top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Ven 23 Mai - 17:52

   
   
   

   
   
Va te faire foutre, Winnie l'Ourson.

   
   
   
Si il y a un seul type sur la terre qui a cru que les Kumas s'entendaient forcément bien avec les ours, j'aimerais qu'on me donne son adresse pour que je vienne lui expliquer ma façon de penser.
J'crois que le clan de Winnie l'Ourson a un peu pété une durite. Avec cette vieille mégère d'ourse qui m'a blessé au torse juste parce que j'ai approché son ourson. ...bon d'accord, j'ai trébuché sur lui. Mais j'ai pas fait exprès et il était tout petit. Suis-je vraiment coupable, dans ce cas-là ?

Enfin, là, ça va, je subis la colère de l'ourse, mais une fois rentré, j'aurai celle du chaton à supporter. Mais bon, un ours, pour lui faire fermer sa gueule, tu lui fous un coup, mais les chatons, ça miaule, ça geint, et t'ose pas leur gueuler après.

...bon, et si j'arrêtais les métaphores ? J'vais me contenter de dire que Crow va m'engueuler parce qu'au lieu de l'empêcher de dormir en l'emprisonnant dans mes bras froids, j'ai préféré aller voir des ours irrités. Finalement, ces cons m'avaient pas manqué pendant l'hibernation.

...et j'aimerais préciser que je ne préfère pas aller voir des ours au lieu de rester avec lui. Simplement que, euh. J'aime me faire attendre ? Ouaiiis exactement. J'aime bien quand il m'attend, et que, quand je rentre, il soit resté éveillé pour seulement avoir l'occasion de m'engueuler. Parce que oui, le matin, il peut pas vraiment se permettre d'engueuler celui qui le réveille en l'embrassant tendrement dans le cou, hein. Hm, bref.
Et même si il ne reste pas éveillé pour moi -ce serait dommage, je connais plein de personnes qui sont restées éveillées pour moi-, je pourrai rentrer paisiblement et m'endormir comme à ma bonne habitude, la tête enfouie dans son cou, en le serrant contre moi le plus fort possible.

Bon, passons, il n'est jamais bon de divaguer vers ce genre de sujets quand on est face à un ours en colère - il n'est jamais bon de se trouver face à un ours en colère, en fait.

J'écarte ma veste de ma poitrine et effleure les trois longues traces rouges que les griffes de la femelle ont laissées. De un, elles ont transpercé mon t-shirt, de deux, je saigne, et le temps que je rentre, ce sera séché et le sang séché c'est totalement répugnant. D'autant plus que le sang, bah ça sent mauvais. Mais bon, ça aurait pu être pire. Si j'avais pas reculé à temps, je serais déjà mort, les griffes seraient allées trop loin. Heureusement que mes réflexes sont à peu près à jour.

Je retire ma veste en sentant monter l'irritation et la jette par terre, puis retire également mon t-shirt. Je frissonne face au changement de température, mais bien vite, mon corps s'y adapte -pouvoir uwu- et je peux de nouveau fixer la bête d'un air furieux, sans trembler.

« Ravi de t'apprendre que tu es une pouffiasse. »

Je reste planté là sans détourner le regard, jusqu'à ce qu'elle se décide à rattraper son petit par la peau du cou et s'en va. Grmlgrmblrmlgr sale ours de mes deux.

Je me laisse tomber au sol et m'assieds en tailleur, en profitant simplement de l'air frais de la nuit. D'ordinaire, je déteste l'été, je préfère l'hiver, l'été me fatigue, je dois user de mon pouvoir parce que je hais la chaleur, mais cette année, j'aurai Crow à voir quand il aura chaud. Torse-nu, tout ça, c'est bien, bien bien bien. Hmm hmm. Et même si j'adore les périodes neigeuses aux vents glaciaux, les nuits d'hiver sont toujours trop venteuses à mon goût, alors qu'en ce moment, il est 23h et il fait simplement frais, une légère brise souffle, mais rien de trop désagréable.

J'aimerais bien rester là toute la nuit. Oh, je pourrais. Mais Crow n'apprécierait pas le fait que je reste dehors toute la nuit, je suppose. Le pauvre, privé de son réveil habituel...

Mais bon, rien qu'une nuit sans moi, ça lui suffira. Il me suffit de lui envoyer un message pour lui indiquer ou je suis. Enfin, si j'avais pas oublié mon téléphone à l'appart. Bon, bah, il aura juste à m'attendre.

M'attendre, parce que cet endroit me plaît vraiment. Un peu de solitude pour réfléchir, une certaine aisance physique -être torse-nu en fait- et un peu de vent frais, c'est tout ce dont j'ai besoin en ce moment.

Enfin, presque.

   
   
   
   


my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 


Dernière édition par Ryan Wood le Jeu 29 Mai - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Jeu 29 Mai - 14:32
Quelle idée ai-je eu de venir explorer ces bois sombres à une heure aussi tardive ? Il est vrai que personne d’autres que moi aurait l’idée de venir à 23h se balader ici, à part une personne aussi dérangée que moi mais il ne me semble pas en avoir déjà vu depuis que je suis née, sinon je ne me trouverai pas ici.
 
          Après tout je n’ai plus rien à perdre pourquoi rentrerai-je ? Enfin bon il serait raisonnable que je rentre c’est vrai que je peux tomber sur n’importe quoi ou plutôt n’importe qui, et je sais par avance comment cela se finira. Bon c’est décidé je rebrousse chemin.
 
          Tiens, une veste et un t-shirt par terre, encore un qui a du se faire victimiser par une bande de jeunes. La jeunesse de nos jours est déplorable. Elle fume, elle boit, elle se drogue, elle n’a plus aucun respect pour elle-même ni même de dignité. Mais que penses leur famille de tous çà ? Je devrais les ramasser et les ramener au bahut quelqu’un devrait bien venir les réclamer.
 
          Mais que vois-je ? En plus d’avoir ôter les vêtements à leur victime ils l’ont agressée, le t-shirt est déchiré et il y a du sang qu’est ce qui a bien pu se passer ? Je me dois de le savoir. Cette personne court peut être encore un danger, je me dois de la retrouver. Pourquoi ? Hum… car si cela aurait été moi, j’aimerai que l’on vienne à mon secours. Mais qui ferait çà pour moi je viens d’arriver à cet internat depuis peu et je n’ai parlé encore à personne.
 
          Va falloir y remédier ! Il y a un jeune homme assis en tailleur torse nu à moins de 5 mètres de moi. Il faut se l’avouer qu’il est plutôt beau gosse avec ses cheveux en bataille, son corps musclé, dommage que je ne vois pas son regard car c’est ce qui me permettrait de savoir qui est ce qu’il l’est.
 
           Ces vêtements que je viens de ramasser doivent lui appartenir. D’ailleurs cela ne doit pas être la première fois je distingue deux cicatrices d’ici. Une allant du coup à l’aisselle, sûrement une brûlure vu l’aspect. Quant à l’autre, enfin les autres, il possède de grandes traces rouges, elles sont assez longues je me demande bien si c’est aussi des brûlures.
 
           Bon je me lance sinon le soleil va se lever. Je prends mon courage à deux mains, après tout je ne suis pas une mauviette et j’avance, je me plante debout devant lui.
 
« Tiens c’est à toi. »
 
           Voilà ce que je viens de lui lancer, il faudrait que je sourisse cela serait plus joyeux mais il est tard et il fait frais. D’ailleurs avec cette légère brise je me retrouve les cheveux aux vents comme dans tous ces films américains.
Enfin là je m’éloigne il risque juste de récupérer ses affaires puis on rentrera se mettre au chaud chacun chez soi pour dormir. Ah dormir ! J’en ai besoin après avoir fait la fête toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Jeu 29 Mai - 19:21

   
   
   

   
   
On est bien, torse-nu. \o/

   
   
   
Alors que j'étais en train de me confectionner un bon gros glaçon, j'entends quelqu'un arriver. Je garde le glaçon, déjà de la taille d'une balle de tennis, entre mes mains et soupire doucement. Je pensais pas vraiment que tous les Animaliks appréciaient ce genre de promenade nocturne et solitaire. Enfin, j'espère que cette personne est seule.

Je tourne lentement la tête vers la personne, qui est donc une fille et Animalik. Blonde, en plus. C'est très important comme détail, et j'y tiens. Je ne lui souris pas évidemment, me contentant de la fixer tandis qu'elle me rapporte mes vêtements.

« Tiens c’est à toi. »

Heureusement qu'elle est là, franchement. Elle va peut-être m'apprendre à me rhabiller ? J'en aurais pas vraiment besoin, faut dire.

Je me redresse et jette le glaçon contre un sapin, provoquant un bruit cristallin, et attends que les morceaux de glace éparpillés près du tronc aient totalement fondu pour répondre :

« J'ai une question pour toi. »

Je me lève en lui faisant face, ignorant mon absence de vêtement sur le torse, puis saisis mon t-shirt et ma veste. Bon, j'ai à peu près réussi à nettoyer la plaie, mais c'est pas ma priorité, et à force de vivre avec mon père, j'ai appris à souffrir en silence.

C'est pour quoi je me contente d'expirer un peu plus fort lorsque la tirette de ma veste effleure l'une des trois traces encore rouges. J'effleure celle-ci du bout du doigt et frissonne avant de reprendre à l'adresse de la blonde :

« Si je ne porte plus ces vêtements... c'est bien pour une raison particulière, tu ne crois pas ? »

J'esquisse un sourire moqueur, roule en boule mes vêtements puis m'écarte de quelques pas en examinant les bois du regard. Ça me rappelle vaguement les blagues de merde qu'on me faisait, au collège. C'était vraiment chiant.

Je soupire de nouveau, en tâchant de faire passer ça pour de l'agacement, voir de la fatigue, alors que c'est simplement à cause de la douleur provoquée par la légère brise qui vient de s'installer.

« Dis-moi, il y en a beaucoup, des Animaliks de ton genre qui viennent visiter les bois à des heures tardives ? »

J'voudrais bien savoir si mon Animalik à moi fait partie de ce genre de personnes. Y'a moyen de rendre la chose intéressante.

   
   
   
   


my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Ven 30 Mai - 11:26
Il m’a regardé, son regard est si profond, et d’un bleu si clair que je pourrai rester là à le regarder droit dans les yeux. Je pense que son âme est douce au fond de cette carapace qu’il s’est forgé. Il se redresse et jette un glaçon. Wooh, il est sous tension le petit, qui au passage est plus grand que moi, voir une tête de plus que moi. Mais ce n’est pas pour çà que je vais me défiler, car je vais rester et s’il le faut lui tenir tête.
 
« J’ai une question pour toi. »
 
           Il a une question pour moi. Il devient si attendrissant tout d’un coup. Il se lève, récupère ses vêtements ce qui va de soit, il ne va pas rester torse nu toute la nuit, surtout avec ses blessures. Surtout qu’elles sont bien visibles cela lui fait trois traces rouges, je pense qu’il ne va pas s’en sortir indemne et avoir des cicatrices, enfin ce ne sera pas sa première.
 
« Si je ne porte plus ces vêtements… c’est bien pour une raison particulière, tu ne crois pas ? »
 
           Non mais j’y crois pas, c’est qu’il se moque de moi, j’en suis sûre rien qu’à voir son sourire. Mais ce qu’il ne sait pas c’est que j’aime bien çà. En attendant je sais qu’il a mal et va falloir nettoyer ses plaies pour éviter que cela s’infecte.
 
« Dis-moi, il y en a beaucoup, des Animaliks de ton genre qui viennent visiter les bois à des heures tardives ? »
 
           Qu’est ce que j’en sais moi ? Je n’ai pas fait de recherches sur les personnes de notre espèce. Et puis c’est le premier Anim… le premier garçon que je croise dans les bois. Donc, par déduction je pense que nous sommes seuls, du moins cela en a l’air.
 
« Juste toi, moi et nos secrets qui nous amènent ici. En attendant, va falloir s’occuper de toi. »
 
           Encore une attention gentille, mais pourquoi ? Sûrement que le feeling passe bien, car il y a quelque chose dans son âme qui me fait penser que ce n’est le début que d’une longue histoire. Il va falloir que je m’accroche car pour l’instant je n’arrive pas à lire grand-chose à part qu’il a mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Sam 31 Mai - 12:17

 
 
 

 
 
J'ai plein de secrets moi. Eh. Hm.

 
 
 
« Juste toi, moi et nos secrets qui nous amènent ici. »


Quoi. Attends. Nos secrets ? Juste. J'avais envie de sortir, je l'ai fait, et après t'as une connasse d'ourse qui est venue me griffer juste parce que j'avais trébuché sur son môme. Moi j'dis, si j'ai un gosse plus tard -ahah la blague-, la première gamine qui le bouscule, elle va entendre parler du pays.

Enfin bon, désolé** de te décevoir ma grande, mais j'ai pas vraiment de secrets. Ouais... bon, j'avoue, j'en ai plein. Mais celui qui est le plus intime et le mieux conservé, c'est que je déteste les fraises.

Sinon le reste, vous pouvez toujours m'enchaîner sur un chemin de fer que je vous le dirai pas.

« En attendant, va falloir s’occuper de toi. »

Je jette mes vêtements par terre et croise les bras en levant un sourcil. Vu comme ça, on pourrait penser à un gamin de 7 ans qui pique une crise, mais le regard est bien plus froid que celui d'un gamin de 7 ans - et pourtant à l'époque j'étais pas tendre, hein.

J'inspire un bon coup et expire lentement, en choisissant soigneusement mes mots. Là maintenant tout de suite, j'ai juste envie de lui dire que les petites natures comme elle qui ne supportent pas d'avoir une personne blessée en face feraient mieux de retourner se coucher, au chaud dans leur lit plutôt que de proposer leur aide à de grands inconnus à moitié nus, la nuit dans une forêt sombre.

Mais quand-même. Ce serait très impoli. Et on sait que je suis l'exemple même de la politesse, moi. C'est bien connu.

« J'ai l'air d'avoir besoin d'aide ? Non, parce que là c'est bien gentil, mais je peux me débrouiller seul. »

Même si je dois reconnaître que j'ai sacrément mal. Et ça va s'infecter, et après j'vais devoir aller chez Holiday pour qu'elle me soigne ça, puis elle va m'engueuler de pas faire attention, j'lui dirai que son boulot est de me soigner et de pas faire la maman. Après ça je retournerai à l'appartement, et alors que je voudrai juste le câliner, l'embrasser, toutes ces merdes, Crow va me gonfler avec ses "tu t'es fait quoi encore ?" et là ça va repartir dans une dispute concernant ma sécurité.

...

À la création de l'univers, les gens protecteurs et chiants, ils faisaient partie du programme, ou c'était juste une erreur ? M'enfin j'dis ça, je le suis aussi, protecteur et chiant, mais c'est pas la même chose, on va dire que ça vient de mon passé compliqué, voilà, blabla.

D'ailleurs, son regard m'énerve un peu, à la fille. D'habitude j'apprécie être regardé, mais là j'ai plus l'impression qu'elle fouille dans mon regard, et c'est chiant.

Aussi, pour lui rendre la pareil, je plonge mes yeux dans les siens, sans tendresse aucune, et poursuis :

« Je  voudrais bien savoir quel secret t'amène ici. Moi je dirais plutôt le secret de l'ennui. »

C'est pas très secret, avoue. Finalement, je m'autorise un petit sourire.

**ceci n'est en aucun cas une vraie excuse.
 
 
 
 


my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Sam 31 Mai - 19:39
Je crois que j’ai à faire un gamin, car jeter ses vêtements par terre alors que je me suis embêtée à les lui rapporter, là c’est pas gentil.
 
« J’ai l’air d’avoir besoin d’aide ? Non, parce que là c’est bien gentil, mais je peux me débrouiller seul. »
 
           Je laisse échapper un petit rire, car je sens qu’il bouillonne au fond de lui mais qu’il reconnaît un peu que j’ai raison. Ahlala ces garçons tous les mêmes. D’ailleurs, il se met à me fixer les yeux dans les yeux, je me suis faite cramée. Habituellement, les mecs ne s’en aperçoivent pas ils sont trop occupés à regarder ailleurs. Mais lui, il a découvert mon pouvoir en moins de dix minutes. Je me sens mal à l’aise mais je ne dois pas baisser les yeux, il penserait que je suis faible ce que je ne suis pas évidemment.
 
« Je voudrais bien savoir quel secret t’amène ici. Moi je dirais plutôt le secret de l’ennui. »
 
            Mais pour qui se prend-il ? On ne se connaît pas et il me parle déjà comme si j’étais sa meilleure amie pour me charier ainsi. Je ne sais pas pourquoi mais je me dois de lui dire la vérité, même si il ne la mérite pas. Mais déjà je vais le planter avec son orgueil car ses blessures, je le vois le font souffrir, mais pas que physiquement il a l’air de se remettre pas mal en question le petit.
 
            Je me retourne et commence à marcher, doucement mais en restant droite et en regardant bien loin devant moi, comme si je voyais la ligne d’horizon.
 
« Souffrir seul n’est pas la meilleure solution. Mon secret n’est pas l’ennui, mais la limite de mon pouvoir. »
 
           Et voilà, pourquoi je lui ai dit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Lun 2 Juin - 19:34

 
 
 

 
 
"Hello cold world."

 
 
 

Ah, tu rigoles ? Content pour toi, y'a rien de drôle. Tu me trouves drôle ? Bien. Va consulter.

Je me détourne pour surveiller le chemin qu'a emprunté l'ourse après m'avoir griffé. J'ai pas envie qu'elle revienne foutre sa merde, celle-là. En plus, j'veux dire, je le lui ai même pas abimé, son petit. Je continue de dire que l'instinct parental est vraiment pitoyable chez les animaux.

Je me disais que j'allais continuer d'ignorer les paroles de la fille en hochant la tête de temps à autres, mais finalement, ce qu'elle dit n'est pas totalement inintéressant :

« Souffrir seul n’est pas la meilleure solution. »

Je me tourne vivement vers elle, poings légèrement serrés. Ah ? Qu'est-ce que tu en sais ? T'as beaucoup souffert, dans ta vie de petite blonde poétique ? J'en doute. En général, quand tu souffres, c'est que tu es seul. Parce qu'il faut bien se l'avouer, même si je préfèrerai crever que supporter certaines personnes, être seul laisse moins de risques de se laisser entraîner dans une quelconque dépression. Après, j'dis pas que quand on a de la bonne compagnie on est forcément heureux : moi, en janvier, Minoreva aurait pu venir me voir autant qu'elle voulait, ça m'aurait pas suffit pour combler le vide.

D'ailleurs il serait temps que j'oublie cette histoire, hein. Vu que c'est du passé. Et que maintenant je fais gaffe à qui je touche quand je suis bourré. Mais bon, moi et mon incapacité à oublier le passé, hein... c'est comme un éléphant. Je retiens tout, j'oublie rien, pour pouvoir rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui m'ont cherché des noises. Enfin, j'suis quand-même beaucoup plus beau qu'un éléphant. Il y a une certaine classe en plus, aussi.

« Mon secret n’est pas l’ennui, mais la limite de mon pouvoir. »

...bon. Qui prend rendez-vous avec elle pour lui apprendre le second degré ? L'ennui c'est pas un secret, c'est une calamité. Et en général je m'ennuie pas, juste que là j'ai oublié de penser à Crow. Ah. Pour une fois. -Bon, après faut pas m'en vouloir si l'idée de rester allongé sur le canapé en songeant à lui ne m'est pas particulièrement attirante.

Ses derniers mots me font hausser les sourcils. Règle n°1 chez moi : la seule limite à ton pouvoir, c'est celle que toi tu t'imposes. Moi, je m'en impose rarement. Règle n°2 : y'en a pas, une seule règle ça suffit, merde.

Bon, même si j'ai à peu près cerné l'objectif de son pouvoir, sa phrase reste floue à mes yeux.

Je fais quelques pas vers elle, en lui tournant au tour, les bras croisés contre ma poitrine, position provoquant la douleur de mes griffures.

« Si j'ai bien compris... tu lis dans mes yeux. Je sais pas quoi, je sais pas comment, mais ça me plaît pas. »

Y'a aussi des trucs que j'aimerais bien garder pour moi, quand-même. Je m'approche légèrement d'elle, m'arrête, et ajoute moins fort :

« Et qu'est-ce que tu vois ? »

De la haine ? De la colère ? Du désir ? De l'impatience, un lourd passé ? Ouaiis. De la honte, des regrets, de la tristesse et de l'amour fou ? Ahah. Non, faut pas déconner quand-même, hein.

L'amour fou, moi, je le dissimule bien.

Je pose une main sur son épaule en restant derrière elle et la refroidis, en y laissant une légère couche de glace qui aura sûrement vite fait de fondre. Après ça, je recommence à marcher, en m'éloignant de nouveau d'elle au fur et à mesure.



 
 
 
 


my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Mar 10 Juin - 22:31

 

 
Quand Winnie l’ourson pète un cable. C’est pas drôle.




“Si j’ai bien compris… tu lis dans mes yeux. Je sais pas quoi, je sais pas comment, mais ça me plait pas.”
 
           Il s’est avancé vers moi, je m’arrête donc de marcher. Il me tourne autour, les bras croisés, comme si j’étais qu’un vulgaire objet. Je n’aime pas çà, je ne veux pas revivre ce que j’ai vécu. Il s’arrête, s’approche légèrement de moi, il est comme entré dans mon espace vital, dans ma bulle. Et me chuchote.
 
« Et qu’est-ce que tu vois ? »
 
           C’est un réflexe je le regarde dans les yeux, et paf ! Je n’ai pas réussi à contrôler, mon pouvoir a agit, où peut-être je le voulais au plus profond de moi. Je vois comme un film accéléré de sa vie. Depuis sa naissance à maintenant, c’est hallucinant tout ce qui s’y passe.
 
           Il pose sa main sur mon épaule et fait joujoue de son pouvoir mais cela ne m’affecte pas, puis il s’éloigne. C’est un alors que m’échappe une pensée, au lieu de penser comme tout le monde dans ma tête, et bien je le dis à voix haute, normal.
 
« T’es gay ? »
 
           Ce n’est pas possible, tous les mecs que j’ai rencontré depuis mon arrivée dans l’internat sont gays. Est-ce pour me punir d’avoir joué avec les garçons auparavant ou bien est-ce qu’une pure coïncidence ?
 
           Je ne sais pas pourquoi mais j’ai un flashback, je revois une partie de sa vie floue et d’un coup un passage de mon enfance. Je m’effondre, je suis à genou par terre, au milieu de ces bois sombres en plein milieu de la nuit, accompagné d’un mec que je viens à peine de rencontrer. Et là je pleure, pourquoi ces images ? Pourquoi ? Et surtout pourquoi maintenant ? Qu’est-ce qu’elles veulent dire ? Tant de questions se bousculent et aurais-je un jour les réponses à ces dernières ?
 
           Mon passé que j’essaie d’effacer mais aussi que je cherche à connaître la vérité, ce passé me fait souffrir.
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Lun 16 Juin - 12:41





. G A Y .




[justify]« T’es gay ? »

En premier, t'as les gens qui disent ça de façon à te faire comprendre que si tu leurs réponds "non", ils seront soulagés. Et même si j'étais hétéro, à ces personnes-là je leur dirais "oui".

Puis t'as ceux qui se contentent de faire les huîtres. Du genre j'ai pas d'avis, je me contente d'acquiescer. Là, ça ferait "oui" "aaah d'accord" ou "non" "aaah d'accord". Enfin, à l'intérieur, ils font leur petit jugement quand-même, hein.

Après y'a ceux qui seront déçus si tu leur dis que non. Aujourd'hui, les filles aiment bien avoir des meilleurs amis gays. Pauvres chéries, c'est sûr que si tu vas voir un p'tit brun tout mignon avec un chiot et un grand sourire, ce sera cool de l'avoir pour meilleur ami. Moi, hm, viens me demander d'être ton meilleur ami, j'vais t'exposer mon point de vue personnel.

Enfin, j'ai pas parlé de Crow parce que je sais même pas comment il se comporte avec ses amis. Disons que je l'ai connu, fait chier, touché, frappé, fait chier, embrassé, fait chier, enfermé, menacé, fait l'amour, fait souffrir, et--j'arrête. Trop à dire.

Donc en gros, j'ai pas trop eu le temps d'être son ami.

Enfin bref, on repasse à la p'tite blonde. Sérieusement, même Minoreva à ses débuts était pas comme ça. Minoreva, elle, était plus douce et réservée... à l'époque, hein. Maintenant, pfouh.

Mais là j'peux pas vraiment agir comme avec Minoreva, puisque quand j'ai embrassé la Smurfette, j'étais encore célibataire et innocent. Alors que là, euh. Hm, bon.

On peut dire ce qu'on veut, Crow m'a fait pourrir encore plus, m'a encouragé sur le chemin de la cruauté, de la... per...version ? Non ? Roh. Et il a fait empirer mon caractère.

Et bordel, j'lui en suis reconnaissant.

Allez, Ryan. Ta mission, si tu l'acceptes, est de répondre poliment, avec un sourire naturel au possible, et de ne pas t'attarder sur ce sujet.

Ouais. Nan. J'l'accepte pas.

« Avant, j'me tapais des filles. Beaucoup. Mais c'était pour mieux m'intégrer à cette société de merde. Puis pour être un minimum généreux. Maintenant, j'ai trouvé un... mec ? »

Alors non, ça c'est méchant, Ryan.

« Il fait des bruits de chaton des fois. »

Un putain de chaton qui m'appartient. Tu sais, des fois ça arrive que tu te retrouves devant un chaton, et t'as envie de le serrer contre toi jusqu'à l'écraser, et tu sais pas si c'est par colère ou par affection. Tu vois le chaton, tu te dis "oh bordel" et deux secondes plus tard, il se retrouve sur tes genoux et toi t'essaies d'être doux avec lui. Mais vu que t'es violent, blond, et que tu t'appelles Ryan Wood, bah ça marche pas, tu lui fais un peu mal et il miaule.
M'enfin, Crow miaule mieux que ça aussi.

« Et entre deux mutilations sur mon cou, on se retrouve au lit ensemble et je lui fais des traces au cou. »

Puis c'est pas mon chaton. C'est mon homme.

« Donc, devine. »

Il n'empêche qu'il miaule.

« Pauvre petite. Tu dois être choquée. »

Fort.







Omg Marion j'suis désolée de ce post, j'sais pas ce qui m'a pris XDDD

/la colle du plancher peut-être/ /la ferme/

M'fin Ryan est comme ça au naturel, mais en général j'arrive à lui foutre sa muselière pour qu'il se taise et que je parle à sa place, sauf que là woaw, c'était du Ryan tout craché.

/c'est ce putain de plancher/

Justine j'suis désolée afhfkalfkdsl




my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Mar 15 Juil - 18:55

 

 
Quand Winnie l’ourson pète un cable. C’est pas drôle.




“Avant, j’me tapais des filles. Beaucoup. Mais c’était pour mieux m’intégrer à cette société de merde. Puis pour être un minimum généreux. Maintenant, j’ai trouvé un… mec ?”
 
           Effectivement, on dit bien un mec. Alors comme çà tu as pris du temps à te trouver. Cela doit être dur de vivre dans l’ignorance… Qu’est ce que je raconte ?! Je vis dans l’ignorance de mon identité.
 
« Il fait des bruits de chaton des fois. »
 
         Ravie de l’apprendre.
 
« Et entre deux mutilations sur mon cou, on se retrouve au lit ensemble et je lui fais des traces au cou. »
 
          Hum… sympathique.
 
« Donc, devine. »
 
          Pas besoin de tout çà pour savoir que t’es gay, après tout comme je l’ai appris à ton avis ? J’ai eu les images. Et faut dire que vous êtes plutôt pas mal tous les deux. Je vous prendrai bien pour mon quatre heure.
 
« Pauvre petite. Tu dois être choquée. »
 
          Ahah laisse moi rire ! Il n’y a rien de choquant dans tes relations avec ton mec. Peut etre juste le fait que tu me le racontes alors que l’on ne se connait pas très bien. Mais cela doit être une marque d’affection et de confiance.
 
« Me choquer c’est plutôt difficile. Mais je le savais déjà pas besoin de me le raconter. »
 
          D’ailleurs mon petit Ryan, il me semble que c’est ce que j’ai entendu de la bouche de son compagnon lors de leurs parties de jambe en l’air, que doit penser ton copain à ne pas te voir rentrer ? S’imagine-t-il que tu es en compagnie d’une fille, pas n’importe laquelle mais celle qui aime les hommes ?
 
          J’espère qu’il ne lui en voudra pas…
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Dim 3 Aoû - 15:13





.   G   A   Y   .




« Me choquer c’est plutôt difficile. »

J'ai une, mais alors très légère impression qu'on a un peu dérivé du sujet de base, qui était... je sais même plus, en fait. Enfin c'est elle qui m'a demandé si j'étais gay, je pouvais pas me contenter de répondre "oui". C'est trop banal, ça.

Puis les gens qui disent qu'ils ne sont pas facilement choquables ne sont que des menteurs. Ils ne réagissent pas aux grosses insultes et tout ça évidemment, mais tu leur sors un truc à peine violent -les choses bizarres que t'as faites pour te faire souffrir et pourquoi, par exemple- et là pouf "heeiiin mais comment ça. Bon sang mais ça va pas la tête ?" Pour être choqué y'a pas forcément besoin d'avoir la bouche en O et de pousser un cri outré. Enfin à mes yeux.

« Mais je le savais déjà pas besoin de me le raconter. »

Je lève un sourcil. Son pouvoir commence sérieusement à m'énerver. Je déteste qu'on me trouve prévisible, j'ai toujours détesté ça. C'est les machines qui sont prévisibles. Et son pouvoir réduit les autres à de vulgaires machines. Enfin là c'est pas qu'elle devine ce que je vais dire, c'est qu'elle le sait déjà depuis cinq minutes parce qu'elle l'a lu dans ma tête, je sais pas, un truc du genre ?

De toute façon, chaque Animalik possède un pouvoir susceptible de faire du mal, physiquement ou psychologiquement -ou les deux, mais ça c'est trop beau- aux autres. Le mien, c'est juste du physique. Mais il faut savoir doser, un pouvoir faible mal utilisé peut devenir dangereux, et c'est vraiment stupide de gâcher ces capacités juste pour faire les intéressants. Même moi j'ai appris à ne pas abuser de mon pouvoir, alors que si je le voulais, je pourrai tuer plusieurs personnes à la fois, rapidement. Un peu comme ce qu'on a vu dans le Jour d'Après, les types qui meurent instantanément à cause du froid. Enfin, j'en suis pas encore à ce stade.

« Si tu savais ça tu dois savoir plein d'autres cho-- »

Jusque là je l'écoutais qu'à moitié, j'étais plongé dans mes propres pensées, mais ce qu'elle a dit vient de me parvenir à l'esprit pour de vrai. Ce que je viens de lui dire, elle le savait déjà. Elle sait ça. Elle pourrait avoir lu mon passé, mes fréquentations, mes problèmes, mais non, elle a su ça. Pas que j'aie honte, mais vaut mieux ne pas parler d'elle à Crow, ou alors pas de son pouvoir et ce à quoi il lui à servi. Ça le mettrait mal, le pauvre.

« Tu sais quoi d'autre sur moi, donc ? »

Je m'avance d'un pas ou deux vers elle, profitant pleinement de ma taille pour la regarder de haut. Là je me souviens que j'ai oublié de remettre mon t-shirt et que je saigne encore un peu, là je me souviens que je m'en fous.

« Et est-ce que tu sais si j'autorise les gens à fouiller ma tête comme ça ou pas ? »

Après, ce genre de personnes sait tellement de choses sur toi que t'es obligé de bien t'entendre avec elles si tu veux pas qu'elles divulguent tes petits secrets. Quoique, j'ai aucun petit secret. Non, moi j'en ai que des gros.






Me suis pas relue, si c'est nul c'est normal ' u '


my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Dim 3 Aoû - 22:45

 

 
Quand Winnie l’ourson pète un cable. C’est pas drôle.




“Si tu savais çà tu dois savoir plein d’autres cho—Tu sais quoi d’autre sur moi, donc ? ’’
 
           Ah si seulement tu savais, il me donne envie de rire. C’est vrai quand les gens apprennent et commencent enfin à croire à mon pouvoir, ils deviennent mal à l’aise qu’une personne puisse savoir ces choses qu’ils cachent. Mais, moi aussi, parfois j’aimerai ne pas les savoir, et être normale.
 
          Enfin, bonne nouvelle ! Il va enfin m’écouter, et je vais essayer de ne pas trop le fouiller, il faut que je contrôle ce foutu pouvoir. Il se rapproche de moi pour pouvoir me regarder de haut, par sa taille.
 
“Et est-ce que tu sais si j’autorise les gens à fouiller ma tête comme çà ou pas ? ’’
 
           Là tout de suite, je le faucherai bien pour qu’il se retrouve au sol et ainsi je pourrai m’asseoir sur lui, pour me retrouver à mon tour plus haute que lui. Mais il saigne toujours. Je m’avance pour combler le vide qui nous sépare, passe mon index sur sa peau pour capturer une goutte de son sang. J’amène mon doigt devant mes yeux, son sang est parfait, il doit être à l’origine  de l’appellation rouge sang. J’essuie mon doigt sur son torse, et me retourne pour marcher en direction, si je ne me trompe pas, de l’internat.
 
« Une autorisation ? Tu devras t’y faire Ryan. »
 
            En agissant ainsi, je le mets à l’épreuve, on verra comment il va régir. Ce choix qu’il va faire, en restant sur place ou en agissant déterminera si je lui accorde ma confiance et que l’on devient ami, sinon je m’en vais la tête haute, et je rentre chez moi. En plus, on se les caille ici, je n’ai pas un pouvoir qui me permets d’avoir chaud moi.
 
           Je marche dont la tête haute.
 




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Mar 5 Aoû - 19:08





.   G   A   Y   .




Je la regarde faire, s'avancer vers moi, et me toucher. Me toucher pour récupérer un peu de mon sang. Si ç'avait été un homme qui avait fait ça, je l'aurais frappé, envoyé valser. Mais là, c'est une fille, et si on m'a bien appris quelque chose, c'est que frapper les filles, c'est lâche, c'est vulgaire. C'est peut-être la seule fois qu'on m'a dit de ne pas frapper quelqu'un. Sinon, on me laissait faire, il fallait bien que je me fasse respecter, hmm.

Je la regarde ensuite essuyer le sang contre mon torse, de toute façon je saigne déjà, une goutte de plus ou de moins. Et alors qu'elle fait tout ça, moi je me concentre pour essayer de trouver la zone de son corps la plus facilement accessible pour que je puisse l'immobiliser, ou la geler. Parce que j'ai beau rester prudent avec ce pouvoir, il y a des limites. Et ces limites, elle les enfreint gaiement.

« Une autorisation ? Tu devras t'y faire Ryan. »

J'attends qu'elle se soit retournée et mise en marche, et là je frotte doucement mes mains l'une contre l'autre en soufflant un nuage d'air gelé dessus. Après ça, je la rattrape en quelques enjambées et écarte lentement ses cheveux de sa nuque pour poser le plat de ma main contre. J'entreprends alors de refroidir sa peau, tandis que la pointe de mon pied droit vient s'appuyer contre son talon, le recouvrant de glace lui aussi. Je répète la même opération avec l'autre.

Quelques secondes plus tard, sa nuque est gelée -seulement en surface- et ses pieds sont coincés contre le sol car recouverts d'une épaisse couche de glace. Le temps qu'elle fonde, je pourrais lui expliquer trois fois ma façon de penser.

Ma main passe de sa nuque à son épaule, que je refroidis elle aussi. Après quoi je vais me replacer devant elle, en restant toutefois suffisamment éloigné pour qu'elle ne puisse pas m'atteindre avec ses poings. De jeune blonde faible.

« J'imagine que puisque tu as lancé une phrase "cassante", que tu as prononcé mon prénom et que tu as tourné les talons, cette conversation aurait dû se finir, toi tu serais rentrée la tête haute et moi je serais ici, humilié et furieux. »

Mon ton est calme, mesuré, mes bras croisés derrière mon dos, et je la regarde d'un air serein.

« Mais laisse-moi t'apprendre quelque chose : on n'est pas dans un soap américain. Alors assume un peu tes attitudes insupportables et reste là. »

Et puis, "tu devras t'y faire", ça veut dire que je vais souvent la supporter ? Pas question. Bon, remarque, elle est pas dangereuse, elle est pas insultante, elle est juste chiante. Avec un caractère de pouffe. Moi ça va, je gère, puis j'ai l'habitude aussi.

« Oh, et par rapport à la glace : tu as abusé de ton pouvoir pour me mettre en colère, moi je fais de même. Sauf que ce que tu ne sais pas, enfin j'imagine, t'as pas l'air d'avoir la lumière à tous les étages... ce que tu ne sais pas, c'est que toi, tu n'es en rien dangereuse. »

Je désigne ses oreilles de renard. C'est dangereux, un renard ? Je crois pas non.

« Tu ne peux tuer personne en fouillant son esprit, ou alors pas directement. Moi, je peux te faire geler sur place, je peux te changer en glaçon si je le veux. Ou alors... »

Je désigne mes oreilles d'ours, cachées entre quelques mèches de cheveux.

« Ou alors je peux te faire du mal, mais sous forme d'ours. Enfin ça c'est plutôt barbare et pas subtil du tout, il faut dire. »

J'ai pas l'habitude de ce genre de longues phrases faussement polies, cette attitude un peu faux-cul. Mais quand j'étais petit, j'entendais souvent ma mère parler au téléphone, ou alors je la voyais lors de rendez-vous avec des personnes importantes qu'elle n'appréciait pas, et il faut dire qu'elle savait foutrement bien faire semblant. Des fois, aussi, elle se mettait à faire des menaces douces, comme ça, comme si elle parlait de la pluie et du beau temps, mais ça c'était surtout avec mon père.

Sauf que cette fille-la n'est pas mon père, elle va être bien plus facile à faire taire je suppose. Ou à contrôler. Ça transpire pas le muscle, sous ses vêtements.

« Et puis, quand bien-même, Animalik ou pas, pouvoir ou pas, j'ai pas envie d'avoir à te pourrir la vie, alors évite de me faire trop chier, je sais pas ce que t'as vu dans ma tête, mais si tu te montrais trop provocante, je pourrais vraiment te pourrir la vie. »

Je m'approche d'elle, baisse deux secondes les yeux sur ses mains, et reprends d'un ton bien plus menaçant cette fois :

« Alors un conseil, évite de trop faire la fouine et de visiter mon cerveau, tu n'aimerais mais alors vraiment pas ce que tu y verrais. Et ne viens surtout pas me dire que tu n'y es pour rien, tu te concentres, tu penses aux petits oiseaux qui te réveillent le matin en chantant une chanson digne de Cendrillon, et tu fous la paix à mon cerveau. J'imagine que tu connais le concept de l'intimité et la vie privée. »





my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Mar 2 Sep - 20:54

 

 
Quand Winnie l’ourson pète un cable. C’est pas drôle.




           Il m’a rattrapé, pour mieux me détruire. Il m’a bloqué les pieds dans de la glace et a posé sa main sur ma nuque pour la glacer. Puis, elle glisse sur mon épaule pour la gelée aussi. Il vient donc se positionner devant moi. Que va-t-il me faire de pire que de m’immobiliser ? Il n’a vraiment rien d’autre à faire à une heure aussi tardive ? Enfin bon, j’aime bien sa façon de retenir son auditoire mais pas avec moi.
 
« J’imagine que puisque tu as lancé une phrase « cassante », que tu as prononcé mon prénom et que tu as tourné les talons, cette conversation aurait dû se finir, toi tu serais rentrée la tête haute et moi je serais ici, humilié et furieux. Mais laisse-moi t’apprendre quelque chose : on n’est pas dans un soap américain. Alors assume un peu tes attitudes insupportables et reste là.»
 
           Va falloir que je m’explique car il fait fausse route le jeune homme. Je n’ai jamais voulu lui faire de mal et puis on m’a toujours dit de garder la tête haute. Il n’y a que les faibles qui baissent la tête.
 
« Oh, et par rapport à la glace : tu as abusé de ton pouvoir pour me mettre en colère, moi je fais de même. Sauf que ce que tu ne sais pas, enfin j’imagine, t’as pas l’air d’avoir la lumière à tous les étages… ce que tu ne sais pas, c’est que toi, tu n’es en rien dangereuse. »
 
           Il y va un peu fort quand même. Je ne lui ai rien fait de mal. De plus, ce n’est pas ma faute si je ne sais pas encore gérer mon pouvoir. Il désigne mes oreilles de renard qui sont à peine visible, cachées par mes cheveux.
 
« Tu ne peux tuer personne en fouillant son esprit, ou alors pas directement. Moi, je peux te faire geler sur place, je peux te changer en glaçon si je le veux. Ou alors… Ou alors je peux te faire du mal, mais sous forme d’ours. Enfin ça c’est plutôt barbare et pas subtil du tout, il faut dire. »
 
           Mais pourquoi enchaîne-t-il ? Va-t-il me laisser m’exprimer pour lui dire qu’il s’agit d’un mal entendu. J’ai peur de ce qu’il peut rajouter à ces phrases crues et difficiles à entendre comme à leurs habitudes.
 
           « Et puis, quand bien-même, Animalik ou pas, pouvoir ou pas, j’ai pas envie d’avoir à te pourrir la vie, alors évite de me faire trop chier, je sais pas ce que t’as vu dans ma tête, mais si tu te montrais trop provocante, je pourrais vraiment te pourrir la vie. »
 
Il s’approche de moi, pour regarder mes mains. Croit-il que je vais le frapper ? Je n’utilises la force que lorsque je me sens en danger. Je ne lui suis pas. 




« Alors un conseil, évite de trop faire la fouine et de visiter mon cerveau, tu n’aimerais mais alors vraiment pas ce que tu y verrais. Et ne viens surtout pas me dire que tu n’y es pour rien, tu te concentres, tu penses aux petits oiseaux qui te réveillent le matin en chantant une chanson digne de Cendrillon, et tu fous la paix à mon cerveau. J’imagine que tu connais le concept de l’intimité et la vie privée. »




           Cà y est il va enfin me laisser parler. Je le regarde dont dans les yeux pour être sûre qu’il m’écoute.
 
« Je ne sais pas comment cela se passe chez toi, mais sâches que cette phrase « cassante » était une preuve d’attachement envers toi. Et que si je t’ai tourné le dos pour m’éloigner, c’était pour ne pas voir ta réaction, car je ne suis pas douée pour me faire de vrais amis. »
 
           J’ai l’air d’une débile à lui dire la vérité, j’aurai du lui mentir ainsi la conversation se serait arrêtée ici. Mais de toute manière, je ne peux rien faire, je suis bloquée sur place. Je baisse la tête, c’est assez rare, cela m’arrive que quand j’ai honte ou pour cacher mes larmes, donc c’est que j’ai honte de pleurer, bref. Je lui prends ses mains chacune dans une main. Et à cet instant précis, je viens de perdre toute ma crédibilité. Et je viens aussi sûrement de ravaler ma fierté, chose exceptionnellement rare.
 
« Ecoutes, je suis désolée si mon affection t’as fait du mal, mais s’il te plaît ne ma laisse pas succomber au froid. »
 
           Je fais vraiment pitié, mais dans ces moments de faiblesses je n’ai personne qui m’a donné des conseils auparavant pour savoir comment agir. Et puis, il n’avait pas besoin de me geler j’avais déjà froid.
 
« Réchauffes-moi. »
 
           Puis ma voix diminua, et en chuchotant je laisse s’échapper un petit
 
« S’il te plaît. »
 
           Je suis faible.
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Mer 3 Sep - 14:50





affection ? wtf ?




« Je ne sais pas comment cela se passe chez toi, mais saches que cette phrase « cassante » était une preuve d’attachement envers toi. Et que si je t’ai tourné le dos pour m’éloigner, c’était pour ne pas voir ta réaction, car je ne suis pas douée pour me faire de vrais amis. »


Elle prend mes mains dans les siennes, et je ne la repousse pas. Écoute, moi non plus je suis pas doué pour ça, mais je hais me faire des amis, je suis bien mieux seul ou avec simplement Minoreva et Crow. Je regarde mes mains sans sourire le moins du monde. Quand j'étais gosse je voyais rarement ma mère repousser directement les gens. Elle leur souriait, elle attendait un peu, et puis elle se retirait juste après leur avoir donné un peu d'espoir. Bon, ça c'était son passe-temps, pas le mien, blesser les gens ne m'intéresse pas particulièrement, sauf si ils m'ont énervé. On me frappe, je frappe deux fois plus fort, c'est simple, ça marche.


« Écoute, je suis désolée si mon affection t'a fait du mal, mais s’il te plaît ne me laisse pas succomber au froid. Réchauffe-moi. S’il te plaît.»


Cette fois, je ricane, en la regardant d'un air amusé. Oh non, vraiment, j'ai jamais fait mieux que ça. C'est magnifique, cette réaction, cet aveu. Je peux m'estimer fier de moi. Je devrais pas, mais qu'est-ce que je m'en fous, c'est tellement drôle de voir les gens succomber comme ça et vous déballer la moitié de ce qu'ils ont sur le cœur.


« Mais... »


J'incline juste un peu la tête, un sourire aux lèvres. Un sourire qui pourrait paraître tendre, mais ce sourire, quand vous me connaissez, vous savez qu'il est juste horriblement faux et hypocrite. J'ai pas l'intention de jouer avec elle très longtemps pour la faire tourner en bourrique et la blesser, mais une occasion se présente à moi, j'en profite. Surtout que j'ai pas trop aimé la petite visite qu'elle a effectuée dans ma tête. J'ai trop de trucs bizarres et tordus à cacher pour pouvoir me permettre de laisser passer ça.


« Enfin, Allyson, j'ai fait attention, tu ne pourras pas mourir avec cette glace, ne t'en fais pas, je veillerai sur toi. »


Cette fois, on sent très bien à mon ton que je me moque d'elle, et surtout mon expression. Finalement, je m'écarte et glisse mes mains hors des siennes, retrouvant mon expression froide et méprisante.


« À choisir si quelque chose est affectueux, "cassant" ou un truc du genre, je choisis cassant. L'affection ne mène pas à grand-chose. La méchanceté, bien plus. Je crois en ce qui est le plus crédible, c'est normal j'imagine. »


Je pose mon pied sur les siens pour retirer la glace qui les coince, puis recule de quelques pas en gardant mes yeux rivés sur les siens.


« Ça te mènera pas à grand-chose d'essayer d'être amie avec moi. Tant mieux pour toi si tu veux essayer. Tant pis pour toi si ça te fait chialer. »







my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Ven 10 Oct - 9:45
Uup Fraise
Revenir en haut Aller en bas
Allyson Hope
Confiant

avatar
profil
Messages : 65
Date d'inscription : 28/05/2014
Sur l'avatar ? : Gabriella Wilde

Personnage
Age: 17 hivers
Pouvoir: Amie des âmes
Race précise: Kitsune

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Ven 9 Jan - 18:09

 

 
Quand Winnie l’ourson pète un cable. C’est pas drôle.




          Il ricane à ma demande, cela à l’air de l’amuser et en plus il est fier de lui ! Ah si seulement j’avais un pouvoir qui me permettrait de me défendre .. Il incline la tête toujours avec ce sourire malsain. Je n’ai jamais vu un sourire aussi hypocrite que celui-ci
 
« Mais, enfin, Allyson, j’ai fait attention, tu ne pourras pas mourir avec cette glace, ne t’en fais pas, je veillerai sur toi. »
 
          A présent, il se moque de moi. Franchement, je n’aurai jamais imaginé çà de sa part. C’est vrai, après tout ce que j’ai pu entrevoir, je suis persuadée que c’est un garçon avec un bon fond et un cœur en guimauve.
 
          Il s’écarte de moi, pour dégager ses mains et reprendre sa position fétiche. Celle où il a l’impression d’être froid et méprisant.
 
« A choisir si quelque chose est affectueux, « cassant » ou un truc du genre, je choisis cassant. L’affection ne mène pas à grand-chose. La méchanceté, bien plus. Je crois en ce qui est le plus crédible, c’est normal j’imagine. »
 
          Qu’est ce qui lui arrive ? Pourquoi être aussi dur avec soi-même ? Avec autrui ? Il pose son pied sur les miens pour me rendre ma liberté. Je lui en remercie, c’est bien trop aimable. Il recule en plongeant son regard dans le mien, chose qu’il devrait éviter s’il ne veut pas que je vois autre chose.
 
« Ca te mènera pas à grand-chose d’essayer d’être amie avec moi. Tant mieux pour toi si tu veux essayer. Tant pis pour toi si çà te fait chialer. »
 
          Je pense avoir plus d’espoir que lui dans cette amitié, qui j’espère verra le jour et grandira sur des bases solides. Mais je ne sais pas pourquoi, je me sens obligée d’essayer cette amitié. Après tout, qu’est-ce que j’ai à perdre ? Rien.
 
          Le temps d’un instant, j’ai ressenti cette sensation étrange, habituellement lors d’un malaise, et c’est là que j’ai vu que nos destins étaient liés, que nous étions liés. Le fait de savoir par avance que cette amitié marchera me rends heureuse. Une larme de joie coule sur ma joue.
 
          Il serait mon premier ami depuis mon arrivée à l’internat. Je me dois de le protéger maintenant et pour le reste de ma vie. Je vais devoir le surveiller la plupart du temps pour être sûre qui ne lui arrive rien.
 
          Je me redresse, aimerait lui sauter dans les bras mais m’abstiens. Je risquerai de le choquer avec cette affection.
 
« Merci Ryan. »
 
          J’esquisse un sourire, mes yeux deviennent lumineux, Une brise de vent dans mes cheveux.
 
« J’accepte le challenge ! »
 
          Une amitié est un challenge de toute manière !
 
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   Sam 10 Jan - 13:38





Affection ? What ?




« Merci Ryan. J’accepte le challenge ! »

Je cligne des yeux, et c'est presque de la déception que l'on peut voir sur mon visage. Vraiment ? Merci Ryan, j'accepte le challenge ? Arf, saloperie de blonde. Moi qui pensais qu'elle s'offusquerait et partirait. Bon, et ben on n'a qu'à dire que je suis coincé avec une blondasse en guise d'amie pour... longtemps. Je ferai avec, c'est pas grave. Je soupire, roule des yeux, recule de quelques pas et fourre les mains dans mes poches. Pff.

« Quand je t'aurais faite chialer une ou deux fois, tu me remercieras plus, crois-moi. »

Bon, après, on verra. Si ça se trouve elle sera pas trop chiante et je pourrai l'apprécier. Qui vivra verra. Je recule encore un peu et termine de m'habiller, parce qu'il fait quand-même froid, puis reporte mon regard sur elle, légèrement penché en arrière, comme un type qui se tient devant une machine dont il redoute l'éventuelle explosion.

« Sinon, c'est bien beau tout ça mais moi faut que je rentre chez moi. Sinon Crow va râler. »

Je grimace. Je veux m'éviter ce genre de scènes. Je m'éloigne de quelques pas, et crie une dernière fois sans me soucier du bruit et des animaux que ça pourrait réveiller :

« À plus blondasse. »





Désolée c'est très court mais je savais pas quoi ajouter D8 Pareil, on clôt ? Le RP dure depuis longtemps et Ryan a pas mal changé depuis, donc au pire on peut en faire un deuxième et tout c: (ENFIN plus de RP's de rencontre =v=)


my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand Winnie l'Ourson pète un câble. C'est pas drôle. [Allyson]
» Winnie l'Ourson... le nounours d'Aline...
» Euh chanson
» Bad trip avec Winnie l'Ourson (Vitali) PM
» Winnie; La vie est moins bien que dans la vie du vrai Winnie l'ourson.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-