tu pourrais encore me faire tes yeux de biches, comme je serais heureux! Oh, tiens! J'avais oublié la jeune fille! Mais reste quand meme qu'elle aussi était mignonne! Pendant ce temps là Ezio avait tourné la tête, vexé. Je m'approcha de la jeune fille et lui lança :

« -Me feriez-vous l'honneur de votre nom, très jeune demoiselle? »

Je me pencha pour prendre sa main et embrassa celle-ci, comme on faisait dans mon temps. Mon magnifique temps. Je lui souria avec charme. Essayons de la courtiser, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Maloon
Habitué

avatar
profil
Messages : 158
Date d'inscription : 07/12/2012

Personnage
Age:
Pouvoir: Contrôle de l'Anatomie [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Mar 1 Jan - 18:33
« -Mort? Moi? Hahaha! Non, je suis pas morte, moi, je suis invincible. »


Je vais respirer parceque là je suis véritablemment sous le choc. Pour moi Leonardo Da Vinci il était vieux, blanc et il avait une moustache comme le père Fourasse de FORT BOYARD... Bêh nan , en faite Da Vinci c'est un pur beau gosse avec des yeux à tomber. Euh.. Qu'est ce que je raconte? Bon en tout cas ammenez moi la barre de strip' je tiends toujours mes paroles.. Enfin... Oui? Bref j'étudia la silhouette du jeune homme blond. Bien bâtit en restant fin il était pas mal disons. Ezio repris la parole :

-Tu t'enfuis tout le temps, et tu fait semblant d’être mort, c'est ça, être invincible? »


Il serait pas plutôt immortel? Non mais il doit avoir au moins 600 ans là? Je poussa un soupir prononçé et je vis le jeune homme à la moustache se retourner vers moi un air... chelou dans les yeux. Quoi? Il va me violer? Au secûûr! Il haussa un de ces merve... un de ses sourcils et me demmanda :

« -Me feriez-vous l'honneur de votre nom, très jeune demoiselle? »


Mais biensûr , et je te passe l'adresse de mes parents tant que t'y est. Mais vu que j'ai des principes et que ce garçon et trop mign... Qu'est ce que je raconte... Je réponda tout de même :

"Je m'appelle Chiara Maloon où lafillequitemmerdeprofondparcequetuluiplaisbeaucoup"

Moi, folle? Mais siiii. Bon d'acoord mais..maais...ME TOUCHE PAS TOIIIII!

J'écarquilla les yeux en le voyant embrasser ma main. Je me retins de faire ami-ami entre mon poing et sa tête. Je ferma les yeux et déglutit doucement. Tu veux me draguer, viens qu'on rigole...je pria mentalement : "Ezio , aide moi!'




the problem is that i'm empty. we must be killers, children of the wild ones. look at me, pretending to be be happy, i'm dead, i'm so confuse my love, because i'm dead for a long time. i'm lost in my own mind.

                                                  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Dim 6 Jan - 3:17
Leonardo avec une barbe comme le père Fourras? Haha, pauvre petite Chiara, elle s'est trompée. Reste que Leonardo faisait vraiment jeune pour son age, je l'enviais, moi, un jour j'allais être tout laid, et pleins de rides (Non Ezio tu est toujours sexy ù_ù), alors que lui, il va être super jeune et va venir me voir tout les jours dans ma chambre d’hôpital. Mais...je viens de penser, Leonardo, il a dut en voir, des morts. Le pauvre. Mais reste que je ne put retenir un petit rire lorsque je vis qu'il s'agenouilla pour demander le nom de Chiara. Il n'avais pas changer, toujours à courir après les filles, celui-là. Je m'amusa à regarder les pensées de Chiara et me rendis compte qu'elle appelais à l'aide. Qui ça, moi? C'est quoi mon nom, déjà? Ezio? Nooonnn, pas vrai! Moi, c'est Georges. On va dire que je vais me faire un plaisir de voir Leonardo essayer de courtiser la jeune Chiara, si...excitée de la vie? Voire quasi-détraquée. Et puis, de toute manière, j'avais oubliée si elle savait mon pouvoir, bon, tant pis si elle sait, on va dire que j'ai pas prêté attention. Je croisa les bras et admira le scène, Leonardo c'était relevé et leva une main, il lança doucement :

« -Enchantée de faire votre connaissance, mademoiselle Maloon. »

Il fit une courbette avant de se retourner pour me regarder avec des yeux qui lançait des étincelles, bien quoi? Biensur que je te la laisse, mec. Chiara était juste trop folle. Et elle ne m'intéressais pas du tout. Disons que je préfère les filles qui sont plus mystérieuse. Chiara, c'était un livre ouvert, on peux tout savoir d'elle, même sa période de menstruation. Si elle a pas déjà fait sa ménopause. Ha. Haha. Ménopause. J'imagine la fille de 16 ans gueuler « J'ai une ménopause! J'ai une ménopause! » non, franchement. Je passa mes deux mains sur mes cheveux et enleva le ruban rouge qui les tenais en queue de cheval. Ben quoi? Je crève de chaud, moi. C'est vrai qu'avec mes cheveux détachés, je ressemble, un peu, beaucoup, à une fille. Mais ça me faisait un style, que j'adore. Qui n'aime pas mon style brûle en enfers. Je vit que Leonardo se mettait à ranger ses affaires un peu, et il lança d'un coup :

« -D'où connaissez-vous mon bon ami Ezio, ma chère? Disons qu'il n'est pas bien sociable, ça m'étonne de voir qu'il a put faire ami ami avec la magnifique personne que vous êtes. »

Mais merde, j'vais les lui faire bouffer ses « ma chère. », « bon ami ». C'est grace à moi s'il est ici? Naon, je pense pas. Sa queue fouettais l'air, ayant oublié de la cacher, ça lui donnais un certains charme, meme si ça restais un chat. Oh, les chats. Quelles bêtes horriblement affreuses. Ça miaule, c'est juste....dégueux. Les chiens, c'est beaucoup mieux, c'est fidèle, c'est intelligent, bref, j'adore les chiens et je déteste les chats. Sauf Leonardo. Mais lui c'est une exception, la première et la dernière. Parce que je le connais depuis ma naissance et je le considère comme ma seule famille.


(tu décide comment il se sont rencontré, hein. x) Je suis crevée, désolée, c'est nul :C)
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Maloon
Habitué

avatar
profil
Messages : 158
Date d'inscription : 07/12/2012

Personnage
Age:
Pouvoir: Contrôle de l'Anatomie [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   Sam 19 Jan - 15:49
« -Enchantée de faire votre connaissance, mademoiselle Maloon. »


Blablabla , c'est bon mec. j'ai compris , hein , j'ai pas besoin d'avoir un cour pour savoir que t'essaye de draguer.bah t'es mal barré mon pote. je me suis adossée contre le frigo et j'ai tourné ma pomme non entamée entre mes doigts. je me retournait quand l'autre blond là , il me lança :

« -D'où connaissez-vous mon bon ami Ezio, ma chère? Disons qu'il n'est pas bien sociable, ça m'étonne de voir qu'il a put faire ami ami avec la magnifique personne que vous êtes. »

J'ai faillis m'étrangler avec ma salive, quelque chose de charmant. J'ai croisé mes bras sous ma poitrine et j'ai répondus en me demandant comment j'allais étriper Ezio pour ne pas m'avoir secouru au pattes de ce psycopathe :

Je sais pas comment on est devenus amis , moi non plus... Quoi qu'il en soit, je suis moi aussi contente (ou pas) de vous rencontrer !

Pourvu qu'il ressente pas les emotions ou un truc du genre, parceque là je serais plus trop crédible, disons. J'ai haussée un sourcil en voyant ezio avec UN CHAT BORDEL!
J'ai attendus , bah en même temps vous vouliez que je fasse quoi?
Je me suis assise d'un bond sur le comptoir et j'ai fixé leornardo dans les yeux. Oh mon dieu , j'adore faire chier le sgens.

[POURRIT! 8D]









the problem is that i'm empty. we must be killers, children of the wild ones. look at me, pretending to be be happy, i'm dead, i'm so confuse my love, because i'm dead for a long time. i'm lost in my own mind.

                                                  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Ta nourriture, c'est de la merde. [PV: Ezio/Leonardo/Chiara (?)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Théorie] La nourriture dans Pokémon
» "Ou est passé la nourriture que nous avions envoyée.?"
» Besoin en nourriture d'une monture.
» Vie de Merde
» 1.09 La merde dans le ventilateur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-