top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Interview Jake Gloran ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Adeline Connors
Bouquineuse à lunettes

avatar
profil
Messages : 168
Date d'inscription : 08/03/2013

Personnage
Age:
Pouvoir: Intelligence surdéveleoppée [PP = 40]
Race précise:

MessageSujet: Interview Jake Gloran ~   Mer 5 Fév - 15:00
Vous ouvrez vos petit yeux sur une petite pièce. Beaucoup la connaisse déjà ici. Celle ci et remplie d'horloge. Oui. Vous voyez déjà de quel pièce je veut parler. Vous pouvez d'ailleurs voir votre présentatrice assise a la place du psychologue. Elle boullotte tranquillement des cookies un sourire rêveur sur le visage. Elle finis quand même par tourner ses yeux vers vous...

A. : AH ! Bonjour chère superstatoréacteur ! Regardez ou je suis assise ! N'est ce pas incroyable ? Se trouvez a la place du psychologue ! Je suis sure que toutes les personnes qui en ont croiser un ont un jour voulu échanger les places et poser des questions a son tour ! Eh bien cela m'arrive ! C'est très amusant... Oh mais le voila qui arrive ! Je ne vais quand même pas devoir vous présenter le célèbre nouveau psy de l'internat JAKE GLORAN ! *applaudis avec le publique l'arrivée de l'interrogé* Bon bon bon... Ne perdons pas notre tache première et commençons ! Un défaut qui vous caractérise ? 

J. : Un défaut qui me caractérise ? Laissez moi réfléchir. Mon incroyable intelligence. * Il toussote puis reprend * Plus sérieusement, mon avarice.

A. : Ah ? J'aurais dis votre... façon de vous sentir supérieur. C'est agaçant. Enfin bon. Quel est votre plats favoris ?

J. : Puis-je considérer les cookies comme un plat ? Si oui, c'est sans doutes cela. Sinon je suis en grand amateur de poisson comme le bar et la lotte.

A. : Les cookies sont excellent si bien préparer. Personne ne résiste a mes cookies. Mais j'avoue que c'est pas pratique pour draguer hein. *prend une autre voix* " Eh salut mec tu veut un cookie ? " *reviens a la normal* Enfin bref je m'éloigne du sujet... Un moment de votre enfance ?

J. : Déjà une question dérangeante... Mhn * Il réfléchit longuement * Je me rappelle qu'a l'école un gamin s'en prenait à moi et mes cookies, il volait toujours mes provisions. Un jour je lui ai fait comprendre une bonne fois pour toute que cela ne se faisait pas, j'étais déjà assez intelligent pour comprendre les complexités du cerveau humain et à un état si peu développé le trouvait facilement manipulable. J'ai pris plaisir à lui ancrer les pires atrocités qu'un gamin de son âge puisse espérer voir dans sa tête... La mort de ses parents, beaucoup de sang. *Il ricane un moment * On savait s'amuser à l'époque... Il me semble qu'aujourd'hui il est interné quelque part dans un asile.

A. : *plisse les yeux en posant son mentons sur sa main* M'inttéressant... *reprend sa posture normal* Je fais bien le psy non ? Non ? Non ? Oui. Mais je m'éloigne encore ! Votre horloge préférée? Oui parce qu'il y en a une sacré collection ici !

J. : Toutes à vrai dire, je porte une affection équivalent à chacune d'entre elle.

A. : C'est vrais que ce dois être difficile de choisir. Et votre objet fétiche  ?

J. : La montre sur mon chapeau * Il prend ledit chapeau et le montre à la journaliste, tapottant la montre y étant accrochée * Elle m'a suivit toute ma vie et ne m'a jamais posé défaut.

A. : Vous avez un très jolie chapeau en passant. Qui rivaliserais -presque- avec celui De Lionshire. Votre ami le plus cher ?

J. : Une personne que j'ai rencontrée en Amérique, elle s'appellait Jenna, une étrange personne qui à su outrepasser ma froideur et voir en moi quelqu'un de bien. C'est la seule et unique amie que je n'ai jamais eu. * Il tente un sourire, trop froid pour bien le réussir *

A. : Oh voila qui est a approfondir... Mh... Oui... Je fairais des recherche... Votre PREMIÈRE histoire d'amour ?

J. : C'était avec la même amie dont je viens de vous parler. C'était une idhylle, elle savait comment me faire sourire et vice-versa, nous étions comme les deux faces d'une pièce, inséparables. Vous savez c'est une histoire que vous n'avez qu'une fois dans votre vie et où tout vous parait parfait. * Il se coupe un moment * Malheureusement il fallut que des problèmes nous arrivent et qu'elle meurt. Par ma faute.

A. : Oh. Dis donc ! On n'en apprend des choses grâce a moi. Changeons de sujet ! Il ne faudrait pas tout révéler quand même... Pourquoi ce métier ?

J. : Qu'est-ce qu'il vous fait le plus peur chez les autres ? Leur façon de réagir où ce qui fait pourquoi ils réagissent ainsi ? * Il pointe sa tête du doigt * Je m'attarde à étudier cette deuxieme option car c'est la plus complexe et la plus intéressante car il n'existe rien de plus compliqué à comprendre que le cerveau humain. C'est un monde inconnu qu'il me plait d'explorer.

A. : Mh... *réfléchit a la réponse sans la commenter* Aimez vous les plats autrichiens?

J. : L'autriche ? Non, je voue une haine incompréhensible à tout plat Allemand ou de tout ce qui en approche.

A. : Dommage... Avez vous peur de quelque chose en particulier ? Votre réaction devant la chose ?

J. : Je pense ne pas être quelqu'un de très peureux mais je pense avoir peur de l'inconnu. Rencontrer quelqu'un ou quelque chose dont je n'arrive à pas dresser un profil psychologique, à le faire rentrer dans mes petites cases de psychologue et l'analyser en profondeur représente pour moi une menace.
Comment je réagit devant cela ? Peut être essayer de comprendre ou bien... Fuir, courir le plus vite possible pour échapper à l'inconnu.

A. : Il ne vous reste plus qu'a croiser Rowell alors ! Votre pijama il ressemble a quoi ?

J. : Je n'ai pas de pyjama, je dors en caleçon. Je pourrais vous détailler toute ma garde-robe si vous le desirez mais je pense cela ne pas être très intéressant.

A. : *se mord la lèvre* Tout le monde dort a moitié nu dans cette internat. Votre couleur adorée ?

J. : Le Jaune, la couleur d'un sable ancestral, un sable qui coulerait indéfiniment dans un sablier.

A. : Oh... C'est poétique !  Votre phrase de la mort qui tue ?

J. : "Les gens oublient ce que vous dites, ils oublient ce que vous faites... Mais ils n'oublient jamais comment vous les avez fait se sentir. "

A. : L'égocentricité du monde ! Je n’oublie aucun fait et geste moi. Ni les paroles d'ailleurs. Comment appelleriez vous vos enfants ?

J. : Si j'avais une fille, je l'appèlerai sans doutes Minoreva, c'est original et cela fait référence à une certaine déesse ancienne. Si j'avais un fils... * Il réflechit * Je n'en ai aucune idée, j'ai toujours voulu avoir une fille. Peut être quelque chose comme Jim, ou John.

A. : Le membre de votre famille que vous préférée ? Pourquoi ? 

J. : *Il se frotte le bras, mimant une profonde reflexion* Aucun, je les fuis parce qu'ils savent tous mes secrets et que je n'ai pas envie qu'ils soient révélés. Autrement je n'ai qu'une certaine sympathie envers ma fille adoptive qui est la seule personne que je trouve digne dans ma famille.

A. : Personne n'aime sa famille ici. Comme j'aime ma famille moi. Enfin elle se résume a ma mère mais bon. C'est déja ça hein. Une déclaration a faire aux public ?

J. : Et bien, j'ai toujours été très possessif avec mon chapeau alors.... * Il se frotte les mains comme une personne sadique s’apprêtant à faire le mal * " Touchez mon chapeau une fois, je vous le pardonnerai, touchez le deux fois et je vous détruirai, touchez le trois fois et je vous enterrerai. "
C'est une image. Enfin, qui sait après tout ! * Il ricane *

A. : C'est fou comment vous me faite pensée a Ludwig par moment. Vous faites votre lessive vous même ?

J. : Je suis un homme et bien trop fier pour m'abaisser à de pareilles tâches. D'autres personnes que je paye grassement s'en occupent à ma place.

A. : Ah bon ? Combien ? Je pourrais être interesser moi qui suis en manque d'argent de poche... Enfin nous ne somme pas ici pour discuter affaire. Que savez vous cuisiner ?

J. :  Les pattes... Il faut de l'eau, du sel, faire bouillir le tout et attendre. Je crois ne pas m'être trompé sur la recette. * Il sourit * Je ne sais pas cuisiner.

A. : Tss... Votre plus grande qualités selon vous ?

J. : * Sans reflechir * Mon intell-... Ma bonté d'âme, je ne laisserai jamais personne, qu'il soit bon ou mauvais, tomber.

A. : Intelligence donc. Que préférez vous dans votre forme animal ?

J. : Un peut tout en fait, c'est dingue comme on se sent puissant, on peut cracher du feu, et tout... Le seul inconvéniant c'est la taille.

A. : Votre patient(e) préféré(e) ?

J. :  Préféré dans le sens " Que j'aime le plus parce qu'il est gentil ? " ou bien " Le pire spécimen social que l'on puisse trouver sur ce continent " ? Dans le premier cas, je dirais aucun. Dans le second, il est difficile de choisir mais je pencherai pour Telkah Doubrovski. Elle me vole tous mes cookies et je la déteste pour cela.

A. : J'espere qu'elle ne finira pas dans un asile comme le garçon que vous me parliez tout a l'heure ! Vous ne pouvez pas vous passer de... ?

J. :  Mes cookies. * Il toussote très légerement * Cela doit être une des seules choses qui m’empêche de perdre patience avec les gens et de les étriper ou je ne sais quoi encore. * Il réflechit à ses propos * Ceci n'étant qu'une image...

A. : Je n'aime pas trop qu'on me pique mes sucreries non plus. Les larmes sont pour vous  symbole de... ?

J. :  Le mal, tout le mal que l'on puisse avoir en nous. Il faut les laisser évacuer ou bien l'on s'auto-détruit.

A. : Un moment de votre vie que vous appréciez particulièrement ? 

J. : * Il lève les yeux en signe de réflexion * Je dirais la découverte de mes pouvoirs, c'est assez étrange quand vous en prenez conscience et je ne sais pas pourquoi mais j'ai trouvé ça extremement excitant. Pour vous, le temps c'est juste le temps. Pour moi c'est un ami, vous apprenez à le connaître puis vous le manipulez à souhait.

A. : Votre saison préférée ?

J. :  L'hiver. Je déteste la chaleur et j'adore la neige. La couleur blanche de cette même neige réchauffe les coeurs, fait surgir les secrets et donne un air si romantique à notre société pleine de noir. Je parle assurément de la pollution, des déchets et tout ce genre de choses, pas de la couleur de peau, qu'il n'y ai pas de mal entendu.

A. : En hiver. Il fais froid *détourne les yeux soudainement froide* D'ou viennent vos cookies ?

J. : Je ne sais pas si je peux le dire mais... * Il se rapproche pour le lui chuchotter * Je les "emprunte" dans les réserves de la cantine.

A. : Ooooh... Hier soir vous vous endormiez comment ?

J. : En écoutant le tic de ma montre, en repenssant à ma journée et à mes consultations, en imaginant des solutions, à la façon de récupérer plus de cookies et de les cacher à la vue de Telkah, le chemin que je prendrai pour monter à mon bureau et quelle horloge je règlerai.

A. : Que faite vous de votre temps libre ?

J. :  *Il hausse les épaules et se demande quel genre de personnes s'intéresse à ce genre de choses, les personnes qui voudrait le kidnapper ou bien le cambrioler ? ! * " Je traine dans les couloirs, je rencontre du monde, je m'assied le soir sur un banc avec mes cookies et observe les étoiles. Ma vie est très palpitante en effet.

A. : Effectivement ce n'est pas très interressant j'aurais voulu avoir quelque chose de plus... croustillant. *croque un cookie* D'ou viens votre passion pour les horloges ?

J. :  Sans doutes de mon pouvoir et de mes parents, ils adoraient ce genre de choses. On pourrait trouver cela stressant mais je m'applique à toutes les synchroniser le plus possible ne créant qu'un tic et un tac unis et parfait.. Cette notion de perfection aussi me plait, chose que l'on ne peut pas atteindre si facilement chez un humain.

A. : C'est vrais que cela dégage une certaine oppression. Maintenant nous allons accueillir dans cette pièce le créateur de ce nébuleux personnage ! Je parle de Coco bien sure. Dont on ne connais même pas le vrais noms d'ailleurs, ni le visage. C'est peut être Zorro ! Enfin ce n'est pas ce qui nous intéresse le voila tout de même ! Alors alors alooors... Si tu voyais ton perso en face de toi que ferais tu ? Et lui ?

C. :  Je lui volerai son chapeau et ses cookies, je suis son créateur alors je peux tout faire ! Plus sérieusement je ne sais pas. C'est comme si on me demandait " Que ferais-tu si t'avais une pile d'or devant toi ? " Je ne peux pas tout transporter et utiliser. Ici c'est la même chose, je serai sans doutes surpris, je l'attacherai dans ma chambre et ne le laisserai jamais partir, il est trop parfait !

A. : Avoir un Jake de compagnie... Quel... Drole d'idée ! Qu'aime tu chez ton perso' ?

C. :  Ses vêtements que je m'imagine tous les jours encore plus beau qu'avant, sa démarche, il est tout bonnement formidable ♪ et surtout, vraiment, son pouvoir. Qui ne rêve pas de maitriser le temps ? C'est un pouvoir aussi dissident que ma puissance.

A. : Oh oui ! Remonter le temps un peu avant de tomber par terre... Le rêve *reste silencieuse un moment imaginant cela* Bref ! Revenons a la réalité. Que deteste tu ?

C. :  Les gens qui me harcèlent pour avoir des réponses à des questions... Non, en fait je n'aime pas son complexe de superiorité que j'arrive assez difficilement à mettre en avant.

A. : Demande a la créatrice de Ludwig elle dois être devenu experte la dessus avec son personnage. Dans quel moment n'est tu pas d'accord avec ton perso ?

C. : Quand il s'agit d'aider les gens, la plupart du temps je le ferrai parce qu'il est ainsi et qu'il doit essayer d'aider tout le monde. Mais quand je suis opposé à des cas comme Telkah, la seule envie que j'ai c'est de lui coller un fusil à pompe chargé de pombs d'argent ( MA LOGIQUE EST IRREPROCHABLE ! ) sur la tempe et de tirer une bonne quinzaine de fois. Certes je ne le fais pas car une partie de mon cerveau m'en empêche et une autre partie contenant l'esprit de mon Jake.

A. : *rit légèrement* Comment a tu eu l'idée de ce perso ?

C. : Et bien, pour ne rien vous cacher, j'inspire mon illustre personnage de mon mage sur le cèlèbre MEUPORG World Of Warcraft qui lui même est inspiré du Docteur de... Doctor Who. Le Jake de Wow est donc scientifique qui aura commis des fautes dans son passé et qui cherche à se racheter. L'usage de sa magie l'a rendu immortel et maintenant il manipule le temps. Il ne l'utilise pas parce qu'il a fait tomber son Yahourt par terre bien sûr, il ne s'en sert que quand des causes extrements importantes sont en cause " Destruction de l'univers, meurte de sa fille, etc. "
C'est de là que j'ai tiré l'idée de mon Jake du Fofo.

A. : Un moment préférée avec ton perso ?

C. : Sans doutes un délire que j'ai avec la maitrise du temps. J'imagine Jake faire tomber une tartine de beurre au ralentis et de noter toute variation pour au final la voir tomber sur le côté du beurre...

A. : Et bien voila l'interview est terminer ! Merci d'avoir suivie et a très bientôt !*lance des cookies au publique*


AdelineConnors


♥Dadeline♥




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Interview Jake Gloran ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras
» interview de lichen par jol sur les futur modifications
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: Animanew :: Les interviews d'Adeline Connors-