top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 Bonjour, je suis ton clone du futur 8D *seprendunebaffeparTheo* Ok ok j'arrête de traumatiser les gens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Julian Newey
× I am the one who hides behind your mirror ×

avatar
profil
Messages : 42
Date d'inscription : 15/06/2013
Sur l'avatar ? : Chris Zylka

Personnage
Age:
Pouvoir:
Race précise:

MessageSujet: Bonjour, je suis ton clone du futur 8D *seprendunebaffeparTheo* Ok ok j'arrête de traumatiser les gens.   Dim 16 Juin - 9:06


Julian Newey
Ahah. Moi me foutre de votre gueule ? Ahah. Oui et ?







Crédit avatar ©

    ♦Nom : Newey ♦ Prénom : Julian ♦ Surnom : Mr.Toutlemonde ; Ton clone du futur ; Julie [Mais ce surnom le fait vraiment chier (aa)]   ♦ Race : Tiger [Cette race me fait penser à la chanson de Rocky Balboa *^*] ♦ Sexe : Mec :3 ♦ Rang : Eleve♦Classe : Première Oméga ♦ Age : 17 ans ♦ Pouvoir : Il peut prendre l'apparence de n'importe qui et n'importe quoi mais pour un durée limitée.






">"Je suis un arbre, je suis ton frère, je suis ton clone, je suis ... MUHAHAHA" " Taggle u.u"
Alors, c'est bien simple, Julian a une silhouette de taille moyenne et assez (beaucoup) musclé [du a ses entraînements intensifs], il peut se fondre dans le paysage comme on ne peut voir que lui...

Ses yeux de braise y reflètent son intelligence, d'un bleu ciel tirant vert le vert émeraude, avec un très mince contour de la pupille qui rappel la couleur doré de ses cheveux, on pourrait se noyer a jamais dans ses yeux si purs et captivants... Et il garde cet avantage précieux en bel atout !

Sa chevelure blonde tirant vers les châtains, pas trop courts mais pas longs, il aime les laisser en bataille et ne pas les coiffer, ça lui donne son genre un peu rebelle.

Il aime s'habiller simplement, ce n'est pas lui qui resterait trois heures devant son armoire à se demander que mettre, non au contraire, dés fois il va tellement vite que ça donne des résultats bizarres...


ANGE "Salut, j'me fait chier, comment ça va ?" "Euh on se connait ?" "Maintenant oui 8D" " . . ."
Le goût du risque, ça on peut dire qu’il l’a. Il est toujours partant pour faire des conneries, surtout quand c’est des trucs dangereux et interdits. De toute façon ça ne peut pas être pire que survivre sous les bombes hein.
Il adore faire chier les gens, c’est un vrai loisir. Quand il s’ennuie il va aller faire connaissance avec quelqu’un qu’il ne connait pas et lui poser plein de questions, dire des trucs totalement hors-sujet. Bref faire le con quoi.
Il est sociable et sérieux, même si on dirait qu’il l’es jamais. C’est un bon élève, malgré le fait qu’il sèche parfois les cours. Il est intelligent, et ouai surprenant pour un mec qui se dit être votre clone du futur. Parce-que oui il s’est tapé un délire tout seul avec ça, il prend l’apparence des gens et se dit être vous, votre clone, enfin bref. Que des trucs débiles.
Il est vachement attaché aux gens qu’il aime et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il n’est pas timide – heureusement hein – et va souvent vers les gens. Il est drôle même si ses blagues sont parfois pourries.
Toujours joyeux, il a tendance à dessiner le sourire sur le visage des gens. Il prend tout au deuxième degré et c’est généralement grâce à ça qu’il se sort des situations difficiles.
Aussi un dernier truc, il n’aime pas les suicidaires. Surement dû au fait que sa sœur s’est suicidée …
Bref Julian est un mec - non sans blague, c'est le pape croisé avec un arbre - avec un caractère de merde et qui aime bien se faire remarquer.


I Will Survive.

Chapitre 1 !
Le doux bruit des rires d’enfants résonnait dans la pièce. Tout deux jouaient, sur un tapis de laine bleu et vert, comme leurs yeux, leur seule différence…
La porte s’ouvrit violement, laissant s’engouffrer le froid et quelques flocons de neige qui fondaient a peine le sol de bois atteint.
Elle se referma d’un coup, avec fracas, un bruit sourd résonnant.
Les deux enfants avaient stoppés leur jeu, et se tournaient vers leur père qui venait de rentrer, un journal à la main, il se dirigeait, d’un pas qui voulait tout dire, vers la cuisine.
Le bruit de la fermeture éclair du manteau brisa le silence pesant qui était bercé par les bruits de pas dans l’escalier de bois.
Ce bruit de marche qui grinçait était si familier que personne n’y faisait attention.
C’était leur mère qui était descendu, leur petite sœur dans les bras…
Elle se baissa et déposa sur le tapis, la jeune enfant qui regardait, complètement émerveillée, le plafond.
Les deux frères s’en approchèrent et l’un deux la pris pour l’asseoir sur ses genoux.
Tout les trois s’amusaient, comme tout enfant de ce monde, sans savoir ce que l’avenir leur réservait...
Pendant ce temps, leurs parents discuter d’un air angoissé, et quelques phrases leurs parvenir…
-On doit partir !
-Mais… Que va-t-il devenir ?
-Nous n’avons pas le choix…
-Mais son frère ne va pas supporter d’être séparé de sa moitié !
-Il l’aura oublié, ils n’ont que cinq ans.
-Et elle alors ? Elle ne supportera pas le voyage !
-Je le sais bien, mais nous ne pouvons faire autrement…
Les deux enfants ne comprenaient rien mais la peur, l’angoisse, le pressentiment, et l’incertitude régnaient dans l’air…

Toute la nuit le bruit de pas sur le parquet c’était fait entendre, et ce n’est qu’au petit matin que ces incessants aller-retour cessèrent, ou presque.
Quand le plus fragile des deux frères se réveilla, ne voyant pas son frère dans son lits et entendant des bruis de pas qui s’éloignaient, il dévala les escaliers.
Sa mère tirait une grosse valise d’une main et sa sœur de l’autre.
Il n’y comprenait rien…
Son jumeau, lui aussi, tirait une valise au moins aussi grosse que lui et avait le regard de l’incompréhension, lui aussi était perdu : Pourquoi partaient t-ils ? Pourquoi son frère ne venait pas ? Pourquoi ! Pourquoi !
Les mêmes questions taraudait l’esprit du délaissé…
Quelqu’un rentra et pris le jeune garçon abandonné dans les bras.
Les deux garçons, se promirent en un regard, que ce n’était qu’un au revoir.
C’est le cœur lourd que les parents passèrent la porte, glissant un dernier regard à leur fils et leur ancienne demeure.

« On ne s’est jamais ce qui se passera demain, le présent nous appartient. »

Chapitre 2

« Maman reviens, pauvre orphelin. »

- Pourquoi je me bat, Emma ?
- Pour survivre et éviter de te transformer en sac à patate.
- Mais j'm'en fout de survivre moi.
- C'est toi qui dit ça ?!
- Non c'est Jean-Paul II.
- T'es en retard mec, aujourd'hui c'est Benoît XVI, ton Jean-Paul II il est à la morgue.
- Tu sait où ils sont partis ?
- Qui ?
- Mes parents pas le pape.
- Oui et ?
- Où ?
- Je veux pas que tu parte ...
- Emma ...
- BREF, c'est pas tout ça mais vu ce qui arrive derrière on ferait mieux de ... courir.
- Ah euh ouai effectivement. "

Sous les bombes et les rafales de mitraillettes, c'était là qu'il était censé survivre. Avec Emma qui au fil du temps était devenue sa sœur de cœur. Dix ans qu'il survivait, dix ans que son frère était parti, dix ans qu'il le cherchait en cachette. Maintenant qu'il savait qu'Emma savait où ils étaient partis il n'allait pas la lâchée tant qu'elle ne lui auras pas dit. Ce qu'il voudrait le plus c'est pouvoir retrouver son frère, sa sœur mais tout en restant avec Emma. Il sait que c'est impossible, elle ne voudras jamais partir d'ici avant d'avoir retrouver son père, avant de l'avoir vu juste une seule fois. Tout le monde sait que son père est mort ou retenu prisonnier mais personne ne veux lui dire. Même pas Julian, il a peur d'elle, de sa réaction face à ce secret que tout le monde à voulu lui cacher. Si jamais il parvenait à prouver qu'il était détenu prisonnier quelque part et qu'il savait où il lui dirait. Mais pas avant. Après un sprint, ils montèrent des immenses escaliers en fer, deux marche par deux marches. Une fois en haut il s'arrêtèrent devant une salle, sur la porte était gravé un signe, celui de la résistance. Trois coup distinct un code. La lourde porte de ferraille, s'ouvrit laissant entrer les deux fugitifs en son cœur. Dans la pièce, un vieil homme barbu, dont le visage parsemé de cicatrice affichait une mine des plus sombre. Il tenta de parler mais une quinte de toux l'en empêcha. A la place, une femme brune prit la parole. Elle jouait avec sa dague tout en continuant, impassiblement son discours, ne faisant pas attention aux bruits des mitraillettes qui leurs parvenaient de l’extérieur.

- Le nord de la ville est maintenant sous le contrôle de la Mafia russe. Comme vous le savez nous sommes au sud mais le dirigeant de la ville leur à laisser toutes les clés et toutes les armes qu'il détenait. Nous somme dans la merde, et c'est pas juste une façon de parler. Je sais pas vous mais moi je crois que je vais me barrer. Elle fit une pose et sorti de sa poche une sorte de carte de visite qu'elle désigna du menton accompagnant ses paroles. Emma, on a retrouver ton père.

Les expressions du visage de la jeune fille devinrent indescriptibles. Elle regardait cette carte comme si c'était un des objets les plus divin et puissant de l'univers en lui même. Mais l'expression de la jeune femme restait des plus sobre. Pas une sourire de sa part.

- Emma ... Ton père ... Ton père ... Est l'un des plus grand dirigeants de la Mafia. C'est lui qui a tu ta mère. C'est à cause de lui qu'aujourd'hui on se réveille sans savoir si on se recoucheras le soir. Ton père est celui qui a décider de mener cette opération ... Pour te tuer.

C'est comme si le monde s'était écrouler. Même Julian ne savait plus quoi dire où même penser. Tout ça, c'était à cause du père d'Emma. Emma, cette fille innocente au rire cristallin. Elle s’avança, de trois quart Julian ne pouvait pas voir ce qu'elle faisait. C'est quand elle se tourna, une arme pointée sur sa tempe, les larmes aux yeux, un sourire innocent que la pièce s’effondra une deuxième fois.

- Adieu ... Vous serez libre maintenant. Elle tourna la tête vers Julian. Theo est dans l'Internat Animalik, ta sœur dites morte ... c'est moi.

Pas le temps de dire un mot, de faire un geste, juste le temps qu'une larme coule. Elle tira, le sourire figée sur son visage. Emma ... était sa sœur ?! Emma était morte. La pièce s'écroula une troisième fois. Tout le monde s'était précipité sur Emma, tout le monde partait de droite à gauche ne savant que faire. Mais lui resta planter en plein milieu de la pièce. Il avait retrouvé sa sœur, il savait où était son frère, mais il ne verrais plus jamais Emma sourire. Mais il devais aller là-bas, pour lui, pour Theo et pour Emma. C'est comme ça qu'il se retrouva à l'internat Animalik, des images de départs soudain dans la tête, mais déterminer a recommencer sa vie.



VOUS & VOS OPINIONS



    ♦ Prénom : Johanna♦ Surnom : Suricate ; Gerbille ♦ Sexe : Meuf ♪♦ Age : 13 poils de suricates. ♦ Comment avez vous trouvé le forum ? : DC POWER 8D♦ Comme le trouvez vous ? : AZERTYUIOPQSDFGHJKLMWXCVBN *^* ♦ Quelque chose a ajouter ? : J'ai un bug avec les codes HTML sur mon ordi alors si quelqu'un de gentil et courageux pourrais m'arranger ça ... ^^" Et je remercie ma Déesse vénérée d’avoir tout fait pour essayer de régler le problème 8D ♦ Rang personnalisé ? [Facultatif] : × I am the one who hides behind your mirror × ♦ Code du reglement : Bon by moi-même 8D (c) By Iori Anzu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Bonjour, je suis ton clone du futur 8D *seprendunebaffeparTheo* Ok ok j'arrête de traumatiser les gens.   Dim 16 Juin - 10:13
Reuh Bienvenue Suricatounette 8D
Je te laisse gérer :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: Bonjour, je suis ton clone du futur 8D *seprendunebaffeparTheo* Ok ok j'arrête de traumatiser les gens.   Mar 2 Juil - 18:26
J'me valide et osef des bugs u.u
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: Bonjour, je suis ton clone du futur 8D *seprendunebaffeparTheo* Ok ok j'arrête de traumatiser les gens.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Bonjour, je suis ton clone du futur 8D *seprendunebaffeparTheo* Ok ok j'arrête de traumatiser les gens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonjour, je suis ton clone du futur 8D *seprendunebaffeparTheo* Ok ok j'arrête de traumatiser les gens.
» Bonjour, je suis l'amante de votre fille [Alicia]
» Bonjour,je suis nouvelle,alors petite présentation:
» Bonjour! je suis Élina Lorsa [validée]
» Bonjour je suis Galeking2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentation :: Personnage :: Présentations Validées-