top school rpg
top all rpg
revelation top site
communaute des admins forum

Partagez | 
 

 "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan   Ven 14 Juin - 18:29


«Yo listen all,»

«Here's a story.»


« C'était un belle, merveilleuse, superbe, journée de merde. Enfin, je venais à peine de me réveiller, à peine mon habituel joie fut déjà bousillé par le fait que je me trouvais, une fois de plus, seul, dans le lit. Lit trop grand pour le petit nain que je suis. Petit de l'extérieur mais grand de l'intérieur, ça, vous pouvez pas en douter. Enfin, sur la table de chevet se trouvait mon portable, on sait jamais, cet idiot de Steve changerait d'avis. Ce que je doute fortement. J'étais seul, mais j'avais pas besoin de me lever discrètement, déjà, ça, c'est cool. J'peux faire tout le bruit que je veux et ils ont rien à dire, mes idiots de voisins. En tout cas, c'était un bon matin, pour un matin merdique. Je me lève en faisant bien attention de faire tout le bruit possible, parce que oui, faire chier les gens, c'est une qualité, merci. C'est pas non plus comme si je voudrais rendre les gens autour de moi heureux. Bref, je suis malheureux -vraiment?- et j'vais certainement pas faire semblant de me montrer un minimum civilisé parce que les gens autour de moi sont des putains de faux-culs qui voudrait me la lécher, hein. Qu'ils se foutent leurs compliments dans leurs culs, bien profond. J'en ai rien à foutre. Le seul truc qui me rend heureux est le fait que j'ai pas de cours aujourd'hui et que je vais surement en profiter pour geindre mon désespoir en jouant du blues dans la rue. C'est une blague, hein. Faut dire que j'ai un minimum de respect pour ma personne. Où un maximum, c'est à vous de voir, moi, je m'en fous. Tiens, foutez-le dans votre cul, votre avis de merde, je suis comme je suis et c'est bien comme ça. Moi, vulgaire? Loin de là, j'suis seulement piss off, mes putains de chéris.

Bref, j'vais aller bouger mon cul à l'extérieur de l'internat, parce que j'en ai marre de gosser 24h sur 24 avec mon armure, oui je l'aime, oui elle est belle, mais j'ai plus rien à rajouter enfait, j'ai fait le vide de mes idées et y'a plus rien qui me viens à l'esprit. Je ramasse un T-shirt AC/DC qui trainait dans le coin, sale, et puis osef, hein, je suis un homme, j'm'en fiche de ce qui est propre où sale, je me prend un veston et des lunettes de soleil, enfile des pantalons baggy, je me dirige d'un pas lent vers le mur, y'a un grand miroir que j'avais fait un soir pour combler le vide du mur blanc, replace mes cheveux comme d'habitude, vers l'arrière, j'ai de faibles cernes, preuve que j'ai de la difficulté à dormir, c'est assez chiant, ne pas dormir, mais d'un autre coté, ça donne de l'inspiration, je trouve. Bref, j'vais pas m'étendre sur ce sujet, c'est assez personnel, voyez-vous, vous avez rien à savoir dessus. Faut dire que je suis amoché, mais mon charme naturel est toujours là. Je me dirige vers la porte, passe un dernier coup d'oeil pour voir les bouts d'armures sur le sol, mon lit défait et le gros bordel que j'ai fait, parce que Steve n'était pas là. Cet idiot n'était plus là. Je ferme la porte, je suis pas réputé pour être nostalgique, loin de là. J'ouvre mon paquet de bleuets que j'avais pris avant de sortir, n'ayant pas déjeuner depuis des jours, je commençais à avoir la dalle, j'enfile quelques bleuets tout en me dirigeant vers la sortie de l'internat, il fait beau et chaud, pourtant cette chaleur m'énerve. J'ai jamais vraiment apprécié tout ce qui était chaud, enfin, ça dépend du moment. Aujourd'hui je décide que le soleil m'énerve et qu'il devrait disparaitre.

Après quelques minutes de marche sans vraiment m’arrêter, vraiment, pourquoi je m’arrêterais? J'ai rien à foutre mais c'est pas une raison pour me laisser aller, non plus, j'arrive finalement en ville, dans le quartier principal, joli quartier mais pas aussi charmant que New York et encore moins de Malibu, faut dire qu'ici c'est mille fois plus laid que l'Amérique. Oui, j'aime mon pays, oui, il me manque, mais c'est pas pour autant que je vais y retourner, j'ai pas envie de reprendre mon poste de chef d'entreprise pour rien au monde, je suis bien ici, avec les gens, les élèves qui m'aiment pas, et les prof's qui me méprisent. Pour une fois qu'ont me frotte pas les fesses, tout me va. Y'a toujours des lèches-culs, mais eux, ont y peux rien, c'est dans leurs nature. Je regarde autour de moi et rentre dans un petit magasin chine-toche, euh, chinois. Je m'attarde dans l'allée de la nourriture, parce que la nourriture chinoise, elle est bien, mon regard s'attarde vers des nouilles. Je prend le paquet sans regarder le prix et me dirige vers la caisse, le petit vieux me lance d'une voix hésitante:

-Ce seras pour dix euros, monsieur.

Léger accent asiatique, preuve que c'est un immigrant clandestin et que j'pourrais m'en mettre pleins les poches en le dénonçant, mais j'ai pas envie, bref, je prend le paquet de nouilles et lui lance dans la tronche et récitant ceci d'une voix plus qu'énervé:

-Alors on est meme pas foutus de mettre un prix qui a de l'allure, dix euros pour cette merde, j'vous jures. Et plus tard ce seras quoi?

Avec la tonne de fric que j'ai, je devrais pas me plaindre, mais j'vais pas payer dix euros pour cette merde Made in China. Le vendeur me regarde effrayé, non, je ne suis pas instable, bref, on voit bien dans mon regard que je trouve que c'est de la pure merde et que je suis frustré. Tout ça pour des nouilles. Faut dire que le prochain stade j'vais gueuler sur les gens parce qu'ils respirent. Bravo, Tony, encore une fois, tu te fait remarquer.»


(c) Ségo Soyana sur Epicode
 


[Ouais, alors, ici on a le droit à un Tony fatigué qui viens à peine de se réveiller, bonne chance, Mhae'! 8DDD]
Revenir en haut Aller en bas
Siwon A. Ahn Jr
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 836
Date d'inscription : 03/06/2012
Sur l'avatar ? : Kim Jong Hyun - JR

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Peut rendre vivant l'inerte
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan   Dim 16 Juin - 11:38




« I don't have an Idea so ...  »


Mauvaise journée. Pourquoi ? Je sais pas. Mais je sentais que ça allait être une mauvaise journée, alors que pour le moment, rien ni personne ne la rendait mauvaise. Allongée dans mon lit, je n'étais sur que d'une chose : pas envie de bosser aujourd'hui. Pas envie d'aller surveiller ces saleté de gosse, tous aussi chiant les un que les autres. Y a pas un jour sans une catastrophe entre eux dans cet internat. Et j'avais pas envie d'aller voir la super équipe d'adulte à sa tête. Je m'étais jamais franchement entendue avec eux, et j'avais pas envie de commencer aujourd'hui. Même si je ne les connaissais pas tous, ceux que je connaissais était chiant, ou trop réservé. Enfin bref, j'avais pas envie de voir du monde de ce foutu internat qui commençait à m'énerver au plus haut point. Je commençais de plus en plus à me demander si j'avais bien fait de venir. J'étais bien avec ma vie d'avant. C'est difficile à croire que la vie au Moyenne Âge était beaucoup plus facile que celle d'aujourd'hui. Seulement, aujourd'hui, quoi qu'il arrive, tout le monde est malheureux et déprime. C'est moi qui devrais déprimer après tout. 1081 ans que je suis sur cette planète de merde, sans aucun moyen de mettre fin à mes jours et en voyant tout ceux que j'apprécie crever. Et, obligé de surveiller ces saleté de mioche parce que la vie est devenue trop compliqué. Enfin bref.
Je finis par me lever, un peu à contre cœur. J'étais bien dans mon lit, mais j'avais besoin de sortir. J’entrais dans ma salle de bain, histoire d'avoir l'air présentable. Je passa un coup de peigne dans mes cheveux, faisant une grimace ou deux quand il rencontrait un nœud avant de les attacher en arrière. Puis, je m'aspergea le visage d'eau froide, espérant que ça me réveillerait un peu et m'intimerait de faire autre chose que de râler en permanence. Debout devant le miroir, j'avais une tête étrange aujourd'hui. Comme la journée de merde, je n'en trouvais pas la raison. Une fois sortis de là, je me mis à la recherche de vêtement qui me ferais passer inaperçue dans cette foutue ville. Pas que j'aimais pas me faire remarquer, mais là, c'était pas le bon jour. Je finis par trouver un jean dans les tons foncé et moulant, un débardeur noir, simple, gilet de cuir noir aux manches mi longue et la paire de botte en daim à talon. Le tout enfilé, ça me donnait un air plutôt provoquant quand même. Mais osef, je m'en fous. J'avais jamais aimé les fringues d'aujourd'hui, ils étaient trop esthétique et pas assez... "utile" si je puis dire. Tu te retrouvais bloquer dans de la matière, pas libre de tes mouvements. Enfin bref, pour sortir, il fallait que je fasse un minimum d'effort, même si ça me faisait chier. Je sorti de la chambre et traversa le couloir rapidement, slalomant entre les élèves qui me gênait. Ils commençaient vraiment à me sortir par les yeux ceux là. 
Enfin sorti de l'internat, je commençais à me dire que j'aurais peut être du prévenir que je comptais pas bosser aujourd'hui. Et puis merde, à quoi bon ? Y se débrouilleront très bien sans moi, marre de ces gamins. J'arrivais en plein das le quartier principal de cette foutue ville, en marchant doucement les mains dans les poches. J'avais toujours trouvé cette ville particulièrement moche, mais aujourd'hui, allez savoir pourquoi, elle l'était encore lus à mes yeux. Dégueulasse également. J'ai jamais aimé la ville, c'est pas maintenant que j'allais commencer. Et pourquoi j'étais allé en ville hein ? Bonne question. Mes pas m'y avaient emmené. Y font chier quand même. Si je commençais à m'énerver contre mes pas, j'étais mal barré moi, c'est clair. Peut être que je commençais à devenir dingue après tous ce temps. Remarque, ce serait pas étonnant. Ne pas devenir barge après tant d'années c'était un exploit. Je m'étais souvent demandé si il y avait d'autres personne dans ma situation, mais je n'avais jamais eu la réponse. Probablement mais je vois pas ce que je ferais si y en avait. Je me voyais très mal aller vers lui et dire " Salut, t'es immortel ? Trop fort moi aussi ! On devient ami ? " Et puis c'était pas mon genre. Pas que j'étais réservé mais quand même. Un minimum, même si je dis toujours ce que je pense, au grand désespoir de certains. Enfin bref. Je continuais de marcher doucement, écoutant ce qui se passais autour de moi. Que des choses inintéressantes, pathétiques. Ça commençait à devenir vraiment chiant la vie d'immortel. Il a fallut que ça tombe sur moi, j'ai toujours eu de la chance. A cause de cette merde, je me retrouvais coincé dans un internat de merde, avec des élèves chiants, des professeurs coincés. C'était génial. Enfin bref.
Relevant brusquement la tête, je me retrouve nez à nez, enfin à 1 mètre quoi, d'un visage familier, qui pourtant me disait pas grand chose. Cherche l'erreur. Surement un tête déjà croisé à l'internat. C'était bien ma veine, moi qui voulait ne pas voir les gens de l'internat pendant la journée, c'était raté. Mais, peut être par chance, je ne le connaissais pas. Alors, peut être que, il est pas aussi chiant que nos collègues. Ça restait à voir. A première vue d’œil, il était plutôt grand, enfin plus grand que moi en tous cas. Mais, pas forcément de beaucoup. Il avait des yeux noisette, des cheveux foncés et une barbe très symétrique. Quelqu'un de carré ? Peut être. Les cernes sous ses yeux montraient que visiblement, il avait pas bien dormis. Génial. J'ai toujours eu de la chance. Fatigué rime souvent avec mauvaise humeur, c'était décemment pas mon jour de chance. Enfin, non. Pas de jugement trop hâtif. Ça se trouve, c'était quelqu'un de très gentil, agréable à vivre. Je savais qu'il fallait pas me faire trop d'illusion mais j'avais le droit d'espérer. C'est là que j'eus un flash, souvenir de l'avoir croisé au moins une fois, et avoir déjà entendu parler de lui de la bouche de mes chiants de collègues. Stark. Son nom c'était Stark. Cela me disais vaguement quelque chose, en dehors de l'internat. Mais alors son prénom ... J'en savais que dalle. Niet. Faut croire que nos collègue ne l'appelait que par son nom de famille. Mauvais signe moi je dit. Je finis tout de même par sortir un truc, histoire de.

- Stark, c'est ça ? 

J'avais pas dit ça de manière méchante, mais pas forcément de façon gentille non plus. Ni de façon sèche. Enfin bref. En résumé, j'avais dis ça de façon normal quoi. Ça m'arrive de l'être de temps en temps. 

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


[Merci c'est gentil x) Je t'ai pondue de la merde, pardonne moi xD En plus j'ai tenté un truc à la première personne, j'ai pas l'habitude ._. Pourquoi ? Parce que je suis une nouille (c’est le cas de le dire x)) et j'ai ma touche A qu'est enfoncé alors si y a des trucs pas logique c'est normal x)]


" Siwon Aaron Ahn Junior "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan   Jeu 20 Juin - 2:59


« Je ne suis pas fâche, »

«J'ai juste envie que mon poing rencontre ta joue.»


«This is ten percent luck,
Twenty percent skill,
Fifteen percent concentrated power of will,
Five percent pleasure,
Fifty percent pain,
And a hundred percent reason to remember the name!
.
-Remember the name, Daftpunk.


-Stark, c'est ça?

Je sais pas comment prendre son "appel" à ma personne. Soit elle dit que je suis fort, parce que oui, Stark, en allemand, c'est fort. Soit, elle veut juste dire mon nom de famille, comme tout les autres. Enfin, c'est logique, quoi. C'est pas non plus comme si t'allais m’appeler Tony alors que tu me connais pas, ça l'a juste pas de sens, moi j'dis. Bref, je me retourne, et je vois une fille, enfin, c'est normal, j'avais deviné à cause de sa voix, enfin c'était assez facile de voir qu'elle avait de la poitrine et que c'était une gonzesse. Où soit son travestissement est vraiment trop bien réussis, mais je crois pas que c'est ça. Bref, je la regarde un instant, mon regard encore un peu fatigué la fixant, un peu sonné. Enfin, elle me regardait, alors j'imagine que c'est de moi qu'elle parle en disant "Stark", merci meuf, je sais, je suis fort pour lancer des putains de nouilles à un immigrant clandestin, je suis un vrai héros, lalala. C'est moins pire que les gens qui me lèchent le cul all night long, c'est déjà ça, son compliment était discret. Où soit que c'était pas un compliment. Enfin qui oserais s'opposer au grand Tony Stark? Moi, Steve, aussi. Steve il aime bien s'engueuler avec moi, enfin c'est pas de ma faute s'il a finis homme des cavernes dans notre temps, hein. J'peux pas vraiment lui en vouloir, à Monsieur Amérique. C'est pas sa faute s'il sait pas utiliser un portable sans briser les boutons. Il me semble que c'est facile d'appuyer sur des boutons sans les écraser? Enfin, pour lui c'est un vrai défi. C'est rageant et marrant à voir. Mais on s'en fout vraiment trop de Steve pour le moment, là, y'a une meuf devant moi. De l'internat, elle me dit vaguement de quoi. Quand je dis vaguement c'est vraiment vaguement. Genre je suis même pas sur de moi. J'essaie de sourire, une sourire moqueur, hein, le genre de sourire que t'a pas vraiment envie de recevoir. La boite de nouille toujours dans ma main, je la lance vers le mec et fait comme si de rien était, plaçant mes mains dans les poches de mon jeans et ne dis rien, pour l'instant. Et puis c'est là que vous vous dites que c'est impossible, Tony qui s'ouvre pas la grande trappe pour dire des conneries. Justement, vous voulez que je réponde comment à son maigre "Stark, c'est cela?" Je sais pas comment prendre le truc, positif où négatif? En plus elle m'aide pas avec son ton neutre, là. Raah, parfois les gens peuvent vraiment etre nul quand ils veulent. Faut bien que je dise de quoi pour éviter qu'elle pleure, et puis c'est une gonzesse, on est gentil avec les gonzesse, j'vais pas faire mon Casa Nova non plus, j'ai pas envie. Bref, mon sourire s'élargit faiblement mais on voit bien que ce n'était pas si amical que cela et réussis à articuler du mieux que je pouvais:

-Il me semble que ce sois mon nom, en effet? Au dernière nouvelle, en tout cas.

Bam. La balle est dans ton champ, jeune demoiselle. Ah, son visage. Il me dit vaguement de quoi. Comme si je l'avais déjà vu quelque part, idiot, c'est parce que tu l'a vu à l'internat. J'ai juste envie de me foutre sur le sol et de dormir et faire comme si de rien était. C'est pas ma journée, j'ai pas envie de faire de sociable, aujourd'hui, on met le mode sociable en off, ok? J'ai pas envie d'ouvrir la bouche, et puis en faisant ça je pollue l'air. Euuuh, non, moi, je ne pollue pas l'air, ce sont les autres. En gros je n'ai pas envie d'ouvrir ma bouche pour que les autres ouvrent leurs gueulent et empestent ma bulle privée. Enfin, elle à l'air cool, reste à voir comment elle me parle, aussi. Faut qu'elle me respecte, aussi. Sinon, moi, je me casse. Enfin, faudrait que je me casse, déjà, le mec il va surement appelé les flics, j'haussa une épaule et pointa le chinetoque du bout de mon nez avant de murmurer:

-Vous voyez, il faut dire je suis pressé.»

(c) Ségo Soyana sur Epicode
 


[Aucune inspiration. D: Enfin, bref, j'me suis vraiment éclatée à faire ce RP, j'espère qu'il va être agréable à lire aussi ! -j'suisvraimenttropdansleTonymood- J'aime mon imaaggeee *-*]
Revenir en haut Aller en bas
Siwon A. Ahn Jr
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 836
Date d'inscription : 03/06/2012
Sur l'avatar ? : Kim Jong Hyun - JR

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Peut rendre vivant l'inerte
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan   Jeu 20 Juin - 20:32




« Boring and Comic, Why Not? »


- Il me semble que ce soit mon nom, en effet ? Au dernière nouvelle, en tout cas.

A première vue, il paraît chiant. Peut être même un vrai con. Mais comme je l'ai dit précédemment, pas de jugement trop hâtif. Enfin en tous cas, rien que ces quelques mots suffisaient à me faire comprendre que je pouvais potentiellement m'entendre avec lui, contrairement à nos collègues qui, comme dit précédemment, sont tous aussi ennuyant et respectueux de la loi les un que les autres. C'était à se demander à quoi pouvait ressembler toute une vie sans faire une seule bêtise. Un pur ennui moi je dit, et je sais de quoi je parle. J'étais comme ça avant, quand j'étais petite. Jusqu'à ce que je grandisse, devienne intelligente et me rende compte que je me faisait plus chier qu'autre chose. Et la, je me suis mise à tuer des gens. Non, je suis pas une malade sanguinaire, je tue pas les gens pour le plaisirs. J'imagine qu'ils avaient fait un truc pas bien. Et puis merde hein. On s'en fou, je fait bien ce que je veux. Qui qu'il en soit, lui venait de me prouver le contraire, ayant visiblement eu un différent avec des nouilles à cause de ce vendeur. Je savais pas pourquoi, mais osef après tout. Je leva la tête vers le ciel avant de revenir à lui quand il me dit ces mots en montrant le vendeur derrière lui. 

- Vous voyez, il faut dire que je suis pressé. 

J'avais pas franchement l'habitude que l'on me vouvoie, ça changeait de d'habitude au moins. Je me pencha un peu vers la droite, histoire de regarder derrière lui le vendeur en question. Il avait l'air énervé et un peu craintif. Peur du mec que j'avais en face de moi peut être ? Allez savoir pourquoi. C'est vrai qu'en le regardant, le mot terrifiant ne me vient pas à la bouche. Enfin, je comprenais qu'il soit énervé en revanche. Si on me lançait des nouilles à la gueule, je pense que je le prendrais encore plus mal. J'appellerais même pas les flics, je me chargerais moi même du boulot. Depuis le temps que je pratique, je sais comment on fait. Je suis même douée dans le genre. Enfin bref. 
J'étais pas sur de ce que signifiait sa phrase. Si c'était un " Tu me fait chier je me casse " ou un " Faisons la route ensemble " ou un rien du tout. Je ne penchais pas franchement pour la seconde interprétation, mais ni pour la première alors je vais partir sur le rien du tout. Mine de rien, j'avais envie de le connaître d'avantage. Si il y avait une chance qu'il soit différent de nos collègues, et il l'était, il fallait saisir l'occasion. l'occasion de quoi je savais pas encore très bien mais je le découvrirais top ou tard. 
Et puis je sais pas, y avait un truc chez lui qui me ... "m'attirait" d'une certaine façon. J'avais aucune idée de ce que c'était mais je trouvais ça franchement bizarre, j'étais pas habitué. C'est sans doute ce caractère différent qui le démarquait des autres et puis je sais pas, merde hein. Pour le découvrir, fallait faire plus ample connaissance. Mais, comme y a toujours un mais, il avait franchement l'air de mauvaise humeur si je me basais sur les cernes qu'il avait sous les yeux. Et, comme en général les gens qu'ont pas dormi sont désagréable, je savais pas trop quoi tenter là maintenant. Comme si je me rappelais d'un coup qu'il m'avait parlé, je finis par lui dire un truc, histoire de pas passé pour une amnésique.

- Je vois ça, en effet.

Plus con comme réponse tu meurs. T'en a d'autres des comme ça Mhaegan ? A forcé d'aligner trois mots dans ce genre là, il va finir par me prendre pour une fille bizarre. Est-ce le cas ? J'en sais rien et je m'en fous. 
Je détourna quelques instants mon regard en direction de la rue, me rappelant soudainement que j'étais déjà passé par là. Ouai, ça me revient. C'est là que j'ai fait ma dernière victime. Un gars que je sais même plus comment il était ou comment qu'il s'appelait. Je sais même plus pour quelle motif d'ailleurs, enfin il devait le mérité. Du moins j'espère, enfin je pense. Et puis merde hein. Je commence à perdre la mémoire ? Je m'en fous, j'ai bien le droit après un millénaire. Ramenant mon regard vers le dénommé Stark, vu que je connaissais pas son prénom, j'haussais les sourcils et souffla un coup en repensant la façon dont j'avais mis fin au jour de ce gars. Et c'est que maintenant que je me rend compte que le Stark en question aurait pu prendre ça pour lui. Et bah merde hein. Je savais que ce serait une mauvaise journée. Je fait que des conneries moi aujourd'hui. 
Je finis par ajouter quelques mots, après une réflexion qui n'avait rien à voir avec "la discussion", si on pouvait appeler ça une discussion.

- Dois-je comprendre que nos chemins se séparent ici ?

J'eut envie de me frapper une fois ma phrase terminée. Eh oh ?! Mais qu'est-ce que je fous là ?! Depuis quand je parle aussi bien moi ? Et puis ça fait genre la fille désespéré de le quitter, mais je vais pas bien moi. Je le connais même pas. En quelque seconde je passe pour une dingue, une amnésique et une débile qui à l'air accro, mais de mieux en mieux Mhaegan. Faut que je me repose là ça va pas bien dans ma tête. Bientôt je vais me mettre à danser sur les tables. 

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


[Bon, alors déjà je crois avoir jamais pondu pareil merde mais en plus, c'est encore plus de la merde que ça ne l'était parce que quand j'avais finit la première fois, ma live a déconné donc j'ai tout perdu, hein, donc j'ai tout recommencé avec un peu de rage donc je suis sur c’est encore plus merdique que l'autres ._.]


" Siwon Aaron Ahn Junior "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar
profil

MessageSujet: Re: "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan   Lun 24 Juin - 3:34


«Sometimes you need to run before you can walk,»

«I like it this way.»


« Ils n'ont rien à foutre de moi. C'est ce que je me répète dans ma caboche depuis une minute, pourtant, c'est tout le contraire, le petit chinetoque n'était pas d'humeur et ça se voyait dans son visage. Je plisse légèrement des yeux et fait une grimace un instant, non, franchement, j'en ai rien à foutre qu'il est frustré, personnellement j'pourrais l'envoyer retourner en Chine avec mon armure, mais j'ai la flemme, j'ai pas envie de me salir les mains et puis mon armure est encore en réparation, ayant essayé un truc stupide avec, ça l'a un peu trop foiré et elle a éclatée en mille morceaux, sympathique. Mais ça va, quoi, ça coute pas la peau du cul et de toute manière depuis quand je me soucie de l'argent moi? Je regarde la jeune demoiselle droit dans les yeux en l'écoutant, évitant le brouhaha tout autour de nous, pour essayer de me focuser sur ce qu'elle me disait. Rien de bien passionnant, cette demoiselle avait beau avoir un joli minoi, il me semble que le sociable, ça ne lui réussissait pas, mais alors, pas du tout. J'ai beau dire ça, mais moi, je suis pas mieux, aujourd'hui. Non, mais vraiment, je suis très sociable, normalement, un peu trop, même. Mais je suis comme ça, voyez vous, et l'envie de me couper en quatre pour les plaisirs d'une femme n'était pas vraiment dans mes choses à faire cet année. P'tetre qu'elle aussi c'était levé du mauvais pied lorsque je compris qu'elle allait s'en aller. Tiens, vas-y, je t'en empêche pas, meuf. C'est pas comme si on se connaissait depuis des mois et que ça faisait longtemps qu'on s'était pas vu. C'est toi qui m'a adressé la parole, alors c'est toi qui te demmerde pour ne pas avoir à me supporter toute la journée, hein, j'vais pas te faire de cadeau. Je ne suis pas vraiment du genre à me montrer très très généreux avec des gens comme ça. J'arque un sourcil en louchant vers sa tenue, faut dire que ça fait vraiment adolescent rebelle, je remonte mon regard vers la jeune fille et lui sourit, un sourire mi-fatigué, mi-moquer et penche légèrement la tete en avant en signe de révérence:

-Si vous le dites, très chère.

Mon regard lance des étincelles vers la jeune demoiselle, je me reposte tout droit avant de tourner les talons, de regarder autour de moi et de trouver une petite ruelle qui semblait vide de l'intérieur, c'est ce que ça laissait croire, en tout cas, je commence à courir vers cette direction, ayant eu beaucoup de temps pour refaire ma forme, je n'ai eu absolument aucun problème, je replace mes lunettes de soleil que j'avais enlever entre-temps, je sens des gens former un cercle autour de moi. Bon, bien, va falloir que j'utilise mon armure, c'est ça? Roh, mais j'ai la flemme, aujourd'hui c'est férié, j'devrais avoir mon cul sur le sofa, un joli verre de Rhum dans la main en écoutant du putain d'AC/DC, là non seulement je me colle une mauvaise humeur du jour, mais en plus des petits gangster veulent ma peau du cul? Non, sérieux, mais dans quelle ville paumée j'me suis fourré, moi. Les gens, bon, des mecs, hein, on va faire stéréotype, hein, car dans chaque putain de stéréotype on doit bien avoir un peu de vérité, je fait un demi-sourire remplis de narcissisme, comme je sais si bien faire, je lève les bras de chaque coté de ma silhouette, faisant un geste des mains, avant de claquer et de voir l'armure encore massacrée s'enrouler autour de moi, lentement, ils restent un instant immobile mais ne m'attaquent pas, le temps que toute ma petite "transformation" fut finie, j’active les laser qui se situaient où mes mains et visent les plus grand garçons, avant de tirer, bouuum, jusqu'à l'autre bout du monde, connard. Les autres s'enfuient, j'hausse des épaules et part m'asseoir sur les restes du mur qui se trouvait derrière mes deux victimes, les mains posées sur mes genoux métalliques, je regarde devant moi, bon, j'ai pas fait trop de bruit, j'espère? Beh, si oui, c'est pas grave, c'est dans mon quotidien, de faire pleins de bruits. Hehehehe. »


(c) Ségo Soyana sur Epicode
 


[J'ai fait ça en écoutant du Glee, me demande pas comment j'ai fais mais j'chantais tout en écrivant mon RP', c'était magnifique :'D]
Revenir en haut Aller en bas
Siwon A. Ahn Jr
Co - Fonda ~ Graphiste à la Cacahuète ♪

avatar
profil
Messages : 836
Date d'inscription : 03/06/2012
Sur l'avatar ? : Kim Jong Hyun - JR

Personnage
Age: 18 ans
Pouvoir: Peut rendre vivant l'inerte
Race précise: Wolve

MessageSujet: Re: "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan   Mer 26 Juin - 10:57




« Why it isn't my Day ? »


-Si vous le dites, très chère. 

J'avais une grande impression de foutage de gueule mais un truc de dingue, entre sa façon de le dire et son sourire. Je commençais à comprendre pourquoi mes collègues le traitaient de con arrogant. Dieu sait que j'arrête pas de me répéter " pas de jugement trop hâtif " mais alors là, non. Enfin, qui sait, certains con reste sympathique, enfin certain quoi. Pas tous. Lui ? Honnêtement, je savais pas, ce qui tout de même ne n’empêchait pas d'avoir une idée négative. 
Il finit par tourner les talons et s'en aller, tandis que du tac au tac, je fit de même de mon côté, enfin du moins, c'est ce que je croyais.
Je marchait doucement, les mains dans les poches à me demander ce que je foutais là quoi. J'ai jamais aimé la ville, j'ai jamais franchement aimé les gens, et je voulais pas commencer aujourd'hui. J'aimais pas le sociale, je le savais et j'en parlais presque comme si j'en était fier. Fier de quoi je me le demande. Y a pas de quoi en être fier. J'étais pas non plus insociable, loin de là, mais quand même. Enfin, ce que je savais, c'est qu'aujourd'hui, c'était pas mon jour. Et aussi que je savais pas quoi foutre. Ça, c'était chiant. J'avais tous sauf envie de faire mon boulot donc de rentrer à l'internat et j'avais pas envie de m'isoler mais j'avais pas envie non plus de voir des gens, la ville étant donc inapproprié, ou presque. En clair, j'avais un esprit de contradiction aujourd'hui. Ça m'énervait de n’emmerder mais quelque par je m'en foutais. C'est pas comme si c'était la première fois en toute une vie, putain de vie qui compte 1081 années en ce qui me concerne.
Le silence, si on peut parler de silence avec tous les putains de bruits de cette foutue ville, fut rompu par un vacarme plutôt dérangeant, et tous sauf discret. Il venait d'interrompre mes réflexions, elles étaient inutiles et chiantes mais quand même quoi. Le bruit venant de la ruelle devant laquelle je venais de passer, je m'arrêtai et fit quelques pas en arrière. 
Mais pourquoi lui quoi ? Pourquoi dans cette foutue ville je devais tomber sur lui, Stark ? C'était décidément pas ma journée, c'est clair. Y avait juste un truc, c'est pas le même qui vient de me quitter y a 2 minutes. Faut dire, si ça fait 2 minutes qu'on est plus face à face, c'est une bonne raison pour que je retombe sur lui. Enfin bref, on s'en fou. Revenons à lui. Il avait une armure métallique maintenant et était tranquillement assis sur un mur qu'il avait sans doute défoncé. De mieux en mieux je dois dire. Je dois reconnaître que l'armure lui donnait de l'allure et de la classe mais de là à m’impressionner ou à me choquer ou autre, non. J'avais vu tellement de truc chelou dans ma vie que maintenant ... Je verrais passer un oiseau sur un vélo que ça me ferait que dale. Enfin bref. C'est pas trop le moment de penser aux piaf là. 
Et je devais faire quoi là moi ? M'enfuir en courant, l'interroger, me barrer de façon normal ? Aucune de ces alternatives me tentais je dois dire, mais je voyais pas le regarder dans le blanc des yeux pendant des heures vois tu. Je fis quelques pas vers lui avant de m'appuyer  sur le mur d'en face et de prendre mes bras avec mes mains (c’est trop mal dit mais je sais pas comment dire alors voilà quoi, comme sur la photo en gros). Je baissa la tête quelques secondes vers le sol, cherchant un truc à dire même si rien ne me venais à l'esprit, avant de la relever et d'admirer le bordel qu'il avait fait autour de lui. Je finis par la retourner vers lui et, pas de façon méchante, à lui dire :

- C'est de mieux en mieux, le chinois était un échauffement ? 

Je détournai la tête vers la droite et en observant un peu mieux les lieux, je me rendis compte que j'étais déjà passer par là. Ah, oui, ça me revient. J'avais buter un autre gars ici. Par contre, comme pour l'autre, aucun souvenir de comment et pourquoi. Enfin, y devait le mériter si j'avais fait ça. Du moins j'espère. C'était même plus une certitude dans ma tête, ça devenait grave. J'étais pas sadique pour tuer tous ces gens, je faisais seulement mon boulot. Boulot que je regrettais. C'était beaucoup plus intéressant que de surveiller des gamins à longueur de temps. Enfin bref, ne pensons pas à eux, y me gave déjà assez comme ça, pas besoin d'en rajouter une couche. Je retournais la tête vers lui. 

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


 [Je tilte que maintenant, quand j'ai fini (bah oui c’est obligé, sinon c'est pas drôle) que je suis partis du principe que t'avait pas le casque ._. Et que j'ai fait de la merde mais ça tu le savais déjà xD]


" Siwon Aaron Ahn Junior "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


profil

MessageSujet: Re: "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan   
Revenir en haut Aller en bas
 

"Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan
» 05_ i just can't stop loving you
» Nuage de Douceur respire l'air pur [ PV Poil de Fougère. ]
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: RP des Membres-