top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Aliz Shooter / you better run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aliz Shooter
Timide

avatar
profil
Messages : 8
Date d'inscription : 16/05/2015

MessageSujet: Aliz Shooter / you better run   Sam 16 Mai - 13:45
« what we need  here is a little bit of panic »

« FICHE D'IDENTITEY »
♦♦ NOM :  Shooter
♦♦ PRÉNOM :: Aliz
♦♦ SURNOM :: Pain killer
♦♦ AGE :: 15 ans
♦♦ SEXE :: ♀
♦♦ CLASSE / PROFESSION :: seconde bêta
♦♦ RACE :: Sirene
♦♦ POUVOIR :: contrôle des armes ( comme Péné en gros)
« DERRIERE L'ORDI »
♦♦ PRENOM :: Claire
♦♦ PRÉNOM / SURNOM :: Claire obscur
♦♦ AGE :: 15
♦♦ OU AS-TU CONNU LE FOW ? :: 3 ans ici, ma gueule
♦♦ DES COMMENTAIRES ? :: Caro, tu manques
♦♦ CODES DES RÈGLEMENTS :: je m'auto valide, belle gosse
♦♦ FEAT[Personnalité de l'avatar - Facultative] :: Jinx, League of Legends / Chloe Norgaard

« come on, shoot faster»
Aliz, dit moi, pourquoi pourrait-on t'apprécier ?

Les gens de mon âge sont des idiots, vous êtes par ailleurs, tous des idiots. Je n'ai pas d'excuses pour le fait que je vous haïsse tous à un point tel, juste à regarder vos actes, vos rires stupides, vos fausses maximes accompagnant des phrases lues sur quelconques réseaux sociaux, vous m'écoeurez.
Ho mais je ne veux pas tellement mieux, que disais mon psychiatre encore ? Mh ? Que je souffrais de sadisme et de perte des notions de la réalité. C'est pas tout à fait faux, il avait raison, et je suis sure qu'il l'étais encore plus quand j'ai fais sauter sa petite tête sur le mur, j'aurais presque pu faire un test de Rorschach avec sa cervelle sur le crépit beige. Certes, je n'ai pas beaucoup de considération pour la vie des autres, mais la mienne m'importe énormément. Je suis égoïste, cherche à être le centre de l'attention, et avant tout, je suis très immature dans mes actes et leurs conséquences. Papa, papa, prend moi dans tes bras et répète moi que tout vas s'arranger. Ne t'en fais pas du fait que j'ai tiré dans tes deux genoux, papa papa, ne fait pas attention à toi, mais prend soin de moi.

Aliz, tu es au courant que tu es dans la réalité n'est-ce pas ?

Non, et par ailleurs, je ne parle pas beaucoup, mon monde est tellement mieux, il y a de la fumée dans tout les coins, tout pète, tout brûle, c'est tellement plus amusant que les rues grises et monotones de la capitale, voyons voyons, la réalité n'est pas coloré comme si elle avait été saupoudré de pollution et qu'elle avait laissé une pellicule grisâtre sur les toits des maisons, les pavés des ruelles, sur les visages des gens. Mon monde est certes à feu et à sang, mais le rouge est une couleur très gaie, bien plus que vos gris déprimant.
« i'm getting bored »
De haut en bas, de bas en haut, ou de l'épaule droit à l'orteil gauche si vous le souhaitez, je vais  décrire à quoi je ressemble.
Je ne suis pas très grande, avoisinant les un mètre soixante-sept, ou peut-être frôlant les un mètre soixante-dix, une peau pâle, presque grisâtre en fait, si on observe bien.
Je me souviens, que lorsque j'étais petite, j'étais rousse, mais que lorsque les moqueries ont fusé, sortant de vos bouches que j'aurais voulu clouer, je me suis teint les cheveux en bleu, à présent, j'arbore une longue crinière bleue, souvent attachée en natte, ou bien en queue de cheval, mais j'aime le changement, et j'aime aussi changer de couleur, tout dépend de mon humeur, mais le bleu est une couleur apaisante, neutre.
Bref, continuons. a cause de ma couleur naturelle, mon visage est constellée de tâches de rousseurs, ce qui je vous avoue, me donne un air presque doux, haha, on pourrait presque y croire. J'ai les yeux violets, je sais c'est pas banal, mais qu'est-ce que je m'en fous. Je suis une sirène, pas franchement comme Ariel, jusque le délire aquatique. Sous forme animale, je me suis jamais regardée dans une glace, mais je crois que je suis un gros requin, à la peau gris très sombre, oscillant entre le gris et le noir charbon. J'ai des grandes dents, et si vous voulez les brosser, il faudra y mettre la main.
« COMMENT JE SUIS DEVENU(E) TROP CLASSE »
Aliz, tu te souviens, tu te souviens pourquoi tu es ici ?

Tout ça dépend de où et quand je suis ? Et oui, tout d'abord, ou suis-je ? Toutes les pièces ont la même étrange maladie, je ne suis pas docteur, mais je crois que c'est l'ennui.
Si vous me demandiez, mon histoire, ma vie, je ne pourrais qu'ouvrir la bouche et cligner des yeux. Je ne vous parlerais sans doute pas, de un parce que je ne vous intéresse pas réellement, et de deux parce que vous ne m'intéressez pas du tout.
Mais bon, faisons un effort, et prétendons que vous vous intéressez réellement à mon cas, à ma vie aux reflets d’ammoniaque, allez-y, plonger dans cet esprit démoniaque.

Je suis née à l'envers, du moins, c'est ce que je pense, les gens que je devrais haïr, je les aimes, et les gens que j'aime.. Vous savez, quand vous arrivez au monde, la plus part des parents sont heureux de vous accueillir, ils se penchent sur vous, et avec leurs mains salies par le temps, ils vous portent, vous embrassent, et souvent se demande à quel autre membres de votre stupide vous appartenez. En vérité, quand vous naissez, vous ressemblez à une putain de pomme de terre.
Dans mon cas, je ressemble à la tante Jane. Prédiction ou non, elle à finit ses jours en hôpital psychiatrique, tout ça parce qu'elle à voulu faire entrer son chat dans le micro-onde. Je vous avoue que ce n'était pas la meilleure des cachettes. Moi, je l'aurais directement mit dans le mixeur.

Le reste de ma vie ? Ha oui, parce que tout vous intéresse, surtout mon adolescence, mais détrompez-vous. L'adolescence, j'y suis toujours, et ce n'est certainement pas ce passage très ingrat de votre vie qui vous détermine. Non, ce qui m'aurait caractérisé, c'est surtout mon enfance. Mes parents, très réglo, très catho, la petite maison à quelques mètres de l'église du village, figurez-vous, que ma mère avait quarante ans, et elle attendant son troisième enfant. Mon père, agent immobilier, bien payé, mal baisé, bien trompé. Je ne parlerais pas beaucoup de mes parents, étant donné que je n'ai plus contact avec eux. Je me souviens juste des larmes de mon père quand, à mes douze ans, je me suis planté devant lui, en disant que maman faisait du yoga avec le monsieur dans la salle de bain.
J'ai appris plus tard que même si tu fais du yoga, tu seras jamais assez souple pour te mettre dans cette position.

Donc, mon adolescence, n'est-ce pas ?
Contre toute attente, je n'ai jamais été la fille sage du fond de la classe, qui lit et qui écoute sagement son professeur, lui débitant des conneries pour faire un lavage de crâne. Vous serez étonnés, mais les fonctions affines, on les utilises pas quand on va acheter une baguette de pain. Non, je n'étais pas ce genre de fille, et je ne le suis toujours pas. Au collège, j'étais bavarde, agitée, effrontée. Non pas une sale gosse, mais plus communément appelé par le corps enseignant " une élève qui souffre d'un manque de concentration et de volonté." Oh, la volonté, c'est pas ce qui me manquait, je me souviens, quand je traînais mes doc marten's sur le lino de la salle de cours, et que je m'asseyais sur ses chaises inconfortables, et que la seule chose qui me venait à l'esprit était " je vais tous leur coller une balle entre les deux yeux, et se sera sans doute la seule chose intéressante qui sera entré dans leurs crânes."
Donc oui, niveau scolaire, j'ai vite décroché.

Comment ça, vous ne voulez pas une photocopie de mes bulletins ? Ha oui, c'est vrai que vous, vous aimez le tragique, le malheur, tous ce qui fait grimacer, tout ce qui est rouge sang, tout ce qui va à cent pour cents.
Et bien, allons-y. Pourquoi suis-je assise sur cette chaise, j'aime pas les chaise, je préfère être par terre.
Le douze juin deux mille quatorze, j'ai tiré sur mon père, et ma plus jeune soeur.
Je leur ai tiré dessus parce que j'avais trouvé un flingue dans un carton de déménagement, et que je m'ennuyais. Je me suis demandé par la suite, si il était normal que le fait de voir mon père tenant ses genoux éclatés contre lui ne me rendait ni triste ni dégoûtée. A vrai dire, mieux que l'héroïne, blesser les gens faisait monté l'adrénaline, la panique le chaos, et j'adorais ça. Eliz, ma soeur, à bien morflé aussi, je dois l'avouer. Il faut dire que je n'ai jamais supporté la façon qu'on les enfants d'être égoïstes et de penser qu'ils sont seuls au monde. Je ne me souviens plus vraiment de comment je l'ai shooté, mais ça à sûrement dû mal finir, vu que deux heures après, j'étais dans un fourgon de police, sous camisole chimique.

J'ai repris mes esprit quelques heures plus tard, assise, encore sur une putain de chaise en aggloméré, comme celles au collège. Je me souviens de la tronche du policier quand il m'a rapporté ce que j'avais fais, et que j'ai lâché un grand rire. Je n'ai pas beaucoup de considération pour la vie des autres, encore moins pour mon père. J'ai rien demandé, j'avais pas demandé à naître, à vrai dire j'aurais préféré être un brocolis.  Bref, donc, sur cette chaise, le policier, ou le maréchal, ou je ne sais pas qui, mais quelqu'un de moyennement apportant dans sa section m'a dit qu'il ne pouvait pas m'enfermer dans un trou du fait que je n'étais ni majeure, et que je n'avais pas encore seize ans , et donc que j'allais être envoyé dans un hôpital, en attendant mon jugement.

On m'a donc envoyé dans cette clinique, un peu la même que tanet Jane en fait, sauf que j'étais avec des gens de mon âge. Je me souviens de mon psychiatre, des entretiens. Je me souviens aussi qu'un après-midi, il est devenu un peu plus que mon psychiatre, et que se jour là, j'ai capté que j'étais pas comme les autre, et que par là, j'entends que tout les ados ne peuvent pas créer un Ak-47, et que ce jour là, j'ai explosé la tête de mon psychiatre. J'aurais plus juste explosé la main qu'il avait posé sur le haut de ma cuisse, ou mordre sa langue qu'il avait passé sur mes lèvres, mais j'ai trouvé que son intelligence était plus jolie quand elle dégoulinait sur le mur. Par la suite, je me suis barrée, j'ai couru pendant des jours, jusqu'à arrivé au bord de la mer.
Au bout d'une semaine sous l'apparence de requin et comme seuls potes le plancton, je suis retournée en ville, pas mon petit village non, dans la ville, la vraie, et j'ai compris ce qu'était une ville du XXI ème siècle, et pas le village ou je suis née, bloqué dans les années soixante.

Me voilà donc, j'entre en seconde cet automne, je m'appelle Aliz Shooter, vous n'êtes pas obligé de répondre, je ne saurais pas quoi dire.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Dernière édition par Aliz Shooter le Mer 20 Mai - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Aliz Shooter / you better run   Dim 17 Mai - 20:47
ALIZ, AVEC VOUS DE A à Z.
Bon, ça, c'est fait, je suppose que tous mes persos sont désormais les ennemis de ton petit personnage très classe et donc les descriptions ressemblent à de la poésie.
Bisous bisous Gossip Girl.



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonor Rowell
Assidu

avatar
profil
Messages : 342
Date d'inscription : 15/10/2012
Sur l'avatar ? : Avril Lavigne

Personnage
Age: 17ans
Pouvoir: Hypnose [PP = 20]
Race précise: Renard

MessageSujet: Re: Aliz Shooter / you better run   Mar 19 Mai - 13:48
Pfprpfprpfppr


Fais nous vite l'histoire eeeeh è___é

Re-bienvenue c:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliz Shooter
Timide

avatar
profil
Messages : 8
Date d'inscription : 16/05/2015

MessageSujet: Re: Aliz Shooter / you better run   Mer 20 Mai - 17:31
Merci honhon
Je vous fais vite l'histoire, mais first, coffee



bleedin out

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Anderson
Confiant

avatar
profil
Messages : 71
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Aliz Shooter / you better run   Ven 22 Mai - 19:18
Mwahahah faudra rp avec Pen' qu'elle parle de flingue avec une tasse de thé ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliz Shooter
Timide

avatar
profil
Messages : 8
Date d'inscription : 16/05/2015

MessageSujet: Re: Aliz Shooter / you better run   Sam 23 Mai - 12:17
obviously :3



bleedin out

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Aliz Shooter / you better run   
Revenir en haut Aller en bas
 

Aliz Shooter / you better run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le premier rpg/3rd person shooter de 40k: space marine!
» ¤Liste Des Avatars Réservés
» Les mangas!!!
» [Scotch Town] Oups, c'était un baril de poudre ?
» Dog Days sous-titré en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentation :: Personnage :: Présentations Validées-