top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 can you hold me? - pv. Telkah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: can you hold me? - pv. Telkah   Dim 6 Mar - 20:49
A heart doesn't break even
Telkah & Sylnodel
Some would say love is tragic, some say it's beautiful, some say it's black and it's dark like a funeral. Some don't think it's even real. Some say that it's alive, some say that it can kill. One minute it's saving you, next it's trying to drown you.

A l'instant où la porte se referme sur elle, elle s'effondre. Ses yeux sont noyés de larmes tandis que ses genoux heurtent le sol. Elle ressemble à une tour de verre et d'acier en train de s'écrouler. Son poing frappe violemment le sol et elle ne peut retenir un cri de rage absolue qui lui arrache la gorge et fait trembler ses murs. Une injure qui vise le monde entier. Pourquoi faut-il qu'il en soit ainsi? Elle semble faire fuir tous ceux à qui elle tient, se retrouvant ainsi désespérément seule.

Elle reste un moment plus bas que terre, vestige d'un immeuble resté fort trop longtemps face aux aléas de la vie. Elle se repasse inlassablement les mots de Kendhal qui résonnent encore à ses oreilles. Puissants, toxiques comme autant d'aiguilles qui lui perforent inlassablement le crâne si bien qu'elle se met déjà à les croire. Une puttana. Car elle a eu le malheur de prendre des nouvelles du grand père mourant d'Alex. Car elle n'est pas capable de contrôler ses rêves, ni même de s'en souvenir. Cracheuse de venin. Toxique.

Un petit rire sarcastique s'échappe de ses lèvres à cette pensée. Je devrais connaître la chanson, depuis le temps.. Ils finissent tous par l'abandonner. Ses parents, alors qu'elle n'était qu'une enfant. Détestable. Sa sœur, qui l'a délaissée plusieurs semaines, voir mois car Sylnodel n'avait pas réussi à l'aider. Incapable. Alexandre, qui l'avait quittée parce qu'il ne pourrait plus revenir la voir et même si cela s'était passé sans trop de problèmes et même si cela la rendait égoïste, elle avait été blessée. Elle avait tenté d'accuser le coup mais.. Pathétique.

Sylnodel rassemble autour d'elle le draps qui la couvre et se relève lentement, mouvement qui déverrouille en elle une certaine colère et qui la laisse, genoux tremblants, fragile mais debout au milieu d'une chambre restée vide trop longtemps. Elle tente de s'appuyer sur la table non loin d'elle mais d'autres mots tranchant traversent son esprit et elle l'envoie valser comme si, ce faisant, elle pouvait faire de même avec ces pensées toxiques. Une violence qui semble en libérer une autre encore car elle se dirige ensuite d'un pas alerte vers son propre lit où elle empoigne la couette et se met à la déchirer jusqu'à ce qu'elle en ait assez puis se transforme en louve pour se rouler en boule au fond de son lit, contre le mur, où elle pleure jusqu'à ce que le sommeil vienne la cueillir.


Plusieurs heures plus tard, lorsqu'elle se réveilla, elle avait repris forme humaine au milieu des draps froids, entourée de plumes et de morceaux déchirés de tissu. Ses larmes avaient séché sur ses joues, emportant avec elles les vestiges de son maquillage. Elle était nue, seule et vulnérable.

Il était l'heure pour elle de faire son sport mais elle ne pouvait se résoudre à se lever. En allant au gymnase, elle risquerait de croiser Kendhal et c'était bien la dernière chose dont elle avait besoin en ce moment même. Et puis, à quoi bon? A quoi bon aller dehors et risquer de s'attacher à des gens qui finiraient par partir?

Cependant, elle avait désespérément besoin de quelqu'un. Elle ne supportait plus la vue de sa propre chambre. Cellule vide aux murs d'hôpitaux. Elle avait besoin de voir du monde, de se sentir exister à travers le regard d'une autre personne. Quelqu'un qui la réconforterait et à qui elle pourrait se confier. Elle pensa bien à Roméo mais elle lui avait déjà causé beaucoup trop d'ennuis par le passé et malgré tout ce qu'elle pouvait en dire, elle s'en voulait toujours. Et puis, il avait déjà ses propres problèmes de cœur.. Il y avait Dann, aussi, mais elle ne pouvait pas se résoudre à lui enlever, même un instant, ce sourire qu'elle aimait tant.

Alors elle se releva et chercha ses vêtements parmi toutes les choses éparpillées au sol. Elle n'enfila que le nécessaire, sa lingerie et son tee-shirt  et se mis ensuite à chercher son téléphone. Lorsqu'elle le trouva, elle s'assit au pied de son armoire composa le numéro de Telkah.

Telkah? Elle renifla. Je.. je suis désolée, j'ai.. Elle passa la main sur son visage, se retenant très fort pour ne pas éclater en sanglots. Viens, s'il-te-plaît.





© Gasmask



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's


Dernière édition par Sylnodel Aerin le Sam 9 Juil - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telkah Doubrovski
~ Cracheuse de venin ~

avatar
profil
Messages : 167
Date d'inscription : 18/10/2013
Sur l'avatar ? : Kathryn Prescott

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Venimeuse
Race précise: Chamael

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Jeu 10 Mar - 19:59

   

   
can you hold me?
slynodel & telkah

   
   Fred met un peu de temps à rentrer. Un peu trop pour que ce ne soit pas sa faute si je crame notre repas entier. Je n'ai même pas eu le temps de récupérer Lena chez Adeline. Elle doit l'avoir eu un peu trop longtemps, là... à moins que son idiot de copain ait pris le relais. Pour l'instant, je ne me pose pas de question, j'essaie juste de ne pas confondre le sel avec le sucre pour ma sauce.
Le téléphone sonne alors que j'essaie de ranger un maximum de choses, et je fais tomber le poivrier en passant mon bras au-dessus du petit plan de travail pour l'atteindre. Le verre se brise, répandant l'épice partout sur le plancher clair et dans l'air, et j'éternue en même temps que je décroche le téléphone.

Ouais ?
Telkah ! Je crois que j'ai oublié une écharpe chez toi... Il faudrait que je vienne la récupérer.

Je coince le téléphone entre mon oreille et mon épaule et remarque effectivement du coin de l'œil une écharpe aux motifs lourds et bigarrés sur le dossier d'une chaise juste derrière moi.

Ah. Ouais. Je m'en fous un peu, viens quand tu veux, mais la boutique ferme entre 20h et 6h.

Double appel. Je soupire. Je suis vraiment beaucoup trop sollicitée. C'est ça la vie d'une mère ? Renverser du poivre partout dans sa cuisine, écouter les histoires de sa cousine qui a perdu son écharpe quelque part sur votre chaise, prendre des doubles appels ? C'est qui encore ? Lena qui joue avec le téléphone d'Adeline ? Mon oncle qui a besoin de biscuits apéritifs ? Je m'apprêtais à adresser une insulte à ma sauce beaucoup trop salée (je la réussis vraiment bien, en général pourtant) et à mon interlocuteur pour le simple fait qu'il existe, mais n'en ai pas vraiment le temps, puisqu'une voix brisée se met à parler.

Telkah? Je.. je suis désolée, j'ai.. Viens, s'il-te-plaît.

Je plisse les lèvres. Sly ? Qu'est-ce qu'elle a, celle-là ? Ça a l'air... plutôt important, vu l'état de sa voix. Je pousse un soupir. Faut toujours être là pour ses amis, c'est fou ça.

Syl ? Qu'est-ce que t'as foutu encore, sérieux. Attends un peu avant de sortir la glace en pot, j'arrive.

Je raccroche sans attendre de réponse (j'aurai tout le temps de l'écouter bavasser après) et traverse l'appartement pour enfiler manteau et bottes. Je peux bien me permettre ça une fois de temps en temps, non ? Adeline n'a pas vraiment de problèmes, et je sais que si elle en a, elle peut toujours demander à Daniel. Damien. J'ai oublié son prénom. Je n'ai pas vraiment d'amis susceptibles de se sentir mal, à part Sylnodel, et cette fille a toujours été plus que correcte avec moi. Pour une fois, je n'ai aucune raison de l'envoyer balader, ni même l'envie. C'est une meuf cool.

Par contre, je le suis un peu moins, moi. Je regarde avec une once de regret la casserole laissée en plan, et soupire. Bon, j'ai un peu de temps j'imagine. Je prends un tupperware dans un placard bordélique et le mets à côté de la casserole pour que Fred n'ait pas à fouiller dans notre bazar si il veut mettre ça de côté - je peux imaginer que mon départ subit l'aura un peu agacé, je lui avais promis (pour ce que valent mes promesses) de m'occuper du repas ce midi étant donné qu'une fois n'est pas coutume, il peut rentrer pour manger. Et peut-être qu'il n'aimera pas non plus le fait qu'il y a du poivre partout dans la cuisine. Au choix. Je trempe mon doigt dans la sauce et la goûte de nouveau histoire de vérifier le goût de ce qui va remplacer ma présence ce soir. Hm. Tout compte fait, c'est bon.
C'est sûr que goûter quand on vient juste d'ajouter le sel, c'est pas très pratique. Je recouvre la casserole et prends la folle décision de laisser les spaghettis à l'air, retourne au frigo pour chercher un pot de glace qui doit à lui-même avoir plus de valeur que l'héritage de toute ma famille - c'est super cher ces trucs, et le fond du pot est super haut. C'est autant pour Syl que pour moi, vu que je n'aurai pas de repas ce soir. Je n'ai pas beaucoup d'argents en liquide, et je doute fort qu'il suffise à nous payer à manger. Au pire si il faut casser la croûte je préfère lui payer un truc à elle et prendre les trois quarts de la glace en échange. Cette malbouffe compense toute celle que je n'ai pas pu consommer pendant ma grossesse un peu discount d'il y a trois ans.

Je sors donc de l'appartement et me rends jusqu'à l'internat où Sylnodel loge encore, tenant le pot de glace du bout des mains dans l'espoir que les températures très basses de cette journée de mars.
J'entre dans le grand bâtiment qui m'est plus que familier, traverse les couloirs en savourant la chaleur qui réchauffe mes mains meurtries par le froid de dehors et du pot de glace, et prends le chemin du dortoir des filles. Plus précisément sa chambre. J'entre sans frapper, déjà énervée par ce que je vais sans doute entendre. Je pense que ce n'est pas à chose d'un quelque chose mais d'un quelqu'un.

Syl ? J'ai à bouffer. Et toi des problèmes. On peut bien s'entendre, non ?

Je baisse les yeux sur elle et la découvre dans un état bien pitoyable. Je lève un sourcil. J'attends des explications, mademoiselle.
Et une adresse.
Je veux savoir qui frapper.
   

   
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


aren't u tired of always being mad at the world?
won't u just admit u don't care?
telkah e doubrovski


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Dim 13 Mar - 12:36
Just wrap me in your arms
Telkah & Sylnodel
Some would say love is tragic, some say it's beautiful, some say it's black and it's dark like a funeral. Some don't think it's even real. Some say that it's alive, some say that it can kill. One minute it's saving you, next it's trying to drown you.

Comme Sylnodel s'y attendait, son amie ne fut pas longue. Elle releva ses yeux humides vers une Telkah visiblement énervée et qui n'a pas pris la peine de toquer à la porte. Mais la wolve lui pardonna, comme elle avait emporté avec elle un pot de glace et ce même si cela faisait très cliché.

Syl ? J'ai à bouffer. Et toi des problèmes. On peut bien s'entendre, non ?

Elle lui offrit un faible sourire en guise de réponse. Elle ne s'était pas aperçue jusque là à quel point elle avait besoin d'une présence amicale et elle ne remercierait jamais assez Telkah de la lui fournir. Sylnodel passa une main lasse sur sa joue et fit mine de se lever de façon à pouvoir serrer la chamael dans ses bras, cachant ainsi son hideux visage derrière les beaux cheveux rouges.

Je suis désolée de te déranger, vraiment.. Je sais pas.. J'ai juste besoin de quelqu'un et.. désolée que ça tombe sur toi mais merci.

Son discours ne faisait plus aucun sens mais elle était bien trop fatiguée psychologiquement pour s'en rendre compte. Bien trop fatiguée également pour se soucier de l'état pathétique dans lequel elle s'était mise et dans lequel on la voyait. Sylnodel Aerin dans toute sa splendeur. La puissante, l'intrépide, tombée en quelques minutes. Elle ferma les yeux un instant pour ne penser à rien d'autre que ce qu'il se passait en ce moment même et tenter de faire le vide dans sa tête. Car elle savait que si elle ne le faisait pas, elle n'arriverait pas à parler de façon cohérente.

C'est Kendhal.. Il est parti. On m'a encore abandonnée, Telk.. Je sais que c'est moi qui lui ai demandé de partir mais.. J'aurai pas dû et ça fait mal..

Finalement, la technique du vidage de pensées n'était pas aussi efficace que prévu et Sylnodel recommença à paniquer. Les violentes images de la veille dansaient derrière ses paupières cernées comme autant de marionnettes sadiques. Elle avait hurlé et sa gorge la torturait. Elle avait osé aimer de nouveau et son cœur le lui faisait payer en s'étouffant lui-même. Le pire, c'était qu'elle savait que si Kendhal décidait de revenir du jour au lendemain, elle serait sûrement capable de retomber dans ses bras, pour le plaisir de ne plus être seule et parce que le souvenir de cette chaleur si réconfortante ne la quitterait sûrement plus jamais. Et en cela résidait sa plus grande faiblesse.





© Gasmask



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telkah Doubrovski
~ Cracheuse de venin ~

avatar
profil
Messages : 167
Date d'inscription : 18/10/2013
Sur l'avatar ? : Kathryn Prescott

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Venimeuse
Race précise: Chamael

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Dim 20 Mar - 10:24

 

 
can you hold me?
slynodel & telkah

 
  Je n'ai droit qu'à un petit sourire de la part de Sylnodel. Je plisse les lèvres. Elle s'approche, me prend dans ses bras. Je referme les miens autour d'elle de bon cœur et appuie mon menton contre son épaule, bien qu'elle soit un peu grande pour ça.

▬ Je suis désolée de te déranger, vraiment.. Je sais pas.. J'ai juste besoin de quelqu'un et.. désolée que ça tombe sur toi mais merci.

Je fronce les sourcils. Eh bien, merci. Moi, ça me fait plaisir de l'aider. Dans la mesure où je vais pouvoir frapper celui qui l'aura mise dans cet état. Parce qu'elle fait vraiment peine à voir. Et je ne tolère pas qu'on fasse du mal à mes proches de la sorte.

▬ C'est Kendhal.. Il est parti. On m'a encore abandonnée, Telk.. Je sais que c'est moi qui lui ai demandé de partir mais.. J'aurai pas dû et ça fait mal..

Je m'écarte un peu sèchement et la regarde avec une expression incrédule. J'ouvre la bouche pour dire quelque chose, mais me ravise et finalement décide d'aller m'asseoir sur son lit ravagé par une certaine crise de colère qu'elle a dû avoir la veille. J'ouvre mon pot de glace, baisse dessus un regard dubitatif, et souffle. J'ai oublié les cuillères. Je décide donc de le poser sur le radiateur non loin du lit et règle celui-ci sur 2 afin qu'il soit tiède.
Alors, je regarde mon amie et déclare d'un ton neutre :

▬ C'est un peu con je trouve. Pourquoi t'as fait ça ? Qu'est-ce qu'il a fait pour que tu lui dises ça ? Il faut réfléchir avant de se mettre à dire ce genre de trucs, Syl, tu dois le savoir maintenant. Mais bon. C'est un homme, il reviendra sans doute. Si tu veux je peux aller te le chercher.

J'incline légèrement la tête. Je suis peut-être un peu trop sèche. Mais bon, elle me connaît, Syl, et elle sait que je ne mâche pas mes mots. Si elle avait simplement voulu du réconfort, elle aurait appelé quelqu'un d'autre. Ou peut-être pas. Peut-être qu'elle pensait que j'allais être gentille, réconfortante et que je mettrai la faute sur l'autre... enfin. Je vais le faire, bien sûr, mais il aurait été hypocrite de ne pas supposer qu'elle soit d'une façon ou d'une autre responsable de son état. Enfin, si elle lui a dit de partir...
Bon.

▬ Viens là. Je tapote le matelas à côté de moi. Tu vas m'expliquer ce qui s'est passé, après on verra si ça vaut vraiment la peine que je perde ma salive à t'engueuler. Enfin oublie pas, hein, même si je t'engueule, il y a toujours moyen que j'aille l'engueuler aussi après.

Bien que je me doute que ce ne soit pas ce qu'elle veut. C'est juste histoire de la réveiller un peu. Personne ne veut qu'une amie bizarre aille secouer son... ex ? petit-ami, c'est juste ridicule. J'espère qu'elle est assez réveillée pour s'en rendre compte.
En attendant, j'attrape mon pot dont le carton s'est légèrement réchauffé et récupère de la glace à l'aide de mon doigt.

▬ Alors ? J'enfourne ma 'cuillerée' de glace dans ma bouche et affiche un petit sourire encourageant. Ça promet d'être intéressant.
 

 
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


aren't u tired of always being mad at the world?
won't u just admit u don't care?
telkah e doubrovski


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Lun 18 Avr - 14:24
Take me from the dark
Telkah & Sylnodel
Some would say love is tragic, some say it's beautiful, some say it's black and it's dark like a funeral. Some don't think it's even real. Some say that it's alive, some say that it can kill. One minute it's saving you, next it's trying to drown you.

Telkah s'écarte un peu brutalement si bien que Sylnodel se demande si elle a dit quelque chose de mal. Elle regrette déjà que leur étreinte soit terminée car elle en a terriblement besoin mais en même temps, elle ne se voit pas réclamer autant de câlins à son amie.

▬ C'est un peu con je trouve. Pourquoi t'as fait ça ? Qu'est-ce qu'il a fait pour que tu lui dises ça ? Il faut réfléchir avant de se mettre à dire ce genre de trucs, Syl, tu dois le savoir maintenant. Mais bon. C'est un homme, il reviendra sans doute. Si tu veux je peux aller te le chercher.

Sa remarque désarçonne un peu notre louve mais elle se remet rapidement. Après tout, elle a peut-être aussi choisi d'appeler Telk pour sa franchise inégalable. S'il y a quelqu'un sur qui l'on peut compter pour nous dire honnêtement ce qu'il pense c'est bien elle.

▬ Viens là. Tu vas m'expliquer ce qui s'est passé, après on verra si ça vaut vraiment la peine que je perde ma salive à t'engueuler. Enfin oublie pas, hein, même si je t'engueule, il y a toujours moyen que j'aille l'engueuler aussi après.

Sylnodel acquiesce, renifle légèrement et se lève pour s'asseoir aux côtés de Telkah. Elle attend que cette dernière soit installée et qu'elle l'encourage finalement à parler.

Alors?

La wolve prend une grande inspiration et se demande bien par où commencer. Tout s'est passé si rapidement -et l'amour était si grand, MEW MEW- qu'il en est presque difficile de tout remettre en ordre. Comme les membres de la poupée désarticulée qu'elle était devenue..

J'ai repris contact avec Alex, en tant qu'amie. Je lui ai demandé des nouvelles de son grand-père car il était malade -et que c'est d'ailleurs pour s'occuper de lui qu'il m'a quittée. Puis la conversation a continué normalement et je te jure qu'il n'y avait aucun sous-entendus ou quoi dans nos messages, vraiment rien.. Mais Ken s'est mis à croire que je le trompais. Parce que mon téléphone ne faisait que de vibrer pendant qu'on.. fin, qu'on couchait ensemble, quoi. Elle soupire et récupère une larme du revers de sa main, une traîtresse qui menaçait de couler le long de sa joue. J'avais pas eu le temps de l'éteindre avant. Et puis il m'a dit que j'avais récemment fait un rêve où je couchais avec Alex alors que.. Je m'en souviens même pas donc c'est que c'était pas si important? Et du coup, il m'a plus ou moins traitée de pute.. Enfin, il m'a dit de me préparer pour mon prochain amant mais ça revient au même.. Que j'étais venimeuse..

Elle lance un regard furtif à la trace qu'a laissé le poing de Kendhal dans le mur, près de la porte ainsi que celui qu'elle a fait elle-même, au sol, tout près du lit. La table renversée, les draps déchirés, les larmes refoulées.. Tout ça pour lui. Pour cet imbécile. Mais d'un autre côté, si elle ne l'aimait pas, cela ne ferait pas si mal.

Je sais pas quoi faire, Telk, j'ai mal à l'intérieur et je sais pas comment le faire partir..

Elle a conscience d'avoir l'air d'une enfant mais elle ne sait pas exprimer autrement ce qu'elle ressent alors elle serre son poing contre sa poitrine en espérant que la douleur reflue mais elle n'a jamais été aussi forte. Ça commence à faire beaucoup d'abandons pour une seule personne.



© Gasmask



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telkah Doubrovski
~ Cracheuse de venin ~

avatar
profil
Messages : 167
Date d'inscription : 18/10/2013
Sur l'avatar ? : Kathryn Prescott

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Venimeuse
Race précise: Chamael

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Dim 1 Mai - 10:49

 

 
can you hold me?
slynodel & telkah

 
  ▬ J'ai repris contact avec Alex, en tant qu'amie. Je lui ai demandé des nouvelles de son grand-père car il était malade -et que c'est d'ailleurs pour s'occuper de lui qu'il m'a quittée. Puis la conversation a continué normalement et je te jure qu'il n'y avait aucun sous-entendus ou quoi dans nos messages, vraiment rien.. Mais Ken s'est mis à croire que je le trompais. Parce que mon téléphone ne faisait que de vibrer pendant qu'on.. fin, qu'on couchait ensemble, quoi. J'avais pas eu le temps de l'éteindre avant. Et puis il m'a dit que j'avais récemment fait un rêve où je couchais avec Alex alors que.. Je m'en souviens même pas donc c'est que c'était pas si important? Et du coup, il m'a plus ou moins traitée de pute.. Enfin, il m'a dit de me préparer pour mon prochain amant mais ça revient au même.. Que j'étais venimeuse..

Tout d'abord neutre face à ce récit, mon expression se fait plus contrariée au fur et à mesure que Sylnodel me raconte ce qui s'est passé. J'inspire un grand coup, soupire, et prends une autre cuillerée de glace pour me calmer un peu.
Avec quelle espèce de psychopathe elle s'est maquée ? J'en reviens pas. Quand je pense que Fred a accepté d'élever avec moi une fille qui vient d'un autre homme, et que ce 'Ken' est incapable de supporter la présence d'un ex qui vit une période difficile et qui a besoin d'aide d'une proche, ça me tue.

▬ Je sais pas quoi faire, Telk, j'ai mal à l'intérieur et je sais pas comment le faire partir..

Je plisse les lèvres, regarde son poing appuyé contre sa poitrine et pose la main sur son poignet avec un petit sourire qui se voudrait réconfortant. Mais j'ai d'autres choses à dire, avant ça.

▬ T'as juste à apprendre à mettre ton téléphone en silencieux, d'après moi. J'ai un petit rire sec. Fin, franchement... il a un sérieux problème. Si t'as été avec ce mec c'est que t'as probablement couché avec lui, donc reprendre contact avec lui peut ramener des souvenirs. Je vois pas le problème. Puis c'est un peu hypocrite de t'accuser de ça alors que c'est lui-même qui était à ce moment-là à même d'avoir des rapports sexuels avec toi.

Je baisse les yeux sur mon pot dont la glace est en train de fondre lentement et inexorablement, comme si celle-ci allait m'apporter la sagesse et les mots dont mon amie a besoin.
Que dalle.

▬ Et puis merde, on traite pas sa copine de "pute" juste à cause d'un pauvre rêve, il se prend pour qui ? Ton maître, le centre de ton univers ? Je sais pas c'est quoi son problème, complexe de supériorité, maniaque, mais si il te parle encore une fois comme ça, j'irai régler le problème moi-même.

Je me saisis de son téléphone qui n'était pas bien loin et le fourre dans sa main, celle qu'elle avait posée là où "ça faisait" mal.

▬ En attendant, tu vas me faire le plaisir de mettre le volume à fond et de répondre aux messages que ce garçon t'envoie, parce qu'il a l'air d'avoir besoin de toi. Ta vie s'arrête pas quand un mec quelconque entre dedans.

Je retourne donc à ma glace, dont le problème de cuillère commence à devenir sérieux.

 
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


aren't u tired of always being mad at the world?
won't u just admit u don't care?
telkah e doubrovski


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Jeu 5 Mai - 18:00
I am lost, I am lost
Telkah & Sylnodel
Some would say love is tragic, some say it's beautiful, some say it's black and it's dark like a funeral. Some don't think it's even real. Some say that it's alive, some say that it can kill. One minute it's saving you, next it's trying to drown you.

Sylnodel baisse les yeux sur la main de son amie puis les relève lentement vers son visage. Ce n'est peut-être pas le genre de Telkah d'être hyper tactile mais elle semble se rendre compte que c'est ce qui réconforte son amie. Ou alors, c'est juste l'instinct. Auquel cas, c'est une qualité encore plus admirable.

T'as juste à apprendre à mettre ton téléphone en silencieux, d'après moi. Fin, franchement... il a un sérieux problème. Si t'as été avec ce mec c'est que t'as probablement couché avec lui, donc reprendre contact avec lui peut ramener des souvenirs. Je vois pas le problème. Puis c'est un peu hypocrite de t'accuser de ça alors que c'est lui-même qui était à ce moment-là à même d'avoir des rapports sexuels avec toi.

Elle semble prendre une pause alors Sly cherche ce qui peut bien la préoccuper autant. Il semblerait qu'elle n'ait pas de cuillère pour manger sa glace. Et ce, depuis le début de la conversation.. Elle aurait dû le remarquer plus tôt. Il lui semble qu'elle en a, quelque part..

Et puis merde, on traite pas sa copine de "pute" juste à cause d'un pauvre rêve, il se prend pour qui ? Ton maître, le centre de ton univers ? Je sais pas c'est quoi son problème, complexe de supériorité, maniaque, mais si il te parle encore une fois comme ça, j'irai régler le problème moi-même.

Même si Sylnodel trouve que son amie y va fort, elle ne dit rien. C'est vrai que malgré ce qu'il s'est passée, elle est toujours attachée à Kendhal ou plutôt, elle est toujours inexorablement attirée par lui. Et c'est peut-être à cause de ça qu'elle s'en veut bien plus qu'elle ne lui en veut lui.

Elle observe Telkah attraper son téléphone sans un mot, se demandant ce que son amie s'apprête à faire mais surtout, en priant pour qu'elle se mette pas dans la tête d'appeler Ken pour lui faire la morale.

En attendant, tu vas me faire le plaisir de mettre le volume à fond et de répondre aux messages que ce garçon t'envoie, parce qu'il a l'air d'avoir besoin de toi. Ta vie s'arrête pas quand un mec quelconque entre dedans.

C'est donc soulagée que Sylnodel attrape le téléphone que Telkah lui tend. Elle essuie encore ses joues du revers de la main et remercie son amie avant de se lever péniblement. Elle ouvre le premier tiroir sur lequel elle tombe, en sort une cuillère qu'elle donne à la Doubrovski en se rasseyant à ses côtés.

Tiens. Et merci. Tu as raison, je sais..

Elle serre son téléphone dans sa main, hésitante. Elle ne sait pas quoi dire à Alex, dont le dernier message n'est qu'un point d'interrogation. La dernière fois qu'elle lui a répondu, c'était il y a plus de 10h.. Et pourtant, elle ne se sent pas de tout lui expliquer. Il se sentirait peut-être coupable et ce serait quelqu'un de trop. Finalement, Sylnodel décide de répondre au message sans lui donner d'explications.

Le problème c'est que je l'aime toujours, même si je sais que je ne peux pas accepter ça, alors.. je ne sais pas ce que je suis censée faire. Je n'irai pas lui faire d'excuses parce que je sais que j'ai rien fait de mal mais.. s'il ne vient pas m'en faire? S'il m'abandonne vraiment?

L'abandon. Encore et toujours ce mot. Avant, c'était un sujet très sensible et rien que d'en parler, rien que ne serait-ce prononcer ce mot donnait à Sylnodel l'impression qu'elle avait des morceaux de verre coincés dans la gorge. Elle en avait peur. Terriblement, irrépressiblement peur. A chaque fois qu'elle se remémorait la dernière fois où elle a aperçu le visage de ses parents ou autre souvenir douloureux, il y avait cet espèce de trou noir qui se formait, là, au creux de son ventre et qui menaçait de l'engloutir toute entière.

Elle avait toujours nié cette partie telle, avait toujours compensé en aimant ce qui l'entourant et en s'émerveillant de chaque chose. Puis, elle avait finalement réussi à l'accepter. Elle avait été brisée par l'abandon et par le sentiment d'être égoïste. Car combien de fois avait-elle retrouvé Tsume dans un état pas possible et qu'au lieu de s'inquiéter seulement pour sa sœur, elle s'était soucié d'elle même? Elle était toujours submergée par des pensées dont elle ne contrôlait rien et qui la rongeaient de l'intérieur comme: "pourquoi Tsume me fuit-elle", "pourquoi je ne lui suffis pas", "pourquoi suis-je aussi incapable". Si sa sœur avait autant de problèmes, c'était de sa faute. Elle n'arrivait pas à la protéger et elle s'en voulait terriblement, au point qu'elle s'était mise à croire que toutes les fois où elle avait été délaissée étaient de sa faute.

Et ensuite, elle se disait qu'elle était bien pathétique, à s'apitoyer ainsi sur son sort tandis que d'autres en subissaient un bien plus funeste. Que sa vie n'était pas si triste, qu'elle avait tout pour être heureuse. Que certes, elle avait enduré quelques coups durs mais qu'elle avait toujours su s'en tirer et qu'elle avait quand même réussi à s'entourer d'amis dans un endroit dont elle ne connaissait rien avant d'y mettre les pieds.

Mais elle ne pouvait s'en empêcher. Comme si elle faisait exprès. Et ça la dégoûtait. Puis le cercle vicieux se répétait, même si son visage arborait toujours le même sourire. Parce qu'une personne comme elle est obligée de recourir à ce genre de stratagèmes si elle ne veut pas être mise de côté.



© Gasmask



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telkah Doubrovski
~ Cracheuse de venin ~

avatar
profil
Messages : 167
Date d'inscription : 18/10/2013
Sur l'avatar ? : Kathryn Prescott

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Venimeuse
Race précise: Chamael

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Dim 22 Mai - 15:30


can you hold me?
slynodel & telkah

Je regarde Sylnodel prendre son téléphone et répondre au message dudit Alex, en la surveillant comme si elle allait commettre un faux-pas que je pourrais voir.

▬ Le problème c'est que je l'aime toujours, même si je sais que je ne peux pas accepter ça, alors.. je ne sais pas ce que je suis censée faire. Je n'irai pas lui faire d'excuses parce que je sais que j'ai rien fait de mal mais.. s'il ne vient pas m'en faire? S'il m'abandonne vraiment?

J'hésite. C'est vrai que c'est délicat. Personnellement, je n'ai jamais eu à me poser ce genre de questions, mon éducation et mes principes m'ont poussée à détester Markus à partir du moment où il m'a frappée pour la première fois. Je savais que je l'aimais encore un peu, au fond, mais je me suis catégoriquement refusé de l'admettre. Hors de question de penser aux sentiments que j'éprouvais pour un type qui me frappait alors que dans mon ventre se trouvait l'ébauche de ce qui serait plus tard son futur enfant, celui qu'il voulait absolument garder.
Mais là, bien sûr, c'est différent. Il ne l'a pas frappée, il l'a "seulement" insultée, et elle a l'air d'être vraiment attachée à lui.

▬ Je... j'sais pas. Fin c'est compliqué, ton truc. Donne-toi quelques jours sans lui parler, si tu vas le voir à chaud, tu diras des choses que tu ne penses pas, que ce soit rassurant ou cruel. Attends quelques jours, occupe-toi, réfléchis à ce que tu pourrais lui dire, et s'il ne revient pas te parler de lui-même, va le voir quand... fin quand tu te sentiras prête. Un truc du genre.

Je profite du fait que Sylnodel m'ait donné une cuillère pour l'enfoncer profondément dans le pot et la ressortir avec une bonne quantité de glace dessus. Je la tends à Syl avec un petit sourire. Un peu de glace pour effacer le goût des larmes.

▬ Mais n'oublie pas un truc. Tu n'as pas à t'excuser pour ce que lui t'a dit. C'est tout de même lui qui voit ce dont tu rêves, et qui n'a aucune hésitation à utiliser ce pouvoir contre toi. T'as pas à t'excuser. C'est son rôle. Il m'a l'air con de toute façon.

Je hausse les sourcils, incrédule. Si ça ne tenait qu'à moi, je lui conseillerais de ne plus lui parler du tout, mais bon. Elle l'aime, tout ça. Je peux comprendre.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


aren't u tired of always being mad at the world?
won't u just admit u don't care?
telkah e doubrovski


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Ven 27 Mai - 21:59
I ain't gonna make it myself
Telkah & Sylnodel
Some would say love is tragic, some say it's beautiful, some say it's black and it's dark like a funeral. Some don't think it's even real. Some say that it's alive, some say that it can kill. One minute it's saving you, next it's trying to drown you.



Je... j'sais pas. Fin c'est compliqué, ton truc. Donne-toi quelques jours sans lui parler, si tu vas le voir à chaud, tu diras des choses que tu ne penses pas, que ce soit rassurant ou cruel. Attends quelques jours, occupe-toi, réfléchis à ce que tu pourrais lui dire, et s'il ne revient pas te parler de lui-même, va le voir quand... fin quand tu te sentiras prête. Un truc du genre.

Cela pourrait sembler un peu confus, pourtant c'est très clair dans la tête de la jeune wolve. Oui, elle n'aura qu'à faire ça. Se remettre, cicatriser et voir comment la situation évolue avant de se lancer. S'il ne vient pas s'excuser de lui-même, elle ira lui parler. Mais il est hors de question qu'elle lui demande pardon. Elle n'a rien fait de mal et elle doit absolument se le rentrer dans le crâne.

Sylnodel accepte la cuillère de glace que Telkah lui tend avec un petit sourire et se presse de la mettre à la bouche. Même si c'est vrai que c'est cliché de manger de la glace lorsque l'on a une peine de cœur, c'est aussi vrai que ça marche.

Mais n'oublie pas un truc. Tu n'as pas à t'excuser pour ce que lui t'a dit. C'est tout de même lui qui voit ce dont tu rêves, et qui n'a aucune hésitation à utiliser ce pouvoir contre toi. T'as pas à t'excuser. C'est son rôle. Il m'a l'air con de toute façon.

Elle re-remplit la cuillère pour la tendre à Telkah. C'est sa glace, après tout. Et puis elle le mérite bien. En vérité, elle mérite même tous les pots de glace du monde. Telk n'a pas hésité à répondre présente lorsque Sylnodel a eut besoin d'elle et ça, elle ne l'oubliera jamais. Elle compte bien le lui rendre au centuple.

De plus, elle est d'accord avec ce que lui dit son ami. Enfin, en partie parce que Kendhal ne contrôle pas vraiment son pouvoir et qu'il ne fait donc pas toujours exprès de rentrer dans la tête des gens. Et puis, il n'est pas con mais impulsif. Et jaloux. Mais pas con.

Mh. Merci, je vais suivre tes conseils, je pense. Elle expire profondément. Merci. Ça m'a vraiment fait du bien d'en parler avec toi. Elle esquisse un petit sourire avant de demander: Et toi? Rien de particulier?




© Gasmask



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telkah Doubrovski
~ Cracheuse de venin ~

avatar
profil
Messages : 167
Date d'inscription : 18/10/2013
Sur l'avatar ? : Kathryn Prescott

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Venimeuse
Race précise: Chamael

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Jeu 16 Juin - 9:25


can you hold me?
slynodel & telkah

  ▬ Mh. Merci, je vais suivre tes conseils, je pense. Merci. Ça m'a vraiment fait du bien d'en parler avec toi. Et toi? Rien de particulier?

J'ai un faible haussement d'épaule accompagné d'une grimace. Bon, au moins ça c'est réglé. De toute façon j'ai bien l'intention de me tenir au courant de ce qui va se passer entre les deux là, j'ai pas gaspillé toute cette salive pour rien.

▬ Écoute, pour l'instant, rien. J'ai ruiné le déjeuner à la maison, ma gamine va bientôt avoir trois ans, et j'essaie de cacher à Fred qu'elle a appris son premier gros-mot. Je grimace. Si tu veux je pourrais te la ramener un de ces quatre. Les gens aiment bien la voir parce qu'elle les fait rire et comme ça, ça l'occupe aussi. Perso, ça m'arrange de souffler un peu de temps en temps.

Bon, si on oublie les crises qu'elle piquait au début, elle a toujours été agréable, elle faisait ses nuits et elle mangeait. Mais bientôt le problème sera l'école. La maternelle. Je préfère la préparer à l'avance à certaines choses qu'elle va apprendre parce que je sais pertinemment qu'elle ne fera rien quand elle y sera.

▬ Bon, sinon. Je te propose de bouger ton cul histoire qu'on sorte un peu, c'est étouffant ici. T'as oublié d'aérer. Tiens, garde la glace. Fous-la au frigo, au pire, qu'on aille manger quelque chose de décent en attendant.

Je me lève, frappe dans mes mains et lui souris avec le petit air encourageant qui veut dire "c'est moi qui paie -même si j'en ai pas les moyens-".

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


aren't u tired of always being mad at the world?
won't u just admit u don't care?
telkah e doubrovski


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   Jeu 30 Juin - 18:28
I wanna go back
Telkah & Sylnodel
Some would say love is tragic, some say it's beautiful, some say it's black and it's dark like a funeral. Some don't think it's even real. Some say that it's alive, some say that it can kill. One minute it's saving you, next it's trying to drown you.



Écoute, pour l'instant, rien. J'ai ruiné le déjeuner à la maison, ma gamine va bientôt avoir trois ans, et j'essaie de cacher à Fred qu'elle a appris son premier gros-mot.

Adorable. Le gros mot, un peu moins. Mais que voulez-vous, les enfants copient les adultes. Et puis c'est pas un juron de temps en temps qui va faire que cette gamine sera mal éduquée. Non, pour ça, Sylnodel faisait confiance à son amie. Cette fille sera une battante.

Si tu veux je pourrais te la ramener un de ces quatre. Les gens aiment bien la voir parce qu'elle les fait rire et comme ça, ça l'occupe aussi. Perso, ça m'arrange de souffler un peu de temps en temps.

Sylnodel essuie une dernière fois ses larmes, déterminée à passer à autre chose, en tout cas pour l'instant. Elle pianote vite-fait une réponse à Alex, qu'elle a laissé sans réponse depuis trop longtemps. Elle lui explique ses problèmes sans trop s'étaler sur le sujet et en lance un autre. Il comprendra. Ce faisant, elle relève les yeux vers Telkah (oui, tout en écrivant! quelle héroïne).

Oh, oui, pas de souci! Puis si ça peut te rendre service, ça me fait encore plus plaisir.

Un petit blanc. Sylnodel range son téléphone et souffle sans sentir le poids du chagrin écraser sa poitrine. Il est toujours là mais si atténué qu'elle se sent déjà mieux.

Bon, sinon. Je te propose de bouger ton cul histoire qu'on sorte un peu, c'est étouffant ici. T'as oublié d'aérer. Tiens, garde la glace. Fous-la au frigo, au pire, qu'on aille manger quelque chose de décent en attendant.

L'Aerin se relève péniblement, réajuste ses vêtements et serre son amie dans ses bras. Elle sait que ce n'est pas trop le genre de Telkah mais elle ne peut s'en empêcher. Ça a toujours été pour elle un moyen d'exprimer sa reconnaissance et son affection. Elle la remercie encore une fois avant de la prier de lui laisser encore quelques minutes, histoire qu'elle n'effraie pas les gens dans la rue lorsqu'elle ira dehors. La lumière du jour.. Ça risque de piquer étant donné que sa propre chambre est plongée dans l'obscurité depuis au moins 24h. Mais c'est un prix qu'elle est prête à payer, surtout qu'elle a bien besoin d'air frais. Et que, comme l'a justement fait remarqué son amie.. ça pue la dépression, ici.

Elle termine donc de se préparer en deux-deux, range le pot de glace sur les conseils de Telkah, les si précieux conseils de Telkah, avant de contempler sa chambre, comme à la recherche de quelque chose.

J'ai l'impression d'avoir oublié quelque chose.. mais tant pis.

Tandis qu'elle se prépare à sortir, son téléphone vibre encore une fois. C'est Alex. "Rien de grave?" Elle réfléchit un instant avant d'écrire: "Non. Ne t'inquiète pas." et de reverrouiller son clavier avec un petit soupir. Un pas à la fois.




© Gasmask



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: can you hold me? - pv. Telkah   
Revenir en haut Aller en bas
 

can you hold me? - pv. Telkah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» AARON TYLER ϟ Are you telling me to hold on ?
» We can't hold fire, do you know why ? Because it burn (+) JJ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le temps des RPs :: L'internat :: Dortoirs :: Étage Féminin-