top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 • foolish love • GRAYON (sisisisisi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Dim 18 Jan - 18:37



foolish

love



L
es bips incessants de cette chambre d'hôpital me rendent fou, si bien que tout s'estompe autour de moi, ma vue se floute, et je dois battre pendant quelques secondes les paupières pour chasser cette désagréable sensation. Le visage grave, mal rasé, et les yeux emplit de se désespoir qui refait surface de temps en temps, c'est comme ça que je me décrierais en croisant mon visage dans la glace. Il faut dire que je n'ai pas très bien dormi depuis que les pompiers ont téléphonés à mon domicile il y a presque maintenant une semaine. Je me souviens pas très bien du déroulement exact des événements, juste des mots; coma, hôpital, Lya. Rien de très réjouissant dans tout les cas.
Me voilà donc, assit les fesses sur une chaise de plastique peu agréable, penchéé, presque plié en deux sur le corps placé en état végétatif de Lya, on dirait qu'elle dort, sauf que cette fois ci, toutes les baffes du monde, toutes les musiques post-hardcores qui existent de pourront la réveiller. Et j'ai mal au coeur de me dire que ses yeux vont rester fermer encore un bon moment.

« - Ca suffit les conneries Lya, si c'est une blague, c'est vraiment de la daube. Aller, bouge. »

J'arrive même pas à me convaincre moi-même, ça me rend encore plus triste. Je soupire en regardant l'heure. 19h45. Je me redresse en faisant glisser mes mains sur mes cuisses pour réajuster mon jean. Je retrousse les manches de mon sweat et sort de la chambre, après avoir embrassé son front. Je ferme la porte avec un dernier regard sur son corps endormi. Je viens quasiment tous les soirs ici, les horaires sont souvent tardifs étant donnés que mon job ne me permets pas de sortir plus tôt. Être professeur d'université, c'est pas tout les jours reposant, surtout vu mon jeune âge, c'est pas à 22 ans qu'on devient Emile Zola, surtout pas en deux mois. Je sors avec mes documents sous le bras, adresse un vague sourire avec un mouvement de tête envers les infirmières et entre dans l'ascenseur. J'appuie sur le bouton qui me descends au rez de chaussé. Je sors, bouscule un vieil homme et m'excuse en bafouant avant de sortir pour de bon de cet endroit. La dernière fois que j'y étais c'était pour la naissance de Charlie, et faut dire que c'était un poil plus joyeux. Devant l'hôpital, je m'adosse un moment contre le mur, passant ma main sur mon visage en soupirant. Au moment ou je m'avance vers la station de métro je percute de plein fouet un autre homme. Tout mes documents se retrouvent éparpillés au sol. Je m'accroupis pour les ramasser en maudissant. En me relevant je croise le regard de ..

« Grey ? »

Je me disais aussi que j'allais bien finir par le croiser, faut dire que c'était son COPAIN, et que moi j'étais le père de sa fille, son ex quoi. J'ai jamais su, elle avait le don de tout rendre compliqué faut dire, elle pouvait vous engueuler pendant deux heures sur un texo, et venir dormir dans votre chambre comme ça, à 2h du matin.

« Tu vas la voir ? »


[ LETS START THE GAME Youhouu ]


i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Sam 24 Jan - 23:02





i'm just a slave unto the night

Simon
Grey

Depuis que Lya est à l'hôpital, ma vie est triste et terne. Je fais en sorte que ça ne se voit pas trop pour Charlie, quand elle est avec moi. Je ne sais pas si elle se rend compte de tout ce qu'il se passe autour d'elle. Ce doit être un peu le bordel dans sa petite tête. On lui expliquera tout quand elle sera plus grande.

Mais je n'aurais pas à le faire car Lya va se réveiller alors elle pourra le faire elle-même.

Je soupire et mon souffle chaud se transforme en fumée au contact du froid. J'enfonce la tête dans mon écharpe et resserre ma prise sur le bouquet que je tiens. D'habitude, je fourre toujours mes mains dans mes poches là je dois tenir le bouquet et je tiens à en avoir une de libre pour être sûr de pouvoir réagir s'il se passait quoique ce soit. Il paraît que ça craint pour les Animaliks en ce moment. Mais rien ne m'empêchera d'aller voir Lya à l'hôpital. Je me suis promis que je serais là quand elle se réveillera.

J'y suis bientôt. Je suis au coin de la rue. J'avance machinalement. Je ne réfléchis même pas. Mes pieds connaissent le chemin et je les regarde faire, sans trop me soucier de ce qu'il se passe autour.

Soudain, je percute quelqu'un. Je ne m'y attendais pas mais je suppose que c'est ce qui arrive lorsque l'on ne regarde pas où l'on va. Oui, ça ne me fait pas plus d'effet que ça. Je vous avais prévenu que ma vie était devenue terne. C'est un peu comme un rêve flou. Je vis des trucs sans vraiment réaliser ce qui arrive.

« Grey ? »

Mais cette voix est bien réelle et me ramène sur Terre - un peu, du moins.

Simon. Il doit revenir de l'hôpital. Je ne réponds rien parce qu'il a bien vu que c'était moi, je vais pas lui dire oui puis moi aussi je l'ai reconnu. Au lieu de ça, je me baisse et pose mon bouquet par-terre pour l'aider à ramasser sa paperasse.

« Tiens. Je sais pas si c'est dans l'ordre. » dis-je en lui tendant les feuilles.

« Tu vas la voir ? »

Je baisse la tête et regarde les fleurs au sol.

« Je-ouais. T'en reviens, nan ? »

© REIRA DE LIBRE GRAPH


Je suis désolée du petit retard et du fait qu'en plus, je fasse du caca. Pardonne-moi.


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.


Dernière édition par Grey Anderson le Mer 18 Mar - 20:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Dim 25 Jan - 21:03



we were born sick

you heard them say it



C'
est avec des mains aux phalanges sanglantes et à la peau déchirée que je récupère les documents qu'il me tend. Des poings abîmés à force d'avoir frappé les cloisons de mon appartement, à essayer de faire de tomber les murs pour les reconstruire encore plus hauts et encore plus épais, à chaque coups je sens mes os se froisser sous ma peau. Combien de fois dans la nuit, je m'étais réveillé, j'avais espéré me retourner et trouver Lya. Mais il n'y avait qu'un espace froid, j'aurais du me battre pour elle. Vous savez, les gens disent que les péchés sont laids, mais je suis contre, ma fille, est très réussie. Je me redresse en le fixant dans les yeux, un petit mouvement incline ma tête pour le remercier. Des fois, j'en oublie mon français, c'est ça d'être anglais de base. Je dois remercier Iori pour m'avoir donné quelques cours de langue supplémentaire, à m'entendre on entend toujours un très léger accent.

«Tiens. Je sais pas si c'est dans l'ordre

J'hausse un sourcil en regardant le bouquet. Voilà donc qui fleurit la chambre de Lya. Je n'ai pas laissé de fleurs, ni d'ours en peluche dans cette froide chambre d'hôpital, j'ai préféré garder les cadeaux pour quand elle ouvrira les yeux. Je pince les lèvres et ouvre la bouche pour avancer un propos, mais je me ravise lorsqu'il prend les devants.

« Je-ouais. T'en reviens, nan ? »

Je me baisse pour ramasser son bouquet et le lui tend. Le froissement léger des feuilles me ferait presque sourire, je sais que Charlie adore ça. Je redeviens grave en me disant que ces fleurs sont pour sa mère, justement, qu'elle risque de perdre. 22 ans, une fille, une copine qui s'est barré, une ex dans le coma, rien de très gai.

« - Ouais. Mais le service vient de fermer. T'aurais du venir plus tôt. Au pire, tu peux forcer les portes, mais je te le conseille pas vraiment. »

Je passe une main dans mes cheveux et quand je vois Grey je n'arrive pas à voir un ennemi, ce qu'il était pour moi avant, mais c'était ma faute, j'aurais du rompre avec Iori et assumer ma relation avec Lya. On a pas été très honnête, et je n'avais pas à détester un homme qui n'avait rien demandé. Je réajuste mon écharpe, tire sur les manches de mon sweat shirt pour me couvrir du vent qui souffle dans mon dos, plaquant le tissus contre ma peau, comme si le vent me poussait sur Grey. Je regarde le sol ou nos ombres se découpent à la lumière blafarde du lampadaire et demande d'une voix rauque après avoir trop fumé, ou trop hurlé, Dieu seul le sait.

«- Tu tiens le coup, toi ? Je vais garder Charlie à temps pleins jusqu'à qu'elle se réveille, se sera mieux pour la petite, si t'y vois pas d'inconvénients. »

De toute façon, il n'a pas de lien de parenté avec Charlie, c'est plus par politesse que je demande, et par respect envers Lya. Je renifle un peu quand une bourrasque vient secouer l'air entre nous deux.
Nous voilà dans la même galère.



i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Lun 9 Fév - 17:14





wake me from this terrible nightmare

Simon
Grey

J'attrape maladroitement les fleurs.

« Ouais. Mais le service vient de fermer. T'aurais du venir plus tôt. Au pire, tu peux forcer les portes, mais je te le conseille pas vraiment. »

En retard. Comme d'habitude. Le jour où j'arriverais à temps, il faudra le marquer d'une pierre blanche. Sérieusement, même ça, je peux pas le faire ? Pitoyable, Grey.
Je baisse la tête et serre mon poing libre. Bien sûr que je pourrais défoncer la porte et rentrer quand même. Mais il a raison, ce n'est pas une bonne idée.

« Ah.. »

Et c'est tout ce que je suis capable de dire, putain. Je savais pas que ça faisait aussi mal de s'attacher aux gens. Au moins, quand j'étais enfermé dans cette foutue cave, je savais à quoi m'en tenir. J'ai bêtement cru que je pourrais être heureux. Pff. On dirait que la destin s'acharne sur moi. Peut-être que je ne mérite tout simplement pas une belle vie. Peut-être que je suis trop pourri de l'intérieur.
Au fond, ça ne m'étonne pas..

« Tu tiens le coup, toi ? Je vais garder Charlie à temps pleins jusqu'à qu'elle se réveille, se sera mieux pour la petite, si t'y vois pas d'inconvénients. »

Mon cœur se met à battre plus vite et je laisse tomber mes fleurs, d'un coup. Je relève ma tête et mes yeux mouillés de larmes vers Simon. Je ne peux m'empêcher de laisser échapper un petit rire sarcastique.

« Est-ce-que j'ai l'air de tenir de le coup, Simon ? » Je panique et sans réfléchir, je l'empoigne par le col, comme par reflex. « Dis moi ! J'ai l'air d'être bien, là, pour toi ?! Mais j'ai jamais été aussi mal ! Et maintenant, tu veux m'enlever Charlie ?! »

Et je réalise ce que je suis en train de faire. Je desserre ma prise et baisse de nouveau la tête en grinçant des dents. Je comprends que ce n'est pas comme ça que j'arriverais à rester près de Charlie. Lya avait raison. Je suis violent, impulsif. Et surtout.. Pathétique.
Comme l'était mon "père". Et ça me tuerait que Charlie me voit dans cet état. Elle mérite pas ça.

« Simon.. Charlie est la preuve que Lya était là, avec nous et.. j'ai besoin de la voir. Mais je comprendrais si tu refuses.. j'suis pas trop quelqu'un de fréquentable, alors.. » Je le lâche pour de bon. « Désolé. J'suis égoïste. Je.. j'vais vous foutre, la paix, à toi et ta fille.. »

Mais pendant que je dis ça, j'essaye de partir et mes jambes refusent, mes pieds restent plantés dans le sol, comme si le béton les avait absorbés. Il a fallu attendre un moment pareil pour que je me rende compte à quel point je suis faible.


© REIRA DE LIBRE GRAPH


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.


Dernière édition par Grey Anderson le Mer 18 Mar - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Dim 15 Mar - 13:37




over the love
« we're crushing »


« Ah.. »

La seule réponse qui sort de sa bouche, un "ah" pâle et décisif. Je me sens perdu, sans elle, sans toutes elles, elles m'ont toutes laissées traînant derrière leurs souvenirs, derrière leurs apparences. Elles m'ont laissé ici, dans le froid, une par une, faisant tomber toutes les cloisons qui me protègent. Iori, Eleonor, Lya.

J'essaie de le regarder dans les yeux, je suis un peu plus grand que lui je pense. Je me demande ce que Lya aurait fait à ma place. Peut-être qu'elle l'aurait prit dans ses bras. Mais je peux pas, non, j'peux pas.
Je le regarde donc, ce garçon, qui à première vue aurait mérité mon poing dans sa gueule pour m'avoir pris la seule femme que j'avais jamais aimé comme ça, la seule femme à m'avoir rendu fou, à m'avoir volé ma santé mentale. Et le pire, c'est que Lya, c'est comme une drogue, quand elle vient plus, tu deviens fou, tu deviens dépendant, tu te perds. Lya, c'est le genre d[e fille dont tu peux mourir d'une overdose.
Après lui avoir dit que je comptais gardé Lya à pleins temps, il y a eu un gros blanc, et là, j'ai vu qu'il cédait. Que Grey n'était pas aussi fort qu'il le paraissait, et qu'au final, lui aussi il devait être dépendant.

« Est-ce-que j'ai l'air de tenir de le coup, Simon ? »

Avant même de répondre j'ai sentis ses mains m'empoigner par le col de mon sweat- shirt. Machinalement, j'ai ramené mes propres mains au niveau de ses poignets, je n'ai même pas essayé de le repousser, il m'aurait frappé, et je n'aurais pas bronché.

« Dis moi ! J'ai l'air d'être bien, là, pour toi ?! Mais j'ai jamais été aussi mal ! Et maintenant, tu veux m'enlever Charlie ?! »

Je l'ai considéré un moment, immobile, sans ciller. Je me suis imaginé des tonnes choses, j'ai imaginé si il avait un accès de colère et si il prenait Charlie comme cible, et ce n'était pas envisageable. Il s'agit de ma fille, sans moi, Lya aurait avorté, sans nous, elle aurait finit comme enfant battue dans sa famille d’accueil. On me l'a enlevée trop de fois déjà.

« Simon.. Charlie est la preuve que Lya était là, avec nous et.. j'ai besoin de la voir. Mais je comprendrais si tu refuses.. j'suis pas trop quelqu'un de fréquentable, alors.. » Je sens ses mains me lâcher doucement, je retire les miennes de ses poignets en serrant la mâchoire. « Désolé. J'suis égoïste. Je.. j'vais vous foutre, la paix, à toi et ta fille.. »

Je le fixe, longtemps. Je m'attends à le voir partir mais il reste en face de moi. Machinalement je le prend de force dans mes bras, et le serre contre moi. J'm'en fous de qui il est par rapport à moi, je m'en fous de savoir si c'est le copain de Lya, je m'en fous de tout. Je le serre presque brutalement, avant de poser mon front contre le sien.

« Ca va aller, j'te jure, ça va aller. Puis on viendra te voir avec Charlie. Hé, Grey, ça va aller. » dis-je entre mes dents.

Je recule un peu, laissant une main sur son épaule. Lya, qu'est-ce que tu nous a fait, putain.



© Kibara sur Epicode..


i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Dim 15 Mar - 16:05





Uns leggst í djúpan dvala

Simon
Grey

Je me laisse aller dans les bras de Simon, comme si mon corps s'était vidé et ne peut m'empêcher de lui rendre son étreinte. Faire ça aurait gravement atteint mon amour propre si je ne l'avais pas déjà perdu.

Cela fait mal quand on se rend compte que toute l'horreur qu'on a pu vivre ne nous a pas rendu plus fort mais seulement plus vulnérable. Parce que la moindre chose qui nous rappelle notre passé nous fait peur. Peur de devoir repartir à zéro.

Peut-être que la couche de glace qui me servait de bouclier était finalement trop fine et a fini par se briser comme ça. Ou peut-être qu'elle était fissurée depuis le début.

La chaleur de son étreinte est réconfortante. Mon corps froid et brisé voudrait se l'approprier mais je sais qu'il a besoin du peu qu'il a. Je relève mes yeux vers lui pour les plonger dans les siens.

« Ca va aller, j'te jure, ça va aller. Puis on viendra te voir avec Charlie. Hé, Grey, ça va aller. » dit-il, les dents aussi serrées que mes poings quelques secondes auparavant.

Même lui ne pleure pas. Alors qu'il doit souffrir tout autant. Je me sens encore plus pitoyable. Je le laisse me réconforter alors que lui non plus n'est pas bien. Je suis égoïste et faible tandis qu'il est généreux et fort. Il les mérite certainement plus que moi.

J'essuie mes larmes pour avoir l'air moins pathétique même si ça ne m'empêche pas de l'être. Décevant.

Je me rappelle d'une époque où j'étais aussi glacial que mon pouvoir. Maintenant regardez moi. Je suis littéralement en train de fondre.

« Je.. Merci. Pour ton soutien. Tu dois te sentir pareil et.. » Ma voix baisse légèrement et mes mots ont du mal à s'échapper de ma gorge. « Pourtant tu ne te comportes pas comme ça. »

Je n'ai pas vraiment d'excuse. Pas d'explication. J'en veux juste au destin et à ce qu'il fait aux vivants.



© REIRA DE LIBRE GRAPH


j'ai besoin d'amoooooour, des bisous des câlins
j'en veux tous les jooooours, j'suis comme çaaa


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.


Dernière édition par Grey Anderson le Mer 18 Mar - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Lun 16 Mar - 19:59




entre l'homme et la machine
« le médiateur est le coeur »


En voyant les larmes de Grey couler le long de ses joues, rouler sur sa mâchoire, je me suis souvenu vaguement des larmes d'Ashley, à l'enterrement de sa mère. Ou bien mon esprit me fait faux bonds, peut-être qu'il n'y avait jamais eu d'enterrement, je ne m'en souviens presque plus. Mais je me souviens de ses larmes, pendant que je la serrais contre moi, comme si mes bras d'adolescent aurait pu l'aider. Enfin, sa mère. Notre mère serait plus juste. Et même ignorant qu'on était de la même famille, elle avait toujours été pour moi comme une petite sœur.
Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été une sorte d'éponge sous forme humaine. J'aspire la négativité des autres, leur souffrance, comme si il s'agissait de mon pouvoir. Alors que non, du tout, et en voyant Grey s'effondrer comme de la neige fondue, j'ai autant mal que si on me traversait le corps de tisons brûlants.

« Je.. Merci. Pour ton soutien. Tu dois te sentir pareil et.. » Je dois tendre l'oreille pour entendre ce qu'il dit mot pour mot « Pourtant tu ne te comportes pas comme ça. »

J'inspire longuement et en soupirant, je sors les mains de mes poches.

« C'est normal. Je me réveille souvent la nuit, en me disant que tout est de ma faute. Et dans ces moments là, Grey, je te jure qu'il n'y a plus rien d'humain dans ce que je dis, ou ce que je fais. »

Un détail attire mon attention. Une larme, qui refuse de tomber, juste au dessus de sa mâchoire. Et comme ça, dans le plus grand des hasards, je me penche, de mon corps mince et cassé, sur ce garçon qui doit être lui aussi pas mal niqué, et lorsque mes lèvres touchent sa peau juste sur l'angle de sa mâchoire, lorsque cette larme vient épouser ma lèvre inférieur, je retiens un petit rire avant de me redresser et de passer une main dans mes cheveux en bataille, les joues empourprés, et l'air mal à l'aise. Je m'apprête à ouvrir la bouche, mais rien ne sort.
Alors du coup, j'ai l'air gay, et j'ai l'air con.




© Kibara sur Epicode..


i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Mer 18 Mar - 20:32





vetur, sumar; suman renna

Simon
Grey



« C'est normal. Je me réveille souvent la nuit, en me disant que tout est de ma faute. Et dans ces moments là, Grey, je te jure qu'il n'y a plus rien d'humain dans ce que je dis, ou ce que je fais. »

Ses paroles me renvoient l'écho de mes propres cauchemars à la gueule. Ceux que je fais depuis l'accident de Lya mais aussi tous ceux que j'ai pu faire durant le reste de ma pitoyable existence. Ils se mélangent, grandissent et se nourrissent de mon angoisse et de ma haine puis je me met à avoir peur qu'un jour ils m'absorbent tout entier.

Je ne comprend que trop bien ce que Simon veut dire. Et je sais quels effets les remords ou la colère peuvent avoir sur une personne. C'est comme un voile qui vient se poser là, à la surface de votre œil et qui déforme les choses. Il les tend, les distord et les métamorphose en ce qu'il l'arrange et tout ce qu'il fait influence vos actions. Ça vous fait agir sans réfléchir. Après on vous en veut et ça fait encore plus mal que quand vous vous rendez compte de ce que vous avez fait. Parfois on ne s'en rend même pas compte. Et ce sont ces cas-là les plus graves. C'est le voile qui s'installe, qui devient une partie de vous et le faire disparaître prend du temps.

Lya y arrivait. Avec la lumière qu'elle dégageait. Et pas seulement celle de son pouvoir le jour où elle a failli me tuer avec sa panthère. Le problème, c'est qu'elle est partie. Et je suis en train de redevenir la personne amère et faible que j'étais. Mais je ne veux pas de ça. C'est peut-être pour ça que je me raccroche désespéramment à Charlie et à Simon, en fin de compte. Ils ont aussi cette petite auréole autour d'eux, si fragile qu'on aurait peur de l'éteindre en la touchant mais à la fois si attirante. J'ai besoin de quelqu'un comme eux, quelqu'un qui puisse empêcher la haine de s'installer. Mais je suis seul.

Soudain, je sors de mes pensées sordides car je sens comme un baiser dans le creux de ma mâchoire inférieure.

Je peux vous dire que je ne m'y attendais pas. Mais étonnement, ce n'était pas désagréable. C'était même.. plaisant ? J'ai l'impression que ces mots sonnent étrangement.

Puis je me rend compte de qui vient de "m'embrasser" et les choses deviennent un peu plus bizarres encore mais le pire c'est que je me sens rougir comme un gosse. Un rapide coup d’œil vers Simon me signale que c'est aussi le cas pour lui. Je ne me suis jamais senti aussi gêné et je ne sais pas quoi répondre. Je me demande si je devrais lui dire la vérité sur ce que j'ai ressenti, aussi intimidante soit-elle ou si je dois attendre ? Mais qu'est-ce-que je fais si il s'en va ?

Je croyais que la vie ne pouvait pas se compliquer plus que ce qu'elle n'était mais j'avais tord.

J'ancre mon regard dans le sien et je ne sais toujours pas que faire. On est pas dans des putains de films où les gens comprennent tout du premier coup, ce serait beaucoup trop simple.

Je ne sais même pas pourquoi je le fixe ainsi. Comme si je cherchais à lui demander une sorte d'approbation, d'autorisation pour continuer ou juste des explications.

Mais tout ce que je vois dans ses yeux c'est le vide que reflètent les miens et je réalise à quel point j'ai besoin de quelqu'un. Puis, je me souviens de la chaleur de l'étreinte de Simon et je me met à penser qu'il pourrait être ce quelqu'un alors je relève un peu la tête vers lui car il me dépasse et je me demande s'il est vraiment d'accord pour faire ça. Mais après tout, c'est lui qui a commencé alors si ça ne lui convient pas, il ne pourra s'en prendre qu'à lui même. Je me rapproche un peu et pose doucement mes lèvres sur les siennes, de manière assez hésitante, comme si c'était vraiment mon premier baiser.

Mais je sens mes joues prendre feu et sans réfléchir je pousse la tête de Simon pour la passer derrière la mienne et j'enfouis mon visage dans le creux de son épaule pour le cacher. On dirait une gamine amoureuse, c'est atroce argh.


© REIRA DE LIBRE GRAPH


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Mer 18 Mar - 21:02
Simon Mc Klay a écrit:




looking for misery
« but he found me »


Je baisse les yeux pour rencontrer les siens. J'ai l'impression d'avoir déjà vécut ce moment, comme un déjà-vu, mais en mieux, en vrai Et même si je repousse cette idée dans un coin de ma tête, ce déjà vu, je le connais bien, c'est le désir, et je vous jure que de ressentir ça pour un mec, c'est surprenant. Je respire lentement entre mes lèvres légèrement ouverte, j'aimerais expliquer mon geste, mais je n'y arrive pas, et ma bouche me démange de suivre la courbe de sa mâchoire, d'embrasser ses clavicules. Je déglutis, l'air perdu.

Si la tension était matérielle, elle formerait un mur en béton armé entre nous. Je le regarde toujours, le suivant du regard, même lorsque ses lèvres touche les miennes. Ma main empoigne à nouveau son poignet, mes doigts fermement enroulé autour. Même si ce baiser dure environ une fraction de seconde, j'ai la tête qui tourne. Je ferme les yeux, me concentrant sur son nez contre mon épaule, ses cheveux contre ma joue, et bizarrement, je trouve enfin une personne qui à défaut de m'assagir, m'enflamme. Je crève de chaud, dans cette bruine qui trempe nos vêtements. " si les gens sont la pluie, je suis une bruine, et il est un ouragan."
Je recule pour me retrouver face à lui, pose une main sur sa nuque et lui relève la tête. Je n'arrive plus à être doux, ce que j'étais avec la gente féminine. J'en ai marre d'être doux. Je relève sa tête, prends son visage entre mes mains, et au moment ou ma bouche se pose sur la sienne, mon cerveau explose. Ou bien, si il n'explose pas, il fait quelque chose de similaire. Mes mains s'immobilisent sur sa nuque, le bout de mes doigts contre sa mâchoire. Au bout d'un certain moment, je recule, le souffle haché.

- Merde. Je. euh. Putain.

Je  fixe le sol avant de le regarder à travers mes cils, les poings serrés dans mes poches. Je suis une centrale nucléaire, et le moindre contact de sa part me fait exploser.
et j'ai peur d'irradier tout ce qui est autour.
Milles questions sautent dans mon crâne. Je suis gay ? Sûrement. Mais je couche bien avec des filles, et jusqu'à preuve du contraire, j'ai jamais trouvé ça gênant. Mais j'ai toujours eu l'impression de me retenir, de me comporter en grosse peluche.
J'en suis pas une, et la retenue, vous pouvez vous la carrer dans le ...




© Kibara sur Epicode..


i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Dim 22 Mar - 16:20





love me like you do

Simon
Grey


Stupide, je suis stupide. On ne fait pas des trucs qu'on ne peut pas assumer. Or, je me cache le visage comme si j'avais honte. A dire vrai, le plus stupide c'est de ne même pas savoir pourquoi. Pourquoi je me cache ni de quoi j'ai peur. Du rejet ? Ce serait étonnant, au vu des circonstances. Mais je ne vois pas d'autre possibilité.

Cependant, cette hypothèse me sort de l'esprit au moment où Simon pose sa main sur ma nuque. Ses gestes m'électrifient et je brûle un peu plus à chaque fois qu'il me touche. Je me laisse faire, comme si les poupées étaient pourvues de sentiments pour ne plus ressentir que la pression de ses lèvres sur les miennes et de ses doigts sur ma peau fade. Je m'abandonne à notre baiser jusqu'à en oublier que pour vivre, il faut d'abord respirer et je ne m'en rends compte qu'une fois que nous sommes séparés. Je profite de cet instant de répit pour reprendre mon souffle.

« Merde. Je. euh. Putain. »

Je ris légèrement dans un soupir. Je te le fais pas dire. Quatre mots désordonnés qui expriment pourtant parfaitement mon état actuel. Pour vous décrire à quel point c'est le foutoir.

Je ne sais pas vraiment quoi faire et je regrette déjà le moment où nos visages étaient si proches l'un de l'autre car ça m'empêchait de trop réfléchir. Mais mes pensées commencent déjà à revenir et elles sont plus awkward que jamais. La vérité c'est que j'avais jamais cru une seconde pouvoir être gay mais apparemment j'avais faux sur toute la ligne. C'est toujours dur d'admettre qu'on avait tord, surtout contre soi-même.

Donc j'ai ce réflexe débile des gens mal à l'aise qui est de se balancer doucement sur leurs pieds. Mais j'arrête presque aussitôt après avoir commencé parce que je me sens encore plus stupide. Donc je passe ma main dans mes cheveux, réflexe de l'homme gêné et je ne peux m'empêcher de lancer un petit :

« On fait quoi, maintenant ? »

qui j'espère rompra ce silence angoissant que mes nerfs n'arrivent plus à supporter. Pour reprendre une expression utilisée plus tôt, j'ai l'impression d'être une marionnette à qui on aurait injecté une dose de sentiments involontairement. Des sentiments trop forts pour elles qu'elle ne peut pas contrôle et qu'elle n'est même pas sûre de vouloir. Et dans l'histoire, c'est Simon le chef d'orchestre.


© REIRA DE LIBRE GRAPH


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Jeu 2 Avr - 9:31




help
« i'm alive *click click* »


Le vent s'engouffre, comme si il avait aspiré nos actes et nos paroles. Je me retrouve démunit, démunit de mots, de contrôle, et c'est ça qui me terrorise le plus, je suis terrifié à l'idée de lâcher prise, de perdre le contrôle de mes actes. Je ne veux blesser personne, et il y a trop de choses qui se bousculent sous mon crâne pour que je me permette de les libérer, je retiens tout dans ce corps maladroit, mince et allongé. Tout bouillonne, d'une force qui me heurte physiquement. Je relève la tête, vers cet homme, qui me pousse à agir contre ma volonté, ce chic type, qui attise encore plus ma curiosité que mon désir, autant que cela soit possible. Je suis terrorisé à l'idée que, d'un geste, d'une pression, il face ployer les barreaux de ma cage de chair et d'os. Le vent balaye mes cheveux devant mes yeux, je le vois entrecoupé de mèche brune, un oeil caché. Oeil, oeil, que de cauchemars j'ai fais à propos de cet oeil. Iori , est-ce que je peux perdre tout contrôle, en devant protéger les personnes qui me sont chères ? Je ne veux pas devenir un monstre, je ne veux pas tuer comme ils l'ont tous fait avant moi, je ne veux pas devenir un monstre, je veux prouver à ces humains, que tout les animaliks ne sont pas là pour les déchiqueter, nous ne sommes pas là pour démembrer la société.
mais que ferais-tu, Simon, si ces humains s'en prenait à ta fille ? , me dit une petite voix dans ma tête, cette voix, la voix de Lya. Je serre les dents. Je les buterais jusqu'au dernier.
Grey me tire de ces pensées gluantes

- On fait quoi, maintenant ?

Je remonte mes manches, puis enfonce mes mains dans mes poches. Je ne sais pas quoi faire, j'aime pas choisir, ça, on le savait. J'ai presque la migraine, tellement mes pensées se bousculent. Je suis gay ? depuis quand ? J'en sais foutrement rien, je sais même pas si je veux le savoir.

- Je sais pas. Je.. tu veux qu'on oublie tout ça ? Je veux dire, je comprendrais hein, si ça te convient pas.

Je veux pas qu'il me dise non, je veux pas le voir se retourner et partir, je veux pas qu'il s'éloigne. Je me suis jamais senti aussi vivant en vingt ans, et j'ai l'impression que mes mains ont besoins d'être sur lui. Elles tremblent, je serre les poing et les renfonce dans ma poche, un sourire sur les lèvres. Cours autant que tu veux, Grey, je t'ai dans le viseur.




© Kibara sur Epicode..


[ désolée pour le retard. et l'image, c'est Gareki, parce Gareki c'est la vie ]


i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Mer 15 Avr - 20:14




i can't see clear no more

Simon
Grey


Si j'avais su que ma vie serait aussi compliquée, je serais probablement jamais sorti d'l'utérus de ma mère. Mais bon, c'est pas comme si j'avais eu le choix.

« Je sais pas. Je.. tu veux qu'on oublie tout ça ? Je veux dire, je comprendrais hein, si ça te convient pas.»

Je ressentis alors une sorte de piqûre au niveau du cœur. Un pincement familier. Je comprenais que ça avait un lien avec ce que Simon venait de dire, même si j'avais peine à y croire. Comme si j'étais effrayé à l'idée de le perdre alors que je venais juste de me rendre compte de ce que j'éprouvais pour lui. Tout allait si vite et plus rien n'avait de sens. Comment pouvait-on ressentir des choses si intenses et si rapidement? Comment avais-je fait pour ne rien remarquer jusqu'à présent? Avais-je toujours été si.. engourdi? Si oui, cela voudrait-il dire que j'étais en train de me réveiller?

Lorsque nous nous sommes embrassés, c'était comme si une partie de mon être glacé se réchauffait subtilement et j'avais d'abord pris ça comme une brûlure, qui allait guérir, cicatriser jusqu'à ne plus être visible mais.. quelque part, cette 'brûlure' avait quelque chose d'agréable. De réconfortant. Comme un feu de cheminée.

Au fond de moi, je savais que je ne voulais pas juste faire comme si rien n'était jamais arrivé. Mais ma gorge se serra comme si mon corps essayait de faire taire mon esprit.
Il avait bien failli réussir, d'ailleurs. Mais je l'avais laissé faire pendant trop d'années. Tout ce temps où je n'avais jamais vécu. Où je pensais au lieu de sentir. Où je me prenais chaque vague, plus ou moins grosse, en pleine gueule au lieu de juste me laisser emporter par le courant.
Et c'était seulement maintenant que je comprenais que j'aurais du agir au lieu de réfléchir inutilement, de cogiter sans jamais passer à l'action.

Malgré cela, le fait même que Simon m'ait proposé d'oublier ce qu'il s'était passé me vexe. J'esquisse donc un sourire un peu froid, pour mieux cacher ma gêne et mon angoisse, fronce légèrement les sourcils et lance:

« Pourquoi je t'aurais embrassé si ça avait été le cas?»

comme si c'était évident alors que les choses n'avaient jamais été aussi floues.


© REIRA DE LIBRE GRAPH


DÉSOLÉE DU RETARD.
C'EST UN PEU NAZE, GOMEN.
ET CONTENTE DE T'ENTENDRE
DIRE QUE GAREKI C'EST LA VIE.
PARCE QUE OUI. JUSTE OUI.
En plus, le seiyuu de Gareki c'est
le même que pour Izaya et Levi.
LE SWAG OU PAS, MÊME?!


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Ven 1 Mai - 12:09




save
« the reality *click click* »


Étapes par étapes, pas après pas, j'ai fais mon chemin dans une vie que je pensais maîtriser, j'ai fais fonctionner mes muscles, fais battre mon coeur et j'ai tenté de comprendre les rouages de mon cerveaux. Toute ma vie, j'ai essayé de garder le contrôle sur l'animal que j'étais, je me souviens encore, quand j'étais au collège et Ashley à l'école primaire, je me souviens quand j'ai couru sur le trottoir qui séparait les deux établissements, je me souviens même encore aujourd'hui, des visages choqués des enfants autour d'elle, et sa mère, notre mère, effondrée a ses pieds. Et je me souviens que ce jour là, je me suis promis de ne pas perdre le contrôle. Bien qu'elle n'y pouvait rien, j'avais douze ans, ou treize, et j'ai vu ce que la cruauté des humains poussait les autres a faire. J'avais treize, ou douze ans, et je haïssais déjà l'humain et l'animal.

Et les lèvres de Grey m'ont réconciliés avec l'animal que j'étais, alors que les autres baisers que m'ont apporté les femmes n'ont fait qu'attiser cette soif de dissocier l'homme et l'animal en moi, mais il est temps de me mettre dans le crâne qu'ils font parti de la même personne.
Je baisse légèrement la tête pour regarder Grey dans les yeux, glace, glace, glace.
Je prends sa main, la mienne est brûlante, et mon sang à sans doute été remplacée par un quelconque acide, un acide qui me brûle sans jamais me laisser de traces.

« Pourquoi je t'aurais embrassé si ça avait été le cas? »

Parce que le moment était propice, parce que Lya est dans le coma, parce que c'est un geste de réconfort, parce que aucun de nous deux ne veut finir seuls, parce que je te veux, je te veux, je te veux.
Je remonte mes doigts le longs de son poignet, la ou on peut sentir battre le pouls. Je glisse mes mains le long de ses avants bras, enserrant ses poignets entre mes mains brûlantes, ou glacées, je ne fais plus de différence étant donné que mon corps brûle d'une flamme aux températures négatives, à la couleur bleue et au nom de Grey.
Je me penche un peu plus, mes cheveux balayant les siens, un sourire carnassier étire mes lèvres, le moment ou mes lèvres touchent les siennes m'électrise une nouvelle fois, comme un impact, une douille qui me traverse le cœur.
Le coeur dans la tête et le sang au bout des lèvres, je recrache mon désir par flots. Je m'écarte pour reprendre ma respiration et répond dans un souffle, comme si il avait aspiré l'air qui se trouvait dans mes poumons.

« Je ne veux pas oublier, putain Grey, tu me fait me sentir vivant, ça m'est pas arrivé depuis... des mois.»

Depuis des années, des siècles, même avant que je naisse, pendant ma naissance et les instants après, jamais je me suis senti vivant. Comment vivre dans un monde de macchabées. Les gens meurent chaque minutes , vous mourrez à chaque seconde, je meurs, je suis entrain de mourir, Grey est entrain de mourir, alors autant faire quelque chose d'agréable de notre mort.





© Kibara sur Epicode..


[PARCE QUE L'OPENING DE TOKYO GHOUL C'EST LA VIE OUE. ]


i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Lun 25 Mai - 16:57




poor unfortunate souls

Simon
Grey

Je frissonne encore une fois à son contact. Comme si on venait juste de me brancher sur secteur. Je viens de me prendre une décharge qui, au lieu de m'achever, parvient à me réveiller et à ordonner à mes nerfs de me faire fonctionner.

Je souris sous ses baisers et pose doucement ma main droite sur son torse comme pour m'assurer qu'il est toujours là, qu'il ne va pas se dérober à nouveau. Je panique une petite fraction de secondes, lorsque je ne sens plus son cœur sous la paume de ma main mais je comprend qu'il a besoin de reprendre son souffle alors je me calme.

« Je ne veux pas oublier, putain Grey, tu me fait me sentir vivant, ça m'est pas arrivé depuis... des mois.»

Un sourire étire mes lèvres et je suis ravi d'apprendre qu'il partage mes sentiments, aussi compliqués soient-ils.

« Je suis de même avis que toi. »

Soudainement, la pluie reprend. L'atmosphère est chaude et humide, une tempête se prépare sûrement. Comme si le temps s'accordait avec nos émotions, comme si l'électricité entre nous s'était amplifiée au point de toucher les cieux. Je souris faiblement en pensant que tout cela est un peu cliché, de découvrir son véritable amour sous la pluie.

Un coup de tonnerre se fait alors entendre et sonne en moi comme le "go" que j'attendais depuis toujours pour me libérer. Je crie, un peu hésitant, pour couvrir le bruit ambiant:

« Je-.. je crois que je t'aime?!»

Et que tout le monde en soit témoin maintenant car il n'y a pas de retour en arrière possible.


© REIRA DE LIBRE GRAPH


DÉSOLÉE DU RETARD.
JE POSTE ET J'ÉDITERAIS APRÈS BC MON ORDI
FAIT QUE DE REDÉMARRER HERM.
GRAYON? MORE LIKE GAYONS.


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.


Dernière édition par Grey Anderson le Lun 16 Nov - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Mc Klay
Do you even care ?

avatar
profil
Messages : 246
Date d'inscription : 30/09/2012
Sur l'avatar ? : Aaron Johnson

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Pouvoir Runique [PP = 20]
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Jeu 15 Oct - 18:32




same old love
« we're crushing »



Le vent redouble de force, et je me sens si léger que je pourrais sûrement prendre mon envol. D'ailleurs, c'est ce que je fais déjà ; je prends mon envol, je lâche un peu prise, peut-être que c'est ce qui clochait chez moi, je n'étais pas compatible avec une femme, et je ne dis pas que Grey change ma vie, et change qui je suis, mais au fond, je sais bien que il y est grandement pour quelque chose si je respire plus librement, si je n'ai plus l'impression de tomber au fin fond de mon être lorsque mes paupières cachent mes yeux bleus, si je n'ai plus l'impression d'être une plaie géante, saignante. Peut-être que c'est lui qui comblera le trou béant dans ma poitrine, qui abritait avant, un organe bien intacte, mais il à brûlé sous les caresses de Lya, il à fondu sous les coups des hommes, il ne restait plus que de lui l'écho de son battement, mais il ne faisait que résonner dans le vide.

Je baisse les yeux pour le fixer, essayer de graver chaque relief, chaque ombre que son visage reflète. Un beau visage, il faut le dire, il a la beauté froide et lunaire de son pouvoir. Les secondes s'égrènent, le froid me dérange à peine, pas plus que mes feuilles de cours qui trempent dans les flaques, mes élèves ne se plaindront pas de ne pas avoir de contrôle la semaine prochaine.
La phrase de Grey me tire de mes pensées.

« Je-.. je crois que je t'aime?!»

Il l'a dit un peu en hésitant, et il l'a crié. Je fronce un sourcil, septique. Il m'aime ? Comment.. peut-il aimer une épave ? Je voudrais à cet instant précis savoir quoi dire, savoir quoi faire, mais je n'arrive à rien si ce n'est que de le fixer, et plonger dans son regard. Au bout d'une dizaines de secondes, je baisse la tête, des mèches tombant devant mon visage, je répond, je n'hésite pas, ce ne serait pas mon genre.

« Ta phrase contient un verbe de trop. Je t'aime aussi, je... oui, je t'aime, Grey.»

C'est tellement cliché et niais, je ne sais pas si je dois me réjouir ou me dire que cela fait une personne de plus que je vais décevoir. Mais que voulez-vous, je n'ai jamais prétendu être un modèle de vertu.
Et, pour conclure mes dires, comme un film à l'eau de rose, je porte ma main a son cou, et embrasse ses lèvres. Je ne sais pas pourquoi, mais il y a comme un goût de brûlé, et je ne sais pas si c'est l'odeur de la cigarette que j'ai fumé il y a un quart d'heure, ou bien si c'est  l'air chargé d'électricité qui me procure cette drôle de sensation.


 

© Kibara sur Epicode..


( désoooolée pour le retard de fou de malade, l'inspiration avait déserté, de plus, c'est mal écrit, désolée D: )


i bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Anderson
Ice Ice Baby

avatar
profil
Messages : 321
Date d'inscription : 30/10/2012
Sur l'avatar ? : Jeremy Irvine

Personnage
Age: 22
Pouvoir: Maîtrise de la Glace
Race précise: Baggera

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   Lun 16 Nov - 21:27




I'm stuck in the dark but you're my flashlight

Simon
Grey

« Ta phrase contient un verbe de trop. Je t'aime aussi, je... oui, je t'aime, Grey.»

Sa bouche se tord en un faible sourire vite recouvert par le baiser de Simon. Le troisième de la journée. Ou peut-être qu'il avait imaginé les précédents car ils avaient tous la même fougue que le premier, comme si la minuscule flamme qui venait de s'allumer dans le cœur de Grey avait décidé de dégeler tout le reste, comme si on y avait balancé de l'essence et que tout s'embrasait pendant qu'ils s'embrassaient.

Plusieurs fois auparavant s'était-il senti empli d'une ardeur nouvelle quelque peu semblable à celle qu'il éprouvait en ce moment même. Mais il ne s'agissait toujours que de colère et de haine, au final. Alors, ressentir ça sous forme d'amour.. c'était un peu nouveau pour lui. Surtout qu'il n'aurait jamais pensé que ce soit Simon qui lui procure ce sentiment là.

A vrai dire, il avait un peu peur de tout mélanger. Il faut dire que Grey a de gros problèmes avec la violence.. plusieurs fois, il s'était mis à se battre pour des raisons futiles, le tout sous les yeux des gens qu'il aimait et cela le faisait se sentir comme un monstre lorsqu'il se relevait et qu'il découvrait l'expression toujours un peu effrayée de la personne qui l'accompagnait à ce moment-là.. Mais après tout, c'est dans cet état d'esprit qu'il a grandit. Et si un monstre cesse d'agir comme tel, est-ce-qu'il cesse d'en être un?

Toutes ces questions se bousculaient dans la tête de Grey et il se demandait s'il faisait le bon choix, il ne voulait plus faire de mal à qui que ce soit excepté son.. ordure de père. Est-ce-qu'il ne devrait pas plutôt s'éloigner des gens? Est-ce-que mettre Simon en danger ne serait pas purement égoïste de sa part? Car c'était clair qu'il avait besoin de lui mais était-il prêt à ris-..

Non, il devait arrêter de psychoter, il devait accepter le nouveau lui même si c'était toujours aussi étrange. Il baisse légèrement la tête et embrasse le menton de Simon, puis son cou avant de poser la tête contre son épaule. Là. Cette chaleur.. c'était si réconfortant. Beaucoup plus que l'hiver auquel il était habitué.

Et il était là, il était bien et il priait pour que son soleil ne s'en aille jamais.


© REIRA DE LIBRE GRAPH


on clôt?


Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: • foolish love • GRAYON (sisisisisi)   
Revenir en haut Aller en bas
 

• foolish love • GRAYON (sisisisisi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» • foolish love • GRAYON (sisisisisi)
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-