top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mar 23 Fév - 14:20

Un atterrissage fracassant

J
e crois que le ridicule ne tue pas. Enfin, c'est ce que j'aurais préféré ...
Mes parents venait de me laisser à la gare la plus proche. Adieux déchirants, larmes à flots, émotions pures ... Bla bla bla. Je ne leur en veut pas. Je suis juste remonté. Ils ont préféré me laisser à un internat, plutôt que de se battre pour moi comme ils l'ont toujours fait. J'étais donc un peu remonté. Beaucoup même.
Du coup, j'ai pris ma valise et j'ai déguerpie le plus vite possible. Je suis sortie de la gare et j'ai enjambé les grands escaliers de pierres. Ensuite, je crois que j'ai couru jusqu'à une petite ruelle sombre et froide -comme on a l'habitude de dire quand on a vraiment peur d'un lieu pareil-.
Personnellement, c'était plutôt pour enlever cette immense veste qui cachait mes magnifiques plumes blanches. Parce qu'en tant qu'Animalik je me dois de me cacher afin de ne pas être repérer par ces abrutis d'humains. Du coup, maintenant, il faut que je me rende à l'internat à vol d'oiseau.
Ainsi, après avoir enlever ce poids vestimentaire, je monte une échelle présente sur le mur de briques. Cependant, elle ne s’arrête qu'au dernier étage et moi, il faut que j'aille sur le toit. Du coup, j'enjambe le balcon et me raccroche à l’échafaudage. Puis je monte sur le toit. Là,  je serre très fort la anse de ma valise et je cours le plus vite possible pour prendre de l'élan. 3 ... 2 ... 1 !

Je saute dans le vide. Je suis libre. C'est normal, j'ai déployé mes immenses ailes. Mais ma frêle insouciance ne passe pas inaperçue des passant. De ce fait, quelques humains m'ont vu et ... ils n'auraient pas dû ... Ainsi, je redouble d'efforts et bat des ailes encore plus fort. Maintenant, je suis bien haut dans les cieux. Je les aime tellement.
Impossible que l'on me voit, masqué par les nuages. Au pire, on verra un drôle d'oiseau. Il ne me reste plus que quelques mètres à faire lorsque je vois le magnifique bâtiment qu'est l'internat. Bien sûr, il faut qu'on me fasse chier à ce moment là !
Un nuage de moineaux m'agresse et je me protège de ces minuscules becs. Cependant, je perds de l’altitude et je ne me vois pas partir en piqué vers le gazon du Parc. Ma chute est imminente. 10 mètres. 5 mètres. 1 mètres.

BLAM ! Je me bouffe la pelouse de plein fouet ! Évidemment, je choisi le bon moment pour atterrir. Je relève la tête et aperçois une silhouette s'approchait de moi.




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Jeu 10 Mar - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mar 23 Fév - 15:30



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Si on sait où aller, le parc est un endroit calme. Une fois éloignée des aires de jeux et des endroits trop fréquentés – c'est un grand parc – je peux m'y sentir parfaitement à l'aise. Malgré la saison, il fait beau et chaud et mon appartement insalubre devient étouffant. J'ai pris un de mes chevalets sous le bras, une toile et mon nécessaire de peinture, pour me rendre à pied au parc. C'est tout de même plus agréable de pratiquer un art en plein air.

Je me suis installé à l'écart du bruit, et j'ai commencé à appliquer les couleurs sur la toile blanche. Pour une fois, je ne me contente pas de barbouiller comme les choses me viennent. Je sors de mon registre habituel et me plais à dessiner, puis à colorer le paysage qui m’entoure – en y ajoutant bien sûr ma touche personnelle, des différences qui témoignent qu'il ne s'agit pas juste d'un tableau, mais d'un paysage représenté par un artiste, avec ses compétences et sentiments d'artistes.
Dit comme ça, ça fait très pompeux, mais c'est pourtant comme ça que je passe mes journées et que je gagne ma vie. Je ne sais pas si les gens qui achètent mon travail sont des virtuoses ou des pigeons.

Le soleil commence à descendre dans le ciel et le paysage change de teinte. Je soupire, essuie mes mains colorées sur le vieux t-shirt que j'ai fait exprès de mettre et recule pour observer ce qu'il est advenu de mon œuvre. C'est potable. Différent de ce dont j'ai l'habitude, mais potable.

Un bruit sourd me fait sursauter et attire mon attention. Un son violent et un craquement répugnant. Je me retourne et jette un coup d’œil circulaire autour de moi. Dans un mouvement nerveux, je sors de ma poche les gants que j'avais ôté et les enfile pour cacher aux regards indiscrets les écailles vert anis sur le dos de mes mains. Je ne me souviens que trop bien de la dernière fois où cette vision a déplu à quelqu'un. Enfin, après un instant à guetter les environs, je finis par remarquer un mouvement au sol, caché par des buissons fleuris. Un garçon est allongé – plutôt écrasé – dans l'herbe. Un garçon ou... une fille ? Des cheveux longs et clairs tombent dans sa nuque et il serait impossible de ne pas remarquer les ailes blanches surgissant de ses omoplates. Cette anomalie de ne surprend même pas, ce n'est pas la première fois que je vois ça dans cette ville. J'ai tendance à oublier que, en matière d'attributs animalik, je ne suis pas à plaindre.

En temps normal, le malheur d'un adolescent m'aurait laissé complètement indifférent et je serais retourné à mon travail, mais je ne connais que trop bien les mésaventures qu'un jeune animalik peut subir. Son cas déprimant me tire tout de même un sourire cruel et amusé.

« Rien de cassé ? »


- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mar 23 Fév - 18:40

Un atterrissage fracassant

Q
ue la mort vienne me chercher. Le ridicule ne tue pas, mais je crois qu'il aurait dû le faire en cet instant précis. Bon, Jeremiah, concentre toi. Tu ne peux pas te laisser aller tout simplement ! Puis répond bon sang ! 

_ Euh ... Non, ça va, enfin je crois.

Quel idiot ! Pourquoi il continue à sourire ? J'ai de l'herbe coincé entre les dents ?
Je me relève maladroitement. Mais je m’effondre immédiatement sur le gazon frais. Je suis trop épuisé. Cette petite virée dans les nuages et cette nuée de moineaux m'ont fatigué.
Il continue à rire. Il a un problème ou quoi ? C'est impossible de se moquer de quelqu'un à ce point !

_ Qui a t'il ? J'ai quelque chose qui ne te revient pas ? Si tu n'y vois pas d'inconvénient, je dois me diriger vers cette internat alors aide moi à me relever, si cela n'est pas trop te demander.

J'ai chaud. Je suis énervé. Il m'est arrivé trop de choses mauvaises aujourd'hui. Et j'ai tellement honte de moi, en ce moment même. Calme toi Jeremiah, ne te fais pas remarquer, pas aujourd'hui. Je me mords la lèvre bizarrement et je lui souris.

_ Excuse moi, mais je n'ai pas l'habitude de parler aux étrangers, puis je suis dans une situation délicate en ce moment même.

J'ai pzrlais trop. J’espère qu'il ne fuira pas. Je crois que j'ai un don pour ça.




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Jeu 10 Mar - 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mar 23 Fév - 23:20



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Le jeune homme essai de se relever, en vain. Il a l'air terriblement affaibli. Je souris toujours légèrement en coin, les sourcils levés, en cherchant à cerner à qui j'ai affaire, et cela passe par le physique. Il s'agit donc d'un garçon, un adolescent, aux cheveux anormalement clairs et longs, à l'apparence androgyne. Il lève la tête vers moi.
Oh, il a l'air vexé. J'ai un petit rire amusé en le voyant s'énerver et jette un coup d’œil autour de moi. Il n'y a personne capable de nous voir, visiblement. Même si la ville a une forte concentration d'animaliks, et qu'ils sont relativement bien acceptés par la population, beaucoup de citoyens détestent les voir montrer leurs pouvoirs et bizarreries physiques au grand jour. Je ne veux pas d'ennuis.

« Excuse moi, mais je n'ai pas l'habitude de parler aux étrangers, puis je suis dans une situation délicate en ce moment même. »

Je baisse à nouveau les yeux vers le garçon. Son expression semble avoir changé. Je hausse les sourcils, lève les épaules.

« Bah, c'est trop me demander de t'aider à te relever, ouais. »

Je tourne les talons et parcours les quelques pas qui m'éloignent de mon nécessaire de peinture. Hm, ça devrait sécher plutôt vite. J'entreprends de ranger les pinceaux dans leurs étuis et les tubes de peintures dans leur sac. Ce faisant, je tourne vaguement la tête vers le garçon tombé du ciel, en attardant mon regard sur la courbe de ses ailes. Elles sont plutôt étonnantes, tout de même. J'ai croisé beaucoup d'animalik de race d'oiseau, mais tous n'avaient que des ailes bien plus petites, incapables de les soulever dans les airs. J'ignore si celui ci peut voler réellement, mais il semble au moins pouvoir planer.

« Donc tu vas entrer à l'internat ? J'espère que t'es bien préparé. Si ce ne sont pas les humains qui te tuent, ce seront tes camarades. »


J'ai un petit sourire en coin destiné à l'effrayer. Je me demande quelle impression je lui fais. Ce pauvre gosse a pour première rencontre dans une ville inconnue un type en jean troué, t-shirt trop grand tâché de peinture et cheveux emmêlés. Meh.
- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mer 24 Fév - 9:49

Un atterrissage fracassant

C
e mec est un singulier personnage. Ses légers sourires sont révélateur d'un homme avec un lourd passé. De plus, ses canines étaient plus longues que la moyenne, c'était très certainement un singe ou un chat.
Mais qu'est ce que je dis moi ? On a tous un lourd passé ! Puis, les Animaliks sont les plus à plaindre en termes de lourd passé. Quel jugement inutile ... Je devrai me contenter de répondre au lieu de le faire attendre. Il m'avait déjà poser une colle, ça n'allait pas recommencer.

"« Donc tu vas entrer à l'internat ? J'espère que t'es bien préparé. Si ce ne sont pas les humains qui te tuent, ce seront tes camarades. »

Mais pour qui me prend il ? Je ne suis pas un de ses vulgaires adolescents aux expressions stigmatisées. Je suis normal, un esprit réfléchi comme le mien ne devrait pas être traité de la sorte. Tu vas voir, c'est moi qui vais te bouffer ...

_ En effet, c'est mon premier jour. D'ailleurs, tu n'es pas un peu vieux pour faire partie de l'internat  ? Est-ce que ce ne serait que trop te demander que de me faire visiter cette internat ?

Mes papiers avaient déjà étaient réglés et on m'avait déjà fournis ma clé, de ce fait, je pouvais directement déposé cette énorme valise. D'ailleurs, où est elle passé ? Oh non, Jeremiah, qu'as tu fait ?

Je cherche mon bagage en regardant autour de moi. Je me relève vivement et commence à me diriger vers quelques fourrées et buissons alentours. Tiens, la voilà ! Elle est allée s’exposer dans un rosier. Heureusement pour moi, elle ne s'est pas ouverte. Je me baisse et dévoile mon petit fessier. Quel insolent je fais ...

Au pire, si il refuse de me diriger dans ce château, je me débrouillerais ...




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Jeu 10 Mar - 18:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mer 24 Fév - 14:23



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Je me redresse, fais craquer mon dos et tourne la tête vers le jeune homme pour le dévisager. La renommée de cet établissement n'est plus à faire, et je le connaissais déjà avant d'emménager en France lorsque j'avais dix-neuf ans et que je suis passé aux études supérieures d'art. Ma chance était donc déjà passée.

« Je ne fais pas partie de l'internat. Je n'y suis même jamais entré, donc pour te le faire visiter, il faudra trouver un autre type. »

Il semble prit de panique et regarde autour de lui, jusqu'à se diriger vers des fourrés et fouiller à l’intérieur. Ses affaires ont du tomber là. Alors que je le suis des yeux, je n'ai aucun mal à remarquer les atouts de son corps, avec la forte impression qu'il tente de les mettre en valeur. Cette idée me tire un autre sourire amusé alors qu'il ne peut me voir. Si c'est vrai, il ne perd pas son temps, le gamin. On dirait que je suis tombé sur mon double de moi, quand j'avais son âge, (phrase très française sisi) en plus blond, et... plumé...
Je hausse les épaules. Bah, je me fais sûrement des idées ; tout le monde n'est pas aussi gay et hyper-sexualisé que moi. Je détourne la tête, très peu intéressé par ses courbes qui m'auraient probablement tenté quelques années plus tôt. Aujourd'hui, j'ai d'autres goûts en matière d'homme, et puis j'ai déjà de quoi largement me contenter avec Adrian. Mon Adrian.
Je termine de récupérer mes affaires et de ranger le matériel dans un vieux sac à dos décousu que je jette sur mon épaule. Puis je retire délicatement le tableau de son piédestal, en prenant soin de ne pas toucher la peinture, qui n'est pas encore parfaitement sèche. Le chevalet n'est pas difficile à plier, mais embêtant à porter. Je laisse le tout posé dans l'herbe courte et me tourne à nouveau vers le garçon qui semble avoir du mal à récupérer sa valise. Les bras croisés, je l'observe d'un air neutre.

« Le parc est accolé à l'internat. Tu n'auras aucun mal à le trouver. » Au dessus des arbres, on peut voir le toit de l'établissement, qui ne doit pas être à plus de quelques minutes de marche. « Il y aura sans doute quelqu'un pour te faire visiter. Je suis pas l'office du tourisme. Mais si tu as peur de te balader tout seul, je t'accompagne, de toute façon j'ai rien d'autre à foutre. »

C'est vrai que mes journées peuvent parfois se révéler longues et ennuyeuses quand je ne trouve rien à faire, et que j'ai déjà peint assez pour vouloir passer à autre chose. Discuter avec un inconnu ne peut pas me faire de mal.
- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mer 24 Fév - 19:29

Un atterrissage fracassant

L
e beau personnage m'est vraiment étranger même si mon intérêt amical pour lui ne faisait que se renforcer. Je veux le connaître un peu plus. Mes pulsions sauvages me font vraiment défaut. Il faut que je me calme. 

« Il y aura sans doute quelqu'un pour te faire visiter. Je suis pas l'office du tourisme. Mais si tu as peur de te balader tout seul, je t'accompagne, de toute façon j'ai rien d'autre à foutre. »

Son tempérament désinvolte est évident. C'est un rebelle ou un emo.

_ Je voudrais bien un peu de compagnie, en effet. Mais pourrais je savoir quel est ton nom seulement ? Je n'ai pas envie de me faire emmener dans les tréfonds de ce bâtiment par un inconnu.  Au fait, je m’appelle Jeremiah, mais tu peux me surnommer Jeremy si ça te chante.

Je tends ma main, prêt à ce qu'il me rende ma salutation.




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Jeu 10 Mar - 19:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mer 24 Fév - 22:30



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Le jeune homme semble calmer un peu sa mauvaise humeur désobligeante, se présente et me tend la main. Hm. J'aime mieux ça.
Je prends le temps de retirer mes gants, maintenant certain que je ne risque rien. Les écailles sur le dos de mes mains sont donc révélées. Beaucoup trouveraient cette anomalie monstrueuse, tout comme beaucoup de gens sont phobiques des reptiles ; pour ma part, j'en ai toujours été plutôt fier. Cela apporte une touche de couleur à ma peau diaphane, un détail exotique et inhabituel qui participe à mon excentricité. J'offre un sourire calme à ce Jeremiah et lui serre vaguement la main.


« Je m'appelle Konrad. T'as récupéré tes affaires ? »


Je me détourne, rehausse mon sac sur mes épaules et soulève difficilement chevalet et tableau tout neuf. Je prends encore un instant pour dévisager le garçon, ou plutôt ses ailes proéminentes. Puis sans me soucier qu'il me suive ou pas, je fais quelques pas dans le parc, passe entre des arbres et sors de la pelouse pour continuer sur le chemin de graviers, bordés de bancs et de rosiers. C'est un endroit vraiment charmant, on y trouve beaucoup de végétation et de spécimens différents. Le chemin longe une mare aménagée où des canards et des cygnes ont élu domicile. Avec la soir qui tombe, les promeneurs rentrent chez eux, laissant la place à la population nocturne de cette ville dépravée ; dealers et repris de justice viennent traîner ici le soir.
Je me tourne pour voir si le lycéen a réussi à me suivre malgré le poids de sa valise qui doit être encombrant.


« Tu m'excuseras de ne pas t'aider, mais je suis déjà encombré aussi. »
- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Jeu 25 Fév - 10:16

Un atterrissage fracassant

K
onrad ... Un prénom bien charmant. Sa main est froide, et ses écailles m’ont un peu surpris, quand bien même je suis Animalik. J'ai la phobie des serpents. C'était si prévisible ... Mais Konrad me semble sympathique sous ses airs de faux je-m'en-foutiste. Je l'apprécie. Etre son ami ne me déplairait pas.
 
« Je m'appelle Konrad. T'as récupéré tes affaires ? »

_ Euh ... Oui, oui, c'est bon.

Le voilà qu'il part. Ses outils sous les bras, il ne m'accorde plus aucune attention. Enfin, ce n'est pas grave. De plus, il me fait bien rire dans cette position. Le poids encombrant de son chevalet et ses peintures font qu'il est à moitié recroquevillé en marchant. Ça rend de suite le personnage moins attrayant. Ah la la ... Il se retourne furtivement et me lance :

« Tu m'excuseras de ne pas t'aider, mais je suis déjà encombré aussi. »

Quel charisme ! Je sens qu'on va bien s'entendre. Je le vois s'éloigner peu à peu. Je me rends compte d'ailleurs qu'il que la nuit tombe et que je suis seul. Des gens plutôt louches commencent à sortir de nulle part. Je ne devrais pas rester là. Mon corps frêle ne survivra pas à ses mécréants. Un frisson me parcourt l'échine. Je me rue vers Konrad qui est déjà loin. Dans un instinct animal, je lui prend le bras. Musclé sans trop l'être, il suffit à m'apporter une certaine protection intérieure. Je tremble un peu. Je  n'aime pas la nuit et j'ai froid.

" Désolé ... J'avais un peu peur ..."




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Jeu 10 Mar - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Jeu 25 Fév - 19:42



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Une main agrippe mon bras, ce qui me tire un sursaut étonné. Je baisse la tête vers Jeremiah, hausse les sourcils dans une mimique de surprise un peu blasée. Il ne lui faut pas grand chose pour le faire flipper, ce gamin. Je lève les yeux au ciel et reprends ma route sans chercher à le chasser mais sans m'occuper gentiment de lui pour autant. Marcher ainsi se révèle plutôt problématique.

« Désolé... J'avais un peu peur... »

Je roule encore des yeux, soupire. Bon.

« Écoute, tu m'as pas l'air méchant alors je vais te donner quelques conseils. D'abord : après une certaine heure, tu ferais mieux de rester dans l'internat. Cette ville est de plus en plus mal famée, et beaucoup de gens en ont assez des animalik – avec le bordel que les élèves font, on peut comprendre. Certains d'entre eux n'hésiteraient pas à te passer à tabac, crois moi. »

Mon expérience sur le sujet fut plutôt marquante. Même si les choses se sont beaucoup calmées depuis, il reste encore des gêneurs qui font passer leur peur, et donc leur haine, avant la raison. Je grince un peu des dents, hésite.

« Méfie toi aussi des animaliks, mais pas pour les même raisons. Tu rencontreras bien sûr des gens sympas ici, mais les animaliks qui te paraissent mal avisés... fuis les. Tu n'as pas envie de goûter à la plupart de leurs pouvoirs. » Je ricane. « En fait, méfie toi de tout le monde. » Elle se sent, là, ma dépression chronique paranoïaque ?

Je finis enfin par dégager calmement mon bas de son étreinte et rehausse mon sac à dos sur mon épaule.

« Enfin, ne me prends pas trop au sérieux. Mes conseils sont ceux d'un type qui ne voit le soleil qu'une fois par semaine, et ne sort que la nuit, alors pour ce que ça vaut... Dis moi, tu vas faire quoi comme études ? »

- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Ven 26 Fév - 10:42

Un atterrissage fracassant

S
on visage fin est rassurant, même si les expressions qui l’emploi le sont moins ... Il retire l'emprise que je lui porte. Je le comprend, il est complètement chargé et moi, je lui rajoute un poids supplémentaire, ce que je peux être stupide parfois. Il doit me prendre pour un idiot maintenant. D'un ton plutôt sévère, il m'explique les "lois" de cet internat, il va falloir que je m'accroche. Ma petite vie de bourge n'est plus. Il va falloir être sauvage pour s'en sortir. Je n'ai plus de facilité, plus de moyens ici. La plupart des élèves sont des anciens clochards ou repris de justice, des gens avec l'expérience d'une vie désastreuse. Ils n’ont pas vécu comme moi, à l'abri. Même Konrad semble avoir souffert.

Me méfier ? Je pense qu'il ne m'apprend rien là ... J'ai eu suffisamment à me "méfier" durant 17 années pour savoir quand il faut que je me méfie. Enfin, il veut bien faire, c'est normal. Après tous, sous ses airs de dépressif, ça reste un humain. Ah non, c'est un Animalik lui aussi. Alors, il a un cœur plus ou moins ...

« Enfin, ne me prends pas trop au sérieux. Mes conseils sont ceux d'un type qui ne voit le soleil qu'une fois par semaine, et ne sort que la nuit, alors pour ce que ça vaut... Dis moi, tu vas faire quoi comme études ? »

Il doit avoir une très mauvais estime de soi-même pour dire ça ... Je comprend ce teint blafard ...

_ Alors, peut-être je te ferais un peu plus sortir. Ce sera l'occasion de faire plus ample connaissance. Il me semble que tu te prélasses plus que tu ne travaille si je ne m’abuse. Mes études ? Et bien, je ne sais pas vraiment, mais la lecture et le dessin sont des passions que j'apprécie particulièrement, de ce fait, j'ai pris un filière plus intellectuelle que manuelle. Et j'ai pris un tas d'options aussi ...




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Dim 28 Fév - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Sam 27 Fév - 13:47



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Le parc est en fait plutôt grand, et le traverser prend un peu plus de temps que prévu. J'essaie de presser un peu le pas en sentant que tout mon chargeme,t commence à faire lourd sur mes épaules, et que ça m'embêterait de tout laisser tomber. Ça coûte quand même cher, un chevalet.
Je souffle encore une fois et tourne la tête vers Jeremiah d'un air distrait, qui propose de me faire un peu plus voir le soleil, de faire connaissance, tout ça. Et qui me soupçonne de ne pas bosser. J'ai un rire amer.

« Je passe mon temps à travailler ! C'est quoi, ça ? » Je désigne mon tableau coloré du regard. « Je suis artiste peintre, et photographe, même si j'en fais pas vraiment en ce moment. Mais je passe mes journées à peindre et à essayer d'en vivre. »

Mon sac à dos miteux contient aussi un de mes rares carnets de croquis presque vierges – je les remplis en une semaine – et de quoi dessiner. Je me déplace rarement sans. Il m'arrive de tomber sur des gens que je prendrais plaisir à dessiner, et de ne pas pouvoir m'y mettre, faute de matériel ; en l'ayant toujours avec moi, je peux faire passer le temps en m'installant dans un café pour griffonner les visages de ceux qui m’entourent. C'est un passe-temps que j'ai depuis longtemps. un jour j'arrêterai de raconter la vie de ce personnage...mais pas aujourd'hui.
Je baisse à nouveau les yeux vers l'adolescent pour le dévisager.

« Tu veux un autre conseil ? Le dessin, si t'aimes ça, et que t'es doué, c'est super, tu ne peux que continuer dans cette voie. Mais t'as intérêt à avoir un bagage solide si tu veux en vivre. Ou alors, à te ficher de vivre comme un clochard. »

Je ricane et hausse les épaules. Je suis encore en retard sur mes impôts, mais ça m'est foutrement égal si je peux dessiner et peindre à ma guise. Redevenu serieux, je continue de l'observer.

« On t'a jamais proposé d'être modèle ? Parce que je pense que t'en as le potentiel physique. »
- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Dim 28 Fév - 19:02

Un atterrissage fracassant

M
on interlocuteur me surprend. Je crois que je l'ai écorché avec mes petites suspicions. A mon avis, j'ai raison, mais bon, je ne pense pas que ce soit un menteur.


_ Je t'aurais faché ? Je m'avance un peu, puis me retourne avec un léger sourire. Je suis sur un pont. Je me tiens sur la pointe des pieds et écarte mes bras. Je prends une bouffée d'air du soir. Je rejoins mon interlocuteur qui ne s'est pas empressé d'avancer. Le goujat ! Tu vends tes toiles ?! Si tu veux mon avis, et même si tu ne le veux pas, je trouve cette idée affreuse. Tu te rends compte que c'est comme vendre ton propre enfant ?! Je trouve ça plutôt déroutant. L'art ne devrait pas être vendu, c'est quelque chose de trop pur. Enfin, ce n'est que mon avis ... 


Konrad me plaît. Oh, pas comme tout à l'heure non ! J'étais encore partie très loin dans mes idées farfelues et grotesque à ce moment là. Ce n'est pas du tout mon style de mec. Puis, j'ai très bien remarqué le suçon dans son cou, il est en couple ! Il ressemble plutôt à un ami de longue date ou un grand frère. J'espère que je pourrais compter sur lui plus tard.

Il m'explique des choses que je sais déjà sur l'art, mais bon, si ça peut lui faire plaisir. Nous continuons à marcher, d'un pas toujours aussi lent. 


"On t'as jamais proposer d'être modèle ? Parce que je pense que t'en as le potentiel physique."



Je me stoppe net, et le retient par le bras car il avance toujours ce têtu. Je sais que je peut être parfois plutôt narcissique étant donné que j'ai conscience de ma beauté naturelle, mais ce n'est pas un peu trop là ?

_ Moi ? Modèle ? Hum ... Je n'y ai jamais vraiment pensé. Pourquoi ? Tu comptes me dessiner ?


Je pouffe, lui relâche le bras et me remet à marcher.




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Mer 2 Mar - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Lun 29 Fév - 19:55



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



J'écoute sans l'interrompre son plaidoyer à propos de la vente des toiles, sans pouvoir retenir un petit haussement de sourcil désobligeant. Nos avis divergent donc. Je hausse les épaules et lui répond calmement ; je n'ai pas souvent l'habitude de parler de mon travail et passion, donc c'est une discussion plutôt agréable.

« Je comprends ton avis, c'est vrai que quand on a passé plusieurs heures à travailler sur quelque chose, c'est dur de s'en séparer. Mais justement, j'ai travaillé dessus, et tout travail mérite salaire. Je me sers de mon talent et de l'entraînement que j'ai acquis - j'ai quand même fait plusieurs années d'études - pour gagner ma vie. » Je fais une pause pour changer mon tableau de main et pouvoir marcher plus normalement. Vivement que je pose tout ce barda. « Mais bien sûr, il y a des toiles que j'aime beaucoup et que je garde pour moi, ou que j'offre. Il y en a aussi que j'arrive à faire exposer, ça me donne de la visibilité et donc de nouveaux acheteurs. Faut pas croire, l'art c'est pas juste de jolies choses, c'est aussi un business. »

Je dois sûrement l’assommer avec tout ça, aussi je me force à me taire, sans quoi je pourrais parler de mon métier pendant des heures. C'est une des seules choses qui me manquent quand je repense à mes études : j'étais entouré de personnes avec les même passions et motivations que moi. Maintenant, pour retrouver cette atmosphère, je dois faire des kilomètres de voiture pour me rendre à des expositions. C'est aussi un de mes seuls moyens de vendre et de me faire connaître. Bref, ce boulot est loin d'être aussi reposant que ce qu'on peut penser en me voyant glander chez moi. Ou chez Adrian.
Nous en revenons donc au sujet que j'ai abordé ensuite.

« Moi ? Modèle ? Hum... Je n'y ai jamais vraiment pensé. Pourquoi ? Tu comptes me dessiner ? »

Je tourne la tête vers lui pour le dévisager encore une fois, et observer plus en détail son visage. Je me permets aussi un rapide coup d’œil de haut en bas pour mieux sonder sa physionomie.

« A vrai dire, je pensais plutôt à la photographie. Ça me manque de ne plus en faire. J'ai déjà de quoi faire pour le dessin de modèles. » Adrian en est un très bon, malgré son refus catégorique. Et son irritabilité. Et son mépris de mon travail. J'adore ce connard. « Mais je sais pas si c'est une si bonne idée que ça. Tu es mineur alors tu as peut être besoin d'un accord parental, tout ça. Enfin, c'est une idée à mettre de côté. Tu serais intéressé ? »

- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mer 2 Mar - 12:06

Un atterrissage fracassant

C
e beau parleur se défend bien. Cependant, il y a une part de vrai et de faux dans chaque chose que l'on pense ou dit, il n'a pas vraiment tort mas il n'as pas totalement raison. Enfin chaque avis est différent et je ne peux pas l’empêcher d'avoir celui ci. 

_ Ton argument est valable, est ce que ce que je convoite est aussi beau que tes paroles alors ? Quel confusion ! Il va se sentir perdu, il faut que me rattrape. Je parle de tes toiles ...

Mais quel honte ! Il faut que j'arrête de parler et que je me tienne sagement, il va me prendre pour une "..." à force entre ma gestuelle aguicheuse et mes paroles salaces. Il faut que je montre mon côté plus ... pure.

« A vrai dire, je pensais plutôt à la photographie. Ça me manque de ne plus en faire. J'ai déjà de quoi faire pour le dessin de modèles.  Mais je sais pas si c'est une si bonne idée que ça. Tu es mineur alors tu as peut être besoin d'un accord parental, tout ça. Enfin, c'est une idée à mettre de côté. Tu serais intéressé ? »


_ Et bien, mes parents n'ont pas à décider pour moi. Si ils ont réussis à me laisser pourrir dans cet internat, je pense qu'ils sont capables de me laisser signer un papier par moi-même. En fait, c'est un peu compliqué et je n'ai pas envie d'en parler pour le moment mais je ne suis plus sous tutelle. Ne t'inquiète pas, si ça t'intéresse nous pourrons en discuter autour d'une bonne tasse de thé ... ou de café. J'accepte volontiers d'être en "partenariat" avec toi pour tes shootings si ça te plait vraiment, mais je te préviens, pas de pornographies, je tiens à mon image. J'y suis aller un peu fort là. Mais il faut savoir imposer des règles. Ensuite, je pense que ça peut te plaire, car je vise large dans les rayons de la photographie, sauf pornographie. En effet, je peux me travestir si ça te tente pour donner plus de vivant à tes images ... Un petit clin d’œil pour détendre l'atmosphère. J'attends sa réponse avec impatience. Je suis certain qu'il sera surpris. C'est tellement peu commun.
Ça commence à se rafraîchir ... Je me rapproche de lui. Tu n'aurais pas une veste ?


Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Mer 2 Mar - 20:50



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Je le dévisage avec un petit haussement de sourcils amusé.
« J'ai l'air d'avoir une veste ? »
Je hausse les épaules en soulevant un peu tout mon bordel. C'est vrai qu'en même temps que la nuit tombe – très tôt, on est quand même encore en hiver – le temps s'est considérablement rafraîchit et je commence à avoir hâte de rentrer chez moi pour y échapper. Ça m'apprendra à sortir en t-shirt. D'ailleurs je me demande ce que je vais manger ce soir. Hm. Je vais commander des sushis. Commander des sushis, c'est une bonne idée. Un avantage indéniable de la vie en ville.
Revenons à notre sujet.

Il n'a visiblement pas conscience de ce que « accord parental » signifie. Comme il est mineur, il y a toute cette histoire de droit à l'image que je connais mal et qui est pourtant nécessaire pour la photographie. Dans le doute, je préfère être prudent. Avoir des problèmes avec la justice pour ce genre de choses est bien le dernier problème dont j'ai besoin.

« J'accepte volontiers d'être en "partenariat" avec toi pour tes shootings si ça te plaît vraiment, mais je te préviens, pas de pornographies, je tiens à mon image. »

J'éclate d'un rire clair et franc, chose assez peu fréquente pour le mentionner. Le gamin a dit ça de manière tellement simple, comme si j'allais sincèrement lui proposer ça. Je me racle la gorge et lui répond avec le sourire :

« Non, t'en fais pas, je comptais pas te faire faire de la pornographie... Et puis là, je suis presque certain de ne pas en avoir le droit du tout. Quant à te travestir, c'est comme tu veux. » Nous approchons finalement de l'internat, dont l'esplanade d'entrée est visible de là. A nouveau sérieux et professionnel, je m'arrête et me tourne vers Jeremiah. « Écoute, si ça t'intéresse, on pourra se revoir pour en discuter plus en détail, parce que là tout de suite, on manque de temps ; mais je vais juste t'expliquer ce que je souhaite. Pour l'instant, ça ne m'intéresse pas de donner des directives aux modèles pour les photographier, comme la plupart des professionnels font. J'aimerais saisir la personne, pas le modèle ; son caractère et son histoire en même temps que son physique. Donc je préférerait qu'en shooting, tu sois naturel, que tu sois habillé comme tu veux, que tu fasses ce que tu veux. » Je soupire. Peut être que je m'emballe un peu trop. Et tout ce vocabulaire de branlette artistique doit un peu le gaver. « Enfin, c'est qu'une proposition. Réfléchis-y et tu me diras ça. »


- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Ven 4 Mar - 20:21

Un atterrissage fracassant

I
l ne me laisse pas le choix. Je ne vais pas nous laisser mourir de froid. J’exagère un peu quand même. Pas de veste, grand moyen.
_ Rapproche toi. Je vais nous réchauffer. T'inquiète pas, je ne vais pas tenter de te violer. Je souris pour radoucir son visage un peu trop hautain. Je nous arrête, pose ma valise, et inspire. Écarte toi un peu, je risque de te mettre un coup. Je craque ma nuque et expire. Mes ailes se tendent et se déploie. Une légère aura blanche m'enveloppe. L'air qui m'entoure se réchauffe et les plumes sur mes bras se lèvent légèrement à cause du chaud-froid instantané. Mes ailes s’épaississent, s’agrandissent et se déploie de plus belle. Mes ailes déjà grandes de base -elles prenaient la majeure partie de mon dos- sont maintenant aussi grandes que moi voir plus.  Voilà mon pouvoir. C'est assez impressionnant mais pas très intéressant.

J'empoigne le bras de Konrad, et le colle contre moi. Mes ailes nous entoure. On dirait du coton. Elles sont très agréables. On se croirait presque dans un lit douillet.

_ Laisse toi aller. Ne t'inquiète pas, tu ne crains rien. En plus de ça, elles me protègent. Si tu veux, c'est un grand bouclier. Bon, si nous revenions à ta proposition ... Où voudrait tu que l'on se voit ? 
D'ailleurs, tu pourrais m'accompagner au moins jusqu'à l'entrée de l'internat s'il te plaît ? Je sais que tu ne veux pas, mais j'insiste, je suis vraiment perdu ... 




Dernière édition par Jeremiah Taylor le Sam 5 Mar - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konrad von Heimlich
Timide

avatar
profil
Messages : 46
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Sam 5 Mar - 1:12



It's a bird? It's a plane?


« Jeremiah ♦ Konrad »



Alors que je me tourne vers Jeremiah, il s'immobilise et semble se concentrer. Je l'observe, sceptique, jusqu'à voir ses ailes gagner en taille ; elles s'élargissent et l'allongent, leurs plumes se développent dans un léger son de froissement. Je lève les yeux vers ce spectacle, abandonnant mon air désintéressé pour une fois. C'est vrai qu'on ne voit pas ce genre de choses chaque jour. J'ai vraiment hâte de photographier ça.
Il me tire par le bras et m'attire contre lui, entre ce rideau de plumes. Je reste immobile durant deux secondes de flottement, avant de reculer brusquement, me libérant de cette espèce d'étreinte inattendue, et pas forcément plaisante. C'était quand même brusque, je ne connais même pas vraiment ce gamin. Et puis il fait juste un peu froid, est-ce qu'il a vraiment besoin de faire un truc aussi incroyable ? Et déplacé ? De plus, même si il me demande de ne pas avoir peur, être coincé comme ça ne me met pas particulièrement à l'aise.
Je recule d'un pas et le dévisage, avec un rictus amer.

« C'est gentil de ta part mais j'ai pas besoin d'être protégé d'un peu de vent. »

Non mais oh.

« Viens, on y est presque. »

Je tourne les talons et reprends mon chemin vers l'internat, en sortant mon téléphone de ma poche. La nuit est vraiment tombée maintenant, et la lumière m'éblouit un peu. L'escalier qui mène à l'entrée du bâtiment n'était en fait qu'à quelques pas. Je m'arrête devant, dépose au sol mon chevalet et tout le matériel que j'ai trimballé pendant tout ce temps, et me tourne vers Jeremiah que j'ai devancé.

« Je vais te donner mon numéro, ou tu me files le tiens. On s'appelle et on voit pour discuter de tout ça. »

Avec tout ça, il n'a pas répondu à ce que j'ai raconté à propos de mon projet. Meh. J'espère que travailler avec ce garçon ne sera pas aussi absurde.


- Adrenalean 2016 pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   Sam 5 Mar - 12:52

Un atterrissage fracassant

I
l se repousse légèrement en évitant d'écraser mes plume. Je n'ai jamais vu de tel émotions en moins d'une demi-heure. C'est tout nouveau, et ça me plaît.
_ Excuse moi, si je t'ai fait peur, mais vois tu, j'ai été "enfermé" pendant plus de seize années dans mon manoir afin d'être protéger des humains. Je ne connais rien de ce monde, si ce n'est le jardin de mes parents. 

En effet, on pourra dire que c'est l'instinct humain qui nous pousse à être ce que nous sommes, ce n'est pas mon cas. Déjà je suis à moitié animal, puis je n'ai jamais côtoyer d'autres humains que ma famille qui, il faut le dire, était tous pareils, à me choyer car ils savaient qu je ne tiendrai pas longtemps. Au fond, je suis content qu'il m'est envoyé dans cet internat finalement. Je vais pouvoir vivre maintenant et découvrir d'autres personnes. J'ai beau prétendre avoir plusieurs conquêtes et aimer le sexe, je n'ai fait que fantasmer sur des hommes dans diverses magazines. En même temps, il n'y avait que ça. Tout était restreint chez moi. Je ne suis plus en "prison" ici au moins.
J'ai "rangé" mes ailes et l'ai suivi de près. Il accepte enfin de me montrer l'internat. Il est difficile quand même. Je ne sais pas comment il va réagir à chaque fois, mais bon, je pense l'avoir cerné un minimum.
Nous avons longer encore quelques mares et étangs puis nous nous sommes arrêtés devant le grand bâtiment.
« Je vais te donner mon numéro, ou tu me files le tiens. On s'appelle et on voit pour discuter de tout ça. »

_ Je n'ai pas ... de téléphone ...Mes parents m'ont coupé de tout réseau informatique ou high-tech dès ma naissance, je n'en ai jamais utilisé. 
J'ai honte, il va me prendre pour un fou alors que je ne suis juste qu'un ignorant.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un atterrissage fracassant [KonradxJeremiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La force brute d’un assaut aveugle et fracassant d’une escadre de dromons.
» disparition des oiseaux!
» Un retour fracassant avec un nouveau personnage! La mascotte débarque! [finit]
» question pour la dimension de vehicule
» Bird ▬ Vole, vole, mais prend garde à l’atterrissage...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le temps des RPs :: L'internat :: En Dehors des Cours :: Parc-