top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Lundi 31 Août 2015 21h27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kendhal N. Thurman
Timide

avatar
profil
Messages : 18
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Lundi 31 Août 2015 21h27   Lun 31 Aoû - 21:54
C'est vrai. On ne trouve pas de sainte Nélyss dans notre calendrier. Mais elle le mériterait, son jour a elle. Son jour de princesse. Parce que ma Nely elle est géniale. Elle n'a pas besoin de maquillage ou de quoi que ce soit pour être belle. Elle a le don d'une beauté naturelle. Tout comme Maman. C'est d'elle qu'elle l'a hérité. Et même les brûlures qui rongent son visage et une moitié de son corps ne changeront rien à ça.
Alors petite sœur, cette journée je te la dédie. A partir d'aujourd'hui, j'inscris ton nom sur mon calendrier, bonne fête sœurette.
Je n'ai eu cette idée qu'en milieu de journée malheureusement. Quand j'ai aperçut dans ses pensées a quel point elle ressentait mon absence. Et je ne supporte pas ça. Si on a changé de ville, changé de vie c'est pour tout recommencer a zéro. Elle est ma famille et ça changera pas. C'est ma promesse. Et si n'importe qu'elle fille que j'aime eut me laisser tomber, je sais que Nélyss elle, ne le fera jamais. Alors je ne peux pas me permettre de ne pas lui rendre la pareille.
Nous rentrons a peine de la cafet'. C'était pas particulièrement bon... Même pour moi alors que je peux manger n'importe quoi. Littéralement. J'ai déjà fait des expériences alors je peux le dire. Enfin bref. Nous traversons donc les couloirs du dortoirs des filles pour rejoindre notre chambre. Je sais pas encore ce que je vais faire pour rendre sa soirée magique avec le peu de choses qu'on a à disposition … Et franchement j'ai pas vraiment d'idées mais je suis sûr que ça va être génial.
<< Après toi>>
Je m'écarte un peu pour qu'elle puisse passer. Peut être qu'elle en a marre de m'avoir dans sa tête... peut être que je devrais juste retirer le collier pour la soirée. Je pense que.. je pourrais faire une exception ce soir... ça me coûtera, bien sûr, mais je le ferai pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nélyss Thurman
if these wings could fly;

avatar
profil
Messages : 79
Date d'inscription : 18/07/2015
Sur l'avatar ? : Àstrid Bergès-Frisbey

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Contrôle des sens
Race précise: Harpie

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Jeu 3 Sep - 15:21


C'est vrai que ces derniers temps, je vois un peu moins Kendhal. Je ne peux pas lui en vouloir, il s'est trouvé une copine et même si je ne l'appréciais pas au début, ses intentions doivent être honnêtes puisqu'elle est toujours là. Malgré tout, je dois avouer que mon frère me manque un peu.. Je n'ai pas l'habitude d'être à la fois si proche et si loin de lui. Peut-être que je suis simplement trop dépendante de sa présence. Il faut dire qu'il a toujours été là pour moi et que, sans lui, je ne serais pas grand chose. C'est un peu le pilier qui m'empêche de tomber et parfois je m'en veux de reposer autant sur lui. J'ai constamment l'impression de le tirer en arrière, de le ralentir. Non pas que c'est ce qu'il me fait ressentir quand il s'adresse à moi, mais plutôt.. je ne sais pas, je me sens comme un boulet. Et le fait de le voir travailler dur pour gagner des sous sans pouvoir faire de même ne fait qu'accentuer cette impression. Alors je travaille dur en cours, je me dis que plus vite je sortirais d'ici, plus vite je pourrais l'aider. Je m'occupe de tout, je range, je fais nos lits, j'essaye de compenser.
Même si j'avoue que le rangement, ça me prend surtout quand je suis anxieuse. Ces petites crises de stress que lui seul arrive à faire passer. Ces cauchemars qu'il est le seul à savoir faire passer. Je souris à mes pensées. Pas de doute. Ken est mon héro.

Le son de sa voix me sort de mes rêveries.

Après toi.”

J'hausse légèrement un sourcil devant tant de galanterie mais ne fait aucun commentaire, me contentant de replier doucement mon aile droite et de passer la porte. Une fois rentrée, je balaye la pièce du regard, les poings sur les hanches. Bon. Je suppose qu'il est l'heure de la douche? Je me dirige vers mon lit, sur lequel j'avais laissé quelques vêtements et les replie avant de les ranger distraitement dans mon armoire.

Tu travailles, ce soir?

Je replie encore quelques vêtements, que j'avais du déplier un matin où j'étais en retard puis referme la porte de mon armoire avant de m'asseoir sur mon lit pour attendre sa réponse. Nous n'avons pas grand chose alors c'est discuter qui comble nos soirées mais ça me va bien, moi, de passer du temps avec lui.



you wake every morning
to fight the same demons that left you so tired the night before and that, my love, is bravery.

codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendhal N. Thurman
Timide

avatar
profil
Messages : 18
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Sam 5 Sep - 21:00
Je la regarde s'activer sans rien dire. Si maman nous voyait... Je la revoit faire exactement la même chose dans nos chambres. La même chose chaque jours pendant des années: deux petits coups tapés a la porte, un bisou sur le front, une voix douce qui demande si on est prêt a se lever, les pas dans la chambre qui indiquent qu'elle prépare les vêtements et les pose sur la chaise du bureau... Elle revient pour vérifier que nous ne dormons pas et repart pour préparer le petit déjeuné. Revenir quelques minutes plus tard pour ranger un peu les chambres et faire les lits. Enfin plutôt ranger ma chambre puisque celle de Nelyss était out le temps parfaite. Je sais pas comment c'est possible. Le trop propre me met mal a l'aise.
Bien sûr avec l'arrivé massive et imposante de ma puberté/adolescence j'ai demandé a ce qu'elle arrête de faire faire. Quel ado digne de ce nom autorise a sa mère de venir le réveillé a coup de bisou sur le front? Mais au fond j'aimais tellement ça. Les bisous de maman.

Tu travailles, ce soir?

Je sors doucement de mes souvenirs et souris a ma soeur.

" Non. Pas ce soir. Ils ont dit que j'avais bien bossé ces deux dernières semaines et que je pouvais prendre un soir de repos"

A vrai dire, je fais tout ce que je peux pour être indispensable. Pour pas qu'ils aient de vraie raison de me virer. Ou du moins pas pour faute professionnelle. Je tiens sérieusement a garder ce boulot.  Ce que je n'ai pas encore dit a Nelyss c'est que j'ai trouvé un autre job que je fais quand elle est en cours, et après j'enchaine avec celui du sors dans la même boite que Syl.
Au fond je trouve ça un peu humiliant de n'être que serveur alors qu'elle est videu.. videuse? Ca se dit ça? Je suis même pas sûr que ce métier ce met au masculin. Souvent je passe près d'elle pour taper sa conversation quand le patron regarde pas, et j'ai le malheur d'entendre les pensées des mecs bourrés qui la regardent et sérieusement j'aurai envie de casser une gueule ou deux. Peut être trois. Mais on a besoin d'argent alors je me retiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nélyss Thurman
if these wings could fly;

avatar
profil
Messages : 79
Date d'inscription : 18/07/2015
Sur l'avatar ? : Àstrid Bergès-Frisbey

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Contrôle des sens
Race précise: Harpie

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Ven 11 Sep - 20:17


"Non. Pas ce soir. Ils ont dit que j'avais bien bossé ces deux dernières semaines et que je pouvais prendre un soir de repos."

Je soupire intérieurement de soulagement. Peu importe ce qu'il se passera ce soir, Ken sera là. Je ne lui dis jamais mais j'angoisse secrètement dès qu'il part. Ça me fait penser à toutes les choses horribles qu'il pourrait se produire et je panique à tel point que mon ventre me fait mal et je sens comme un poids sur ma poitrine qui m'empêche de respirer. Heureusement, tout ça s'évapore à mon réveil, lorsque je trouve mon frère sain et sauf, dans son lit, comme s'il y avait passé toute la nuit. Mais tout ça, je le garde pour moi et j'essaye d'y penser le moins possible parce que je ne veux pas être un fardeau..
Ce qui nous ramène à notre problème initial. Ma boulettitude.

J'observe mes pieds se balancer légèrement mes pieds dans le vide, les paumes à plat sur mon matelas, puis me mordille la lèvre avant de relever le regard vers lui.

"Ah. Tu.. tu veux que je te laisse dormir, du coup?"

Forcément, je préférerais profiter de cette soirée pour passer du temps avec lui mais je ne dois pas être égoïste, c'est vrai qu'il travaille tous les soirs depuis un moment maintenant alors ce serait normal s'il voulait profiter de son jour de repos pour.. se reposer, comme le nom le laisse penser.
En parlant de penser.. je me souviens un peu tard du don de Kendhal. C'est incroyable comme j'ai tendance à l'oublier. Il faut dire que je ne sais jamais quand il écoute ou non. Pas que ça me dérange, j'ai l'habitude mais.. disons que c'est gênant lorsque je voudrais mettre mes sentiments de côté pour n'écouter que les siens. Parce que s'il ne lisait pas dans ma tête, il ne saurait pas à quel point il me manque. Et le fait que je suis en train d'y penser en ce moment même alors que je sais qu'il y a une chance pour qu'il écoute prouve bien que je suis stupide. Comment peut-on contrôler ses pensées, hein? C'est impossible. Enfin, c'est pas comme si j'avais vraiment quelque chose à cacher, je.. m'embrouille. Il faut que je me taise mentalement.

Je frotte distraitement mon bras gauche, le regard fixé sur un point invisible et ajoute: "Sauf si t'as pas envie. C'est toi qui vois.."




you wake every morning
to fight the same demons that left you so tired the night before and that, my love, is bravery.

codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendhal N. Thurman
Timide

avatar
profil
Messages : 18
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Dim 13 Sep - 18:43
"Ah. Tu.. tu veux que je te laisse dormir, du coup?"

Je souris et me lève tranquillement de mon lit pour attraper son ordinateur sur la table de nuit ( l'internat fournit un ordinateur par chambre on va dire pour le boulot et tout). Je l'ouvre et tape le code en silence.

"Sauf si t'as pas envie. C'est toi qui vois.."
Je lui lance un petit regard et fait quelques clics pour mettre une chanson. Notre chanson. Quand nous étions petits, Maman nous amenait a des galas de charité de temps en temps où alors dans des soirées qu'elle faisait avec son club de lecture ou je sais plus trop quoi. En tous cas il  y avait de la musique et Maman tenait a se qu'on danse convenablement. Alors elle nous a appris les bases... et avec Nelyss on est vite devenue les petits chéris des amies de Maman. O dansait un peu de tout. On était le duo parfait. En harmonie. Tout beau. Tout mignon. Bon c'est vrai qu'après j'allais pas crâner devant mes copains en disant que je sais danser le slow mais ça m'a ramener pleins de regards au danses de bals de fin d'années pendant nos eux années de lycée. C'était le petit mystère sexy de Kendhal Thurman.

Enfin bref, la mélodie commence a jouer et je fais quelques pas lent en direction de ma sœur.


<<Tu te souviens de ça ?>>

"M'accorderiez vous votre main charmante demoiselle ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nélyss Thurman
if these wings could fly;

avatar
profil
Messages : 79
Date d'inscription : 18/07/2015
Sur l'avatar ? : Àstrid Bergès-Frisbey

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Contrôle des sens
Race précise: Harpie

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Mer 16 Sep - 20:12
Je me fige en entendant la musique que j'avais reconnu dès les premières notes.

<<Tu te souviens de ça ?>>

Si je me souviens? Comment oublier. C'était notre chanson. Nous avons dansé dessus au point de nous l'approprier, au point que dès que nous l'entendions, nous nous mettions à sourire, à fredonner et même, parfois, à faire quelques pas. Lorsque le monde était tout beau, tout rose, lorsque nous vivions tranquillement à l'abri des malheurs. Néanmoins, ce sont de beaux souvenirs et je veux me rappeler de ces moments heureux tels qu'ils sont. Je refuse qu'ils me rendent triste ou même un peu nostalgique.
Alors je me rappelle. Le jour de notre premier porté, à Ken et moi, quand nous avions acquis un assez bon niveau pour tenter l'expérience. Je stressais beaucoup. Pas parce que j'avais peur que mon frère me fasse tomber, non, j'avais parfaitement confiance en lui. J'étais effrayée à l'idée de lui faire mal, de faire un mauvais mouvement ou quoi que ce soit. Finalement, ça ne s'est pas trop mal passé. Ce n'était pas le plus réussi mais c'était notre premier et nous étions très fier. On a continué à s'entraîner jusqu'à ce que les autres soient fiers également. Surtout Maman. J'adorais voir ses yeux pétiller lorsqu'elle parlait de nous à ses amies ou tout simplement, lorsqu'elle nous regardait. Je n'ai jamais douté une seule seconde de son amour et ce même si nous étions animaliks. Pour elle comme pour Papa, cela ne faisait aucune différence. Animaliks ou humains, nous étions la chair de leur chair et je pense que je n'ai jamais autant admiré quelqu'un que mes parents.

"M'accorderiez vous votre main charmante demoiselle ?"

Je suis tellement perdue dans le passé que lorsque je vois Ken se diriger vers moi, l'image de celui qu'il était se superpose à celui qu'il est aujourd'hui et je ne peux que constater à quel point il a changé et à la fois, est resté le même. Ses mouvements se calquent parfaitement sur ceux qu'il faisait autrefois et je me lève machinalement pour le rejoindre. J'ai l'impression que ça remonte à si longtemps... je ne suis même pas sûre de toujours savoir danser.

Je lui fais un petit sourire, tends la main vers lui pour qu'il la saisisse et m'incline légèrement.

"Avec plaisir."



you wake every morning
to fight the same demons that left you so tired the night before and that, my love, is bravery.

codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendhal N. Thurman
Timide

avatar
profil
Messages : 18
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Sam 26 Sep - 19:20
"Avec plaisir."

Je lui souris et m'incline a mon tour avant de saisir sa main et de la tirer vers moi. Son corps épouse parfaitement le mien , comme il a toujours été le cas. Je la regarde droit dans les yeux et commence un enchainement de pas. Les plus faciles. Nos premiers. Un en avant. Deux en arrière. Je m'écarte. Main sur la hanche et on repart. Je lève une main pour la faire tourner et quand elle revient contre moi, embrasse sa main brûlée avant de la reposer sur mon épaule.

"On est pas si rouillés que ça finalement!"

Je ris un peu avant de la renverser. J'adorais littéralement faire semblant de la faire tomber. Voir la peur et le '... t'oserai quand même pas me faire ça' pour finir sur le ' je le savais' au moment où mes mains rattrapaient son bassin. Toutes ses expressions reflétées dans ses yeux en l'espace de quelques secondes avant de la ramener contre moi... Ca me faisais bien rire.
C'est vrai c'est pas très très très gentil. Mais après tout si je suis son frère et que j'ai jamais le droit de l’embêter un peu c'est vraiment pas drôle hein!

Je lui fais faire une nouvelle pirouette avant de m'écarter précipitamment d'elle.

" Y'a pas assez de place dans cette chambre! comment voulez vous qu'on fasse quelque chose de convenable dans un espace aussi restreint ? Pfff mais où va le monde!"

Bien sûr je dis tout ça sur le ton de la rigolade. Après avoir réfléchis une fraction de seconde, je me colle contre son lit et pousse de toute mes forces pour le plaquer contre le mur. Bientôt suivit d'une table et de deux chaises.
Je pousse un petit soupire après cet effort et me retourne vers elle.

" Tu sais ce qu'il nous reste a faire?"
Prouver qu'on est toujours les meilleurs au porté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nélyss Thurman
if these wings could fly;

avatar
profil
Messages : 79
Date d'inscription : 18/07/2015
Sur l'avatar ? : Àstrid Bergès-Frisbey

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Contrôle des sens
Race précise: Harpie

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Ven 2 Oct - 18:39
Je suis chacun de ses mouvements comme si c'était le mien et nous nous mouvons avec fluidité à travers la pièce. Je suis concentrée mais souriante. Je virevolte dans les airs quelques instants avant de revenir à lui. C'est vraiment un bon meneur, je n'ai presque pas besoin de penser, mes pieds bougent d'eux mêmes.
Je relève les yeux vers lui lorsque ses lèvres se posent sur ma main blessée et ne peut m'empêcher de rougir un peu. Quand il fait ça, c'est littéralement comme s'il me disait de m'accepter telle que je suis devenue. J'entends presque sa voix me dire qu'au fond, je suis toujours Nélyss et que ceux à qui ça ne plaît pas peuvent bien aller se faire voir. Seulement, moi, j'ai toujours eu du mal à penser comme ça..

"On est pas si rouillés que ça finalement!"

Je ris parce que c'est justement ce dont j'avais peur. Il semblerait que mes doutes étaient infondés.

"Il faut croire."

Je me laisse basculer dans ses bras, me rappelant toutes les fois où il me faisait des frayeurs pas possibles à me faire croire qu'il serait capable de me laisser tomber. En Même si je savais qu'il ne me lâcherait jamais comme ça, à même le sol. Cependant, la peur peut nous faire croire bien des choses.
Soudain, il s'éloigne de moi et je ne peux m'empêcher d'être triste en me disant que c'est déjà fini. C'est pour ça que ce qu'il dit ensuite me rassure automatiquement.

"Y'a pas assez de place dans cette chambre! comment voulez vous qu'on fasse quelque chose de convenable dans un espace aussi restreint ? Pfff mais où va le monde!"

Je l'observe faire son petit ménage, amusée. Kendhal le perfectionniste est un Kendhal que l'on n'a pas souvent l'occasion de voir alors je profite du spectacle en attendant patiemment.

"Tu sais ce qu'il nous reste a faire?"

Je souris et contracte et décontracte alternativement les quelques muscles rouillés de mes jambes. Ça fait si longtemps, ah. C'est un peu dangereux de faire ça directement au sol, je suppose. Mais je risque plus de me faire mal que lui et comme j'ai confiance, tout va bien.
J'attends qu'il soit revenu à peu près à mon niveau pour lui demander: "On tente notre tout premier? En souvenir?"





you wake every morning
to fight the same demons that left you so tired the night before and that, my love, is bravery.

codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendhal N. Thurman
Timide

avatar
profil
Messages : 18
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Ven 30 Oct - 9:09
Je regarde un peu autour de moi avec un petit sourire satisfait. Pas mal de place... Si je me loupe on tombe sur le lit... Donc out va bien. Mes yeux retombent sur les siens et je souris.


" Prête?"


Je fais doucement rouler mes épaules en prenant position. Je me souviens de tous les mouvements. Comme si je n'avais jamais cessé de pratiquer. Comme si tout cela était vraiment naturel.

Je me sens bien. Et je crois qu'en ce moment rien ne pourrait me faire plus plaisir que de danser avec ma soeur. Après tout ce qu'on a enduré. Ca me fait du bien de pouvoir la prendre dans mes bras et de sentir la pression des sien. D'avoir l'odeur de ses cheveux, la douceur de sa peau. Elle est réelle. Et présente. Pas seulement un fantôme d'elle même. La dernière fois alors que nous marchions en ville je me suis surpris a imaginer qu'en fait elle n'était pas là. Que cette présence a côté de moi n'était pas la sienne. Qu'elle était morte à l'hôpital et que j'avais fuis ma vie seul. Que mon esprit avait finit par partir et que j'étais totalement fous. Alors j'ai pris sa main et je l'ai posée sur mon bras. J'ai caressé ses doigts, les ais mêlés aux miens. Me foutant totalement de ce que pensaient les gens autour de moi. Elle était prêt de moi. C'est tout ce que je voulais.



<< T'inquiète pas. Quoi qu'il arrive je te rattrape.>>

Elle sait que c'est vrai. Je la laisserai jamais tomber. Et je lui ais déjà prouver en me bouffant le sol je ne sais pas combien de fois, quand on s’exerçait au porté. Elle n'a jamais touché le par terre. Ou alors délicatement. Parce que depuis toujours je sais que je dois la protéger. Parce que entre elle et moi, ça sera toujours elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nélyss Thurman
if these wings could fly;

avatar
profil
Messages : 79
Date d'inscription : 18/07/2015
Sur l'avatar ? : Àstrid Bergès-Frisbey

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Contrôle des sens
Race précise: Harpie

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Ven 6 Nov - 20:49
"Prête?"

Je ne réponds pas et me concentre. Ok, Nel, you got this. Le plus important c'est de réussir mais surtout de ne pas écraser Kendhal.

<<T'inquiète pas. Quoi qu'il arrive je te rattrape.>>

Je laisse un mince sourire se peindre sur mon visage. Je ne suis pas inquiète. J'ai toute confiance en lui et il le sait. Il ne me ferait jamais de mal. Il n'oserait jamais lever la main sur moi.

Non, je doute plus de mes capacités physiques. Est-ce-que je suis toujours capable de remplir ma fonction de voltigeuse? Les gens ont souvent tendance à penser que dans un porté, c'est justement le porteur qui fait tout le travail mais en réalité, c'est aussi éprouvant pour celui ou celle qui se fait soulever du sol car cette personne doit contracter un maximum de muscles afin de rester stable le plus longtemps possible. Un porté réussi ne l'est que s'il est visible. Je me souviens, à l'école, les rares fois où j'ai pu faire sport, on devait toujours tenir au moins trois secondes. Les élèves spectateurs comptaient à voix haute pendant qu'un groupe passait. Cependant, mes souvenirs sont un peu flous.. il faut dire que ma santé ne me permettait pas de participer à beaucoup de sports. Alors, je me concentrais seulement sur la danse et le patin grâce auxquels j'ai pu acquérir un pas vif et 'gracieux' selon certaines personnes. Je n'ai jamais bien compris ce qu'ils entendaient par là.

Je m'éloigne de mes pensées pour me recentrer sur notre objectif. Et soudain, avant même que je ne le réalise, je ne touche plus le sol. Je bloque instantanément mon corps pour ne pas chuter et pour faciliter la tâche à Kendhal mais reste en émerveillement devant la sensation que ce porté me procure. Cela faisait si longtemps et je me rends compte à présent, que cela m'avait énormément manqué. Surtout que depuis que j'ai perdu mes ailes, je n'ai pas souvent l'occasion de me sentir aussi bien, d'être dans les airs.

Je sens mes yeux me piquer légèrement et je refuse de les laisser pleurer. Quel boulet. Je vais tout gâcher. Puis Kendhal me repose doucement au sol et je le regarde de mes yeux humides, arborant un grand sourire malgré la nostalgie qui me submerge tout à coup. Je ne crois pas pouvoir me remettre un jour de la perte de mes ailes.. et je pense que, privée de celles-ci mais également de mon jumeau, je me serais sûrement laissée mourir telle un oiseau déplumé et ces pensées me hantent et me laissent sans répit, ces pensées me hantent et, la nuit, peignent d'affreux cauchemars aux couleurs flamboyantes derrière mes paupières.
Alors cette fois-ci, comme toutes les autres, je me réfugie dans les bras protecteurs de mon ours de frère et je ferme les yeux car il n'y a que comme ça que je le puis.



you wake every morning
to fight the same demons that left you so tired the night before and that, my love, is bravery.

codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendhal N. Thurman
Timide

avatar
profil
Messages : 18
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Dim 15 Nov - 10:00
Je lui souris, et en quelques secondes elle se retrouve au dessus de moi. Mes bras tendu la soulèvent et la maintienne comme si elle ne faisait pas plus d'un kilos. Bien sûr je ne reste pas une éternité en position, mes muscles finissent par me faire la gueule. Je la fait donc doucement redescendre contre moi et l'enlace.

" Je t'aime Nel tu sais. Je suis désolé pour... tout ce qu'on traverse en ce moment. Et je sais que c'est dure pour toi de... de passer a autre chose et... et tout ça. Et je sais que j'ai pas été très présent ses derniers temps. Alors je m'en excuse. "

Je pose mes lèvres contre son front et la serre fort contre moi, une main dans son dos et l'autre dans ses cheveux.

" Et on va s'en sortir... D'ici un an on aura assez d'argent pour pouvoir ... prendre un appart si ça te fait plaisir... et ... tu ferras de longues études pour avoir un bon métier... celui que t'as toujours voulu faire. Et... je suis certain que.. Papa et Maman qui te voient d'en haut... son fiers de toi. "

(désolée c'est très très court....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nélyss Thurman
if these wings could fly;

avatar
profil
Messages : 79
Date d'inscription : 18/07/2015
Sur l'avatar ? : Àstrid Bergès-Frisbey

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Contrôle des sens
Race précise: Harpie

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   Sam 28 Nov - 16:41
" Je t'aime Nel tu sais. Je suis désolé pour... tout ce qu'on traverse en ce moment. Et je sais que c'est dure pour toi de... de passer a autre chose et... et tout ça. Et je sais que j'ai pas été très présent ses derniers temps. Alors je m'en excuse. "

Je secoue légèrement la tête. Ce n'est pas sa faute. Il travaille dur pour subvenir à nos besoins et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour l'aider s'il me laissait faire. Sauf qu'il veut que je continue mes études alors je travaille dur pour le rendre fier, pour honorer la mémoire de mes parents et pour qu'il voit ses efforts payer. Pour lui montrer qu'il ne fait pas tout ça pour rien et qu'il mérite tous les miens.

J'inspire profondément et l'odeur de mon frère, si rassurante, si semblable à celle de Papa me réconforte. Il faut que je me calme, que j'ordonne ma respiration et mes pensées. Je ne peux pas me permettre de craquer comme ça devant lui. Je ne veux pas le rendre triste.

" Et on va s'en sortir... D'ici un an on aura assez d'argent pour pouvoir ... prendre un appart si ça te fait plaisir... et ... tu ferras de longues études pour avoir un bon métier... celui que t'as toujours voulu faire. Et... je suis certain que.. Papa et Maman qui te voient d'en haut... son fiers de toi. "

Je murmure quelques mots qui sont étouffés par notre étreinte alors je relève légèrement la tête pour répéter.

" Ils seraient fiers de toi aussi, Ken. Tu as du beaucoup prendre en maturité en peu de temps et malgré ça, tu t'en sors très bien. Je vous rendrais fiers, je le promets."

Je lui souris encore une fois, essuie mes larmes et mes yeux rougis puis laisse échapper un petit rire nerveux. Ah, je m'en veux d'avoir cédé à la fatigue et à l'émotion aussi facilement. Mais bon. En parlant de métier, il est vrai que je n'ai pas encore parlé à Kendhal des projets que j'ai en tête depuis quelques temps. C'est l'occasion ou jamais.

" Je veux aider les gens. Je vais tout faire pour entrer en médecine.. je ne sais pas encore trop dans quelle branche.. Mais je vais y arriver. Et ce sera grâce à toi."

Je conclu en me hissant sur la pointe des pieds pour l'embrasser sur la joue. Il est devenu si grand que l'époque on l'on faisait la même taille me paraît tellement lointaine.. Il faut dire que j'ai arrêté de grandir assez tôt et qu'à ce même moment, il a atteint le sommet de la puberté. Ça plus le changement de voix. C'était assez perturbant d'ailleurs.

Quand je me rappelle de tout ça, ça m'aide à relativiser et à me dire que notre vie a été bien et que je ne devrais pas laisser l'incendie me prendre ça aussi. A la fin, nous serons victorieux.



you wake every morning
to fight the same demons that left you so tired the night before and that, my love, is bravery.

codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Lundi 31 Août 2015 21h27   
Revenir en haut Aller en bas
 

Lundi 31 Août 2015 21h27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LUNDI 6 AVRIL 2015
» Lundi de Pentecôte
» lundi 4 mai 2015
» lundi 30 mars 2015
» LUNDI 9 MARS 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-