top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Luhan Ly
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 1207
Date d'inscription : 24/06/2012
Sur l'avatar ? : Lu Han

Personnage
Age: 17 ans
Pouvoir: Peut faire apparaître n'importe quel objet (allant de stylo à avion)
Race précise: Neko

MessageSujet: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Mer 5 Mar - 20:39






Comment se Casser la Gueule de Façon Mémorable
" Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4



Ça y est, la journée de cours se terminait. Il était temps. J'en pouvais plus. Les heures de cours étaient passées tellement lentement aujourd'hui que j'avais l'impression d'avoir été en cours une semaine entière. Enfin bref, c'est bon, j'étais libre maintenant.

Par automatisme, je me dirigeais aussitôt dans ma chambre d'un pas rapide, slalomant entre les plus lents. Quand j'entrai dans celle-ci, j'eus un énième sourire désespéré en voyant le bordel que c'était. Y avait des trucs qui traînaient de partout ; pire que la chambre d'un gosse. Prendre soin de moi ok, je savais faire, mais de ma chambre et de mes affaires, c'était autre chose. J'en étais pas à les piétiner mais j'en étais pas non plus à les chouchouter comme le font la plus part des filles. Quoiqu'il en soit, je traversai ce foutoir en évitant de marcher sur quoique ce soit jusqu'à arriver à mon lit, ou je m'étalai de tout mon long sur le ventre. Je ramenais mes bras croisé sous mon cou et pris appui dessus avec mon menton. J'étais bien là, c'est fou ce que c’est bien un lit. Mais j'avais faim. Sauf que j'avais tellement la flemme de bouger mes fesses que je me redressai légèrement et d'un revers de la main gauche fit apparaître une sucette dans ma manche. Je la pris de l'autre main et la regardai quelques instants. Faire apparaître des trucs ça me faisait toujours autant kiffé, même après toutes ces années. C'est un truc de fou. Sans plus attendre, je la déballai et la fourrai dans ma bouche tout en sortant mon téléphone de ma poche de pantalon. Je pris mes écouteurs qui étaient dans ma table de nuit et mis un peu de musique avant de reposer ma tête sur l'oreiller. Je restais ainsi au moins une demi heure avant de me décider à me bouger et à aller à la douche.

Une fois sorti, je me suis mis à chercher de quoi m'habiller parmi tous le bordel. Pas que j'étais pas beau en serviette mais y a des limites. Après avoir tout retourné, ou presque, je finis par dénicher un jean presque noir, une veste jean blanche-grise à manches mi longues et un tee-shirt blanc avec des trucs marqués dessus. Après avoir enfilé tout ça, je me rée-talai à nouveau sur mon lit comme une patate et enfouis ma tête dans l'oreiller en plume. L'oreiller en plume est mon meilleur ami. Je passai ma main dans mes cheveux bruns et eu la désagréable sensation de cheveux mouillés entre mes doigts. J'aimais vraiment pas ça. Enfin bref. Après quelques minutes ainsi, je me retournai brusquement sur le côté, me retrouvant sur le dos à fixer le plafond blanchâtre. C'est passionnant ma vie hein ? Mieux que la vôtre je suis sûre. Je repris mon téléphone en main. Plus de batterie. Youpi. Bon, c’est pas comme si j'en avais un autre dans la table de chevet que j'avais fait apparaître il y a deux semaines à peu près et que je pouvais en faire apparaître un autre la tout de suite. Je laissai donc celui-ci de côté, mis les écouteurs sur l'autre et mis ma musique à fond tout en chantonnant un petit peu dans ma langue maternel.

Au bout d'une heure à peu près, alors que la nuit commençait à peine à tomber, je décidai de me bouger un peu. Et puis j'avais faim. Je me relevai donc avec toute la flemme du monde et restai assis quelques instants sur le bord de mon lit avant de me lever pour de bon. J'enlevai mes écouteurs et les fourrai dans la poche de ma veste avec mon téléphone avant de fermer ma poche et de sortir. Je retraversai les couloirs en sens inverse, slalomant toujours entre les moins motivés de la journée ou les moins affamés et eu un air désespéré quand je vis la masse de personne qui attendaient devant le self. C'est ma faute, j'aurai du venir avant au lieu de glander pendant une heure. Etant franchement pas décidé à attendre quoique ce soit, je contournai le self et me dirigeai directement vers la sortie. Je descendis les marches de l'entrée deux par deux et ouvris brusquement la porte qui se referma lourdement derrière moi. Je traversai rapidement la cours et n'ayant pas envie de faire un tour en ville me rendit directement devant l'élégant grillage séparant le lycée et les bois. Je passai par dessus en l'espace de 5 secondes et atteris avec la légèreté d'un chat de l'autre côté. Alors que je commençais à avancer d'un pas lent et de m'enfoncer dans les bois, mon ventre se mit à crier famine. Ferme ta bouche toi je t'ai rien demandé. Mais faut dire qu'aller faire une promenade dans les bois quand on à faim c'est pas la solution. Enfin bref, passons. Je ressortis mon portable de ma poche, sans les écouteurs, et remis de la musique, à un volume sonore correct, avant de remettre mon portable là où il était. Au second appel à l'aide de mon ventre, je décidai de refaire apparaître un truc à bouffer, dans ma poche cette fois-ci : encore un sucette. Vas y c'est décidé, ce soir je me nourris de sucette. Je la déballai et la fourrai dans ma joue droite avant de me foutre les mains dans les poches et de continuer ma mini ballade.

Je chantonais légèrement l'air de ma musique, toujours en Coréen. C'est là que, soudainement, une voix parvint à mes oreilles. Sous le coup de la peur, je trébuchai sur la racine de l'arbre juste devant moi et me cassai royalement la gueule en envoyant valser une pierre et des feuilles mortes sur un autre arbre. Ca plus mon cri de surprise, ça a donné un bruit assez chelou je dois dire. Je me relevai sans trop de difficulté avant de tendre l'oreille : rien. J'avais pourtant entendu une voix, une voix masculine, qui avait sans doute l'air de chanter, de chanter plutôt bien même, enfin du peu que j'en avais entendu. Mais là, plus rien. Je coupai la musique et faisai quelques pas en avant, dépassant quelques arbres avant de me stopper net devant l'un d'eux : j'avais entendu des bruits de pas. J'en étais sûre. Je me penchais vers la droite pour regarder derrière l'arbre : rien. Je faisai de même vers la gauche : rien. J'étais pas fou, j'avais bien entendu des pas. Je contournais l'arbre pour me retrouver de l'autre côté et toujours rien. Personne à l'horizon. Je m'appuyai sur le tronc d'arbre, soulagé en quelque sorte avant de me redresser et de me retourner pour faire demi tour et contourner l'arbre par la droite, mais là, surprise !

D'étonnement, j'avais reculer d'au moins trois mètres avec un hoquet de surprise. J'analysais rapidement la personne en face de moi : c'était un être humain. Pas de quoi s'alarmer, c'était rien d'inquiétant. Je le regardais rapidement : brun, pas très grand, carrure d'athlète, bien habillé et Coréen ! Du moins c'est ce que ça laissait penser vu ses yeux. Même si c'est un Japonais ou un Chinois ça faisait plaisirs de voir quelqu'un d'à peu près de chez moi. Je me détendais rapidement et me rapprochai légèrement. Il me regardai avec une de ces têtes d'aliens, les bras un peu levés genre "je comprends pas". On s'est regardé comme ça un moment avant qu'il n'engage le dialogue avec une phrase qui me fit automatiquement sourire :

- Je fais si peur que ça ?

Il m'avait dit ça avec une voix pas franchement sérieuse et un air joueur. Je me rapprochais de lui doucement, les mains dans les poches avant de m'arrêter un mètre devant. Je baissai les yeux au sol quelques instants avant de les relever vers lui avec un sourire amusé et de lui répondre :

- Un mec qui chante dans les bois et qui surgit de nul part ça peut faire peur.

J'avais répondu cela de façon amical et pas franchement sérieuse, avec un sourire un peu moqueur. C'est là que mon ventre se remit à râler ; je lui avais rien demandé. Bon, puisque c'était la soirée sucette, autant continué. D'un revers de la main droite, je fis apparaître non pas une mais deux sucettes dans ma manche. Je les sortis toutes les deux de façon un peu bizarre vu que ma manche s'arrêtait juste après mon coude et en tendis une à euh.. bah en fait je sais même pas comment il s'appelle. On va dire que j'en donnais une à la personne qui devait me prendre pour un fou parce que je planquais des sucettes dans mes manches parce qu'il ne pouvait pas savoir que je venais de les faire apparaître. Enfin bref. En même temps qu'il l'a prit, je lui dis :

- Kim Hyun Kibum, mais on m'appelle Key. Et toi ?

Ce passage de sucette ça faisait très " vas y mon frère on se serre la main ". Mais bon.
Je l'observais un peu plus en détail : il était vraiment typé Coréen. Et puis, il était comme moi, il avait un léger accent dans la voix même s'il parlait bien français. Enfin ça se trouve c'était un Japonais... Nan. On dirait vraiment un Coréen. Enfin si c'était un Coréen du Nord par contre...  théoriquement c'est pas trop possible donc bon, pas de quoi s'inquiéter. Ce serait kiffant de pouvoir parler dans sa langue maternel à quelqu'un. Bref, on verras.
Quoiqu'il en soit, ce mec m'inspirait confiance. Du moins, il avait pas l'air méchant.



Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode



" Luhan Ly "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen JongDae
Saranghae SHINee et Les Cacahuètes

avatar
profil
Messages : 440
Date d'inscription : 19/11/2013
Sur l'avatar ? : Kim JongDae

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Je duplique les choses, moi, et les gens avec qui j'ai un bon feeling
Race précise: Tiger

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Jeu 6 Mar - 11:05




 

 

Je Crois que Je Suis un Alien…

" Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4



 
Pfff… Une heure, deux heures, trois heures…On est en maths et je me fais horriblement chier. Ca fait dix minutes que le cours a commencé et j’ai déjà l’impression qu’on est là depuis des jours. Ca passe trop lentement les cours en ce moment. En plus, on est en décembre et il y a même pas de neige, c’est bientôt les vacs’ et j’ai pas vu un flocon à dupliquer… Enfin bref. Le cours de maths vient enfin de se terminer et je souffle enfin. Putain, je dis trop enfin, moi. Bref, passons. J’en ai marre, j’ai faim et il y a déjà du monde au self parce que je suis trop lent à sortir de cours même si je suis plus motivé qu’à l’entrée. Bon, bah, puisque j’ai pas trop le choix, je vais sortir et revenir dans une heure ou peut-être une demi-heure si j’ai trop la dalle…

Je me dirigeai donc vers ma chambre d’un pas pas du tout décidé pour récupérer mon mp4, mon téléphone et pour me changer avant de « fuir ». Je décidai de prendre une douche parce qu’on avait eu sport le matin pendant deux heures et être dispensé, ça empêche pas d’être un peu maniaque avec soi-même. Moi, coquet ? T’as vu ça où, toi ? Bref again. J’entrai dans ma chambre, ou plutôt dans la pièce où seul mon lit était accessible. Moi, bordélique ? Non mais tu vas arrêter de juger, toi ? D’abord, tout était disponible dans ma piaule même si il fallait faire super gaffe. Je me déshabillai en allant vers la salle de bain (Non, ne crie pas.) Je pensais pouvoir utiliser l’eau chaude mais non, j’ai eu droit à une bonne douche froide comme je les aime pas. J’ai pris la douche la plus rapide de ma vie et je suis sorti pour m’habiller. J’ai chopé sur le tas mon jean beige et ma chemise rouge à carreaux que je laissai, comme à mon habitude, ouverte jusqu’au troisième bouton. J’ai aussi pris deux minutes pour retourner ce même tas à la recherche de ma mitaine marron que j’ai récupéré sans beaucoup de peine, mise à part ma submersion à travers les jeans, tee-shirts et autres accessoires. Une fois le mp4 sur les oreilles et le téléphone dans la poche, j’ai pris la direction des bois sans me soucier de me faire attraper par un pion ou pas. De toute façon, il me suffirait de me dupliquer, de partir et de revenir tranquillement une fois ma ballade terminée.


 
Le grillage était toujours aussi facile à escalader, même pour un pitit garçon innocent comme moi. En quelques 7 secondes – je le sais à force de le passer -, je me retrouvai de l’autre côté sans avoir été interrompu par un quelconque adulte. Je pris mon lecteur et mes écouteurs et pouf, sur les oreilles. Nan, jure !? Et ouais, je suis un gue-din. Ensuite, j’ai pris une direction au pif en chantonnant en coréen, ma langue natale.


Dorabwa meomchweobwa
Naege gihwil jweoya dwae
Sokbin nam, heose nam
Bigyo mara, naneun wanso nam



Même si c’est pas très compréhensible, c’est ça que je chantonnais. Sauf que je chantais la chanson entière. Revenons à nos moutons. Je marchais toujours en chantant et en dansant comme un con, comme moi seul sait le faire, quand je le veux. Je tournoyais et sautais et valsais et paschassais et plein d’autres trucs innommables. Et en plus, je chantais et même en gigotant comme un idiot, ma voix restait inchangée.

 
Je peux pas dire depuis combien de temps je « dansais » quand mon écouteur droit – celui où j’entend le mieux – tomba. Quand je me penchai, toujours en chantant, pour le ramasser, j’avais entendu un bruit de « 젠장, 나는 떨어졌다 » (insulte coréenne signifiant « ***** je suis tombée comme une ***** »). J’ai un peu sursauté mais sans plus et je me suis penché de chaque côté de l’arbre sans voir personne puis j’ai fait le tour de ce même arbre et ça m’a rappelé les films où les gens se cherchent mais se voient pas parce qu’ils passent jamais du même côté. Du coup, je suis reparti par là où j’était venu pour retourner de l’autre côté et c’est là que je l’ai vu.

Je dois dire que, sur le coup, il m’a un peu surpris mais au final, ça allait. Mieux que lui en tout cas. Me voir l’avait fait reculer d’au moins trois mètres et il avait eu un petit hoquet de peur. Avant de dire quoi que ce soit, j’avais vu son regard et ses yeux typés asia comme moi, et je me suis dit « c’est cool un asiatique ». Et puis, après, je me suis dit « si c’est un nordiste, je le tue » sauf que, dans ma tête, je rigolais. Moi, raciste ? Non mais tu te prends pour qui ? ‘Fin bref. Bon, je le regardai depuis moins d’une seconde mais ça allait vite paraître louche, surtout qu’il était pas mal foutu, mais bon, ça allait quand même devenir bizarre si je continuais à le fixer, non ? Du coup, j’ai réfléchi et réagi assez vite et je lui ai balancé un petit :

 

- Je fais si peur que ça ?, avec un sourire un peu moqueur mais qui appelle à la sympathie.


Ca l’a heureusement fait rire. C’est cool, j’ai pas affaire à un relou et en plus, il a plutôt l’air sympa. Il avait l’air détraumatisé et par conséquent, il s’était approché, environ à un mètre de moi, quand son ventre avait râlé très fort parce qu’, à mon avis, on avait tous les deux la dalle du siècle. Il ré-entama la conversation avec un petit :


-Un mec qui chante dans les bois et qui surgit de nul part ça peut faire peur.
 

Wawou ! J’y crois pas ! Moi, je fais peur ! Non mais ça va pas bien dans sa tête à lui ! Bon d’accord je veux bien l’admettre que je suis terrifiant mais c’est pas une chose qui se dit, si ? Puis, assez rapidement, avant qu’un nouveau blanc ne s’installe, il a fait un truc bizarre. Il a sorti deux sucettes de sa manche qui, cela dit en passant, se finissant au coude était pas super pratique pour ranger. En me la tendant, il s’est présenté :


- Kim Hyun Kibum, mais on m'appelle Key. Et toi ?


Un Hyun ! Recopieur, va. Bon, maintenant, j’ai une seconde pour trouver la bonne répartie à sa réplique. Ouais, je parle comme au théâtre, et alors ? Ca te gêne ? Plus qu’une demi-seconde à cause de toi, pfff… Tu soûles vraiment. Réfléchis, réfléchis, réfléchis… Ca y est, je sais !


- Jonghyun Hae-Won, taré et fier de l’être.


Et j’ai enchainé tout de suite, sans lui laisser le temps de réfléchir :
 

- Ha et je te conseille d’utiliser que les manches longues pour ranger c’est plus pratique.


Et, je me suis retourné en lui foutant le vent du siècle. J’avais toujours pas pris la sucette qu’il me tendait et il fallait absolument que je me rattrape parce qu’il a pas l’air méchant donc lui foutre un vent est pas la meilleure chose que je puisse faire. Sauf que j’ai réagis super vite parce que je suis Superéagisupervite et je l’ai regardé en lui balançant un tout petit :


-아차, 사탕 주셔서 감사합니다. 그러나 사실, 당신은 혹시 한국어거야? ( «  Oups, merci pour la sucette. Ha au fait, t’es pas coréen par hasard ? »)


Puis, je l’ai regardé attendant une réaction ou une non-réaction s’il était pas coréen. Ouais, je sais c’est bête parce que s’il est pas coréen, il va me prendre pour un con, mais bon, je suis con donc… ça me gêne pas. Bon, bah, en attendant, j’ai déballé la sucette et je me suis assis au pied de l’arbre et je me suis remis à chanter, pas trop fort et sans les écouteurs pour ne pas lui foutre un deuxième vent si jamais je l’entend pas.
 

Fiche crée par Thundy sur [size=14.66]http://epicode.bbactif.com/[/size]" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luhan Ly
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 1207
Date d'inscription : 24/06/2012
Sur l'avatar ? : Lu Han

Personnage
Age: 17 ans
Pouvoir: Peut faire apparaître n'importe quel objet (allant de stylo à avion)
Race précise: Neko

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Ven 7 Mar - 16:28




♪ Un Coréen plus Un Coréen ça donne Deux Tarés Coréens qui Paschassaient plus une Inspiration à la Cacahuète ♫
 " Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4



- Jonghyun Hae-Won, taré et fier de l’être.
Comme ça, directe, ça mettait tout de suite dans l'ambiance. Est-ce que je le prend pour un fou ? T'as vu ça où toi ? C'est cool d'avoir un mec dans ce lycée d'un peu voir carrément moins sérieux que les autres. Franchement, c’est à croire que tous les élèves du lycée que j'ai croisé vont gâchés leurs vies si ils ont pas au moins 18/20, c'est désespérant. Faut profiter un petit peu de la vie aussi mon frère. Enfin bref.
Alors comme ça, il s'appelle Jonghyun. Pour les quelques personnes qui m'appellent Hyun des fois faudra éviter maintenant. Ce serait bizarre. N'empêche, quelles étaient mes chances de tomber sur quelqu'un d'à peu près de chez moi et de mon âge qui ai à peu près le même nom que moi, franchement ? C’est cool la vie des fois. Ça change. 
Tu vois toute cette réflexion ? Et bah on va dire qu'elle a durée moins d'une seconde parce que j'avais zappé qu'il me dit la phrase suivante avant même que je puisse réfléchir alors voilà et tu fait pas cacahuète. 
- Ha et je te conseille d’utiliser que les manches longues pour ranger c’est plus pratique.
J'eus automatiquement un regard vers ma manche droite, celle où j'avais fait apparaître les sucettes. Je la regardais se finir au coude avec un sourire et un léger rire. Genre je vais m'amuser à ranger des trucs dans ma manche courte. Les longues je dit pas mais les courtes, faut pas déconner. Un peu foufou dans sa tête celui là, mais tant mieux. Ça me plaît, c’est mieux comme ça. Je préfère les mecs large d'esprit et sympas plutôt que... que les autres hein. Oui, j'ai pas envie de me faire chier avec des adjectifs sinon en plus y en a une qui va râler parce qu'elle aura moins écrit que moi donc voilà. Enfin tous ça pour dire qu'en même temps, je pouvais pas dire quoi que ce soit sur cette remarque de sa part parce qu'il avait absolument aucune idée de mon don donc il pouvait pas savoir que j'avais invoqué ces deux sucettes dans ma manche environ deux minutes plus tôt. Donc c'est sûre que voir un type sortir des trucs comme je l'ai fait de sa manche ça peut paraître plus que chelou. Enfin bref, je me répète, c'est pas bien. 
Je relevais la tête et, m'attendant à le voir, fut plutôt déçu : il venait de me tourner le dos de façon royale en se dirigeant vers euh... vers je sais pas où mais vers quelque part en tous cas avant de se retourner brutalement vers moi et de me dire ce qui pouvait passé pour un charabia pour tous ceux qui ne parlaient pas Coréen :
-아차, 사탕 주셔서 감사합니다. 그러나 사실, 당신은 혹시 한국어거야 ?
Ces quelques mots me provoquèrent un petit rire et un sourire. Pour ceux qui auraient pas capté, ça voulait dire " Oups, merci pour la sucette. Ha au fait, t’es pas coréen par hasard ? " Ça faisait très genre le mec qui s'est rendu compte qu'il venait de foutre un vent à quelqu'un et qui essayait de se rattraper de façon plutôt bizarre. Surtout que si j'étais pas Coréen... J'aurais absolument rien compris à ce qu'il m'avait dit. Mais c'est pas très important étant donné que je suis Coréen et que j'ai compris. Soit dit en passant, ça confirme que c'était un Coréen et de plus, par son accent, un Coréen du Sud. M'enfin bon, on s'en fou un peu là parce qu'il vient de me refoutre un vent alors qu'il avait l'air d'attendre une réponse de ma part. Vas y il me laisse même pas réfléchir deux secondes l'autre coco. Enfin il m'a pas vraiment foutu un vent, il s'est juste assis par terre contre un arbre en se mettant à chantonner en coréen. Il ne me fallut que quelques instants pour reconnaître ce qu'il chantait. Une chanson que je connaissais bien, même par cœur d'ailleurs. Si je savais pas chanté je me serais pas permis, mais comme c'était pas le cas, je reprenais là où il en était.
♫ Dorabwa meomchweobwa
Naege gihwil jweoya dwae
Sokbin nam, heose nam
Bigyo mara, naneun wanso nam ♪

Quelques secondes après ce mini duo de chant si je puis dire, qui était pas mal du tout d'ailleurs, il s'arrêta de chanter et me regarda avec un air... avec un air je sais pas parce qu'elle m'a pas dit donc voilà, avec un air je sais pas avant de me dire :
 - Bon bah même si tu répond pas directement je peux en déduire que tu es coréen.
J'eus un haussement de sourcils genre " wouah, t'es trop intelligent mon pote " mais ça restait gentil malgré tout, rien de méchant. Il rigola un petit coup avant d'ajouter peu de temps après :
- C'est cool de se dire qu'il y a quelqu'un de ma patrie ici. Je pensais pas que ça arriverais.
Il m'avait dit ça puis m'avait sourit, un sourire que je lui rendit du tac au tac. Il avait raison : je pensais vraiment pas trouver un Coréen, surtout pas animalik et dans cet internat. C'était vraiment un coup de bol là. Y avait plus qu'à espérer qu'on s'entendent lui et moi, nan parce que si c'était pas le cas ce serait un peu con nan ? Je te demande pas ton avis donc tu ne répond pas à cette question et ne fait pas chier. C’est moi qui ai raison et qui sait tout donc je dit que ce serait con et puis voilà. Enfin, comme ça, je dirais qu'il n'y a pas énormément de chance pour qu'on ne s'entendent pas. Il  l'air franchement sympa et c'est bien le genre de mec qui pourrait me convenir en tant qu'ami. Et puis ça ferait le duo coréen, ça fera peur aux gens dans les couloirs tellement qu'on est beaux gosses /BUS/. Ces dernières phrases c'était n'importe quoi, je sais pas d'où je les ai sortis, on s 'en fou. Passons. Soutenant le regard du brun, je finis par dire :
- Moi non plus, ça fait plaisirs.
Je soupirais genre " je sais plus quoi dire " avant d'ajouter :
- Et merci du conseil. Pour la manche.
J'avais dis ça en me retenant d'exploser de rire : je me foutais un peu beaucoup de sa gueule là en fait étant donné que lui ne savait pas mon don mais moi si donc bon. Enfin on s'en fou, y avait absolument rien de méchant, je taquinais. Comme toujours. Et puis quand je taquine c'est bon signe, ça veut dire que j'aime bien donc voilà. 
- A pure titre d'information, tu faisais quoi avant d'apparaître tel un hibou ? Nan parce que j'avais cru entendre... Un bruit bizarre. 
Je lui avais dit ça avec un sourire tout en le regardant. Non, j'étais pas en train de le draguer, relax cocotte, c'était un sourire amical. Mon ventre criant toujours famine, je tiltais que maintenant que j'avais toujours pas mangé la sucette qui m'avait valut une remarque de la part de Hyun. Je la déballais donc et la fourrais dans ma bouche tout en m'appuyant contre l'arbre en face du coréen. Je m'accroupissais et mis un genoux à terre, appuyant mon bras sur mon autre genoux avant de relever mon regard ers Jonghyun. Je donnais un léger coup de tête vers la droite pour dégager la mèche de cheveux brune qu'avait rien à foutre là puis éternuai. Je sais pas pourquoi pourquoi j'ai mis que j'éternuais donc me pose pas la question. 
A peu près une seconde plus tard, d'un revers de la main, je fis apparaître un caillou. Gris, polis, bien rond, petit, joli, un caillou quoi. Je sais pas pourquoi c'est tombé sur un caillou mais j'avais pas d'inspiration donc laissez moi tranquille avec mes caillou ou j'invoque un écureuil mécanique lanceur de cacahuète qui va te bombarder. Bref. Quoiqu'il en soit, je me mis à passer ce caillou d'une main à une autre. J'aimais pas rien faire avec mes mains alors fallait bien que je trouve un truc à faire. Le fait que je viens de lui montrer mon don me ferait peut être passer pour quelqu'un d'un peu moins con qui sort des trucs de ses manches courtes mais ça lui disait clairement que je m'étais foutu de sa gueule en quelque sorte environ une minute plus tôt. Et puis merde hein. I do what I want. Je sais pas pourquoi je l'ai dit en anglais. Fuck. I do what I want d'abord. 
Tous ça pour dire que ça en venais à m'interroger sur son don à lui. J'ignorais ce que c'était mais j'imaginais un truc cool.

Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode




" Luhan Ly "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen JongDae
Saranghae SHINee et Les Cacahuètes

avatar
profil
Messages : 440
Date d'inscription : 19/11/2013
Sur l'avatar ? : Kim JongDae

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Je duplique les choses, moi, et les gens avec qui j'ai un bon feeling
Race précise: Tiger

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Ven 7 Mar - 17:49
 




 
Putain, Il Fait Apparaître des Cailloux, trop Fun la Life…

" Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4


Je chantonnais toujours, tranquille sous mon arbre… quelconque. Ouais, je sais pas ce que c’est comme arbre, et alors, on s’en fout, non ? Si tu t’en fous pas, c’est que ta vie est encore plus pourrite que la mienne. ‘Fin bref, je crois bien que c’est un hêtre, ou en tout cas, c’est pas un sapin ni un palmier, ça te va ? Non ? Et bah je m’en fiche. Passons. Je chantonnais toujours, disais-je, quand bah, j’ai plus chanté tout seul. Key (prononcé Ki dans vot’ petite tête quand vous lisez, c’est comme ça qu’on dit en coréen) m’avais rejoint un octave plus bas et ça sonnait genre trop bien. Non on s’en fout pas du ton sur lequel il a chanté moins que de ton pu…naise d’arbre. Tu vas me laisser écrire, ouais ? CHUT ! Ha enfin, tranquille je suis. Donc, j’en étais où. Ha oui, Key qui chante. Ouais, je sais, ça fait « Ki qui chante » mais tant pis. Je vais finir par y arriver. Bon, du coup, je sais qu’il est coréen même s’il me l’a pas dit. Bah oui, je suis un smart, pas la voiture, l’adjectif intelligent en Anglais. Pfff, qu’est-ce que tu crois, je sais parler français, coréen, et un peu Anglais même si j’ai un accent et des yeux tout bridés.

 

Du coup, j’ai attendu un peu et je lui ai balancé un truc que je ne redirai pas là. Tu veux savoir ? T’as qu’à aller voir la réponse de Key. Pas de qui ? De Key, le prénom qu’on prononce Ki. Putain, t’es trop con en fait, toi. Bon, on va dire que je t’oublie, hein, comme ça je vais peut-être pouvoir rédiger tranquille. Revenons à notre « duo » si on peut appeler le couplet qu’on a chanté un duo. Je lui ai aussitôt –oui j’ai réagi vite, comme d’hab’- dit que c’était cool qu’il soit de chez moi, et du coup de chez lui, mais bon, dire que c’est cool qu’il soit de chez lui, c’aurait été idiot donc, voilà… T’as rien compris ? Je m’en contrefous, et je ne t’écoute plus. LA LA LA LA LA !!! Brefons… Je lui avais souri et pouf, d’un coup, comme ça, il m’avait re-souri. Putain, c’est fou ce qu’un sourire peut en dire long sur une personne ! Et puis, là, tout de suite, j’ai su qu’on allait devenir pote. Et puis, en plus, il a rajouté que ça lui faisait plaisir donc, ça me fait plaisir aussi. Faut croire que je suis un super bon conseiller parce qu’il m’a remercié pour mon conseil sur la manche mais bon, j’ai bien vu qu’il se retenait de rire mais je savais pas pourquoi. Puis, il a dit :

 

- A pure titre d'information, tu faisais quoi avant d'apparaître tel un hibou ? Nan parce que j'avais cru entendre... Un bruit bizarre. 

 

Putain, il me dit que je suis bizarre, comme ça, là, alors qu’on se connait à peine et il sait déjà quasiment tout de moi. Non, je déconne, ma bizarrerie échappe à personne et je rajouterais bien un LoL si je parlais à quelqu’un. Bah, je suppose que le bruit, ça devait être moi qui chante mais je pensais avoir une voix convenable du genre bien pas du genre « bruit ». Il me sourit. Attend, toi, tu crois qu’il me drague. Non, mais ça va pas bien dans ta tête à toi ! Je le vois bien qu’il essaye pas de me séduire mais plutôt de créer des liens. En même temps, il vient de s’accroupir et de bouger ses cheveux à la… non je peux pas dire son nom, donc ce sera à la Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, pas Voldemort, hein, -Non mais essaye de suivre un peu- en me regardant. Ouais, c’est assez chelou de tourner la tête en regardant quelqu’un mais c’est à peu près comme ça que ça s’est passé donc tu discutes pas ; je te rappelle que t’étais pas là. Et là, il a fait le truc auquel je m’attendais pas du tout (not at all pour les homologues anglais 전혀 아니에요 pour les coréens) mais alors pas du tout. Mais non, il m’a pas embrassé ! Tu vas chercher tout ça où ? Non je veux pas savoir en fait. Tais-toi. Chut. AAARRRGGGHHH ! Tu vas me rendre dingue. Non, je le suis pas. Moi, je suis taré, c’est pas tout à fait pareil. Enfin, bref (encore à cause de l’autre là que je sais même pas qui c’est). Il a ETERNUE, tu sais dans le genre « atchoum » et compagnie sauf que lui, c’était plutôt « atchi » mais bon, ça c’est pas important. Oui, comme l’arbre dont tout le monde se fout…

Moi, je suis resté là, comme un con, à ne pas savoir quoi faire alors du coup, bah, j’ai rien fait. Et en fait, j’ai bien fait de ne rien faire. ( Si t’as pas compris, va te pendre. ) Parce que là, lui, il a fait un truc de dingue. Enfin, non pas de dingue puisque je devine que c’est son don mais bon, nos deux dons combinés, ça va vraiment être un truc de dingue, ou de taré, comme tu veux. Il a fait apparaître un caillou. Ok, c’est pas super, mais avec un peu de chance, son don c’est pas de faire apparaître un caillou mais plutôt tout ce qu’il veut et ce serait pour ça que les sucettes étaient dans sa manche. Il les avait faites apparaître. Je suis trop intelligent quand je veux ( sauf que je veux pas souvent).

Bah, moi, ni une ni deux, pour lui renvoyer la pareille –il m’a quand même dévoilé son don- j’ai dupliqué la pierre et on s’est tout les deux retrouvés avec deux cailloux dans les mains. Il a, de surprise ou de peur, j’en sais que dalle, laissé tomber une des deux pierres et puis, il l’a repris, genre « pourquoi je m’inquiète, c’est qu’un caillou ». Après, il a fait un truc chelou : des allers-retours entre moi, ma tête quoi, et le caillou et puis au bout du troisième, il a eu un éclair dans les yeux d style «  putain j’ai compris, trop la classe » ou alors «  putain, j’ai compris, son pouvoir est comme le mien mais en moins bien ». Je sais pas et je m’en fout un peu. Parce qu’en plus, suivant sa réponse que je ne saurai pas, bah, ça m’aurait un peu foutu les boules, enfin, pendant au moins trois minutes vingt-deux, quoi.  Et, pour pas le laisser avec ça, sans comprendre, j’ai ajouté :


 

- Je chantais et je dansais avec tous les guillemets qu’ils faut pour le côté danse. Et de rien pour le conseil. Mais je devine que les sucettes étaient pas là depuis longtemps. Et bah, tu vois, moi, mon truc, c’est de dupliquer les choses et aussi moi. C’est peut-être ça qui m’a rendu un peu crazy. Et aussi, les gens avec qui j’ai un bon feeling donc peut-être toi.

 

Je me suis relevé et je lui ai attrapé le bras pour l’aider à se relever. Puis, je l’ai lâché. Bah ouais, je suis pas un accro, non plus. Il était plutôt beau gosse et je pense que nous deux dans la même chambre « the korean bedroom », ça pourrait faire des ravages au niveau des autres élèves. Laisse tomber je dis n’imp’…

- Et toi ? Qu’est-ce que tu fais là, à l’heure où tous les gens normaux mangent ? T’es peut-être pas normal non plus.

J
e suis pas maso, je l’ai dit avec un beau sourire, pas dragueur, mais beau. Et puis, sans attendre une réponse, j’ai explosé de rire en silence pour qu’il puisse quand même répondre sans avoir l’impression que je suis hors du monde.




Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luhan Ly
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 1207
Date d'inscription : 24/06/2012
Sur l'avatar ? : Lu Han

Personnage
Age: 17 ans
Pouvoir: Peut faire apparaître n'importe quel objet (allant de stylo à avion)
Race précise: Neko

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Dim 9 Mar - 19:15




Révélation de sa part, je ne suis pas Normal, mais ça, Je le savais déjà depuis très Longtemps ~
 " Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4



Je faisais toujours mumuse avec mon caillou quand, soudainement, Dieux me fit une révélation que j'étais le fils de M. Nutella ! Nan je déconne, j'ai juste eu un deuxième caillou dans la main. Il sort d'où ce caillou ? De ton *** /BUS/. Nan j'en sais rien, c'est sans doute pour ça que je l'ai lâché d'un coup. Oui je sais, je sais pas pourquoi je fais les choses. Et alors, ça te pose un problème coco ? Bref. Je repris le caillou tombé en main et le compara à l'autre, histoire de voir si c'était pas un caillou toxique envoyé par un alien de la planète Mars, sait on jamais. Je n'ai aucune idée du pourquoi du comment je dit ça mais c’est pas grave. Enfin visiblement, ce caillou était exactement le même que le mien. Recopieur, t'es qu'un vilain méchant pas beau le caillou. Sauf que non, t'es forcément beau puisque j'ai dit que mon caillou il était beau et que c’est le même. Oh puis cacahuète hein. Vilain méchant pas beau j'ai dit. Enfin bref, passons. C'est là que, moi, être supérieur à l'intelligence extrême car je suis Dieu des mammouths à la cacahuète légendaire, me demande pas d'où ça sort c’est l'inspiration en regardant la jacket de l'âge de glace qui n'est pas là soit dit en passant, me suis dit que c'était peut être Jonghyun. je le regardais, je regardais mes cailloux, je le regardais, je regardais mes cailloux, je le regardais avec ces cailloux, je peux pas encore me regarder avec mes cailloux donc j'ai regardé mes cailloux, et là, illumination du jour : c’est bien lui. J'ai fait preuve d'une telle intelligence que j'ai le droit à un bon point, que je vais me mettre dans la banane parce que je l'aurai jamais. Triste la vie. 
Enfin, soit dit en passant, en fait, son pouvoir, c’est le mien. Mais en carrément moins bien. Donc en fait ça servait à rien. Enfin si mais non. On pourrait faire des trucs cool lui et moi avec nos dons, et même avec autres chose mais c'est pas le sujet, sauf que en fait si je fais apparaître un truc, il pourra toujours le dupliquer mais ça je peux le faire moi même, en théorie. Non, pourquoi en théorie ? Je peux le faire moi même. Je sais que j'ai un truc avec les théories mais faut que je me calme, après ça veut plus rien dire et je m'infériorise face à la race humaine. C'est pas bien. Vilain Key. Faut pas faire des choses pareil. Enfin si on revient dans le vif du sujet, et pas dans autre chose, bah j'ai plus rien à dire donc je me tais. Nan parce que je voulais sortir un truc avec la duplication des gens mais théoriquement il l'a pas encore dit donc je suis pas non plus super M.Jedevinetout donc je vais attendre qu'il le dise avant de faire mes réflexions philosophiques à la Minho. 


- Je chantais et je dansais avec tous les guillemets qu’ils faut pour le côté danse. Et de rien pour le conseil. Mais je devine que les sucettes étaient pas là depuis longtemps. Et bah, tu vois, moi, mon truc, c’est de dupliquer les choses et aussi moi. C’est peut-être ça qui m’a rendu un peu crazy. Et aussi, les gens avec qui j’ai un bon feeling donc peut-être toi.


Allez, c'est parti pour une analyse complètement dingue et illogique et patateuse de ce qu'il vient de me dire.
Alors comme ça, c'est un chanteur. Ça c’est très con ce que je viens de dire parce qu'on a chanté ensemble à peu près 1 minute plus tôt donc je sais automatiquement qu'il chante et de plus qu'il chante bien. Même si de loin on pouvait croire à un ours enragé qui avait la tête coincé dans un tronc d'arbre sachant qu'en plus de lui qui chantait y avait tous les animaux de la natures qui faisait du bruit et sûrement d'autres trucs, il chante bien de près en tous cas et sûrement de loin aussi mais ce serait à retest. Par contre, j'aimerais bien le voir danser, voir si il danse bien malgré le fait qu'il est précisé son truc avec son histoire de guillemet. Et puis là c’est bien parce que j'ai pas à me faire chier à parler d'animaux sauvage et de près ou de loin parce que c’est de la danse et que tu me fais pas cacahuète d'abord hein. Bref, encore une fois. 
Ouais, c’est un intelligent de la vie. Enfin je crois. En fait non, j'en suis pas sûre du tout. Et puis pistache hein, j'en sais rien je suis pas dieu. Et là je viens de me contredire de façon remarquable mais on s'en fou, c’est pas grave, c’est moi qui décide quand je suis dieu et quand je le suis pas d'abord. Et comme j'ai pas d'autres idées bizarres qui me vienne sur le sujet je vais passer au suivant.
C'est donc là que je peut parler du truc que j'ai évoqué tout à l'heure alors que je savais pas, parce que je suis super intelligent de la mort qui tue et que je suis dieu ou alors parce que je sais lire et que j'ai lu la réponse que tu m'a écrit au dessus, c’est au choix. La première option a quand même plus la classe nan ? Je te demande pas ton avis donc tu répond pas. Je disais donc que ça a grave trop méga la classe qu'il puisse se dupliquer. Ça c'est cool. Ce qui me fait surtout kiffer en fait c'est ce qu'il a dit après, à savoir qu'il pouvait me dupliquer si on avait un bon feeling lui et moi. Ce serait juste trop la classe, je pourrais enfin m'admirer en dehors que dans le miroir. Oui je l'ai dit, ça fait très narcissique mais c'est moi qu'écrit pas moi, enfin moi Key, donc c’est normal après tout. Vas y ce serait trop bien qu'il nous duplique tous les deux, nous envois en cours et nous on se casse ailleurs, je sais pas où, ensemble *aaahhh*, mains dans la ma.. /BUS/ Je vais m'arrêter là, ça devient chelou. 
Enfin bref, tout ça pour analyser une phrase de trois lignes. Ça craint un petit peu nan ? J'ai décidé que si de toute façon donc peut importe ce que tu pense mon chère petit être inférieur. 
C'est là que Jonghyun se décida à se lever et dans son immense gentillesse me tendis le bras pour m'aider à me relever. Quel homme *sort*. Enfin bref. J'attrapais son bras et me releva avec son aide en l'espace de 2 secondes. Debout face à face, je finis par lâcher son bras, nan parce que ça pouvais finir par devenir chelou à force hein. Il a eut la même réaction moi on dirait, nan parce que s'est un peu lâché et quitter du regard à peu près en même temps genre " Ok il est beau gosse mais n'abusons pas ". Et puis perso je mange pas encore de ce pain là, quoi qu'avec lui ça pourrait changé *sort*. Enfin bref, faut que j'arrête de manger des cacahuètes, ça me réussit pas bien. Et c’est là qu'il m'a sorti un autre truc. C’est bête de dire, étant donné que je lui avais plus ou moins demandé la même chose, que m'y attendais pas mais c’est pourtant bien le cas, donc voilà quoi. je sais pas pourquoi je finis avec ces trois mots parce que ça veut plus trop dire grand chose ma phrase mais c’est pas grave, osefons. 


- Et toi ? Qu’est-ce que tu fais là, à l’heure où tous les gens normaux mangent ? T’es peut-être pas normal non plus.


Il venait de me dire ça avec un beau sourire, si bien q'une fille aurait pu s'évanouir si il lui était destiné. Sauf que pas de bol ma belle, il est pour moi ce sourire, dégage. Et puis il avait rigolé. Alors automatiquement, j'avais souris et rigolé avec lui, pour pas qu'il se sente seul le pauvre. Et puis c'était pas franchement un sourire et un rire forcé vu ce qu'il venait de me dire. 
Ça c'était une bonne remarque de sa part. Moi ? Normaux (c’est en relisant que je me suis rendue compte que je l'ai mis au pluriel, mais c'est pas grave, ça fait que rajouter une dose de folie xD) ? Mais lol quoi. Je fais rien de normal. Je suis même pas un homme normal. Bah non voyons, parce que je suis dieu /BUS/. Pour coller un peu plus à la réalité, parce que je suis un animalik. Et puis le gens normal (et là je te le met au singulier, on cherche pas cocotte, c’est sans doute normal, ou normaux du coup, je sais pas xD) c’est chiants. Enfin là, dans le contexte, j'étais pas normal parce que j'étais pas en train de manger. C’est un bon argument, c'est important de manger. Surtout pour certaine personne et je tiens à noter je ne fait aucune allusion à travers cette phrase. Bref. Qu'est-ce que je faisais tout à l'heure ? Ah oui, je me suis cassé la gueule en faisant un boucan pas possible et avant ça je chantais en marchant. Pourquoi ? Parce qu'il y avait une queue monstre devant le self. Oui, j'ai rigolé profondément à l'intérieur de moi même en écrivant la phrase d'avant suivit des mots soulignés en italique. Enfin bref, une fois de plus. De toute façon, au nombre de "enfin" et de "bref" que j'ai du mettre dans ce RP, un plus ou un de moins ça changera pas grand chose. Donc je disais, après ce enfin bref, qu'il faudrait donc que je lui réponde. Pour quoi faire ? Parce que c’est la loi M. Le procureur des cacahuètes civilisés. Je sais pas d'où il sort ce M., même si en écrivant ça y a une idée débile qui m'est venu en tête et que je vais t'épargner pour ton bien. 


- Non, je suis pas tout à fait normal. Ça nous fait un point en commun.


J'avais bien entendu finit cette phrase avec un sourire et un léger rire, nan parce que sinon je l'insultais d'être comme moi à savoir d'après lui pas normal. Remarque, c'est pas faux. C’est même vrai. Mais bon, voilà quoi. Mais, histoire de répondre à sa question, nan parce que c'est quand même ma réponse qu'il voulait entendre et pas quelque chose d'évident, j’enchaînais sans trop tarder :


- Mais sinon je chantonnais avant de me casser la gueule parce que quand je t'ai entendu chanter sur le coup tu m'a surpris. Vu le boucan que ça a fait t'as du m'entendre. 


Je lui souriais toujours, surtout vu ce que je venais de lui dire. Puis j'enchaînais à nouveau, nan parce que avec 4 phrases j'ai pas été foutu de lui répondre en totalité donc voilà, je ré-enchaîne. 


- Et je suis pas aller manger parce qu'il y avait trop de monde et que j'avais la flemme d'attendre debout dans la queue donc comme un con je suis venu attendre ici en marchant. Ça change pas grand chose. 


Je me rendais compte en le disant à quel point ce que j'avais fait et dit par la même occasion était bête mon dieu. A l'heure qu'il est je serais déjà en train de manger. Mais bon, comme dirait une certaine personne, voyons le côté positif des choses : lui et moi on se serait pas rencontré si on avait pas eu la même idée débile. C’est pas comme si on avait l'occasion de se croiser tout les jours à l'internat. Nan nan, pas du tout. Enfin si on pensait pareil lui et moi c'était cool, enfin je crois. 
Alors voyons voir, que je résumé. On a un pouvoir complémentaire, on est tous les deux beau gosse, on a les mêmes idées débiles, on chante et on danse, on est tous les deux pas normaux, on est coréens, on est animaliks, ça commence à faire pas mal de point en commun tous ça. Ce serait franchement con et là en l’occurrence impossible qu'on s'entende pas. C'est décidé, c'est écrit par la main de dieu n°2 parce que le 1 c’est moi, nous somme fait l'un pour l'autre *sort*. Ou de façon plus normal on va dire, on est fait pour être de très bons amis quitte à passer pour un couple de gay dans les couloirs vu les gestes et les comportements qu'on aura l'un envers l'autre sur les gifs. Enfin bref, passons. 


- Enfin bref. 


Toujours avec un sourire. Bah oui hein, vu le nombre de fois où j'ai mis "enfin bref" dans ce que j'appelle seulement et uniquement par principe la narration de ce RP vu les conneries qu'il y a dedans, fallait bien que je le case une fois dans un dialogue. Ou un monologue parce que depuis tout à l'heure je parle tous seul. Enfin bref. Oui encore, je sais. Je commençais franchement à avoir faim et je doutais fortement que les sucettes soit une solution à long terme. J'avais plusieurs solutions : soit je fais apparaître un truc à manger pour nous deux, soit je suis qu'un gros égoïste et j'en fait apparaître que pour moi sauf que lui le duplique après pour lui, soit on rentre à l'internat et on mange au self soit autre chose parce que j'ai plus d’idée. A mon avis, vu l'heure, il devait avoir faim. C'était plus qu'une supposition, c'était une affirmation de ma part à vrai dire. Alors du coup, je faisais quoi ? Je lui posais la question de ce qu'il voulait faire ou je prenais l'initiative ou alors encore autre chose sauf que j'ai toujours pas d'idée de l'autre chose donc tu me fait pas cacahuète ? Je savais pas trop. Dans le doute, je préférais lui poser la question, histoire que ça passe mieux. Sauf que comment je pose la question ? Je savais pas trop non plus. Dieu n°2 tu veut pas m'aider nan ? Espèce d'égoïste. Je finis tout de même par sortir un gros charabia sans l'aide de personne parce que je suis un grand garçon :


- Etant donné que je pense qu'on a tous les deux faim, tu veux manger là ou au self à supposé que ma compagnie ne t'es pas encore insupportable et que tu veuilles bien mangé avec moi ? 


Ça voulait pas trop dire grand chose, on est d'accord hein, mais l'idée y était, à savoir "je fais apparaître des trucs à manger ou on rentre ?" . Et puis bon, entre mecs pas normaux on se comprend, enfin je suppose, j'espère en fait. Sinon je vais vraiment finir par passer pour un extra-terrestre genre E.T si c'est pas déjà le cas. A noté qu'en disant ça je lui avais sourit, et que je souris toujours d'ailleurs histoire de passer pour le plus amical possible et non un alien dégénéré et enragé venant de la planète Saturne. Oui c'est plus Mars. Bah quoi, j'ai le droit de changer de planète non ? Je te demande pas ton avis d'abord alors pistache mon frère. 


Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode




" Luhan Ly "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen JongDae
Saranghae SHINee et Les Cacahuètes

avatar
profil
Messages : 440
Date d'inscription : 19/11/2013
Sur l'avatar ? : Kim JongDae

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Je duplique les choses, moi, et les gens avec qui j'ai un bon feeling
Race précise: Tiger

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Jeu 13 Mar - 18:33




 

 

 

Je Suis Fille de Haut-Savoyard donc Je Mange Une Fondue

" Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4



J’ai été un peu surpris quand j’ai vu qu’il rigolait avec moi. Mais bon, il est gentlemen ; il me laisse pas tout seul comme un con que je suis. Quel parfait gentlemen ! Je serais une fille, je crois que je lui sauterais dessus. Mais, manque de peau, au risque de faire du plagiat, il est pour moi ce rire, donc bye, cocotte. Et puis, on a rit comme deux couillons avant de s’arrêter quand il a dit : (ouais ce coup-ci je e remet parce que je suis motivée.

- Non, je suis pas tout à fait normal. Ça nous fait un point en commun.

En disant ça, il avait souri, surement histoire que sa pseudo-insulte passe mieux, mais bon, ça allait très bien puisque je suis pas normal de toute façon. Mais, en même temps, il a pas tort ça nous fait un Xème point en commun puisqu’on est tout les deux animalik, tout les deux coréens, tout les deux dans l’internat, tout les deux à avoir un pouvoir trop cool, tout les deux en train de chanter et danser dans la forêt quand tous les autres sont en train de bouffer, tout les deux en train de manger une sucette et tout les deux cons. Donc, en fait, on est fait l’un pour l’autre. Sauf qu’on a un autre point commun : on est tous les deux des mecs… Quelle horreur ! Quelle malchance ! Ho et puis merde, je peux peut-être devenir une fille, ou un gay. Ouais gay est une meilleure option parce qu’en plus s’il devient gay aussi ça nous fera un (attend que je compte) 9ème point commun. T’as vu je compte vite ! Comment ça, tu peux pas savoir ? Si je te le dis, c’est que c’est vrai, je suis pas un menteur. Namého! Et puis zut, va manger des prunes sous un pont qui va s’effondrer sur toi pour que je sois tranquille quand je mange des cacahuètes d’abord. (Ok je crois que là, on peut dire que ma sainteté d’esprit et totalement partie dans les abysses de mon corps. Je sais que ça ne veut rien dire mais si t’étais taré comme moi, t’aurais compris.) Je suis pas content du tout, tu m’embêtes alors que moi, j’essaye d’écrire et de pondre un truc pas trop mauvais. Mais non, je ne suis pas une poule couillon! RoOoOOohHh! Tais-toi, je te parle plus jamais de ma vie jusqu’à la prochaine fois. *sors*

- Mais sinon je chantonnais avant de me casser la gueule parce que quand je t'ai entendu chanter sur le coup tu m'a surpris. Vu le boucan que ça a fait t'as du m'entendre. 

Hé hé hé ! Je sais pas pourquoi je rigole, il aurait pu se faire mal et abîmer son visage d’ange. Mais non, je suis pas inlove, il est juste beau gosse, t’as jamais vu un beau mec ? Si moi, mais à part ça –si je peux définir ma tête avec « ça »- ? Effectivement, je l’avais entendu et c’est bien pour ça qu’on a joué notre petite scène de film autour du tronc de nanarbre. J’allais lui répondre mais j’ai pas eu le temps, mais c’est pas parce que j’avais pas réagi assez vite, c’est parce qu’il a réagi super vite aussi. Bah, du coup, devine quoi, je vais te dire un truc de ouf, c’est que j’ai pas pu parler parce que…  parce que… bah, il a dit un truc (oui, je le remet sinon tu pleures):

- Et je suis pas aller manger parce qu'il y avait trop de monde et que j'avais la flemme d'attendre debout dans la queue donc comme un con je suis venu attendre ici en marchant. Ça change pas grand chose. 

Putain ! On a un autre point en commun ! Sauf que lui, il est moins bête parce qu’il peut faire apparaître un truc alors que moi, bah, je devrais attendre le self ou alors qu’il fasse apparaître un truc comme un salaud négoïste que j’aurais à dupliquer, pas le salaud, le plat. Tu me déprimes. Je vais finir par faire une overdose de toi. En fait, il est un peu bête parce que s’il était allé manger, il serait déjà en train de passer et peut-être même déjà sorti mais c’est pas grave au moins on s’est rencontrés. C’est pas comme si on était dans le même petit internat dans le même niveau de classe. Ca veut dire quelque chose de très intelligent si tu étais intelligent. Tu comprends pas ? Ca veut dire qu’on est tout les deux en première… Sniiifff, je veux mourir ou le tuer. En fin de compte, je sais pas si je veux le tuer ou la tuer parce que je sais pas qui est le « truc » qui m’emmerde depuis un bout de temps. Et je suis en plein délire. Heu… Je sais plus quoi dire que ce soit intelligent ou complètement débile donc je vais passer à sa phrase suivante. Vous êtes d’accord ? En fait, pas la peine de répondre parce que même si tu dis non, je vais le faire donc. Enfin bref. Hé hé hé ! C’est ce qu’il dit donc voilà, je vais le remettre par principe pour montrer que je suis pas flemmard et peut-être aussi un peu pour avoir une ligne de plus.

- Enfin bref.

Aucun commentaire parce qu’il enchaîne vite et donc que j’ai pas besoin de déblatérer –ouais j’utilise des mots qu’ont la classe- pendant dix ans, surtout que si on attend dix ans, je vais mourir, soit de faim soit par overdose de sucettes dupliquées.

- Etant donné que je pense qu'on a tous les deux faim, tu veux manger là ou au self à supposé que ma compagnie ne t'es pas encore insupportable et que tu veuilles bien mangé avec moi ? 

Bon, bah, je ne mourrai pas de faim, c’est déjà ça de gagné. Il est un peu con sur les bords quand même puisqu’il insinue que sa « magnifique » tête pourrait m’être désagréable. Enfin bon, il parle peut-être de son caractère et même si c’est le cas, il y a aucun problème pour moi, la seule chose qui pourrait poser problème c’est que ma folie pas toujours facilitante ( je sais que ça existe pas chut.) pour la réputation le dérange mais comme il a proposé, on va dire qu’il s’en fout. Donc, j’ai décidé de pas le faire chier et de manger là, au pied de l’arbre ou de bouger si il préfère mais j’ai décidé (répétition) de pas aller au self pour ne pas qu’il me déteste tout de suite à cause de l’image que je renvoie… Donc, bah faut bien que je lui parle donc, je lui ai parlé. (putain je déborde de logique)

- Si ça te gêne pas non plus, je préfère manger là un bon petit plat plutôt qu’un truc dégueulasse du self.

J’aurais bien ajouté un LoL mais je sais pas si ce serait passé comme une lettre à la poste. HIHIHIHI ! C’est que je suis un marrant, non en fait non, enfin peut-être, je sais pas trop parce que tout les moi ne se mettent pas d’accord dans ma tête. Aucune remarque merci. Bon, puisque nous nous connaissons et que nous « tchatons » sur skype, je parle au nom de Ky, pas qui, Ky quand je dis :

- Ok, mais tu veux manger quoi ?

A vrai dire, j’y ai pas trop réfléchi mais je vais trouver. En temps que grand gourmand, je devrais y arriver. Spaghetti bolognaise ? Non, j’ai pas envie. Fondue savoyarde ? C’est tentant mais il faudrait qu’il fasse apparaître une table et deux chaises parce que là, sous un arbre… pas pratique. Une raclette ? C’est pareil. Une pella ? Je suis pas sûr que Key sache ce que c’est, Demy’ oui mais Key… Bon, bah va pour la fondue.

- Je vais te proposer un truc dont je raffole mais je sais pas si t’es en France depuis longtemps, non parce que si c’est pas le cas, tu risques de pas connaître donc…

Et j’ai enchaîné assez vite pour pas qu’il s’inquiète trop :

- C’est une fondue savoyarde avec trois fromages spéciaux, comté, emmenthal et beaufort. Si tu peux pas en faire apparaître une vraie toute prête, donne-moi les fromages déjà rapés, un caquelon, des piques à fondue, une table et deux chaises.


J’avais souri quand même pas qu’il pense que je le prenais pour un con.


Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode



 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luhan Ly
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 1207
Date d'inscription : 24/06/2012
Sur l'avatar ? : Lu Han

Personnage
Age: 17 ans
Pouvoir: Peut faire apparaître n'importe quel objet (allant de stylo à avion)
Race précise: Neko

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Sam 15 Mar - 15:56





 
It's time for eat espèce de Psychopathe que je n'aime 
 " Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=a3bgxXKimGA


J'attendais avec la plus grande impatience sa réponse, le fixant avec mes yeux de serpent démoniaque au service de Lucifer Héhéhé. Nan je déconne. Il avait l'air un peu paumé dans sa tête. Je sais pas pourquoi je dit ça, j'avais envie. Si t'es pas content tant pis pour toi M.LefilsdeJupiter. J'ai décidé qu'il avait l'air paumé donc c'est comme ça et puis voilà. C'est là que, il commença à ouvrir la bouche. Allez Hyun, tu peux y arriver, tu peux le faire, j'ai confiance en toi mon petit. Ça fait un peu pédophile à la fin non ? Sauf si petit signifie mini Hyun et là ça devient encore plus tordu. Enfin bref. Ou je sais ça faisait longtemps que je l'avais pas mis ce " enfin bref ", il devait te manquer, je l'ai mis rien que pour toi. Il finit enfin par cracher le morceau, enfin ce enfin, non pas celui avant celui encore avant signifiait en gros moins d'une demi seconde après mais j'avais envie de me faire chier avec des mots donc voilà. Je disais donc, il finit par me dire :
- Si ça te gêne pas non plus, je préfère manger là un bon petit plat plutôt qu’un truc dégueulasse du self.
Mais il est con ou quoi ? C’est moi qui ai proposé donc ça me gêne pas. Et puis si ça me gêne tant pis pour moi, c’est ma faute. Ma faut de quoi je sais pas, je viens de me perdre moi même en écrivant ce bout de phrase donc cette phrase ne veut plus rien dire. Je suis paumé. Au secours dieu secondaire, viens m'aider. Je suis perdu dans l'immensité de la connerie de ce RP absolument catastrophique. Faut que je me reprenne, si je me perd moi même ça va plus. Enfin bref.
Eh, oh, depuis quand c'est dégueulasse le self ? Namého c’est super bon, et on peut chourer plein de sel de poivre et de moutarde, et de sucre le jour où on le trouvera et où on y pensera. Enfin non en fait c'est dégueulasse mais mon esprit de contradiction a pris le dessus. Quel vilain celui là. Nan mais je vous jure. Il sera puni pour la peine : pas de dessert au repas que t'auras jamais parce que t'es un esprit et que tu mange pas. Vas y je vais péter un boulon à force de dire trop de connerie moi. Enfin bref, again. C’est marrant je vais finir tout mes paragraphes par enfin bref à ce rythme l, et en faisant cette phrase inutile et qui n'apporte rien à ce RP je viens de briser le truc, je suis dégoûté. Snif. 
C'est bien gentil de me dire que tu voulais manger ici, en plein milieu des bois, entourés de nanarbres qui sont vilains méchants pas beaux mais si tu me dit pas ce que tu veux manger on va pas aller très loin mon coco. Au pire je lui fait apparaître un steak d'opossum sauce cacahuète avec peau de banane farcie avec des brocolis cuisinés dans du nutella et du jus de pomme. Tu crois que ça peut être bon et que je suis devenu THE chef culinaire ou pas ? Ouais, on est d'accord hein, ça doit être dégueulasse. C'est dans ce genre de moment là que je suis plus dieu. Mais, comme je reviens à la " raison " si on peut appeler ça la raison et que j'ai l'idée de lui demander ce qu'il veut manger au lieu d'imaginer une combinaison tordu absolument immonde, je reprend ma divinité au chat du voisin et redevient dieu tout puissant n°1.
- Ok, mais tu veux manger quoi ?
Question existentielle pour une fille de haut savoyard n'est-ce pas ? On est d'accord, cette phrase n'a rien à foutre là. Celle-ci non plus d'ailleurs, ni celle-ci, mais si je continue comme ça je peux aller très très loin donc on va s'arrêter là. 
C'est donc là que M. a prit un air de réflexion trop sexy. Non, ça a rien de sexy de voir un mec réfléchir mais voilà, c'était pour rajouter deux trois mots pour qu'après la miss elle râle parce que j'aurais écrit plus qu'elle. Héhéhé, je suis diabolique, au moins autant que le chien du voisin. Mais non attend, je suis bête, je peux pas être diabolique si je suis dieu voyons, c'est contradictoire. Et bah on va dire qu je suis euh... dieulique ? dieulonique ? Non, je suis pas décidé à vous sortir le mot divin. Et bah voilà, c'est décidé, je m'appelle Key entre guillemets parce que je m'appelle pas vraiment Key et je suis Dieulique. Je vais tous vous manger héhéhé. Enfin si on suit la logique Jonghyun va me manger d'abord vu que j'ai la peau élastique mais bon, osef. 
Bon, revenons en à nos moutons ? D'où nos moutons ? Dégagez, je vous ai pas invité. Non mais oh, ça se prend pour dieu là, ça va pas. Enfin bref. Ça faisait longtemps tiens. Il finit par me dire ce qu'il voulait après une intense réflexion pendant que j'avais fait de mon côté mes réflexions à la con.  
- Je vais te proposer un truc dont je raffole mais je sais pas si t’es en France depuis longtemps, non parce que si c’est pas le cas, tu risques de pas connaître donc…
Namého, je suis pas un neuneu mec, tu me prend pour qui là ? Moi je suis dieu, attention. Je suis pas un pingouin ok ? Je suis pas un pingouin. C'était la minute Gad Elmaleh, sans commentaire. Enfin vu ton physique tu doit bien être dieu n°2 à mon avis. Ou alors on co-habite, oui je sais c’est pas le bon mot, tous les deux et on est dieu n°1 à deux mais ça devient chelou. Nanananana, c’est moi dieu 1, lui c'est dieu 2, donc en fait dans mon RP précédent quand j'implorais de toutes mes forces l'aide de dieu 2 en fait je demandais de l'aide à Jonghyun et il m'a même pas aidé. Espèce de vilain méchant.... ouais nan, dire pas beau ça marcherai pas donc euh... vilain méchant beau gosse, voilà. Enfin bref, toute cette réflexion c’est comme d'habitude, en moins d'une seconde parce qu'il enchaîne super vite donc je suis un mec trop fort qu'arrive à réfléchir trop vite. 
Et donc nous arrivons au moment ou beau gosse enchaîne :
- C’est une fondue savoyarde avec trois fromages spéciaux, comté, emmental et beaufort. Si tu peux pas en faire apparaître une vraie toute prête, donne-moi les fromages déjà rapés, un caquelon, des piques à fondue, une table et deux chaises.

Je lui répondais aussitôt :
- Ok, no problem. 
Oulah oulah oulah. Vas y en gros je t'invoque toute la famille c’est ça ? Nan je déconne. Alors bon, oui je savais ce que c'est,non je n'en avais jamais mangé, et what is a caquelon ? Je réfléchissais dans ma tête, bah oui pas dans la sienne, et non, j'avais jamais entendu ce mot. Enfin bref, d'où il ose insinuer que je peux pas lui en faire apparaître une toute prête ? Je suis dieu, j'invoque ce que je veux moi. C'est donc là que je me suis mis à le regarder avec un regard de fou, genre " oh, t'as cru quoi toi, je suis dieu j'invoque ce que je veux ". Mais ça restait, je précise, un gentil regard avec un sourire. Ouais je sais, je souris tous le temps, c’est dans ma nature. Je faisais, après avoir réussi à le lâcher du regard tellement ça passait bien entre nous *sort*, quelques pas sur le côté cherchant l'endroit le plus plat pour foutre une table, nan parce que tous ce bordel à invoquer vaudrait mieux que ça se casse pas la gueule. Ce serait con. Enfin c'est pas comme si je pouvais en ré-invoquer à volonté. Enfin bref.
Je finis donc par trouver un endroit assez plat après une mini ballade, suivit de mon gentil petit Jonghyun. J'étais visiblement satisfait puisque sur mon visage on pouvait clairement voir que j'étais content. Trop cool ma vie, je suis content parce que j'ai trouvé un endroit plat. Enfin bref. 
C'est trop bien je continue la routine du enfin bref à la fin des paragraphes, et j'ai fait exprès de mettre cette phrase là pour pas tous casser comme tout à l'heure. Enfin bref. Je fis un mini claquement de dwae *troplaclasse* et fit apparaître une table et deux chaises. Et, comme d'habitude, je souriais devant mon don extra ordinaire de la mort qui tue. Même ma table avait trop la classe quoi. Je m'asseyais sur une chaise tandis que Jonghyun s'asseyait sur l'autre. Non, pas sur mes genoux, c'est bête hein. Pervers va. Enfin bref. J'avais pas fini mon boulot moi, je devais encore faire apparaître le plus important. Nan parce qu'on fait pas un Speed Dating là, faut pas déconner. On est là pour manger. C'est plus important de manger d'abord. Je fis apparaître les piques, mais c'est là que ça se compliquait. J'avais absolument aucune idée de ce que c'était qu'un caquelon. Il aurait pas pu utiliser un mot plus simple sérieux au lieu de me sortir son vocabulaire compliqué ? Au pire je me la joue Carine et j'invoque une grand poêle et puis basta. Enfin bref. Je tentais un truc que j'avais jamais testé, à savoir invoqué un truc que je savais pas ce que c'était. Vas y dieu, tu peux le faire. Je claquais des doigts et fit apparaître un truc. Ça ressemblait à une casserole mais c'était plus... je sais pas si on peut dire joli, nan parce que je parle quand même d'une casserole là, mais bon, t'as compris le principe quoi. Je me baissais un peu pour la regarder d'un autre angle, genre pour voir si y avait un truc qui clochait. Visiblement rien. Puis je levai les yeux vers Jonghyun pour voir la tête qu'il tirait, voir si c'était le bon truc ou pas; Visiblement, vu qu'il n'y avait rien d'alarmant dans ces beaux yeux *sort*, c'est que ça devait être ça. Vas y j'étais fier de moi là. J'avais invoqué un truc sans savoir ce que c'était, je gère sa maman qu'a toutes ses dents. Enfin bref. J'invoquais ensuite un réchaud et foutais le caquelons dessus avant de faire apparaître une boîte d'allumette que je jetais ensuite sur Jonghyun. Il la rattrapa comme un beau gosse puis on eu un sourire l'un envers l'autre. Han c'est beau l'amour *sort*. N'empêche c'était beau à voir à quel point le courant passait super bien entre nous alors qu'on se connaissait quasiment pas. A nous voir, on aurait dit qu'on se connaissait depuis déjà super longtemps. Enfin bref. Je le laissais allumer l'engin tandis que je faisais apparaître le fromage, nan parce que c'était quand même le plus important. C’est là que j'eus un petit rire. Je me laissais tomber dans mon dossier et croisant les bras, me mis à regarder Jonghyun. Je finis par lui dire :
- T'es sûre que t'as rien oublié ? 
Avec un sourire hein, comme toujours. Il prit un air à la Minho mais moi, en tant que vilain méchant beau gosse, je le coupai dans toute réflexion avant qu'il me dise quoi que ce soit et lui invoquais du pain coupé dans un saladier devant les yeux. Je lui faisais un grand sourire avant de m'avancer vers la table et de prend un pique. Bon bah là, je crois que c'était bon. On avait tout. Alors comme je suis bête, je me suis piqué volontairement avec le pique. C'est ce que je fais en vrai donc je suppose que je le fais aussi dans mes RP. Et puis non, fuck, je ne suppose pas j'affirme. Avant de commencer à manger quoique ce soit, je me montrais poli, quand même, et lui disais donc :
- Bon appétit. 
Toujours de la même façon avec les même gestes, nan parce que j'en ai marre de me répéter en disant que je souris. Je suis dieu, je fais ce que je veux d’abord. La dernière phrase a rien à foutre là mais c’est pas grave. 


Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode






" Luhan Ly "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen JongDae
Saranghae SHINee et Les Cacahuètes

avatar
profil
Messages : 440
Date d'inscription : 19/11/2013
Sur l'avatar ? : Kim JongDae

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Je duplique les choses, moi, et les gens avec qui j'ai un bon feeling
Race précise: Tiger

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Sam 15 Mar - 16:17




 



Il me baffe, il s'enfuit ou il me fait un...

" Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4



Autant te le dire texto, je crois qu’il est un super réagissupervite aussi et comme ça, ça nous fait un point en commun en plus. Je sais plus le combientième, t’as qu’à compter. Ouais, comme ça, tu me fous la paix. Tu sais même pas pourquoi j’ai dit ça, donc… Tu vaux savoir ? Bah attends et je vais le dire. C’est juste parce qu’il a répondu super vite :
- Ok, no problem.
Et puis, il m’a regardé avec un regard qui disait « ho même si tu souris je sais que tu me prends pour un con, je suis le best j’invoque ce que je want d’abord que ce soit chaud ou chagapda », mais, parce qu’il y a toujours un mais avec les beaux gosses, mais avec un sourire qui m’aurait fait chavirer si j’étais équipé autrement. Enfin, bref. (Il y a pas de marque déposé encore ? Non, c’est bon. Merci l’esprit.) Pour pas faire de copyright trop voyant, je vais quand même rajouter deux trois phrases, histoire de pas finir sur cette expression typique d’une tarée que j’adore. Non, je parle pas de Key, j’ai dit unE taréE.
Après ce paragraphes et ce « s » inutiles, Kim Hyun décida d’explorer notre mètre carré de forêt – je sais que c’est pas le notre mais ce serait si mignon qu’on trouve un petit coin de paradis pour vivre heureux jusqu’à la fin des temps tout les deux - *sors* pour trouver LE coin où s’installer. Logique l’esprit, t’aurais quand même pas voulu qu’on bouffe par terre ou, au pire, que tout se casse la gu… cacahuète sur nous par que c’était bancale. Si ? Dégage. Je te connais plus. OUSTE ! A enfin, seul, pour un petit moment. Bah, je l’ai suivi. J’ai pas besoin de faire une très longue phrase dessus puisque c’est ce que toute personne normale aurait fait. Je sais que j’en suis pas une mais là, bizarrement, j’ai fait pareille qu’une personne insipide - c’est pas faux = référence cinématographique trop intelligente pour ta petite tête que tu n’as pas mon ami l’esprit -. T’es plus là ? Ha oui, c’est vrai je t’ai dégagé. Non mais tu peux revenir, hein. HEHO ! HEHO ! On rentre du boulot ! /BUS/ Ca y est t’es là ? Cool. Non parce que si t’avais décidé de bouder, j’aurais fait un rp tout court et j’aurais pas pu gueuler sur ma collègue qu’elle avait écrit plus que moi. Donc, voilà, j’ai besoin de toi. *prendunairdramatique* Je t’aime l’esprit, tu es ce qui compte le plus au monde après tout ce que j’ai, tout ce dont je rêve, et tout ce que j’ai pas. Sérieux ? C’est la chose la plus gentille qu’on t’ait jamais dite ? Je pensais pas à ça. Quoi ? Si si, c’est gentil, j’insinuais rien… Enfin bref… *changedesujet*
Quand il a enfin trouvé LE endroit parfait –ouais c’est bizarre- il s’est posé et tranquillement, il a fait apparaître tout ce qu’il fallait, même le pain que j’avais « oublié », même si c’était juste pour moi une question de logique, mais bon, il a pris un malin sourire et plaisir à me le faire remarquer genre « je suis plus fort que toi, je m’y connais mieux en fondue ». En plus, quand il a fait apparaître le caquelon, il m’a regardé genre « est-ce que c’est bien ça ? ». Mort de rire, il sait pas ce que c’est un caquelon ! Je suis un personnage réalisé par une fille de haut-savoyard donc personne peut être plus big boss que moi en fondue à part elle et son papa, et peut-être l’inventeur de la fondue, même si (elle est pas sure) l’inventeur de la fondue l’a créée en se plantant dans sa recette… Donc, non, c’est officiellement elle et son papa les plus forts en fondue dans un caquelon. Je précise dans un caquelon parce que les plus forts en fondue dans une poêle à paella qui n’a jamais du faire cuire de paella, c’est la « réalisatrice » de Kim Hyun et sa maman (maman est un mot bizarre surtout dans un rp qui est aussi inutile que celui-là ^^). Enfin bref. Je vais arrêter de rallonger un paragraphe useless qui me permet juste de dire que tout le bordel apparaît et qu’on s’assoit à table, dans les bois, là où normalement il n’y a pas de table. Et pour la contredire (de ce qu’elle dit sur skype) je vais dire que je suis dieu n*1 également proportionnel de même qualité que Kim Hyun. Cherche pas, ça veut rien dire, c’est une suite de mots ayant un sens qui, mis bout à bout, n’ont plus de sens.  
Sur ces belles paroles, on va revenir aux belles paroles de dieu, pas moi, l’autre. Sauf qu’il parle pas tout de suite, il fait un truc très con, il se pique le dwae avec le pique à fondue qui pique. Je faisais pareil jusqu’à ce que je découvre mon pouvoir en dupliquant la goutte de sang qui avait perlé sur mon doigt. Depuis, je suis un peu traumatisé et du coup, je l’avais regardé un peu bizarre mais heureusement, il m’avait pas vu et juste dit :
- Bon appétit.
Sauf que moi, bah, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas beaucoup de fromage pour deux affamés dont moi, le plus grand gourmand, et en plus, si jamais on n’arrive pas à finir je ferai partir le surplus et si on a un poids sur le bide, je ferai disparaître ce qu’on a mangé en trop. Ouais, je sais, c’est bizarre mais bon, mieux vaut ça que de dégueuler en cours cet aprèm. Du coup, j’ai dupliqué les doses et je l’ai regardé en souriant (ouais moi aussi je souris parce que je suis un beau gosse qui tue tout avec un sourire) et j’ai dit :
- Je suis super gourmand. Bon appétit.
J’ai horreur de manger en silence et du coup, j’ai sorti mon téléphone, j’ai débranché les écouteurs et j’ai mis à demi-fond ma musique, à savoir du SHINee (je sais c’est moi la voix principale mais on va dire que c’est pas moi-même si c’est moi puisque c’est pas vraiment moi mais plutôt le vrai moi et pas l’animalik, enfin, t’as pas compris et j’ai pas envie de te reexpliquer donc voilà). Je me suis pas fait chier pour choisir la chanson, j’ai mis la première de la liste et je la laisse défiler. Pour pas lui imposer ça, même si tout à l’heure il a chanté avec moi leur tube « amigo », j’ajoutai :
- Si ça te plaît pas, change, j’ai plein d’autres trucs. Mais bon, je pense quand même que le groupe SHINee est le meilleur groupe de k-pop de chez nous. En plus, c’est pas comme si ils étaient moches à regarder… (là c’est Ysaline qui parle ^^)
- Non non t’inquiète, je connais bien.
- Oki d’acc, bon app’ alors.
Il me sourit. Encore. Je ne saurais pas dire combien de sourire de fou j’ai eu. On a commencé à manger mais il est arrivé un moment où le drame se produisit… Tatatam ! Et là, c’est le drame ! Il a fait tomber son bout de pain dans le fromage ! Il sourit encore et me regarda genre pas grave en disant :
- Ha merde…
- Mon pauvre alors, t’es mal barré, je suis un sadique. (J’ai souris)
- C’est-à-dire ? (Il a sourit aussi)
- T’es pas au courant ? (Toujours un sourire…)
- Visiblement non. (Toujours avec un sourire)
- Tu perds un bout de pain, tu as un gage. C’est la dure règle du bout de pain qui tombe dans le fromage fondu. (Toujours en souriant…)
- Mais encore ?
- En gros, je vais te donner un gage…
- Mais ça, j’avais bien compris. C’est quoi ce gage ?
- Je sais pas, moi, t’es drôle. Faut que j’y réfléchisse… (Encore un sourire mais cette fois endiablé, sadique quoi.)
Bon, reprenons le grand n’importe quoi. Si tu es là, esprit, aide-moi, je ne sais pas quoi lui donner comme gage. J’en ai un tout prêt mais je pense que c’est encore trop tôt dans notre relation pour lui donner. « Embrasse-moi » avec un air pervers est un peu trop direct. « Met-toi une baffe » fait très SM (maison de musique coréenne qui produit SHINee mais qui en l’occurrence n’a rien à voir avec le SM dont je parle). « Fais-moi un câlin » semble pas mal mais il faudrait le formuler autrement parce que là, ça fait accroc… Je sais pas moi… Ha si ça y est, j’ai trouvé ! Et pas grâce à toi, l’esprit…
- Je crois que nous sommes bien partis pour devenir amis. Si c’est le cas, faisons-nous un câlin de l’amitié et si je me suis planté comme un couillon, bah, tu oseras plus me regarder, j’oserai plus te regarder parce que ça craint trop et on partira bouffer au self chacun de notre côté en coréen solitaire paumés dans l’immensité d’un self de trente places en exagérant à peine.
Evidemment, comme tu peux t’en douter l’esprit, je lui ai fait un grand sourire, le plus grand et le plus beau pour que ça passe mieux que de manière catastrophique…

Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luhan Ly
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 1207
Date d'inscription : 24/06/2012
Sur l'avatar ? : Lu Han

Personnage
Age: 17 ans
Pouvoir: Peut faire apparaître n'importe quel objet (allant de stylo à avion)
Race précise: Neko

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Mar 18 Mar - 22:00
[size=15.555556297302246][/size]


Genre, vas y, j'étais prêt à commencer à manger et tout, j'allais y aller, et c'ets la que le fromage à genre doublé de volume. Ohlala, vilain fromage, c'est pas bien. Genre, le fromage c'ets magique et ça peut se dupliquer, trop la cacahuète aux allumettes. En ce moment même mon M.Connerie devait se tenir debout, haut et fier, à l'intérieur de moi même. Ouais, c'ets bizarre, on est d'accord. Dégage M., c'ets une propriété privé, on touche pas; Nameoh, il s'est prit pour qui là ? Vas y je l'ai perdu, merde. Comment je vais pouvoir dire toute mes conneries moi maintenant, qui va être mon inspiration, qui va m'aider tout au long de mes péripéties, qui viendra me border le soir ? Ah non c'ets bon j'ai rien dit, je l'ai retrouvé, il s'était planqué... je sais pas où. Je m'en fou. Bref, tous ça pour dire que Jonghyun, comme c'est un gentil garçon, enfin pas tout à fait en fait, je te dit ça dans deux secondes, il a décidé de m'éclairer, sauf qu'il aurait pu dire ça genre un peu avant, que ça m'évite toutes mes réflexions à la con. Sauf que c'est bête ce que je dis parce qu'il répond toujours super vite, c'est juste que j'avais envie de m'étendre sur le sujet, et pas sur lui, quoique, enfin comme d'habitude quoi. 

- Je suis super gourmand. Bon appétit.

Ok, cool à savoir, la prochaine fois je ferais apparaître des proportions pour des big mama à la cacahuète de pistache dieulique.  Et merci, Oui, je  sais, je suis poli dans ma tête. Enfin c'est déjà bien, je pourrais ne pas l'être du tout. Enfin bref, osef hein. 
C'est là que, tam tadadam, il a sortit son téléphone ! E.T. téléphone rentrer maison ! Alien de Saturne ! Nan je déconne, c'ets juste un téléphone, le sien en l’occurrence. Enfin je crois. J'espère. Je sais pas. Ca se trouve il l'a volé et tout. OUh le délinquant. C'est pas bien de voler, c'est la pub qui le dit même, d'une façon touchante, avec des mots recherchés : voler c'est mal. Merci la pub de m'avoir enseigner que voler, c'est mal. Enfin bref. 
Il a mit de la musique : SHINee. Vas y c'ets lui le chanteur principal et moi le rappeur mais à part ça no problem, np comme on dirait dans LoL. Et c'est là qu'il m'a dit un truc bête, genre, ça pourrait me déranger d'écouter ma propre voix si sublime. Et puis c'est pas comme si on avait chanté un bout d'Amigo tout à l'heure. 

- Si ça te plaît pas, change, j’ai plein d’autres trucs. Mais bon, je pense quand même que le groupe SHINee est le meilleur groupe de k-pop de chez nous. En plus, c’est pas comme si ils étaient moches à regarder… 

Genre, nous, moches à regarder ? Celui qui dit ça je lui casse ça gueule à coup de pingouin. Histoire de le rassurer, mon pauvre petit, bah oui faut pas le laisser si inquiet le pauvre, je lui répondais gentiment :

- Non non t’inquiète, je connais bien.
- Oki d’acc, bon app’ alors.

Le voilà rassuré mon petit. Je lui souriais à nouveau. Il me regardait genre " je vais te manger toi un jour ". Regard de tueur quoi. Entre ça et les sourire, j'allais finir par en crever. Ce serai si triste mon dieu. Un monde sans moi, sans Key, c'est pas un monde. On est d'accord hein ? Si t'es pas d'accord je te jette par dessus le pont sans parachute. Enfin bref.
Et c'ets là que, taratatam, je fus frappé par un éclair d'amour dieulique ! Nan je déconne, c'est juste que le drame arriva dans nos vies : premier bout de pain ; à la flotte. Boh, c'ets pas grave. Sauf que tandis que je tentais de repêcher mon marin à la mer, Jonghyun me regardait genre " OMG ". Je me contentais de dire un petit :

- Ha merde.
- Mon pauvre alors, t’es mal barré, je suis un sadique.
- C’est-à-dire ?
- T’es pas au courant ? 
- Visiblement non. 
- Tu perds un bout de pain, tu as un gage. C’est la dure règle du bout de pain qui tombe dans le fromage fondu. 
- Mais encore ?
- En gros, je vais te donner un gage…
- Mais ça, j’avais bien compris. C’est quoi ce gage ?
- Je sais pas, moi, t’es drôle. Faut que j’y réfléchisse… 

Tout ça avec des regards sadique de sa part et interrogateurs de la mienne, mais toujours en souriant, bien évidement. Faut pas changer les vieilles habitudes. Lui en revanche il me regardait avec un putain de regard diabolique, ça faisait grave flipper. Enfin bref.
C’est là qu'il se mit donc à réfléchir tout en gardant cet air absolument de vilain méchant garçon trop beau gosse de la mort qui tue. Ouais, ça veut rien dire, osef. Pas grave. Passons. A la Minho quoi mais avec un autre regard. Donc en gros pas à la Minho. Enfin t'as compris me chie pas des pistaches. Après faut ramasser c'est dégueulasse. Dégueulasse, faut que j'arrête. 
C'est là que, dans un eclair de rage fumante comme une merguez sur un barbecue, ça n'a rien à voir avec ce qu'il a réellement fait mais osef, il a trouvé et m'a dit, ou plutôt m'a demandé, voir implorer t'as cru quoi :

- Je crois que nous sommes bien partis pour devenir amis. Si c’est le cas, faisons-nous un câlin de l’amitié et si je me suis planté comme un couillon, bah, tu oseras plus me regarder, j’oserai plus te regarder parce que ça craint trop et on partira bouffer au self chacun de notre côté en coréen solitaire paumés dans l’immensité d’un self de trente places en exagérant à peine.

Alors déjà, on est bien parti pour être ami : je suis entièrement d'accord. Même de très bon, quitte à passer pour des gays parce qu'il va me mordre et se jeter sur moi quand on sera sur les tapis de gym parce que j'aurais osé écarter la jambe de façon étrange. Bref.
Oh mon dieu, tu parle d'un sadisme extra ordinaire, je dois lui faire un câlin quoi. Un câlin. Nan mais t'as compris ? Un câlin quoi. Je dois lui faire un câlin. That sadisme de fou. Faire un câlin à un mec pareil c'ets un privilège oh, enfin tu me diras en faire un à moi aussi en est un donc en gros ce câlin sera juste un geste normal. Ouais mais nan, quand même. 
Genre j'aurais pas envie de lui faire un câlin, nan mais il a fumé quoi ce matin, du tigre au jus de raisin saupoudré de pistache ? Qui n'aurais pas envie de faire un câlin à ce mec. Enfin si y me demande de lui faire un câlin c'est que, en théorie il a envie de m'en faire aussi, ce que je comprend. Ouais, ça fait carrément super trop de la maman de satan narcissique mais je m'en fou. 
Je le regardais, je lui souriais puis rigola un bon coup, genre 2 secondes avant de lui dire avec un regard de tueur au sens où le comprend Ysaline et pas un mec dans la rue qui pourrai croire qu'il va se faire agresser :

- Ca c'est du sadisme. Franchement me forcer à te faire un câlin... 

Bien sûre, cette phrase était ironique ! Au cas où t'as pas compris hein, je précise. Je me suis donc levé, nan pare que faire un câlin à 1m50 de distance c'est un peu dur. Visant pressé de se retrouver dans mes bras *sort*, il s'est levé en même temps que moi et c'ets là, comme dans les films romantiques, on s'est rapprochés l'un vers l'autre genre au ralentit et tout, les cheveux dans le vent qu'il n'y a pas et tout le bordel avec les colombes qui chient partout. 
On s'est regardé l'un l'autre genre qui c'est qui va faire le premier pas. Le gage était pour moi donc je fais le premier pas, allez : come on barby let's go barby ! *sort*
Je passais soudainement l'un de mes deux bras derrière sa nuque et l'autre, je le passais sous son bras gauche et calais ma main sur son omoplate avant de le rapprocher brusquement contre moi. Bien évidement, aucune résistance de sa part, c'est même s'il était pas venu en courant sans bouger. Il faisait de même d'ailleurs avec ces bras à lui. Je le serrai fort dans mes bras, et profitais de cette étreinte si exceptionnelle, tellement débordante d'amour *sort*. Je dois dire qu'être dans ces bras c'était pas mal non plus, et contre lui de même, c'est pas comme si il était super bien foutu de la mort qui tue. Je resserrai encore un peu plus mon étreinte autour de lui. Ca c'était du câlin. J'en profitais, autant le dire hein, lui aussi peut être. J'espère que ça se reproduira, nan parce que franchement c'est tout sauf désagréable. Et à part ça je suis pas du tout gay, non non. Au bout d'une minute, on finit par se lâcher. Je lui faisais comme depuis tout à l'heure un grand sourire, qui me fut rendu, avant de retourner me rasseoir et lui de même. 
Bon c'est pas tout mais je suis quand même aller retourner chercher mon bout de pain hein, non parce que voilà. Une fois repêché, je l'ai mangé.
Environ genre 2 secondes après, ce qui mérite un retour à la ligne, alors que Jonghyun mettait son bout de pain à tremper, chelou cette phrase, et fis de même et fis bien évidement tomber le siens accidentellement. Rohlala, quel dommage. Il regardait de côté son pique et le bout de pain genre " non, impossible, j'ai pu le faire tomber, c'est un effet d'optique " avant de me regarder. Je le regardais avec un sourire et un air, genre, " oups alors ".

- Bon, bah... J'ai pas trop le choix je dois pas passer à côté, c'est quoi mon gage ?

Je ne  pus m'empêcher d'exploser de rire genre 3s,7 avant de reprendre mon air mignon et mon sourire tout aussi mignon. Il a rajouté :

- On va dire que j'ai rien vu.

Le tout avec un air gentil et un joli sourire. Je le regardais toujours intensément avec un sourire avant de lui répondre :

- Vu quoi ? 

Bien sûr, j'attendais aucune réponse de sa part, c'était une question purement inutile et ironique. Il l'avait bien compris car là,un sourire de sa part, toujours et encore. 
Je prenais un air de réflexion intense quand une idée me vint à l'esprit. Nan, je vais quand même pas lui demander ça, si ? Ok, on s'était fait un câlin, mais est-ce que j'allais osé lui dire " embrasse moi ", that is the question. Enfin c'est surtout comment il allait le prendre. Un clin et rouler une pelle c'ets pas trop la même. Oh puis merde, qui ne tente rien n'a rien alors allons-y ! Je prenais un regard taquin et un sourire avant de dire :

- Au risque de paraître pour un... pour un je sais pas en fait mais pour un quelque chose, embrasse moi. 

J'attendais même pas une réaction ou une réponse de sa part, j'enchaînais directement :

- Mais un vrai de vrai hein, comme si tu m'aimais.

J'avais dit ça en me retenant d'exploser de rire, et ça se voyait d'ailleurs. Je le fixais en attente de sa réaction, avec un lueur de défi dans le regard et un sourire qui en disait long. Long sur quoi, je sais pas, mais il en disait long. 


" Luhan Ly "



Dernière édition par Kim H. Kibum le Jeu 20 Mar - 18:46, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen JongDae
Saranghae SHINee et Les Cacahuètes

avatar
profil
Messages : 440
Date d'inscription : 19/11/2013
Sur l'avatar ? : Kim JongDae

Personnage
Age: 18
Pouvoir: Je duplique les choses, moi, et les gens avec qui j'ai un bon feeling
Race précise: Tiger

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Mar 18 Mar - 22:11






Bon bah voilà…

" Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4



J’ai décidé de ne pas parler de sa réaction quand je lui ai dit que je voulais un câlin parce qu’il avait pas tort en disant qu’il y avait rien de sadique mais bon, c’est parce que je lui ai pas dit un petit « kiss me » like i wanted at the beginning. Ok, tu comprends pas ? J’arrête de speak en english. Ho sorry, désolé je recommence. Enfin bref… Bon, il l’a dit avec le sourire et le regard qui va donc, je le prends pas mal surtout vu qu’il a raison mais bon, voilà, je reviens pas dessus parce que sinon, je vais finir par me sentir comme un beau gosse con et je vais bouder en restant un beau gosse con et boudeur donc voilà, cacahuète. Je suis, en accord avec dieu 1, l’égal de dieu 1 donc tu me fais pas Noix de Coco et tu me laisses écrire… Tu veux voir un beau gosse qui boude et bah tu tapes « Jonghyun shinee qui boude » et tu regardes si tu vois quelque chose qui correspond mais attention aux sosies qui font penser des trucs noribeul… Bon, je voulais aller voir et ni une ni deux, quand j’ai commencé à voir leurs corps de rêve (C’est Ysaline hein ^^) bah, je me suis pas arrêté donc ça fait plus d’une demi-heure que je regardais des photos et des gifs jusqu’à ce que je doive revenir à mon câlin quoi. Mais, pour clore ce sujet, on ne trouve pas de photos où Jonghyun boude parce que voilà, il est beau gosse et puis c’est tout…

Comme c’était son gage et pas le mien, je me suis approché mais je lui ai pas plus facilité la tâche. J’attendais (avec impatience) qu’il vienne à moi. Come on baby ! répétait l’esprit. Alors, du ocup, pour être surs qu’on soit deux dans cette étreinte –ouais je connais des mots- j’ai convaincu le fameux esprit de partir pour quelques minutes. J’aurais adoré que ça dure quelques minutes mais non, une minutes à peine, et c’était plutôt cool. Il a passé ses bras autour de moi, de mon cou et de mon haut de dos – je sais ça veut rien dire – et j’ai fait pareil, à peu près en même temps, parce que bah, c’est comme ça qu’on fait un câlin DE L’AMITIE, c’est sur qu’un câlin qu’un autre type de câlin aurait vu les mains ailleurs mais là n’est pas la question, pour l’instant… *sors*

Au bout d’environ 57 secondes et demi, – ouais j’ai compté – il m’a lâché *ouin* et il est allé manger son bout de pain genre « c’est normal » alors que bah, moi, je regrettais de pas lui avoir demandé mon premier gage. Non, je ne suis pas gay, seulement, il est trop craquant et puis, il y a un super putain de bon feeling donc… On sait jamais, je pourrais le devenir… Enfin bref, pour pas avoir l’air désespéré et con, je suis allé me rasseoir et j’ai planté un bout de pain sur mon pique en le regardant amoureusement… heu, amicalement. Quand je l’ai mis dans la fondue, tout allait bien, sauf que, j’ai vu Kim le faire tomber très discrètement, ou pas, puisque je l’ai vu, et j’ai regardé mon bout de pain genre « c’est pas possible » sauf que je me suis dit, après réflexion très rapide, que si je l’avais pas fixé amou…calement, j’aurais surement remarqué que mon bout de pain était piqué de manière vulnérable si j’avais affaire à un vicieux. Sauf que j’avais pas affaire un vicieux mais à quelqu’un en kif de moi, pour me faire faire tout ce qu’il veut… *slurp je suis prêt* *sors*

Je vous épargne le dialogue vu que vous l’avez normalement déjà lu deux fois… Juste un petit mot sur le « vu quoi ? » accompagné du sourire : je tiens à dire que vu son regard de fou de la mort qui tue, je ne l’ai pas du tout pris comme un « je te prends pour un con » mais pour un « je veux te donner un gage parce que je te kiffe et que je veux te faire faire tout ce que je veux ». Enfin bref. Je rajoute cette phrase inutile pour ne pas finir sur un enfin bref destiné à ne pas plagier ma meilleure patate.

- Au risque de paraître pour un... pour un je sais pas en fait mais pour un quelque chose, embrasse moi. 

What !?!?!? Lui, il m’a demandé de l’embrasser ! Putain, c’est le plus beautiful dia de mi vida ! Bon, bah, finalement, j’aurais pu être un sadique. (A savoir pour la prochaine fois si il y en a une) Heu, je sais pas trop quelle tête j’ai tiré mais je crois qu’elle était soft. Non, parce que, si j’avais fait « youpi » c’aurait été bizarre et si j’avais tiré la gueule ou une gueule de dégout c’aurait été stupide de ma part, donc, je pense que j’ai tiré une tête de « bon bah… je suis étonné mais ok ». Le seul truc qu’il s’est passé de significatif c’est que j’ai posé mon pique, genre « trop choqué pour manger » ce qui serait très étonnant chez moi. Ok, OK, comment on peut penser ok, hein ? (Ysaline reprend les commandes deux secondes) Moi je lui aurais sauté dessus, ok ? Donc voilà, JH est un peu con mais bon, en même temps, c’est un mec pas moi… (Je relaisse la parole à JH). Merci. De rien. Non, c’est moi franchement. Ta gueule reprend l’histoire ! OK. Enfin bref. Je savais pas trop comment m’y prendre et c’est là qu’il a rajouté un truc qui allait pas m’aider…

- Mais un vrai de vrai hein, comme si tu m'aimais.

Bah merde, alors, il doit vraiment me kiffer. J’avais pas trop prévu ça. Sauf que, bah, je sais encore moins comment faire parce que bah, j’ai pas kiffé grand monde dans ma life. A part lui, bien sur… *sors* Heu, donc, j’ai plusieurs solutions : lui sauter dessus, y aller doucement ou ne rien faire. La première solution me paraît un peu rapide même s’il y avait été comme il faut pour le câlin et la dernière était inenvisageable. De 1) j’ai un honneur, un gage est un gage, et de 2) bah, j’ai pas envie de rater ça. Donc, la seule solution possible enfaite, c’est la douceur.

Je l’ai regardé droit dans les yeux, je me suis levé sans un mot et je me suis rapproché sans lui laisser le temps de se lever, en même temps il a pas essayé donc… Enfin, bref, ne cassons pas la romance… naissante. *sors pas parce que trop en kif* Je lui ai attrapé les deux mains et je l’ai relevé en mode trop mignon. Là, j’ai passé mes deux bras autour de sa taille comme si c’était lui la fille, vu que j’ai pas été habitué à autre chose, et il a passé ses deux bras autour de mon cou en se prêtant au jeu du problème des sexes. J’ai ensuite approché doucement, tout doucement mon visage du sien et, la tête levée –je suis petit- en le regardant dans les yeux, « comme si tu m’aimais » c’est le deal donc voilà, j’ai fait comme si je l’aimais… sauf que je crois que je suis en train de tomber amoureux pour de vrai… Je le regardais depuis quelques secondes quand j’ai collé mes lèvres aux siennes, scellant ainsi une amitié, et j’espère un peu plus. Bon, c’est officiel, je suis bi. « Comme si tu m’aimais » qu’il avait dit. Ce baiser avait pas l’air de lui déplaire, en tout cas il ne me déplaisait pas, donc j’ai décidé de remplir mon gage à fond. Je voulais y aller petit à petit pour pas le traumatiser à vie et j’ai donc décidé de commencer par quelques caresses tendres dans le dos. Je le sentis frissonner un instant avant qu’il ne mette ses mains dans mes cheveux pour me serrer contre lui. J’étais aux anges mais c’était pas encore assez, je voulais lui faire ressentir des choses peut-être un peu de love. J’ai arrêté de l’embrasser pendant un instant pour glisser ma tête dans son cou et l’embrasser dans le cou trois ou quatre fois et je lui ai soufflé à l’oreille « Saranghae Kim ».  Il resserra un peu plus son étreinte et me susurra à l’oreille « Nado Hyun, nado ». Là, ça devenait carrément énorme sauf que j’avais une seule peur, c’est que ce soit pour le gage seulement qu’il le dise. Je me suis un peu raidi et je me suis écarté un peu brusquement. Il m’a regardé avec des yeux tendres et amoureux, un peu étonné quand même. Je l’ai fixé et je lui ai dit (une vraie phrase longue en français avec des mots :

- Vraiment ? Pas juste pour jouer le jeu ?

- Et toi ?

Je pense que c’est à ce moment-là que j’ai été vraiment embarrassé. Je ne savais pas quoi lui dire, je le pensais vraiment mais lui… Ho et puis, merde, si il ne partage pas ce que je ressens, tant pis, on restera amis… J’espère.

- Sincèrement.

- Ca nous fait un point en commun en plus.

Il m’avait dit ça avec un sourire qui disait « putain je suis trop happy ». Et en plus, il venait de me dire la chose la plus « Haaaaaaa » que j’ai jamais entendu. Je crois que c’est là que tout est parti en cacahuète. Je lui ai attrapé le cou et je l’ai rapproché pour l’embrasser mais cette fois, plus fougueusement, sachant que ce n’était plus « comme si tu m’aimais » mais « parce qu’on s’aime ».  J’ai repris mes caresses de plus belle pour que, cette fois, il ressente toute l’émotion sans se demander si elle vraie ou simulée. Je profitai de l’instant sans me soucier d’après. Il resserrait encore un peu son étreinte et je pouvais sentir son parfum qui me faisait penser au champ qu’il y avait en face de chez moi, en Corée, là où un ange était né. Je l’embrassais encore et encore et encore, toujours plus amoureusement au fur et à mesure que je réalisais ce qu’il venait de se passer. Puis, j’ai senti qu’il voulait tenter quelque chose parce qu’il s’était crispé un peu. Du coup, je me suis mis à lui mordiller le cou et je lui ai chuchoté à l’oreille « Eoso».

Qu’allait-il faire ? Je n’en savais rien. Mais tout serait acceptable tant que c’était lui. Il m’a répondu avec une voix enivrante et surement un sourire « Dasi naege kiseu» et je ne pouvais que répondre par l’affirmative à sa demande. J’ai écarté mon visage de son cou un instant, juste pour pouvoir le regarder, lui sourire, et l’embrasser à nouveau. Et c’est au bout de quelques secondes que j’ai compris ce qu’il hésitait à tenter et je dois avouer que j’y ai pensé aussi avant le « nado » que je n’oublierai jamais. Pour la première fois, c’est lui qui a pris une initiative et a faufilé sa langue entre mes dents. La sensation de ses lèvres était déjà parfaite, douce et sucrée mais alors celle de sa langue était juste divine. L’instant, toujours l’instant… J’ai donc profité de l’instant et je l’ai imité pour qu’il sente que je l’aimais et que j’aimais cet instant et celui d’avant et probablement celui à venir. L’entrelacement de nos deux langues était une chose dieulique. Je ne voulais qu’une chose, que ce moment ne s’arrête pas. Enfaite, si, je voulais que ce moment s’arrête pour qu’un autre aussi merveilleux prenne sa place et qu’il cède aussi face au poids de tous ces moments à venir. Quand nos lèvres se sont séparées, je l’ai regardé et je lui ai attrapé la main pour qu’il me suive.

On a couru sur quelques mètres seulement et je l’ai plaqué au sol pour recommencer nos embrassades. On rigolait comme des fous du bonheur qui nous emplissait et peut-être aussi un peu du fait d’être des hétéros endurcis… jusqu’à il y a vingt minutes environ… On était allongés l’un à côté de l’autre dans une petite plaine qui nous laissait assez peu d’espace pour bouger mais il a quand même réussi à nous faire rouler sur deux ou trois mètres avant de me rattraper la nuque pour m’embrasser à nouveau. J’adorais être coincé entre son corps de rêve et le sol mais je le fis tout de même rouler pour reprendre le dessus, dans tous les sens du terme. J’avais disposé mes mains de part et d’autre de sa tête et je le regardais encore et toujours. Ce regard m’était toujours renvoyé, un regard amoureux, tendre et parfait. Je lui offris un court baiser avant de lui mordiller le cou encore une dernière fois, peut-être parce que je suis omnimord et aussi peut-être parce que je voulais qu’il soit marqué pour montrer qu’il était à moi et que j’étais à lui, par la même occasion. Il faut croire que ça l’avait chatouillé parce qu’il avait eu un rire rapide et surprenant. En effet, c’était un petit rire, un peu aigu mais trop craquant. Comme j’avais fini d’explorer son cou et son dos de baisers et de caresses, je commençai à descendre sur son torse musclé juste comme j’aime. La sensation de mon corps glissant sur le sien devait lui plaire puisqu’il avait commencé à soupirer et qu’il s’était légèrement cambré comme pour dire « Continue. » alors du coup, j’ai continué mais je me suis arrêté sous ses côtes, non pas que j’ai pas envie d’aller plus bas mais surtout pour le faire attendre. Pour qu’il me désire. Pour retrouver ses lèvres, je ne l’ai pas embrassé mais j’ai fait glisser mes mains sur son corps tout en le regardant pendant que je me rapprochais, tel un serpent ondulant, de son regard brillant d’envie. Je l’ai re-embrassé et je nous ai fait roulé pour qu’il se retrouve sur moi et que ce soit à lui de mener la danse…

Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode



 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luhan Ly
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 1207
Date d'inscription : 24/06/2012
Sur l'avatar ? : Lu Han

Personnage
Age: 17 ans
Pouvoir: Peut faire apparaître n'importe quel objet (allant de stylo à avion)
Race précise: Neko

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   Jeu 20 Mar - 22:13






Alors là... Je sais pas en fait
 " Kim Hyun Kibum alias Key & Jonghyun Hae-Won alias Hyun " 
http://www.youtube.com/watch?v=GD74n48J9p4


Honnêtement, je m'attendais à une tête genre " WHAT ?!?! ". Mais non, même s'il l'a peut être pensé très fort. Il me tirait une tête plutôt... plutôt normal en fait. Enfin quand même un peu étonné mais pas plus que ça. J'avais absolument aucune idée de comment je devais le prendre : bien, mal, je m'en fou, je m'interroge ? Franchement aucune idée. Enfin bref, passons sa tête. Enfin non, mais si mais non, enfin t'as compris quoi, je vais pas passer sa tête parce que déjà ça veut rien dire et en plus bah... ce serait con vu à quoi ressemble sa tête franchement. Bref. 
Il semblait en intense réflexion genre " je fais quoi ? ". J'y pensais pas franchement mais plusieurs options s'offraient à lui, à lui de décider la quelle choisir. Moi, en attendant, bah j'attendais. Ouais je sais ça fait répétition mais bon, merde. Pardon, cacahuète. J'étais pas pressé, j'avais genre tout mon temps. Donc voilà, sans râler je le regardais toujours avec cette lueur de défi dans les yeux et attendais un geste de sa part. Après réflexion, j'ai aucune idée de ce qui 'a pris de lui demander ça. Je dois pas être très bien dans ma tête je pense mais bon, ça, je le sais depuis longtemps. 
Attention, âmes sensibles s'abstenir. Non je déconne, il m'a juste regardé genre trop intensément avant de se lever, sans rien dire. Je suis censé faire quoi au juste ? Me lever à mon tour ? Bah tu vois le temps que je fasse cette réflexion il était déjà devant moi, me dominant en me regardant de haut vu qu'il était debout. Il m'a attrapé les deux mains et m'a relevé genre trop mignonnement. Oui je sais ça existe pas mais voilà, chut. Une fois en face à face, plutôt proche l'un de l'autre, je remarquais qu'il était légèrement plus petit que moi mais il prit malgré tout la place du mec dans ce bazar en passant ses bras autour de ma taille. Remarque c'était compréhensible, j'aurais sans doute fait la même chose. Mais, cependant, la sensation était pas désagréable mais étrange. Non mais c'ets vrai, c'est pas tous les jours qu'un mec m'attrape par les hanches. Encore moins un beau gosse. Enfin pour être plus précis ou pour rassurer certains, c'ets jamais arrivé jusqu'à aujourd'hui. Je vais arrêter de " râler " parce que c'ets moi qui ai demandé après tout donc tant pis pour moi, j'endure maintenant cette affreusité, ouais, ça existe pas non plus mais je m'en fou, genre trop bien. C'est donc là que, non, pas par réflexe, mais par euh... instinct si je puis dire que j'ai passé mes deux bras autour de son cou, le rapprochant légèrement de moi. Il a commencé à se rapprocher lui même, doucement, genre tout doucement histoire de me faire attendre, je crois que c'était plutôt parce qu'il était genre trop hésitant mais osef, c'est moi qui décide. Il a finit par lever les yeux vers les miens et s'est mit à me regarder de façon genre trop intense, j'aurais pu griller sur place je crois. Et c'est là qu'il l'a fait. Il m'a embrassé. Sur le coup, c'est con à dire mais je m'y attendais pas. C'est pour ça sur le coup j'ai été un peu surpris mais c'ets genre trop vite passé. Cette sensation était franchement pas désagréable, c'était tout le contraire. Le plus bizarre entre guillemets c'est que lui n'avait pas l'air de se forcer, vraiment hein, et visiblement, voyant que ça ne me déplaisait mais bien au contraire, il commença à remonter ses mains dans mon dos, me faisant de tendres caresses. Par ses gestes, il me provoqua de légers frissons mais perceptible, du moins il les avait senti. Je remontai une de mes mains dans ses cheveux et resserra un peu plus mon étreinte sur lui, le rapprochant contre moi et plus presque contre moi. Franchement, je vous le dit tout de suite, je profitais carrément de l'instant présent. C'était genre juste trop bien. A la réflexion ça pouvait paraître bizarre ce que je dis mais pour le coup c'était vraiment ce que je ressentais. Et honnêtement je n'avais absolument aucune envie que ça cesse. C'est pas si j'étais en train de tomber sous ses charmes en un simple baiser mais ça en avait tout l'air. Nan parce que théoriquement je pouvais pas dire que c'était parce qu'il est genre voilà, parce que je le connais pas en fait. Enfin bref, je savais pas trop, j'étais un peu perdu dans ma tête. 
C'est là qu'il a fait un truc dont je m'attendais franchement pas : il est allé plus loin que le gage. Il a quitté mes lèvres et a descendu sa tête dans le creux de mon épaule et m'y a embrassé plusieurs fois, au moins 3 ou 4 fois avant de me souffler quelques mots à l'oreille qui, pour le coup, m'a franchement surpris « Saranghae Kim ». Je mentirais si je disais que je ne le pensais pas. Le pire c'est qu'il avait l'air sincère. L'était-il vraiment ? J'en savais rien, je voulais le croire. Si c'était pas le cas, j'aurais au moins entendu ces mots venant de lui une fois dans ma vie. C'est un peu sans trop réfléchir qu'à ces mots je l'ai serré encore un peu plus contre moi et lui ai répondit doucement à voix basse « Nado Hyun, nado ». Je ne remarquais qu'après que je l'avais pas appelé Jonghyun mais Hyun. Ça faisait très réservé comme surnom. Mais qu'importe, maintenant c'est dit. Il s'est soudainement écarté, de façon étrange je dois dire, et s'est mit à me fixer intensément. Je le regardais avec des yeux remplis de tendresse et mine de rien d'amour. Je ne contrôlais absolument plus rien, j'étais devenu la marionnette de mes sentiments et assumais ses actes. Je ne détournais pas mon regard, lui non plus, quand il a finit par me dire :

- Vraiment ? Pas juste pour jouer le jeu ?

- Et toi ?

La seule chose qui comptait en ce moment pour moi était les prochains mots qu'il allait dire. Ça et rien d'autres. Je n'attendais que ça, qu'il le dise. C'était la seule chose qui importait à mes yeux à cet instant. Lui et rien d'autres. J'attendais, j'avais l'impression que les secondes se transformaient en heures et l'attente devint interminable malgré sa courte durée. Mais il finit par me dire :

- Sincèrement.
- Ca nous fait un point en commun en plus.

Un soulagement ? Je sais pas trop. Mais c'est ce que j'avais l'impression de ressentir, ça et une joie intense. Cinq minutes plus tôt je ne pensais en aucun cas à Jonghyun de cette façon et maintenant je pouvais plus m'en détacher du regard. C'était étrange, vraiment. Mais peu importe. Il m'aimait et je l'aimais, c'est tous ce qui comptait. Pour aujourd'hui comme pour pour tous les autres jours à venir. Il est revenu brusquement vers moi, a passé sa main derrière ma nuque et ma ramené d'un seul mouvement jusqu'à lui avant de me ré-embrasser, mais avec beaucoup plus de fougue et de passion qu'il ne l'avait fait avant. Rapidement, il redescendit son bras et passa l'autre dans mon dos à nouveau, reprenant ses tendres caresses de tout à l'heure, mais cette fois-ce je savais qu'elles étaient sincères. Je repassais à nouveau mes bras autour de son cou, me demandant sur le coup pourquoi je ne l'avais pas fait avant, et le rapprocha encore un peu plus de moi. On s’est embrassés pendant... je sais pas vraiment, mais pendant un bon moment avant de réaliser que j'en voulais plus. J'étais hésitant mais il a bien ressenti ma gêne si je puis dire. Je le savais qu'il l'avait sentit. Il redescendit à nouveau sa tête dans mon coup, délaissant entre guillemets mes lèvres à nouveau, avant de me mordiller légèrement le coup et de me susurrer à l'oreille un seul et unique mot, mais qui signifiait beaucoup : « Eoso»
A ces mots, un sourire s'était affiché sur mon visage. Il n'avait absolument aucune idée de se que je voulais lui faire mais il l'acceptait, sans protester. Ce que j'avais en tête en ce moment même n'était pas non plus énorme mais pour nous, du moins pour moi, ça représentai beaucoup. Sans trop tarder, je lui répondit doucement « Dasi naege kiseu». Comme je l'espérais, il a répondu sans aucun problème et même avec un certain plaisirs à ma demande aussitôt et m'a embrassé. En plus de ça, il avait compris mes envies et me laissa le champs libre si je puis dire, si bien que j'ai pu doucement glisser ma langue contre la sienne. Il fit de même à son tour. La sensation qui émanait de ce baiser était juste parfaite. J'étais quasiment certain que je ne m'en lasserai jamais, que j'en aurai jamais assez. Non. j'en étais sûre. Ce doux parfum il m'en faudra à nouveau, encore et toujours. Maintenant que j'y avais goûté je ne voulais plus y renoncer, jamais. L'option n'était même pas envisageable. Seulement, ce moment si parfait a finit par prendre fin, à notre plus grand déplaisirs à tous les deux. Mais c'est là qu'il m'a prit la main, m'indiquant visiblement de le suivre. C'était sans hésité. J'irai n'importe où pour lui. 
Quelques minutes après je me retrouvais plaqué au sol par Jonghyun dans une sorte de plaine. Il avait aussitôt poser à nouveau ses lèvres contre les miennes, et même plus. Ce n'était pas un mais plusieurs baisers qui s’enchaînèrent. Nos lèvres ne se quittaient que quelques instants pour se retrouver à nouveau l'instant d'après. Quand cela prit fin, allonger l'un à côté de l'autre, on ne se lâchait pas des yeux jusqu'à ce que, déjà en manque de lui si je puis dire, je roule sur le côté pour me retrouver au dessus de lui quelques instants avant de l'entraîner avec moi sur quelques mètres. De nouveau au dessus de lui, j'attrapais doucement sa nuque et déposa un baiser tendre et amoureux sur ses lèvres. Cela ne dura pas car il me fit basculer sur le droite, se retrouvant au dessus de moi. La vue sur le col de sa chemise ouverte qui pendait dans le vide au dessus de mes yeux était juste divine. Je relevais malgré tout mes yeux vers les siens qui me regardaient, toujours et encore. Il avait ses deux mains de chaque côté de ma tête et me regardait toujours, à croire qu'il ne pouvait détacher son regard de moi. Puis s'est embrassés à nouveau avant qu'il n'approche ses lèvres près de mon cou pour le mordiller tendrement. Une sensation plus qu'agréable. C'était une façon de dire inconsciemment " je suis tiens et tu es miens ". Pour toujours. Du moins je l'espérais. Quand il intensifia son geste entre guillemets, un son sorti de ma bouche. Je sais pas si on pouvait appelé ça un rire mais on va dire ça. Du moins c'était mignon à entendre comme bruit. C'est là qu'il commença à descendre sur mon torse, lentement, profitant de l'ouverture en V de mon tee-shirt. La sensation qu'il me procurait était juste divine, si bien que je commençais à soupirer mais aussi à me cambrer légèrement. Je lui indiquais clairement de continuer ce qu'il était en train de faire, peu importe ce qu'il avait en tête. J'accepterais n'importe quoi pour lui. J'avais fermer les yeux, profitant encore mieux de cet instant. Il arrêta ces baisers à peu près au niveau de mon abdomen, me faisant attendre et même désirer la suite. Il s'est mis à remonter doucement tout en passant sa main sous mon tee-shirt, la remontant lentement en même temps que lui. Cette sensation était comme les autres : exceptionnel. Son visage d'ange de nouveau face au mien, il m'a ré-embrassé tout en nous faisant basculer à nouveau, me laissant carte blanche pour lui faire absolument tous ce que je voulais. Sa main était toujours sous mon tee-shirt mais il la passa dans mon dos avant d'y insérer l'autre. Je crois qu'il est plus utile d'essayer de décrire les sensations que je ressentais en ce moment même. Plus intenses que les précédentes et moins que celles à venir. Seul mes avants-bras me portaient, et encore, porter est un bien grand mot étant donné que l'étreinte amoureuse de Jonghyun me plaquait quasiment contre lui. C'était à croire qu'il avait peur que je m'en aille. Si ça pouvait le rassurer, c'était pas du tout dans mes intentions. Bien au contraire. Tandis qu'il continuait ses caresses dans mon dos, passant parfois sur mon flan et dans le bas de mon dos, nos lèvres ne se quittaient plus jusqu'à ce que mes lèvres dérivent entre guillemets sur sa joue droite pour se diriger lentement vers son cou puis son oreille. Au fur et à mesure de mes baisers, Jonghyun tournait de plus en plus la tête de l'autre côté, me laissant le champs libre parce que visiblement il aimait ça. Passant donc lentement par son cou, je finis par atteindre son oreille et me suis mis à la mordiller doucement, histoire de pas lui faire mal. Un gémissement sorti de sa bouche, c'était plutôt bon signe. Je continuais donc tout en passant tout mon poids sur mon bras droit laissant mon bras gauche vagabonder là où ça lui semblait bien, si je puis dire. Ma main gauche passa sur son bras droit plusieurs fois. Jonghyun était tellement parfait que même ces bras avaient de quoi m'occuper entre guillemets. Tandis que je laissais son oreille pour redescendre sur son cou et même sur le début de son torse, je descendais ma main gauche sur son torse. C’est à ce moment là qu'il a bien compris ce que je voulais faire et donc déserra son emprise pour laisser un espace libre entre nos deux corps pour que je puisse y faire glisser ma main, lentement, profitant de chaque parcelle de son corps à ma disposition. Quand ma main arriva au niveau de sa ceinture, je saisis le premier bouton de sa chemise et le défis, et fis de même avec ceux qui suivaient jusqu'à défaire le dernier. Je descendis légèrement sur son torse avant de remonter vers ses lèvres à nouveau pour le ré-embrasser tendrement avec passion. Ma main gauche se baladait toujours doucement sur son torse. Cela ne lui déplaisait visiblement pas. Les mouvements de ses mains dans mon dos devenaient de plus en plus intenses au fur et à mesure que le temps passait. 
Et c'est là que y a eu LE truc qui a tout cassé. Y a eu un bruit, un bruit étrange, genre celui de quelqu'un planquer. On l'a entendu tous les deux et on s'est tous les deux redressés en même temps. Je me suis retrouver à genoux sur lui et lui s'était redressé prenant appui en arrière sur ses bras qui avait donc quittés mon dos. On a regardé tous les deux pendant un long moment l'endroit d'où provenait le bruit mais absolument rien. C'était un peu genre frustrant de se dire qu'on s'était arrêté dans un moment si intense pour rien. ce bruit avait été utile pour un truc : me rappeler l'heure qu'il était. Visiblement on a eu la même pensée vu qu'on s’est ensuite avec un regard qui disait genre " bon bah se sera pour une autre fois ". Je me relevais un peu à contre cœur mais sans lâcher Jonghyun. Je lui avait pris le bras et l'avait relevé en même temps que moi. En le voyant comme ça, dans le clair de lune, chemise ouverte, j'ai pas pu résister et je l'ai pris dans mes bras. Il eut un léger rire, genre " oui je sais je suis beau ". Un sourire s'afficha sur mon visage lorsqu'il passa à nouveau ses bras autour de moi. La sensation de son torse à nu contre le mien était juste... voilà quoi. C'est là que je regrettais mon tee-shirt. Enfin bref. Je l'embrassais tendrement dans le cou avant de caler ma tête quelques instants dans le creux de son épaule. 
En route pour l'internat depuis un petit moment déjà, on était arrivé. Je sais franchement pas si l'un d'entre nous avait envie de rentrer mais il le faillait. Déjà qu'on avait dépassé le couvre feu depuis 20 vingts minutes déjà... Enfin bref. On est passé à peu près en même temps par dessus le grillage avant de se diriger rapidement ensemble vers la porte de l'internat. 
Une fois dans le hall d'entrée, on emprunta les escaliers en vérifiant qu'il n'y avait pas d'adulte dans le coin mais juste avant de m'engager dans le couloir des chambres comme Jonghyun l'avait déjà fait, j'entendit des pas venir vers nous. Sans doute un pion. J'attrapais aussitôt Jonghyun par le col de sa chemise qu'il avait, à mon plus grand déplaisirs, reboutonné depuis tout à l'heure, et le ramenais brusquement contre moi, le surprenant un minimum je suppose, à l'abris du pion. Jonghyun était dos à moi mais ça ne m'avais pas empêché de passer mes bras autour de lui et de le serrer fort contre moi. Il avait tourné sa tête vers la mienne avait calé sa tête dans le creux de mon épaule en attendant que le pion passe, sans nous voir bien sûr. Jonghyun se retourna et m'embrassa comme il l'avait fait tout à l'heure. Toujours aussi agréable, j'avais rien à redire. Je le serrai au fur et à mesure de son baiser de plus en plus fort contre moi jusqu'à ce que, à peu près en même temps, l'on se sépare. Le regard, de l'un comme de l'autre, était intense, passionné, amoureux. Puis, Jonghyun a tout cassé et a finit par dire :

- A demain Honey.

Sur le coup, j'ai été un peu surpris par ce surnom mais j'ai même pas eu le temps de lui répondre qu'il s'éloignait déjà vers ce qui semblait être sa chambre. C'est décidé : faut qu'on s'installe dans la même chambre.
De retour dans la mienne, je fermais la porte derrière moi et, après avoir traversé ma chambre et ses nombreuses embûches, je me suis laissé tomber sur mon lit, sur le dos et me suis mit à fixer le plafond. Il était carrément moins passionnant que ce que j'avais eu sous les yeux et même sous la main tout à l'heure. Voilà, ça y est. On s'est quitté y a 2 minutes et il me manquait déjà. Je repensais à ce qu'il s'était passé : franchement, j'en revenais toujours pas. J'avais du mal à réaliser ce que j'avais fait. Pas dans le sens c'est la pire erreur de ma vie, bien au contraire, mais vous avez compris quoi. Je l'aimais. J'en étais sûr maintenant, je l'aimais. 
Une envie soudaine, un souhait intense, un caprice d'enfant, un désir immense, un amour éternelle, choisis en un au hasard, ils sont tous synonyme de ce qu'il représente à mes yeux. 

Jonghyun ~

Quand j'ai dis à demain à Kim, j'avais l'impression de lui dire adieu pour toujours, alors que j'allais le revoir le lendemain matin, le plus tôt possible et tous les jours à venir probablement... Je me dirigeai vers ma chambre lentement, sans me retourner, pour ne pas lui re-sauter dans les bras. Seulement un ou deux instants s'étaient écoulés et déjà ses lèvres et ses bras me manquaient. Je fermai la porte de ma chambre doucement, en pensant qu'il fallait que, le plus vite possible, on soit deux à pouvoir fermer cette porte, chaque soir de la semaine. Je m'allongeai sur le matelas dont la caresse était bien plus dure que celles de Kim sur mon torse. Je venais de passer la plus belle soirée de toute mon existence et j'espérais sincèrement qu'il y en aurait d'autre à venir, plus doux encore... J'écoutai de la musique en fixant le plafond, blanc et froid, si contrasté avec la chaleur de Key, quand me vint une phrase : 
" L'amour fait pousser des ailes mais tout ce que je veux c'est voler avec Kim..."
Et là, je savais que je l'aimais, vraiment, pas comme un amour éphémère, mais plutôt comme un cœur fermé qui avait enfin trouvé la vraie clé pour s'ouvrir...

Fiche crée par Thundy sur http://epicode.bbactif.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Epicode



" Luhan Ly "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]   
Revenir en haut Aller en bas
 

La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» La seule Amitié qui Vaille est celle qui Naît sans Raison [ Hyun & Hyun ]
» "La seule amitié qui vaille est celle qui nait sans raison."[Maina-Scarlet]
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-