top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Interview Ludwig De Lionshire ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Adeline Connors
Bouquineuse à lunettes

avatar
profil
Messages : 168
Date d'inscription : 08/03/2013

Personnage
Age:
Pouvoir: Intelligence surdéveleoppée [PP = 40]
Race précise:

MessageSujet: Interview Ludwig De Lionshire ~   Mer 5 Fév - 14:52
Vos petit yeux s'ouvre sur une scène... Une scène qui vas changer selon la personne que l'on interroge. Mais vous le savez après tout vous étés un grand fan déjà -si si vous l’êtes è_é-. Vous avez une belle vue sur une pièce meubler a l'ancienne et remplie de livre. Au milieu devant une cheminée, se trouve deux sièges.  Ils ont l'air très confortable d'ailleurs rien que de les regarder vous avez envie de poser votre p'tit cul dessus. Vous vous n'avez qu'une chaise normal, vous faite partie du publique ! Vous attendez impatiemment le début... Que la présentatrice entre en scène et présente... Ne vous inquiétez pas elle arrive...

Adeline : BONJOUUUUUUR CHÈRE SUPERSTATORÉACTEUR ( quand j’écris téléspectateur en majuscule il me propose ça c'est... bizarre ? O_o En tout cas je vous appelle comme ça maintenant :3 ) *fait des bisous aux publique qui hurle de joie* OUI MOI AUSSI JE VOUS AIIIIMEUUUH.  *petite pause* Aujourd'hui pour notre premier interview nous allons accueillir une personne choisit entièrement par le hasard du destin toujours aussi méchant avec certain.

Publique : RIIIIIIIME

Adeline : OUI JE SAAAIIIS JE VOUS AIIIIMEUUUUH. J'en était ou ? Ah oui... Une personne que tout le monde connais -si non allez un peu sur la cb bande d’asocial de la vie interneticale- UNE PERSONNE QUI S'APPELLE... LUDWIG DE LIONSHIIIIIIIIIRE !!

Ludwig entre en scène

Publique : OOOOOOH *applause*

Adeline :  Bonjouuuuuur Ludwig... Asseyez vous... Voila... BIEN ! Il y a du thé que j'ai importée d'Irlande rien que pour vous... BEN OUI Je prend soins de mes victimes voyez vous ? Enfin bref... *prend une tasse de thé et deux trois gâteau qui l'accompagne installant son gros fessier dans les sièges.* Bien bien... Rentrons tout de suite dans le sujet !

Publique : OH OUI ( ENFIIIN )

Adeline : Oui oui ça arrive *mange un gâteau* Ludwig dite nous...Si vous deviez exterminez un de vos défauts ?

Ludwig qui as pris une tasse de thé : On commence fort, à ce que je vois. Je n'ai pas particulièrement de défaut. En ais-je seulement ? Mon plus gros défaut est sans aucun doute la curiosité, mais je ne m'en séparerais pour rien au monde. Alors peut être ma capacité à ne faire jamais confiance à personne - ou à très peu de monde ? Je ne sais pas. Ce n'est pas très gentil de me poser une colle dès le début.

Adeline : *gloussement* Oh se ne serait pas très drôle sinon...  DEUXIÈME QUESTION : Quel est votre plats favoris ?

Ludwig : Voila qui est tout de suite plus simple. Hmpf... Ce ne serait une surprise pour personne si je répondais le homard ou un autre plat "de riche". Pourtant il n'en est rien. Si je vous dis que je préfère un truc simple comme un hamburger ou des pattes, vous me croyez ?

Adeline : Bien sure que oui ! Les plats les plus gros sont les meilleures n'es pas ? *publique approuve* Maintenant la suite... Avez vous déjà regretter quelque chose dans votre passé ?

L. : Oh, eh bien... Oui et non. Je ne suis absolument pas du genre à ressasser le passé, loin de là. D'ailleurs je ne crois pas avoir commit d'erreur très regrettable pendant mon enfance ou juste mon adolescence. *Pouffe* Il y a bien cette fois où j'ai renversé un seau d'huile sur la tête de ma sœur mais c'est une autre histoire... Sinon il y a cette fois, l'autre soir, où j'avais un peu trop bu avec une amie et... oh, vous connaissez la suite. Çà ne s'est pas très bien fini. *Sourit un peu gêné*

A. qui donne un coup d’œil complice au publique : Vraiment ? Voila qui est plutôt intéressante *trempe son gâteau dans le thé* trèèèèès intéressant même. Passons a autre chose, si vous deviez être un dieux grec qui seriez vous ?

L. :    Quelle question. Apollon, bien entendu. Dieu de la beauté, de la lumière et de la poésie. (Merci Wikipedia) Honnêtement, vous saviez déjà ce que j'allais répondre, n'est-ce-pas ?

A. : Eh bien nous avions fait un paris et nous avions plus du Narcisse ! Quel surprise! *nouveau gloussement qui parcours le publique également* Bref, bref... Quel est votre objet fétiche  ? Qui ne dois pas être votre chapeau tout le monde le sais que votre chapeau est votre roi.

L. : C'est de la triche. *Soupire* Bon, on va jouer le jeu. Ce serait trop facile si je répondais que c'est mon - mes - haut-de-formes, hm. Bon. Il y a ma pierre de pouvoir, aussi. Si vous ne le saviez pas, oui, j'en ai une. Vous n'avez jamais remarqué ma boucle à l'oreille gauche ? Avec un saphir dessus. Bref... Oh, je sais. *Passe la main dans la poche intérieure de son manteau de feutre et en ressort une montre à gousset en argent, souriant toujours de façon presque trop gentille* Charmant, n'est-ce pas ? Je ne m'en sépare jamais. Elle vaut une petite fortune mais est surtout dans ma famille depuis deux générations. Cette réponse convient-elle ?


A. qui ouvre grands les yeux et demande au caméraman de zoomer sur la montre : Très jolie, très jolie... Il faut l'avouez qu'il y a de la classe ! Changeons de sujet,  Votre ami(e) le/la plus cher(e) ?

L. : Oh. Hm. Tsume Aerin, bien entendu. Disons que c'est un peu la seule véritable amie que j'ai *toussote*. Cessez de glousser. Être asocial et seul me convient tout à fait. Pourquoi s'encombrer de pseudo-amis qui vous trahissent dès qu'on a besoin d'eux ? Je n'accorde ma confiance qu'à très peu de monde et Tsume a cette chance.

A. : Ce qui évite la trahison surement... ou pas... QUESTION SUIVANTE : Si vous pouviez supprimez un personne de l'univers qui serait il/elle ?

L. :  *Rit* Vous me feriez enfermé si je répondais la stricte vérité. ... Oh, c'est vrai, je suis censé répondre la vérité à chaque fois. Bon. Donnez moi votre téléphone. Là, merci. Au moins je suis sûr que vous ne contacterez pas les autorités dans l'heure pour me conduire en garde à vue. Il y a beaucoup de gens que j'aimerais voir disparaitre. En fait, trop de personnes. Un peu moins de sept milliard. Vous voyez ce que je veux dire ? Les gens ne m'importent pas le moins du monde, leurs problèmes, leurs plaintes, leurs petites personnes... en viennent presque à me répugner, pour certains. Je ne ferais pas disparaitre TOUT LE MONDE, rassurez vous. Disons que je garderais ceux qui me sont cher - ça ne fait déjà pas beaucoup. Les personnes qui le méritent. Qui ne sont pas pourris de l’intérieur comme beaucoup d'inutiles et stupides-... Oh, je m'égare. *Sourire courtois* Revenons en au fait. Tenez, votre portable.

A. qui reprend son téléphone et jette un coup d’œil au publique : Voila quelqu'un de généreux et bon pour l'humanité... Une note excellente pour vous c'est ?

L. : Je suis l'excellence même. Je me dois d'avoir les meilleurs résultats. Donc 20/20, naturellement. *Soupir las*

A. : Bien sur c'est SI logique *toussote* Aime tu les moules ?

L. : Je suis allergique aux fruits de mer. Çà me donne la nausée pendant deux jours.

A. : Oh quel dommage c'est excellent les fruits de mer... *secoue le paquet de gâteau qui est maintenant vide* Pff... Enfin bref, avez vous peur de quelque chose en particulier ? Votre réaction devant la chose ? Moi j'ai peur qu'un paquet de gâteau se vide trop vite par exemple *rageuse* 

L. : Peur ? Oh... Je ne sais pas trop. Je ne crois pas être particulièrement phobique de quelque chose. Je trouve les araignées et les serpents très mignons, le vide me fait sourire, le noir plus encore. Peut être agoraphobe... Ce n'est pas vraiment les grands espaces qui me gênent en fait, et ce n'est pas de la peur. C'est plutôt la foule. Mais encore une fois ce n'est pas de la peur, ni du stress, juste... du dégout. Mais j'ai déjà parlé de ça un peu plus tôt.

A. : Voila qui est... Original ? Enfin bon je ne suis pas la pour jugez... Une histoire vieille histoire d'amour a nous mettre sous la dent ? Une question que l'on ne peut pas rater n'es pas ?  *Publique approuve*

L. :  *Sourit, une pointe malveillant* Je suis vraiment obligé de répondre à ça, n'est-ce pas ? Bon. Vous n'êtes pas sans savoir que Eleonor reste à ce jour mon unique amour. J'ai bien eu une aventure par le passé, deux ans avant d'arriver à l'Internat. Le prénom de cette garce m'a même échappé - j'ai une mémoire sélective et visiblement ce nom ne méritait pas d'y séjourner. Quoi, il faut décrire ? Tss, pourquoi ais-je accepté ce stupide questionnaire. Bien, bien. J'en était fou. J'étais stupide et incompétent, je n'avais jamais été réellement amoureux par le passé. Elle a été la première à me faire tourner la tête comme ça. Cette catin m'a fait croire que ses sentiments étaient réciproques. Si quelqu'un agissait comme ça avec moi aujourd'hui, je devinerais tout de suite le manège, mais à ce moment là j'étais inexpérimenté dans le domaine des masques. J'ai bu les mensonges de cette fille, imbécile que j'étais. Je n'ai pas trop envie d'entrer dans les détails de certains... moments passés avec elle - vous voyez ce que je veux dire. Bref. Elle a brisé le cœur de jeune homme innocent que j'étais alors, m'ouvrant alors la porte au monde des mensonges et des vices, et c'est ainsi que j'ai forgé ce masque de méchanceté que je porte si souvent. Seigneur, pourquoi est-ce que je j'admets ça ? Enfin... par la suite j'ai multiplié les conquêtes d'un soir et cela m'a suffit. Eleonor n'aurait du rien être de plus qu'une de ces conquêtes, à la base, vous savez. Elle est devenu bien plus. *Sourire et regard dans le vague* Je crois que j'en ai trop dit.

A. qui se tapote le coin des yeux avec un mouchoir : Tout cela est si émouvant... Cela me ferait presque oublier qu'il n'y a plus de gâteau... Votre couleur adorée ? 


L. : Ouf, une question bien plus légère, merci. Le rouge et le noir.

A. : Oh des couleurs un brins... sombre ou saignante... Enfin bon... Votre phrase de la mort qui tue ?

L. : ... Vous pourriez faire un effort sur votre façon de parler, vous êtes en présence d'un gentleman, enfin. Je dirais... "Il est parfois plus sûr d'être craint qu'aimé." C'est de Machiavel. *sourire faussement angélique*

A. : Oh hein... Pas de critique... Question suivante : Comment appelleriez vous vos enfants ?

L. :  J'ai faillit m'appeler comme mon père : Victor. Ç’aurait surement été le cas si je n'avais pas été un Animalik - il a été dégouté par mon statut haaauuutement plus prestigieux que le sien, car les Animaliks sont supérieurs, vous le savez bien - donc a refusé que je porte le même nom que lui. Ce qui n'est pas plus mal. Je suis contre cette idée d'appeler les enfants comme leur père... on a l’impression de ne pas avoir sa propre identité. Je ne sais pas comment j’appellerais mes enfants. Je ne sais même pas si j'en aurais *frissonne*. Et puis tout dépendra d'Eleonor-euh, je veux dire de ma partenaire. *Est censé avoir rompu avec Eleonor et ne plus être fou d'elle*

A. : Une réponse qui ne nous répond pas donc... Le membre de votre famille que vous préférez ? Pourquoi ?

L. : HAHAHA ! *Essuie une larme de rire* Ha, pardon. Vous êtes drôle, vraiment.

A. : ... *sans commentaire* Une déclaration a faire au public ?

L. : L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Et pour votre mental. Et pour votre amour propre. Et ça fait faire de sacrément grosses conneries.

A. : A méditez je pense... Faite vous votre lessive vous même ? 

L. : C'est fou comme on passe de questions philosophiques très intéressantes à des questions stupides... Je lave mon linge dans les machines à laver prévues à cet effet dans le sous-sol de l'Internat... J'ai mit un petit moment à comprendre comment ça marchait *toussote*. Et il y a pas mal de chemises au fond de mon placard qui ont viré au rose car lavées n'importe comment.

A. : On est divertissant ou on ne l'est pas et... *glousse* il est important de savoir ridiculisez certaine personne.... Dans le même genre : Que savez vous cuisinez ?

L. : Strictement rien. Je suis très sérieux. Je suis incapable de faire des pâtes. Pourquoi croyez vous que je mange tout le temps au self ou au parc avec un sandwich ?

A. : Pour ma part je sais cuisinez toute sorte de chose, de toute façon il faut savoir cuisinez pour mieux apprécier la nourriture. Votre plus grande qualités selon vous ?

L. : Encore une question trop compliquée et remplie pour ma personne. Voyons.
... Je n'en ai pas, vraiment, en vérité. *Détourne le regard, gêné et amusé* Certains diraient qu'ils sont généreux, aimables, ou même qu'ils sont juste gentils des fois. Soyons sérieux, je ne suis rien de tout ça. Je suis tout autre chose qui ne plait pas forcément aux gens et qu'ils considèrent comme de gros défauts, comme "être snob". Pour moi ça peut être une qualité... la qualité de savoir parfaitement ignorer les individus insignifiants qui ne méritent pas mon attention. *pouffe*

A. : Voila une qualités que tout le monde ne possède pas ! Que préférez vous dans votre forme animal ?

L. : Voler. J'aime voler. C'est fantastique. Ça me permet de partir loin en quelques minutes, de survoler le monde. J'adore ça. *Sourire amusé aux gens, vous ne connaitrez jamais ça, hahaha* (*jalouse*)

A. : Je suis bien d'accord... 2+2 ?

L. : 6. *Il n'a jamais aimé les maths*


A. : Vous ne pouvez pas vous passer de... ?

L. : Musique. J'ai un style bien spécifique en musique mais honnêtement, je ne pense pas que je survivrais bien longtemps sans certains morceaux, certains groupes,... sans jouer de clavecin, aussi. Saviez vous que ma meilleure façon d'arrêter de penser à certaines choses est de jouer du clavecin ? Je m'évade juste. C'est très pratique.

A. : Les larmes sont pour vous symbole de... ?

L. :  Détresse. Peur. Colère. Injustice. Trop de choses... qui me sont inconnues *pouffe, haha, faibles de vous*. Soyons serieux, m'avez vous déjà vu pleurer, ou même faillit pleurer depuis presque une année que je suis à l'Internat ? Non, ça ne m'arrive que par grande nécessité, quand je n'en peux clairement plus. Vous n'êtes pas prêts de voir ça. *clin d’œil*

A. soupire : C'est bien dommage je suis sure que se serait très mignon... Si vous deviez changer de pays d'origine vous seriez ?

L. :  Je ne changerais pas, l'Irlande est le plus beau pays de monde et je ne m'en passerais pour rien au monde.


A. sourit : Oh oui ça a l'air magnifique la bas... Enfin bon... Votre saison préférée ?

L. : L'hiver ! L'hiver et l'automne. L'hiver est sublime. La neige qui recouvre tout, tout est blanc ou noir, tout est pur. Surtout chez moi, au manoir dans les falaises de l'Irlande... La neige qui tombe là bas sur la mer et sur la lande est sublime. On s'emmitoufle dans des manteaux de feutre et des écharpes, au coin de la cheminée avec une tasse de thé, on est pas constamment en train de mourir de chaud comme en été. J'adore ça. Pas vous ? Non, bien sûr, vous êtes trop banale.

A. : ... Oui eh bien ce n'est pas si grave si on préfère doré au soleil que se geler... Un moment qui vous as fait rire ?


L. :  Oh, euh... Je n'en sais rien. Comme je l'ai dit plus tôt, cette fois où... *pouffe en y repensant* C'était sublime. J'avais mit un seau plein d'huile en équilibre sur la porte de la chambre de ma sœur ainée - j'avais 8 ans et étais déjà plein de ressources. Je m'étais caché dans un coin de l'aile droite du manoir et guettais son arrivée. Elle a poussé la porte et l'huile lui est bien sûr tombé dessus. J'étais plié de rire. Bien sûr j'ai été sévèrement puni pendant plusieurs mois mais ça m'était égal, ça m'a toujours amusé. Une petite vengeance pour toutes les fois où elle m'avait gâché la vie. Elle a gardé des traces d'huile dans les cheveux pendant des jours, mais au moins elle m'a laissé tranquille un petit moment. *Sourit, amusé*

A. gloussant : Ce devais être spectaculaire effectivement... Hier soir vous vous endormiez comment ?

L. : Hier matin, plutôt. Comme je suis insomniaque je reste éveillé et debout jusqu'à 3-4h du matin, ensuite j'essaie de dormir, en général je ne dors que deux heures par nuit. Et je ne m'endors pas de manière particulière. Enfin si, souvent je tombe de sommeil en lisant.


A. : Nous voila un point en communs, je veut dire s'endormir sur un livre... Votre pyjamas ressemble a... ?


L. : A un pyjamas tout ce qu'il y a de plus normal. *sourire mystérieux* Je dors torse-nu, on meurt de chaud dans cette chambre.


A. : Voila quelque chose a voir ! *toussote* Le genre de maison que tu te voit habiter plus tard ?

L. :  Surement un loft ou un appart le temps de mes études - au conservatoire -, ou plus longtemps, tout dépendra de quel tournant je prends. Mais je préfère quelque chose de simple.

A. : Surprenant, surprenant... Bref... Nous allons maintenant faire appel a une toute autre personne. Une personne qui fait partie du groupe de fous qui nous as inventée OUI CHER PUBLIQUE ! Je parle bien d'une de nos CREATEUR ! Ces gens si bizarre mais qui nous font  vivre chaque jour ! Nous allons donc accueillir parmi nous humble personnage UNE CRÉATRICE ! Et pas n'importe quel créatrice il faut l'avouer c'est quand même la créatrice de Ludwig de Lionshire. APPLAUDISSEZ LA BIEN FORT !! *applause*

Justine qui pousse Ludwig de la chaise et lui pique son thé. :  Oh ! Oooohh c’est à moi ! Coucou, Adeline ! ♥

A. : Bonjour, bonjour ! Commençons tout de suite voulez vous ?  Si vous voyez votre perso en face de vous que feriez vous ? Et lui ?


J. :  Très très bonne question ! D'abord je serais surprise bien sûr, vous imaginez, l'homme de mes rêves qui se matérialise devant moi, avec son regard las et son sourire moqueur ! Bon, en vérité c'est le genre de personne que je déteste dans la vie, et Ludwig n'échapperait pas à la règle vu qu'il me snoberait tout à fait *toussote*. Mais une fois la surprise passée je lui sauterais dessus et le serrerais dans mes bras. Puis je le collerais au basque. Il en aurait surement marre mais bon, comme il existe grâce à moi, il serait peut être gentil et conciliant. Peut être. *Hmpf* Très bon, ce thé.


A. : Contente qu'il vous plaise je l'ai quand même commandez d'Irlande sur internet ! Qu'aimez vous chez votre perso' ?

J. :  Oulalaaa ! Beaucoup de choses, beaucoup trop. Déjà je suis très fière de moi parce que j'ai réussi à le développer plus que tous mes autres personnages - plus que les doyens qui ont quasiment deux ans. Il a carrément deux personnalités : celle "d'enfant", qu'il avait quand il était petit et encore innocent. Gentil et simple, souriant, amical, presque généreux, un peu rebelle mais toujours courtois et poli. Par la suite son "masque" a fait son apparition et d'autres sentiments sont apparus, comme une colère sourde envers son père et les gens en général, ce qui l'a rendu complétement asocial et presque dégouté avec les humains (moins avec les Animaliks). Donc il est devenu snob et clairement méchant. Finalement cette personnalité là englouti l'autre, celle du "gentil", et j'ai tout ça en tête, absolument toute sa personnalité, toute son histoire, le pourquoi du comment il est comme ça. Et ça m'éclate plus que tout. Oui je sais il a l'air un peu schizophrène là comme ça mais je vous rassure il est sain d'esprit XD


A. : Oui oui... Comme tout le monde ici *KEUF KEUF*Que détestez vous ?

J. :  Pas beaucoup de choses... Mais des fois, pour jouer le personnage, je suis obligée d'y aller à fond. Quand il s'engueulait avec Tsume par exemple. Je mourrais d'envie qu'il redevienne gentil et s'excuse et tout, mais à la place il devait renchérir de méchancetés et de phrases blessantes. C'est assez rageant mais quand on a un personnage aussi développé, il faut en profiter.

A. : Oh oui cela dois être dur mais terriblement amusant des fois... Dans quel moment n'etes vous pas d'accord avec votre perso ?

J. : Comme dit juste au dessus, quand il pousse le bouchon trop loin. Des fois il devrait s'excuser mais refuse. *Tapote la tête de Ludwig* Mon petit connard à moi.

A. : Comment avez vous eu l'idée de ce perso ?

J. : Je sais plus. Je voulais m'inscrire sur le forum et c'était la première fois que je jouais un personnage humain sur forum (avant j'étais à fond sur les forums LGDC mais je jouais des humains sur WoW). Donc j'ai eu le flash : UN BLOND. XD Oui parce que je n'avais jamais joué de blond. Et là tout s'est imposé puis rajouté au fur et à mesure : un blond narcissique, égocentrique, un connard de première. A la base il n'était pas très recherché puis s'est vachement développé. Il reste mon personnage le plus exceptionnel (y'en a qui se ressemblent beaucoup entre eux) et le plus spécial. Doc c'est parti du hasard et je regrette pas C:

A. : Tant mieux, tant mieux... Derniiiièèèèère questioooon ! Un moment préférée avec votre perso ?

J. : Y'en a pleeeiiinnn oulala. Je me souviens des RPCB qu'on faisait au tout début avec Eleonor, quand ils étaient pas encore ensemble. La fois où ils s'étaient planqués dans un placard à balais. Puis quand ils discutaient de leur passé et tout à la cafet'. Et la fois où Ludwig et William se sont battus (BAAALAIS) et aussi celle où ils sont allé à Londres ensemble alors qu'ils peuvent pas se pifrer pour casser la gueule à Br (le nom mysttèèère) parce qu'il avait fait plein de choses pas bien à Eleonor. Et que quand ils étaient rentrés Eleonor et Ludwig s'étaient retrouvés bloqués dans un placard comme quelques mois avant et ils l'avaient fait pour la première fois Et enfin le RP du bal, qui se passe avant mais qui était vraiment joli au moment où ils s'embrassent sous la neige. ♥
Oh et Ludwig a bientôt un an, huhuhu C: *ébouriffe les cheveux du perso* Terminons sur moi que me tape un délire nostalgique. Voila... et n'oubliez pas :

Merci de cet interview Adeline, ce fut un plaisir de faire affaire avec vous !

A. : Ravie de vous avoir vue au moins une fois aussi ! Et voila notre premier interview finit ! Ne soiyez pas triste il y en auras d'autre ! Cet interview ne compte evidemement pas pour les rp's et vous ne savez rien de tout cela ( adou aussi ) Je suis très heureuse que vous ayez lu jusque la et vous invite a me donnez des commentaires ect... J’espère vous avoir fait sourire et vous avoir renseigner sur ce Ludwig de Lionshire si compliquer...
Et n'oubliez pas :
"Il est parfois plus sûr d'être craint qu'aimé."


AdelineConnors


♥Dadeline♥




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Interview Ludwig De Lionshire ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras
» interview de lichen par jol sur les futur modifications
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: Animanew :: Les interviews d'Adeline Connors-