top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 ☔ In our family portrait we look pretty happy ♥ Ulrich v-H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ulrich von Hohenfels
Confiant

avatar
profil
Messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2014
Sur l'avatar ? : Jamie Campbell Bower

MessageSujet: ☔ In our family portrait we look pretty happy ♥ Ulrich v-H.   Lun 10 Nov - 19:10
All my friends go to bed, dreaming up a reason they should weep, weep

« Him »
♦♦ NOM :: von Hohenfels
♦♦ PRÉNOMS :: Ulrich [Meike]
♦♦ SURNOM :: Se référer à Joe. :3
♦♦ AGE :: 21 ans
♦♦ SEXE :: H.
♦♦ CLASSE / PROFESSION :: illustrateur
♦♦ RACE :: Kuki - cygne
♦♦ POUVOIR :: aimant
« You »
♦♦ PRENOM :: blablablablablabla
♦♦ PRÉNOM / SURNOM :: BLABLABLA!!!!
♦♦ AGE :: 14 (c'est un bel âge pour dé--non rien.)
♦♦ OU AS-TU CONNU LE FOW ? :: aaaah je vais demander au staff de supprimer cette question mwé ça me gonfle
♦♦ DES COMMENTAIRES ? :: nooty noot noot
♦♦ CODES DES RÈGLEMENTS :: Doot doot
♦♦ FEAT[Personnalité de l'avatar - Facultative] :: Jamie Campbell Bower (je les choisis blonds et cons B))

« It's too easy to be scared sometimes »
Ulrich est avant tout une personne délicate. Si vous attendez d'un homme qu'il soit viril, fort, courageux et imposant, alors il doit y avoir une erreur, Ulrich n'est pas un homme. Il n'est pas celui qui hausse le ton pour se faire remarquer et qui tient absolument à faire comprendre aux gens qu'il ne se laissera pas marcher sur les pieds. Ulrich est plutôt celui à qui on dit ça, et qui hoche doucement la tête avec un petit sourire respectueux. Étant une personne assez pacifiste, il n'a pas ce goût de la bagarre, des conflits et de la provocation. Quand il vous parle, il a ce ton calme et doux qui a le don d'apaiser les gens, et sa colère rappellerait plus la fureur passagère d'un petit enfant que celle qui dure et menace, du grand costaud qui peut vous faire tomber par terre avec une simple tape sur l'épaule. Ce n'est pas une personne bien susceptible. Il ignore les remarques qu'on fait sur son physique, son attitude, son caractère de "tapette", non pas parce qu'il en a honte, non pas parce qu'il méprise les gens, mais parce qu'il estime que ces paroles ne sont que de tristes phrases destinées à blesser et prononcées par des personnes qui ne trouvent leur bonheur et leur confiance que dans la critique et l'humiliation de ceux dont ils estiment qu'ils peuvent leur faire concurrence où qu'ils jugent inférieurs. Ulrich sait bien comment ces gens fonctionnent, pour avoir grandi parmi eux, et ne leur accorde pas plus d'importance ni de haine qu'aux mouches, pénibles et envahissantes, mais dont l'existence est nécessaire pour maintenir l'ordre de notre écosystème. Il est rare de voir Ulrich perdre son calme, si ce n'est, comme dit, lors de ses petites "crises" de colère qui ont lieu... seulement lorsqu'on le dérange, qu'on parle alors qu'il avait demandé le silence pour se concentrer l'espace de quelques instants. Il ne va pas naturellement vers les autres, et puisqu'il n'inspire pas souvent la confiance, avec ses regards vides, mornes et perdus dans le vide, les gens ne vont pas souvent vers lui, ce qui fait du jeune homme une personne assez isolée. Il ne réclame pas spécialement de compagnie, mais ne la refuse jamais lorsqu'elle lui est proposée. Mis à part les critiques stupides et inutiles qu'on lui fait souvent, Ulrich est assez sensible aux gens et à ce qu'ils disent de lui, surtout lorsqu'il s'agit de son attitude. Le faire culpabiliser est très simple, une seule remarque mal formulée, une seule réponse donnée avec un ton offensé, et vous verrez les yeux du jeune homme s'agrandir tandis qu'il s'excusera de vous avoir vexé sans même vous avoir laissé le temps de lui dire que ce n'était rien de grave. C'est quelqu'un de généreux, il aime rendre service, et il ne demande jamais rien en échange. La seule chose pour laquelle il pourrait paraître hautain, voir snob, sont le "choix" de ses amis. Il méprise tous ceux qui font des discriminations, ceux qui disent "oh, arrêtez de vous plaindre, la société n'est pas si raciste que ça !" alors qu'ils n'ont jamais vécu ce genre d'oppression. Lui-même n'en subit pas réellement, étant un homme blanc non homosexuel, mais il reste cependant très sensible à ces sujets-là, et a vite tendance à juger ceux qui prennent ces histoires à la légère et ne les considèrent que comme de vagues problèmes qui seront réglés dans quelques années. C'est sûrement son plus gros défaut. Mais il ne va pas non plus ouvrir les débats. Il se contente de tendre l'oreille lorsque ces sujets sont abordés, et de regarder d'un air froid et jugeur ceux qui critiquent et méprisent. Mais il reste discret. Car il l'est toujours, discret.
Ulrich n'est pas l'ami des personnes timides qui attendent que les gens leur proposent de s'assoir à la même table qu'eux pour manger. Ulrich est l'ami de ceux qui ont une forte personnalité et qui sont capables de supporter ceux qui restent calmes et se taisent tandis qu'ils parlent.
« But it's like the whole world is jumping off the bridge »
Ulrich est une espèce de... grande chose blonde et fine aux airs d'adolescent rêveur. Il a une silhouette fine, bien peu musclée, et il est malgré tout un peu efféminé, bien qu'il puisse arranger ça en se laissant pousser la barbe si il veut - chose qu'il fait plutôt rarement. C'est un Animalik Harpie, il possède donc de grandes ailes de cygne, blanches et délicates, belles et gracieuses. Heureusement, elles ne sont pas trop grandes ; il peut donc les cacher sous son manteau si il veut, même si on verra toujours un léger renflement au niveau de son dos. Ses yeux bleus et clairs sont taillés en amande, soulignés par de légers cernes, qu'il accepte dans toute leur laideur. Il possède des cheveux blonds mi-longs plutôt épais qu'il laisse s'agiter au gré du vent au dessus de ses épaules, sans réellement essayer d'en faire quelque chose, que ce soit une queue de cheval ou autre coiffure quelconque. Il les laisse simplement retomber comme ça, sans rien faire, et on verra toujours ce rideau de cheveux qui lui masque le visage lorsqu'il est penché sur son bureau à dessiner, ce qui est peut-être la seule chose qu'il fait de son temps libre. Si les apparences ont beau être trompeuses, elles ne le sont pas du tout avec Ulrich. C'est un garçon calme et poli, et il a une apparence de garçon calme et poli, même si on pourrait lui donner des airs un peu "aristocratiques". N'ayant pas grandi dans une famille ou l'on portait des jeans troués et des sweats-shirts, il a conservé ce style vestimentaire un peu "soutenu". Il préfère les cabans aux vestes en cuir, les chaussures propres aux vieilles baskets usées, les gants en tissu neuf aux vieilles mitaines... mais évidemment, il ne critique pas le reste, toutes ces choses plus modestes que certains possèdent, faute de pouvoir s'habiller de meilleure façon - ou de ne tout simplement pas aimer ça. Autrefois, Ulrich possédait quelques plumes dans les cheveux - et en a d'ailleurs toujours, mais, et c'est peut-être la seule chose de son physique à laquelle il fait attention, il n'aime pas ça et n'hésite pas à se les retirer, quitte à se faire un peu mal. L'idée d'avoir ces choses dans les cheveux ne l'enchante pas plus que ça. Chose qui est tout à fait respectable, sachant qu'il subit déjà pas mal de remarque sur son apparence, pas la peine d'en rajouter avec ces choses au sommet du crâne... Le sourire d'Ulrich est chose que beaucoup apprécient voir. Un sourire grand, généreux et étincelant, avec ce rire clair et joyeux.
Au fond, Ulrich pourrait être beau, mais ne cherche pas vraiment à l'être. De toute façon, lui-même ne voit pas ce qu'il pourrait faire de plus, à part attacher ses cheveux ou les couper, chose qu'il répugne à faire. Alors on l'aime où on le déteste comme il est, puisqu'on n'a pas d'autre choix.
« I hear you've got your troubles, or so I've been told »
Ulrich vient d'une famille allemande riche, les von Hohenfels. C'était le cliché typique de la famille qui a une longue et honorable histoire, dont chaque descendant à lui-même de nombreux enfants, qui excelleront un jour dans un quelconque domaine, médecine, justice, ou alors qui se contentent de vivre avec l'argent de leurs parents sans jamais rien faire de productif dans leur existence. Ulrich était le cadet de sa famille, après deux frères et quatre sœurs -plaignons cette pauvre mère-. Contrairement au reste de sa fratrie, il n'était pas hautain et n'avait pas de goût particulier pour le luxueux, il n'estimait pas que vivre avec son argent en se moquant des plus pauvres était une bonne idée. Il avait toujours été gentil, simple à satisfaire... et un peu trop tolérant. Chose dont sa famille profitait beaucoup. Ses frères et sœurs autant que ses parents appréciaient passer leur colère sur lui, en utilisant des prétextes tels que "tu laisses traîner tes plumes de sale Animalik partout !", "tu viens me traîner dans les pattes alors que tu sais que je ne suis pas d'humeur !" ou bien "de toute façon tu ne sers à rien dans cette foutue maison. Tu n'es pas l'avenir des von Hohenfels, juste une petite erreur". Ulrich n'était pas la représentation-même de l'expression "le meilleur vient à la fin". C'était le dernier de sa famille, et franchement pas le plus honorable. Cependant, il s'en sortait bien, à l'école. Il arrivait à se faire des amis, même si il ne faisait jamais une bonne première impression. Après que ses frères et sœurs aient quitté le collège, tous pensaient en revoyant arriver un von Hohenfels "encore un, mais bon sang, il sera comment celui-ci ?" Mais ils avaient finalement une bonne surprise, en voyant qu'il n'était pas particulièrement turbulent ou désagréable en cours, qu'il se taisait, obtenait des bonnes notes, et n'appelait jamais ses parents à la rescousse lorsqu'il avait le moindre désaccord avec un professeur. Il se retrouva dans le même collège que Joe. Joe, sa grande amie de toujours, qui avait un caractère totalement opposé au sien, mais qui le supportait sans trop de mal. Ulrich l'adorait. Si ses parents avaient manifesté le moindre intérêt vis-à-vis de sa vie sociale ou même de lui, ils n'auraient entendu parler que d'elle. Oh, bien sûr, il n'y avait jamais eu d'histoire d'amour entre ces deux-là. Ils étaient simplement amis. De grands amis. C'était sans doute la personne qu'Ulrich aimait le plus, et il le lui montrait bien.
Par chance, son avenir ne fut pas une cause d'un grand intérêt aux yeux de ses parents. Ils avaient six autres enfants qui, à leurs yeux, avaient eux un avenir prometteur. Laisser le petit Ulrich s'effondrer dans son coin en allant se réfugier dans les cartons de la rue ne les dérangeait pas plus que ça. Cependant, Ulrich avait appris à se débrouiller tout seul, à travailler et à fournir des efforts, il put donc choisir la voie professionnelle qu'il voulait, et, l'un des meilleurs points de sa vie : ce qu'il voulut faire, il put le faire, et ce sans aucun problème. Tandis que de leur côté, ses frères et sœurs se faisaient guider comme de vulgaires chiens par leurs parents, soi-disant attentionnés et bienveillants. Ils n'avaient aucun mérite, ils faisaient ce que leur proposaient leurs parents, sur un ton de "tu fais comme tu veux, mon amour" alors que leur regard reflétait "fais ce que je te dis".
À l'âge de 19 ans, Ulrich rencontra une jeune fille. Ils n'eurent pas ce ridicule "coup de foudre", mais dès les premières semaines, manifestaient des signes d'intérêt à l'égard de l'autre. Ils tissèrent bien vite des liens, alors que le jeune homme s'éloignait sans s'en rendre compte de son amie Joe. Il s'en voulait, d'un côté, mais il aimait énormément cette fille. Ils eurent leur premier rapport. Puis leur deuxième. Et cetera, comme un couple normal. Mais quelques mois après le début de cette relation, sa petite-amie semblait être mal en point. Nauséeuse, il lui arrivait de vomir. Ulrich crut tout d'abord à une maladie quelconque, et même si il était quelque peu inquiet, il n'attachait à cette histoire pas une grande importance. Au contraire de la fille. Un jour, elle l'appela et lui dit de venir chez elle, pour lui annoncer qu'elle était enceinte. Tout simplement. "Tout simplement." Pour Ulrich, ce n'était pas si "simple" que ça. C'était une énorme chose. Le pire, à ses yeux, était que sa petite-amie voulait garder cet enfant. Mais lui tenait à son avenir, il ne voulait pas se retrouver à s'occuper de son enfant avant même d'avoir commencé à travailler sérieusement, à même pas 20 ans. Il n'était pas prêt. Mais par chance, sa petite-amie avait envisagé cela, et la deuxième chose qu'elle lui dit après cette annonce (après le "je compte le garder"), fut "si tu n'en veux pas, ce n'est pas grave. Tu n'es pas obligé. Tu peux... partir". C'est triste et plein de culpabilité qu'Ulrich s'en alla donc. Oui. Il aimait cette jeune femme. Mais il n'aimait pas du tout l'idée d'avoir un enfant et de devoir s'en occuper. Alors, ils se séparèrent. Heureusement, les parents du jeune homme n'entendirent pas parler de cette histoire. Et tant mieux. Il se sentait suffisamment mal comme ça. Après quelques mois seulement, il décida de quitter l'Allemagne pour aller s'installer en France ; ce ne serait pas un problème : il vivait dans une région frontalière et on lui avait appris à parler français depuis qu'il était tout jeune. Il serait enfin éloigné de cette fille, il n'aurait plus cette crainte de la croiser dans la rue avec son enfant dans la poussette. Quant à ses parents, ils n'en auraient strictement rien à faire qu'il parte. Ou alors ils en seraient ravis.
C'est ainsi qu'Ulrich arriva dans le pays et dans cette ville, et commença à travailler. Faisant des illustrations pour certains livres, de jolis dessins, poétiques et délicats, tout ce qu'il aimait. Se consacrant totalement à son travail, essayant de se recréer une vie pour oublier la culpabilité qui l'habitait depuis qu'il avait laissé cette fille enceinte, et surtout Joe. À qui il n'avait plus parlé depuis presque un an.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich von Hohenfels
Confiant

avatar
profil
Messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2014
Sur l'avatar ? : Jamie Campbell Bower

MessageSujet: Re: ☔ In our family portrait we look pretty happy ♥ Ulrich v-H.   Lun 10 Nov - 19:19
Je me valiiide :33


it's just love, selfish love


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

☔ In our family portrait we look pretty happy ♥ Ulrich v-H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sky&Elya | family portrait
» The Moon family portrait
» Family Portrait -Venise, ITALIE- [R. ♥]
» (F) my family portrait
» portrait de personnages illustres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentation :: Personnage :: Présentations Validées-