top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LeeTeuk Park
Assidu

avatar
profil
Messages : 476
Date d'inscription : 21/04/2014
Sur l'avatar ? : Park Junsu (Leeteuk des Suju)

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Soigner tous les maux
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Lun 1 Sep - 20:05


Sortie en famille… Et avec le sourire s’il vous plait !



Bon, il est tard et je ne dors pas alors que pourrais-je faire de bien intéressant à part regarder le plafond qui est certes passionnant mais qui n’est cependant pas très bavard ? En arrêtant mon regard sur tout mes petits protégés, je me rendais compte à quel point on s’en sortait bien tous ensemble malgré des débuts parfois difficiles et quelques petites bosses sur le chemin. Jonghyun et Sungmin, malgré une petite pause, étaient à nouveau ensemble et je suppose heureux. Siwon était heureux quoiqu’il arrive, du moment qu’il continuait de se trouver des coups d’une nuit et YeSung et Donghae semblaient plutôt bien tous les deux malgré une relation plutôt non-officielle qui rendait certaines situations parfois complexes. Mais ils formaient un joli couple qui n’en était pas encore un. Je dis bien « pas encore » parce que je n’ai aucun doute pour eux. Enfin bref. Laissons-les faire à leur rythme, n’est-ce pas. Quant à moi, je suis une petite maman comblée par ses petits bébés parce qu’il ne leur arrive jamais rien de pas bien. Par contre, je suis un peu le seul célibataire de notre groupe et, malgré quelques filles qui se sont montrées plus que charmantes avec moi, je ne suis, comment dire, pas branché nana… Je ne suis pas persuadé que l’un de mes colocataires s’en soit rendu mais même si je ne leur dis rien, je sais qu’aucun d’eux ne se montrerait désagréable vis-à-vis de moi mais bon, je préfère garder mes exigences amoureuses pour moi, du moins tant que je ne trouve pas celui – oui celui si tu n’avais pas compris – qui serait vraiment le bon. M’enfin bref…

Je regardais toujours mes choses – très gentilles choses cela dit en passant – avec toute la tendresse qui pouvait me qualifier en me demandant bien ce que nous allions pouvoir faire de notre journée du lendemain étant donné qu’il n’y avait pas de cours et que, pour une fois, je ne voulais pas voir chacun vaquer à ses occupations mais plutôt organiser une sortie familiale. Mais où ? Siwon voudrait probablement aller au bar. Jonghyun et Sungmin voudront probablement retourner au lac, puisque c’est là-bas qu’ils se sont remis ensemble et YeSung et Donghae passeraient surement la journée en salle de musique comme ils en ont l’habitude. Quant à moi, une journée à lire et à écouter de la musique ou à écrire en écoutant de la musique enfin bref, à jouer les artistes à la bibliothèque ou dans ma chambre, c’est tout ce que j’aime. Mais ce soir, alors que je ne dors pas et que je suis soumis à mon insomnie – dont je n’ai pas envie de me libérer – je me dis que je voudrais que nous passions un samedi tous ensemble. C’est pas qu’on est pas unis, complices et tout ça mais des fois, passer du temps tous ensemble, ça me manque un peu. Bah ouais je suis trop sentimental et compagnie mais je m’en fous. *Teukie-Amma power*

Au moment le plus opportun, je les réveillerai. C'est-à-dire pas avant onze heures du matin donc je ferais mieux de dormir si je veux pouvoir les convaincre et les garder toute la journée demain. Je précise les garder parce que, pour ceux qui ont pas compris, Siwon va avoir envie d’aller se balader dans tout établissement louche à sa portée et quant au JongMin, je préfère ne pas penser à ce qu’ils pourraient vouloir faire tous les deux. Enfin bref. Arrêtons les pensées tordues et tentons de trouver le sommeil. Ecouteurs. Musique. Et on est parti. Ne pas chanter, fermer les yeux. Ça y est ! Je dors. Enfin, pas tout à fait vu que je pense encore mais on va dire que je pense en dormant et que je te parle en même temps parce que je suis trop fort. Je vais t’épargner mes rêves étranges et je vais passer directement au lendemain matin onze heures parce que sinon t’as pas fini de t’arracher les cheveux avec mes rêves tordus. Sous réserve que tu aurais des cheveux. J’ai pas encore décidé si t’étais un esprit en service militaire ou pas… Enfin bref.

11 :00. Mon portable sonne doucement, avec une musique douce – pas du ACDC donc – et il vibre en même temps, des fois que je l’entende pas, au moins je le sens. M’enfin, la façon dont je me réveille n’a pas énormément d’importance du moment que j’ouvre les yeux et que je ne recommence pas à dormir. Puis, Morphée m’a plaqué pour sortir avec le marchand de sable alors…

- Tout le monde debout les marmottes. Aujourd’hui, c’est sortie en ville avec Maman Teukie !

Imaginez un peu la tête de mes chouchous – pas ceux qui se mangent – quand je les ai réveillé comme ça, en hurlant presque. Ils tiraient tous une tête de « on va te bouffer toute crue la maman Teukie avant de jeter ses restes aux ciseaux que Siwon aura rendus vivants ». J’ai pas pu m’empêcher de les embêter un petit peu en rajoutant :

- Et avec le sourire s’il vous plait !



Codage par Kuroki sur Epicode !


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donghae Lawn
Assidu

avatar
profil
Messages : 410
Date d'inscription : 12/05/2014
Sur l'avatar ? : Lee Donghae

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Manipule l'esprit des gens
Race précise: Siren

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Mar 2 Sep - 19:01

Sortie en Famille
♦ Korean Family ♦












Je marchais tranquillement, en mode cool la vie, sans faire de bruit, je sais pas pourquoi d'ailleurs j'étais silencieux vu qu'il n'y avait absolument personne. Ou alors si justement y a des gens mais ils sont cachés. Et ils me regardent. Donc c'est inutile de marcher silencieusement s'ils me regardent. Enfin bref. Je continuais de marcher sans bruit, au milieu des feuilles mortes par terre dans le désert jungle. Oui je sais y a pas de feuille dans le désert et la jungle mais c'est moi qui décide d'abord. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes quand soudainement, un assiette de chocolat. Ca veut rien dire. Moi non plus j'ai pas compris. Je me suis arrêté et j'ai regardé l'assiette. Une assiette de chocolat ça existe ? C'est chelou à dire je trouve. Bref. Je me suis agenouillé devant elle et j'ai trempé mon doigt dans le chocolat fondu. Oui parce que le chocolat est fondu, il est pas tout joli tout beau en mode normal. Et puis j'ai voulu le manger du coup -le chocolat pas mon doigt- mais je me suis fait agresser par une murène sauvage qui avait des pattes et une grande dent -non pas deux, une-. Alors j'ai voulu me défendre. Pour se faire j'ai sorti un salami de la poche arrière de mon pantalon mais tout à coup, c'est le drame.

- Tout le monde debout les marmottes. Aujourd’hui, c’est sortie en ville avec Maman Teukie !

Je me réveillais brusquement sans bouger ne serait-ce que d'un poil. Teukie je t'adore mais t'as une façon de nous réveiller c'est sacré quand même. La douceur ça te parle ? Genre tu viens gentiment et tu nous réveille gentiment. Y a qu'avec Siwon que t'as le droit de gueuler puisque la gentillesse et la délicatesse ça lui parle pas. Serait temps qu'il se trouve un ou une chose de son espèce. Ça lui ferait du bien. Même si du côté se faire plaisirs je me fait pas de souci pour lui. Il trouve ce qu'il veut. 
Là je me suis remis à essayer de remettre la situation en place. Parce que c'est pas le tout de penser mais voilà. Si je sais pas où je suis j'ai juste l'air d'un con. J'ai ouvert les yeux, me rappelant que j'étais dans mon lit. Chose qui semble normal en fin de compte. Se réveiller dans son lit c'est logique. Bref. Je voyais à moitié puisque j'ai ces choses que l'on appelle cheveux -récemment blond trop beau en ce qui me concerne- en plein milieu de la gueule. J'ai la couette jusqu'au milieu du dos à peu près, information inutile mais osef. Ah mais je suis con, j'allais oublier le plus important, je suis pas tout seul. Y a Yesung à côté. Enfin à côté un peu près quand même. Non ce n'est pas une invasion, dans la théorie c'est normale aussi. Sauf que je le sais que dans la théorie, puisque je suis allongé sur le ventre et que ma tête est tournée vers le mur -oui le côté mur c'est à moi-. Donc en fait c'est inutile de voir quand ce qu'on peut voir c'ets le mur. Le mur c'est pas intéressant. 
Je me suis retourné pour me foutre sur le dos à moitié sur le côté tourné du côté opposé au mur, le revers de la main sur les yeux parce que la lumière me faisait affreusement mal aux yeux. Noenoeils que j'ai refermé d'ailleurs, ça sert à rien de les laisser ouvert si ça fait mal. Je ne suis pas maso d'abord. Pour en revenir à Yesung -bah oui puisqu'il est toujours là et que comme j'ai bougé bah théoriquement je me suis rapproché de lui- je me suis du coup retrouvé contre lui, mais bien comme il faut. Alors du coup je me suis mis à avoir encore plus chaud, parce que ma tortue c'est une vraie bouillotte. Mais je lui pardonne, parce que je suis gentil. J'ai soupiré -de bien être- parce que oui, j'étais bien là, tranquille, dans mon lit, jusqu'à ce que badaboum.

- Et avec le sourire s’il vous plait !

Ah oui c'est vrai, j'avais oublié. Faut se lever. Pour une sortie avec maman. Les sorties mère fille c'est pas un peu révolu ? Sans parler du fait que rien ne va dans ma phrase d'avant parce que maman et fille ça marche pas vraiment. Enfin bref. De toute faon j'avais pas trop le choix. Quand maman Teukie a décidé quelque chose à notre sujet on a plutôt intérêt à l'écouter. Sinon panpan cucul. Sauf que comme on est gay -ou au moins à moitié- cette phrase est bizarre et peut paraître SM. Bref. Ah non pas bref. Teukie j'en sais rien en fait. Il nous a jamais rien dit. Et comme aucun d'entre nous ne lis dans les pensées bah voilà. On sait pas. Enfin bref. Je saurais bien le moment venu de toute façon. That is not important -ou pas-. 
Je sentais du mouvement à côté de moi, mais ce n'était que Yesung qui avait légèrement bougé. Je saurais pas vous dire comment puisque j'ai les yeux fermés. Ayez un peu d'imagination mes amis. Enfin bon. Sortie de famille. Soit. Je me suis redressé, prenant appui avec mes mains derrière moi. J'ouvrais doucement les yeux, clignant plusieurs fois à cause de l'agression lumineuse de mes fesses. J'ai soupiré, mais pas de bien être cette fois, avant de tourner la tête vers tout le monde. 
Siwon émergeait rapidement pour une fois. Dieu du ciel. Que s'est il passé ? Certes, Leeteuk est le seul qui arrive à le contrôler, enfin plus ou moins, mais de là à le faire se lever direct c'est pas possible. Ou alors Teukie lui a promis une partie de jambe en l'air en échange, c'est pas possible autrement. Au pire je vais arrêter de dire des conneries. Revenons-en à Siwon. Il a viré la couette et s'est levé, tout en ayant faillit se casser la gueule de façon royale. Mais je ne relèverais pas parce que la personne qui doit avoir le moins d'équilibre ici c'est moi. C'est beau d'être un super bon danseur hein, on sait même pas tenir debout. Bref. Alors je tiens à précisant que son altesse Siwon a décidé de faire comme tout les matins, à savoir s'exhiber. Pas entièrement hein, mais disons seulement qu'il dort sans tee-shirt. Donc forcément bah voilà. Frimeur. Moi aussi je peux le faire. Enfin moi si je le fais je me fais violé par une torture dont la libido aura atteint un stade insurmontable. Se serait con. Enfin surtout pour moi à vrai dire. Le spectacle n'a pas duré puisqu'il s'est dirigé dans la salle de bain et a fermé derrière lui. Je veux même pas savoir ce qu'il va y faire.
Du côté du Jongmin s'était déjà beaucoup plus mignon je dois dire. Enfin c'est le Jongmin quoi. Ces deux-là ils sont toujours mignon, c'est le couple cuteness de la vie. Entre Minnie qui incarne le mignonisme et l'adorablité -ouh les néologismes- et Jonghyun qui est romantique et fleur bleue, bah ça déborde de trucs mignons. C'est bien qu'ils se soient remis ensemble ces deux-là. L'ambiance est plus détendu depuis. Enfin si on oubli la relation bizarre qu'il y a entre le YeHae -oui y a moi dedans mais j'en parle bizarre-. Comme d'habitude, à chaque fois qu'on le réveille de cette manière -ou qu'on le réveille tout court- Jonghyun grognait à moitié dans les bras de Minnie, sauf que comme d'habitude on comprenait absolument rien à son charabias de Neandertal. Notre chère pitit Maknae a chuchoté quelque chose à l'oreille du grogneur, qui a eu pour conséquence de le faire se lever immédiatement. Je sais pas ce qu'il lui a dit, et je pense qu'au fond de moi je veux pas savoir. Minnie a sourit, content de lui -si y a de quoi, ça dépend de ce qu'il lui a dit- avant de se lever à son tour, tout sourire, avant de se tourner vers Leeteuk, qui lui semblait parfaitement réveillé.

- Ça veut dire quoi exactement sortie en ville ?

Bonne question Minnie. Tu marque un point. Nan parce que vu les goûts et les envies de chacun je doutais fortement qu'on veuille tous aller au même endroit. Enfin la question a visiblement du interpeller Siwon qui est sorti de la salle de bain -avec une meilleur tête que quand il est entré, donc autrement dit il s'est coiffé quoi, mais il s'est pas habillé l'exhibitioniste - à ce moment là et a demandé à son tour :

- Tant qu'il y a des choses intéressantes à regarder pourquoi pas.

Il avait dit ça avec un sourire de malade, et un ton qui sous entendait toute une vie de débauche c'était un truc de malade. Il est retourné s'asseoir sur son lit et s'est mit à chercher des vêtements je suppose, sauf s'il a d'autres trucs dans son armoire -non je ne veux pas savoir-. Enfin moi tout ce que je voulais savoir c'était où on allait en fait, donc je lui ai dit à mon tour :

- Tu veux nous emmener où ?

Ma pauvre petite maman -Mamacita-, on l’assomme de question. Ou de suggestion de pervers en ce qui concerne l'énergumène que l'on appelle communément Siwon. Je me suis assit de façon à avoir le dos contre le mur, histoire de pas me recoucher. Dieu sait que c'était tentant. Je passais une main dans mes beaux cheveux blond -oui je sais je l'ai déjà dit mais c'était beau et ça me fait tellement kiffer que voilà- de façon un peu suggestive, sans vraiment faire attention en fait -j'y peux rien si tout ce que je fait appel à la débauche- -sort-.
.


©Saphirielle de Tatati


" Donghae Lawn - NEMO ♪ "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeeTeuk Park
Assidu

avatar
profil
Messages : 476
Date d'inscription : 21/04/2014
Sur l'avatar ? : Park Junsu (Leeteuk des Suju)

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Soigner tous les maux
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Mer 3 Sep - 16:31


Sortie en famille… Et avec le sourire s’il vous plait !



Je vous passe les détails du réveil de mes marmottes préférées si ce n’est pour dire que Siwon s’est levé anormalement vite, n’ayant probablement pas compris qu’il n’y avait pas de jolies filles faciles qui nous accompagnait et que Jonghyun, après avoir grogné dans les bras de l’amouuur de sa vie, s’était lui aussi bougé. C’était une des victoires que je préférais : réussir à les faire se bouger pour sortir tous ensemble. C’est celle que je préfère parce que justement malgré une ou deux tentatives, je n’avais jamais réussi avant donc c’est tout nouveau pour moi. Une fois son petit copain mis debout, Sungmin se leva pour me poser LA question qui devait perturber tous les esprits – ou pas – en me paraissant totalement réveillé :

- Ça veut dire quoi exactement sortie en ville ?

J’en sais rien en fait mais ça veut dire qu’on y va tous ensemble c’est tout. Sauf que j’ai rien eu le temps de dire puisque Siwon est sorti de la salle de bain, torse nu – toujours aussi « bien foutu » – en ajoutant à son tour :

- Tant qu’il y a des choses intéressantes à regarder pourquoi pas.

J’en sais rien mais au moins on sera tous ensemble. Nan mais quel voix de débauché. Toute sa vie tourne autour du sexe à lui c’est pas possible. Mon dieu, que vais-je faire de lui ?! Non me réponds pas Dieu, je t’aime pas plus que ça, tu m’as pas dit que YeSung était déprimé j’ai du l’apprendre tout seul dans un autre rp donc chute-toi pendant un petit moment. Je vais finir par le comprendre hein, j’en suis persuadé. Mais pour ça, faudrait qu’on se retrouve tous les deux un jour, pour parler, mais je sais pas ce qu’il pourrait me faire cet accroc à la galipette. Enfin bref.

- Tu veux nous emmener où ?

J’en sais rien non plus, mon petit Donghae. Trois questions. Zéro réponse. Je suis trop fort, j’aurais du réfléchir avant de les réveiller maintenant c’est un peu tard, va falloir que je me débrouille tout seul. En même temps, même si j’avais réfléchi j’aurais du réfléchir tout seul donc ça revient au même donc je me tais, ça fait des vacances à ma tête qui ne sait plus où se donner – remix de l’expression donner de la tête mais pour une tête c’est où se donner quoi – alors que je commençais à dire n’importe quoi.

- Ça veut dire qu’on prend nos jambes et qu’on va jusqu’à la ville Minnie. Siwon, je suis désolé mais je ne peux pas te garantir qu’on va voir des beautés fatales très faciles à attraper mais rien ne t’empêche d’espérer que ce sera le cas. Je ne sais pas Donghae, je pensais aller dans le centre-ville où on pourrait faire un peu tout ce que vous voulez.

Mac’do, boutique, bar, il y avait de tout et je pourrais satisfaire tout le monde. Je crois. Mais avant de bouger de cette chambre, il fallait que je donner une dernière précision à ma plus ouverte des marmottes.

- Mais Siwonnie, même si on voit de magnifiques créatures qui semblent t’appeler dans leur lit, interdit d’y toucher tant qu’on est tous ensemble et que je ne te dis pas que tu peux nous abandonner, d’accord ?

Bah oui, ce serait triste de faire une sortie en famille où deux des membres se barrent pour faire des choses tandis qu’un troisième va chercher une inconnue pour en faire de même – en plus hard et moins mignon – et qu’on se retrouve à trois dont un non-officiel couple débordant de guimauve.

- Je voudrais qu’on profite de la journée TOUS ENSEMBLE.

- On avait compris quand tu l’as dit les dix dernières fois Teukie.

Jonghyun, tu as de la chance d’avoir souri, j’aurais pu te tuer pour ça. Enfaite non, je vous aime tous trop mais bon, par principe faut faire croire à ma tête que c’est elle qui commande.

- On sait jamais. Je préfère répéter.



Codage par Kuroki sur Epicode !


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luhan Ly
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 1207
Date d'inscription : 24/06/2012
Sur l'avatar ? : Lu Han

Personnage
Age: 17 ans
Pouvoir: Peut faire apparaître n'importe quel objet (allant de stylo à avion)
Race précise: Neko

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Mer 3 Sep - 21:05

Sortie en Famille
♦ Korean Family feat EunJae ♦












Leeteuk a juste tenté d’assimiler le tout, histoire de pouvoir répondre à tout le monde, au lieu de nous répondre justement. Enfin faut dire on a un peut tout enchaîné et on l'a pas laissé parler. Bref. Il parle. Écoutons et rasseyons-nous -oui y a que moi dans le nous, en mode Golum- sur nos belles petites fesses -prêtes à l'usage- -sort-.

- Ça veut dire qu’on prend nos jambes et qu’on va jusqu’à la ville Minnie. Siwon, je suis désolé mais je ne peux pas te garantir qu’on va voir des beautés fatales très faciles à attraper mais rien ne t’empêche d’espérer que ce sera le cas. Je ne sais pas Donghae, je pensais aller dans le centre-ville où on pourrait faire un peu tout ce que vous voulez.

Alors là Leeteuk, merci, nan mais vraiment. Merci de me donner cette information capitale à ma vie et de me dire qu'aller en ville signifie y aller. Magnifique. Beautiful. Merci. Ça m'aide pas. La question c'était plutôt ce qu'on va y faire mais c'est pas grave, je t'aime quand même, donc je te pardonne. 
Genre. Des beautés fatales faciles à attraper. Y en a partout de ces bêtes. Ça grouille comme des mouches qui font bzz. T'as beau essayer de les tuer tu y arrives pas. Bref. Tout ça pour dire que de toute façon, je pense que peu importe les circonstances, le lieu les personnes, peu importe tout en fait, Siwon n'aura jamais de mal à se trouver une paire de jambe à écarter. C'est bien la seule chose où personne ne peut rivaliser avec lui. J'allais dire c'est la seule chose dans laquelle il est doué mais c'est entièrement faux. Nan parce que on dirait pas mais il est super intelligent et il bosse bien en cours même s'il écoute pas. Enfin on est pas là pour parler de Siwon. On est là pour rien en fait. Bref.
Aller dans le centre-ville. Pour faire tout ce qu'on veux. Mais c'est quoi qu'on veut faire au juste ? Nan parce que moi j'en sais absolument rien en fait. Tu veux pas faire des cookies ? C'est bon les cookies. Cookies c'est le premier truc qui m'ai venu, ça aurait très bien pu être des mouchoirs en papier même si je pense que c'est un peu plus dur de faire des mouchoirs en papiers que des cookies. Enfin bref. Cette fin de réponse s'adressait à Donghae. Donc en parlant de Donghae, je tournais la tête vers lui. Il avait l'air d'un bien heureux encore à moitié endormit. Le blond lui allait vraiment bien. Non j'ai pas décidé de tromper Jonghyun on se calme. Y a même Siwon qui a louché sur Fishy donc voilà. En parlant de Siwon -oui je parle beaucoup-, j'espérais au fond de moi qu'il allait pas revenir me faire chier celui là. Nan parce que il a déjà essayé un truc y a un moment, mais du coup il a réessayé pendant notre break Jongmin, donc peut être que maintenant il va finir par pigé. Il est vraiment temps qu'il se trouve quelqu'un celui là, même si je plains d'avance ce quelqu'un. 

- Mais Siwonnie, même si on voit de magnifiques créatures qui semblent t’appeler dans leur lit, interdit d’y toucher tant qu’on est tous ensemble et que je ne te dis pas que tu peux nous abandonner, d’accord ?

On fera comme si personne n'a entendu le soupir énorme qu'a tiré Siwon en entendant ça. C'était genre la fin du monde pour lui. Surtout qu'il écoutait un minimum Leeteuk donc il pouvait plus reculer et il était obligé de venir. Il a levé les yeux aux ciels genre " nawak Teukie t'abuses " avant d'attraper de quoi s'habiller et de justement s'habiller avec. C'est logique en même temps. Comme d'habitude, il avait la classe. 

- Je voudrais qu’on profite de la journée TOUS ENSEMBLE.
- On avait compris quand tu l’as dit les dix dernières fois Teukie.

Merci Jonghyun. Peut être qu'il va se taire maintenant et trouver un endroit précis où nous emmener. Pas que j'aime pas sa voix hein, elle est très belle, mais parfois ce qu'il en fait m'énerve.

- On sait jamais. Je préfère répéter.

C'est bien une maman ça tiens. Se trouve obliger de répéter un milliard de fois les mêmes choses. Bref. On a tous acquiescé l'air de rien.
Je jetais un regard vers mon meilleur ami, autrement Yesung pour ceux qui ne saurait pas et le regardais quelques instants. Il avait pas bougé d'un poil, en mode " non je me lèverais pas ". Et puis là genre du coup y a eu un truc trop meugnon parce que Donghae s'est approché de lui pour lui dire un truc avant de l'embrasser rapidement sur le front et de se lever pour aller à son tour dans la salle de bain et s'habiller. Yesung a du coup émergé, tout sourire et a commencé à chercher de quoi s'habiller lui aussi. Depuis notre discussion de la dernière fois, où il m'a parlé de sa relation avec Donghae, je me suis mis à les trouver juste adorables. Et je me suis senti très bête aussi, parce que ça sautait aux yeux qu'il y avait quelque chose entre ces deux là. Enfin bref. Jonghyun aussi cherchait activement de quoi s'habiller. Donc en fait il manque plus que moi, l'inactif qui regarde ce que fais tout le monde. Du coup, je me suis bougé à mon tour, me mettant à chercher des vêtements, ce qui me venait sous la main en fait. 
Après un quart d'heure mouvementé dans la chambre entre les gens qui se réveillent, ceux qui s'habillent, les allers et retours dans la salle de bain, on a fini par être tous prêt, au grand bonheur de Leeteuk. Alors du coup bah on a suivit maman Teukie en dehors de l'internat. On devait avoir l'air d'une bande de fou en fait mais c'est pas grave. Ça faisait armée de Coréen en action, attention.
On est arrivé en ville en baillant à moitié, étant tous très mal réveillé sauf Leeteuk qui avait l'air d'être aux anges. Histoire de pas nous faire trop marcher il nous a emmené dans le parc du centre ville, bizarrement tranquille à cette heure-ci. On est entré, on a marché, mais on s'est rapidement posé sous un arbre. Le YeHae à côté, mon Jongmin à côté et à côté du YeHae et en face Leeteuk et Siwon -LeeWon ça n'existe pas d'abord-. 
LeeWon -oui je sais ça existe pas mais c'est plus court- s'est levé et a voulut se balader, parce que YeHae et JongMin c'est passé en mode comateux romantique -ou presque- mais Siwon s'est prit -volontairement ou involontairement, je ne sais pas- un mec d'à peu près notre âge, et je dirais même de nos origines et même, pour aller encore plus loin, un animalik. Ça se trouve il pourrait venir à l'internat et on l'ajouterai à la famille s'il est gentil, et comme il a pas l'air méchant. M'enfin ça reste à voir. Je regardais la scène de loin, sans bouger ou songer à déranger les comateux. Mais vu le regard qu'a tiré Siwon en le détaillant de plus près je pense que cet accident était volontaire. Le pauvre, je le plains -le mec, pas Siwon-.
.


©Saphirielle de Tatati


" Luhan Ly "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EunHyuk Won
Assidu

avatar
profil
Messages : 326
Date d'inscription : 01/09/2014
Sur l'avatar ? : Lee Hyukjae

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Transformer ce qui est vivant en ce qu'il veut
Race précise: Monky

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Ven 5 Sep - 20:10


Sortie en famille… Et avec le sourire s’il vous plait !



Il fait froid dehors et j’ai horreur d’avoir froid. En même temps, avec la fenêtre ouverte… Vous allez me dire, je devrais peut-être mettre un tee-shirt pour pioncer, ça aiderait mais j’ai pas envie donc je le fais pas et vous me faites pas chier des pistaches. Comme si ce que je montrais était moche. C’est pas le cas donc pas besoin de la cacher comme le faisait Hyukjae. Mais pour lui, c’est normal, de un parce qu’il a toujours froid et de deux parce que je ne veux pas qu’il se balade à moitié à oilp alors que des psychopathes pourraient s’introduire dans notre chambre alors qu’ile st sans défense. Non, un tee-shirt ne le sauverait pas mais ça limite les tentations d’abord. Vu ce qu’il a vécu, ça sert à rien de tenter le diable à cause d’une absence de précaution. T’es pas d’accord ? J’en ai rien à foutre, c’est mon frère, pas le tien et tu ne t’en approcheras probablement jamais donc. En tout cas, le fait est que j’ai froid et que je m’en fous du moment que Hyukie, lui, n’a pas froid. S’il grelotte, je remonte le chauffage, si ce n’est pas le cas, j’ai froid et je le laisse dormir. Enfin bref.

Il commença alors à s’agiter dans son lit, cauchemardant probablement comme les autres nuits. Je ne savais jamais ce qu’il avait dans la tête mais je supposais que c’était lié à son passé. Quand je repensais au jour où je l’avais retrouvé, l’envie me prenait souvent de trucider chacune des personnes qui paraissait heureuse pendant la journée qui suivait. Mais à chaque fois, il réussissait à me calmer… Enfin presqu’à chaque fois… Je le vis se tourner et se retourner encore et encore sur son matelas, il était plus perturbé dans son sommeil que d’ordinaire. Puis, il s’immobilisa soudainement et ouvrit brusquement les yeux, avant de paillonner, vérifiant probablement que son cauchemar était bel et bien fini.

- Hyukie ? Ça va aller ?

- Oui oui, t’inquiète…

Je te crois pas. Je sais que ça va pas donc on va bouger et on va pas rester enfermer dans ce trou que je nous ai trouvé et qui nous sert de logement. T’auras beau me dire que tu veux pas sortir, rien à foutre tu vas te bouger tes fesses et voir un peu la vie extérieure. Namého. Il est pas arrivé le jour où il commandera celui-là. N’empêche, je n’aime pas ne pas savoir donc il va me dire ce qu’il lui est arrivé.

- C’était quoi cette fois ?

- La première fois…

Il n’avait pas besoin d’en dire plus, j’avais tout de suite compris. C’était souvent ce même cauchemar qui revenait, toujours ce premier jour dans l’établissement de mes « amis » de la mafia. C’était toujours celui-là qui me faisait sentir le plus coupable. J’avais cautionné pendant presque quatre ans tout ce qu’ils faisaient, et sans le savoir, j’avais cautionné ce que mon frère subissait. Je ne pourrais jamais me pardonner pour ça. Jamais. Sauf que Hyukjae peut lire dans ma tête comme je peux lire dans la sienne. C’est presque même plus simple pour lui que pour moi… Enfin bref.

- T’en veux pas, c’est pas ta faute.

Sauf que je savais que si je n’avais pas adhéré à cette association corps et âme, j’aurais pu me consacrer entièrement à le retrouver et ça aurait pris moins de temps. Et peut-être que je n’aurais pas changé à ce point. Oui, je m’en suis rendu compte. Je sais que je n’ai plus rien à voir avec celui que j’étais avant mais je ne veux pas le redevenir. J’étais faible et dépendant. Aujourd’hui, je suis craint et respecté ce qui me permet de protéger mon frère mieux qu’avant. C’est donc l’essentiel. Qu’on me déteste, je m’en fous du moment que lui va bien. On peut m’insulter et me frapper, tant que lui va bien, je m’en fous. Enfaite, je me fous de tout, sauf de lui. Comme d’habitude, à chaque fois qu’il me disait ça, je me sentais un peu plus coupable et je ne répondais rien pendant quelques minutes, laissant chaque fois un silence assez pesant s’installer. C’était bien les seules rares fois où je ne savais pas quoi dire et lui non plus. Et comme d’habitude, je changeais de sujet le plus vite possible, une fois que j’avais provisoirement réussi à me convaincre que je l’avais sauvé, pas que je l’avais laissé entre leurs mains en mon âme et conscience.

- Aujourd’hui, on bouge de là.

- J’ai pas envie Hyung.

Alors, je veux bien que tu veuilles pas, y a pas de souci si ta tête veut que tu restes ici mais le problème c’est que t’as pas vraiment le choix. Même si t’es tout déprimé, je te ferai sortir de cette piaule sans délai et sans tolérer la moindre résistance. Il ne commande pas, je l’ai déjà dit. Et en plus, je ne vais pas te laisser être mal dans un espace confiné et légèrement merdique pour pas dire complètement merdique alors que sortir te ferait du bien. Enfin bref. Au lieu de te parler par le biais de ma tête, je vais te dire tout ça très gentiment par le biais de ce qui s’appelle une bouche, en l’occurrence ma bouche.

- Hyukie, tu t’habilles très vite ou tu sortiras avec ton pyjama, je m’en fous. Mais ce qui est sur, c’est qu’on sortira de ce trou.

Il savait que la partie était perdue pour lui à partir du moment où j’en avais décidé ainsi. Il a eu un léger hoquet de rire, assez discret, que je ne saurais pas vraiment décrire mais que tout le monde a déjà fait au moins une fois dans sa vie. Enfin bref. Tout ça pour dire que je suis le victorieux de l’histoire. Comme toujours. Du coup, il est allé s’habiller en vitesse, simplement avec un jean noir et un tee-shirt bleu plutôt sombre, comme ses pensées, avec une veste en cuir alors que je prenais un jean bleu plus clair que son haut et un tee-shirt blanc, le tout agrémenté d’une veste cuir et d’un foulard rouge pour cacher ma cicatrice. On se ressemblait encore plus une fois habillé parce qu’à part nos pyjamas – qui n’en était pas vraiment un pour ma part – toute notre garde-robe était presque la même, ce qui lui donnait un look badboy qui inspirait à tort la méfiance des autres mais qui m’allait très bien.

Je voulais l’emmener au parc et il ne rechigna pas à me suivre, mais sans grand enthousiasme. En arrivant à l’entrée du parc, il avait retrouvé son sourire. Je savais que la vue d’une étendue de verdure lui ferait plaisir, il a toujours aimé la nature. J’ai du refaire mes lacets, ce qui permit à Hyukjae de prendre quelques mètres d’avance sur moi, pour le plus grand malheur de celui qui venait de le percuter sans savoir que je le voyais. Quand il commença à détailler mon frère de la tête aux pieds, j’accourus auprès de lui, sans hurler, sans même crier ou me montrer agressif, juste… persuasif. D’après moi. Les autres disent que c’est de la haine envers tout le monde moi je pense que j’ai l’art de savoir convaincre.

- Même pas dans tes rêves tu le touches, c’est clair ?!

- J’ai encore rien fait, calme-toi Hyung…

Euh… Pardon ? Tu te fous de moi là j’espère ? De un, t’as pas à m’appeler Hyung et de deux tu touches pas à mon frère que ce soit maintenant ou plus tard. Non en fait c’est plutôt dans l’autre de un tu touches pas à un seul cheveu de mon petit frère et de deux tu m’appelles pas Hyung.

- C’est Eunhyuk, pas hyung. Et comment ça, pas encore ? T’as fumé quoi ce matin ?

- Ok Eunhyuk… Donc je disais : j’ai encore rien fait, calme-toi Eunhyuk.

- Siwon, steuplé ne dis pas n’importe quoi, tu voies bien que tu ne t’adresses pas à quelqu’un pour toi. On verra d’autres gens plus tard.

Ils sont entrain de me faire quoi là. Le libertinage, c’est mignon mais je veux pas que vous en parliez comme ça sans aucune gêne, on est entrain de parler de ton taré de débauché qui veut coucher avec mon frère, si j’ai bien compris. Donc, changez pas de sujet.

- Désolé Eunhyuk et jumeau d’Eunhyuk, je ne savais pas qu’on pouvait plus draguer tranquille… Ça te va Leeteuk ?

- *sigh*

Nan mais oh ! Je vous parlais, je vous engueulais même, essayez de ne pas faire comme si vous vous en foutiez ça m’arrangerait et ça m’éviterait d’avoir à sortir un de mes petits chouchous de leurs écrins.

- Si tu peux pas t’empêcher de sauter sur tout ce qui bouge, tu veux peut-être que je t’empêche de marcher ?

En disant cela, j’avais commencé à sortir la lame de mon sabre de son fourreau quand Hyukjae m’interrompit, à la fois en plaçant sa main sur la mienne de manière à ce que je range le sabre et aussi en parlant, ce qu’il aurait pu éviter de faire s’il ne voulait pas me discréditer :

- De ce côté-là, je crois que tu ne peux pas te plaindre, Nhyukie.

- Euh… Je… Enfin, c’est pas pareil…

J’avais gagné la partie ce matin mais cette fois, c’est lui qui gagnait le round.

 - Excusez-le, il est… comment dire ?

- Protecteur ?

- Oui c’est tout à fait ça.

Oh la ! On se calme ! Oui je suis protecteur mais toi, la petite chose qui ne sait pas tenir son débauché en laisse, tu n’as aucune autorisation de ma part pour finir les phrases de mon frère. C’est interdit par ma loi et la prochaine je te coupe la langue ou je te transforme en canette et je te bois. M’enfin, t’as pas l’air dangereux au moins, pas comme l’autre libertin. Celui-là, faudra que je le surveille jour et nuit, histoire d’être sur qu’il nous suive pas pour venir chercher mon dongsaeng, on sait jamais. Pendant que je commençais à réfléchir aux meilleures manières de me débarrasser de ces deux emmerdeurs, quatre autres mecs, surement des emmerdeurs aussi, débarquèrent de sous leur arbre, probablement par curiosité.

- Qu’est-ce qu’il se passe ?

- Rien qui t’intéresse.

- Laisse tomber Donghae, il est pas commode, mieux vaut parler à sa réplique. Dit celui qui s’appelait je crois LeeDeok ou un truc du genre.

- Parce qu’il y en a deux en plus ? Siwon t’as fait fort cette fois.

- Merci Yesungee, je suis plutôt fier de moi pour une fois mais j’ai pêché un petit poisson trop mignon sans voir le requin qui le suivait donc… ça semble compromis tout ça…

- T’as qu’à faire comme moi et t’en trouver un fixe. N’est-ce pas Sungminnie ?

- Oui, c’est sur que quand t’as le bon, mieux vaut pas le laisser partir…

- Vous savez quoi tout les deux ? Vous me désolez avec votre histoire coulante de guimauve, surtout toi Jonghyun… Ah la la…

Je crois qu’ils en ont rien à foutre que je sois entrain de les menacer. Ils semblaient tous animaliks peut-être que l’un d’eux pouvait ressusciter les morts ? Enfin bref. Si j’avais bien retenu tous les noms, il y avait le débauché, Siwon, le leader/maman Leeteuk, le romantique Jonghyun et son petit copain Sungmin et deux autres mecs qui semblaient proches, Donghae et YeSung. Je ne sais plus qui est qui dans ce duo mais je m’en fous complètement. Je commencerai par tuer ces deux-là comme ça, je me poserai plus de question après. Je les interrompis dans leurs délires au combien inintéressants et futiles tandis que j’essayais de leur montrer que je n’étais pas là pour rigoler.

- Et au pire, vous vous la fermez et vous me laissez expliquer ma façon de penser à votre ami.

- Hyung, arrête ils ont rien fait. Pas besoin de réfléchir à comment les tuer pour l’instant.

- Comment tu sais que j’y pensais déjà ?

- C’est toujours ce que tu fais en premier. Tu retiens leurs noms et tu y réfléchis. Quand tu ne connais pas un des noms, tu te dis que tu vas tuer ceux-là en premier, je me trompe ?

- Euh… non, pas vraiment…

- Donc maintenant t’arrêtes et t’essayes de te montrer humain, ça te dit ?

- Non.

- Alors tais-toi au moins et laisse-moi avoir l’air normal à ta place.

- Mouais… mais je reste… On sait jamais.

J’aime pas quand il a raison et surtout pas quand il étale ce que j’ai dans la tête à des gens que je connais pas et qui pourrait utiliser ça contre moi. M’enfin, ça part pas d’un mauvais sentiment après tout. Je sais quand je vais trop loin mais c’est pas pour ça que je recule alors c’est bien d’avoir un petit frère qui vous le dit, ça donne des excuses. Comme je lui ai dis que je me taisais, je tais aussi mes pensées et je ne ferai que noter tout ce qu’il se dit – et ce qu’il se passe si ça a la moindre importance – autour de moi. Je ne suis plus qu’un observateur.

H : - Encore désolé…

L : - C’est pas grave t’inquiète, les dégénérés, on connaît tous un peu.

Si : - Je suis fier d’être moi d’abord ! C’est vous les dégénérés qu’ont rien compris à la vie !

Y : - Voici Siwon, le libertin débauché à la recherche de toutes proies ayant la capacité de crier. Sa vie en deux mots ? Plaisir et replaisir.

Si : - Et lui, c’est YeSung, un chanteur déchu qui n’a encore pas pu se faire son petit chéri, alias Donghae.

D : - Siwonnie, t’es lourd avec ça… Fous-nous la paix un peu…

H : - Donghae, je suppose ?

D : - Yep, enchanté.

H : - De même.

L : - Et les deux choses entrain de se bécoter derrière en mode discret spotted et ayant de la guimauve dégoulinant par tous les pores de la peau, c’est Jonghyun à gauche et Sungmin à droite. Et moi, c’est Leeteuk, la « maman » de cette jolie famille.

H : - Ravi de vous connaître. Moi, c’est Hyukjae et si vous n’aviez pas compris, je vous présente mon frère jumeau, Eunhyuk.

E : - Et je tiens à lui plus qu’à moi-même, compris ?

L : - J’avais compris oui mais c’est pas pour ça qu’il fallait être agressif comme ça.

H : - Excusez-le, il a pas toujours été comme ça.

E : - Mais je compte le rester.

H : - Hyung ! Je t’ai dis de te taire ou d’être plus sympa ok ?

E : - Mouais…

L : - Je vois qu’avec toi, ça va donc on peut toujours espérer une amélio…

E : - Dans tes rêves la rousse.

H : - Eunhyuk, va m’attendre plus loin, histoire que je puisse discuter vraiment, s’il te plaît.

E : - Mais…

H : - T’as voulu que je sorte me changer les idées maintenant que je suis là, me fais pas regretter d’être venu.

E : - Nan je reste.

H : - Alors tu te tais ou t’es gentil, au prochain mot désagréable tu dégages, c’est d’accord ?

E : - J’ai pas vraiment le choix…

H : - Non en effet.

DSYJSiL : - *laugh*

H : - Vous moquez pas par contre, parce que sinon, ça va pas le faire.

L : - Scuse-nous mais il a tellement l’air antipathique que te voir lui donner des ordres, toi qui a l’air plutôt sympa, c’en est plutôt marrant.

H : - Même.

Ils ont discuté pendant quelques minutes, sans que je n’agisse, mis à part pour surveille le Siwon, qui était plutôt pas mal cela dit en passant. Mais quand Leeteuk a commencé à parler d’un internat, je ne pus m’empêcher de penser à intervenir à nouveau, en essayant de dissimuler ma non-appréciation des gens.

L : - Tu sais qu’il existe un internat pour tous les animaliks ?

H : - Non, je ne savais pas, c’est dans le coin ?

L : - Ouais c’est pas loin, vous pourriez peut-être songer à y venir, ils sont super ouverts et il nous reste deux places dans la chambre.

E : - Je crois pas que ce soit bien un lieu pour nous…

H : - Au contraire, ça pourrait nous permettre de connaître du monde.

E : - Je ne sais pas si je peux vivre en société… Je ne suis pas vraiment fait pour ça…

Si : - Ça c’est rien de le dire…

H : - Siwon… Je t’ai demandé d’éviter les réflexions, c’est pas sa faute.

E : - Si, mais je m’en fous, c’est pas pareil.

H : - Non, c’est pas la tienne et tu le sais. Là où tu es fautif c’est de vouloir rester comme ça. Enfin bref, passons. On en a déjà parlé. En tout cas, je pense que ça te ferait pas de mal d’intégrer un internat où tu pourrais peut-être t’ouvrir au contact des autres.

E : - Mais je veux pas.

L : - Tu peux peut-être venir tout seul si lui ne veut pas ?

H : - Comment on fait pour s’inscrire ?

L : - A l’administration.

H : - Ok. Vous pourriez m’y emmener ?

E : - Attends ? Tu songes vraiment à me laisser tout seul ?

H : - Non, tu vas venir avec moi parce que c’est soit tu viens et on est ensemble, soit on va encore être séparés et tu sais que c’est pas ce qui nous a le mieux réussi.

E : - Je viens.

Je sais que je viens de me faire avoir bien comme il faut mais comme il avait l’air enthousiaste à l’idée d’intégrer cet endroit, je me suis laissé convaincre, on va dire. Je ne me voyais pas le laisser seul. D’ailleurs, à l’inscription, il faudra que je négocie – ou que j’impose – le fait qu’on soit dans la même classe. Enfin bref. Voyons la suite.

         


Codage par Kuroki sur Epicode !


 


Si vous avez au moins ne serait-ce que regardé le gif, vous découvrez maintenant la tête d'Eunhyuk et du coup de Hyukjae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HyukJae Won
Assidu

avatar
profil
Messages : 311
Date d'inscription : 01/09/2014
Sur l'avatar ? : Lee HyukJae

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Capacité de se mettre à la place des gens (il voit, entend, ressent, et pense comme eux tout en restant conscient)
Race précise: Monki

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Sam 6 Sep - 16:30

Sortie en Enfer... Et avec le coup de foudre
♦ Korean Family feat EunJae ♦












Comme chaque nuit je me retrouvais là bas. Enfermé dans cette pièce, dont les murs m'emprisonnèrent par la suite durant quatre années. Mais ce jour là c'était différent. Les choses avait beau se dérouler comme d'ordinaire, si je peux qualifier ça d'ordinaire, cette fois-ci n'était pas anodine. C'était la première. J'étais jeune, je n'avais que dix ans, mais ce n'est pas ça qui les a arrêté. J'étais ignorant, innocent, et dans l'incompréhension totale jusqu'à ce qu'ils posent leurs mains sur moi. Ce jour là j'aurais voulut pleurer mais je n'en étais incapable. Ce jour là j'aurais voulut hurler mais je n'en avais pas la force. Ce jour là j'aurais voulut disparaître mais je n'avais pas ce don. Ce jour là ils m'ont volé mon innocence. Je me revoyais parfaitement, maintenu au sol car je me débattais, la tête maintenu face au miroir de façon à ce que j'observe chaque détails de ce qu'ils me faisaient subir. Mais, en cet instant précis je revivais ce moment en simple spectateur, impuissant, dans l'incapacité de venir en aide à ce garçon. Dieu sait que j'en avais envie mais je demeurais immobile, ne pouvant faire aucun mouvement. Tout ce que je pouvais faire c'était regarder, encore et encore. J'étais comme lui. Comme moi. Résigné à observer mon propre viol, sans pouvoir agir. 
A chaque fois que je faisais un cauchemar je me réveillais en sursaut. C'était presque une habitude à vrai dire. Rares étaient les nuits où j'arrivais à ne pas en cauchemarder. J'avais beau tenté pendant ces quatre années de laisser mon passé derrière moi et de me consacrer à l'avenir, il continuait de me bouffer la vie. Que je le veuille ou non. Je ne pouvais pas en vouloir à Eunhyuk, il avait tout fait pour moi même s'il n'avait pas réussi à me guérir. Même si au fond guérir ce n'était pas ce que je cherchais. Là-dessus lui et moi étions sur la même longueur d'onde. Notre passé faisait parti de nous. C'est lui qui avait décidé de ce que nous étions aujourd'hui. J'aurais certes préféré qu'il ne m'arrive rien de tel, mais je n'avais pas eu le pouvoir d'en décider.
Je me redressai doucement, prenant appui sur le matelas, la respiration haletante. Comme à chaque fois, j'étais en sueur et tremblais presque. Je tentais de me calmer avant d'entendre la voix d'Eunhyuk :

- Hyukie ? Ça va aller ?

Il ne dormait plus vraiment ces derniers temps, et devait probablement passer ses nuits à me surveiller, à guetter mes moindres mouvements dans mon sommeil. C'était probablement la raison pour laquelle il savait à chaque fois que je faisais un mauvais rêve, même s'il ne savait pas l’événement précis qui me torturait. Je me tournais vers lui, tentant d'afficher une expression calme et normale mais je doutais fortement du résultat :

- Oui oui, t’inquiète…

Je savais que ce que je venais de dire était inutile mais je le disais quand même, me persuadant que je pouvais le rassurer avec une phrase aussi simple. Après tout, aujourd'hui il n'avait plus de raisons de s'en faire pour moi. Personne ne s'en prenait à moi. J'allais bien, enfin en apparence. Je restai brisé à l'intérieur, chargé d'une haine et d'une souffrance dont je ne pouvais ni ne voulais me défaire, pourtant dieu sait qu'elles étaient lourdes à porter. Mais il ne pouvait rien faire à ces maux. Tout ce qu'il pouvait faire il l'avait déjà fait. Il avait recueillit les larmes que je n'avais pas pu versé durant quatre ans, il avait veillé sur moi durant toutes ces années, et aujourd'hui je n'attendais plus rien de sa part, si ce n'est sa présence. 

- C’était quoi cette fois ?

Comme à chaque fois il n'en restait pas là. Il voulait toujours savoir précisément quel souvenir m'avait rattrapé. Et comme à chaque fois je lui répondais.

- La première fois…

Et, toujours comme à chaque fois que je lui disais ça, sa mine s'assombrissait. Je savais qu'il s'en voulait. Lui avait connu la vie de château et moi celle d'un bordel. Il avait tué par plaisirs et j'avais été violé. Mais je ne pouvais lui en vouloir. Il n'avait pas choisit. Et je le remerciais de se montrer à présent aussi protecteur avec moi. C'était rassurant, même si ses méthodes n'étaient pas toujours les bonnes. 

- T’en veux pas, c’est pas ta faute.

Cette phrase aussi était probablement inutile, mais je la lui disais presque à chaque fois. Et comme de coutume après ce genre de phrase, il ne répondait rien, laissant le silence s'immiscer entre nous. En même temps, il n'y avait rien à dire aujourd'hui. Cette discussion nous l'avions déjà eu auparavant, un nombre incalculable de fois, jusqu'à finir par la taire une bonne fois pour toute. Aujourd'hui, il était rare que nous évoquions le passé de façon volontaire. Et même quand nous en parlions, comme après l'un de mes cauchemars, nous ne disions que quelques mots. Rien de plus. 
Je m'attendais à ce qu'il cherche à changer de sujet, mais ce qu'il me dit ne me convenait pas vraiment je dois dire.

- Aujourd’hui, on bouge de là.


J'avais tout sauf envie de sortir. J'avais beau avoir passé quatre années de ma vie enfermé dans une pièce les volets clos, aujourd'hui je n'avais toujours pas prit goût à l'air extérieur. Je préférais rester ici, dans ma bulle, à l'abris. 

- J’ai pas envie Hyung.

Mais cette phrase était inutile elle aussi car je savais pertinemment que quoi qu'il arrive il gagnerait. S'il avait décidé que l'on allait sortir aujourd'hui, on allait sortir aujourd'hui. En plus je savais qu'il faisait ça pour moi, même si j'étais plus que réticent. Il savait que ça me ferai du bien. Et je le savais aussi. Mais je n'avais pas envie de sortir. Je voulais rester là, comme presque tout les jours. Mais aujourd'hui je savais que j'allais perdre face à lui. 

- Hyukie, tu t’habilles très vite ou tu sortiras avec ton pyjama, je m’en fous. Mais ce qui est sur, c’est qu’on sortira de ce trou.

J'ai eu un très léger rire, rapide et incontrôlable, avant de tourner la tête vers lui. Je lui ai sourit en signe de capitulation avant de sortir de dessous ma couette et de me lever pour aller me préparer. 
Après m'être rendu présentable et avoir trouvé de quoi m'habiller, à savoir un jean simple, presque noir, un tee-shirt des plus banal de couleur bleu foncé et ma veste en cuir, j'enfilais le tout rapidement avant de tourner la tête vers Eunhyuk. Lui avait choisit un jean bleu plutôt clair, un tee-shirt blanc et sa veste en cuir à lui. Et, bien sûr, un foulard rouge et noir pour cacher cette cicatrice qu'il portait depuis maintenant plus de 6 ans. J'avais l'impression que c'était pour lui comme une marque de honte, et la façon dont il la cachait aux yeux de tous en était presque impressionnante. Personne ne devait la voir. Des cicatrices j'en portais également, et même si elles étaient beaucoup plus nombreuses, il m'était plus facile de les dissimuler. Du moment que je n'enlevais pas mon tee-shirt tout allait bien. 
En le regardant j'avais de l'impression de me voir. Mais en étant habillé de plus ou moins la même façon c'était encore plus flagrant. Les mêmes cheveux, le mêmes visages, le même style vestimentaire. A croire qu'on voulait que les gens ne nous reconnaissent pas.
Eunhyuk nous emmena en direction du parc, malgré ma volonté inexistante d'y aller. Mais je me gardais bien de l'exprimer et me contentais de le suivre, sans rien dire. Mais je ne souriait pas pourtant, enfin jusqu'à arriver au parc. La verdure avait le don de me faire sourire. Probablement parce que c'était la première chose que j'avais vu en ouvrant les yeux après avoir quitté cet établissement. Seulement, à l'entrée du parc, que je trouvais particulièrement calme, Eunhyuk s'arrêta pour refaire un de ses lacets. Je ne l'attendais pas et avançait quelque peu, mais visiblement le parc n'était pas suffisamment calme pour qu'il ne m'arrive rien. Un mec venait de me percuter, probablement sans le faire exprès. Je relevais les yeux vers lui et, en regardant la façon dont il me détaillait, je doutais fortement qu'il n'avait pas fait exprès. 
La seconde d'après Eunhyuk était à côté de moi. Je ne l'avais pas vu ni entendu arriver tellement il avait fait vite. Je me reculais d'un pas pour plus ou moins m'éloigner du mec qui m'avait heurté. Il était plutôt grand, des cheveux noirs, un regard qui n'inspirant pas franchement confiance et, vu que le hasard fait bien les choses, il était non seulement typé asiatique mais en plus il était animalik. 

- Même pas dans tes rêves tu le touches, c’est clair ?!
- J’ai encore rien fait, calme-toi Hyung…

Mauvais plan mec. De un tu le prend pas au sérieux et de deux tu l'appelles Hyung. Et puis de trois tu t'en prend à moi, autrement dit la seule et unique chose que tu n'as pas le droit de toucher du point de vue d'Eunhyuk. Je crois que ce mec à des envies suicidaire c'est pas possible autrement. Je veux dire, même si tu connais pas mon frère, t'as juste à le regarder pour comprendre. Sans parler du fait qu'il se ballade quand même avec deux sabres, je tiens à le noter. 

- C’est Eunhyuk, pas hyung. Et comment ça, pas encore ? T’as fumé quoi ce matin ?
- Ok Eunhyuk… Donc je disais : j’ai encore rien fait, calme-toi Eunhyuk.

Le mec en question avait l'air blasé, complètement au-dessus de tout ça. Hyung -moi j'ai le droit de l'appeler comme ça, et puis je dois bien être le seul en plus- n'allait vraiment, mais alors vraiment pas aimer ça. 

- Siwon...

Je relevais les yeux vers l'inconnu qui venait de parler, que je n'avais pas vu jusqu'ici, trop concentré sur Eunhyuk et, du coup, un dénommé Siwon. Je ne saurais pas vraiment dire quelle émotion m' a traversé en le regardant mais c'était étrange. Ses cheveux roux attachait mon regard. Ses yeux m'appelait. Son visage m'interpellait. Son corps tout entier m'attirait. 

 - ...steuplé ne dis pas n’importe quoi, tu voies bien que tu ne t’adresses pas à quelqu’un pour toi. On verra d’autres gens plus tard.

Je ne savais plus où me mettre. Je ne faisais même pas attention à ce qu'il venait de dire, je me sentais tout simplement perdu. Je me contentais de détourner mon regard et de me concentrer sur ce qu'il se passait plutôt que sur lui, posant mon regard sur le Siwon en question qui ouvrait sa grande gueule à nouveau :

- Désolé Eunhyuk et jumeau d’Eunhyuk, je ne savais pas qu’on pouvait plus draguer tranquille… Ça te va Leeteuk ?
- *sigh*

Je ne sais pas si le bon mot c'était draguer, mais je ne relevais pas, préférant ne pas savoir les mots qu'il avait en tête à mon sujet. Ce que je savais c'est que vu la façon royale dont il se foutait complètement de la gueule d'Eunhyuk, il allait pas aimer. Je tournais la tête vers lui, comme pour m'assurer qu'il allait pas faire une bêtise.

- Si tu peux pas t’empêcher de sauter sur tout ce qui bouge, tu veux peut-être que je t’empêche de marcher ?

Gagné. En disant cela il avait saisit l'un de ses deux sabres pour le sortir de son fourreau mais je l'en avais comme qui dirait empêché, posant ma main sur la sienne. Oui, comme elle font les madames dans les films quand leur chéri est sur le point de se battre pour elle. Alors lui et moi c'est un peu pareil, sauf que je suis seulement Hyukjae et on une demoiselle en détresse et que lui c'est pas mon prince charmant mais mon frère. Je le forçais à ranger son sabre avant de lui dire :

- De ce côté-là, je crois que tu ne peux pas te plaindre, Nhyukie.
- Euh… Je… Enfin, c’est pas pareil…

Comme à chaque fois qu'il le fallait, je trouvais le moyen de le faire taire, même si je faisais un peu tomber son image de mec méchant et violent.
Inspirant doucement, je tournais la tête vers Leeteuk -c'était son nom- pour lui dire, tentant de ne pas faire attention à son regard posé sur moi :

 - Excusez-le, il est… comment dire ?
- Protecteur ?
- Oui c’est tout à fait ça.

Je sentais que rien que cet échange n'allait pas lui plaire -à Eunhyuk-. Vis-à-vis de moi il était pire qu'un parent. Sans arrêt sur mon dos, à surveiller ce que je fais, quand, comment, qui je voyais -même si de ce côté là il y avait pas grand chose à craindre-. Mais do'rdinaire à part rester avec moi il ne faisait pas grand chose car il n'avait rien besoin de faire. Mais aujourd'hui, je dois dire que dans le genre de situation délicate c'était pas mal.
En parlant de situation délicate, et bah on va continuer sur cette lancée. Quatre autres mecs ont débarqué, tous typés asiatiques et tous animaliks. C'était la réunion au parc aujourd'hui ou bien ? Genre les animaliks asiatiques se sont passé le mot pour se retrouver ici c'est pas possible. Enfin ça c'était avant que je comprenne qu'ils étaient venus ensemble. Mais d'où qu'elle venait cette troupe d'animalik asiatiques ? 

- Qu’est-ce qu’il se passe ?

Un des nouveaux-venus venait de parler. Blond, large d'épaule, moyennement grand, un regard qui n'inspirait que la confiance -contrairement à celui de l'énergumène à trois pattes (si t'a spas compris quelle est la dernière patte tant pis pour toi)- mais visiblement pas assez confiant parce qu'il s'est fait remballé sans aucun raison par Eunhyuk :

- Rien qui t’intéresse.
- Laisse tomber Donghae, il est pas commode, mieux vaut parler à sa réplique.

Je ne relevais pas les yeux vers lui et me contentais de regarder le dénommé Donghae, le blond qui venait de parler. Tout ce que je voulais c'était ne rien laisser paraître. Si Eunhyuk ne me voyait ne serait-ce que regarder bizarrement Leeteuk il allait le tuer. Et ce n'était pas franchement ce que je voulais. Enfin mis à part Eunhyuk, je ressentais une profonde gêne, n'étant pas capable de mettre un mot sur ce qui m’abritait vis-à-vis de lui -Leeteuk-.

- Parce qu’il y en a deux en plus ? Siwon t’as fait fort cette fois.
- Merci Yesungee...

Celui-ci s'appelait Yesung. Enfin c'est ce que je supposais vu que Siwon l'avait appelé Yesungee et que j'avait l'habitude dans mon pays que l'on surnomme les gens en rajoutant "ee" ou "ie" derrière. Peut être venaient-ils de Corée eux aussi. Un peu plus grand que le précédent, des cheveux noirs, un regard presque joyeux et un visage de fouine. A le regarder ainsi, c'était à croire que ce mec était la joie de vivre incarné. Enfin c'était avant que son sourire ne disparaisse, rendant son visage bien sombre. Et bah t'es mieux en souriant hein. 

- ...je suis plutôt fier de moi pour une fois mais j’ai pêché un petit poisson trop mignon sans voir le requin qui le suivait donc… ça semble compromis tout ça…

Il vient de me comparer à un petit poisson trop mignon qu'il vient de pêché et Eunhyuk à un requin ? Nan mais je rêve là. Cet énergumène s'annonce de pire en pire visiblement. Je ne veux même pas savoir ce qu'il prévoyait de faire avec moi. Même si j'avais probablement tout vu et tout fait -au sens propre du terme malheureusement-, je ne cherchais même pas. Enfin tout ça ne devait pas vraiment plaire à Eunhyuk. J'arrêtais de les écouter un instant pour me concentrer sur lui. Il allait pas tarder à craquer. Quelque chose me disait que je ne voulais pas être là pour voir ça.
Enfin résultat j'ai raté leurs discussion, tout ce que j'ai réussit à capter c'est la fin de chez fin de Siwon :

- Ah la la…

Ah la la. Théoriquement je peux pas interpréter parce qu'il me manque tout le début mais tout e qui me viens ce sont des idées bizarres. Siwon regardait les deux derniers inconnus en disant ça, donc je supposais qu'il s'était adressé à eux. Les deux sans noms. Enfin si ils avaient tout les deux un noms mais je le savais pas donc dans ma tête ils en ont pas. 
Je tournais à nouveau la tête vers Eunhyuk, et vu le regard qui leur jetait je me doutais déjà de ce qu'il se passait dans sa tête. 

- Et au pire, vous vous la fermez et vous me laissez expliquer ma façon de penser à votre ami.

J'empêchais quiconque de lui répondre et tentais de la raisonner par moi-même, plutôt que de les laisser l'énerver d'avantage pour qu'il finisse par brûler des maisons et tuer des gens.

- Hyung, arrête ils ont rien fait. Pas besoin de réfléchir à comment les tuer pour l’instant.

Je sais pas vous mais moi si j'étais à leur place là je commencerais à m’inquiéter. Enfin juste comme ça. Nan parce que je parlais très sérieusement hein, et ça se ressentait.

- Comment tu sais que j’y pensais déjà ?
- C’est toujours ce que tu fais en premier. Tu retiens leurs noms et tu y réfléchis. Quand tu ne connais pas un des noms, tu te dis que tu vas tuer ceux-là en premier, je me trompe ?
- Euh… non, pas vraiment…
- Donc maintenant t’arrêtes et t’essayes de te montrer humain, ça te dit ?
- Non. 
- Alors tais-toi au moins et laisse-moi avoir l’air normal à ta place.
- Mouais… mais je reste… On sait jamais.

Comme si j'espérais qu'il s'en aille. Si ça arrive un jour dans ma vie faîtes moi penser à le noter, histoire que ça reste mémorable. 
Je le connaissais si bien que j'avais su tout ce qu'il avait dans la tête. Ca faisait presque peur. Enfin au moins j'avais gagné. Il avait finit par se taire, me laissant essayer de rattraper le coup, histoire qu'ils partent pas en appelant les flics pour qu'ils viennent nous chercher parce qu'on a l'air de fou furieux.


- Encore désolé…
- C’est pas grave t’inquiète, les dégénérés, on connaît tous un peu.

Une fois de plus je trouvais le moyen de regarder ailleurs. J'aurais même pu me concentrer sur une poubelle ou sur un chien en train de pisser contre un arbre plutôt que de le regarder lui. Rien qu'entendre sa voix me faisait presque ressentir des frissons. 

- Je suis fier d’être moi d’abord ! C’est vous les dégénérés qu’ont rien compris à la vie !
Tant mieux pour toi.
- Voici Siwon, le libertin débauché à la recherche de toutes proies ayant la capacité de crier. Sa vie en deux mots ? Plaisir et replaisir.

Ça je crois que j'avais compris, merci euh... Yesung. Lui c'est Yesung.

- Et lui, c’est YeSung, un chanteur déchu qui n’a encore pas pu se faire son petit chéri, alias Donghae.

Je me contentais de ne pas relever. 

- Siwonnie, t’es lourd avec ça… Fous-nous la paix un peu…
- Donghae, je suppose ?
- Yep, enchanté.
- De même.

En fait je savais déjà que tu t'appelais Donghae mais ça fait genre. Enfin du coup je pouvais en conclure, d'après Siwon, que Donghae et Yesung étaient plus ou moins en couple et que... et que soit ils étaient pas tout à fait en couple soit ils avaient un problème au lit, c'ets au choix. Enfin, pas de conclusion hâtives.

- Et les deux choses entrain de se bécoter derrière en mode discret spotted et ayant de la guimauve dégoulinant par tous les pores de la peau, c’est Jonghyun à gauche et Sungmin à droite. Et moi, c’est Leeteuk, la « maman » de cette jolie famille.

Je me contentait une fois de plus de ne pas le regarder lui mais de regarder les " deux choses ", je cite, dont il parlait. Ah oui, c'est les deux sans noms. Donc lui c'est Jonghyun et celui qui a une tête de mignon c'ets Sungmin. Très bien.
Et lui je savais déjà qu'il s’appelait Leeteuk. Mais du coup quand il a dit ça et bah j'ai du par conséquent tourner la tête vers lui, vu que c'est de lui dont il parlait. Je crois que je ne me suis jamais autant empêché de rougir de ma vie. Je tentais de ne pas paraître gêné. Je voulais bien passer pour un tout ce que vous voulez, un coincé, un paumé, un timide, mais pas un gêné. C'était comme qui dirait gênant -haha jeux de mot pourrit-. Je tentais de reprendre mon calme pour lui répondre de façon normale, sans le regarder vraiment.

- Ravi de vous connaître. Moi, c’est Hyukjae et si vous n’aviez pas compris, je vous présente mon frère jumeau, Eunhyuk.
- Et je tiens à lui plus qu’à moi-même, compris ?

N'importe qui a un cerveau suffisamment développé pour comprendre. Je suis sûr que même une crevette n'oserait pas se faire manger par moi de peur que tu me fasse vomir pour la tuer à nouveau parce qu'elle aura oser toucher mon œsophage et atterrir dans mon estomac. 


- J’avais compris oui mais c’est pas pour ça qu’il fallait être agressif comme ça.

Marque un point. Mais je te regarderais pas pour autant.

- Excusez-le, il a pas toujours été comme ça.
- Mais je compte le rester.
Ca aussi un homme de Néandertal pourait le comprendre. 
- Hyung ! Je t’ai dis de te taire ou d’être plus sympa ok ?
- Mouais…
- Je vois qu’avec toi, ça va donc on peut toujours espérer une amélio…
- Dans tes rêves la rousse.

Je me contentais de fermer les yeux quelques secondes avec un soupir qui avait le don d'exprimer ce que je voulais avant de me tourner vers Eunhyuk et de lui dire, de façon très clair :

- Eunhyuk, va m’attendre plus loin, histoire que je puisse discuter vraiment, s’il te plaît.

Pourquoi est-ce que je lui ai dit ça moi ? Je veux pas rester et lui parler, je veux m'en aller. Son regard va finir par me brûler sur place. Sa voix va finir par me rendre sourd. Son visage va finir par me rendre aveugle. Faut que je m'en aille. Mais je peux pas. Merde. Tant pis. Il faut souffrir pour euh... pour rien. C'est tout à fait ça. Il faut souffrir pour rien.

- Mais…
- T’as voulu que je sorte me changer les idées maintenant que je suis là, me fais pas regretter d’être venu.
- Nan je reste.
- Alors tu te tais ou t’es gentil, au prochain mot désagréable tu dégages, c’est d’accord ?
- J’ai pas vraiment le choix…
- Non en effet.

Sa "soumission" a visiblement eu l'air de faire rire l'assemblée, si je peux m'avancer en disant que cette troupe d'asiatique représente une "assemblée". Ça par contre non. Eunhyuk avait déjà horreur de ne pas être prit au sérieux mais alors qu'on se foute de lui c'était le must. Je prenais un air sérieux, histoire de faire comprendre très clairement les choses, y comprit à l’énergumène de Neandertal.

- Vous moquez pas par contre, parce que sinon, ça va pas le faire.
- Scuse-nous mais il a tellement l’air antipathique que te voir lui donner des ordres, toi qui a l’air plutôt sympa, c’en est plutôt marrant.
- Même.

J'avais relevé les yeux vers les siens en lui disant ça, plongeant sans le vouloir mon regard dans le siens. Je tenais à me faire comprendre, aussi bien pour Eunhyuk que pour eux. Ou que pour lui. Mais cette fois-ci je trouvais ça différent des autres fois. D'habitude je disais ça pour qu'Eunhyuk ne fasse pas de conneries. Aujourd’hui j'avais le sentiment étrange de faire ça pour éviter qu'il leur arrive quoi que ce soit. Surtout à lui. Et ça me gênait de ressentir ça. 
Après ça on a discuté pendant un petit moment, de choses et d'autres. Siwon se tenait tranquille. Eunhyuk ne disait rien. Et moi je ne le regardais pas. Jusqu'à ce moment où il m'a dit quelque chose, et où je me suis senti obliger de le regarder, tentant de garder mon calme et un air normal.


- Tu sais qu’il existe un internat pour tous les animaliks ?

Un internat ? Pour les animaliks ? C'était peut être ce qu'il nous fallait. 

- Non, je ne savais pas, c’est dans le coin ?
- Ouais c’est pas loin, vous pourriez peut-être songer à y venir, ils sont super ouverts et il nous reste deux places dans la chambre.
- Je crois pas que ce soit bien un lieu pour nous…

Forcément, faut que tu viennes tout casser. Sauf qu'au fond t'as peut être raison, mais sur le coup je m'en suis pas rendu compte. Je ferais ma réflexion à ce sujet plus tard, autrement dit quand je pourrais plus reculer.

- Au contraire, ça pourrait nous permettre de connaître du monde. 
- Je ne sais pas si je peux vivre en société… Je ne suis pas vraiment fait pour ça…
- Ça c’est rien de le dire…
- Siwon… Je t’ai demandé d’éviter les réflexions, c’est pas sa faute.
- Si, mais je m’en fous, c’est pas pareil.
- Non, c’est pas la tienne et tu le sais. Là où tu es fautif c’est de vouloir rester comme ça. Enfin bref, passons. On en a déjà parlé. En tout cas, je pense que ça te ferait pas de mal d’intégrer un internat où tu pourrais peut-être t’ouvrir au contact des autres.
- Mais je veux pas.
- Tu peux peut-être venir tout seul si lui ne veut pas ?

Hors de question. Mais ça pouvait servir de moyen de pression. Je me forçais à le regarder, tout en essayant de contrôler aussi bien mes pensées que mes sentiments. J'ignorais ce qui naissait en moi et je ne voulais pas le savoir.

- Comment on fait pour s’inscrire ?
- A l’administration.
- Ok. Vous pourriez m’y emmener ?
- Attends ? Tu songes vraiment à me laisser tout seul ?
- Non, tu vas venir avec moi parce que c’est soit tu viens et on est ensemble, soit on va encore être séparés et tu sais que c’est pas ce qui nous a le mieux réussi.
- Je viens.

J'avais horreur de le faire culpabiliser, surtout en me servant de notre passé pour l'obliger à faire quelque chose qu'il ne voulait pas, mais je n'avais pas trouvé d'autres moyens. Mais je m'en voulais déjà.
Mais je ne pensais que maintenant au fait que j'avais agît trop vite. Eunhyuk avait raison en fin de compte. Pas pour lui mais pour moi. Depuis qu'on avait emménagé ici je passais la plus part de mon temps enfermé dans cet appartement, ne voulant pas sortir et affronter l'extérieur. Alors aller dans un internat, peuplé de je ne sais combien d'animalik, avec l'obligation d'aller en cours et de cottoyer des élèves, c'était probablement trop d'un coup. J'ignorais même si j'allais aller bien une fois entré à l'internat. Seul le temps nous le dirait. Mais il n'y avait pas que ça. Leeteuk était le second problème. Enfin, il n'était pas un problème en soit mais tout ce que je voulais depuis tout à l'heure c'était quelque part m'en éloigner. Mais il nous avait clairement dit qu'il restait deux places dans leur chambre, sous-entendu que si l'on allait à l'internat, l'on irait dans leur chambre. 
Je ne savais ni quoi dire ni quoi faire. Je ne savais plus. Et comme j'avais clairement dit à Eunhyuk de se taire et qu'on irait à cet internat de toute façon c'est pas lui qui allait m'aider. Mais peut être que cet internat serait un bon remède, pour lui comme pour moi. Ça ne pouvait que m'être bénéfique, même si se serait dur au début. Après tout, la dernière fois que je me suis retrouvé dans un bâtiment avec des animaliks c'était dans un bordel. Et les animaliks étaient des putains, non des élèves. 
Je n'y pensais plus et me reconcentrais sur la situation. Sauf que la situation en l’occurrence c'est Leeteuk qui m'indique, enfin qui nous indique, de les suivre. En direction de l'internat je suppose. C'était même fort probable. Enfin du coup on les a suivit.
Après un quart d'heure de marche environ, on était arrivé à destination. En chemin nous avions un peu parlé, et j'avais été assommé de question -pas Eunhyuk puisqu'il se tait- sur nous. Mais quand la question " vous venez d'où ? ", posé par Yesung, la fouine, je me suis arrangé pour éviter la question, ne souhaitant pas parler de ça. 
L'internat semblait vide. Probablement parce que nous étions samedi et que les élèves devaient profiter de leurs week-ends pour sortir. Cela me convenait parfaitement à vrai dire. Ils nous ont fait traversé le parc en nous disant que c'était justement le parc -ce qui semble logique- et on est également devant passé devant un bâtiment qui n'étais pas l'internat lui même.

- Et là c'est le gymnase.
- Et on y fait quoi ?

Pourquoi je sens de mauvaises idées dans ta tête hein ? Je sais pas ce que tu vas venir y faire mais je sais pas pourquoi, j'arrive pas à penser à un truc normal, genre faire du sport.

- Bah tiens il peut parler sans nous menacer lui ?

Bonne remarque, mais du coup je sens que tu va t'en prendre une dans les dents.

-  Siwon. La ferme. En fait, c'est pour les cours de sport ou pour faire ce que t'as envie quand il y a pas de classe qui l'occupe.
- Même massacrer l'autre débauché ?

Deux pour le prix d'une, trop fort. Sauf que je n'avais que regardé Hyukjae. 

- Je me disais aussi.
- Nan désolé ça tu peux pas.

C'est pas ça qui va l'en empêcher.

- Pas grave je trouverai autre chose.

Malheureusement. Enfin bref.
On a bougé de devant le gymnase pour entrer dans le bâtiment. C'est là que la moitié de la meute de coréens -grâce à une question simple je savais qu'ils étaient tous coréens, sauf Donghae qui était un peu tout- nous a lâché pour retourner dans leur chambre. En même temps, pas besoin d'être 8 pour visiter et s'inscrire. Enfin résultat, le petit couple romantique composé de Jonghyun et Sungmin ainsi que l'énèrgumène sur pattes et la fouine sont monté, laissant avec nous leur maman et Donghae. Je me demandais aussitôt pourquoi il avait fallut que ce soit leeteuk qui reste, mais j'obtenais ma réponse tout seul. C'était la maman, même si je serais probablement incapable de le considérer un jour comme ma " mère ", du moins comme mon leader. Pas compte tenu de ce que j'avais l'impression de ressentir depuis que je l'avais vu. 
Nous sommes passé par le secrétariat, pour les inscriptions. Ça a duré quelques instants, le temps de remplir un formulaire quoi. Mais quelques instants supplémentaire après ça, le temps qu'Eunhyuk s'énerve pour qu'on soit obligatoirement dans la même classe lui et moi. Je n'ai pas cherché à lui dire de se calmer puisque c'était mon souhait également, et comme la dame qui s'occupait de cela avait l'air chiante et bah voilà, je le laissais faire. 
Il a finit par obtenir ce qu'il voulait, et la fameuse madame nous appris dans quelle Terminale nous étions. Je sentis mon cœur s'accélérer lorsque Leeteuk nous dit :

- C'est bien on sera ensemble.

Quelles étaient mes chances de tomber dans sa classe franchement ? Je me contentais de garder un air calme et normal, souriant à moitié en acquiesçant d'un signe de tête, sans le regarder. 
L'on quitta l'administration pour se diriger dans les couloirs de l'établissement, Donghae nous apprenant que cette aile du bâtiment était réservé aux langues et celle-ci aux sciences. On fit rapidement le tour du bâtiment, histoire que Leeteuk finisse de nous faire faire la visite, nous indiquant où se trouvait le dortoir, le self, les salles de permanence, la bibliothèque et compagnie, jusqu'à nous emmener à la porte de leur chambre. C'est la que la partie de rigolade commençait.
.


©Saphirielle de Tatati


" HyukJae Won "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeeTeuk Park
Assidu

avatar
profil
Messages : 476
Date d'inscription : 21/04/2014
Sur l'avatar ? : Park Junsu (Leeteuk des Suju)

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Soigner tous les maux
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Dim 7 Sep - 17:28


Sortie en famille… Et avec le sourire s’il vous plait !



- Je viens.

Je ne saurais pas dire ce que j’avais ressenti quand celui qui s’appelait Eunhyuk avait prononce ces deux mots. Il me semblait que j’étais heureux et je mettais ça sur le compte de la rencontre mais au fond, je pressentais qu’il y avait autre chose. Je n’étais pas enthousiaste à l’idée qu’Eunhyuk passe plus de temps avec nous, il représentait un danger pour tous ceux que j’aimais, mais son frère me perturbait au point que j’aurais voulu faire plus ample connaissance avec lui. L’internat favoriserait ce contact. Je crois. Sauf si son jumeau s’y opposait et dans ce cas, j’avais bien compris que ce qui gênait l’un, gênait l’autre. Peut-être pas tout le temps mais si Eunhyuk ne m’appréciait pas, je ne pourrais probablement jamais savoir ce que pense Hyukjae. Pourquoi ça m’intéresserait de toute façon ? J’en sais rien mais c’était le cas…

J’indiquais à Hyukjae la direction de l’internat. Peut-être espérais-je que son frère change d’avis et ne nous suive mais il n’en fut rien… Alors que nous nous dirigions d’un pas ni lent ni rapide vers l’internat, on en profita tous pour en savoir plus les uns sur les autres. Tout le monde se montrait plus intéressé par l’histoire de Hyukjae que par celle d’Eunhyuk mais étant bien élevés, on a quand même posé des questions sur les deux, sachant qu’il n’y en avait qu’un qui daignait nous répondre. Mais dès qu’on commençait à parler du passé plutôt que des loisirs et des gouts, Hyukjae devenait évasif et mystérieux. On imaginait parfaitement celui d’Eunhyuk mais personne ne pouvait savoir ce qu’avait vécu Hyukjae. Je n’imaginais pas qu’il ait pu ressembler à son frère alors qu’il paraissait si gentil et tendre avec lui. Mais il nous avait dit que ce n’était pas sa faute et on savait aussi qu’ils avaient été séparés et que ça n’avait pas été une réussite. J’en concluais simplement qu’Eunhyuk avait dégénéré pendant cette période alors que Hyukjae avait conservé une vie normale. Si j’avais su à quel point je me trompais… Enfin bref, tout ça pour dire que ce que je voulais savoir sur lui restait un mystère. Peu importe qui posait la question, Hyukjae n’y répondait pas et changeait de sujet. Il ne me regardait presque jamais et je me demandais pourquoi. Est-ce que le fait que je me comporte comme leur maman le dérangeait ? Si c’était le cas, pourquoi ? Après tout, il est étranger à notre famille, il ne pouvait pas comprendre mais quand ils seraient intégrés tous les deux, dans l’idéal, il comprendrait et pourrait peut-être le faire accepter à son frère. Deux personnes qui le protègent et l’aiment, c’est toujours mieux qu’une nan ? Et puis, tous les autres allaient l’apprécier de même j’en suis sur et certain.

En traversant le parc, que je leur présentai au passage, Hyukjae semblait plus hésitant que quand nous en avions parlé plus tôt. Je ne voulais pas lui demander pourquoi de peur qu’il ne s’en tienne à être approximatif dans sa réponse. Je savais que si c’était le cas, je chercherais à savoir et souvent quand je veux savoir, je finis par savoir, aux dépens de liens.

- Et là c’est le gymnase.

Je leur indiquai le bâtiment qui se trouvait dans le fond, devant nous et m’attendais à poursuivre ma petite visite quand Eunhyuk décida de prendre la parole. J’avais alors très peur de ce qu’il pourrait dire mais il se contenta d’une question basique.

- En on y fait quoi ?

Il me paraissait tellement… normal en cet instant que c’en était presque rassurant pour lui. Ça me redonnait l’espoir qu’il change à notre contact mais si ça n’avait pas marché avec son frère pourquoi nous ? Au moins, ça ne me coutait rien d’y croire. L’espoir fait vivre. Sauf que toute son humanité du moment s’effondra quand Siwon décida de l’embêter à nouveau.

- Bah tiens il peut parler sans nous menacer lui ?

Mon dieu. Siwon, ferme-la une fois dans ta vie. Un jour, tu nous apporteras autre chose que des problèmes. D’accord, j’exagère mais il aurait quand même du se rendre compte qu’Eunhyuk était pas la première personne à faire chier. Hyukjae avait aussi précisé qu’il ne voulait pas qu’on se moque de son frère, sous peine qu’il s’énerve, voire même qu’ilS s’énerveNT.

- Siwon. La ferme. En fait, c’est pour les cours de sport ou pour faire ce que t’as envie quand il n’y a pas de classe qui l’occupe.

- Même massacrer l’autre débauché ?

Je voulais être le seul à prendre le droit de remballer Siwon, comme une maman le ferait, mais il y avait désormais un membre autoritaire qui s’était rajouté dans la famille. Et ce membre, c’était Eunhyuk. J’allais devoir apprendre à vivre avec si je voulais rester avec Hyukjae. Pourquoi le contraire m’embêterait ? J’en sais rien mais ça serait le cas… En tout cas, Eunhyuk aurait pu tuer Siwon d’un regard si celui-ci avait ces capacités-là.

- Je me disais aussi.

Siwon, je t’en prie, je t’en supplie, tais-toi ! Si un jour je retrouve ton cadavre tout découpé, je saurais pourquoi.

- Nan désolé ça tu peux pas.

Oui j’ai dit que j’en étais désolé pour lui. Non, ce n’est pas digne de mon côté maman mais vous êtes obligés d’admettre que Siwon peut se montrer vraiment agaçant par moment. Et puis, si ça peut me permettre d’entrer dans les bonnes grâces d’Eunhyuk, tout est bon à prendre.

- Pas grave, je trouverai autre chose.

Euh… Je sais que j’ai dit désolé mais si tu touches à un cheveu de Siwon, je… te fais probablement rien du tout mais en tout cas, je sauve Siwon et je te renie. D’accord, le renier le fera pas pleurer mais je le ferais renvoyer et il sera séparé de son frère auquel il tient tant. *héhéhé je suis diabolique en fait* Sauf que je sais que je ne serais jamais capable de faire ça à qui que ce soit même à la pire des ordures, qui n’était probablement pas Eunhyuk ni son frère, lequel évitait toujours mon regard. Personne ne releva même si j’avais surpris Hyukjae qui se laissait aller à un soupir de découragement. En entrant dans la bâtisse, je me doutais bien que nous n’allions pas tous restés ensemble si bien que l’on se retrouva rapidement quatre, ne restant plus que Hyukjae et donc Eunhyuk, Donghae et moi. C’était logique que je sois là puisque j’étais le plus… responsable du groupe mais en même temps, j’aurais voulu pouvoir m’isoler pour réfléchir à pourquoi Hyukjae me perturbait comme ça. Mais non, ça ne collait pas à mon rôle.

Je pensais que les inscriptions seraient rapides, comme l’avait été la mienne, mais c’était sans compter sur Eunhyuk qui martyrisa la pauvre secrétaire pour être dans la classe de son frère. J’aurais pu aider la jeune femme en parlant à Eunhyuk mais je la savais tellement antipathique, avec ses cheveux d’or, que je préférais la laisser s’arranger avec le jeune coréen. Hyukjae non plus ne paraissait pas enclin à délivrer la vieille femme et quelque part, je savais que c’est parce qu’il appréciait que son frère demande cela pour lui ; je sentais que lui n’aurait pas osé, préférant se laisser faire. Pour finir, elle leur annonça leur classe et mon cœur fit un bon dans ma poitrine. C’était la mienne. Et celle de Siwon mais je préférais ne pas leur dire cela tout de suite, ils s’en rendraient compte bien assez tôt.

- C’est bien on sera ensemble.

Il avait souri mais toujours sans me regarder. Je ne comprenais pas vraiment ce que j’avais pu lui faire pour qu’il m’évitât à ce point. Je m’interrogeais toujours à ce sujet et c’est Donghae qui reprit la visite à ma place, leur présentant les différentes ailes de l’établissement avant que nous ne nous rendions devant la porte de notre chambre. C’est maintenant que la rigolade allait commencer.

En entrant dans la chambre, je vis bien entendu le JongMin allongés côté à côté sur leur lit, alors qu’il faisait un partage d’écouteurs. C’était presque continuel, j’avais l’habitude mais je les trouvais toujours aussi mignon, surtout leur façon de se chuchoter des choses dans l’oreille et de pouffer par la suite, comme s’ils étaient tous les deux dans leur monde, un monde que je ne connais pas. L’amour. Sur le lit d’à côté se trouvait YeSung, attendant probablement que Donghae revienne, même s’ils n’étaient officiellement pas ensemble – à cause d’une certaine personne dont je ne citerai pas le nom pour protéger son intégrité – et Siwon glandait. Rien n’avait changé. Tous avaient leurs habitudes. Même le JongMin, alors que Dieu sait qu’ils aiment pas ça. Donghae rejoignit en quelques secondes YeSung et se jeta presque sur le lit à côté de lui, comme s’ils ne s’étaient pas vus depuis des lustres. Quand à moi, je pris place sur le dernier lit libre, leur montrant ainsi où se trouvaient les deux dernières places. Je doutais que cela plaise, que ce soit à Hyukjae, à Eunhyuk ou à moi. Siwon lui, aimerait probablement la perspective de dormir avec l’un des jumeaux mais dans un cas comme dans l’autre ça ne passerait pas vraiment. Je leur souris en leur disant, des fois qu’ils n’aient pas compris.

- Il reste une place ici et une place avec Siwon.

Hyukjae tira une tête vraiment chelou qui ne semblait pas avoir échappé à son frère. Bien sur, c’est ce dernier qui parla, puisqu’il s’agissait de protéger son frère dans un cas de la débauche et dans l’autre de… ben de moi…

- Non mais ça va pas ?! Tu veux mourir tout de suite comment ça se passe ?

- T’énerve pas, c’est juste provisoire, le temps qu’on trouve une solution plus simple pour vous.

- Ta solution provisoire, tu sais où tu peux te la mettre ?!

- T’as mieux à proposer peut-être ? Intervint Siwon.

- T’as qu’à dormir avec ta rousse et on s’installe là.

- Ouais pourquoi pas… Qu’est-ce que t’en dis Leeteuk ?

Je sens que je vais passer une nuit mémorable… Ce qui m’intriguait le plus pour le moment à vrai dire, est que Hyukjae n’avait pas réagi pour demander à son frère de se calmer, chose qu’il avait jusqu’alors faite à chaque fois. Est-ce que la perspective de partager son lit avec moi – je ne l’aurais bien sur pas laissé avec Siwon – était si déplaisante ? C’était en tout bien tout honneur, juste le temps de s’arranger. Enfin bref, je n’avais pas vraiment le choix.

- Si ça va à tout le monde, ok.

Et effectivement, tout le monde était satisfait. Sauf moi. Je ne voulais pas vraiment dormir avec Siwon. Si ç’avait été Eunhyuk il se serait peut-être tenu à carreau, une fois un doigt en moins mais là, je savais qu’il allait n’en faire qu’à sa tête.

~

Quand le soir arriva, Eunhyuk et Hyukjae n’avait pas quitté la chambre et j’avais été obligé de leur apporter un plateau-repas pour qu’ils puissent manger sans se mélanger aux autres. Ça promet la coloc’. En tendant le plateau à Hyukjae, ma main effleura la sienne et je ressentis des picotements dans tout le bras, sans savoir pourquoi il me faisait cet effet. C’était vraiment étrange mais inexplicable. Je crois. Quant à Hyukjae, il avait du être gêné au moins autant que moi et il avait frissonné bizarrement. Mais il me remercia pour deux, alors que je crus entendre un « ci » de son frère. Mais j’avais probablement rêvé. Enfin bon. Vint le moment tant redouté, dormir. Comme prévu, à peine m’étais-je glissé sous les draps que Siwon vint presque se coller contre moi et commença à m’effleurer le bras.

- On est pas bien là tous les deux ?

- Siwon, ferme-la et dors.

- Tu sais que je peux pas dormir sans ma friandise ?

- Va te chercher un bec dans le placard et démerde-toi avec ça. Maintenant, pionce et décolle-toi de moi.

- Pff… T’es même pas drôle Teukie…

Et j’ai dormi.

 

         


Codage par Kuroki sur Epicode !


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HyukJae Won
Assidu

avatar
profil
Messages : 311
Date d'inscription : 01/09/2014
Sur l'avatar ? : Lee HyukJae

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Capacité de se mettre à la place des gens (il voit, entend, ressent, et pense comme eux tout en restant conscient)
Race précise: Monki

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Lun 8 Sep - 20:57

Vous voulez ma mort ou bien ?
♦ Korean Family feat EunJae ♦












Ce fut Donghae qui entra dans la chambre le premier, ouvrant ainsi la porte. Dès les instants qui suivirent, avant même que nous entrions dans la chambre, Donghae avait rejoint ce que je supposais être son lit, ou plutôt Yesung, qui semblait être son copain. Enfin plus ou moins. Je ne repartirais pas dans une de mes réflexions bizarres due à la remarque de Siwon donc je vais me taire là. 
Leeteuk nous fit signe d'entrée, enfin j'ai plutôt vu la main de Leeteuk nous indiquer d'entrer puisque je ne le regardais toujours pas. Eunhyuk entra le premier, et j'entrais rapidement derrière lui à mon tour, suivit de Leeteuk. Rien que cette proximité me gênait, et je niais la raison. Il referma derrière nous tandis que je parcourais du regard les lieux. Les deux romantiques étaient allongés sur un lit, écoutant de la musique tout les deux avec un écouteur chacun. Ils avaient l'air heureux, dans leur bulle, dans leur monde rien qu'à eux. Je pense qu'au fond je les enviais. 
Sur un autre lit Siwon était en mode coma, comme s'il n'avait pas bougé depuis des jours. On aurait dit un ours en pleine hibernation, attendant l'heure de se lever pour aller manger puis aller aux chiottes. Cet énergumène me dépassait vraiment, c'était au-dessus tout. J'avais rencontre, contre mon gré, toutes sortes de personnes dans ma vie, mais des comme ça je dois avouer que c'était une première. Enfin bref. 
La chambre était spacieuse, bien rangée dans l'ensemble. Elle semblait ordonnée, propre, parfaite pour une bande d'adolescent-jeunes adultes. Mais une rapide analyse de la chambre me fit comprendre quelque chose, quelque chose que j'aurais préféré ne pas comprendre. J'aurais préféré avoir tort. Je priais pour avoir tort alors que je savais que j'avais raison. Le sort avait décidé de s'acharner sur moi c'était pas possible. Et je continuais mes prières silencieuse avant de désespérer pour de bon :

- Il reste une place ici et une place avec Siwon.

Ma tête a probablement dut se décomposer sur place. Je ne voulais même pas me regarder dans un miroir de peur de me faire peur. Je n'arrivais même pas à me contrôler, c'était plus fort que moi. Là ça dépassait absolument tout ce qu'on pouvait me sortir comme mauvaise nouvelle. Sans parler du fait qu'il fallait pas tout à fait être débile pour comprendre que personne ne me laisserait dormir avec Siwon de peur d'être réveillé en pleine nuit apr un hurlement et que par conséquent, je devais passer la nuit avec lui. En fin de compte je vais peut être hurler durant la nuit. Je préférerais même dormir avec Siwon en fin de compte. Je t'en prie Eunhyuk, aide moi. Je sais même pas pourquoi j'ai besoin que tu m'empêches de passer ma nuit avec Leeteuk mais fait-le, ma santé mentale en dépend. Surtout que ma tête de décomposé genre " je suis au beau de ma vie " n'a pas du t'échapper donc je t'en prie mon Hyung chéri adoré que j'aime, aide-moi.

- Non mais ça va pas ?! Tu veux mourir tout de suite comment ça se passe ?

Je t'aime Eunhyuk. Épouse-moi. Je te promets de te satisfaire. 

- T’énerve pas, c’est juste provisoire, le temps qu’on trouve une solution plus simple pour vous.

Attaque Hyung. Je t'en supplie.

- Ta solution provisoire, tu sais où tu peux te la mettre ?!

Moi je sais. 

- T’as mieux à proposer peut-être ?

Le débauché tu fermes ta bouche. Laisse parler mon Hyung et euh... et la personne aux cheveux qui me sort -je ne sais pas pourquoi- par les yeux tellement je suis mort de gêne -bizarre à dire-.

- T’as qu’à dormir avec ta rousse et on s’installe là.

Tout à fait d'accord. Va t'en vilaine chose qui me fait ressentir des choses bizarres quand j'ai pas envie. Zou. Dehors. Enfin à côté. Mais dehors ça sonne mieux.

- Ouais pourquoi pas… Qu’est-ce que t’en dis Leeteuk ?

Je ne songeais même pas à dire à Eunhyuk de se taire ou quoi que ce soit d'autres. Pour une fois qu'il avait ma permission mental pour attaquer qu'il en profite. Si je devais comparer cette situation je songerais probablement à un mec dans la rue qui promène son chien en laisse et qui se fait aborder par quelqu'un d'un peu louche. Le mec lâche son chien et le gars chelou capitule. C'est à peu près ça. 
Mais je ne comprenais vraiment pas pourquoi cette situation me déplaisait à ce point. Vu le nombre d'homme que j'ai accueillit dans mon lit sans le vouloir, c'était pas une nuit avec Leeteuk qui allait me tuer. Mais c'était juste au-dessus de tout. Je ne pouvais juste pas. 

- Si ça va à tout le monde, ok.

Oh que oui que ça me va. Et tout le monde allait aussi. Nan. Ça allait à tout le monde, plutôt. Ca sonne plus français. Mais je me doutais que ça ne convenait pas à une personne. Que ça ne lui convenait pas à lui. Ça va probablement paraître égoïste mais j'étais tellement rassuré que je me fichais totalement de où est-ce qu'il allait dormir tant que ce n'était pas avec moi.
Le soir même, ni Eunhyuk ni moi n'avions franchement envie de sortir. C'était trop tôt je dois dire. Rien que d'être dans cette pièce m'angoissais, alors en sortir c'était au-dessus de mes forces. Enfin heureusement pour nous, l'un d'eux nous avait ramené à manger. En l’occurrence la maman du groupe, Leeteuk. Je le remerciais au fond mais j'avais l'impression de lui en vouloir pour tellement de choses inexistantes à la fois que je ne savais plus où j'en étais. J'étais dans une vague d'ignorance, bercer par des flots qui ne cessaient de m'égarer dans mes songes. 
Lorsqu'il me tendit le plateau-repas, ma main effleura la sienne. La sensation de ce contact pourtant minime était telle que j'ai faillit lâcher le plateau sur mes genoux. Je sentais le rouge me monter aux joues mais je tentais de me reprendre alors que j'en frissonnais encore. Je le remerciais cependant, tentant de contrôler le ton de ma voix. 
Une heure après cela, alors qu'un silence étrange régnait dans la chambre pourtant peuplée de 8 coréens, je me suis surpris à me demander quel était le don de chacun. S'ils étaient utiles, ou s'ils collaient à leur personnalités, ou encore s'ils se complétaient les un et les autres. Celui d'Eunhyuk et le miens étaient assez spéciaux dans leur genre, mais ça pouvait être utile, même si je me suis toujours demandé ce que ça faisait de transformer un homme en bouteille de coca et de boire le contenu de la bouteille, ou de ne serait-ce boire le bouchon. Que des choses inutiles quoi.
L'heure de dormir arriva. L'un d'eux éteignit la lumière et un silence paisible régnait à nouveau dans la pièce. Mais je n'arrivais pas à m'endormir. Je ne pouvais pas. Toutes mes pensées étaient tournées vers lui, et je n'arrivais pas à m'en défaire.
.


©Saphirielle de Tatati


" HyukJae Won "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siwon A. Ahn Jr
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 836
Date d'inscription : 03/06/2012
Sur l'avatar ? : Kim Jong Hyun - JR

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Peut rendre vivant l'inerte
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Jeu 11 Sep - 21:25

Sortie au Gymnase ~
♦ Korean Family feat Siwon Aaron Ahn Jr & Eunhyuk Won ♦












Le soir arriva, enfin. Pas trop tôt. Nan parce que depuis que je sais que je vais dormir avec Teukie-chéri bah j'attend que ça. Nan jure. Qui n'aurait pas envie de dormir avec un mec pareil. Je l'ai jamais vu sans tee-shirt mais je suis sûr que ça vaut le coup d’œil. Non non, je suis pas du tout en train de dire que je compte me le faire ce soir en mode spectacle dans la chambre. En y réfléchissant ça pourrait me faire de l'argent, genre on fait payer l'entrée. Enfin j'espère juste que la sienne n'est pas payante. Bref. Tout ça pour dire que non, je compte pas me le faire en publique. Plutôt dans le couloir. 
Et puis ça me changera de ma désagréable rencontre avec l'autre abruti hein, l'espèce de dégénéré sur pattes qui a faillit me faire je sais pas trop quoi avec je sais pas quel truc, tout ça parce que j'ai accidentellement percuté son frère. J'insiste sur le mot accident hein. Je l'avais pas du tout repéré bien avant et j'avais pas du tout calculé mon coup pour espérer me le faire ce soir. Nan nan nan hein, vous me prenez pour qui là. Nan mais je vous jure. Bande de pervers. Le pire c'est que vous avez raison hein, mais on va dire que c'était un accident. Par mesure de sécurité. Tout ça pour dire qu'Eunhyuk est un fou dégénéré qui a faillit me tuer. Donc Teukie, en tant que gentille maman, tu dois me réconforter de mon traumatisme. Comme si j'étais traumatisé, héhéhé.
Enfin bref, je les approches pas moi. Aussi bien l'un que l'autre. Y en a qui a pas l'air dangereux mais l'espèce de crevette macaqué qui l'accompagne elle m'inspire pas confiance. Même si j'ai vraiment envie de me le faire -le petit pas le macaque-. 
Bref. Y a un petit moment déjà j'ai dit que le soir était arrivé, donc je vais reprendre là. Le soir est arrivée, l'heure pour tout les chauds lapin de se mettre en selle -peut être même au sens propre du terme-. Mais pour vous, gens civilisés, c'est l'heure de dormir. Et malheureusement pour moi, Leeteuk est une personne civilisée. Il est temps que je lui apprenne la vie, nan parce que je suis sûr que c'est encore un petit agneau innocent. Bref. C'est le soir. J'ai fais ce qu'on appelle communément me coucher, et Leeteuk a fait de même, à l'opposée la plus extrême des extrémités de moi -je sais pas si ça veut dire quelque chose-. Genre, tu crois que c'est ça qui va m'arrêter. Petit joueur.
Je me bougeais jusqu'à lui, me collant carrément contre. Crétin d'abruti de débile de tee-shirt M.Blanc, qu'est-ce tu fais là hein ? Ta place c'est dans l'armoire, tes potes ils vont s'inquiéter si tu rentre pas à l'heure pour le dîner. Pense à ta petite amie débardeur Rouge Sanguinette, ça se trouve elle va te faire cocu avec une chaussette rayée Jonghyun-mode-tigre-enragé. 

- On est pas bien là tous les deux ?

Je sentais le frisbee m'arriver en pleine gueule. 

- Siwon, ferme-la et dors.

Bah tiens, qu'est-ce que je disais. Pfff. Faut prendre le temps de vivre un peu mon petit Teukie, t'es qu'un agneau dans la prairie dans le pays des rêves bleus Peter Pan, mais Wendy elle est loin maintenant. Dit bonjour au capitaine crochet, il va accoster rien que pour toi. 

- Tu sais que je peux pas dormir sans ma friandise ?

Théoriquement la friandise c'est moi. Je suis le chocolat et lui c'est le beignet. Mais je peux bien faire toutes les comparaisons et formulations que je veux à mon avis ça changera rien que je vais me faire jeter comme une chaussette. Je devrais peut être tenter ma chance avec un de ses pantalons Mr. Jean, j'aurais peut être plus de chance au pays de M. Blanc, débardeur Rouge Sanguinette et chaussette rayée Jonghyun-machin truc.

- Va te chercher un bec dans le placard et démerde-toi avec ça. Maintenant, pionce et décolle-toi de moi.

Un jour il va m'achever. 

- Pff… T’es même pas drôle Teukie…

Je suis retourné de mon côté du lit, en mode insatisfait de la vie. Nan mais oh, ça fait trois jours. S'il vous plaît. Je suis en manque là. Y a une lumière elle fait bip bip en moi, c'ets une urgence là. Alerte. Les pompiers. Venez m'aider. Sinon va y avoir une fuite incontrôlable et une vague de viol à l'internat.
Un quart d'heure plus tard, je me suis redressé en mode " c'est pas possible faut que je trouve une paire de quelque chose ". J'ai automatiquement cherché dans la chambre. Donc j'ai d'abord regardé Leeteuk mais là à part le violer bah voilà, j'aurais pas ce que je voudrais. Donghae euh... pourquoi pas, mais Yeusng est capable de se montrer très dangereux quand il s'agît de son chéri rien qu'à lui donc mieux vaux éviter. Donc Yesung aussi on évite par la même occasion parce que même si c'est pas Donghae je suis sûr il peut être très violent pour lui même. Ensuite, nous avons  euh... ouais nan. Inutile d'essayer de me rappeler leur prénom, c'est juste inutile. Je suis sûr je vais m'ennuyer avec des bestiaux pareils. Cucul à l'eau de rose ou mignon au possible non merci.
Enfin du coup bah... Bah oui hein, je suis désolé de le dire mais l'heureux élu de ce soir c'est le Little Monkey, que j'ai envie de me faire depuis ce matin en fait. Mais y a toujours Big Macaque dans le coin. Il m'a genre fait peur en se redressant, genre " n'y pense même pas ". Genre. T'as cru t'allait me faire peur. Ok, tu me fais genre un peu peur parce que je voudrais juste pas finir avec un couteau dans le dos, mais voilà quoi. Tu me fait pas peur l'orang-outan. J'ai genre soupiré, nan parce que c'ets bien beau de dire que j'ai pas peur de lui mais je peux pas vraiment espérer me faire le Little quand le Big me surveille comme ça. 

- Même pas en rêve.

Au pire, on abandonne hein. On va aller trouver une autre tomate à farcir. J'ai soupiré. Je me suis levé, toujours en mode beau-gosse exhibitionniste histoire d'en rajouter encore une couche. J'en rajoutais jamais assez. Tant qu'il y en aura pas autant que les couches d'un oignon je continuerais de m'exhiber d'abord. Je m'appelle Shrek, je suis un ogre et j'ai des couches. Comme les oignions. Ou pas. Bref. Hors sujet.
J'ai pas pu m'empêcher de sourire, tellement amusé par le fait que Eunhyuk avait les yeux rivés sur moi, enfin en-dessous de ma tête, pas au-dessus. Visiblement je dois pas avoir une tête potable pour ce Gorille de Néandertal. Quel exigence je vous jure. Ahlala, les bêtes sauvage de la lointaine savane junglomatique appelé Corée, n'importe quoi. Enfin bref.
J'ai rapidement enfilé un débardeur, le premier que j'ai trouvé en fait. Il était noir, enfin je crois. Sauf s'il était bleu foncé. Mais dans ce cas là M. Débardeur Bleu Donghae il s'est perdu. Ça doit être à Yesung cette bestiole. Enfin, peu importe. J'ai pris ma veste, rapidement enfilé mes chaussures et j'ai ouvert la porte, toujours sous le regard bizarre je dois dire du Oustiti en puissance. Je souriais, amusé, avant de sortir, prenant le soin de laisser la porte ouverte. Je savais qu'il viendrait. A mes risques et périls je crois.
J'ai descendu les escaliers en mode détendu de la vie, sans me retourner pour voir s'il était derrière. J'ai traversé le hall et me suis retrouvé, à vrai dire, coincé, comme un con, devant la porte. Bah oui j'ai pas les clés. Sungmin il en a mais il a pas voulu me les donner. Peut être parce que j'ai essayé de me le faire y a pas si longtemps. Ça doit être ça. Bref. Je pouvais me débrouiller sans sa clé d'abord. Bah oui, moi j'ai tout un trousseau de pro attend. Oui, même si je suis avec Siwon j'ai de quoi sortir là. Bref.
J'ai rendu la serrure vivante, comme d'habitude en fait, et je lui ai gentiment causé dans mon charabia d'expert serrurier et elle a gentiment accepté de s'ouvrir. Ça me fait toujours autant kiffer ça. J'ai ouvert la porte, j'ai rendu inerte la pitite serrure et je suis sorti, dans le Park. Non, dans le ParC. Bref. 
Tout était tranquille, jusqu'à entendre une avalanche de M. Babouin en colère derrière moi. Il s'est violemment emparé de mon poignet, le droit pour être précis, et m'a tiré de façon tout aussi violente. Espèce de brute. Quoique la partie de sexe avec toi ça va être marrant. Vivement dans cinq minutes.

- Toi viens là, va falloir que je t'explique deux ou trois trucs si tu tiens à ne pas finir en lamelles.

J'aime bien le " viens là ". Comme si j'avais franchement le choix tu sais. Un taré de Chimpanzé qui t’attrape et qui te traîne en mode sac poubelle. Nan mais je vous jure. Les singes de nos jours. Aucune éducation. Enfin s'il a une longue queue comme tout singe qui se respecte il a intérêt à savoir s'en servir, parce que je sens que je vais comme qui dirait avoir du mal à me le faire. Au sens propre du terme. 
Enfin sinon j'avais un sourire amusé, nan parce que franchement la situation avait beau être " dangereuse ", je trouvais ça marrant. Faut que j'aille me pendre un de ces quatre. Parce qu'il m'a quand même menacé hein. Enfin s'il laisse mes lamelles à Leeteuk il pourra toujours en faire quelque chose donc dans le pire des cas ça fera juste mal sur le coup. Bref. 
Il nous a emmené, enfin m' a traîné, jusqu'au gymnase. Il a ouvert la porte et la refermé en la claquant derrière nous. Il a même pas allumer la lumière, genre " vas-y n reste dans le noir c'ets plus marrant ". Y avait la lumière qui indiquait la porte de secours qu'était allumé mais ça faisait pas grand chose comme lumière. Dans le genre ambiance glauque ça se pose là.

- Tu veux quoi ?

Je parlais à moitié sur le ton de la rigolade, tellement je trouvais la situation comique sans raison. Je suis un peu con en fait. Je suis enfermé avec un psychopathe de Bonobo dans le noir et moi je rigole presque. Lel.

- Ta gueule.
- Tu veux ma gueule ? Je peux te la donner  pas de souci mais y a pas que ça d'intéressant chez moi tu sais.

Oui, je suis un chieur, j'aime jouer sur les mots.

- Ferme la. Je veux que tu foutes la paix à Hyukjae. Que tu tires un trait sur lui. Tu ne l'auras jamais. Tu mourrais avant. Clair ?!

Qu'est-ce que tu veux que j'en fasse maintenant de Hyukjae, vu que t'es là. Après tout vous avez la même tête, y en a juste qu'est plus docile que l'autre. Mais essaye même pas de me faire croire que tu nous a enfermé en pleine nuit dans un gymnase pour me parler de ton frère.

- Mmh... Enfin moi ce que je retiens c'est que t'as pas dit non...
- A quoi ?
- Au fait que j'ai pas que ma gueule comme atout.
- Tu toucheras plus à mon frère ?!

Comment ça " plus " ? J'y ai pas touché. Si je l'avais fait il s'en souviendrait et je suis presque sûr qu'il en redemenderait. Non non, je ne me vante pas du tout.

- T'as toujours pas dit non...
- Hyukjae ! Tu l'oublies !
- Si son frère peut compenser certaines choses pourquoi pas...
- Tu veux de la compensation ?! Tu vas en avoir !

Allez, c'est parti mon Capucin. Alors là, il ma genre plaque au mure en mode violent, mais je suis face au mur donc je l'ai un peu pris dans la gueule. Np. Il s'est foutu derrière et contre moi, je ne demandais qu'à voir la suite. Ou sentir.

- Et bah... T'es long à convaincre...
- Le meilleur, ça se fait attendre...

Il avait presque murmuré ça à mon oreille, en mode pervers. 
Pas du tout vantard le mec. Le meilleur. Nan mais je vous jure. T'as intérêt à prouver ce que tu dit le Gibbon, sinon je vais te le faire payer. Dans les deux cas de toute façon je pense que tu y échapperas pas donc. Enfin, à toi l'honneur. 

EunWon Lemon ~:
 

.


©Saphirielle de Tatati


" Siwon Aaron Ahn Junior "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EunHyuk Won
Assidu

avatar
profil
Messages : 326
Date d'inscription : 01/09/2014
Sur l'avatar ? : Lee Hyukjae

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Transformer ce qui est vivant en ce qu'il veut
Race précise: Monky

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Ven 12 Sep - 20:57


Sortie de secours



- Pff… T’es même pas drôle Teukie…

La chose, si je peux appeler ça comme ça, s’était à présent tournée et j’espérais qu’il allait enfin dormir, après avoir tenté de coucher avec un de ses potes, et même avec sa… maman. Mais non, il faut croire que rien ne lui faisait abandonner sa quête de sexe. Au bout d’un petit moment, heureusement que je ne dormais pas, il se releva pour faire une lente observation de tous ceux qui l’entouraient. Je me fichais éperdument du fait qu’il puisse faire cocu certains ou forcer d’autres mais quand il passa son regard sur mon frère, je ne pus m’empêcher de me relever à mon tour, lui signifiant que j’étais bel et bien réveillé et prêt à lui exploser sa gueule si c’était nécessaire. Qu’est-ce que vous voulez ? Je suis comme ça, je dis ce que je pense rien qu’avec mes yeux. C’est comme un deuxième don. Un peu plus dangereux. Quoique… Sauf que je n’étais pas vraiment persuadé qu’un regard suffise à stopper cet accroc du kamasoutra et je ne voulais même pas prendre le risque qu’il puisse se sentir tenter d’essayer de procéder à une première tentative d’approcher mon frère.

- Même pas en rêve.

Plus clair on ne fait pas. Plus gentil non plus. C’était déjà mieux que toutes les premières hypothèses que j’avais formulées silencieusement. Le truc, surement en manque, venait de se lever. SI tu t’approches je te bouffe. Comme moi, il n’était pas un partisan du tee-shirt la nuit, si ce n’est que moi, je gardais mon foulard. Pourquoi il sourit maintenant ? Ça le gêne que le regarde ? Si c’est le cas t’as qu’à t’habiller pov’ tâche. Si j’en oublie ce sourire particulièrement tentateur, il était plutôt bien foutu pour un enfoiré. L’un n’empêche pas l’autre après tout. Mais sa tête était tout aussi gourmande pas de souci. C’était juste pas le plus intéressant. Enfin bref. L’exhibitionniste s’habilla. A quoi ça sert ? J’en sais rien. Il ferme pas la porte alors qu’il sort lui ? Mais il vient de quelle planète ? Bon… J’ai plusieurs options ; Je dors ici, en surveillant quand même Hyukjae. Je ne dors pas et je surveille Hyukjae. Ou je sors lui faire sa fête en m’assurant d’avoir protégé Hyukjae. Troisième option élue à la majorité. Maintenant, comment faire pour lui assurer une nuit tranquille ? Empêcher les autres de bouger. Et pour ça, pas dix mille solutions. En quoi maintenant ? Trouvé. Sadisme. Ne pas oublier de laisser un mot à Hyukjae pour pas qu’il les tue sans faire exprès.

« Hyukie, je suis sorti pour la nuit. Mais je ne fais pas tellement confiance à ces inconnus alors ne touche pas à ce qui est déposé sur le lit. C’est eux. Mais comme ça, ils te feront rien. J’en suis sur. S’il est tôt, rendors-toi petit frère, faut que tu dormes.

Nhyukie. »

Je passerai les détails sur la façon de sortir très particulière qu’a eue Siwon puisque le seul point important c’est que j’ai pu sortir à sa suite. Maintenant qu’on est dehors, je me dis qu’un tee-shirt ne m’aurait pas fait de mal vu le froid piquant qu’il y avait mais tant pis. Rien qu’à l’idée de pouvoir le martyriser, je sentais l’adrénaline réchauffer mes veines. Pourquoi mettre un tee-shirt dans ce cas ? Enfin. Je me suis précipité vers lui, sans plus de discrétion vu qu’on était dehors et je lui ai chopé le poignet. Si je ne me méfiais pas un minimum de Leeteuk j’aurais admis avoir entendu celui-ci claqué sous mon emprise mais il ne devait pas avoir souffert outre mesure puisqu’à part me suivre, il n’avait rien fait ou dit. En même temps, le choix ne se posait pas du tout.

- Toi viens là, va falloir que je t’explique deux ou trois trucs su tu tiens à ne pas finir en lamelles.

Le « viens là » était tout ce qu’il y a de plus inutile mais dans le feu de l’action c’est ce qui sonnait le mieux. Je ne sais pas s’il comprenait qu’il pouvait se trouver en situation mortelle mais en tout cas, il me suivait, toujours sans choix. Ce n’est qu’alors que je remarquai ou que je réalisai que mes sabres étaient tous les deux restés dans la chambre à l’internat. Ça n’avait qu’un seul avantage, rassurer Hyukjae. Je ne le découperais pas. Mais je pouvais faire d’autres choses pour me débarrasser de lui, sous réserve de le vouloir. Même s’il me semblait très chiant et emmerdeur, et qu’il avait touché à mon frère, c’était probablement quelqu’un d’à peu près bien. Sauf qu’il sourit. Il est peut-être suicidaire. Ou très con. Ou les deux à la fois. Je l’ai trimballé comme j’aurais porté un sac, c’est-à-dire une chose insignifiante pliée à ma volonté, jusqu’au gymnase où on est entré avec un claquement de porte en aller-retour. Pas besoin de lumière pour viser. Pas besoin de voir sa tête. Son sourire de taré allait pas m’aider à le maltraiter.

- Tu veux quoi ?

Que tu la fermes. Non mais il est pas bien lui. Je pourrais le buter sans scrupules. Il me suffirait de partir avec Hyukjae après avoir brulé l’internat pour qu’il y ait plus de preuve. Il est taré. Comme son sourire. Un sourire charmeur, cela dit en passant, mais taré quand même.

- Ta gueule.

- Tu veux ma gueule ? Je peux te la donner pas de souci mais y a pas que ça d’intéressant chez moi tu sais.

Il se fout de moi. Il veut me pousser à bout. Me tester. J’ai du self-control. Il va bien voir à quel point je peux rester zen.

- Ferme la. Je veux que tu foutes la paix à Hyukjae. Que tu tires un trait sur lui. Tu l’auras jamais. Tu mourrais avant. Clair ?!

- Mmh… Enfin moi ce que je retiens c’est que t’as pas dit non…

- A quoi ?

- Au fait que j’ai pas que ma gueule comme atout.

- Tu toucheras plus à mon frère ?!

- T’as toujours pas dit non…

Mais c’est qu’il commence à m’énerver le putois mangeur de bananes ! Non je garde mon self-control ! Il va se prendre ma main dans sa gueule et on verra dans quel état elle ressort et s’il peut toujours se servir de ses autres atouts. Stop ! Là ça suffit ! Merde !

- Hyukjae ! Tu l’oublies !

- Si son frère peut compenser certaines choses pourquoi pas…

Alors c’était ça que tu voulais. T’avais tout planifié. T’es peut-être moins con que t’en as l’air derrière ton air de rien à foutre tant que je peux foncer dans le tas. Et par tas, je veux dire trou, entendez moi bien.

- Tu veux de la compensation ?! Tu vas en avoir !

Et c’est parti. J’aurais pu dire pour un tour mais un c’est très faible je trouve. On était toujours pas très loin du mur de l’entrée et je l’ai foutu face contre le béton en bloquant sa nuque avec mon avant-bras droit. J’étais maintenant collé à lui et je sentais monter une sorte de… désir. Si celui de lui faire mal pouvait compter…

- Et bah… T’es long à convaincre…

- Le meilleur, ça se fait attendre…

En espérant que tu t’es déjà fait rentrer dedans parce que sinon tu vas mourir. Enfin j’espère pour toi parce que ce sera d’autant plus marrant pour moi si je suis le premier. Sans préparation tu vas bien la sentir la compensation.


LEMON:
 


- Ça te va comme compensation ?

- Demain je m’assois pas et je ne bouge pas non plus.

- Moi non plus…

- Ah bon, t’es plus le fort Eunhyuk qui ne ressent rien ?

- Ferme-la et ne parle à personne de ma cicatrice.

- Quelle cicatrice ?

- Celle que j’ai dans le c…

- J’ai bien compris, ça s’appelle de l’ironie.

- T’en parles pas c’est tout.

- J’ai pas envie de mourir.

- Bon alors on rentre et tu regardes même pas Hyukjae.

- No problem.

         


Codage par Kuroki sur Epicode !


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HyukJae Won
Assidu

avatar
profil
Messages : 311
Date d'inscription : 01/09/2014
Sur l'avatar ? : Lee HyukJae

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Capacité de se mettre à la place des gens (il voit, entend, ressent, et pense comme eux tout en restant conscient)
Race précise: Monki

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Dim 14 Sep - 14:07

Mumuse avec les objets interdits
♦ Hyukjae Won feat Korean Family Object & EunWon ♦












J'avais fini par réussir à m'endormir, mais comme d'habitude, impossible de dormir sans rêver. Toujours ce même et unique moment, qui sans cesse me revient en mémoire. Je n'arrivais pas à m'en défaire, et le fait d'être dans un endroit inconnu peuplé d'animalik ne m'aidait pas vraiment. 
Je me réveillais en sursaut. Me redressant sur mes coudes, je cherchais mon Hyung des yeux mais ne le trouvais pas. La place à côté de moi était déserte, mais pas que. Tout les lits étaient inoccupés autour de moi ; j'étais seul dans la chambre. Étais-je toujours en train de rêver ? Je n'en avais pas franchement l'impression. Mais pourtant il n'y avait personne. De mémoire, il me semblait qu'en m'endormant ils étaient tous là. 
Où est-ce qu'ils étaient tous parti, à une heure aussi tardive ? Ou aussi tôt dans la journée, tout dépend du point de vue. Je m'asseyais sur le bord du lit, et aperçu enfin l'élément qui me donnait toute les réponses. Je saisis le mot qui était posé sur la table de chevet et le déplia, afin de lire ce qui était écrit.
« Hyukie, je suis sorti pour la nuit. Mais je ne fais pas tellement confiance à ces inconnus alors ne touche pas à ce qui est déposé sur le lit. C’est eux. Mais comme ça, ils te feront rien. J’en suis sur. S’il est tôt, rendors-toi petit frère, faut que tu dormes. 
Nhyukie. »
Toujours aussi protecteur Hyung. Mais on sait l'un comme l'autre que je ne me rendormirais pas, surtout si tu n'es pas là. Repliant le mot et le reposant sur la table de nuit, je me demandais où est-ce qu'il avait bien pu aller avant de réagir  ce que je venais de lire.
" ...alors ne touche pas à ce qui est déposé sur le lit. C’est eux. " Je tournais la tête vers le lit voisin et découvris plusieurs objets posés sur le matelas, la couette et les oreillers ayant été visiblement balancé sur le lit d'a côté. Un jour Eunhyuk sera une personne normale et ne transformera pas les gens en n'importe quoi. Mais ce jour est loin d'être arrivé. Cependant, faut voir les choses du bon côté. Je me suis toujours posé un million de questions sur le don d'Eunhyuk, alors il est temps de faire des expériences.
Je me levais et venais m'asseoir sur le bord du lit où se trouvait mes nouveaux colocataires, enfin là maintenant je dirais plutôt mes nouveaux joujoues. Il y avait un stylo, une feuille de papier, une bouteille d'eau évian, un samsung tactile et une calculette de lycée. Un truc me sauta immédiatement aux yeux : il n'y avait que cinq objets. D'autant que je me souvienne, ils étaient six. Huit avec mon frère et moi en plus. Donc dans la théorie il en manque un. Ou alors je l'ai fait tomber sans faire exprès. Je me suis penché, pour voir si quelque chose traînait par terre, mais rien. Je pouvais donc en conclure que si Eunhyuk était sorti ce n'était pas seul. 
Donc forcément, la question qui m'est venu immédiatement, c'est avec qui ? Le mignon de service qui a une tête de lapin ? Je crois son nom c'est Sung-quelque chose, mais à mon avis, peu importe l'usage qu'il compte en faire, il lui ira pas. Donc c'est pas la chose adorable. Le romantique cucul fleur bleue à l'eau de rose qui a pour petit ami le lapin ? Je pense pas non plus, c'est trop mignon pour lui ces bêtes là. Le mec bizarre qui pose plein de question tout le temps pour tout savoir sur tout le monde qu'on appelle communément Yesung ? Peut être, mais je vois pas pourquoi il l'aurait embarqué avec lui. Ou alors le mec blond qui à l'air trop gentil que l'on nomme Donghae ? Peut être aussi, mais je voyais pas non plus ce qu'il voulait en faire. Enfin si e voyais bien mais je préférais ne pas imaginer en fait. Ou encore lui ? La rousse, comme il l'appelle. Leeteuk. C'était fortement improbable. Du moins j'espérais -je sais pas pourquoi (ou pas)- qu'il ne l'avait pas embarqué pour lui faire je ne sais quoi. Mais là je pensais plus à la tentative de meurtre plutôt qu'à la tentative de viol. Ma dernière option c'était Siwon, et je concluais moi même que ça devait probablement être lui puisque vu comment il s'est royalement foutu de sa gueule aujourd'hui, il devait avoir envie de se venger. Et là je ne savais pas si je devais pencher sur le meurtre ou le viol consentant. Je préférais ne pas chercher et me concentrer sur mes colocataires toujours présents, enfin presque parce qu'ils sont visuellement pas là. Enfin si mais non. Bref.
Je prenais en premier la calculette. Je la retournais dans tous les sens, je sais pas trop pourquoi d'ailleurs, avant de me rappeler qu'il s'agissait quand même d'un être humain à la base. Sauf que je savais pas lequel. En me disant que je faisait peut être une connerie, j'osais retirer le cache de la calculette en question, me demandant qu'elle effet ça aurait fait s'il était sous forme humaine. Toujours en mode curieux, j'appuyais sur le bouton on et souriais, amusé de voir que la calculette s'allumait. Je rentrais n'importe quoi dedans, pour voir si ça marchais vraiment, et je constatais que oui. Lol. Si je rentre n'importe quoi dedans -ce que j'ai déjà fait en fait- ça aura quelle répercussions sur la personne après ? Et bah on saura plus tard je crois.
Je remettais le cache et reposais la calculette et prenais cette fois-ci la bouteille. De voir de l'eau, là, comme ça, ça m'a donné soif. Mais on va se retenir de boire quand même, hein, nan parce que je sais pas quel est l'équivalent de ce que je bois en humain mais je veux pas savoir. J'avais envie d'enlever l'étiquette mais j'osais pas, me disait qu'une fois de plus, je savais pas ce que j'enlevais. J'avais envie d'enlever le bouchon aussi, mais dans la théorie c'était sa tête donc j'ai pas forcément envie de décapiter un quelqu'un donc je ne le ferais pas. Et puis je risquerais de me faire engueuler si c'était le petit ami de bidule ou de machin. Enfin dans tout les cas je me ferais engueuler par Leeteuk parce que j'aurais fait du mal à un de ses enfants donc forcément, voilà? Et comme après Eunhyuk irait le buter parce qu'il aura élever le ton et que j'ai pas envie de le voir mourir et bien je n'ouvrirais pas cette bouteille.
Reposant la bouteille là où je l'avais prise, je m'emparais du stylo. Sans réfléchir, j'ai enlevé le bouchon. Merde. Réflexe débile. Comme sur le coup ça m'a fait peur, j'ai remit le bouchon là ou je l'avait trouvé, avant de me demander ce que ça faisait si j'écrivais avec. Enfin ce qui m'intriguais surtout c'est de savoir avec quoi j'allais écrire, enfin ce qui faisait office d'encre. Ouais, en fait nan, je veux pas savoir. Je commençais également à dévisser le stylo avant de le revisser, me rappelant que ce que je tenais c'était un gens à la base. Je me demandais soudainement s'il pouvait me voir, et s'il pouvait sentir ce que je leur faisais. J'aimerais pas être à leur place. 
Reposant -sans faire exprès- le stylo en mode un peu violent sur le matelas, je prenais cette fois-ci le téléphone portable. Il était allumé, allez savoir pourquoi. Sans chercher à comprendre ce que je faisais à la personne, je me suis mis à chercher dans les applications, et j'ai même joué à Subway Surfer à vrai dire. Après ça j'ai essayé de m'envoyer un sms, avant de me dire que ce serait plus marrant si j'essayais de m'appeler. Ce que j'ai fais à vrai dire, mais j'ai pas osé décrocher en fait. Imaginez que je tombe sur sa voix à lui qui m'engueule, ce serait stressant. J'ai fouillé encore un peu dans la mémoire du téléphone, sans me soucier des répercussions que ça pouvait avoir sur la personne en fait avant de m'en lasser et de le reposer là où je l'avais pris.
Le dernier objet, je crois que c'ets le plus délicat en fait. Une feuille de papier. Vous croyez que ça fait quoi si je fait une cocotte avec ? J'imagine bien quelqu'un de démembré et tout mais je dois dire que j'ai mal rien qu'à cette pensée. Si je la plie simplement en deux ça devrait faire moins mal en théorie. Mais je sais pas où est la tête en fait donc je sais pas ce que je plie en deux théoriquement. On va éviter de faire des conneries et on va ne rien faire du tout. Ou alors je trace un trait dessus. Ça lui fera peut être un trait après en vrai. Oui mais non. Eunhyuk 'a dit de pas toucher alors je vais pas toucher, même si théoriquement c'est déjà fait. En parlant de ça, je veux même pas savoir ce que j'ai touché en fait. 
Je me suis levé et je suis retourné dans mon lit, me demandant ce que j'allais rien pouvoir faire. Je me suis penché pour voir si y avait quelque chose dans la table de chevet qui pourrait m'occuper, mais il n'y avait absolument rien. J'ai sorti mon téléphone et j'ai commencé à chercher de quoi m'occuper dessus, n'osant pas reprendre celui qui était sur le lit à vrai dire.
Je suis resté un certain temps à faire des choses inutiles sur mon téléphone avant d'entendre la porte s'ouvrir sur mon Hyung adoré et sur l'énergumène à trois pattes.
.


©Saphirielle de Tatati


" HyukJae Won "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YeSung Minh
Assidu

avatar
profil
Messages : 319
Date d'inscription : 15/05/2014
Sur l'avatar ? : Kim Jong-Woon (Yesung SUJU)

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Bouclier
Race précise: Dragoon

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Lun 15 Sep - 21:08


C’est pas cool d’être un stylo



Aïeuh ! Je vous remets en situation. Je dormais, tranquillement allongé dans mon lit, serré contre Donghae, en mode np on est pas encore ensemble mais rien à foutre, on dort tous les deux tout collés, enfin bref, je dormais quoi, quand d’un coup, j’ai ressenti un truc trop bizarre. C’est comme si tout mon corps s’était raidi sans que je lui ordonne de le faire. J’avais le regard fixé sur le plafond et j’avais été déplacé aussi. Je crois que je suis dans le lit de Jonghyun et Sungmin mais je suis plus sur de rien. Surtout que j’avais l’impression d’être resté un bout de bois pendant qu’on me bougeait, chose qui me semblait impossible puisque je ne pouvais pas avoir demandé à mon corps et à mon cerveau – sous réserve que j’en ai un – de faire ça. Enfin bref. Le fait est qu’après un petit moment de profonde terreur – et torpeur – à avoir été immobile sans le vouloir, j’ai vu Hyukjae – ou Eunhyuk mais pour pas augmenter la peur on va dire Hyukjae – qui se penchait au-dessus de moi. Je crois l’avoir entendu trifouiller des trucs avant mais comme j’étais et je suis toujours dans l’impossibilité de tourner la tête, je n’ai pas vraiment de précision à apporter. Enfin bref, maintenant que vous visualisez la situation… AIEUH !

J’avais l’impression qu’il m’avait arraché la tête. Mais vraiment, je n’ai rien ressenti d’aussi douloureux dans toute ma vie et le pire c’est que je n’avais pas pu activer mon bouclier. D’abord parce que je dormais donc je n’avais pas utilisé mon don avant de me coucher, chose que je regrettais maintenant, et deuxièmement parce que même en ayant retrouvé ma conscience, je ne pouvais pas me servir de mon talent caché pour me sortir de cette galère… Donc j’ai mal. Et ça ne m’arrive pas souvent alors autant dire que quand on a pas l’habitude, c’est hard de se faire décapiter. Même si on a l’habitude, ça doit être hard. En même temps, je suis pas sur qu’il y ait beaucoup de gens qui se vante de s’être fait décapité plusieurs fois. Moi, je pourrais dire que je me suis fait arraché la tête une fois mais que je n’ai pas vraiment envie de recommencer.

Je ne sais pas si ce psychopathe décapiteur s’était rendu compte de ma douleur, mais il m’a vite remis la tête – à l’endroit heureusement – avant de commencer à dévisser ma taille du reste de mon corps et comment dire… Si la décapitation fait souffrir le martyr, le dévissage est juste horrible. Heureusement pour moi, il m’a pas dévissé en plein et il m’a remonté. Encore heureux qu’il ait pas trop revissé attends.

Euh… Au fait… Comment c’est concrètement possible qu’il puisse me décapiter et me dévisser ?! Il a intérêt à avoir de quoi s’expliquer le coco parce que là moi je comprends plus rien… Et pourquoi Teukie me défend pas ? Il m’aime plus c’est ça ? Et mon Fishy ? Et les guimauves ? Et… Siwon ? Non lui, il doit dormir il s’en fout je pense… Tu t’es déjà dit une fois dans ta vie : « Ah tiens c’est marrant, je vois le plafond je peux rien faire d’autre et je viens de me faire décapiter avant de me faire dévisser et pourtant je suis toujours vivant. » ? Si c’est la cas, va te faire… interner t’es un fou dangereux. Et au passage, on m’a jeté littéralement sur le lit pour me reposer. Délicatesse 0. Et puis, j’ai encore attendu un moment avant d’entendre la porte qui s’ouvrait. Quelqu’un était parti ? C’est peut-être pour ça que personne ne me sauvait…

- Hyung ! T’étais où ?

- Sorti lui mettre les points sur les i.

- Et pas que sur les i…

- Ta gueule.

- Et pourquoi tu les a changé en trucs ? Ils sont pas dangereux…

- On sait jamais.

- Attends. T’es sérieux ? Les trucs là-bas, c’est eux ?

- Ben ouais pourquoi ?

- C’est trop cool !

- T’es pas bien toi, tu vas pas l’encourager en plus.

- Bah quoi au moins t’as la paix.

- Bref. T’as rien touché ?

- Bah… Un petit peu en fait mais je crois pas les avoir blessés…

- J’espère pour toi parce que je tiens à eux quand même…

- Ils t’entendent…

- J’ai rien de chez rien dit alors.

Et c’est là que j’ai eu le plaisir de redevenir moi-même. Ne pas l’étriper. C’est tout ce qui me venait à l’esprit il fallait que je me retienne de l’écarteler. Je suis trop bien élevé pour ça. Heureusement pour moi, Leeteuk prit la parole assez vite et en premier.

L- Non mais t’es pas bien toi !

E- Je protégeais mon frère c’est tout. Ça te pose un problème ?

L- Quand ça nous met dans des situations aussi délicates oui.

E- Rien à cirer de toi, la rousse, c’est Hyukjae qui m’importe.

H- Ça va Nhyukie, ils ont rien fait.

Su- On a pas vraiment pu.

Y- Pas faux.

H- Taisez-vous allez pas vous enfoncer alors que je veux vous aider…

E- Et pourquoi tu veux les aider ?

H- Parce que c’est les premières personnes qui nous parlent sans partir en courant.

E- Mouais…

L- Enfin on va dire que c’est rien de grave…

H- Merci.

         


Codage par Kuroki sur Epicode !


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HyukJae Won
Assidu

avatar
profil
Messages : 311
Date d'inscription : 01/09/2014
Sur l'avatar ? : Lee HyukJae

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Capacité de se mettre à la place des gens (il voit, entend, ressent, et pense comme eux tout en restant conscient)
Race précise: Monki

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   Mar 16 Sep - 21:05

Au Pays de la chambre Coréenne
♦ Hyukjae Won feat EunWon & Korean Family ♦












Je relevais les yeux, particulièrement interrogateur vis-à-vis de la présence de Messire la Chose adulte aux côtés de mon frère. Nan parce qu'il a faillit l'écarteler ce matin en fait. Donc je vois pas pourquoi ils seraient partis en mode meilleur ami. A moins que... Nan, je veux pas savoir. Ou pas en fait.

- Hyung ! T’étais où ?
- Sorti lui mettre les points sur les i.

J'espère que c'est tout, autrement dit tu vas m'entendre.

- Et pas que sur les i…

Pas de bol. Mais je vais pas te faire une scène maintenant, je suis que tu dois avoir une très bonne raison pour t'enfiler cette chose que l'on appelle Siwon. Ou pas. Nan parce que physiquement il est pas dégueulasse donc ça pourrait juste être physique. Bref. Tu m'expliqueras mon Hyung.

- Ta gueule.

Merci. Mais là tout de suite je m'en fou qu'il se taise.

- Et pourquoi tu les a changé en trucs ? Ils sont pas dangereux…

Je dis ça mais j'en sais rien, vu que je ne connais strictement rien des dons de chacun, des passés de chacun et des talents de chacun, même si je crois que Siwon a un talent bien prononcé sous la ceinture. Mais je m'en fous parce que à ce jeux là, c'est moi le plus fort -sort-.Bref. Pas dangereux. J'en sais rien mais on va dire que non.

- On sait jamais.

C'est vrai, j'avoue. J'aurais pu me faire attaquer par une fouine enragé, ou par un poisson en manque d'aquarium et de corail, ou par un lapin un peu trop shooté à la carotte ou encore par une fleur bleue qu'on aurait peint en caca. J'en ai oublié un. Ils sont cinq j'en ai dit quatre. Ah bah oui, manque lui. Et bah j'aurais pu me faire attaquer par la -plus belle- rousse de cette planète -et peut être voisine- qui aurait pu me donner des coups de -pas de queue- de je sais pas quoi. Bref. 

- Attends. T’es sérieux ? Les trucs là-bas, c’est eux ?
- Ben ouais pourquoi ?
- C’est trop cool !

C'est bien, ils ont l'air de s'entendre dit moi. Remarque, c'est kiffant de faire joujoue avec, j'avoue. Je suis coupable. 

- T’es pas bien toi, tu vas pas l’encourager en plus.

En mode focu on a rien vu. Rien entendu. Rien senti. Rien touché. rien cacahuétté. J'aurais du m'arrêter à rien entendu je crois. Bref. 

- Bah quoi au moins t’as la paix.

En effet. J'ai la paix. Enfin je l'avais, jusqu'à ce que tu te ramènes avec ta patte folle.

- Bref. T’as rien touché ?

Euh... Si. Mais pas tapé. Promis hein. Enfin de toute façon le jour où tu me fera du mal on sortira des granola des fesses d'un Elan.


- Bah… Un petit peu en fait mais je crois pas les avoir blessés…

Depuis le temps que je lui dit que je rêve de faire mumuse avec son don pour savoir ce que ça fait aujourd'hui j'en ai enfin eu l'occasion. Mais théoriquement j'ignore complètement ce que je leur ai fais en fait. Donc j'espère qu'ils vont bien quand même. Enfin un minimum hein. Au moins la rousse, les autres je m'en fous -sort-.

- J’espère pour toi parce que je tiens à eux quand même…

Révélation.

- Ils t’entendent…

Merde-ation.

- J’ai rien de chez rien dit alors.

Mode Twilight-ation. Bah ouais Twilight ça finit toujours en ation. Bref. J'ai honte.
Eunhyuk a fait revenir en mode normal tout le bazar qui m'a occupé pendant quelques minutes. Alors si ils sont restés à peu près, je dis bien à peu près, dans le même ordre que celui où ils étaient posés, j'ai rentré des donnés -pas autre chose- avec une calculette lapin, j'ai voulut boire du jus de poisson -pas celui-là j'espère-, j'ai décapité un animal de la forêt et j'ai joué à Subway Surfer sur un tigre bleu. Elle est pas belle la vie ? Et j'en ai encore oublié un. Toujours le même. Normal, il me prend la tête, comme le nain dans la forêt. Bref. Je sais même plus ce que j'ai fait avec la plus belle feuille en papier de toute ma vie que j'ai voulut transformer en cocotte mais j'espère que toutes mes idées étaient correctes.
Y a eu un tas du coup sur le lit, le temps que chacun bouge, sauf Bisounours et Cucul qui sont restés dans leur lit du coup. Et c'est là que mon chéri -qui théoriquement ne l'ai pas en fait- a prit la parole pour défendre ses chéris à lui -mode jaloux on-.

- Non mais t’es pas bien toi !

Là-dessus je peux pas le contredire. Sorry Nhyukie.

- Je protégeais mon frère c’est tout. Ça te pose un problème ?

A moi aucun. Parce que ch'est cro mignon quand on y pense.


- Quand ça nous met dans des situations aussi délicates oui.

Délicates ? Je vois pas. C'est pas moi j'ai rien fait.

- Rien à cirer de toi, la rousse, c’est Hyukjae qui m’importe.

Moi d'abord nan mais oh. Ah mais nan, attend, tu lui parles correcte d'abord, nan mais je vous jure. Les Hyung de nos jours, plus aucune éducation. C'est comme les bananes, ça se dépluche plus correctement de nos jours. Maintenant à chaque fois que je veux manger une banane y a la peau qui pète et je dois y aller avec le couteau. Toi qui viens de me lire, n'apparente pas la banane à une autre race de banane et la peau à une protection pour banane humaine, s'il te plaît. Merci. Ou pas.
 
- Ça va Nhyukie, ils ont rien fait.

Pourquoi je les défend moi hein ? Ah oui, j'ai retrouvé.

- On a pas vraiment pu.

Il est pas content Pikachu il a un problème ?

- Pas faux.

Tinkiwinki va te coucher au pays du Soleil bébé qui fait peur.

- Taisez-vous allez pas vous enfoncer alors que je veux vous aider…

Pas une raison pour que vous alliez vous enfoncer ailleurs. Bref. Je me tais. J'en ai marre des conneries.

- Et pourquoi tu veux les aider ?

Je sais pas, et toi ?


- Parce que c’est les premières personnes qui nous parlent sans partir en courant.

Ah oui c'est vrai, accessoirement.

- Mouais…

Oui t'as raison mon coco.

- Enfin on va dire que c’est rien de grave…


Bah ouais attend, il a crut quoi lui. Ah nan mais nan, c'est toi qu'a parlé. Sorry. J'ai rien dit. Parle.

- Merci.


Mais je t'en prie. Ah nan mais c'est moi qui parle. Mode débile on. Pourquoi je le remercie moi hein ? Ça sert à rien d'abord. 
Après ce dialogue des plus... passionnants je dois dire, Nemo le poisson et Franklin la tortue sont retournés dans leur lit en mode zombie qui dit " on veut faire dodo ", la Chose Seigneuriale Adulte nommée Siwon est retourné, ou plutôt s'est écrasé, dans le sien, en faisant un petit äie en mode discret, Winnie l'ourson et Tigrou sont passés en mode coma et mon chérie Maman Donald Rousse a fait je ne sais quoi, parce que je sais pas et j'ai pas d'idée donc voilà. Eunhyuk il s'est posé lui aussi en mode " j'ai mal laissez moi dormir " dans le lit où j'étais déjà en fait, et du coup bah j'ai repris mon téléphone, vu que je savais que j'allais pas dormir de toute façon. Dur dur la vie de Gélada.
.


©Saphirielle de Tatati


" HyukJae Won "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Sortie en famille... Et avec le sourire s'il vous plait [PV Envahisseuses]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mugen. Et avec le sourire s'il vous plait !
» ZARA ♡ le soleil rime avec sourire
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» NOAH LAYTON AMBROSE ► Adam Levine
» Tout avec le sourire ! [ Leïla ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-