top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Telkah Doubrovski
~ Cracheuse de venin ~

avatar
profil
Messages : 167
Date d'inscription : 18/10/2013
Sur l'avatar ? : Kathryn Prescott

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Venimeuse
Race précise: Chamael

MessageSujet: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Lun 19 Mai - 17:46



☠ DOUBROVSKI.


Telkah a beau être une teigne, elle mérite de la reconnaissance. Pour faire simple, c'est une fille qui a morflé. Elle a vécu des choses vraiment pas belles, mais elle s'en est sortie. Mieux encore, elle s'en est sortie avec un sourire arrogant, et maintenant elle arpente à nouveau les rues sombres non pas pour gagner sa vie, mais pour tuer ceux qui sont semblables au type qui a à moitié ruiné la sienne. Un fil de fer a beau être en fer, il reste fin et fragile, on peut le tordre sans aucun souci, et même si on y met du cœur, il est impossible de le remettre totalement droit, on verra toujours qu'il a été abîmé par le passé. Jolie comparaison, non ?
Ouais. Sauf que Telkah, c'est pas un putain de fil de fer, Telkah c'est le couteau qui va se planter dans ton ventre et transpercer tes entrailles jusqu'à ce que t'aies compris que non, t'avais pas à la faire souffrir. Oui, Telkah elle a souffert, oui, elle a pleuré par le passé, mais maintenant ses yeux ne sont plus rouges, ils sont froids, ils sont arrogants, ils sont moqueurs ou ce que tu veux, mais ils ne reflètent aucunement le dur passé qu'elle a eu. Ça, c'est pour les faibles. Et Telkah est tout sauf faible.
Telkah n'hésite jamais à se moquer, à critiquer, la diplomatie est un mot inconnu pour elle, et de toute façon il est bien inutile, n'est-ce pas ? On est intelligents, on peut penser, c'est ridicule d'adoucir nos paroles afin de ne pas vexer la personne d'en face. Et cette personne, elle aimerait qu'on lui mente en inventant des choses ? Sûrement pas. Ou alors Telkah est la seule à détester qu'on lui mente, comme si elle n'était pas capable d'assimiler la vérité et rien que la vérité. Si on lui ment, on a intérêt à bien lui mentir, autrement c'en est fini. La violence ? Elle n'hésite pas à en faire preuve. On dit que les coups ne résolvent rien, mais une bonne baffe dans la gueule de ce type sera toujours mieux que de lui demander gentiment d'arrêter ses méchancetés. Même si, certes, la violence ne marche pas toujours, pas plus que les insultes. Voilà d'ailleurs les deux mots à retenir : violence, et insultes. Les deux mots préférés de Telkah, disons.
Quand aux deux mots qu'elle pourrait le plus haïr, ce seraient "amour" et "engagement". Oh certes, pour l'amour c'est un peu foutu, elle est tombée amoureuse d'un type seulement une semaine après son arrivée à l'internat. Et elle s'en est voulue, oh que oui. Elle lui en a aussi voulu à ce type, aussi gentil et drôle qu'il puisse être. Mais elle a fini par s'habituer, disons, à l'apprécier, et là, Fred et Telkah, c'est devenu un vrai couple, à partir du moment où elle a renoncé à ses principes. Mais ce qui est certain, c'est que si il l'abandonne, elle lui fera la peau. Minute, gâcher ce sacrifice ? Non. Un sacrifice, oui, aimer est un sacrifice. Et Telkah en a déjà fait trop, des sacrifices, même si elle tente de ne pas les regretter. Fred, Adeline, Pascal, Lena. Ces quatre êtres vivants sont bien la preuve qu'elle peut faire des efforts et apprécier certaines personnes. Et quatre, c'est déjà beaucoup. Mais bon, on ne dit pas "quand on aime on ne compte pas" ?
Mais encore heureusement, ces quatre personnes ne sont pas sa principale priorité. Sa priorité, c'est de s'assurer de son propre bonheur, et après ça vient le travail, ses projets pour plus tard. Psychologue. Oui, c'est sérieux, elle veut le devenir, et bien qu'elle s'abrite derrière l'excuse "j'ai envie d'entendre les gens se plaindre de leur vie pour me rendre compte à quel point la mienne est belle", elle a de vraies motivations, mais ces dernières ne seront jamais dévoilées, évidemment. C'est déjà beaucoup d'admettre qu'elle ne pense pas réellement ça. Ou alors que ce n'est pas tout ce qu'elle pense.
Mettons fin à cette description aussi bizarre que barbante et disons simplement que Telkah est une fille qui a souffert, mais elle ne fait pas partie de ces faibles personnes qui montrent encore cette souffrance en geignant que "ça ne s'arrangera jamais". Si tu le veux et si tu y crois, ça s'arrange. Telkah elle y a cru, ou plutôt elle a agit, et ça s'est arrangé, maintenant elle n'a plus à se plaindre, elle marche fièrement sur le trottoir en ignorant qu'il y a quelques années, elle travaillait à cet endroit là.
Si Telkah n'existait pas, il faudrait l'inventer. Puis détruire son créateur, cette espèce de terroriste.



DOUBROVSKI TELKAH E.

 

☠ FRED WEASLEY ;
ça fait maintenant un an que Fred supporte Telkah, et on peut le féliciter. Ils vivent tous les deux, ou plutôt tous les trois, avec Lena, la gosse que Telkah a plus ou moins abandonnée mais finalement récupérée. Faut dire que Telkah elle change souvent d'avis hein. Enfin. Ils s'entendent bien tous les trois, la p'tite blonde de Lena grandit en imposant sa forte personnalité, et tout le monde est heureux. Woohoo. C'est chou mine de rien. Sauf qu'on dit pas que Telkah est chou. Tss.
☠ ADELINE CONNORS ;
c'est la meilleure amie de Telkah, et aussi la marraine de Lena. Elles s'entendent à merveille toutes les deux (Telkah et Adeline hein, même si Adou et Lena s'entendent bien aussi). Telkah prend toujours la peine d'engueuler Adeline quand celle-ci se remet en question ou fait preuve de manque de confiance en elle. Telk est vraiment sympa avec elle, et ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas une proche qu'elle va laisser tomber dans quelques mois ou perdre contact. Elle va sûrement la subir encore longtemps, la pauvre Adeline.
☠ EDWAR VORALBERG ;
il est cool, détendu, et même si il prend pas vraiment Telkah au sérieux, il la traite pas comme une p'tite gamine, et c'est bien ce qu'elle déteste le plus. Du coup elle aime bien le faire chier, le taquiner gentiment. Popote quoi.
☠ LOANN DOUBROVSKI ;
Telkah a souvent un peu de mal avec sa famille. Mais... au fond, elle aime bien Loann ? À vrai dire, on ne sait pas trop. Elle a simplement été mise dans la catégorie des liens positifs parce que je suis quelqu'un d'optimiste, hein. Quand elle a envie de faire chier quelqu'un, Telkah sait qu'elle peut compter sur la patience exagérée de sa cousine, qui peut elle aussi lui taper sur le système avec ses histoires de famille, Lena, Liocha, tout ça. Et puis, c'est qui Liocha hein ? C'est laid comme surnom.
☠ SYLNODEL AERIN ;
Telkah apprécie beaucoup Sly. Elle sait boire. Ou plutôt elle sait être bourrée. Elle est videuse devant une boîte de nuit, et du coup quand Telkah se ramène pour lui proposer une cuite, elle sait qu'il y a moyen de s'amuser - et ce plus qu'en rentrant dans la boîte. Elles s'amusent bien, toutes les deux. Sly c'est un peu la grande blonde cool et détendue que la petite boule de colère rouge vient taquiner avec une bouteille de vodka. C'est l'une des meilleures relations qu'on peut avoir avec Telkah, de toute façon.


☠ GILBERT VAN OOGEN ;
des fois les chieurs ça ressemble à des petites bêbêtes qui courent partout, mais là on a affaire à un putain de gros cafard, quoi. Sérieux. Déjà, un problème contre les russes. Problèmes avec les russes ? Va te faire voir chez tata Jacqueline. Ensuite, il fait chier. Tu fais chier ? Va t'faire encastrer dans un mur en briques. Et puis même, depuis quand y'a besoin d'un prétexte pour pas apprécier certaines personnes ? Il est chiant et il l'aime pas, ça lui suffit, donc voilà.
☠ ORINOCO TUCKER ;
c'est le meilleur ennemi de Telkah. Quand elle veut se faire planter un couteau dans le ventre, elle peut toujours compter sur lui. En fait elle le hait mais si il mourrait, elle trouverait ça dommage parce qu'elle aurait plus personne sur qui s'entraîner à tirer des balles. Il l'a déjà à moitié tuée, elle l'a déjà pas mal amoché aussi, et dès qu'il y a une embrouille avec lui et d'autres personnes de l'internat, elle s'en mêle. Tant qu'on peut taper c'est bien. Mais au final, elle ne le tuerait pas vraiment. Les ennemis sont précieux, il faut les conserver avec soin, et même si ça fait longtemps qu'elle ne l'a pas vu, Telkah aimerait bien retourner le faire chier un de ces quatre.
☠ LEÏLA DUTREUIL ;
elle est à la fois hilarante et haïssable. Elle peut pas s'empêcher de provoquer, de s'énerver, donc au final Telkah en a eu marre, l'a blessée, et depuis l'ignore royalement. Si Dutreuil croit que c'est en traitant Telkah de "grosse pute de merde" qu'elle va l'énerver, pfouah, alors là elle se fourre le doigt dans le 20e trou.
☠ JAKE GLORAN ;
elle a rien contre lui à la base, mais si seulement il s'était pas mis à lui conseiller des thérapies, à lui dire qu'elle avait un problème, qu'elle avait cherché, Markus, tout ça... elle elle voulait juste se moquer de lui, avec lui, mais non, monsieur a voulu rester sérieux. Du coup maintenant elle le déteste et elle le trouve perturbé. Hmph.

FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE


aren't u tired of always being mad at the world?
won't u just admit u don't care?
telkah e doubrovski




Dernière édition par Telkah Doubrovski le Mar 21 Juin - 9:59, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Wood
Un Wood ne s'excuse pas.

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 14/11/2013
Sur l'avatar ? : Chad Michael Murray

Personnage
Age: 17 yo
Pouvoir: Ice power ~
Race précise: Kuma

MessageSujet: - Ryan Peter Wood   Lun 19 Mai - 18:15


☣ BASTARD.


Un enfoiré de blond, voilà ce que c’est, Ryan. Si vous vous attendez à quelqu’un de bon, gentil et affectueux, vous vous êtes trompé de blond, je crois. Ryan ne représente ce cliché qu’en de très rares occasions, seulement lorsqu’un de ses proches va mal, voir vraiment mal. Mais heureusement (même si cela lui déplaît), passer pour un gros nounours affectueux n’est pas chose si difficile, quand on est Ryan Wood. Il n’a pas un visage naturellement froid, une tête de gros méchant, le brun ténébreux aux yeux noirs et mystérieux, c’est juste un blond aux yeux bleus avec des oreilles de gros ours brun qui, avec son caractère insupportable et pénible, forge des expressions froides, agressives et plus ou moins menaçantes sur ce visage beau et bronzé.
Plus orgueilleux que lui, vous aurez du mal à trouver. Il a sa petite fierté, ayant été éduqué dans l’idée de « si les gens ne t’acceptent pas comme tu es et tu estimes être, fais-leur la vie dure ». Encore faudrait-il qu’il estime que quelqu’un n’est pas trop stupide ou pitoyable pour mériter son attention. Bon, au moins, quand il méprise quelqu’un, il ne lui fait pas la vie dure, sauf si ce quelqu’un l’a fait tourner en bourrique ou s’est moqué de lui. Quand il juge quelqu’un méprisable, il le méprise, mais en silence, ou alors il parle dans son dos, mais il ne viendra jamais face à lui pour se moquer ouvertement de sa personne et l’emmerder. Il l’ignorera, ou fera mine de l’ignorer, comme s’il n’existait pas, parce qu’il ne mérite pas d’exister.
Si Ryan exige certaines choses par rapport à ses amis, il n’a pas de « critère de sélection » pour s’en faire, il faut simplement que le courant passe bien, ou que la première bonne impression ne se révèle pas mauvaise. C’est un ami assez… original. Ce n’est pas l’ami dont on peut être fier, c’est surtout celui à qui on a intérêt de ne pas parler de ses problèmes, sinon il va essayer de vous aider, mais pas de la manière la plus subtile. Mais bon. Dites-vous que c’est une preuve d’affection, ça passera mieux.
Wood fait partie de ces types qui vous bousculent dans la rue, qui estiment que leur présence est importante et que si les gens n’ont pas pour devoir de se pousser sur son chemin, lui n’aura certainement pas à le faire non plus. Il n’estime pas être quelqu’un de particulièrement supérieur, important ou merveilleux, même si c’est comme ça qu’on a essayé de l’élever. Simplement, lorsqu’il se remet en question, il le fait en silence, pour cacher cette chose qu’il qualifie de « faiblesse ». Sa confiance en lui n’est pas totale, malheureusement, mais –encore plus malheureusement-, il compense ce manque avec ses poings et des phrases méchantes et cassantes dont il a le secret. Il a un grand sens de la répartie, faut dire.
En clair, ne faites pas chier Wood, et… lui vous fera quand-même chier. Non, laissez tomber, c’est peine perdue.


WOOD RYAN P.

 

☣ CROW REENSON ;
Crow c'est un peu tout. C'est celui qui supporte les mauvaises humeurs, celui qui peut profiter de lui quand il est dans ses bons jours, celui pour qui Ryan s'est abimé la peau en la marquant à vie, on pourrait définir leur relation de plusieurs façons différentes, mais celle qui arrange le plus Ryan c'est que Crow c'est en quelque sorte son homme. On n'en est plus vraiment au stade des amourettes du lycée, là, ça devient un peu plus sérieux. Ryan voit pas vraiment son avenir sans Crow parce qu'il arrive plus vraiment à imaginer sa vie sans lui, enfin c'est sûr que par rapport à maintenant, il ne menait même pas une vie digne de ce nom avant Crow. Enfin tout ça il évite de lui dire parce qu'il n'est pas habitué à montrer ses vraies émotions et patati et patata. La première chose qui se voit quand Ryan est avec Crow, c'est le regard de Ryan qui veut clairement dire "il est à moi." et c'est quand-même un peu ça, hein. Possessif, le Wood, possessif.
☣ MINOREVA GLORAN ;
Mino et Ryan, c'est spécial. Ryan adore Mino, et si on vient lui dire que non, ce n'est pas possible parce que ce n'est pas vraiment sa sœur, il enverra bouler les gens. Minoreva c'est un peu un membre de la famille, et lui il a jamais eu droit à une famille vraiment chaleureuse et aimante, enfin il ne s'en plaint pas, mais maintenant que la petite Gloran est là, c'est beaucoup mieux. Elle est l'une des rares personnes à savoir lui dire de se taire, et lui il la protège beaucoup, il la materne, tout ça. Si c'est pas mignon.
☣ JACK WILLIAMS ;
en tant que personne, c'est pas celui que Ryan apprécie le plus au monde. Mais Jack reste son cousin, et il est un peu faible, on va pas se mentir. Du coup Ryan s'efforce de le protéger, et même si il se fout souvent de sa gueule, il a rien contre lui. C'est l'fiston d'la sœurette de maman Wood, au fait.
☣ ALLYSON HOPE ;
elle est sympa, mais si elle pouvait bouger un peu moins pour qu'il puisse mieux la surveiller, ce serait sympa. Merci. Et puis j'sais pas, mais genre elle croit qu'elle peut le protéger ? Elle va avoir du boulot, la blondasse. Au final, on verra bien qui c'est qui se fait fliquer. Bahah.



☣ HOLIDAY KINGSLEY ;
elle est enceinte, et Ryan lui a il y a quelques mois proposé son aide. Enfin, c'était surtout pour avoir priorité dans son cabinet et se faire soigner quand il se cassait quelque chose, aussi pour pouvoir passer sa mauvaise humeur sur elle plutôt que sur Crow, eeet pour se sentir un peu supérieur face à une femme enceinte de jumeaux et pas mal affaiblie - et, à ses yeux, faible au naturel. Sauf qu'elle a eu le malheur de le traiter d'on-ne-sait quel monstre et de n'avoir aucune humanité eeet Ryan l'a très mal pris, il l'a rabaissée comme jamais, et maintenant il la déteste. Ryan ne se laisse juger par personne, ou alors il le fait regretter. On suppose que la blondasse a comprit ça.


FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE


my heart is like a stallion


they love it more when it's broken



Award ♥:
 


Dernière édition par Ryan Wood le Lun 22 Déc - 22:13, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dann Wheeler
Quand il te grogne après, ça fait ronron.

avatar
profil
Messages : 50
Date d'inscription : 28/09/2013
Sur l'avatar ? : Andrew Garfield

Personnage
Age: 16
Pouvoir: Invisibilité.
Race précise: Oceley.

MessageSujet: - Dann Michael Wheeler   Lun 19 Mai - 18:45


❂ KAWAII.


Dann n'est pas quelqu'un de bien compliqué. Après tout c'est un être humain, et les êtres humains il y en a depuis longtemps, après plus de 2000 ans, on a eu le temps d'étudier leur fonctionnement, et ça reste toujours à peu près la même chose. Oui, Dann est un garçon banal, c'est un jeune homme de 18 ans qui est amoureux, qui veut recevoir de l'amour également, qui sourit, qui a peur, qui rit, qui pleure, et c'est bien naturel. Ce serait plus effrayant s'il ne faisait preuve d'aucune de ces émotions, vous ne trouvez pas ?
Comme tout le monde, Dann a des qualités. Il peut être drôle dans ses bons jours, il a la joie de vivre, il est gourmand, curieux, persiste à croire que ces deux choses sont des qualités, il est gentil et très généreux. Il n'hésite jamais à donner, à partager, ou même à sacrifier. Bien entendu, ça dépend de ce qui est en cause, il sacrifiera sans problème un morceau de son sandwich pour le céder à un pauvre homme de la rue, enfin on parle d'un sandwich, c'est pas vraiment un sacrifice en soi. Mais demandez-lui de sacrifier la relation qu'il a avec sa petite-amie Adeline, et voyez comme il vous enverra balader.
Et comme toute personne vivant sur cette planète, Dann a des défauts. Il n'en a pas énormément, ils ne sont pas monstrueux, mais ils sont bien là, aussi agaçants que pitoyables, aussi pitoyables qu'attachants. Dann n'est pas un garçon très courageux, très vaillant, très... masculin ? Bon, la masculinité peut être vue comme une qualité ou comme un défaut, ça dépend des personnes, mais il est clair que le jeune homme n'est pas une armoire à glace. Il a quelques muscles, de quoi rentrer les courses à la maison, mais pas de quoi envoyer son poing dans la figure d'un type - qui aura embêté Adeline bien entendu. Autre défaut ? Il peut s'énerver facilement, mais encore une fois ça dépend de ce qui est en jeu. Mais depuis les derniers événements passés, Dann a plutôt tendance à s'énerver rapidement, surtout lorsqu'il est question d'Adeline. On pourrait dire que cette précision n'a rien à faire dans le caractère du personnage, mais Dann dépend à moitié d'elle, ou plutôt les trois-quart, alors comment passer à côté ? Surtout que ce serait dommage de passer à côté d'une fille comme Adeline. Bref, je m'emballe un peu. Disons pour faire simple, que Dann n'hésite jamais à défendre ce qui lui est précieux.
Sa fierté, aussi petite qu'elle soit. Sa peau, histoire de rester en vie. Et Adeline, parce qu'il l'aime plus que tout.
Voici simplement les trois choses qu'il faut faire pour énerver Dann : le rabaisser -à forte dose-, le menacer physiquement, ou faire du mal à Adeline. C'est tout. C'est tout parce qu'il faut quand-même beaucoup pour mettre un garçon comme Dann en colère. Je radote, je radote, mais on aura bien compris qu'il est plus mignon et serviable qu'autre chose.
On l'aime, Dann.


WHEELER DANN M.

 

❂ ADELINE CONNORS ;
quand Dann est arrivé, c'est la première personne qu'il a commencé à fréquenter. Puis leur relation a évolué, les phrases mignonnes ont commencé à être prononcées, et les rougissements sont apparus. Et finalement, c'est à la Saint-Valentin qu'ils ont décidé de sortir ensemble. Ils sont amoureux bien sûr. Leur relation est plutôt niaise, mais vaut mieux ça que quelque chose de violent qui repose uniquement sur la soumission -enfin pour ces deux personnes là hrmhrm-. Ils s'entendent plus que bien, partagent le chocolat et les bonbons, et la seule raison qui pourrait les pousser à s'engueuler serait sûrement le fait de vouloir protéger l'autre qui ne veut pas qu'on s'inquiète pour lui. Ouais, comme dit, c'est très chou. Et niais. Mais au moins on sait qu'ils se sépareront pas de sitôt.
❂ SYLNODEL AERIN ;
Dann l'adore. C'est ce genre de fille super gentille qui a l'air de pouvoir être amie avec tout le monde. Il se sent un peu comme son petit frère. Ils peuvent toujours compter l'un sur l'autre, et il l'utilise comme prétexte quand il veut boire... un peu. Un tout petit peu. Elle aime bien la bouffe, aussi. Et ça c'est important pour une amie.


❂ NASTY MILLER ;
 ils se sont vus, elle a souri, l'a mordu, a un peu bu. Il a eu peur, fait "KAÏÏÏÏÏÏÏÏ DD:" Mais au final Adeline est venue lui apporter du chocolat. Donc... ça va. Et puis Dann n'est pas rancunier. Donc il en veut pas à Nasty. Évidemment. Mais il a un peur peur d'elle quand-même.
❂ GILBERT VAN OOGEN ;
ARGH C'PAS QU'IL FAIT PEUR MAIS IL EST BIZARRE. Dann doit faire preuve de pas mal de sang froid avec lui parce que wow, quand-même, il est assez chiant des fois. Mais il dit rien, hein, non non. Au pire il se rend invisible et il s'éclipse en douce, m'enfin bon. Mais sinon des fois il arrive que l'autre fasse genre le gentil, et ça c'est bizarre. Dann espère juste ne pas se retrouver empalé dans les pics d'un grillage un jour, quoi.


FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE



She's the tear in my heart, I'm alive;
She's the tear in my heart, I'm on fire


Dernière édition par Dann Wheeler le Mar 23 Déc - 15:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Brown
⚜ supremacy ⚜

avatar
profil
Messages : 105
Date d'inscription : 19/04/2014
Sur l'avatar ? : Daniel Radcliffe

MessageSujet: - Cedric William Brown   Lun 19 Mai - 19:01


♕ SUPREMACY.


Cedric n'a rien d'un gentil garçon, même si il peut en donner l'impression lorsqu'il le veut. Mais malheureusement pour vous, ce sourire ne sera jamais qu'un masque, ces paroles douces ne seront que des mensonges qu'il continuera de vous faire alors que ses seules intentions sont de vous mener en bateau, de vous voir pleurer et vous lamenter lorsque vous vous en rendrez compte. Cedric aime voir les gens souffrir alors que lui va bien, il adore les voir en état de faiblesse, les rendant plus pitoyables qu'ils ne le sont déjà, alors que lui reste fort et fier, inattaquable, insensible. Il est intelligent, Cedric, il sait comment fonctionnent les gens en général, pas lui, parce que lui n'est pas aussi stupide et faible. "Narcissique" ne demeure qu'un euphémisme si l'on veut le décrire caractériellement, et même, la signification du mot serait inexacte. Cedric ne passe pas tout son temps devant la glace à s'admirer et à se jeter des fleurs, il préfère critiquer les autres, les traiter de faibles, de stupides, d'êtres inintéressants et banals les autres, qu'ils soient humains ou Animaliks. Cependant, faisant partie de cette race, il a tendance à éprouver une haine plus profonde encore pour les gens dépourvus de pouvoirs, d'oreilles ou d'écailles d'animaux, il déteste les discriminations qui sont faites en fonction de la race, du physique, de l'orientation sexuelle et de la couleur de la peau. Lui, il déteste tout le monde, ou presque, et toujours pour la même raison : le monde et ceux qui vivent dedans ne sont pour Cedric pas assez intéressants, originaux et intelligents pour qu'il daigne leur accorder un quelconque respect. Il aime qu'on le remarque, il aime semer la pagaille partout où il passe, être connu en tant que personne cruelle et malsaine ne le dérange absolument pas. Si il devait choisir entre être craint et être aimé, son choix se porterait sur la crainte, et ce sans aucune hésitation.


BROWN CEDRIC W.

 

♕ GABRIEL GRANVIL ;
enfin une personne qui n'est pas faible et misérable. Y'en avait trop, vraiment. Gabriel, il est avant tout intéressant. Respectable, aussi, et puis il écrit très bien. C'est l'une des seules personnes pour laquelle Cedric a du respect. Puis ils couchent ensemble, Cedric lui rapporte souvent du sang, il vient le voir des fois, donc ça se rapproche d'un couple, quoi. Sauf que Gabriel et Cedric valent bien mieux qu'un vulgaire couple niais et amoureux.
♕ ROMÉO FAUCHELEVENT ;
lui et Cedric ont beau être frère, ils n'ont absolument rien en commun. Néanmoins, l'abandon qu'a subit Roméo alors qu'il n'était encore qu'un nouveau-né a poussé Cedric à être sympathique avec lui. Ils s'entendent plutôt bien, même si Cedric trouve qu'il devrait s'imposer et se faire un peu plus respecter. Roméo a l'air de le craindre un peu, mais Cedric est habitué, donc ça ne le dérange pas. C'est bien comme ça.
♕ ALLYSON HOPE ;
elle est pas vraiment différente des autres, mais pas aussi pathétique que tout le monde, même si des fois elle est un peu trop joyeuse et optimiste pour que Cedric n'aie pas envie de lui dire de se taire. Mais bon, en terme général elle est supportable, plutôt sympathique même.
♕ ADAM HOPE ;
un bien pathétique jeune homme. Le genre à se vanter d'être fort, influent et charismatique, mais qui s'urine dessus comme un petit chiot effrayé dès qu'on hausse le ton. Cedric a énormément de mépris pour lui, mais il a décidé qu'il serait amusant de le lui communiquer tout en lui apprenant à être... eh bien, tout aussi infect que lui. Si le petit veut réussir dans la vie, il faut qu'il apprenne les principes fondamentaux de ce qu'est être un odieux connard - discipline que l'anglais maîtrise parfaitement. Finalement, il s'en sort plutôt bien avec cette "relation", pour l'instant. Si l'autre commence à mal lui parler, par contre, les choses iront mal. Il doit savoir quelle est sa place avec Cedric, et elle est au niveau de ses pieds.




♕ EVERYONE ELSE.


FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE




Dernière édition par Cedric Brown le Dim 5 Oct - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Bovero
killer

avatar
profil
Messages : 169
Date d'inscription : 22/06/2014
Sur l'avatar ? : Gaspard Ulliel

Personnage
Age: 26
Pouvoir: Contrôle des sensations
Race précise: Vampyr

MessageSujet: - Adrian Tobias Bovero   Mar 24 Juin - 22:02


ϟ BLOOD.


Comment est Adrian ? C'est difficile à dire, tant il est renfermé sur lui-même. Il est rare qu'il se préoccupe des gens qui l'entourent, et tant mieux, car lorsqu'il leur prête attention, il finit vite par s'énerver de leur attitude, de leurs gestes ou de leurs paroles... il n'a absolument aucun patience de ce côté-là, ce qui rend les discussions avec lui assez risquées. Les contacts aussi, d'ailleurs. Grâce à son pouvoir, vous pourrez souffrir le martyr à chaque pichenette qu'il vous infligera ; ou, au contraire, ne rien sentir même si il vous envoie un coup de poing dans la figure.
Bon, après, cette description ne donne qu'un vague aperçu de sa personnalité. Adrian n'est pas un robot, il a des sentiments, des émotions, des humeurs, tout peut dépendre de la journée, de la température, des personnes qui l'ont irrité ou au contraire adouci au cours sa matinée...
Mais heureusement pour son entourage, Adrian n'est pas vraiment le genre de type qui vient vous parler uniquement pour chercher les embrouilles et éventuellement provoquer une bagarre -il les gagne toujours de toute façon-. Il a au moins la décence de ne pas faire exprès de se défouler sur n'importe qui quand il est en colère. Par contre, si on vient lui demander si il se sent bien alors qu'il est déjà énervé, il ne faut pas s'attendre à ne recevoir qu'une réplique sèche. Mais si c'est le cas, elle sera accompagnée soit par un coup, soit par une morsure, ou si vous avez de la chance un simple regard meurtrier. Il se fiche un peu de comment vont les gens, aussi. Tant que lui va bien, le monde tourne correctement, et vice-versa, si il s'est mal réveillé ce matin, il répandra sa mauvaise humeur à qui s'approchera un peu trop près de lui. Ou alors il répandra le sang. Faut voir. Justement, au niveau du sang... c'est pas très compliqué. Il parvient à se nourrir régulièrement, éventuellement de celui de ses ennemis, mais si il rencontre une période vide de conflits, il s'en privera. Les Vampyrs ne sont pas dépendants du sang, après tout. C'est juste une petite friandise qu'il s'offre de temps en temps. Ah, oui. Les filles. Parlons-en de ces minettes. C'est pas vraiment qu'elles sont considérées comme de la marchandise, mais... ça y ressemble. Enfin, surtout quand on voit les "critères de sélection". Un soir il voudra ramener une blonde à la maison, un autre soir ce sera une rousse, la fois suivante elle devra avoir les yeux gris, ensuite ce sera au tour d'un garçon, etc... mais à part ça, il ne les maltraite pas. Si elles ont mérité de le rejoindre dans son lit, elles méritent aussi de se faire traiter correctement. Quant aux autres, elles ne reçoivent que des regards intéressés, peut-être des morsures si il n'a personne d'autre sous la dent, mais jamais de coups. Il a été bien élevé, et il a conservé certains principes, quand-même.

En tout cas : les filles, le whisky et la cigarette se marient très bien. Ça c'est un principe de base à retenir.


BOVERO ADRIAN T.

 

ϟ KONRAD VON HEIMLICH ;
certainement la plus grosse ordure qu'Adrian aie jamais rencontré, mais également la personne la plus appréciable sans vêtements et dans un lit, mais surtout au niveau de sa façon de penser. S'il a certains idéaux qui paraissent stupides aux yeux d'Adrian, il sait traiter la niaiserie, l'amour et le romantisme comme ils le méritent : avec mépris. Oui, Adrian aime bien Konrad. Et ce qui l'inquiète, c'est justement le fait de l'apprécier. Ces conneries de "sentiments" sont toujours capables de se développer sans qu'on ne les contrôle. Mais pour l'instant, pas de questions. Juste du sexe.
ϟ ROSS MADDOCK ;
son frère, son ancien ami, c'est compliqué. Ross a coupé les ponts après qu'Adrian aie tué leur père, il lui en veut sûrement, c'est compréhensible, Adrian ne lui en veut pas mais il va pas non plus s'attarder sur le cas de son père. Ce n'était qu'une victime parmi tant d'autres.
ϟ NASTY MILLER ;
dans l'idée, elle est assez chiante, et pas super futée, mais dans l'idée personne n'a rien à foutre dans les liens positifs, sur cette fiche. Mais bon, elle a merdé, mais il veut bien lui accorder une seconde chance parce queee je sais pas, elle était pas bien et il a fait un énorme effort et il a été cool avec elle. M'enfin elle travaillera plus jamais avec lui, ça c'est certain.
ϟ SYLNODEL AERIN ;
entre mépris et moquerie, Adrian ne sait où se situe son estime pour cette fille. Il sait juste qu'elle fait partie de ceux qu'il supporte, et la réciprocité de ce sentiment fait qu'ils se parlent... de temps en temps. Il n'empêche, ça reste des conversations peu amicales. En attendant, il faut bien faire semblant d'avoir des amis, non ? Même si il n'irait pas jusqu'à lui raconter tous ses petits problèmes. Il pourrait par exemple lui faire payer moins cher le prix de la drogue, si elle en demandait. Pour l'instant, pourtant, cette "amitié" n'a rien de très lucrative. C'est dommage.



ϟ EVERYONE ELSE.


FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE


Let's raise a glass or two to all the things i've

Lost On You







Dernière édition par Adrian Bovero le Mar 26 Aoû - 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich von Hohenfels
Confiant

avatar
profil
Messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2014
Sur l'avatar ? : Jamie Campbell Bower

MessageSujet: - Ulrich Meike von Hohenfels   Lun 10 Nov - 19:43


❦ SENSIVITY.


Ulrich est avant tout une personne délicate. Si vous attendez d'un homme qu'il soit viril, fort, courageux et imposant, alors il doit y avoir une erreur, Ulrich n'est pas un homme. Il n'est pas celui qui hausse le ton pour se faire remarquer et qui tient absolument à faire comprendre aux gens qu'il ne se laissera pas marcher sur les pieds. Ulrich est plutôt celui à qui on dit ça, et qui hoche doucement la tête avec un petit sourire respectueux. Étant une personne assez pacifiste, il n'a pas ce goût de la bagarre, des conflits et de la provocation. Quand il vous parle, il a ce ton calme et doux qui a le don d'apaiser les gens, et sa colère rappellerait plus la fureur passagère d'un petit enfant que celle qui dure et menace, du grand costaud qui peut vous faire tomber par terre avec une simple tape sur l'épaule. Ce n'est pas une personne bien susceptible. Il ignore les remarques qu'on fait sur son physique, son attitude, son caractère de "tapette", non pas parce qu'il en a honte, non pas parce qu'il méprise les gens, mais parce qu'il estime que ces paroles ne sont que de tristes phrases destinées à blesser et prononcées par des personnes qui ne trouvent leur bonheur et leur confiance que dans la critique et l'humiliation de ceux dont ils estiment qu'ils peuvent leur faire concurrence où qu'ils jugent inférieurs. Ulrich sait bien comment ces gens fonctionnent, pour avoir grandi parmi eux, et ne leur accorde pas plus d'importance ni de haine qu'aux mouches, pénibles et envahissantes, mais dont l'existence est nécessaire pour maintenir l'ordre de notre écosystème. Il est rare de voir Ulrich perdre son calme, si ce n'est, comme dit, lors de ses petites "crises" de colère qui ont lieu... seulement lorsqu'on le dérange, qu'on parle alors qu'il avait demandé le silence pour se concentrer l'espace de quelques instants. Il ne va pas naturellement vers les autres, et puisqu'il n'inspire pas souvent la confiance, avec ses regards vides, mornes et perdus dans le vide, les gens ne vont pas souvent vers lui, ce qui fait du jeune homme une personne assez isolée. Il ne réclame pas spécialement de compagnie, mais ne la refuse jamais lorsqu'elle lui est proposée. Mis à part les critiques stupides et inutiles qu'on lui fait souvent, Ulrich est assez sensible aux gens et à ce qu'ils disent de lui, surtout lorsqu'il s'agit de son attitude. Le faire culpabiliser est très simple, une seule remarque mal formulée, une seule réponse donnée avec un ton offensé, et vous verrez les yeux du jeune homme s'agrandir tandis qu'il s'excusera de vous avoir vexé sans même vous avoir laissé le temps de lui dire que ce n'était rien de grave. C'est quelqu'un de généreux, il aime rendre service, et il ne demande jamais rien en échange. La seule chose pour laquelle il pourrait paraître hautain, voir snob, sont le "choix" de ses amis. Il méprise tous ceux qui font des discriminations, ceux qui disent "oh, arrêtez de vous plaindre, la société n'est pas si raciste que ça !" alors qu'ils n'ont jamais vécu ce genre d'oppression. Lui-même n'en subit pas réellement, étant un homme blanc non homosexuel, mais il reste cependant très sensible à ces sujets-là, et a vite tendance à juger ceux qui prennent ces histoires à la légère et ne les considèrent que comme de vagues problèmes qui seront réglés dans quelques années. C'est sûrement son plus gros défaut. Mais il ne va pas non plus ouvrir les débats. Il se contente de tendre l'oreille lorsque ces sujets sont abordés, et de regarder d'un air froid et jugeur ceux qui critiquent et méprisent. Mais il reste discret. Car il l'est toujours, discret.
Ulrich n'est pas l'ami des personnes timides qui attendent que les gens leur proposent de s'assoir à la même table qu'eux pour manger. Ulrich est l'ami de ceux qui ont une forte personnalité et qui sont capables de supporter ceux qui restent calmes et se taisent tandis qu'ils parlent.


VON HOHENFELS ULRICH M.

 

❦ JOE ANDERSON ;
c'est bien simple, Ulrich l'adore. C'est sa grande amie, sa confidente, la personne avec qui il est parfaitement à l'aise. Mais une année s'est écoulée et il n'a plus donné aucune nouvelle. Il s'en veut, et il espère pouvoir la revoir un jour, même si il estime ne pas le mériter.
❦ WINTER A. FOELS ;
ça a longtemps été confus, évidemment je peux le raconter, mais ce serait inutile. Pourquoi expliquer pourquoi on ne comprenait pas quelque chose lorsqu'on a maintenant la solution ? Enfin. Ulrich apprécie beaucoup Winter, de toute façon Ulrich apprécie tout le monde en général, donc voilà. Ils s'entendent très bien.
❦ KATE WILSON ;
ils sont bons amis. Si il semble y avoir eu quelque chose avant, il semblerait que ça ne se soit jamais fait. Ils sont sûrement trop différents, et Joe n'avait pas l'air de beaucoup apprécier Kate. Ulrich préfère ne pas se prendre la tête avec ça, il aime beaucoup trop Joe pour recréer des problèmes de ce genre.
❦ NÉLYSS THURMAN ;
Nélyss est une de ces filles de nature très douce. Tous les deux, ils pourraient passer des heures à manger de la nourriture de bourgeois anglais en parlant d'art, de peinture et de tout ce qui les passionne - de façon plutôt flemmarde. Ulrich n'a rien d'un "pro", il ne va pas vous parler de la façon très complexe et propre à lui qu'il a de mettre les choses en perspective. Il pourrait plutôt lui expliquer ses problèmes de crayon qui ne se taillent jamais correctement. Les traits sont beaucoup trop lourds. Il ne sait pas comment arranger ça, quelle horreur. Bref, entre Nélyss et Ulrich, c'est de la confiance, des après-midi détendues à parler de tout et de rien, et des petites anecdotes plus inutiles les unes que les autres.



❦ NOBODY.



FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE


it's just love, selfish love


 


Dernière édition par Ulrich von Hohenfels le Sam 3 Jan - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loann Doubrovski
Confiant

avatar
profil
Messages : 58
Date d'inscription : 14/12/2014
Sur l'avatar ? : Carey Mulligan

Personnage
Age: 21
Pouvoir: Attirance. Sexyness. Ouh.
Race précise: Bagheera

MessageSujet: - Loann Zoïa Doubrovski   Dim 14 Déc - 20:59


☠ DOUBROVSKI.

« Oh, Zoïa, ta fille est tellement adorable ! »
Si ils savaient. Si seulement ils savaient. Oh, ils la voient comme ça de temps en temps, dans les rues de Saint-Pétersbourg, ils la saluent et elle leur sourit... évidemment qu'elle a l'air adorable. Ma fille a toujours su faire bonne impression. Avec son visage d'ange au nez minuscule ses yeux bruns à l'air bienveillants, son apparence frêle et fragile de fille qu'il faut à tout prix protéger... protéger oui, mais de quoi ? De qui ? D'elle-même ! Elle m'a toujours semblé très particulière, même à moi, sa mère. Sa voix fluette qui a toujours eu le même accent bien particulier même lorsque je l'entends parler anglais ou français à nos cousins et cousines, son sourire angélique, ses allures de petite fille bien élevée, tout cela sonne faux. Ces mimiques ont quelque chose d'irréel, de presque malsain. Mais ça personne ne l'a jamais remarqué. Suis-je donc la seule à réaliser que quelque chose ne tourne pas rond chez cette petite ? Elle-même ne semble pas s'en rendre compte. Elle ne doit pas réaliser ce qu'elle fait. J'ai peur qu'elle se fasse du mal. Qu'elle nous fasse du mal à tous.
Mais je l'aime, évidemment que je l'aime, plus que tout... alors que Iosif a quitté la maison, qu'Anja ne me parle presque plus et que leur père est mort, ce trésor aux prunelles noisettes est tout ce qu'il me reste. C'est sans doute pour ça, à force de la regarder et de m'occuper d'elle, que je découvre tous ces traits de sa personnalité, qui révèlent l'étrangeté de certains autres plus remarquables. Et je m'en veux de ne les découvrir que maintenant. Ils me semblent si évidents désormais... je savais qu'elle s'attachait énormément aux choses, mais je pensais que son refus catégorique de laisser partir un objet qu'elle aime n'avait rien de bien sérieux ou réfléchit.
Il m'avait toujours parut évident que sa capacité à s'obséder par une seule et unique chose relevait des aléas des caractères enfantins, et que tout ça évoluerait.
Que sans doute n'étaient que balivernes ces histoires de harcèlement contre le garçon qui avait un jour refusé d'embrasser sa joue après qu'elle l'ait fait à l'école maternelle.

Je n'en suis plus tout à fait sûre.


DOUBROVSKI LOANN Z.

 

☠ TELKAH DOUBROVSKI ;
Elle est sympathique ! Ou plutôt, "elle fait partie de la famille !" Loann s'est toujours doutée que Telkah n'avait rien d'un enfant de cœur. Mais elle reste sa cousine, et donc... et donc elle fait des efforts, voilà tout. Dans le sens où c'est Telkah qui fait des efforts. Loann apprécie beaucoup passer du temps avec elle et sa petite-cousine, mais souvent, c'est Telkah qui pète un plomb et qui la fout à la porte. On se demande pourquoi. Elle est adorable Loann pourtant.
☠ EREN PARKS ;
Loann l'adore ! Il est très gentil, mais elle le sent assez tendu en ce moment, avec elle. Peut-être qu'il est de mauvaise humeur, qu'il a des problèmes dans sa vie sentimentale. Bah ! elle en a aussi. Ils peuvent s'entraider. Il n'empêche, il est plutôt distant, par rapport à ce qu'elle pensait. Mais bon. Il lui faut un peu de temps, sûrement...
☠ JUNE KETCHKA ;
une petite adorable ! Elle est un peu rude avec les gens d'après Loann, mais très mignonne. Elle a quoi... 13, 14 ans ? La russe n'en a aucune idée, mais cette pauvre petite a un jour perdu un doigt et sa petite bouille (*keuf keuf*) lui donnerait envie de lui préparer des cookies et de lui parler comme à un enfant - ce qu'elle fait presque, en essayant de ne pas oublier que la petite n'est pas naïve ni très enfantine. Peu importe. Loann la materne. En plus, elle travaille pour Phil, le grand ami de Loann. Elle a l'impression d'avoir de certaines responsabilités sur June.



☠ NOBODY.


FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE


Dernière édition par Loann Doubrovski le Mar 30 Juin - 14:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lev Doubrovski
〚 DOUDOU 〛

avatar
profil
Messages : 28
Date d'inscription : 29/10/2015
Sur l'avatar ? : Jack Falahee

MessageSujet: - Lev Nathanaïl Doubrovski   Jeu 29 Oct - 17:57


☠ DOUBROVSKI.

Toute la famille se mourait autour de Lev - lui ne semblait pas comprendre pourquoi. On évitait de lui dire les choses. Gavriil évitait. Maladroit comme il était, il disait juste que les gens partaient. "Mais où est-ce qu'ils vont ?" À ça, le père ne savait pas quoi répondre, sinon un vague "tu comprendras plus tard." Et il ébouriffait les cheveux de son fils.
Tekla avait assisté à cette scène. Elle s'en voulait énormément. Elle laissait son fils, son amant, après avoir laissé partir son mari, deux ans après la naissance de son beau-fils. C'était vrai - tout le monde semblait mourir, autour d'eux. La famille était vide. Elle l'avait toujours été. Il fallait s'y habituer, sûrement.
Mais non, elle ne pouvait pas se faire à cette idée. Quitter son fils avant d'avoir appris à mieux le connaître... c'était horrible. Elle voulait savoir ce qu'il deviendrait. Elle voulait savoir si il s'entendrait bien avec ses demi-frères et demi-sœurs, plus tard. Sans doute que ce serait le cas... Lev avait ce don de capter l'attention des adultes comme personne. On ne manifestait pas qu'un intérêt poli à son égard, non - on l'appréciait en tant qu'individu, malgré son âge. Il intriguait les plus âgés. Lev ne criait pas beaucoup, jamais, à vrai dire. Il ne piquait jamais de crise. Il se taisait, boudait, tournait le dos. Plus tard, il revenait, l'air de rien, et discutait, en faisant preuve d'une espèce de passive-agressivité précoce. Il en décontenançait plus d'un !
Lev, c'était cet enfant qui s'inquiétait beaucoup, de tout et de rien, dès qu'il ne savait pas ce qui se passait alors qu'il se sentait concerné - et même quand il ne l'était pas. Il était d'une grande curiosité. Dans la cour d'école, c'était lui le chef de jeu. Il choisissait les activités, les personnages et ce que ferait chacun - ça le rassurait. Il donnait l'impression d'être une marche au-dessus de tout le monde. Il regardait les gens non pas avec mépris, mais avec la crainte que quelque chose échappe à son regard - qu'il loupe un épisode, qu'il ne soit plus le petit chef. Ça l'inquiétait. Contrôler les choses, à sa manière d'enfant, ça lui plaisait. Et si un copain refusait de se plier à ses ordres, très bien. Il serait mis à part du groupe. Hors d'état de nuire.
Peu importe, du moment que les choses restent comme il exige qu'elles soient.
Une petite terreur. Respecté et craint dans son milieu.
Pourtant, à la maison, c'était un petit ange. Tekla ne sut jamais si elle le préférait triste ou heureux. Quand il était heureux, il était adorable. Une crème. Toujours taquin, provocateur, drôle. Mais il avait aussi cette façon de s'inquiéter qui l'attendrissait, de manière très protectrice. Il avait besoin de placer sa confiance en quelqu'un - il le faisait très souvent, en se prenant bien trop au sérieux. Combien de fois l'avait-elle récupéré à l'école et écouté parler des gens de l'école ? Il disait des choses telles que "Maman, Illitch m'a trahi ! Je ne sais pas si c'est un copain ou pas. Je lui avais dit de ne pas dire quelque chose à quelqu'un, et il l'a fait ! Il est tellement méchant..." Quelle importance ça avait ? Quel intérêt, de se poser autant de questions ? Il n'arrêtait jamais. La confiance était chose précieuse, selon cet enfant. Pourtant, il l'accordait à presque n'importe qui. À croire qu'il faisait exprès.
Ça y est, elle pleurait. Elle ne pouvait pas, non. Elle ne pouvait pas laisser son fils de la sorte. Qu'allait-il faire, avec Gavriil ? Oh, Gavriil ! Cet empoté. Il était plein de bonnes intentions, mais qu'allait-il faire de cet enfant ? Elle doutait qu'il puisse l'élever convenablement. Elle aurait dû confier Lev à Zoïa. Elle qui venait de perdre son fils, elle aurait très bien pu s'occuper de son petit frère... mais c'était trop tard, maintenant.
Il devrait être fort. Un petit guerrier. Un Doubrovski. Elle avait confiance en ce qu'il était déjà. De la bonne graine. Il faudrait continuer comme ça.

Son vœu fut réalisé ; Lev n'a pas réellement changé. Il est devenu ce qu'il laissait apercevoir de lui - un angoissé, dans le constant besoin de contrôle et de proches à contrôler.


DOUBROVSKI LEV N.

 

☠ RAFAEL WILHELM ;
lui le déteste, mais pas Lev. Il s'intéresse beaucoup à lui. Il est gentil, et surtout docile - l'ami idéal. Il lui a fait un bel accueil, quand il est sorti de taule, en lui proposant de venir vivre chez lui, tout ça. Faut voir comment ça se passe, après, hein. Lev tient pas à avoir une nouvelle cicatrice à cause de lui.
☠ JUNE KETCHKA ;
c'est une gamine qu'il ne connaît que vaguement, mais elle semble lui vouer une sorte d'admiration un peu malsaine ; elle est klepto, et lui représente une grande figure du braquage et du vol pour elle. Il devrait sûrement se sentir mal d'avoir une telle influence, mais il est ravi, en fait. Enfin quelqu'un qui admire ce qu'il fait comme il le mérite !



☠ NOBODY.


FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE


SO YOU GOTTA FIRE UP, YOU GOTTA LET GO
YOU'LL NEVER BE LOVED TILL YOU'VE MADE YOUR OWN
YOU GOTTA FACE UP, YOU GOTTA GET YOURS
YOU NEVER KNOW THE TOP TILL YOU GET TOO LOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair O'Neal
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2016
Sur l'avatar ? : Eddie Redmayne

MessageSujet: - Linh Kiên Bovero   Sam 6 Fév - 23:39


☁ PAIN.

Je le regarde. Il est beau. Je me retiens de le lui dire, seulement parce que je sais que ça a tendance à l'agacer. J'ai vraiment de la chance de l'avoir. Je soupire d'aise et pose la tête contre sa poitrine en tournant mon regard vers ce film qu'on a vu des dizaines et des dizaines de fois. Je préfère penser à autre chose. Me souvenir. De lui, de moi et de notre relation.
Au début, il n'était pas du tout l'homme dévoué que je connais actuellement. Poli, courtois, galant, mais toujours un peu froid en dessous de cette carapace que je jugeais alors d'hypocrite. Pendant longtemps, je l'ai détesté pour ça, je déteste les gens hypocrites. Lui n'avait pas l'air d'en avoir quelque chose à faire - il continuait de me parler, de m'offrir des sourires que je savais faux, sans se soucier de ce que moi je ressentais. C'est une forme d'égoïsme que j'ai appris à apprécier, avec le temps - dans une certaine mesure, bien sûr.
Puis, petit à petit, je me suis habituée, et j'ai commencé à répondre à ses sourires. On se voyait une ou deux fois par semaine en allant à la bibliothèque, c'est d'ailleurs là qu'on s'est rencontrés. Il me semblait l'avoir déjà vu dans mon collège, longtemps auparavant. Il avait un visage et des yeux que l'on n'oubliait pas si facilement.
Puis les choses ont évolué, et au fur et à mesure que notre relation se développait, je le découvrais. Un homme de bon fond, très sensible aux gens qu'il fréquente. Il s'énerve vite et pour un rien, il a des réactions excessives pour tout, mais c'est sa manière de s'inquiéter. Il lèverait rarement la main sur une personne, et surtout pas une qui lui est "inférieure".
C'est un grand anxieux. Il m'a un jour avoué qu'en dehors de moi, il n'avait quasiment aucun proche. Et je sais que c'est toujours le cas. Il ne semble vouloir vivre que pour une seule personne, il n'a pas énormément d'amis, que des collègues, des gens à qui il parle occasionnellement. Je rougis toujours lorsque je pense qu'actuellement, je suis la personne à qui il parle le plus, celle qu'il regarde le plus et à laquelle il pense le plus. Être proche de Linh est un grand privilège, et jamais je n'ai été traitée aussi bien par une personne. Il a ses défauts, évidemment, notamment sa répugnance à laisser des gens toucher la zone recouverte d'écailles qui s'étend de sa nuque jusqu'en bas de ses côtes, son mépris des regards insistants, sa susceptibilité, sa jalousie... mais tout semble se relier à une chose - le fait que cet homme n'a pas l'air d'avoir fini sa puberté, et qu'au fond, c'est toujours un adolescent un peu troublé qui se méfie de tout ce qui bouge, et s'abrite derrière un masque froid et digne pour s'en protéger.
Je souris, caresse affectueusement son ventre. J'aime tout, chez cet homme. J'espère qu'on restera ensemble encore longtemps.


BOVERO LINH K.

 

☁ NOBODY ;




☁ NOBODY.


FRIENDS

ENEMIES
(c) MEI SUR EPICODE






Dernière édition par Linh K. Bovero le Dim 7 Fév - 21:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telkah Doubrovski
~ Cracheuse de venin ~

avatar
profil
Messages : 167
Date d'inscription : 18/10/2013
Sur l'avatar ? : Kathryn Prescott

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Venimeuse
Race précise: Chamael

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Sam 6 Fév - 23:39




PITITES PRÉCISIONS.



ALORS. Ceci est donc un pitit post inutile avec une petite fichette inutile qui a été personnalisée par mes soins un peu dégueulasses et négligés.
Elle servira donc à ajouter deux-trois précisions si besoin est par rapport à mes personnages (et c'est pratique à lire avant de proposer des liens HEIN.)


06/02/16 : HELLU et la bonne année sur ce sujet puisque c'est la première màj de l'année. youpi. Alors j'ai un nouveau Bovero, et il me faudrait des liens pour lui svp IIIIII: aimez-le il est classe et mignon IIII:
Sinon, je désespère un peu au niveau des liens d'Ulrich et Loann. Bc je les aime mais là ils ont rien é_è help é_è
-sinon, je cherche plus vraiment de liens pour Telkah Ryan et Dann parce que leur vie à eux est un peu planifiée sur vingt ans là, mais si vous avez des idées proposeeeez-





aren't u tired of always being mad at the world?
won't u just admit u don't care?
telkah e doubrovski


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Ketchka
Timide

avatar
profil
Messages : 32
Date d'inscription : 01/11/2015

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Dim 7 Fév - 16:40
EH.

Avec Loann tu peux rajouter June en mode " C'est ma protégée elle est si choupinoupineeette " et avec Lev en mode " Ma fangirl perso " -et t'as changé l'acteur non ? il est beau celui la mais l'autre était peut être plus charismatique ?? /la critique/-

Sinon pour Ulrich je le monopolise déjà assez avec Joe

Sinon j'ai pas beaucoup de lien avec Adam et Suzan aussi si ça t'intéresse ??

Mais déjà un lien Linh/Suzan oui hein rien que pour déprimer ensemble /pan/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair O'Neal
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2016
Sur l'avatar ? : Eddie Redmayne

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Dim 7 Fév - 19:23
Vouii je rajouterai ça owo

PS: j'ai pas changé l'acteur de Lev non... c'est juste des photos où il est rasé XD on ne change pas l'acteur d'un Doubrovski voyons

AUSSI j'y pense je pourrais noter un petit quelque chose pour Adam et Cedric ? Genre "je le méprise il est pitoyable mais il faut lui apprendre la vie et comment se comporter comme un odieux connard"
Et Linh et Suzan, oui, j'approuve B) Quoique, la présentation du caractère de Linh est pas fidèle du tout, il est pas si déprimant en vrai juste "cccc: je suis fier et digne cccccc: j'ai bobo inside quand-même", mais il aimerait sûrement se préoccuper des problèmes de Suzan plutôt que des siens c':




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonor Rowell
Assidu

avatar
profil
Messages : 342
Date d'inscription : 15/10/2012
Sur l'avatar ? : Avril Lavigne

Personnage
Age: 17ans
Pouvoir: Hypnose [PP = 20]
Race précise: Renard

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Dim 7 Fév - 20:07
Aaah ouiii en plus ce lien est mega styley 
Mais Suzan pareil x) ce sera fun si ils boivent ensemble genre " lol nos vies sont merdiiiques pffprpfr ressers moi " 

Et si tu veux prendre eleo en ennemie quelque part B)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair O'Neal
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2016
Sur l'avatar ? : Eddie Redmayne

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Dim 7 Fév - 20:18
Oui j'approuve :DD donc je note Linh/Suzan, Cedric/Adam, Lev/June et Loann/June
en fait y'a plein de trucs que j'avais oubliés /pan/

Et pour Eleo uuuhh les seuls persos avec lesquels elle pourrait être ennemie... s'en fichent et l'oublieraient au bout de deux heures XD donc c'est délicat

-comment mon PS s'est perdu au milieu des messages tho-




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonor Rowell
Assidu

avatar
profil
Messages : 342
Date d'inscription : 15/10/2012
Sur l'avatar ? : Avril Lavigne

Personnage
Age: 17ans
Pouvoir: Hypnose [PP = 20]
Race précise: Renard

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Dim 7 Fév - 20:51
Omg mais je reconnais pas du tout l'acteuur c'est bizarre xD

Et pour Eleo t'inquiète abandonne c':
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair O'Neal
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2016
Sur l'avatar ? : Eddie Redmayne

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   Dim 7 Fév - 21:35
voilààà j'ai noté tout ça, c'est un peu maladroit pour Loann et Lev mais euh comme tu peux le voir je me suis défoulée avec Cedric /pan/ j'arrive à écrire décemment qu'avec lui, et encore
Pour Linh par contre je l'ai pas joué une seule fois donc je préfère attendre pour rédiger vois-tu uwwwu faudra RP ça




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's   
Revenir en haut Aller en bas
 

they said all teenagers scare the living shit out of me ♔ mathilde's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ever Living rule
» Living crappily ever after • PV
» Just to start shit [Libre]
» LET'S. DO. THIS. SHIT.
» I don't give a shit who you are! I'm here! |COMPLÉTÉE |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Secretariat :: Demande de Liens-