top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rose P. Hathaway
Timide

avatar
profil
Messages : 35
Date d'inscription : 21/04/2015

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Lun 11 Mai - 20:46
C'était dans le plus grand inconfort que Pepper avait traverser de peine et de misère la ville qui se situait littéralement entre la gare et l'internat, respectivement le départ et la destination. Elle ne cessait de déplorer intérieurement que le pamphlet chantant les mérites de l'internat Animalik ne l'avait pas prévenu quant à l'hostilité clairement ouverte que manifestait la plupart des résidents...normaux de la ville (si on pouvait dire ça). Heureusement, elle remercia le ciel de lui avoir donné de ''vraies'' oreilles, qu'elle eut vite fait de montrer en fichant ses lourdes mèches brunes ailleurs que devant son visage. Affichant son plus jolie sourire, Pepper avait marché avec assurance, traînant ses deux immenses valises derrières sa petite silhouette, malgré le sentiment d'être observer en permanence. Elle fit bien attention à ne pas formuler à voix haute la moindre question au sujet de l'académie, ne serait-ce sa situation géographique, de peur d'être assaillie et agressée comme les panneaux publicitaires annonçant l'école spécialisée. La bichette n'était pas folle et encore moins stupide. Elle savait quand la situation demandait de tenir sa langue, même si elle tournait en rond depuis au moins vingt minutes. Presque au bord de larme, elle tourna finalement un coin de rue pour apercevoir un majestueux portail de fer forgé, qu'elle supposa être l'entrée du campus privé. Une vague de soulagement la porta sur les derniers mètres à franchir et après s'être identifiée, elle fut enfin en ''sécurité''. 


La jeune femme posa ses sacs au sol et mit ses poings sur ses hanches, prenant une grande inspiration et tentant d'absorber le plus d'information possible sur ce qui se trouvait devant elle: sa future ...maison. Son sourire descendit légèrement. Elle détestait le processus de ''se faire des amis'', malgré que généralement, c'était assez facile. Et puis, comment allait-elle faire pour vivre avec tous ces gens bizarres... comme elle. Pepper soupira, prit son courage (et ses valises) à deux mains et se mit à arpenter le terrain. C'était encore le matin et la cour semblait tranquille. Toutefois, Pep' aurait bien aimé y croiser n'importe qui afin qu'on lui indique son dortoir, question de s'y poser, et ensuite piquer un petit jogging avant de manger... (Ouf, la fille qui n'a déjà pas de vie. C'était dûr. Son frère allait rigoler). 


Ah ha! Victoire! Quelqu'un sur la pelouze. Niark. Pepper se dirigea vers la tête blonde qu'elle voyait assise près d'un arbre, dans une immobilité absolue. L'idée qu'elle pouvait déranger effleura son esprit... et y resta. Donc, sage, elle décida qu'il serait plus amical de saluer cette personne plutôt que de la secouer. Oui, elle connaissait encore les bonnes manières!


- Heum heum, toussota-t-elle, une fois à proximité. Pardon, est-ce que je te dérange? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Williams
Timide

avatar
profil
Messages : 39
Date d'inscription : 09/06/2014

Personnage
Age: 17
Pouvoir: Torve-esprit
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Lun 11 Mai - 22:50






Le silence est d’or



Moi, c’est Jack. Le beau Jack.





Le vent soufflait dans mes cheveux et les agitait non sans m’endormir légèrement, les oiseaux faisaient eux aussi preuve de leur présence dans mon havre de méditation qu’était cette pelouse. C’était une de mes grandes occupations après faire des allers-retours de l’hôpital à l’internat pour diverses raisons et m’occuper d’une infirmière mère de jumeaux que de méditer. Un moment important dans la recherche de la paix intérieure  et de… 


     - Heum heum. Pardon, est-ce que je te dérange?

J’ouvrai l’œil sur une petite brune qui semblait vouloir déranger la seule personne qui paraissait être en pleine méditation donc à la recherche du calme des quelques cents mètres à la ronde. De toute façon, cela commençait à devenir bien chiant. Me levant, je redressais mes cheveux et arrangeait les bandages devant mon œil borgne pour bien le camoufler. Mon premier espoir étant qu’elle ne prenne pas ses jambes à son cou ou parce que je suis borgne, ou parce que je suis un wolve, comme le manifestaient très vraisemblablement ma queue de loup et mes oreilles… Bein toujours de loup, ça ne change pas.

-          Non.. Pas trop, dis-je d’un ton assez timide.
Est-ce que je peux t’aider ? T’es nouvelle c’est bien ça ? Je nai encore jamais vu ta tête dans le coin. Bienvenue dans l’internat, dommage qu’on soit au bord d’un drame sociétal. Pas un super moment pour arriver.

Oui bon. On avait déjà vu mieux comme salutations, genre un petit sourire et des formes de courtoisie. Là, c’était terriblement mal venu d’annoncer à quelqu’un qu’il arrivait dans un havre de paix dont la fragile tranquillité pourrait très vite devenir un véritable chaos. 

-         
Mais c’est un bel endroit, c’est sûr. Rajoutais-je, l’air maladroit.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose P. Hathaway
Timide

avatar
profil
Messages : 35
Date d'inscription : 21/04/2015

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Lun 11 Mai - 23:19
[Je change de narrateur, hihi!]

On aurait dû me prévenir. J'insiste, je suis facilement choquée, bien que ça peut vous paraître étrange. D'abord, hé, c'était bien le premier animalik que je croisais: Des oreilles! et une queue! D'accord, j'avais une queue, moi aussi, mais toute rikiki et puis... c'est pas pareille, bon, quand cet attirail ne vous appartient pas. Je dû tirer une de ces têtes de surprises mêlées au choc, alors je secouai la tête et affichai mon air des plus décontractés: genre la fille qui en a vu d'autres. Le mensonge. 


Mais la tâche c'est compliquais déjà. Si, si. Le blondinet tournait la tête, pour répondre à ma question (qui m'apparaissait des plus bêtes à présent. Il était qui, un coursier?) lorsque j'aperçu un bandage... et qu'un seul oeil. Oui, rien de bien choquant. Résumons: un grand loupiot blond borgne. Et voilà, le tableau. Je mis ma main à ma poitrine, comme si je retenais mon coeur de descendre ou de monter dans ma gorge (j'ignorais quelle option avait été décidé préalablement par mon cerveau dans ce genre de situation) et réussi, je crois, à garder plus ou moins mon visage de nonchalance. Bien joué Peeeep!

-          Non.. Pas trop. Est-ce que je peux t’aider ? T’es nouvelle c’est bien ça ? Je nai encore jamais vu ta tête dans le coin. Bienvenue dans l’internat, dommage qu’on soit au bord d’un drame sociétal. Pas un super moment pour arriver.

Bon, encore une fois, beaucoup trop d'information. Je décidai que c'était trop pour moi et ouvris largement ma bouche puis m'adonner pleinement à mon air surpris. Au moins, je devais reconnaître qu'il s'était avéré efficace: nombres de mes questions avaient été répondu d'une raflée. Chapeau.


- Ah... ouai..., fis-je d'une voix étouffée, comme enterrée dans ma gorge.


Et voilà. Je ne savais plus ou me mettre. Manifestement mal à l'aise devant ces sombres révélations, je me mis à observer le parc, cherchant de l'aide, n'importe quoi, une bouée de sauvetage qui me tirerait de ce lourd silence. Vraiment, j'étais tombée sur pire que moi. Le bol.

-          Mais c’est un bel endroit, c’est sûr.


Je reportai mes yeux noisettes sur le jeune (qui s'était porté volontaire pour m'aider après tout!) et je souris, amusée. Je lâchai même un petit rire pour détendre l'atmosphère.


- Oui, ça me semble sympa. Il y a de l'espace, c'est bien tout ce qui compte. Je déteste être enfermé quelque part... Enfin bref, dis-je, en m'assoyant tout bonnement près de lui en lui tendant la main, moi c'est Pepper. Raconte-moi cette histoire de crise sociétale, ça m'intéresse! J'ai failli me faire lapider en chemin, je croyais que c'était personnel...


Ouf, et une blague nulle, et une! C'était pour détendre l'atmosphère, mais je savais que l'on se dirigeait vers un sujet épineux. Même, avions-nous seulement le droit d'en discuter aussi ouvertement? Ouh, c'était existant... J'avais encore trop de distance pour me rendre compte à quel point ça allait me pourrir la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Williams
Timide

avatar
profil
Messages : 39
Date d'inscription : 09/06/2014

Personnage
Age: 17
Pouvoir: Torve-esprit
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Mar 12 Mai - 7:13






Le silence est d’or



Moi, c’est Jack. Le beau Jack.





[La narration au Je, c’est tellement mieux !]

J’arborais une petite grimace en remarquant toute la gesticulation mise en place lors de la découverte de mes particularités, au moins c’est passé. J’effaçai ma grimace au profit de mon petit sourire habituel, on aurait l’air bien si on était tous les deux coincés dans un mélange de surprise et de malaise. 

- Ah... ouai...

Ce qui vint confirmer mes craintes, mais ce n’est pas grave, j’avais toujours une bouée de sauvetage, l’humour. Un peu naze mais en règle général ça suffisait à débloquer une situation ou à corriger une erreur. Il semblait d’ailleurs que cela avait fonctionné, un sourire amusé, un léger rire à la limite du pouffement, ça me suffisait.

     -      Oui, ça me semble sympa. Il y a de l'espace, c'est bien tout ce qui compte. Je déteste être enfermé quelque part... Enfin bref, moi c'est Pepper. Raconte-moi cette histoire de crise sociétale, ça m'intéresse! J'ai failli me faire lapider en chemin, je croyais que c'était personnel...

De l’espace, y’en avait bien moins depuis le début de la crise, un raz-de-marée d’Animaliks arrivaient à l’Internat pour être protégés et… T-t-t-t on avait dit qu’on ne sombrait pas dans la crise sociétale. Enfin, elle veut en savoir plus après. Je me demandais bien si je devais le lui raconter maintenant plutôt que de lui faire visiter les locaux, lui donner quelques conseils, les gens à éviter sous peine de finir planté sur un mur ou à l’infirmerie voire à l’hôpital le premier jour. Faut dire qu’elle a failli se faire lapider en route, attention. Des cailloux !
Quant à son nom, Pepper, ça restait sobre, classe. J’aimais bien, ça s’apprend vite. Moi c’est Jack Williams, alors sur l’échelle de l’originalité de un à dix, je devais me trouver aux alentours de moins trois, bien évidemment. 

-        
Ici on m’appelle Jack, lançai-je en lui serrant la main. C’est bien ça qu’on fait en règle général ?
Content de te connaître. Et quant à ce que l’Internat traverse en ce moment, je ne sais pas si c’est une bonne idée d’en parler tout de suite. Je ne vais pas gâcher ton arrivée avec les moins bonnes choses de l’endroit. Y’a plein d’autres trucs à savoir, moins envahissantes, que ça ici. 

En même temps, je l’avais bien lancée sur le sujet avec ma première exclamation beaucoup trop longue pour être réelle. Malgré tout, il fallait bien qu’elle sache ce qu’il se passait dans le nouvel endroit où elle allait vivre, le temps de l’innocence est passé et pourtant j’aurais tant aimé pouvoir y retourner.


 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose P. Hathaway
Timide

avatar
profil
Messages : 35
Date d'inscription : 21/04/2015

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Mar 12 Mai - 16:55
-         Ici on m’appelle Jack,

Il me serra la main, avec une certaine incertitude dans son regard. C'était vrai que c'était un peu formelle comme introduction, mais bon, c'était trop tard à présent.
Content de te connaître. Et quant à ce que l’Internat traverse en ce moment, je ne sais pas si c’est une bonne idée d’en parler tout de suite. Je ne vais pas gâcher ton arrivée avec les moins bonnes choses de l’endroit. Y’a plein d’autres trucs à savoir, moins envahissantes, que ça ici. 
Malgré ma déception, je captais le mot ''envahissant'' et je me dis qu'il fallait absolument que j'en sache plus, d'une façon ou d'une autre. Après tout, ça allait finir par me concerner. Et ce n'est pas non plus comme si j'avais l'intention de me terrer à l'internat en attendant que l'orage passe. J'adorais traîner avec les humains, moi... me sentir 'normale'. Pas sûr que j'allais supporter en dose importante la présence d'autant d'hybrides à la fois. Déjà que je fixais un peu trop le mouvement des oreilles du blond, j'allais forcément faire une gaffe, genre écraser la queue de quelqu'un ou tirer les moustaches d'un autre. Je réprimai l'idée de rire, parce qu'après tout, nous venions tout juste d'aborder un sujet des plus sérieux. Je me fis donc la note mentale de le cuisiner plus tard et accepta sa proposition de changer de sujet.

- Ok, je suis partante. Tu te propose en tant que guide? Ou tu passes?

J'étais déjà debout, ramassant mes paquets, prête à partir à la conquête de l'académie (ok, c'était un grand mot, conquête). Une chose qu'elle devait avouer, c'est que c'était bien de pas trop se faire dévisager. En même temps, rien de sa partie animal était visible sous son large pull gris qui appartenait à son frère. D'ailleurs, il fallait qu'elle lui passe un coup de fil. Plus tard. 

- Parle-moi un peu de l'académie, demandai-je en observant les bâtiments d'un air intrigué. Les profs sont comment? Et les gens, en général?

J'étais un peu inquiète à ce sujet. Après tout, j'étais une biche et je venais de rencontrer un loup. Et il était à peine 10h du mat. Il y avait de quoi être inquiet. Je repoussai mes boucles brunes d'une main, comme je le faisais lorsque j'étais nerveuse et me mis à mordiller ma lèvre inférieur. Les mauvaises habitudes, dures dures de s'en défaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Williams
Timide

avatar
profil
Messages : 39
Date d'inscription : 09/06/2014

Personnage
Age: 17
Pouvoir: Torve-esprit
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Mar 12 Mai - 19:54






Le silence est d’or



Moi, c’est Jack. Le beau Jack.





J’attrapais ma sacoche et l’enfilait par-dessus mon épaule, décidemment je ne faisais pas grand-chose pour ne pas ressembler à un coursier, il ne manquait qu’une casquette… Brr. Je posais ma main sur mon menton, me redressant et observant les alentours pour définir un chemin optimal pour une visite qui ne serait pas trop chiante. Les installations sportives viendraient en dernières, elle doit sans doute déjà savoir où sont les dortoirs puisqu’elle ne transporte pas de valise d’environs une demie-tonne sur elle, ou bien je l’aurais forcément vue.

- Ok, je suis partante. Tu te propose en tant que guide? Ou tu passes?
 Parle-moi un peu de l'académie, les profs sont comment? Et les gens, en général?

Une part de moi aurais aimé dire non, de passer et de retourner m’entraîner avec mon pouvoir, de jouer avec des spectres, de saigner du nez parce que je serais encore allé trop loin et finir par me faire taper sur les doigts par mes quelques amies. Mais bon, si l’on s’en tenait à la routine quotidienne la vie serait d’un ennui. Je pris le temps de l’observer elle aussi, elle n’avait pas de signes très flagrants qu’elle était hybride, une chance si l’on veut s’intégrer à la masse. J’aurais donné cher pour avoir si peu d’attributs animaux il y a quelques années, cela m’aurait peut être sauvé un œil. Elle portait son attention sur mes oreilles, ou bien c’est l’impression qu’elle me renvoyait, plutôt soulageant, je préférais ça à une fixette sur mon bandage un peu bricolé sur le visage. 

-         
Bien sûr, on va passer par le hall en premier puis les endroits importants. Au cas où tu ais à passer chez le CPE ou la dir-… Le CPE. Dis-je en rattrapant une gourde. C’est une expression bien sûr. Les profs sont sympathiques dans l’ensemble, y’a juste le psy que je n’aime pas trop. Les gens ont souvent une personnalité qui se rapproche de leur pouvoir, évite ceux qui balancent des boules de feu, des piques ou des trucs du genre. Ça sera bien déjà.

Encore un peu plus et j’enchaînais sur un sujet déplaisant, mais toujours me questionnant si je devais lui dévoiler tout ou attendre encore. Elle finirait bien par le savoir de toute façon. Je m’inquiétais déjà pour elle alors que je la connaissais à peine. Je suis le blond protecteur de toute façon, que ce soit animalik ou humain je voulais tous les tenir loin des problèmes.
 

-          Dis moi, par pure curiosité. C'est quoi ton pouvoir et ton... Hybridité ?, finissais-je.





[url=http://cityofpub.forumactif.org/]© Codage By FreeSpirit[/url]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose P. Hathaway
Timide

avatar
profil
Messages : 35
Date d'inscription : 21/04/2015

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Mer 13 Mai - 1:01


Avec Jack Williams



Le borgne et l'égarée
Bon, il n'avait pas dit non. Ça m'aurait bien embêtée, je l'avoue et ça l'aurait foutu un froid dans notre discussion. Je serais probablement partie avec un ''ok...euh...merci?'' et j'serais aller me perdre quelque part. Mais, heureusement, il était assez sympa, le Jack. Je le laissai réfléchir, humant doucement l'air frais et différent de chez moi. Oui, je parlais bien de ma ville natale, New York, qui malgré que ça fasse 7 ans que j'en suis loin, cette ville nous quittes jamais. Mais penser à la métropole me serrait toujours la gorge, parce que c'était inévitable, je pensais au paternel et là... ma journée était fichue en l'air. Merci.


-          Bien sûr, on va passer par le hall en premier puis les endroits importants. Au cas où tu ais à passer chez le CPE ou la dir-… Le CPE.


Meh? Ah oui, mon guide. Je le dévisageais un instant. C'était bizarre quand même, ce qu'il venait de dire. Il me faisait penser un peu aux personnes qui en disent toujours trop quand il ne le faut pas. Genre ma mère. Une boule de chaleur dissipa le malaise qui s'était créé en moi. Bon, Jack et Jackie avait à peu près que ça en commun (plus le nom, haha), donc ici s'arrête la comparaison.


Les profs sont sympathiques dans l’ensemble, y’a juste le psy que je n’aime pas trop. Les gens ont souvent une personnalité qui se rapproche de leur pouvoir, évite ceux qui balancent des boules de feu, des piques ou des trucs du genre. Ça sera bien déjà.


Attendez un instant. Boules de feu, piques? C'était quoi cette blague? J'avais vu dans le formulaire un truc à ce sujet, mais étant complètement ignorante à ce sujet, je l'avais tout bonnement sauté. Mais c'était vrai? J'veux dire, on parlait carrément de vrais pouvoirs ici? Je clignais bêtement des yeux pendant qu'il parlait, comme si tout allait bien, et qu'il m'expliquait les règles pour survivre dans un zoo (genre). 


-          Dis moi, par pure curiosité. C'est quoi ton pouvoir et ton... Hybridité ?


Mon air ahuris quitta mon visage aussi vite qu'il se ferma. Je fronçai mes sourcils et me mis à gratter le sol du bout de mon soulier, cherchant comment répondre à cette question. Sa curiosité ouverte à ce sujet était un peu déconcertante, c'était le moins que l'on puisse dire. Parler de mon côté animal n'avait rien d'une partie de plaisir, même c'était un sujet douloureux, gênant, honteux. C'était quelque chose que j'avais caché toute ma vie, je n'allais pas déballer mon plus lourd secret au premier venu, si?


- Écoute... commençai-je d'une petite voix. Euhm... Et si on le commençait, ce tour?


Je lui souris, espérant qu'il n'insisterait pas. 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Williams
Timide

avatar
profil
Messages : 39
Date d'inscription : 09/06/2014

Personnage
Age: 17
Pouvoir: Torve-esprit
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Mer 13 Mai - 15:15






Le silence est d’or



Moi, c’est Jack. Le beau Jack.







[J’étouffe dans la chaleur, surement un tas de fautes. Logique, je sais.]


Je suivais ses expressions faciales lorsque je la questionnais, elle semblait une nouvelle fois mal à l’aise, je dois véritablement mal me débrouiller avec les gens.. Et pourtant je fais des efforts. Il semblerait que l’on ne lui a pas tout expliqué à son arrivée non plus, si elle ne veut pas me dire ce qu’est son pouvoir, peut-être est-ce parce qu’il est terriblement dangereux ? Ou bien qu’elle ne le connaisse tout simplement pas. Dans tous les cas, rien ne servirait de la brusquer. Malgré tout, garder des choses aussi communes ici, secrètes, c’était légèrement frustrant. Je devrais plutôt commencer par calmer ma curiosité.


-          Écoute... Euhm... Et si on le commençait, ce tour?


Bon bein, andiamo ! J’emboutais le pas en direction du hall, vérifiant qu’elle me suivait bien, ça serait bête de la perdre en route. J’essayais de temps à autre de scruter des détails possible animaliks sur elle, mais ce n’était pas bien facile. Je pouvais déjà écarter les races à caractères visibles, wolve, dragoon, et un tas d'autre. Ce qui me laissait tout de même une sacrée liste, mince. Quant à son pouvoir, je n’aurais d’autre choix que de la faire parler. Tiens, ça sonnerait presque comme une menace.


-          Pas de problème, chacun ses petits secrets. Je voulais pas être indiscret, excuse-moi. Je marquais une légère pause avant de reprendre. Mais si tu le savais pas déjà, tous les Animaliks en plus de leur partie animale ont une sorte d’aptitude, de don ou de pouvoir, appelle le comme tu en a envie. Moi je manipule des sortes de spectres et les hallucinations.

Les quelques installations importantes étaient toutes juxtaposées les unes aux autres dans le hall, la salle des surveillant, du CPE et des autres postes importants de l'internat, à l'exception du bureau de la directrice, parce qu'elle préférait un bureau plus grand et en hauteur. Un corridor menait au bâtiment avec les salles de cours et l'autre aux dortoirs, je prenais celui des dortoirs ! Les professeurs détestent qu'on se balade dans leurs couloirs alors qu'ils sont en cours.


 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose P. Hathaway
Timide

avatar
profil
Messages : 35
Date d'inscription : 21/04/2015

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   Ven 15 Mai - 20:02
C'est avec un grand soulagement que je suivis le blondinet aux oreilles de loups, traînant mes deux grosses valises derrières moi (le reste des choses arriveraient plus tard par les bons soins de ma mère). La facilité que Jack avait à être... lui-même me fascinait. Je l'observais, étant sur ses talons, regardant sa queue touffue de canidé se balader librement, pensant à la mienne, coincé quelque part contre mes jeans. Peut-être qu'il avait vécu une enfance différente. Peut-être que son hybridité n'avait pas été vu étrangement par ses proches... Mais le bandage sur son oeil (que je n'oubliais pas!!) me disait que non, ça ne pouvait pas être ça. J'imagine qu'il allait bien falloir que je m'habitue aussi, à être moi-même, et laissé mon côté bambi à l'air libre. Je dois avouer que je n'avais tenter de changer de forme (consciemment). Les fois ou ça m'étaient arrivé, ça avait été sous le coup de la peur (disons suite à un cauchemar quelconque) et j'avais été encore plus effrayée de me retrouver avec des sabots et quatre membres incohérents, du coup, je n'étais pas porté plus que ça à le faire... Non, vraisemblablement, je ne pouvais pas être une fille normale, qui avait des complexes reliés à ses cheveux, ses seins ou ses jambes.  

-...Mais si tu le savais pas déjà, tous les Animaliks en plus de leur partie animale ont une sorte d’aptitude, de don ou de pouvoir, appelle le comme tu en a envie. Moi je manipule des sortes de spectres et les hallucinations. 

Je l'écoutais attentivement, parce que j'étais vraiment pas très familière avec tout ce monde. C'était nouveau pour moi.  J'hochai donc vivement la tête, prenant des notes mentales. Un pouvoir... hm... Des spectres et des hallucinations... Un côté de moi trouvait cela fascinant. L'autre était un peu méfiant. 


- Ah... euh... et c'est possible de...pas en avoir? fis-je, un peu gênée. Et excuse-moi pour tout à l'heure, c'est juste que toute ma vie on m'a apprit à ne rien révéler à personne au sujet de mon... hybridité (je grimaçai), du coup, c'est difficile pour moi d'en parler... j'ai comme un léger blocage, haha...


J'espérais qu'il ne m'en voudrait pas. Surtout maintenant que je savais qu'il était plus qu'un petit loup blond borgne... Je ne portais pas beaucoup attention aux alentours. En même temps, il n'était pas le meilleur des guides, il ne faisait que marcher ici et là, sans rien m'expliquer ou me montrer. Je soupirai; ce n'était pas son boulot après tout. Ne resterait plus qu'à me perdre une fois seule. J'espérais qu'on passerait pas la cafet', j'avais la dalle à présent. Et j'avais hâte d'aller m'enfermer dans ma chambre.


- Dis-moi, les dortoirs... comment ça fonctionne? C'est une chambre par personnes? Ou on est plusieurs? Ils ne sont pas mixtes, tout de même... Et les cours?


Bon, il fallait que je me taise, j'commençais probablement à être aussi lourde que mes valises, haha.


[HRP: Pardon pour le retard, j'ai été très malade :I ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le borgne et l'égarée [PV Jack W.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Vestiaire des garçons
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.
» Yuki, garçon des neiges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-