top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sigfried Montaguy
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 10/12/2013

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Sam 14 Déc - 12:23
               Je marchais dans les champs, une main au dessus de ma tête me protégeant du soleil... Que faisais-je là ? Je ne me souviens même plus.... La dernière chose que je me souvienne c'est d'avoir résisté à Juan, et d'avoir ensuite vagabonder sans but... et d'arriver à des champs ? Hahaha, ça doit être un endroit normal ou traîner pour moi qui est un Ari.. ou bien non ? Je n'en sais fichtrement rien...Trop de choses m'étaient arrivé... Je ne sais même plus ce qui est vrai de ce qui est faux... Jetant alors un coup d'oeuil derrière moi, je remarqua Juan, un regard noir se jetant sur moi quand il vit que j'avais tourné la tête... Je le comprend en même temps, en ayant refusé de tuer un Animal, si mes maîtres l'apprenaient, et je savais qu'ils allaient l'apprendre, je risquerait de souffrir, d'être tué même maintenant qu'ils ont d'autres spécimens plus intéressant que moi... >>
           <<Escuses-moi, Juan, je ne savait vraiment pas quoi faire hier..., dis-je
-Et tu penses que cela reste une raison valide ? Je suppose que tu sais ce qui risque de nous arriver, 127... >>
            
             Ce que l'on risquait ? Bien sûr, Bien sûr, comme je l'avait dit plus haut... Mais... Je n'arrive vraiment pas à tuer ces animaliks ! Je suis inutile ! C'est comme si c'était...
                 <<Une erreur de fabrication !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriana River
Sois mes yeux, je serais ta voix ~ Memento Mori

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 12/01/2013
Sur l'avatar ? : Ksenia Solo

Personnage
Age:
Pouvoir: Influence [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Dim 15 Déc - 14:01
« Papa, raconte nous encore une blague ! » m’écriais-je. Je regardais mes sœurs dans le rétroviseur en souriant. Un sourire innocent, un sourire intact de petite fille.

« Oh oui ! Encore une ! » S’écriais l’une d’elle. Je souriais toujours un peu plus. Je détournai le regard fixant mon père d’un air supplicateur. A ce moment-là je ne me préoccupais le moins du monde du passé. Les étoiles brillaient dans le ciel, sans nuages, je les regardais de temps à autres en me demandant s’il serait possible de les toucher en montant très haut dans le ciel. J’étais si naïve. Mon père nous raconta alors une blague, jamais je ne pourrais l’oublier. C’est juste impossible. Ce sont les derniers mots que j’ai entendu de sa bouche, suivie du dernier rire de mes deux sœurs. À cet instant je rigolais et soudain, de l’autre côté d’un virage, des phares. Mon père ne semblait pas les avoir vus, mon réflexe fut de crier.

« PAAAAAAAAPPPAAAAA ! » Mes yeux n’eurent pas le bon réflexe. Durant l’impact ils restèrent ouvert, les dernières images que je pu voir de toute ma vie étaient celle d’une voiture, foncer droit sur nous. Des cris. Des chocs. Une lumière aveuglante. Puis plus rien. Le noir. Je me sentais sombrer. Malgré ça je sentais la douleur et le sang. Je crois que je m’étais évanouie à cause de la douleur que m’infligeait ma jambe.


Cela fait 9 ans et pourtant il m’arrive encore de revoir ces images, d’entendre la voix de ma sœur. Parfois même, d’entendre ma propre voix crier. C’est plus que déstabilisant, c’est horrible. J’ai beau avoir perdue la vue ce jour-là, ce n’est pas ce que j’ai perdu le plus cher. J’ai perdu ma sœur, mon père. J’ai perdu toutes notions de sentiments. Ça m’a rendu plus forte, mais plus faible aussi. Il n’y a que la haine et la rancune qui m’habite maintenant. Haine envers cet homme bourré, haine envers ma mère, envers les gens, envers moi-même aussi.

Je grogne et balance le répondeur qui, au bruit, s’explose contre le mur. Ma mère ne trouve rien de mieux que de nous inviter à passer Noël chez elle alors qu’il y a un an elle n’aurait pas hésité à me tuer si elle le pouvait. Et Lilas qui elle, a acceptée. Comment peut-elle lui avoir pardonné ? « La meilleure vengeance est le pardon. » Ses paroles raisonnent encore dans ma tête, le pardon mais oui, bien sûre. Je me lève et prends ma veste au passage. Je traverse en quelque pas notre chambre et sort en claquant la porte comme il se doit. Inutile de préciser que je m’en fou, mais alors royalement, qu’il y a des gens qui puissent encore être en train de dormir. Je me dirige d’un pas rapide vers le hall d’entrée dans le but de trouver un endroit où je puisse me défouler.

Le seul endroit où je suis quasiment sûre de me retrouver seule, ce sont les champs. En hiver rien n’y pousse, c’est totalement désert et peu attirant. Peu d’Animalik aiment se retrouver ici par peur de tomber sur un fermier ou autre. En réalité, ils ne sont jamais, ou alors extrêmement rarement, à proximité de leurs champs l’hiver. C’est pourquoi j’y vais tout le temps. Je traverse tout le couloir d’un pas rapide et me retrouve dans le hall désert de l’internat. J’ouvre bruyamment la porte et la laisse se refermer d’elle-même, dans un bruit tout aussi discret, ironie. Dehors, le froid mordant n’est pas pour me déplaire, il me rappelle qu’au moins, je n’ai pas perdu tous mes sens. J’enfile ma veste, je ne suis pas folle pour autant, si sortir en débardeur par -5°C est reconnu comme étant une forme de folie.

Sous mes pas, le sol givré crisse. Tout est encore gelé, pourtant je sens le soleil réchauffer mon visage. Je marche jusqu’à la lisière du bois et m’arrête quelques secondes pour me repérer, j’ai beau connaître les alentours par cœur, je me méfie. Une fois sûre de l’endroit où je me trouve, je continue mon chemin vers les champs. Dans les bois, la température à chuter d’encore deux ou trois degrés et, même si les arbres n’ont plus aucunes feuilles, le soleil ne passe pas pour autant. Aucun animal ne rode aux alentour, pas même un loup. Le sol de feuilles mortes céda place à une terre meuble mais gelé. J’été arrivé aux champs, pas exactement par le chemin que j’ai l’habitude de prendre, enfin. J’allais commencer à m’aventurer un peu plus dans les champs quand une voix se fit entendre.

« Une erreur de fabrication ! »

Jamais, jamais je n’arriverais à être tranquille en ce moment.
Yolo ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigfried Montaguy
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 10/12/2013

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Dim 15 Déc - 14:22
             Je m'assis dans le blé gelé, ma lente respiration faisant sortir de la fumée de ma bouche. Une erreur de fabrication hein ? Oui, ça devait être ça, ça devait être mes gènes qui faisait que j'avais du mal à tuer les animaliks ! Mais alors... si c'était le cas, j'étais sûr d'être mis à la casse quand mes créateurs s'en aperceveront... Mais, n'était-ce pas plus mal ? Ou au contraire, voulais-je mourir ? Je suis vraiment indécis je trouve... Mais bon, j'allais abandonner alors tout espoirs de survie quand j'entendis Juan me murmurer quelque chose :

        <<Une erreur de fabrication, dis-tu ? Le penses-tu vraiment ? Non ! Je suis sûr que tu peux bien réussir ce que tu dois faire, ça devait juste être de la peur, la peur de tuer quelqu'un comme toi qui t'as fait cet effet là ! >>

     Les mots de Juan me rassurèrent, ils n'étaient pas totalement faux oui, peut-être était-ce ça, peut-être avais-je juste vécut dans la peur durant ma jeunesse que je ne m'étais pas rendu compte de ça quand ma queue  à transpercé son corps... Je ne répondit que un simple << Merci ! Tu as sûrement raison, Juan. >>

      De cela, je m'amusais avec ma queue, la faisant passer au dessus de mon épaule en la caressant. Le sang sec du clone d'hier était encore dessus, je devrais peut-être la laver non ? Bah... Je me leva pour aller chercher un point d'eau quand je la vis... Je comptais cacher mon visage quand je vis ses yeux... Blanc comme de la glace, était-elle aveugle ? M'approchant alors lentement, je leva ma main vers ses yeux en m'approchant, mon souffle se faisant de plus en plus audible, j'étais fasciné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Gloran
Timide

avatar
profil
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2013
Sur l'avatar ? : Dieu

Personnage
Age: 31
Pouvoir: Ralentissement du temps
Race précise: Dragoon

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Mer 18 Déc - 20:17
      A mon tour d'entrer en scène ! Mais en fait, où entrer en scène ? Je n'en ai strictement aucune idée. Je décide de partir à la recherche d'un endroit calme où réfléchir, penser à mes dernières découvertes, et tout. Vous détailler tout ce que le cerveau d'un pauvre fou tel que moi me prendrait des heures ! En fait non, environ dix minutes mais là n'est pas la question. Je suis extraordinairement intelligent et mon instinct m'obligea à me diriger vers les champs.

      J'aimais la couleur du blé, cette si belle couleur jaune qui se transforme un un magnifique orange le soir venu, juste avant que le soleil ne se couche. Une ambiance apaisante. Cependant, il semblerait que cet endroit calme ne le soit pas pour autant, j'aperçois au loin un groupe de deux personnes, c'est déjà trop. Je décide de m'en approcher sans me faire remarquer. Espérant que l'on ne me voit pas, mais bon... QUI A PART UN OU UNE AVEUGLE RATERAIT UN HOMME GRAND ET TOTALEMENT MAIGRE AVEC DES VETEMENTS CONTRASTES SUR LE DÉCOR ?! Très bonne question à laquelle je ne répondrai pas. 

      Je décide ensuite et à nouveau de m'approcher à une distance disons bonne pour que l'on m'entende. J'en profite pour les toiser, les analyser, reconnais-je le si peu célèbre "127" dont ma fille à écrit quelques niaiseries dans son bloc notes ?
" Mes salutations, jeunes gens. Que faites vous donc dans un lieu aussi éloigné de notre sanctuaire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriana River
Sois mes yeux, je serais ta voix ~ Memento Mori

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 12/01/2013
Sur l'avatar ? : Ksenia Solo

Personnage
Age:
Pouvoir: Influence [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Sam 21 Déc - 20:13
Je ne réagis pas tout de suite, seulement quand je me rendis compte que quelqu’un était disons à deux centimètres de mon visage je reculai vivement et émis un hoquet de surprise avant de froncer légèrement les sourcils. Je savais pertinemment qu’il regardait mes yeux. Une brune rousse aux yeux bleu presque blanc et aussi froid que la glace, ce n’est pas commun. Pourtant, ce n’est pas une raison valable pour qu’on m’observe comme si j’étais une imbécile à chaque coin de rue. Je suis aveugle oui, mais au pire on s’en fout. J’allais parler mais quelqu’un me coupa dans mon élan. Quelqu’un d’autre, visiblement, il fallait que tout le monde vienne ici aujourd’hui en même temps que moi. J’ai l’impression qu’on se fout de ma gueule des fois, et même pas que des fois.

« Mes salutations, jeunes gens. Que faites-vous donc dans un lieu aussi éloigné de notre sanctuaire ? »

Notre … « sanctuaire » ? Ahah, hilarant le mec quoi. Il  est resté bloqué au 18ème siècle ou quoi ? Je serre mon poing et me tourne vers l’arrivant, oubliant presque l’autre personne qui semblait si intrigué par mes yeux. Je serrai les dents, énervée par la présence de ces deux personnes. C’était ni le moment, ni le jour, ni l’endroit pour me croiser. Je sens ma frange tomber sur mes yeux mais ne prends pas la peine de la remettre en place. Après tout je suis aveugle ça ne me gêne pas pour voir. Cette pensée reflétait légèrement ce que je détestais chez les gens qui pensent savoir ce que c’est d’être aveugle. Ils sont tellement naïfs et ignorant. Je repère un mouvement à ma gauche, mais n’y prête pas attention, ça doit être un animal.

Pour seule réponse je grognai avant de me retourner vers la première personne.  Mes yeux fixant toujours le même point imaginaire à l’horizon, donnant l’impression que je regarde quelque chose d’invisible ce qui en général mais mal à l’aise mon interlocuteur. Mettre mal à l’aise les gens permet d’éviter que moi-même je sois mal à l’aise par rapport aux gestes que font mes interlocuteurs que je ne vois pas. Je dis d’une voix claire, non sans une pointe d’agressivité :

« Je suis aveugle mais pas conne alors arrête de m’observer comme si j’étais exposée dans un musée. »

Ce n’est pas que je n’aime pas me faire remarquer, bien au contraire, mais je déteste quand quelqu’un m’observe, sachant que je ne peux pas le voir.  Je replaçai ma frange d’un mouvement vif, presque inconsciemment. Même si j’étais énervée, je n’avais pas l’intention de partir. C’est con, mais c’est comme si je m’avouai vaincue. C’est eux qui partirons, pas moi et je m’en fous totalement de savoir qui était là en premier. Un nuage passa devant le soleil car l’atmosphère me parue soudain plus glaciale. J’ai pris l’habitude de remarquer ses détails, comme si c’était ce qui me rattachait au monde que j’avais connue, histoire de ne pas couler. Mon expression s'adoucissait sans pour autant que je me calme. Je soupirai en basculant ma tête en arrière, cette journée avait commencée de la même manière qu’elle se finirait certainement, c’est-à-dire merdique.
Yolo ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigfried Montaguy
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 10/12/2013

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Sam 21 Déc - 22:29

                 Je regardai toujours ses yeux... ses magnifiques yeux... Ses yeux blancs où j'arrivais à voir mon reflet dedans, ses yeux blancs pouvant symboliser le néant, ses yeux blancs regardant dans le vent... Me voyait-elle ? Sûrement pas... Je la vis regarder vers un point imaginaire. Une bête invisible ? Je n'en avait fichtrement aucune idée mais... Ces yeux ! Ces yeux ! Ces yeux ! Ces yeux me fascinaient ! Ses yeux étaient beaux ! Ses yeux la rendait comme moi ! Quelque chose de non commun même parmit les Animaliks ! Oui... Ses yeux étaient uniques... Ses yeux m'appelaient... Ses yeux...

« Je suis aveugle mais pas conne alors arrête de m’observer comme si j’étais exposée dans un musée. »


     Elle m'a répondu... Elle m'a répondu ! Hahaha ! T'observer comme si tu étais exposée dans un musée ? NON ! C'est bien plus que ça ! Tes yeux ne méritent pas les musées ! Ils méritent plus ! Hahaha ! Sans m'en rendre compte je la pris par les épaules, approchant lentement mon visage du siens, contemplant d'au plus près ses yeux...


 <<Beau...>> dis-je, ma main droite passant le long de sa joue jusque son oeuil gauche, attrapant ses paupières bas et hautes respectivement de mon pouce et index avant de les écarter, les regardant sortir de leurs globes sans les retirer...
<< Tes yeux sont beaux.. Haha ! Haha! Hahahaha !>>

Je recula alors de deux pas, ma main sur mon visage que je balançai en arrière prit alors d'un long fou rire, avant de rejeter ma tête vers le bas,remontant mes yeux de nouveaux vers les siens... Hmm, il y avait un témoin ? Tant pis ! Je ferais avec car... car...

<< Tes yeux... Je les veux !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriana River
Sois mes yeux, je serais ta voix ~ Memento Mori

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 12/01/2013
Sur l'avatar ? : Ksenia Solo

Personnage
Age:
Pouvoir: Influence [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Mer 25 Déc - 19:30
Un léger silence régna après mes paroles, l’impression d’être à nouveau observée me repris. Je tournai la tête et l’idée d’utiliser mon pouvoir pour leur ordonner de dégager me traversa l’esprit. J’étais mal à l’aise … Non. Ce n’est pas moi qui devais être mal à l’aise, c’était eux. Pourtant … Je repoussai cette pensée dans un coin de ma tête, même si je ressentais toujours quelque chose d’étrange. Je sursautai quand deux mains se posèrent sur mes épaules. L’observateur, car je pense que c’est lui, venait de me saisir fermement par les épaules. Quand je dis qu’il y a des déséquilibrés dans cet internat, ce n’est pas moi qu’il faut prendre pour une folle. Je reculai en tentant pitoyablement de me dégager de son emprise mais je manquai de trébucher. Je laissai échapper un juron tout en maudissant ma cécité.  J’allais utiliser mon pouvoir et lui dire de me lâcher mais avant même que je puisse lui faire, je me figeai.

- Beau …

Ses mains relâchèrent mes épaules, l’une venant frôler ma joue gauche. Qu’est-ce que … J’écarquillai les yeux voulant faire un pas en arrière mais senti quelque chose derrière mon pied. Je n’avais aucune envie de tomber, surtout pas en présence de tant de gens. Soudain, il saisit mes paupières et les écarta lentement.

- Tes yeux sont beaux... Haha ! Haha! Hahahaha !

Il se recula mais je ne bougeai pas pour autant. C’est … c’est la première fois depuis l’accident que quelqu’un fait un commentaire sur mes yeux, enfin non. Pas un simple commentaire, un compliment. J’étais déstabilisée, presque choquée. « Ils te représentes bien tes yeux … Aussi horribles, froids et monstrueux que toi. » Les paroles de ma mère me revenaient ainsi que toutes les choses horribles qu’on a pu dire sur mes yeux. C’était étrange comme sentiment, je me cachais derrière la peur que j’infligeais aux autres depuis tant d’années et là, là … C’était moi qui avais peur. Vous allez me dire que c’est normal. Personne n’aimerait qu’on lui arrache ses yeux, car je suppose que c’est ce qu’il a l’intention de faire. Mais ce n’est pas normal. J’ai plus eu peur depuis l’accident, je refusais d’avoir peur, d’être faible. Il partit dans un fou rire qui confirmait ce que je pensais de lui. Un psychopathe. Ces gens-là devraient être enfermés. C’est ça des monstres.

- Tes yeux... Je les veux !

Je commençais à reprendre, disons, mon état normal. Très bien, je suis dans un champ, avec un mec qui se croit dans un sanctuaire et un autre qui veut m’arracher mes yeux. Tout est parfaitement normal.

- Essai encore une fois espèce de taré … dis-je en guise de menace tandis que je me tournais vers monsieur le Compte du Sanctuaire – ce nom lui va très je trouve, il reflète la supériorité qu’il tente de se donner comme si il avait une quelconque autorité envers qui que ce soit : Je suppose que vous avez bien pris des notes.
Yolo ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Gloran
Timide

avatar
profil
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2013
Sur l'avatar ? : Dieu

Personnage
Age: 31
Pouvoir: Ralentissement du temps
Race précise: Dragoon

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Mer 25 Déc - 19:49
Ce long silence commençait à m'agacer, j'étais là en train d'observer un monstre qui voulait arracher les yeux d'une jeune fille. Ce n'est pas un spectacle qui me déplairait, j'aime voir les gens souffrir mais chut, c'est un secret. C'est tout de même triste pour cette jeune fille de finir ainsi, elle interrompt soudainement ma réflexion, quelle goujonne. 



Je suppose que vous avez bien pris des notes.



Je m'avance vers elle et l'attrape par l'épaule, elle doit pouvoir sentir ma main gantée et élégante, le toucher est une chose qu'il se doit d'apprendre, et enfin la faire passer derrière moi, c'est dans un léger ricanement que je lui déclara " Les notes ne sont qu'un début à l'analyse, il faut au plus vite passer dans le vif du sujet si vous me le permettez. " Je me pourlèche les babines, ce cas risque d'être très instructif. " Si vous voulez éviter de perdre vos yeux, restez donc derrière moi. Il serrait dommage qu'une telle chose arrive. "
C'est à cet instant que j'aimerai bien avoir une rapière française de surcroît, elles sont d'une légèreté et d'une puissance déconcertante. 


Vient ensuite le monstre. Je m'incline devant lui, allant même jusqu'à retirer mon chapeau pour le saluer. " Très heureux de vous rencontrer " lui lançai-je. Une fois les salutations faites, je viens redéposer délicatement mon chapeau sur mon crâne, il ne faudrait pas l'abîmer, ce serait un comble ! Et si qui que ce soit espère pouvoir le toucher, je lui promet une éternité de souffrance. Ne prenez pas les menaces d'un maître du temps à la légère. 
Trêve de bavardages, je lève la tête vers l'abomination, il fallait l'étudier, prévoir ses réactions, deviner son état mental. La psychologie humaine -si je puis me le permette- est pleine de surprises, surtout quand votre patient n'est pas un humain, j'ai hâte de pouvoir m'amuser avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigfried Montaguy
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 10/12/2013

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Mer 25 Déc - 20:12
 <<Essai encore une fois espèce de taré >>

Espèce de taré ? Espèce de taré !? Hahahaha ! On m'avait déjà insulter de monstre, d'abominatio, mais taré.... Taré... Taré !!! Hahaha ! C'était de loin la chose qu'on m'avait dit ! Hahahaha ! Cette fille... Cette fille ! Cette fille ! De si jolie yeux, et des paroles si gentilles... Non ! Ce n'était plus que ces yeux que je voulait... C'était elle entièrement ! Hahahaha ! Oui ! Je suis sûr que grâce à elle j'arriverais à accomplir la mission qu'il m'avait été donné ! Je deviendrais celui qui régnerais sur cet internat d'Animalik, et elle serait ma Reine ! Celle créant ma descendance ! Cela devait être bien la première fois que j'avais des idées aussi "humaine" mais.... Bah ! Le cerveau est une chose dûr à comprendre de ce que j'ai compris dans le laboratoire où je suis née, je n'avait pas à me poster de question sur ça ! Enfin non, pour une fois je ne veut pas me poser de questions sur ça plutôt, je veux juste agir ! Levant alors ma main vers la fille une nouvelle fois, je vis l'homme qui était à côté se mettre devant la fille. Que voulait-il ?! Hmm, il me fait une révérence, son chapeau dans sa main : << Très heureux de vous rencontrer >> dit-il, remettant ensuite, remettant alors son chapeau sur sa tête. Très heureux hein ? Pas moi ! Je veux que tu partes ! Continuant de faire lever ma main, je la fis toucher le chapeau de l'homme devant moi, laissant mon pouvoir s'insuffler dedans avant de lui donner comme ordre : << Enfuis toi de ton propriétaire. >>.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Gloran
Timide

avatar
profil
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2013
Sur l'avatar ? : Dieu

Personnage
Age: 31
Pouvoir: Ralentissement du temps
Race précise: Dragoon

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Mer 25 Déc - 20:44
- Enfuis toi de ton propriétaire.


J'ai à peine le temps de retirer la montre de mon chapeau et de la plonger dans ma poche. Le chapeau c'est une chose mais mon précieux en est une autre ! Et quand je me dis que ce qu' il y a peu trônait sur ma tête, était une pièce d'une rare perfection et d'un prix à sa hauteur. Comme on dit " Ce qui est rare, est cher. " J'agite la tête pour déployer mes cheveux blonds si souvent enfermés dans cette prison qu'est mon chapeau. Une prison ou bien un sanctuaire ? Je ne fais que protéger ma perfection. En cet instant la seule chose qui me vint à l'esprit était de lui faire payer cet affront, mais étant connu pour être d'une incroyable patience, je préfère ne pas agir pour le moment. Tôt ou tard, cela se payerai.


"Croyez vous que cela va suffire, je vois là une tentative, en vain, pour m'énerver. " Répliquai-je. J'ai un sourire malsain, le sourire des gens qui cachent quelque chose. Je me préparai sans doutes à l'attaquer ? Qui sait ce qu'il pouvait bien se tramer dans ma tête ? Même moi je ne pourrais pas le dire ! Il n'aurait strictement aucune chance, le seul problème c'est que je n'ai vraiment pas du tout envie d'abîmer ma si jolie paire de gants. Je continue mon monologue, je n'espère pas tellement de réponses. " Je vois en vous un sujet très instable, vous devriez prendre rendez vous avec moi. N'avez vous donc rien appris de là où vous venez ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriana River
Sois mes yeux, je serais ta voix ~ Memento Mori

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 12/01/2013
Sur l'avatar ? : Ksenia Solo

Personnage
Age:
Pouvoir: Influence [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Jeu 26 Déc - 18:21
J’entends des pas derrière moi et reste sur mes gardes. Qui sait de quoi l’autre pourrait être capable ? Je me méfie toujours des gens, mais là je ne m’en étais visiblement pas assez méfier. Une main se posa sur mon épaule et je cru pendant quelques secondes que lui aussi voulait s’emparer de mes yeux. Mais il ne le fit pas, il se contenta de me pousser vers l’arrière manquant à nouveau de me faire tomber. Je me décalai de quelques pas, histoire de prendre un peu de distance par rapport à ces des personnes. Disons qu’elles m’inspirent autant confiance qu’Hitler à un juif, c’est-à-dire très peu.

- Les notes ne sont qu'un début à l'analyse, il faut au plus vite passer dans le vif du sujet si vous me le permettez. Déclarait ’-il dans une espèce de ricanement impulsif ou nerveux, je dirais.

Je ne connais pas son but, ni qui il est à proprement parlé mais il ressemble à un scientifique qui étudie les comportements étranges de certains spécimens. Encore un qui se croit supérieur parce-que qu’il s’imagine que c’est aussi simple de comprendre les gens. Enfin passons, si ça lui fait plaisir de perdre son temps [Ah, c’est marrant qu’il contrôle le temps. *retourne dans son trou*] avec des gens comme ça, libre à lui. En plus, il occupe l’autre alors ça me permet disons de prendre mes distances en toutes sécurité.

- Si vous voulez éviter de perdre vos yeux, restez donc derrière moi. Il serait dommage qu'une telle chose arrive.

Sa remarque me fit sourire. Il n’avait absolument pas réagi tout à l’heure, alors en quoi il changerait quelque chose si cela se reproduisait ? En rien, et c’est bien ça qui est … ironique, en quelque sorte. C’est sûr que ce serait dommage, mais si ce n’était que ça, ce serait juste comme si … je perdais une clé. Ce serait dommage, mais pas si horrible que ça, de toute manière j’avais déjà perdu la vue. Ça aussi c’était dommage d’ailleurs. Je ne savais pas exactement ce qui se passait, mais je pouvais deviner que l’homme c’était arrêter. Peut-être observait-il l’autre personne. A quoi peut-il ressembler ? Un dégénéré couvert de sang, doté d’un sourire malsain ? Peut-être, je n’en saurais certainement jamais rien. Mais au pire, on s’en fout.

- Très heureux de vous rencontrer.

Au fil du temps, j’ai appris à repérer certaines émotions dans la voix des gens. Et là, il n’y avait aucune ironie dans sa voix. Ça me troubla un peu, qui serait très heureux de rencontrer quelqu’un de la sorte ? L'autre ne paru pas aussi enjoué, car il ne réagissait pas, du moins pas tout de suite. Il y eu un léger et bref silence et pendant ce court moment, je m’appuya sur l’arbre le plus proche, mon pied sur celui-ci [J’arrive pas à décrire cette position ;w; : http://us.123rf.com/400wm/400/400/olliwang/olliwang0909/olliwang090900076/5604394-jeune-fille-adossee-a-un-arbre-et-fixant-au-loin.jpg ] Je baissai la tête, suivant toujours la conversation attentivement. Ça pourrait devenir amusant, qui sait.

- Enfuis-toi de ton propriétaire.

Etrange … Il a quelque chose dans sa voix qui ne sonne étrangement, pas … comme tout à l’heure. Un peu comme quand j’utilise mon pouvoir, peut-être qu’il l’utilisait. Mais on aurait plutôt dit qu’il parlait à un chien. J’entendis quelque bruits métallique, une arme … Non, c’était plus clair, des chaines je dirais. Je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il se passait, mais avant que je pu imaginer quoi que ce soit, Monsieur le Scientifique et Comte du Sanctuaire – je n’ai pas son nom alors il se contentera de ça- pris la parole :

- Croyez-vous que cela va suffire, je vois là une tentative, en vain, pour m'énerver.

Il était d’un calme glacial, pas le genre de personne à perdre patiente aussi vite. Calme, mais néanmoins, sa voix n’était pas dénudée de ce ton hautain, qu’il avait visiblement l’habitude de prendre. Même, ça semblait naturel chez lui.

- Je vois en vous un sujet très instable, vous devriez prendre rendez-vous avec moi. N'avez-vous donc rien appris de là où vous venez ?

Hum, je ne dirais pas scientifique … Psychologue, psychiatre oui. Il ne semblait pas étonné d’avoir faire à un cas pareil. Enfin, s’il travaillait à l’Internat, ça ne devait pas être le premier. Je soupirai. Pas étonnant que la plupart des gens prennent tous les Animalik pour des fous, avec eux qui rôdent … Je ne sais pas à quoi il faisait allusion quand il lui parlait de ce qu’il avait appris et de là où il venait. Comme une grande partie des Animalik il devait venir de nulle part, un endroit que les gens évitent, un quelque part abandonné où tu ne peux que vivre seul. Je me surpris alors à éprouver un peu de compassion pour ces gens. Depuis quand avais-je peur ? Depuis quand avais-je de la compassion ?

Je rigolai, imperceptiblement avant de relever la tête vers les deux Animalik – j’en suis certaine, ils dégagent une présence qui est commune à tous les hybrides, de plus je suis quasiment sûre que l’un des deux est un Dragoon. Je ne dis rien, de toutes manières, je n’ai rien à dire. Peut-être vont-ils se décider à partir. Je le voyais bien dire : Pas sans tes yeux en tout cas. Dans un autre contexte j’aurais souris, pourtant, je me sentais à nouveau légèrement mal à l’aise. Je détournai le regard, inutile mais même si j’étais aveugle je préférais éviter de regarder dans la direction de celui qui veut exposer mes yeux dans son salon.
Yolo ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigfried Montaguy
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 10/12/2013

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Jeu 26 Déc - 18:43
Le chapeau de l'homme commença à s'élever alors de sa tête; comme prévue, mais... bizarrement,  un son métallique se fit entendre tandis que le chapeau s'envolait de la tête de l'homme, je crus voir alors une sorte de montre que réccupera le "vieux" devant moi... Hmmm, pourquoi une montre serait caché dans son chapeau ? Bah ! Sans importance ! En tout cas ça avait l'air précieux pour lui... mais bon, s'il ne s'est pas enfuit pour récuperer son chapeau, je ne pense pas qu'il s'enfuirait pour la récuperer, boarf, tant pis.

<< Croyez vous que cela va suffire, je vois là une tentative, en vain, pour m'énerver.  >>


T'énerver ? Aucunement, ce n'est pas toi que je veux, c'est celle qui est derrière toi ! Oui, je la veux ! Je veux qu'elle soit à moi ! Au départ j'essayerais de faire en sorte qu'elle m'obéisse, ou du moins, me fasse confiance, mais si cela ne marche pas, je la tuerais et la ferait revenir, mais dans tout les cas, je l'aurais ! Hahaha ! Je me mettais légèrement à rire devant lui, tandis qu'il enchainait sa seconde phrase : 


<< Je vois en vous un sujet très instable, vous devriez prendre rendez-vous avec moi. N'avez-vous donc rien appris de là où vous venez  >>


Ce que l'on m'a appris ? On m'a appris à être obéissant, hors, mes règles était de tous vous tuer, soit content, que je ne le fasse pas, bah... Autant répondre à cet homme, même si ça me fait assez chier :


<<Ce que l'on m'a apprit ? Si tu savais ce que j'ai subi durant mes années de vie, vielle homme, crois-tu que je ressemble à ceci car je suis née ainsi ? Non ! Des expériences et des expériences qui m'ont rendu comme ça ! Mais... Je leur doit bien ça, je suis née grâce à eux après tout ! Mais bon, ma vie ne doit sûrement pas t'intéresser... Ce que je veux; c'est juste celle derrière toi, d'ailleurs toi... J'ai changé d'avis pour tes yeux, malgré que je les trouve extrément beaux, ce n'est pas cela que je veux chez toi, mais toi toute entière... >>dis-je sortant lentement une dague de ma veste, insuflant la vie dedans, marchant lentement en continuant ma phrase. <<Alors.. attaques cet homme ! Que je sois en tête à tête avec [un ange, hahahahaha ! *sors*] elle>> finis-je donc, ma lame se jetant alors vers l'homme rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Gloran
Timide

avatar
profil
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2013
Sur l'avatar ? : Dieu

Personnage
Age: 31
Pouvoir: Ralentissement du temps
Race précise: Dragoon

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Ven 27 Déc - 10:57
<<Ce que l'on m'a apprit ? Si tu savais ce que j'ai subi durant mes années de vie, vielle homme, crois-tu que je ressemble à ceci car je suis née ainsi ? Non ! Des expériences et des expériences qui m'ont rendu comme ça ! Mais... Je leur doit bien ça, je suis née grâce à eux après tout ! Mais bon, ma vie ne doit sûrement pas t'intéresser... Ce que je veux; c'est juste celle derrière toi, d'ailleurs toi... J'ai changé d'avis pour tes yeux, malgré que je les trouve extrément beaux, ce n'est pas cela que je veux chez toi, mais toi toute entière... >>
 Alors.. attaques cet homme ! Que je sois en tête à tête avec elle>> 



La vitesse avec moi n'est qu'une simple variable modifiable en tout temps. Une dague vivante se jette sur moi, que c'est pathétique. Une seconde devient une minute, une minute devient une heure et cette arme pleine d'audace se retrouve figée -ou presque- Je marche tranquillement en direction du monstre, les mains dans le dos. Une chance que la petite ai bougée, la lame aurait pu finir sa course sur elle. Et puis le temps reprend son cours, ce pouvoir est seulement limité... par le temps. " Pensiez vous m'atteindre si facilement ? Franchement. " On entendait un petit tic tac émanant de ma poche, résidus de ce qu'il venait de se passer ? Un tic et un tac pesant, minuscule mais agressif. Comment un son si petit peut il être perçu ainsi ? Bonne question.



" De nombreuses expériences pour forger une abomination. Je ne vois devant moi qu'une arme émoussée, usée et rouillée. Que cette agression cesse et sur le champ. " Hihi, sur le champ. *Tousse* " Je ne vous laisserai pas faire de mal à cette jeune fille. Oh et puis... J'en oublis les bonnes manières. Je suis Jake Gloran, il est de mise de connaître le nom de son adversaire, ce n'est pas polis d'attaquer ainsi. "
Après ça, je jette un coup d'oeil vers la fille, elle était tranquillement adossée à un arbre, quel acte inconscient de sa part. Je sentais qu'elle nous jugeait, mais trouvait cela futile pour ma part. Elle ne jugerai que l'apparence d'un homme froid, venu d'une autre époque.  Quant au monstre... Il voulait la violer et lui arracher les yeux ? Qu'est-ce qu'elle en penserait ? Je suis bien curieux de le savoir, à cette idée un rictus vicieux se dessine sur mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriana River
Sois mes yeux, je serais ta voix ~ Memento Mori

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 12/01/2013
Sur l'avatar ? : Ksenia Solo

Personnage
Age:
Pouvoir: Influence [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Ven 27 Déc - 14:30
- Ce que l'on m'a appris ? Si tu savais ce que j'ai subi durant mes années de vie, vielle homme, crois-tu que je ressemble à ceci car je suis née ainsi ? Non ! Des expériences et des expériences qui m'ont rendu comme ça ! Mais... Je leur doit bien ça, je suis née grâce à eux après tout ! Mais bon, ma vie ne doit sûrement pas t'intéresser... Ce que je veux; c'est juste celle derrière toi, d'ailleurs toi... J'ai changé d'avis pour tes yeux, malgré que je les trouve extrêmes beaux, ce n'est pas cela que je veux chez toi, mais toi toute entière... Alors... Sa voix subit un léger changement : Attaque cet homme ! Que je sois en tête à tête avec elle.

Je l’écoutais attentivement, je n’arrivais pas à me détacher de ses paroles, même si je donnais l’impression de faire quelque chose d’autre, la tête baissée. Qui était ce « leur » et ce « eux » ? Des scientifiques, des personnes qui pensent pouvoir tout contrôler, du moins je suppose. Il semble obéir à quelqu’un, je n’en suis pas sûre. Je redressai la tête quand il s’adressa plus particulière à moi. J’étais soulagé d’un côté, qu’il n’ait plus l’intention de m’arracher les yeux, c’est plutôt une bonne chose hein. Mais dans un autre sens, il semblait maintenant vouloir … s’emparer de mon corps. Pour en faire quoi je l’ignore et je ne suis pas sûre de vouloir savoir. Je tentais de garder une expression des plus sobres mais je crois qu’on pouvait deviner que j’étais méfiante, presque peureuse et déstabilisé. En bref, je devais paraître faible et je déteste ça, même si je devais l’avouer, ce mec me faisais flipper.

- Pensiez-vous m'atteindre si facilement ? Franchement.

Ses paroles me tirèrent de mes pensées, j’avais presque oublié que le taré avait, je crois, utilisé son pouvoir. Semble-t-il, il avait attaqué d’une quelconque manière l’autre. Mais ça n’avait visiblement pas abouti à grand-chose, d’après les paroles. Soudain, mon esprit fut attiré par un son. Petit, répétitif mais puissant. Je me relevai de l’arbre, impossible de détacher mon attention de ce bruit. Un tic-tac obsessionnel. Quand l’on perd un de ses sens, les autres se développent de manière spectaculaire ; en ce qui me concerne, mon ouïe et mon odorat c’était considérablement affinés. C’est cela qui rendait presque insupportable se bruit.

- De nombreuses expériences pour forger une abomination. Je ne vois devant moi qu'une arme émoussée, usée et rouillée. Que cette agression cesse et sur le champ.

Quand il parla, je ne réagis pas tout de suite, encore absorbée par le tintement métallique. Ce n’est que quand le ton de sa mua que je relevai la tête vers lui. On aurait dit que son ton était plus ferme, comme s’il donnait un ordre, pourtant je n’étais pas persuadée que ça change quelque chose. Il n’y avait une puissance particulière dans sa voix, elle était juste plus ferme, pas comme s’il utilisait son pouvoir – en supposant que son pouvoir était quelque chose du même genre que le mien ou visiblement, que celui de l’autre tarée.

- Je ne vous laisserai pas faire de mal à cette jeune fille. Il marqua une très courte pause : Oh et puis... J'en oublie les bonnes manières. Je suis Jake Gloran, il est de mise de connaître le nom de son adversaire, ce n'est pas polis d'attaquer ainsi.

Jake Gloran. C’est sûre, c’est moins distrayant que de l’appeler Monsieur le Psychiatre et Comte du Sanctuaire … Enfin bref. Il semblait extrêmement sûre de lui, ce qui lui donnait un petit côté provoquant. C’était marrant, à vrai dire. Il avait pris l’initiative de me « protéger », ce qui d’un autre côté laissait dire que je paraissais faible, mais cela prouvait qu’il n’avait pas besoin de mon aide. Il se considérait assez fort pour ça, autant le laisser faire. De toute manière je ne pouvais pas tellement faire quelque chose, j’ignorais les possibilités de leur pouvoir, la seule chose dont j’étais capable de faire c’était de lui ordonner d’arrêter, et encore, ça ne marcherait peut-être pas. Je croisai les bras et fini par dire :

- Pourquoi moi ?

Peut-être que si je comprenais ses intentions, je pourrais le faire « changer d’avis », le persuader d’arrêter. En plus, cela me permettait de comprendre ce qui l’intéressait chez moi, c’est ce qui me perturbait le plus.
Yolo ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigfried Montaguy
Timide

avatar
profil
Messages : 9
Date d'inscription : 10/12/2013

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Lun 30 Déc - 13:21
J'entendis de nouveau ce petit bruit métalique tandis que l'homme esquivaient sans problèmes ma dague se jetant sur lui... Cela serait dût à son pouvoir ? Hmm, je pourrais bien essayer de le vider de son mana mais.... Ca serait ennuyant, bah... tant pis... Reviens dans ma main, et meures ! Ordonnais-je alors intérieurement à ma dague qui vint doucement se poser dans ma main, où je pouvais sentir sa chaleur qui la laissait en vie s'éteindre. Bon... Que faire maintenant ? Je crois que pendant que je donnais ce petit ordre à mon arme, l'homme me parlait, que disait-il alors ?

<< Jake Gloran, il est de mise de connaître le nom de son adversaire, ce n'est pas polis d'attaquer ainsi. >> Percevais-je dans la fin de son discour. Il me donnait sûrement son nom, et me demandait le mien... Hmm, lequel pourrais-je lui donner ? Sigfried Montaguy, mon nom d'emprunt ? Ou mes vraies nom, enfin, le mien : Numéro 127, et celui de mon ami, Juan... D'ailleurs... Où est Juan ? Je ne l'avait  pas vu dès le moment où j'eus vu la fille... Où était-il partit ? Il ne m'avait pas laissé seul seul hein, hein ? Je jeta alors ma tête dans tout les sens, le cherchant désespèrement avant de le trouver finalement assis dans un champ, OUF! soupirant d'appaisement, je repris mon calme, et regarda ce Jake devant moi, prêt à lui répondre mes vraies nom, quand...


<< Pourquoi moi ? >> Entendis-je de la fille. Elle me causait, elle me causait, youhou ! Bon, je me dois de lui répondre... Que dire alors ? Hmmm...  m'avançant lentement, et poussant Jake de la main, je me mit alors à genoux devant-elle, ma main repassant alors de nouveau sur sa joue, contemplant de nouveaux ses yeux, oh oui ! Ces beaux yeux ! Ces délicieux yeux ! Mais bon... Je descendit aussi mon regard le long de son corps, le sculptant dans ma tête, avant de lui répondre : 

<< Ma réponse est simple : Tu es magnifique, tes yeux sont une merveille qui me laisse songer au délice du néant existant, à cette splendeur infinie, et... dans un sens, tu me sembles, comme moi... Même si je ne pourrais développer ma réponse... Cela est donc pour cela qu'en tant qu'être vivant masculin (parce que oui, on ne lui a rien apprit de l'égalité des sexes) je te choisis pour être celle portant ma progéniture.>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriana River
Sois mes yeux, je serais ta voix ~ Memento Mori

avatar
profil
Messages : 368
Date d'inscription : 12/01/2013
Sur l'avatar ? : Ksenia Solo

Personnage
Age:
Pouvoir: Influence [PP = 20]
Race précise:

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Jeu 2 Jan - 21:22
J’entendis des pas vers moi et commença à reculer. Je n’ai pas envie qu’il me viole sérieusement … ! Je me retrouve pourtant bloquée, l’arbre dans mon dos ; y’auras toujours un truc pour contre moi dans ce monde. Je retins ma respiration quand sa main se posa sur ma joue, tandis qu’il commença à parler :

- Ma réponse est simple : Tu es magnifique, tes yeux sont une merveille qui me laisse songer au délice du néant existant, à cette splendeur infinie, et... dans un sens, tu me sembles, comme moi... Même si je ne pourrais développer ma réponse... Cela est donc pour cela qu'en tant qu'être vivant masculin  je te choisis pour être celle portant ma progéniture.

D’un côté j’étais perplexe. Il y a eu des situations étranges dans ma vie, mais là, là c’était tellement étrange que …  Le néant ? C’est le concept de l’absence absolue, ça remets en cause la notion d’existence. Nan je ne fais pas dans la philosophie, juste que quand je m’ennuie je m’intéresse à des trucs inutiles. Bon, revenons-en au néant  de mes yeux. Ce n’est pas con comme remarque, parce-que dans mes yeux  plus aucune émotions n’est reflétée et quand il n’y a plus d’émotions, il n’y a plus la perception de l’existence. Mais infini ... D’un autre côté, j’ai peur ? Je semble comme lui ? Je suis désolée – en fait je le suis pas mais c’est pour la forme hein – mais moi, je n’ai pas des envies psychopathes comme ça. Je suis relativement saine d’esprit, du moins je pense que je le suis beaucoup plus que lui. Je ressemble à quelqu’un comme lui ? Suis-je un monstre ? Non. J’y suis pour rien dans la mort de ma sœur et celle de mon père. J’ai peur aussi parce-que le « je te choisis pour être celle portant ma progéniture. » me fait froid dans le dos. On dirait que je suis un animale – ce qui est vrai mais pas dans un sens matériel.

Ma main saisi la sienne, pas très fermement mais c’est suffisant pour l’enlever de ma joue et de l’éloigner de moi. Je baisse mon regard, parce-que je sais qu’il n’est pas debout, je l’entendais à l’origine de sa voix. Je ne suis pas sûre que comprendre pourquoi était en fait une bonne idée. Ma main tremble, mais même si j’essaye de m’en empêcher ça se voit que j’ai peur. Je prends une grande inspiration et mets tout ce que je peux dans ma voix, pour cacher ma peur. Je contrôle bien mon pouvoir, mais le moindre sentiment peut empêcher son fonctionnement.

- Recule. Je marque une pause. Ne t’imagine même pas une seconde que je t’appartienne.

Parce-que moi, j'ai pas envie de l'imaginer. Je lâche sa main et attends de voir si mon pouvoir à fonctionner.
Désolée pour la qualité et tout et tout ... ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Gloran
Timide

avatar
profil
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2013
Sur l'avatar ? : Dieu

Personnage
Age: 31
Pouvoir: Ralentissement du temps
Race précise: Dragoon

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   Ven 3 Jan - 17:26
J'avais très vite oublié ce qu'il me hurlait dessus, il devait sans doutes me prendre pour un être stupide pour supposer même une seule seconde qu'il soit né ainsi. On décèle directement de nombreux troubles psychologiques typique des cobayes de laboratoire, j'ai lu un certain nombre de rapports sur des expérimentations biologiques durant la seconde guerre mondiale, les techniques étaient rudimentaires mais qui sait, ils ont sans doutes du améliorer les techniques. C'est vrai qu'injecter de l'azote liquide dans quelqu'un va pas le transformer en Mister Freeze, haha. Je suis tout de même rassuré qu'il récupère son arme. CEPENDANT mon chapeau reste introuvable.


<< Ma réponse est simple : Tu es magnifique, tes yeux sont une merveille qui me laisse songer au délice du néant existant, à cette splendeur infinie, et... dans un sens, tu me sembles, comme moi... Même si je ne pourrais développer ma réponse... Cela est donc pour cela qu'en tant qu'être vivant masculin (parce que oui, on ne lui a rien apprit de l'égalité des sexes) je te choisis pour être celle portant ma progéniture.>>




Je pointe ma canne sur le sol car oui, je possède une canne et de plus fait dans un bois de qualité superieur ! Un peu comme le jambon. Je ne m'en lasse pas de celle la. Le monstre semble s'approcher un peu trop de la jeune fille et je regarde la scène quelque peut incapable d'agir avec un malin plaisir. On croirait voir le rituel de reproduction des babouins! " MOI FORT, TOI A MOI !" Haha, je me met à ricaner sans que mes interlocuteurs ne puissent comprendre pourquoi et reprend un peu mon sérieux. Franchement, je plains cette pauvre jeune fille de s'être entichée d'un boulet pareil. 


Recule. Ne t’imagine même pas une seconde que je t’appartienne.

" J'ai peine à observer cette scène, mais ce n'est pas sans résultat. Saviez vous que j'ai eu le temps d'aller récupérer un estoc pendant vos petites jérémiades ? Cette fois ci ne vous avisez pas de le rendre vivant.. Je risquerai de m'en lasser. Assumez au moins votre statut d'homme... Quoi que vous soyez. " Je sors de son fourreau une longue et magnifique épée, on se demande où est-ce que l'on peut encore trouver ce genre d'armes de nos jours ! C'est si vieux mais pourtant si parfait.Pour l'instant je n'attaque pas, je savais bien que la jeune fille n'étais pas en réel danger et il était pour mon rang, impossible d'attaquer sans de plus amples informations. Un monstre ainsi soit il pourrait bien avoir sa place dans notre internat... " Il ne semble pas bien violent. Une simple mesure de sécurité. " Un sourire étincelant orne mon visage, un sourire malin et plein de mauvaises choses. Comment un sourire peut être plein de quelque chose ? ! Eddy lui le sait.
Oh et puis.... " Dites lui donc aussi de me ramener mon chapeau, j'y tiens énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]
» ☞ (f) Sthéno La gorgone + Je suis la plus forte. (libre)
» Je suis ici pour Apprendre ~ [Libre]
» Bon je suis tombé où là [ libre]
» Steph84: Pourquoi je me suis inscrit sur votre forum ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-