top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 J'ai jamais prétendu être un model de sagesse. [ PV: Morgan Weiss. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: J'ai jamais prétendu être un model de sagesse. [ PV: Morgan Weiss. ]   Sam 21 Sep - 18:00

I'M A PRETTY BITCH.


Perchée sur une branche d'arbre, je regarde l'horizon. Le ciel s'est éclaircit et l'aube ne tarde pas à se lever. Comme toujours lorsque j'assiste à un levé de soleil, un sentiment profond de nostalgie m'envahi. Les louveteaux de la meute et moi adorions les regarder. Pour nous, ils ne signifiaient pas le début d'une nouvelle journée, si banal et si anodin. Pour nous, c'était un signe. Les astres sont des choses auxquelles les loups tiennent particulièrement, parfois sans raison.
Des souvenirs remontent en moi. C'est comme si, chaque matin d'insomnie, ma mémoire se ravivait. Mon errance de plusieurs jours, ma découverte de mes dons, mon sauvetage par des animaux, mon enfance dans la forêt. Mes yeux s'humidifièrent et je les essuyais.
Après un certain moment, je finis par sauter de mon arbre en soupirant. Comme d'habitude.
Je retournais à ma chambre, avançant lentement. Cela doit faire deux jours que je n'ai pas dormis. Je ferais ça plus tard, tant pis.
Je gagnais enfin la pièce que nous nous partagions, Tsume,  Emilia, Luna et moi. C'était légèrement en bazar, surtout de mon côté. Je sais que je devrais faire du tri au lieu de me promener la nuit mais je suis une faignante qui se retrouve dans son bordel alors j'ai du mal à m'y mettre.
J'ouvrais mon armoire et en sortais un pull fin mais assez ample de couleur gris clair ainsi qu'un jegging plus foncé avant de piocher des sous-vêtements dans mon tiroir et de me diriger dans la salle de bain pour prendre une douche rapide et m'habiller.
Une fois que ce fut fait, je mis mes chaussures et les laçais. Puis, je regardais par la fenêtre. Je m'étirais et accrochais un sourire sur mon visage. C'est parti. J'ouvris la porte et sortais tout en prenant soin de la refermer derrière moi. Je marchais, les bras croisés derrière la tête, tranquillement. Puis, je me souvins d'un truc. Cela fait relativement longtemps que je n'ai pas fais de connerie. Enfin, " connerie " est un bien grand mot. J'entends par là " chose qui mérite, selon nos enseignants et cadres surveillants, d'être réprimandés et sanctionnés jusqu'à ce qu'ils estiment que ce soit assez et qu'ils y aient pris un maximum de plaisir à nous faire faire toutes sortes de taches bizarres comme récurer la lunettes des toilettes ". Mais c'est vrai que le terme " connerie " est plus court. J'humectais mes lèvres. C'est un de mes nombreux tics nerveux. Mais brefons. Que faire quand on n'a rien à faire, hein ? Je pourrais bien aller en cours mais... Non. Je sortis une sucette de ma poche que je fourrais dans ma bouche. Puis mon regard tomba sur un bâtiment, plus loin. Mh-mh. Sans réfléchir, j’avançais vers ce bâtiment. Le gymnase.
Je marchais quelques minutes puis finis par l’atteindre. Une fois dedans, je pus constater que je n’étais pas seule. On va s’amuser parce que j’ai très envie de faire une connerie. Vive les heures de colle.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA




she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's


Dernière édition par Sylnodel Aerin le Sam 9 Juil - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: J'ai jamais prétendu être un model de sagesse. [ PV: Morgan Weiss. ]   Sam 21 Sep - 19:06


Oui, Je Ne Suis Pas Une Bonne Prof' Et Oui, Je M'en Fiche Royalement 
" Morgan Weiss & Sylnodel Aerin "

http://www.youtube.com/watch?v=rQKMLmXc0xo

Je venais d'ouvrir les yeux et j'étais déjà énervée. Enfin énervée n'était pas le bon terme. Saoulé ? Enfin bref. déjà, j'avais pas envie de bouger, j'étais bien là. Et puis l'idée de retourner une fois de plus enseigner à tout ces morveux m'énervait d'avance. J'ai jamais été faite pour l'enseignement, j'en suis bien consciente, mais qu'est-ce que je peu bien faire d'autres, franchement ? Retourner aux Etats Unis était... impossible, enfin exclu sans mon frère. Je venais de le retrouver, j'allais pas repartir maintenant, même si j'étais persuadé que lui aussi voulait quitter ce pays de merde. Oui, pays de merde, j'ai pas honte de le dire. Je prétend pas que le mien est mieux mais de point de vue si. Enfin, on s'en fou, pour le moment je suis ici et se plaindre n'y changera rien. 
Je me levais et eu automatiquement le réflexe de m'approcher de ma fenêtre avant de m'étirer. Je regardais les premières lueur de jour dehors. Le rayon de soleil qui cognait ma fenêtre rendait, comme toujours, mes cheveux d'un roux enflammé. C'était magnifique, mais un peu flippant quelque part. Je tournais la tête en direction du reste de ma chambre, et admirait l'ordre qui y régnait. C'était rare, il faut l'avouer, alors j'en profitais avant de me diriger vers mon armoire. J'ouvrais le premier tiroir à la recherche d'un truc à enfiler en attendant de rejoindre le gymnase pour y enfiler ma "tenue de travail". Je finis par sortir les trucs qu'il me fallait. J'allais ensuite dans la salle de bain histoire d'enfiler le tout et de faire en sorte d'être à peu près présentable, autrement dit de me coiffer. Je restai quelques minutes penché au dessus de mon lavabo, les yeux fermé; mes mains de part et d'autres de lui. Comme tous les matins, des flash de ma vie venaient me hanter. De ma naissance jusqu'à ce trou paumé qu'est l'internat. Je rouvris les yeux pour chasser toutes ces images de ma tête et sans plus attendre sorti de mes appartements. Je traversai rapidement l'internat avant de sortir et de me diriger vers le gymnase. A cette heure ci, c'était des plus tranquilles. Y avait pas un chat. Si seulement ça pouvait être ça tous le temps. C'est beau de rêver hein ?
Après m'être changer dans ce que j'appelais mon vestiaire, j'entrai à pas lents dans la salle qui m'étais destiné. Grande, simple, neutre. Comme d'habitude, il y avait toujours ma chaise en plein milieu. J'avançai jusqu'à elle et m'assit, les bras posé en avant sur mes genoux. Et maintenant, j'attendais, encore et encore, qu'un gamin passe la porte. Je savais même pas quelle classe, quelle année, rien. C'était sans doute marqué quelque part mais d'ici à ce que je me décide de regarder un emploi du temps, les poules auront des dents. Tous ce que je savais c'est que de 8h à 18h, je donnais des cours à tous ces mioches. Ah... Il était loin le temps ou je dégommais des gens à longueur de journée, très loin. Ça me manquait. Quoi, ça te choque ? Eh bah je m'en fiche. Oui, j'aime cogner. Chacun sa passion. 
Donner ce genre de cous avait un avantage en tant que professeur : c'est la seul matière ou tu peux cogner tes élèves sans qu'on te colle un procès au cul. Enfin, quand je dit les cogner c’est léger. Rien à voir avec ce que je faisait avant. C'est pour ça que la plus part de ces gosse me déteste, c’est parce que j'ai abîmer leurs jolies fesses. Pauvres chéries. Tu parles. Comme je l'ai déjà dit, je suis faite pour appliquer, pas pour enseigner, parce que c'est clair que la plus part n'aime pas ma manière forte d'enseigner les choses. Et puis merde, je les emmerdes, c'est en se cassant la gueule qu'on apprend à marcher ! 
Ça y est, le moment tant attendu - ou pas - arriva. Un élève franchit la porte. Suivit d'un, puis deux, puis trois, et puis encore d'autres parce que je vais pas m'amuser à compter un par un. Quand ils arrivèrent tous en face de moi, je me redressai et m'appuya, bras croisé sur le dossier. Je les regardais. Leur tête me parlait vaguement, mais si vous vous imaginez que j'ai retenu leurs prénoms vous rêvez. Je dis pas, ça rentrera peut être un jour, mais étant donné que quand je m'adresse à eux je dit soit "vous" ou "tu", ça aide pas. Je suppose que c'est le moment où je suis censé faire l'appel. Comme si j'allais la faire tiens. Y en a un de plus ? Je m'en fou. Y en a un de moins ? Je m'en fou aussi. C'est là que j'eu un flash. A eux je leurs avait enseigné plusieurs techniques de bases, des trucs enfantins. Enfin ça l'était pour moi en tous cas. Voyons voir s'ils avaient retenus et s'ils savaient appliquer.
Le cours avait commencé depuis 5 minutes et j'en avais déjà mis trois KO. Comme s'ils avaient une chance contre moi tiens. Enfin là n'est pas la question, c'est pas dur ce que je leur demande. Enfin s'ils savent pas appliquer ce que je leur enseigne c'est clair qu'il y en aura jamais qui me mettra au sol. Quoiqu'il en soit, le dernier retournait au milieu de ses camarades. J'eu un assez gros soupir. Ils me désespéraient, franchement. Je faisais quelques pas en arrière avant de retourner vers eux et de m'asseoir à nouveau. Je sais pas si je comptais les engueuler mais j'en avais envie. Enfin qu'importe. Je n'eu pas le temps de faire quoi que ce soit car une fille entra, l'air de rien. Une retardataire ? Une paumée ? J'en savais rien. Je le saurais si je faisais l'appel sauf que je m'en foutais tellement c'était un truc de fou. Je me redressais avant de me lever et de la regarder. Par principe, jouons le rôle du prof, allez, c'est pas comme si le faisais tous les jours. 
- Je t'écoute.
Des mots simple, question simple, réponse simple. C'était juste histoire de me renseigner pour savoir si elle était en retard ou paumée ou je ne sait quoi d'autres. Même si je m'en foutais, ça ferait perde une ou deux minute à ce putain de cours. Ouai, je sais, c’est comme les élèves qui se disent " Ouais, on perd du temps de cours ! ". Bah moi c'était exactement pareil. Toute minute perdue est un plus. C'est bizarre de dire ça pour un prof mais quand on aime pas son boulot, c'est normal. Je faisais quelques pas en avant et m'arrêtai, prenant appui sur ma jambe droite, en attendant une réponse. 

Fiche crée par Thundy sur Epicode

[Je crois j'ai fait pas mal de fautes au niveaux des temps et autres alors je m'excuse d'avance, et puis c'est pas terrible ._.]
Revenir en haut Aller en bas
Sylnodel Aerin
WATCHDOG;

avatar
profil
Messages : 1627
Date d'inscription : 13/10/2012
Sur l'avatar ? : Ashley Benson

Personnage
Age: 19
Pouvoir: Capacités Physiques Sur-développées.
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: J'ai jamais prétendu être un model de sagesse. [ PV: Morgan Weiss. ]   Dim 22 Sep - 18:23

I'M A PRETTY BITCH.


Oh, j'interromps un cours. Devrais-je faire demi-tour ? ... Naan. J'adressais un grand sourire à la prof et répondis calmement : “ Bonjoooooour. J'viens foutre la merde car je me fais chier. Ça dérange personne ? ” Pourquoi je demande si ça dérange personne étant donné que mon but et de déranger ? Enfin, c'est pas comme si j'allais tenir compte de la réponse. Je m'avance vers la prof' et sa classe. Mh-mh, toute l'attention est sur moi, on dirait. Je crois les bras et les observe, tous. Je finis par lâcher un : “ Faites comme si je n'étais pas là. ” en souriant sournoisement. C'est ça, ignorez-moi. Je vais juste vous pourrir votre cours. De tout façon, vous aimez pas les cours alors qu'est-c-que ça va vous faire ? Mon dieu, je pense vraiment n'importe quoi. Je plongeais mon regard azur dans celui de la prof', comme pour la défier du regard. Elle ne peut rien dire pour l'instant, je suis une élève qui a besoin de cours d'arts martiaux supplémentaires, je suis sage et j'ai rien fait. 


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA




Court mais en fait, je sais plus quoi dire en attendant ta réponse xD [ <- Merde. ]



she's the girl with a fairytale face but her mouth screams like a wolf's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: J'ai jamais prétendu être un model de sagesse. [ PV: Morgan Weiss. ]   
Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai jamais prétendu être un model de sagesse. [ PV: Morgan Weiss. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'ai jamais prétendu être un model de sagesse. [ PV: Morgan Weiss. ]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-