top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Compte Fondateur
x Compte Fondateur x

avatar
profil
Messages : 1653
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Jeu 29 Nov - 13:33
[Nan, mon perso n'est pas un estomac sur patte, c'est juste que j'ai envie XD]

Un silence oppressant régnais dans ma salle. C'est la fin de la matinée, et après avoir distribué des heures de colles, contre mon gré, je n'aime pas plus ça que ça, engueuler des bandes d'élèves chahuteurs, il était maintenant l'heure de manger. Je soupira et enfouis ma visage dans mes mains. Les étudiants se pensaient pour la plupart invincible, et néglige bien souvent la matière qui est la mienne. Le jour où leur pouvoir chéri leur explosera au visage, je m'installerai dans un fauteuil avec du pop corn pour assister au carnage.
Il fallait que je me reprenne. Cette colère inattendue n'a pas lieu d'être. Je crois que notre pouvoir détient sur notre caractère : Le Feu est incontrôlable, imprévisible... et dangereux. Tant que je reste vivable, après tout...
Mon ventre gargouilla, me ramenant a la réalité. Je rangea rapidement mon bureau, empilant les feuilles par thèmes : Contrôles, cours,... Ce soir, il lui faudra corriger toutes ces interrogations. Cela dis, il arrive que ce soit vraiment très drôle : Des petits malins s'amusent parfois a remplacer les mots qu'ils ne connaissent pas par "Schtroumpf", parfois même mal orthographié, et si sur le coup ça me fais bien rire, la note final est moins drôle.
Je me leva, ferma a clé derrière moi en sortant, et parcouru le dédale de couloir. Le self se situait a l'autre bout. L'air frais qui s'infiltrait par des fenêtres ouvertes innocemment créait un courant d'air qui me fis frisonner. J'accéléra, croisant de plus en plus d'adolescent. Après tout, pour eux aussi c'est la pause. Passant devant tout le monde, je pris mon plateau, me servit, et me dirigea d'un pas souple vers l'espace réservé au personnel. J'étais seulement la deuxième a arriver. Seul Ezio, le nouveau surveillant, qui ne m'avait pas été présenté était là. Avec détachement je m'installa a sa table en souriant.

- Je peux ?

Avant d'enchaîner :

- Je suis Esther Amyko, l'unique professeur de magie de l'internat.

Un simple coup d'oeil sur le haut de sa tête, et j'ai pu estimer grâce aux oreilles qu'il est un Wolve. Je ne pus m'empêcher de songer que dans les fables, loups et renards sont rarement amis.


Dernière édition par Esther Amyko le Ven 30 Nov - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-animalik.forums-rpg.com
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Ven 30 Nov - 1:40
Je me réveillais et le soleil aveuglant était aux rendez-vous, moi, qui était plutôt une personne à vivre dans l'ombre, était peu habitué par ce soleil. Je m'étais couché tard. Et je me suis réveillé tard, biensûr. Je détestais cette chambre, ces murs, ce sol. C'était trop monotome, bien qu'étant moi même une personne monotome, je ne supportais pas ce genre d'endroit sans personnalité. Je me dégagea de toutes ses couvertures qui me réchauffait un peu trop à mon goût. Je regarda mon bras criblé de cicatrices et fit une grimace du visage en me souvenant de certains moments. Parfois, je m'étais surpris entrain de déchiqueter sauvagement mes proies, comme un loup.  Parfois je les achevais d'un simple coup de dague puis m'en allait. Mais parfois mon côté animal ressortait. En même temps, j'étais un Wolve solitaire, et agressif. Donc, oui... Je m'étira longuement avant d'aller chercher ma tunique blanche, avec cette capuche qui empêchait les gens de voir mon visage, sauf que là, j'etais tellement fatigue que l'idée de mettre la capuche ne me passa même pas dans la tête. Je l'enfila rapidement et but un peux d'eau avant de me diriger vers la forêt, histoire de me promener un peu. Je marchais à pas régulier, avant d'apercevoir des arbres, et je me mit à les escalader, puis sauta d'un arbre à l'autre, faisant bien attention, puis une image apparut devant moi, une jeune fille aux cheveux roux, devant moi, dans une salle qui m'était familière. Mon pouvoir était parfois utile, mais là... C'était carrément utile. Mais bon. Je descendit de l'arbre ou j'étais et retourna tranquillement vers l'internat en sifflotant sans aucune émotion sur mon visage. J'allais boire un coup, je pense. Je rentris dans ma chambre pour me prendre une bouteille de bière italienne, avant de me diriger vers cette salle réservée aux adultes qui était dans le self, elle était souvent vide, et ça me plaisait bien, ce silence, mais l'image de cette fille, comment dire, elle ... Allait venir me parler? Disons que j'aime pas trop parler. Pas du tout, Enfait. Une fois arrivé dans la salle je décapsula ma bouteille de bière et versa le contenu dans un verre et m'assit sur une table, sirotant ma boisson, comme si c'était un simple coke. J'étais résistant à l'alcool, et c'était pratique, car étant mon pêché mignon, j'en prenais souvent. Puis j'entendis un bruit de porte et devina la suite. La fille de la vision. Je fit comme si je n'avais rien entendu mais lorsqu'elle lança:

- Je peux ? Je suis Esther Amyko, l'unique professeur de l'internet.

Je leva la tête, une collègue, bien. Mais lorsque je l'aperçut entrain de fixer mes oreilles, je ne pût m'empêcher de mettre ma capuche, je l'avais oublié, celle-la! Merde, personne ne devait voir mon visage, même mon maître et patron, n'avait jamais vu mon visage à partir de ce jour. Et ça m'embarrassait de savoir qu'elle les avaient vu. Mon visage, mais, surtout, mes oreilles. Comme ça, j'avais l'air complètement gay. Je la dévisagea un moment avant de faire un petit "oui" de tête et remarqua des oreilles de renard. Booonnn... Je lança sur un ton neutre qui avait pour effet d'effrayer la plupart des gens:

-Bonjour. Ezio Bonvisi, surveillant. Enfin, ça, vous devez le savoir, mademoiselle Amyko.

Je restais toujours un brin poli vers mes nouvelles connaissances, on sait jamais. Elle semblait plus jeune que moi, mais de pas beaucoup. Je prit une gorgée de bière tout en la fixant, que voulez vous? Disons que je n'arrive pas à arrêter de regarder quelqu'un que je connais peu. Elle me plaisait bien, Enfait. Miracle! Quelqu'un qui me semble civilisée, et polie! C'était rare, dans les internats. Les gosses sont chiant, mais, bon, c'est la vie. Quand on a une orange a la place de la cervelle... Mais bon, il Fallais bien dire de quoi, histoire de commencer une discution, malgré moi, je lança:

-C'est une belle journée. J'aime ce silence pesant.

Je soupira tout en la regardant, elle était vraiment... étrange? En gros, elle piquait ma curiosité.


[J'aime ce perso', il est tellement BADASS HEIN? 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
x Compte Fondateur x

avatar
profil
Messages : 1653
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Ven 30 Nov - 19:28
[Gros fail, je pense que "Unique Professeur de Magie de l'internAt" est mieux que "Unique professeur de l'internet"... Wtf moi même ? XD Badass ? C'est en quel langue ? U.u]

Là, j'ai pas trop compris. Quand il a aperçu mon regard sa poser, un bref instant, sur ses oreilles, il parut comme... gêné, ou honteux. Réaction pour moi incompréhensible, vu que je commence a beaucoup aimer ma condition d'Animalik. Je commence vraiment a me sentir... A ma place ici. Non pas que je sois folle amoureuse des enfants, qui sont d'ailleurs pour la plupart presque adultes, mais la compagnie de gens de mon âge, qui me comprennent et me ressemblent, est je dois dire fort agréable.
Donc le fait qu'il semble avoir du... Mépris pour sa condition ?, quelque part m'attristais. En bonne pâte, je ne fit aucun commentaire quand il regarda son air bizarre les miennes, ni quand il me dévisagea.
Pas bizarre du tout, le mec.
Glurps. J'ai comme l'impression que le langage de certains déteint sur moi. Mauvais. C'est tandis que je songeais a cela, il me dit d'une voix neutre :

-Bonjour. Ezio Bonvisi, surveillant. Enfin, ça, vous devez le savoir, mademoiselle Amyko.

Je ne sais pas pourquoi, mais cette réponse me figea un instant. Il avait dis ça d'une voix... Bizarre. Comme s'il cherchait a me mettre mal a l'aise. Je me suis demandé s'il était tout le temps comme ça, ou s'il ne m'aimait pas... Quelque part, je crois que je préfère la première hypothèse. J'ai un truc contre les gens qui ont un problème avec les personnes qu'il connaissent depuis cinq secondes. Il ajouta soudain :

-C'est une belle journée. J'aime ce silence pesant.

D'accord. Il est vraiment bizarre. Je me concentra pour conserver un visage impassible. En fait, ce ne fut pas si dur. J'étais certes décontenancé, mais en même temps... Enfin c'est difficile a expliquer. Bref.
Je repris le peu de constance que j'avais perdu et je tenta avec un petit sourire, répondant a ses deux remarques :

- En effet, je vous connais même si nous n'avons pas encore eut l'occasion de faire connaissance. Mais je vous en prie, appelez moi Esther.

Je m’arrêta un instant, avant de reprendre timidement :

- Le silence est agréable quand il est d'or, certes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-animalik.forums-rpg.com
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Sam 1 Déc - 3:27
[Badass, c'est d'l'anglais, miss. Bad-ass? X3 Genre "Wow, trop fort." 8I Et oui, le fail, tu est la SEULE prof de l'internet, oui, oui. XD]


"Comatose
Half-hearted
Room temperature's fine
Sleep walking, no dream is even filling our minds."


-TobyMac

Pfff, et merde! L'ambiance était vraiment... trop calme? Un malaise commun, je pense, venais de nos deux etres. J'étais mal à l'aise à cause de ma grande faute de tout à l'heure: avoir oublier de cacher mon visage, c'était... la chose la plus idiote que j'ai fait de toute ma vie. Et miss Amyko, quant a elle... et bien, je ne sais pas. Je ne la connais presque pas, peux-etre de là le malaise? Je regarda mes mains, dont une était remplies de cicatrices dut à mon passé. Je serra les dents avant de prendre une autre gorgée de bière, décidémment... Ce silence, celui-là, n'était pas agréable, comme si on m'épiait. Et ça, c'était la chose que je détestais le plus au monde, je me retint pour ne pas me lever et sortir de la pièce, prendre de l'air frais, seul, comme à mon habitude. Mais je ne voulais pas vexé la jeune demoiselle qu'est miss Amyko, qui est bien la première personne à m'avoir adressé la parole depuis mon arrivée, la plupart me regardais de loin, faisant de commentaire, Ah! Comme s'ils pensaient que je n'entendais rien du tout. Les pauvres. Les gosses sont tous les memes, et la plupart des gosses ici, sont des gosses de pauvres riches ingrats sans coeur, laissant crever des milliers d'enfant affamés par jour. Les aristocrates, tous les memes. C'est dans ses temps-là que j'aimerais pouvoir continuer à écorcher quelques aristo', histoire de calmer ma haine. La voix de Mlle Amyko me tira hors de mes pensées:


- En effet, je vous connais même si nous n'avons pas encore eut l'occasion de faire connaissance. Mais je vous en prie, appelez moi Esther.


Mais... elle me vouvoie, alors, moi aussi j'ai bien le droit, nom? Appeller quelqu'un par son prénom, c'est bien trop... impoli, non? Encore plus quand on ne la connais meme pas! Mes yeux devinrent aussi rond que des oeufs d'aigles, quand meme... les gens ici, était étrange. Elle avait un sourire au visage, eh bien... cette jeune Esther m'intriguait. Au début, elle me semblait agacée, et là, d'un coup, elle devient... amicale, peux-etre? Puis elle lança sur un ton plus réservé:

- Le silence est agréable quand il est d'or, certes.

Bien vrai, ma chère Esther. Ce silence n'était pas vraiment ce que je qualifie d'or. J'avais envie d'en savoir un peux plus sur cette Kitsune, elle piquait ma curiosité, et, piquer ma curiosité, c'est plutot...rare? Je fronça les sourcils, mais, força un petit sourire en la regardant, après tout, je voulais pas paraitre trop froid avec mes collègues, ça risqueraient d'empirer ma réputation, déjà plutot salis par mon passé peux glorieux. Je passa une main dans mon visage, un peu essouflé par ma course de toute à l'heure. J'étais encore jeune, j'arrivais à bien tenir le froid et tout, mais cela empirait de plus en plus aux fils des années, je soupira et lança sur un ton plus "amical" mais tout de meme neutre:

-Vous m'appellez Ezio, alors. Ma très chère Esther, hum...comment dire... j'aimerais briser ce silence pesant, parlez moi de vous, où, si cela est trop indiscret, parlez moi de l'internat. Personne n'a vraiment osé m'adresser la parole... disons que ma réputation n'est pas... d'or?

[Je suis vraiment fatigué, c'est court, c'est baclé, c'est moche, BURGH. J'répond aux autres RP's demain x . x"]

Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
x Compte Fondateur x

avatar
profil
Messages : 1653
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Dim 2 Déc - 13:55
[J'ai une tête a parler anglais sérieux ? x) Et arrête de dire que c'est court quand j'en fais moitié moins s'il te plaît u.U]


-Vous m'appellez Ezio, alors. Ma très chère Esther, hum...comment dire... j'aimerais briser ce silence pesant, parlez moi de vous, où, si cela est trop indiscret, parlez moi de l'internat. Personne n'a vraiment osé m'adresser la parole... disons que ma réputation n'est pas... d'or?

Ahahah, très drôle la reprise de mon expression. En plus c'est même pas la mienne, c'est une toute faite, certes pratique. J'aime beaucoup les expressions. En quelque mots, tu exprime facilement ce que tu pense. Et accessoirement, ça te donne un côté intelligent.
N'empêche, je suis choquée ! Il boit de la bière. Enfin, j'ai rien contre les buveurs de bière, m'enfin, vu le nombre de gosses prêt a faire les intéressants qu'on trouve ici, si on pouvait éviter de balader de l'alcool... Hum.
Il parle bizarrement... Je trouve... Comme si... Comme si... Il avait vécu des choses difficiles, qui aujourd'hui le maintient renfermé sur lui même. Je ne suis pas en position de le critiquer, mais j'ai l'impression qu'il est quelque part traumatisé. Berf, ce n'est pas a moi de m'en occuper. Enfin... Ouais, nan, je me comprend. Encore heureux.
Oupss ! J'avais complètement oublié qu'il vient de me parler. Il me disait quoi déjà ? Grr, poisson rouge !
Ah non, ça y est, je me souviens !
Sa dernière phrase me fais peur... Je n'ai pas confiance en lui, je crois. Il est trop mystérieux, et son comportement encore davantage. Je crois que je préfère ignorer la première question...

- Hé bien... Je crois que vous savez le plus important, on a dû vous l'expliquer a votre arrivée ici. Cet endroit c'est... Je dirais une porte vers l'évolution. Nous sommes le futur, quelque part. Les Animaliks existent depuis toujours, mais prolifèrent. Il y a des fois ou je me dis que, peut être, dans quelques milliers d'années, nous seul auront survis. Cet internat est donc la début d'une nouvelle ère quelque part, non ? Et en même temps... Je crois qu'il est aussi la survie de l'espèce humaine. Nous sommes là pour leur rappeler que tout n'est pas carré, les aider a élargir leurs esprits. Mais je pense que quelque part on leur sauve tout simplement la vie, ici, car... Je crois que si quelqu'un nous rassemblait et nous réunissait en armée, les humains n'auraient aucune chance. Elle est canalisée ici.

J'esquissa un maigre sourire.

- Je crois que la vie pour nous, et peut être pour les Hommes, serait bien différente, sans cet endroit. Il aide a nous faire accepter, et nous offre un début de vie meilleur. Personnellement, mon passé n'est pas trop noir, mais qui c'est comment j'aurais pu tourner ? Le pouvoir est grisant et en attire plus d'un, il est facile de ne pas y résister. J'aurais pu tomber dans le piège facilement, sans l'espoir.

Je m'arrêta et baissa les yeux. En vérité, je crois bien que c'est la première fois que je me pose vraiment cette question. Et y réfléchir m'a fais du bien. Je sais ce que je suis, et j'aime ça. Si c'était a refaire, je n'hésiterais pas. Cette prise de conscience m'apaisa.
Je releva les yeux, plantant mon regarde dans le sien. Une flamme de détermination y brillait désormais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-animalik.forums-rpg.com
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Dim 2 Déc - 15:25
[Bah... ouais? 8D C'est rendu que j'suis tellement habituée de parler en anglais à mon école que j'oublie que les gens ici risque pas de comprendre parfois 8I Okay, plus de c'est court, mais ça reste baclé quand meme? :3]



Je pouvais sentir son manque de confiance envers ma personne et devina qu'elle n'allais pas répondre à ma première question...disont que je l'avais un peu testé malgré mes proncipes. Elle ne faisait pas confiance au premier venu, c'est déjà une marque qu'elle reste méfiante meme si elle montre tout le contraire. Mon pouvoir était pratique, grace à lui, je pouvais savoir bien des choses sans avoir a forcément adresser la parole à quelqu'un, je n'avais qu'à fouiller dans ses souvenirs où bien son avenir et je pouvais savoir déjà le nom, l'age, et bien d'autre chose de la personne. Bien que moi je préfèrais utiliser mon pouvoir pour voir le passé des gens. Je préfère voir l'avenir défiler dans la vrai vie que dans ma tete, vous voyez. Bref. Je ferma les yeux un moment, sa réponse se faisait attendre. Je décida de me concentrer sur une question bien précise: Pourquoi étais-je venu à l'internat? Pourtant, je déteste les gosses, et de plus, je déteste l'école. Et encore plus un internat. Tu reste dans cet internat pour je sais pas combien de temps, sans ta famille, dans un endroit inconnu, loin de ta patrie... J'avais beau parlé, je n'avais pas de famille. Sauf certaines personnes de notre association avec qui j'avais fait confiance, mais que j'ai dut laissé lors de ma fugue. Considérons cet internat comme une planque, pour moi. Personne ne savait que j'étais un Animalik, dans le temps, donc ils ne vont pas chercher ici, c'est bien vrai. J'avais bien choisi ma planque, dit donc. Un sourire s'esquissa sur mon visage, satisfait. Je revenu sur terre en sentant qu'elle allait me répondre, et, ce qui fut le cas:

- Hé bien... Je crois que vous savez le plus important, on a dû vous l'expliquer a votre arrivée ici. Cet endroit c'est... Je dirais une porte vers l'évolution. Nous sommes le futur, quelque part. Les Animaliks existent depuis toujours, mais prolifèrent. Il y a des fois ou je me dis que, peut être, dans quelques milliers d'années, nous seul auront survis. Cet internat est donc la début d'une nouvelle ère quelque part, non ? Et en même temps... Je crois qu'il est aussi la survie de l'espèce humaine. Nous sommes là pour leur rappeler que tout n'est pas carré, les aider a élargir leurs esprits. Mais je pense que quelque part on leur sauve tout simplement la vie, ici, car... Je crois que si quelqu'un nous rassemblait et nous réunissait en armée, les humains n'auraient aucune chance. Elle est canalisée ici. Je crois que la vie pour nous, et peut être pour les Hommes, serait bien différente, sans cet endroit. Il aide a nous faire accepter, et nous offre un début de vie meilleur. Personnellement, mon passé n'est pas trop noir, mais qui c'est comment j'aurais pu tourner ? Le pouvoir est grisant et en attire plus d'un, il est facile de ne pas y résister. J'aurais pu tomber dans le piège facilement, sans l'espoir.

Je fut premièrement choqué par cette réponse... Comment pouvais t'on nous considérez comme une espèce évolué de la race humaine? Je fronça les sourcils, je n'était pas d'accord avec ses propos, je me considérais plutot comme une erreur de la nature, comme une malformation, en gros. C'est comme une maladie, a mon point de vue... pas...une évolution de la race humaine. Mais d'un certain sens, elle n'avait pas faux, mais je refusait d'adderer à son point de vue, je soupira et dit calmement:

-Je ne me voit pas comme une évolution de la race humaine. Tu sais, nous ne sommes pas les seuls à souffrir à cause de notre race. Les pauvres, les handicapés, tous, ils souffrent comme nous. Parce que les gens refusent de les voir dans leur monde. Je considère l'internat comme un moyen de fuir à cette réalitée douloureuse. Mais au lieu de rester ici à se la couler douce, on ne devrait pas se battre pour nos droits? Pour la liberté de se prommener dans la rue, sans avoir à supporter les regards dégoutés des gens "normaux"? Tous n'ont pas un passé noir, mais certains, si. Et c'est pour cela qu'une haine profonde envers ses gens git au fond de mon coeur, invisible, mais bien là. Mais je refuse de penser que nous sommmes une race supérieure.

Je la fixa et dedans moi, cette haine que j'avais envers les humains normaux renaissait, petit à petit, comme lors de mon enfance. Tout ses gens, qui vous ignorent et vous craint comme si vous etes une maladie contagieuse... Mon seul but est de faire en sorte que les Animalik puissent etre libre, et ne pas avoir à etre dans cet internat pour etre tanquille.
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
x Compte Fondateur x

avatar
profil
Messages : 1653
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Lun 3 Déc - 13:11
[C'était même pas baclé en plus x) Alors que moi là... Court et nul >.<]



-Je ne me voit pas comme une évolution de la race humaine. Tu sais, nous ne sommes pas les seuls à souffrir à cause de notre race. Les pauvres, les handicapés, tous, ils souffrent comme nous. Parce que les gens refusent de les voir dans leur monde. Je considère l'internat comme un moyen de fuir à cette réalitée douloureuse. Mais au lieu de rester ici à se la couler douce, on ne devrait pas se battre pour nos droits? Pour la liberté de se prommener dans la rue, sans avoir à supporter les regards dégoutés des gens "normaux"? Tous n'ont pas un passé noir, mais certains, si. Et c'est pour cela qu'une haine profonde envers ses gens git au fond de mon coeur, invisible, mais bien là. Mais je refuse de penser que nous sommmes une race supérieure.

Je secoua la tête. Il n'avait manifestement pas vraiment compris le fil de mes pensées.

-Non, nous ne sommes ni une évolution, ni supérieur. Non sommes... C'est difficile a expliquer. Nous ne sommes pas les hommes par rapport aux singes, ni des Dieux par rapport aux hommes. Nous suivons une voix parallèle. Tu le dis toi même, ce qui causera la perte de l'humanité, ou pas, c'est son caractère. Ils ne pensent qu'a leur petite vie tranquille, et rejette tout ce qui peux la faire changer. Les pauvres, les handicapés, sont rejetés car ils sont la pauvreté et la maladie, enfin ils les représentent. Les gens ne veulent pas penser a ça. Nous, nous représentons l'anormal, le mystique. Nous bouleversons toute la science car notre organisme de suit aucune règle précise. Les gens ne sont pas dégoûtés : Ils ont peur. Et seul le temps efface la peur. C'est comme quand on est petit et qu'on a peur des araignées : Ont les écrasent. Au fil des années, ont finis par les ignorer. Nous sommes les araignées. Au Moyen Age, on nous pourchassaient, pour ensuite nous brûler vifs, comme de vulgaires sorcières, qu'elles n'étaient d'ailleurs pas. Notre condition de vie a quand même évoluée, non ? Il faut donc nous contenter d'attendre, a la limite d'accélérer ce changement, mais c'est dur. Le fait que, comme tu le dis, la plupart est un passé noir n'arrangent rien. Personne ne veux pardonner le prix du sang, alors que c'est de leur faute, par une réaction en chaîne. Je pense que la seule chose possible pour nous, même si du coup nous nous isolons un peu, c'est de nous sociabiliser au maximum. Mais sans toutefois nous mettre a leur ressembler, où nous ne serions plus nous même.

J'acheva cette tirade dans un souffle. Je pouvais voir dans son regard une étincelle de haine. Je le comprenais et en même temps... Pas. Le problème étant que si je m'énervais contre les Hommes, rien ne garantissait que j'arriverais a garder un contrôle total de mon pouvoir. Il était trop puissant pour que je perd la maîtrise de moi même. J'étais donc, contre mon gré, souvent obligée de fermer les yeux sur certaines choses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-animalik.forums-rpg.com
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Sam 8 Déc - 1:23
Lorsqu'elle secoua la tete et rétorqua avec tant de mot, tant de..paroles si... s'en était trop pour ma tete, parcontre, j'avouais que cette vision des Animalik était plutot...sympathique? Malgré tout, j'étais énervé de voir que des gens pensait de cette manière. Nous isoler pour sociabiliser, pour quoi faire? ça nous ammène à rien, et cela ne fait qu'augmenter des soupçons de la part des normaux. Moi j'étais déterminé à me battre pour notre liberté, et meme si cela va me couter la vie, surement. Je suis prets à tout pour que tout les Animalik soivent accepté, je regarda mon reflet sur la bière et lança un juron étouffé, mais bon..chacun sa vision du monde, je ne peux rien y faire. J'haussa les épaules et lança doucement:

-Changeons de sujet, sinon ça risque de... nous énerver pour un rien du tout. Nos idées des Animaliks sont bien différente. Trop différente pour que notre discution reste calme et intelligible.

Je leva la tete pour fixer longuement Esther. Je ne voulais pas qu'on se contrarie pour de telle futilité. Chacun a son avis. Elle a le sien. J'ai le mien. Surtout que je ne voulais pas lui faire mauvaise impression dès notre première discution. Je fronça les sourcils, le silence était de nouveau parmis nous, je coupa le silence vivement:

-Sinon, les élèves ne sont pas turbulents? J'ai toujours eu horreur des enfants, alors là... j'avoue que ça m'effraie un peu.

Je n'aime pas, mais vraiment pas du tout, les enfants. Bon, c'est plutot des adolescents, mais ils agissent toujours comme des gosses, de mon point de vue. C'est jamais content, ça chiale, ça rale, ça aime, ça déteste, ça déprime. Bref, pas de cervelle, enfait. Quand je voit des gosses s'engueuler, ma seule envie est de... les frapper, genre. Tellement immature. Tellement pitoyable. Sinon je regardais droit devant moi, maintenant, super concentré sur mes pensées...puis je reviens sur terre, et me rendit compte que je crevait de faim. Je sorti de ma poche des petites barre de chocolat et en ouvrit une pour l'avaler d'un coup. J'en tendis une à Esther et souris brièvement, et proposa:

-Ne te prive pas, surtout. T'en veux? Ils sont délicieux.


[ça, c'est court, mais pas d'idées, s'cuze!!!! D': J'ai honte de poster ça...]
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
x Compte Fondateur x

avatar
profil
Messages : 1653
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   Mer 30 Jan - 22:44
-Changeons de sujet, sinon ça risque de... nous énerver pour un rien du tout. Nos idées des Animaliks sont bien différente. Trop différente pour que notre discution reste calme et intelligible.

Hum, si ça vous fait plaisir. Personnellement, ce n'est pas parce que je m'exprime avec conviction que je suis énervée. Au contraire, j'aime débattre de sujets de tous genres, surtout avec des personnes donnant matière à la discussion. Cela dis, c'est peut être ses réactions qu'il craint. Mais passons, je ne suis pas méchante, s'il souhaite que nous parlions d'autre choses, je n'y vois aucun inconvénient.

-Sinon, les élèves ne sont pas turbulents? J'ai toujours eu horreur des enfants, alors là... j'avoue que ça m'effraie un peu.

Je crois que l'absurdité de la question me stoppa dans l'élan de ma réponse.En fait non, ce n'était pas vraiment la question qui est idiote, elle se tient parfaitement. Ce qui l'est, en revanche, c'est ce qu'il a ensuite ajouté. C'est tellement contradictoire.... Il n'aime pas les enfants, et, pour en revenir au sujet précédent, il semble ne pas aimé à être là à rien faire. Pourquoi venir s'enfermer en ce lieu plein d'enfants, même si la plupart peuvent à présent être considérés comme des adultes. Le temps que j'y cherche une explication plausible, il pris la parole.

-Ne te prive pas, surtout. T'en veux? Ils sont délicieux.

J'apprécie le geste, mais mon estomac semblait faire grève. En conséquence de quoi, au revoir chocolat.

- Je te remercie, mais il semblerait que mon organisme soit contre.

J'accompagnis ces paroles en désignant d'un signe de tête mon plateau remplit. Je fronça les sourcils.

- J'ignore pourquoi, mais dans l'immédiat la simple idée de nourriture me donne envie de vomir... J'espère juste ne pas être tombée malade...

Soudain, je me rappela qu'il m'avait posé une question. A toute vitesse, je réfléchissais à une réponse. Mais il y avait quelque chose qui me perturbait, et il fallait que je lui pose la question. Sinon, ça me tracasserait sûrement un bon moment.

- Il y a quelque chose que je ne comprend pas. Pourquoi venir ici alors qu'apparement tu n'aime ni cet endroit, ni ces habitants ? C'est... particulièrement masochiste. Sinon, pour vous répondre, je pense que vous dire que la plupart ont du sang sur les mains, et depuis la petite enfance devrait vous donner une idée. Vous vous retrouverez peut être, un matin, avec un couteau sous la gorge. Mais quand on voit ce que certains ont vécus.... Cela devient presque normal.

Je haussa les épaules comme si c'était d'une banalité et d'une normalité absolu, ce qui est tout à fait le cas, de mon point de vue. Passons le fait que j'avais repris contre mon gré le vouvoiement. Impossible pour moi de le tutoyer entièrement, signe d'un fossé entre nous.

- Après, il ne faut pas prendre ça comme une généralité. Ce genre de personnes restent relativement rares.

Bien que sans avoir faim, ma gorge sèche réclamait à boire. Je me servis donc de l'eau, avant de lui en proposer d'un geste, malgré qu'il soit encore à la bière.


[Je suis trop sorry du retard... j'ai toujours une bonne excuse de toutes façons, alors autant que je me taise... mais le truc c'est que deux fois j'avais rep', deux fois j'ai bugué et supprimé.... quel boulet T_T]


Dernière édition par Esther Amyko le Mar 16 Avr - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-animalik.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Premier pas vers quelques chose ? [PV Ezio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier pas vers l'avant
» Haïti-Premier ministre : Vers une entente entre le GPR et l’exécutif pour la rat
» Premier Pas vers le Grand Bouleversement x)
» vicky « admettre sa défaite c'est le premier pas vers la victoire »
» La certitude est le premier pas vers l'erreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-